Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de leslectures-desarah : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Red Rising, Tome 1 Red Rising, Tome 1
Pierce Brown   
RED RISING est un roman grisant, électrisant, ultra dynamique et tellement, tellement palpitant. Ce n’est pas compliqué : une fois lancés dans l’histoire, nous sommes littéralement ancrés au cœur de celle-ci et il nous est véritablement impossible d’en ressortir. Pierce Brown met ici en place un univers tellement complexe et tellement saisissant qu’il devient rapidement très addictif et exaltant. Je me suis tout simplement éclaté pendant ma lecture. J’en ai pris plein les yeux et je n’ai pas vu les pages se tourner. Quelle joie de pouvoir me perdre autant dans un roman !

CHRONIQUE : http://wandering-world.skyrock.com/3252059732-RED-RISING-T-1-RED-RISING.html

par Jordan
Après Nous, Tome 1 : Au commencement Après Nous, Tome 1 : Au commencement
Myra Eljundir   
https://aliceneverland.com/2018/02/16/apres-nous-tome-1-au-commencement-myra-eljundir/

Le résumé de cette histoire ne laissait pas deviner grand-chose, et la couverture m’intriguait énormément. Mais j’étais loin d’imaginer ce que j’allais découvrir dans ce roman et j’ai même passé une grande partie à me demander où l’auteur voulait en venir. Surtout que j’ai un peu de mal quand il y a plusieurs narrateurs alors ici, j’ai été royalement servie… Du coup, je n’arrivais pas vraiment à être transportée dans le monde de l’auteur et j‘ai eu un blocage pendant un long moment.

Les personnages sont donc nombreux, et pourtant il m’a été difficile de m’attacher à la plupart. Certains sont carrément antipathiques et ont suscité chez moi de violentes réactions. J’en venais véritablement à les en détester et, là encore, je ne comprenais toujours pas pourquoi l’auteur cherchait à créer autant d’émotions négatives chez le lecteur. D’autres restent troubles tout au long de l’histoire, j’avais du mal à les cerner et à comprendre quel jeu ils jouaient. Bref, tout est plus qu’incertain dans ce roman…

Et puis, petit à petit, l’auteur déroule tranquillement son fil et on découvre la toile qu’elle a su tisser tout autour de son univers. Si beaucoup d’éléments restent assez flous une fois ce premier tome terminé, j’avoue avoir été scotchée par l’engrenage des éléments. Rien n’est laissé au hasard, et tout cela laisse présager une suite qui risque de nous surprendre sur bien des points.

Ainsi, Myra Eljundir ne nous laisse aucun répit et multipliera les rebondissements tout au long de son histoire. J’ai été surprise à plus d’une reprise et j’ai aimé cette façon que l’auteur a de jouer avec son lecteur. Pour autant, si j’ai aimé la complexité de l’histoire et l’originalité avec laquelle l’auteur nous raconte son récit, je ne vous cache pas être restée perplexe sur bien des points. A un tel point que je n’arrive toujours pas à savoir si j’ai aimé ou non cette histoire.

Dans tous les cas, si vous cherchez un récit original et surprenant, à l’opposé des young adult traditionnels, n’hésitez vraiment pas : Après nous est un vrai petit ovni, étonnant et inattendu, qui ne vous laissera pas de marbre…

par Kesciana
La Jeune Fille et la nuit La Jeune Fille et la nuit
Guillaume Musso   
Bon , voilà, qu'en une soirée, je finis les 424 pages de ce livre ! Et comment dire ? Je crois bien que celui-ci est mon préféré de tous. Je fus littéralement emporté dans l'histoire de ce roman. J'ai vécu l'histoire avec Thomas, j'ai enquêté avec lui. Un personnage déchiré par son passé auquel il cherche des réponses. Par ailleurs, l'histoire est bien ficelé, le suspense est à son comble, les rebondissements ne manquent pas et l'écriture de Musso est parfaite.

par Diamond03
La Disparition de Stephanie Mailer La Disparition de Stephanie Mailer
Joël Dicker   
Breaking news "Alerte coup de coeur !!!"

