Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de leslecturesdaurelalala : Liste d'Or

retour à l'index de la bibliothèque
Cape Cove, Tome 2 : Tempête sur Cape Cove Cape Cove, Tome 2 : Tempête sur Cape Cove
Sully Holt   
Le moins qu'on puisse dire c'est que Sully Holt a le sens du scénario et des enchaînements : comme dans son premier opus, tout coule de source et reste surprenant en même temps, les événements se suivant sans jamais perdre en puissance. La narration est toujours aussi bien servie par cet art de la description, certes un peu moins prépondérant. L’auteure enchaîne les moments calmes à ceux plus trépidants conférant à son récit un rythme très équilibré et une parfaite osmose avec la vie à Cape Cove. Quand, dans Retour à Cape Cove, elle nous distillait (j'ai pas dit qu'elle picolait, je l'ai pas dit) une aura entièrement consacrée à la nature, ici, c'est une ode au mystère des uns et des autres qu'elle délivre avec tout autant de justesse. Ce petit coté sombre que chacun possède et ces questions que tous se posent sur eux-même, sur l'autre ou le dernier arrivé au village. Une introspection lancinante sur Cape Cove et ses habitants, sur les passés de certains et sur les possibilités des autres.

Le tout est constellé de petites touches d'humour franches et courtes mais très efficaces, des petites reparties qui vous ferment le clapet direct et vous font sourire avec ravissement.
La jeune Neil en est l'exemple parfait, avec sa verve délicieuse et ce petit côté agaçant qu'a la jeunesse de mettre le doigt là où ça blesse ou sur les questions qui posent problème. Neil, la petite épine dans le pied de Charlie, qui la titille et lui vrille le cerveau comme ce petit verre de trop qui vous grise tout en sachant que ce n'est pas raisonnable. La scène de la perquisition chez Monroe par le nouveau shérif m'a juste explosée le cervelet et parsemée au milieu d'un récit plus souvent dramatique que drôle, c'est un vrai régal. On sent un story board parfait, une de ces histoires sans failles ni incohérences qui font que même si on était amené à ne pas aimer la romance on ne pourrait cependant qu'aimer la trame secondaire .

Le nouveau couple de cette histoire c'est donc Quinto l’amérindien défiguré (mais pas que) et John le pécheur alcoolo (mais pas que non plus) : un couple corrosif depuis le départ qui n'avait échangé qu'une œillade jusqu'à l'arrivée de Quinto au village. Au premier rapprochement entre les deux hommes, c'est une vraie explosion de sentiments longtemps enfouis et pourtant bien loin de l'amuuuuur, du sexe et des petites étoiles dans les yeux. Ce sont surtout les confidences dispensées au compte goutte entre deux brutes aux cœurs écorchés qui dégagent réellement une atmosphère lourde, électrique qui se charge comme une dynamo.

John a grandi sous le joug d'un père violent, intolérant à toute forme de différence et n'a eu de cesse de quémander la moindre minute d’intérêt de sa part même si cela passait par les coups. Un John, qui après l'abandon de sa mère, pousse comme une herbe folle cernée d'orties, et tente tant bien que mal de devenir un homme selon les conceptions qu'on lui a durement plantées dans le crane. Il se bat contre des souvenirs familiaux bancals, contre un passé d'homme marié qui a échoué, contre une vie rude qui l'apaise tout autant qu'elle lui pèse et surtout contre lui même. Se contenter d’être un gros con est tellement plus simple, plus facile, plus acceptable à son sens pour affronter le regard des autres que cela lui laisse tout le temps nécessaire pour plonger dans la noirceur de ses états d’âme. Regarder les autres se reconstruire en restant soigneusement à l’écart des confidences et assez prêt du goulot d'une bouteille lui suffisent à colmater le vide qui le ronge. Jusqu’à Quinto.
Quinto, le gros balaise, homme de main que la violence a façonné de bien des façons dans un parcours très chaotique. Un homme blessé qui a cependant trouvé la force de s'assumer tel qu'il est, aussi bien physiquement que psychologiquement. Un ancien compagnon de prison de Monroe ayant, comme lui, sa propre morale et ses propres codes qui, au bout du compte, ne sont pas moins respectables que les visions parfois étriquées de Flynn. Quinto, qui se doit de changer les choses pour son neveu, puis pour lui et pour peut être envisager une histoire avec John, envisage tout simplement un autre mode de vie. Un personnage sombre qui est sensé représenter le mauvais côté de la barrière et qui pourtant par son côté magnanime semble souvent être le plus dans le vrai. Une force de la nature sur laquelle John pourrait enfin se reposer.