"- En 1994, vous vous êtes trompé de coupable. Je pensais que vous voudriez le savoir avant de quitter la police."

Le nouveau Joël Dicker à peine sorti, je me suis précipitée à la librairie. Même pas eu envie de résister, je me connais, c'est peine perdue.
Et que dire, troisième essai, troisième flèche en plein coeur. En plein dans le mille!

Joël Dicker est un jeune auteur, qui se bonifie avec le temps, et qui a déjà tout d'un grand. C'est un merveilleux conteur d'histoires. Il nous cueille dès les premières pages, nous transporte dans son univers et arrive à nous tenir en haleine jusqu'à la la dernière ligne.

Dans ce livre, on se retrouve à nouveau sur la côte est des Etats-Unis, chère à l'auteur, à Orphéa, une petite station balnéaire des Hamptons. Avec la disparition d'une journaliste, une affaire vieille de 20 ans, qui était pourtant résolue, va resurgir. Les enquêteurs de l'époque vont retravailler sur cette affaire en parallèle avec cette inquiétante disparition. Ils vont mener des deux enquêtes de front,

Il y a beaucoup de personnages, haut en couleur, bien campés et très bien travaillés. Rassurez-vous on s'y retrouve sans problème malgré le nombre.

L'histoire nous est racontée par le capitaine Jesse Rosenberg qui mène l'enquête avec deux collègues. Mais tour à tour, les autres personnages s'invitent narrateurs. Ils nous racontent leur vie, leur passé. En plus de mieux les connaître, ça donne une bonne dynamique au récit.

De fausses pistes en multiples rebondissements, l'auteur nous balade tout du long. On soupçonne les personnages les uns après les autres, mais ils sont disculpés, mais ils reviennent sur la sellette... Vous aurez beau vous creusez la tête, impossible de deviner le coupable avant la fin. C'est la patte et le talent de Dicker.

Tout est mené à un rythme infernal, on ne voit pas passer les 630 pages du livre. C'est addictif et terriblement prenant.

Un excellent polar, bien maîtrisé, un très bon suspens, une enquête captivante et bien ficelée, à peine le livre refermé les personnages me manquent déjà, tous les ingrédients pour un petit bijou.

Un gros coup de coeur que je vous recommande sans modération. Lisez-le !

Retrouvez toutes mes lectures sur
https://www.facebook.com/lecturesnoirespournuitsblanches/

par Armony22
L'Oracle L'Oracle
Traci Chee   
J'aime énormément ce livre !! Au début le jaune pétant de la couverture ne m'attirait pas vraiment mais ayant adoré le premier tome je l'ai pris quand même et ouaah ! Toujours autant d'aventures, de suspens, de rebondissements ! Un excellent livre qui regorge de secrets !
Le Gang des prodiges Le Gang des prodiges
Marissa Meyer   
O.M.G !!! Respire....
Je viens juste de sortir de ma lecture, et j'en reste déboussolé!
" La gang des prodiges " est vraiment une pépite ! Pendent ma lecture, je ressentais tellement d'émotions en même temps ( surtout celle de l'angoisse et de l'adrénaline !)
Je voulais finir ce livre coût que coût, mais je ne voulais pas que l'histoire s'achève en l'attente du tome 2 ! Alors que le tome 1 est sortie en VF il y a seulement quelques jours !

Comme vous pouvez le constater ( la plupart d'entre vous je penses ) l'auteur du livre Marissa Meyer est connu pour avoir écrit les Chroniques Lunaire ( que j'ai adoré soit disant passant)
Les personnages sont vraiment très attachant, surtout Nova et Adrian.
L'histoire elle même est tellement captivante, j'ai l'impression d'être dans un After happy&end ( après que les super héros on vaincu les Anarchistes) vous voyez le genre non ?
On apprend beaucoup de chose au fil des pages, des secrets se construisent, des révélations éclatent !
Et la fin !!! Oh mon Dieu ! La fin elle était tout simplement ÉPOUSTOUFLANTE !!

Immaculée, Livre 2 : Transcendante Immaculée, Livre 2 : Transcendante
Katelyn Detweiler   
https://aliceneverland.com/2017/04/20/immaculee-tome-2-transcendante-katelyn-detweiler/

J’avais beaucoup aimé le premier tome qui traitait avec un certain mysticisme la grossesse de Mina, dix-sept ans et vierge. Mais, au-delà de cet aspect mystique, c’était surtout la façon dont la grossesse était vécue par Mina elle-même, mais aussi par ses parents, sa famille et ses amis. Et cette histoire faisait énormément réfléchir sur ce point.

Pour autant, cet évènement est resté inexpliqué jusqu’à la toute fin. Alors, quand j’ai entendu parler de cette suite, je savais déjà que j’allais l’attendre de pied ferme, ne pouvant terminer cette histoire sans véritable fin. Aujourd’hui, Iris, le bébé miracle de Mina, a dix-sept. Mais son monde va complètement basculer alors que des terroristes font exploser Disney World. Iris va ainsi découvrir ses origines improbables et inexpliquées…

Avec un tel sujet, impossible de ne pas penser aux évènements dramatiques que notre civilisation traverse aujourd’hui. Terroristes, attentats… Nous avons la tristesse de trop bien connaitre ces thématiques, et je suis toujours assez refroidie quand je les retrouve en littérature. A vrai dire, je trouve que notre monde est assez horrible comme cela pour que l’on en rajoute. Mais j’avais tellement envie de découvrir ce que l’auteur avait prévu avec cette suite et fin que je me suis lancée malgré mon appréhension.

Ce fut donc un plaisir de retrouver et de découvrir Iris, ce bébé miracle devenue jeune fille et qui va, du jour au lendemain, se retrouver dans une situation qu’elle n’aurait jamais pu imaginer. Son monde s’écroule, elle se rend compte que sa vie entière n’est basée que sur des mensonges. Pourtant, loin de s’enfuir, elle va accepter son rôle. J’ai vraiment adoré le personnage d’Iris, forte, réfléchie, et si… normale. Lorsque les attentats se produisent, je me suis complètement retrouvée dans ses analyses. Cela m’a tout autant touchée qu’elle, comme si je vivais ces évènements à travers son personnage.

Car, force est de constater que, une fois encore, la plume de Katelyn Detweiler est toujours aussi sincère et profonde, portant de forts messages d’amour, d’espoirs et autres valeurs puissantes. Le genre de plume qui fait du bien au coeur malgré les circonstances de l’histoire et que l’on prend plaisir à lire. C’est un aspect qui m’avait bouleversée dans le premier tome, et que j’ai retrouvé ici pour mon plus grand plaisir. L’auteur manie les mots avec tact, délicatesse mais aussi énormément d’intelligence, cela se voit et se ressent, et c’est tout simplement formidable.

Pour conclure : j’étais curieuse de voir où l’auteur allait nous embarquer avec cette suite mais aussi, et surtout, comment la naissance miraculeuse d’Iris allait trouver son sens. Et je n’ai absolument pas été déçue avec ce que j’ai découvert. Katelyn Detweiler a complètement réussi le pari de renouveler son histoire, de ne pas retomber dans un schéma répétitif tout en créant un vrai parallèle entre les situations vécues respectivement par Mina puis par sa fille, Iris. Le tout en nous servant une écriture puissante et sensée, véhiculant de profonds messages. J’ai adoré cette suite, traitée aussi intelligemment que le fut le premier tome. Une excellente série, très atypique dans son sujet, que je vous recommande fortement !

par Kesciana
Phobos, Tome 0 : Origines Phobos, Tome 0 : Origines
Victor Dixen   
http://wandering-world.skyrock.com/3277479678-PHOBOS-ORIGINES.html