Une galerie de personnages secondaires identique au premier volet, toujours aussi pertinente mais cela m’amène à mon premier bémol. Pourquoi tant d'histoires d'amour au sein d'un si petit monde ? Charlie et Neil, sa fille et le jeune frère de Neil, Quinto et John, j'avoue que ça fait un peu beaucoup, que ce soit d'un point de vue hétéro ou homo, et que dans un seul roman ça m'a laisse un goût de "regroupage" qui n’était pas indispensable. J'aurais préféré que cela reste peut être plus concentré sur l'histoire du nouveau couple et sur celle,toujours présente, de Flynn et Monroe, qui semble encore difficile à mettre en place et toujours encombrée des écueils de leur passé respectif.
Flynn est encore ce mec à qui on donnerait tout mais totalement figé sur sa vision black and white de la vie quand Monroe, lui, vit toujours selon les règles du respect et de la fidélité envers ceux qui l'ont aidé. On découvre un Flynn moins attachant et à la personnalité moins définie que dans le premier Cape Cove et cela m'a beaucoup troublée.


J'ai beaucoup d'affection pour ce couple de départ et j’espérais, je pense que c'est mon deuxième bémol, une vraie suite à leur histoire surtout qu'il y a vraiment matière. J’ai eu, en contre coup, beaucoup de mal à m'attacher au couple Quinto/John, qui a pourtant tout pour fonctionner, tellement j’étais en demande de plus de Monroe/Flynn. C’était juste pas possible de me jeter à la face quelques scènes éparses sur eux et de créer une telle frustration, de celle qui donne naissance aux fans hargneux et vengeurs(#menaceimplicite)
Tempête sur cave Cove est, encore une fois, un excellent roman, il n'y a pas à revenir dessus et vous ne serez certainement pas déçu. Mais le manque qu'il me laisse fera que je lui préférerai sans doute longtemps son grand frère. Mais si elle veut, l'auteure, elle peut toujours se fendre d'un oneshot, un standalone ou un tientoutseul, elle appelle ça comme elle veut, mais elle me pond vite une suite sur Monroe et Flynn qui paraissent toujours en pleine évolution. Moi je veux l’entrée, le plat principal, le fromage ET le dessert, je veux le total Cape Cove! Yop

http://meninbooks.eklablog.com/tempete-sur-cape-cove-de-sully-holt-a148448038

par Tyzane
Toi. Moi. Maintenant ou jamais - L'intégrale Toi. Moi. Maintenant ou jamais - L'intégrale
Emily Blaine   
C'est une jolie histoire. Mais sans plus. Beaucoup (trop) de longueur, et dans l'ensemble, c'est assez répétitif, les doutes des personnages stagne et ça devient fatiguant. Certains passages m'ont semblés inutile quand d'autres n'étaient pas assez approfondie.
L'idée de la liste est vraiment bien, mais parfois, il m'a paru que ça restait superficielle.

Donc dans l'ensemble une belle idée, mais qui manque de ce petit quelque chose qui fait qu'un livre nous subjugue totalement.

par Alays
Fierté, Tome 1 : En mâle de toi Fierté, Tome 1 : En mâle de toi
Elle Kennedy    Sarina Bowen   
https://sweetyhoneyaddictions.blogspot.com/2018/06/fierte-tome-1-en-male-de-toi-elle.html

Je suis tellement en retard sur tant de publications qu’il n’est jamais évident de savoir si ce qu’on loupe vaut la peine d’être lu ou pas.
Cependant, Sarina Bowen et Elle Kennedy sont deux auteures qui remportent un franc succès. Personnellement, je ne connais que la saga adorée Off Campus de Kennedy. J’ai également lu un extrait de la future saga de Bowen qui sortira en fin d’année chez Hugo. Ce sont des écrits que j’ai vraiment beaucoup apprécié.
De plus, ce diptyque était vraiment attendu par les fans du genre alors j’avais envie de m’essayer à cette histoire.