Encore un sans-faute pour Victor Dixen ! PHOBOS – ORIGINES est un véritable coup de cœur. J'ai absolument adoré ce roman et les six différentes histoires qui le composent. Il n'y en a pas une en-dessous de l'autre et elles sont toutes poignantes, fascinantes et surprenantes. L'auteur a véritablement eu une idée brillante en décidant de nous permettre d'en découvrir encore plus au sujet de Mozart, Samson, Tao, Kenji, Marcus et Alexeï. Pour être honnête, maintenant que j'ai refermé ce livre, il n'y a qu'une seule et unique chose que j'ai envie de faire : m'enfermer chez moi et relire le tome 1 et le tome 2 de la trilogie pour analyser en détails tous les protagonistes masculins. Quel voyage !

Victor Dixen nous offre vraiment, ici, la possibilité d'en apprendre encore plus sur le passé des six héros que nous avons appris à connaître grâce aux deux premiers opus de la série PHOBOS. Si j'étais particulièrement attaché à chacun d'entre eux, aujourd'hui j'en suis officiellement amoureux. En effet, PHOBOS – ORIGINES permet aux hommes de l'histoire de devenir encore plus épais, encore plus profonds, encore plus humains. A mes yeux, désormais, ce sont de véritables personnes à part entière. L'auteur va indéniablement au bout des choses, rien n'est laissé au hasard, tout s'entrecroise et s'entrecoupe avec beaucoup de finesse et d'intelligence et, ça, c'est absolument frappant et captivant. Une fois de plus, Victor Dixen m'a coupé le souffle et m'en a mis plein les yeux grâce à sa manière de tout entrelacer sans jamais se perdre.

J'avais un petit peur, en entamant ma lecture, que le temps consacré à chaque héros ne soit pas suffisant pour le rendre complètement crédible ou pour parvenir à livrer une histoire complète. Évidemment – et j'aurais dû m'en douter – mes craintes se sont avérées totalement infondées. En effet, les soixante pages – en moyenne – qui sont accordées aux personnages sont amplement assez pour nous faire vibrer. J'ai été surpris, choqué, renversé, bouleversé, attristé et époustouflé devant les révélations qui nous sont faites concernant chaque protagoniste. Chaque intrigue est émouvante et éprouvante à sa façon. L'auteur n'y va pas avec le dos de la cuillère et n'hésite pas une seule seconde à faire souffrir ses héros de papier. La réalité qu'ils doivent tous affronter est aussi chaotique qu'elle est dure et j'ai trouvé que cela nous permettait de totalement les comprendre. On se glisse très facilement dans leur peau et on s'approprie sans aucun mal le moindre de leurs sentiments ou leurs plus secrètes pensées et réactions. De plus, on comprend pourquoi tel ou tel personnage a pris la décision de décoller pour Mars, ce qui représente un énorme avantage pour la saga en général. PHOBOS – ORIGINES fait vraiment partie d'un tout. Ce n'est pas un roman à part. Il s'intègre parfaitement à la trilogie et peut être qualifié d'indispensable si on veut saisir tous les enjeux qui se cachent derrière le programme Genesis et ses ambitions.

Encore une fois, la plume de Victor Dixen m'a complètement charmé. En effet, en plus de conférer à nos héros une vraie épaisseur, les mots de l'auteur nous touchent en plein cœur. Son imagination et sa manière de décrire les faits me renversent véritablement depuis ma lecture du premier volet de la saga et j'ai l'impression que je n'en aurai jamais assez. Les six intrigues dans lesquelles nous plongeons se lisent avec un plaisir infini et à une vitesse incroyable. Entre certains retournements de situation fracassants, la plume grisante de l'auteur et le fait que tout soit parfaitement bien mis en scène et orchestré avec brio, laissez-moi vous dire que PHOBOS – ORIGINES est une véritable perle à mes yeux.

En résumé, PHOBOS – ORIGINES est une lecture palpitante, dramatique et saisissante. Chaque histoire est aussi solide et touchante que la précédente ou la suivante. Ce roman nous permet de découvrir Alexeï, Samson, Kenji, Marcus, Tao et Mozart sous un tout nouveau jour et c'est à la fois un véritable bonheur et un honneur. Au vu de toutes les révélations qui nous sont faites, l'impatience que je ressentais déjà en attendant d'avoir le troisième opus entre les mains n'a fait que s'accroître. PHOBOS est indubitablement une excellente saga et Victor Dixen un auteur qui ne cesse de m'impressionner depuis quelques mois. PHOBOS – ORIGINES est donc un livre électrisant que je recommande aux fidèles de la série mais également aux lecteurs qui voudraient se lancer dans ce fabuleux voyage littéraire.

par Jordan
Phobos, Tome 4 : Horizons Phobos, Tome 4 : Horizons
Victor Dixen   
Un dernier tome réussi.

Le précédent volume m'avait un peu déçue en empruntant une voie plus classique, plus proche de ce qu'on voit dans beaucoup de YA. Du coup, plusieurs questions avaient été laissées sans réponse, et comme par hasard celles qui m'intéressaient le plus xD (pour ne citer qu'elles : la maladie de Kelly et la mystérieuse créature de Mars, si du moins elle existe...)

Par chance, cette suite offre des explications amplement satisfaisantes aux mystères jusque là non élucidés -certes, certains révélations m'ont d'abord laissée très perplexe comme le [spoiler]retour de Kenji[/spoiler], mais ça, c'était avant que Victor Dixen ne développe sa pensée, toujours de manière logique et cohérente.
Mieux encore, on en apprend plus sur le passé de quelques ex-pionnières de Mars et surtout sur Léonor. [spoiler]J'ai juste trouvé un peu dommage que ce qu'on apprend sur elle soit un peu atténué par la suite, mais bon, c'était nécessaire pour la fin...[/spoiler]
D'ailleurs, à son propos, j'ai encore moins réussi à m'attacher à elle que dans les tomes précédents. Même si les autres pionniers apparaissent de manière amplement satisfaisante (même ceux de la 2e saison de Genesis, ce que j'ai beaucoup apprécié), j'ai trouvé qu'elle était trop souvent mise en avant, que Victor Dixen appuyait trop sur son rôle d'héroïne vers laquelle tout le monde ne cesse pas de se tourner ; et ça, ça a fini par me taper sur le système. Mais ce n'est que mon avis personnel...

Pour autant, il ne faut pas croire que tout est rose dans ce tome. Certes, Léonor a des alliés indéfectibles, mais on voit aussi dans cette suite que rien n'est acquis et qu'au contraire, l'opinion de tous ces Terriens ex-télespectateurs de Genesis peut être très versatile. On l'observe grâce à une innovation de Victor Dixen, à savoir les chaînes de quelques ex-pionniers de Mars de la 1ère saison et que je nommerai pas pour garder la surprise. À la fin de chacun de ces chapitres-vidéos, on a généralement droit aux commentaires des internautes. J'ai trouvé que c'était une idée excellente et très bien trouvée, non seulement pour le rendu visuel, mais aussi parce qu'ils jouent un certain rôle dans l'histoire et donnent l'impression au lecteur de vivre en temps réel ce qui se passe.

J'en arrive maintenant à la fin (du livre mais aussi de mon commentaire). Je pense que je continuerai encore longtemps à y réfléchir et à espérer une suite qui ne viendra certainement pas, même sous la forme d'une misérable nouvelle -je pense que Victor Dixen a été assez clair là-dessus dans ses remerciements, malheureusement, mais on peut rêver. Elle est logique en un sens, bien trouvée. Elle arrive brusquement mais sans vraiment paraître précipitée -vu qu'on ne coupe en plein dans l'action, ça doit jouer. En fait, à mes yeux, je pense qu'on n'aurait pas pu faire mieux -je pense que n'importe quelle autre fin m'aurait inévitablement déçue si elle avait été plus définitive.