Dans un premier temps, je vous dirai que pour celles (et ceux) qui ne connaissent pas ou peu le MM, c’est un très bon livre pour commencer. J’ai beaucoup aimé la manière dont les deux auteures abordent le sujet de l’homosexualité ou la bisexualité. Comment l’un des personnes Wes s’est rendu compte très jeune qu’il était attiré par les hommes et comment il a géré sa relation avec son meilleur ami. De même que pour Jamie, la remise en question dont il fait preuve à cause de ce qui se passe entre lui et Wes.
Elles ont trouvé les mots justes, sans excès, comme si on sortait de la fiction pour lire l’histoire de deux potes qui essayent de trouver leur place face à ce changement.

J’ai pris beaucoup de plaisir à faire connaissance avec leur passé et cette fameuse soirée. Bowen et Kennedy laissent les deux hommes s’apprivoiser à nouveau après cette séparation, ils se réapprennent à se faire confiance tranquillement. Si l’un essaie de se faire le plus discret possible enfin de ne pas avoir à gérer la méchanceté du monde extérieur, l’autre doit faire face à cette nouveauté dans sa vie et réalise doucement ce que sa bisexualité implique.

J’ai trouvé le récit très bien mené, tendre, sensuel et touchant. Les personnages sont si complices, si attachants qu’on ne peut que tomber sous le charme de ces deux amis. Et puis, j’aime l’univers du hockey. Les deux auteures nous font entrer dans ce monde, tant par la passion de nos héros et par le camp d’entraînement, sans que ce soit lourd ou ennuyant.

Je vous conseille vraiment de tenter l’expérience, Wes et Jamie devraient vous ravir.
Fierté, Tome 2 : Coming out Fierté, Tome 2 : Coming out
Elle Kennedy    Sarina Bowen   
J'ai profité du Week End de la romance pour faire sortir ce roman de ma PAL et autant dire que je n'ai pas regretté. C'est une lecture vraiment toute douce qui permet de passer un excellent moment.

On retrouve Jamie et Wes au Canada. Ils ont décidé de ne pas révéler leur relation au grand public avant la fin de la première saison de Wes dans son équipe de Hockey. Mais c'est difficile pour les deux amoureux de vivre cacher. Cette cachotterie conduit les deux hommes à avoir des vies qui ne leur ressemble pas forcément. Et cela pourrait bien faire exploser leur couple...

Je suis toute de suite retombée dans cette histoire. Si j'avais lu le premier tome il y a déjà quelques semaines, il ne m'a fallu que quelques lignes pour retrouver tout l'amour que je portais à nos deux héros. Wes et Jamie sont très différents l'un de l'autre, mais ils sont aussi super touchants et j'ai vraiment apprécié cette lecture d'un bout à l'autre.

Le pauvre Wes veut attendre quelques semaines/mois encore avant de dévoiler son homosexualité. Mais il semble avoir du mal à comprendre que cela fasse souffrir Jamie. Pourtant, il n'est pas forcément à l'aise avec ce mensonge. Autant dire qu'il a du mal et qu'il a quand même peur de tout faire foirer. J'avoue que je l'aurais bien secoué comme un prunier parfois, quand il semble ne pas comprendre qu'il fait souffrir Jamie. Mais d'un autre côté, il fait tout ce qu'il peut en fonction de ses impératifs...

Quant à Jamie, il souffre beaucoup de la situation et a aussi peur pour son avenir professionnel. Autant dire qu'il réfléchis beaucoup et se renferme sans prendre la peine de parler à Wes. Ca a parfois été agaçant, mais c'est ce qui fait le charme de leur relation. Et je les aime toujours autant tous les deux.

Les deux auteures ont vraiment bien réussi ce second tome, offrant une suite à la hauteur et qui permet aussi de voir où vont finir les personnages. J'ai été énormément touchée par cette lecture, qui en dit beaucoup sur la difficulté d'être un couple qui ne serait pas dans la 'norme', mais qui offre quand même une magnifique histoire qui fait rêver. Autant dire que, si dans la réalité, tout pouvait se passer comme ça, on vivrait dans un beau monde je pense.
Vous l'aurez compris, j'ai ressenti beaucoup d'émotions dans ce tome et le style des auteures n'y est pas pour rien. Elles ont une façon de décrire les choses, des événements et tout le reste qui m'a beaucoup touchée.

En bref, un superbe seconde tome, que j'ai adoré.

>> http://meliegrey.blogspot.com/2018/09/fierte-tome-2-coming-out-de-sarina.html

par MelieGrey
Criminals, Tome 1 : Criminals Red Criminals, Tome 1 : Criminals Red
Amélie C. Astier   
Que dire de plus que : J’ai Surkiffé ce bouquin ! C’est une véritable tuerie…
Je ne lis que très peu de M/F, du coup, se retrouver dans la tête d’un mec, un vrai, un dur à cuire, ça ne pouvait qu’être bon ! C’est même plus que cela : « Un Putain De Vrai Régal » (histoire de m’exprimer à la Red )
Le M/F, à mon goût, c’est souvent synonyme d’une héroïne légèrement blondasse de base, sans rien dans la tête, qui passe son temps à chougner, se plaindre, subir, pleurer (Non, pas tous je vous l’accorde, mais beaucoup, avouons-le !)
Avec « Criminals Red », Que nenni ! Tempérance est parfaite. Elle a un caractère affirmé, un tempérament digne d’un mec et de la répartie bien sentie… C’est un petit bout de femme super kiffant.
Et puis, il y a Red (soupir…..), le summum du Connard, tout comme je les aime !! Ce mec est d’enfer, il est arrogeant au possible, imbu de lui-même (il est canon et il le sait … et ne manque pas d’en jouer), parfois quelque peu égocentrique, égoïste, jaloux … Mon dieu !!!! Que de défauts … Non ! Vous allez vous apercevoir, au fil des pages, que ce mec, c’est beaucoup plus que cela. Que sous ces grands airs, il cache des fêlures, des blessures qui feront de lui, un personnage attachant, touchant, captivant, troublant …
Le mélange de ces deux personnalités, nous offre un cocktail explosif, qui nous fera lever les yeux au ciel, sourire, rire, ressentir, aimer, vibrer …
Avec Tempérance, Red ne va plus savoir où donner de la tête, et se rendre compte, qu’il est face à son double « Version Féminine » … Il va s’en prendre plein les dents, et c’est juste trop délire, trop bon …
Ce duo est carrément renversant, au fil de leur enquête, de leur rivalité, de leurs coups de gueule, nous allons les voir doucement se rapprocher, s’attacher … Sans qu’ils ne s’en rendent compte, des sentiments vont prendre racines dans leurs différences… Ils en viendront même à s’affronter, juste pour se voiler la face et ne pas accepter l’inévitable.
Ajouté à cela, une véritable enquête policière qui est indéniablement le fil conducteur de cette histoire. L’auteure a drôlement bien mené sa barque, elle a réussi à me tenir en haleine du début à la fin. Comme nos deux héros, je me suis interrogée, je me suis prise au jeu, j’ai essayé de dénouer les indices, de connaître la signification des énigmes, jusqu’à avoir pleins de chiffres dans la tête …
Avec le côté enquêtes / Sérial Killer, le côté psychologique bien définis, bien exploités, ce roman est pour ma part un très bon policier, avec un dénouement haut en couleur !
L’épilogue et le dévoilement du véritable prénom de Red, sont la cerise sur le gâteau, qui fait de l’ensemble une succulente lecture.
Envie d’intrigue, de frisson, de dérision, d’action, d’amour, de passion, plus d’hésitation, ce livre est fait pour vous !