En bref, une bonne conclusion. Des retournements de situation qui ne cessent pas de se succéder, tout comme des explications/révélations dont aucune (miraculeusement) ne m'a déçue sauf une, peu de temps morts ; bref, pas un coup de coeur (à cause de Léonor, sans doute, et des dialogues qui m'ont paru irréels pour certains...), mais certainement un coup de maître de la part de l'auteur : rarement un dernier tome ne m'a laissée aussi satisfaite. Enfin, dernier... j'espère que non.

par Isallya
Le Dernier Jour de ma vie Le Dernier Jour de ma vie
Lauren Oliver   
http://altheainwonderland.blogspot.fr/2017/05/before-i-fall.html

Pour son premier roman publié (Before I Fall est sorti en version originale en 2010 et pour la première fois en français l'année suivante), Lauren Oliver ne s'est clairement pas facilité la tâche par la structure de l'histoire. En effet l’héroïne, Samantha, revit en boucle un jour précis de sa vie tout au long du roman. Pour ma part je n'avais jamais lu ce gimmick de boucle temporelle, néanmoins j'ai déjà vu plusieurs films qui s'articulaient autour de cette particularité (le plus célèbre est sans nul doute Un Jour Sans Fin mais plus récemment sont sorti Source Code ou encore Edge of Tomorrow). Clairement c'est un gimmick très ingénieux mais qui peut rapidement devenir un piège car l'histoire devient beaucoup trop facilement répétitive. En lisant Before I Fall j'ai d'ailleurs commencé à avoir un peu peur de cela, dès le second jour on s'ennuie un peu et on a l'impression de relire la même chose. Néanmoins Lauren Oliver ne tombe pas dans le piège et dès le troisième jour on commence à sentir une vraie évolution, d'abord dans le personnage de Sam et par conséquent dans le récit. Dès qu'on dépasse les deux premiers jours il y a donc de vrais changements qui s'opèrent et on est captivé par les événements qui changent de jour en jour.

Concernant les protagonistes on a une vraie évolution chez l’héroïne qui est fort appréciable. En effet au début elle n'est pas franchement attachante, elle est même un peu agaçante et pour être honnête avec vous si elle était restée la même tout au long de la lecture ça aurait été très pénible à suivre. D'autant plus que ses copines ne sont pas franchement des flèches non plus. Mais là encore l'évolution qui s'opère chez Sam se répercute sur la façon dont elle voit son entourage et sur ce qu'elle pense de leurs actions. J'ai beaucoup apprécié le recul que prend Sam sur ses amies et leurs actes au fil des jours qui se répètent, elle apprend finalement à les accepter pour leurs bons et moins bons côtés et c'est une jolie leçon d'amitié.

Pourtant vous vous demanderez bien pourquoi ce roman n'a finalement pas été un coup de cœur puisque tant d'éléments m'ont plu une fois les deux premiers jours passés... Eh bien je dois dire que j'ai été fortement déçue par la fin et le message ambigu qu'elle véhicule. Je ne peux pas trop vous en dire pour ne pas vous spoiler mais je n'ai pas vraiment compris le choix de l'auteure sur la forme en nous proposant un tel dénouement qui à mon sens ne va pas forcément dans le sens du reste de l'histoire.

Ainsi j'ai beaucoup aimé ma lecture de Before I Fall. Si les deux premiers jours dans la boucle temporelle sont un peu répétitifs et souffrent de l'immaturité de l’héroïne, la suite est prenante et offre de belles réflexions notamment sur l'amitié. Si on rajoute à cela que l'écriture de Lauren Oliver est toujours aussi agréable, on passe un super moment et on ne voit vraiment pas les presque 500 pages se tourner. Très honnêtement je suis super curieuse de voir ce que donne l'adaptation ciné, j'espère que nous aurons l'occasion de la découvrir en France !

(Avis modifié et mieux développé à l'occasion de la réédition)

par Althea