Addicted to You Addicted to You
Mary Matthews    Amélie C. Astier   
Car ce duo d’auteurs (drôles de dames de choc) a encore une fois relevé un défi de taille : parler d’un sujet d’addiction pas drôle en arrivant à le transformer en toile de fond d’une magnifique histoire d’amour.

Seth est un des piliers de la fraternité Sigma Alpha Psi, communauté de sportifs.
Champion de basket et joueur émérite, il collectionne autant les titres que les jolies filles dans son lit.
Ce “Don Juan” accumule les coups d’un soir et semble vivre sa vie d’étudiant de 20 ans en la croquant à pleines dents.

Malgré les mises en garde de ses copains et de son coach sportif sur son comportement, il n’en tient pas compte et continue à mener sa “petite vie tranquille”.

Et un jour, il fait la rencontre de Memphis : petite jeune femme frêle (en apparences), toute habillée de noir des pieds à la tête, elle fait partie de la sororité des Crows, les gothiques du campus.

Alors qu’elle est à l’exact opposé de ses goûts en matière de femmes habituellement, elle va lui taper dans l’oeil et l’intéresser car elle semble lui résister.

Mais sous des dehors bien froids, Memphis est irrémédiablement attirée par ce beau sportif qui la surplombe et qui la charme.

Sauf que Seth cache de biens lourds secrets et problèmes, qu’il est le seul à pouvoir résoudre.

Ils ont bien plus de points en commun qu’ils ne le pensent, de par leur passé ou leurs familles.

Est ce qu’une attirance et des sentiments peuvent suffire à faire remonter à la surface quelqu’un qui se noie dans une vase de dépravation et d’addiction ?

Est ce que des sentiments peuvent suffire à soutenir une personne aimée et l’aider à s’en sortir ?

Vous le saurez en lisant l’histoire de Seth et Memphis.

⇒ Personnellement j’ai juste ADORE cette histoire, qui sort des sentiers battus.

Il fallait oser le pari de parler de l’addiction et du parcours du combattant que c’est d’en sortir, sans tomber dans le “patho” ou en faire des caisses dans le larmoyant.

C’est un pari réussi haut la main !

Seth et Memphis sont un couple magnifique, qui démarre mal dans leur relation mais rapidement on se rend compte de la force de leurs sentiments et on s’attache à ces deux là.

Seth en particulier est un personnage déstabilisant et original : ce coureur de jupons cache bien des facettes sous ses dehors de “queutard” et c’est un homme intelligent, sensible, romantique … que nous découvrons au fil des pages.

Un homme dont on ne peut que tomber “amoureuse” et qui nous charme irrémédiablement.
Sa force de caractère force le respect !

Memphis aussi est un personnage haute en couleurs (malgré son amour inconditionnel du noir) : malgré une enfance pas toujours évidente, elle a réussi à surmonter ses démons et représente un vrai soutien, un vrai pilier pour Seth.

Ce livre est une pépite, un message d’espoir et d’amour, une ode à la seconde chance et au pardon.
C’est aussi une belle leçon de courage : quand on veut … on peut !

Vraiment une belle lecture, qui nous donne à réfléchir et à nous questionner un peu plus loin qu’une simple belle fin.
La Liberté de t'aimer La Liberté de t'aimer
Mary Matthews    Amélie C. Astier   
INFORMATION CONCERNANT LA PARUTION DE ROAD :
(page des auteurs)

"ROAD ne sortira pas le 15 novembre. Nous avons décidé d'annuler sa sortie, puisque nous l'avons soumis à Milady dans l'espoir qu'il paraisse dans une de ses collections.

Il va falloir attendre un petit moment avant de pouvoir découvrir l'histoire de Mack et Travis.

Si le livre n'est pas retenu par le comité de lecture, il sortira rapidement en auto édition, sinon, il sera parmi le catalogue MM de la ME. Nous vous tiendrons au courant."

L'Échappée L'Échappée
Julie Tremblay   
Avis complet : http://vibrationlitteraire.com/2016/11/10/lechappee-de-julie-tremblay/

Une histoire d’amour qui vous fera voyager jusqu’au fond des lacs canadiens…

Nous suivons donc Anne, vingt ans, qui est en plein voyage de découverte après avoir obtenu son diplôme quelques mois auparavant. Elle va de petit boulot en petit boulot et se retrouve saisonnière au Myers Lake où elle rencontre Nathan et Ethan. Ce dernier est une ex-star de hockey aux rêves brisés. Il est un peu bourru mais Anne, elle aussi, a son petit caractère !

J’avais pas mal vu ce livre un peu partout sur la blogosphère et je me suis décidée à le lire avant d’avoir trop d’avis.

J’ai beaucoup aimé cette histoire que j’ai trouvée surprenante. Le résumé ne vous dit pas une chose très très importante, fondamentale même dans cette histoire, et c’est bien le meilleur !

J’ai adoré découvrir le Canada “sauvage” en étant dans un endroit touristique très isolé. J’ai aimé suivre Anne qui découvre cet univers avec ses yeux de Parisienne.

Les personnages sont surprenants, tous portant un lourd passé que l’on prend plaisir à découvrir.

La relation entre Anne et Ethan m’a beaucoup amusée car il est très rejetant et elle ne passe pas par quatre chemins au départ. Leur évolution est naturelle, ni trop lente, ni trop rapide. L’auteure n’en fait pas trop.

Globalement, ce roman ne révolutionne pas le genre et on tombe dans un schéma habituel.
La fin est attendue depuis leur rencontre et je dois avouer qu’elle m’a un peu déçue.

Cependant, l’horizon canadien est vraiment un plus dans cette lecture. J’ai adoré découvrir un petit bout de ce pays et je me suis pas mal attachée aux différents personnages. J’ai été vraiment subjuguée par la beauté des descriptions.

L’échappée est une romance suivant le schéma habituel des livres du genre mais qui arrive tout de même à surprendre de par une spécificité d’un des personnages principaux. On est rapidement subjugués par la beauté des descriptions du Canada. Je pense que c’est vraiment un gros plus dans ce livre et c’est ce qui fait une grosse partie de son charme !

par Mayumi
Him, Tome 1 Him, Tome 1
Sophie Auger   
Un avis plus détaillé sur :
http://wp.me/p6618l-2i0

Ce livre est le premier livre de Sophie Auger. Après avoir lu d’excellente critique, je me suis laissée tenter par cette romance de genre « chick lit »…. Même si la faute d’orthographe du descriptif sur Amazon a failli me faire changer d’avis (c’est « Une romance iNattendue » et pas « Une romance iNNatendue » !)

Bien que la plume de l’auteur soit très agréable, les fautes d’orthographe sont assez nombreuses… (Un autre exemple que celui du descriptif sur Amazon : « Pour me résonner » au lieu de « Pour me raisonner »)… Rien qui n’empêche la compréhension du texte mais suffisamment récurrente pour être remarqué.

Je n’ai pas été « transporté » par ce livre mais j’ai trouvé l’histoire sympathique… Les personnages sont pétillants et, si je n’ai pas franchement rigolé, j’ai souvent souri. L’intrigue contient de nombreux rebondissements, on ne s’ennuie pas… Même si le côté « rocambolesque » n’empêche pas de rendre la fin prévisible.

J’ai passé un bon moment… mais sans plus. Je n’ai pas été suffisamment emballé pour relire un jour ce livre.
Be with me Be with me
Sophie Auger   
Une belle romance, simple et efficace. Une plume que j’ai adoré découvrir, des personnages qui m’ont touchée et émue en si peu de pages. En effet, le seul reproche que je peux faire à ce roman c’est qu’il était beaucoup trop court ! J’aurais voulu en savoir plus sur les personnages et leur devenir, en grande curieuse que je suis.

par Maelis31