Livres
535 838
Membres
562 214

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de Leslecturesdedidy : Mes envies

Mon ex, Tome 1 Mon ex, Tome 1
Mizuki Hoshino   
J'ai trouvé ce manga par hasard dans un rayon de ma petite librairie. Je ne regrette absolument pas de l'avoir acheté !

Ecrit en deux tomes, l'histoire est simple et toute mignonne. Les personnages sont simples aussi, mais attachants et tellement drôles !
Deux trois fois j'ai ri toute seule des réactions un peu trop exagérées de Momori :) Mais c'était bien dosé. Juste ce qu'il faut d'humour.

J'aime aussi le petit message que fait passer l'auteur dans le fait que "NON, les filles ne sont pas forcément fan des badboys. On veut un homme qui soit gentil, qui nous respecte, et qui NOUS AIME !"

Vraiment trop cool ! Je le conseille sans hésiter !
A eux deux, Saison 1 A eux deux, Saison 1
Marie Luny   
Un cœur peut-il aimer d’amour deux personnes à la fois ? Cette question ne m’a jamais effleurée jusqu’à ce que je commence à lire des romances dont le thème parle de triangle amoureux. Et c’est le cas aussi pour Anita. Elle non plus n’y a jamais pensé jusqu’à que cette question s’impose à elle concrètement.

Anita, l’héroïne de cette romance est une vingtenaire qui n’aspire qu’à s’affirmer et trouver sa place dans le monde. Déçue et désillusionnée par la vie, par l’indifférence de ses parents, par l’amour. Heureusement que Nina répond toujours présente. La seule personne qui l’ait aimée sincèrement et telle qu’elle est et non comme elle voudrait qu’elle soit. Elle l’accepte avec ses défauts comme avec ses qualités. Avec ses sourires comme avec ses fêlures.

L’amour, non… Elle n’y pense plus. Et pour cause, chat échaudé craint l’eau froide. Aujourd’hui, elle veut se consacrer à elle-même, trouver du boulot, se défaire de sa dépendance autant affective que financière. Et pourquoi pas, voyager et voir du monde. Anita n’a pas d’amis, ni de vie sociale. À part sa cousine, personne ne gravite autour d’elle. Mais cela c’était avant…

Avant sa rencontre avec Gaël et Rayane. Ces deux-là, vont chambouler sa vie. Changer ses perspectives et ses notions sur l’amour et le désir… Ils vont lui apprendre à vivre et non à survivre. Au côté de Gaël, elle se sentira chérie, apaisée et tout à fait en sécurité. Auprès de Rayane, c’est un ascenseur émotionnel garanti. Son cœur est pris dans un tourbillon de désir de mordre la vie en pleines dents. Tout simplement de s’accaparer cette place qu’elle a cherchée longtemps en vain.

Le cœur d’Anita balance entre Gaël et Rayane. À eux deux, répondent aux critères de son idéal. Elle veut tout. La sécurité matérielle et affective et l’amour apaisant et généreux de Gaël, elle veut la passion et l’amour sauvage de Rayane. Mais eux, que veulent-ils ? Accepteront-ils d’être seulement la moitié de son cœur à elle ?

Elle succombera à ses désirs et se perdra dans les méandres de la tentation ! Mais ne dit-on pas se perdre pour mieux se reconstruire ? Anita doit assumer les conséquences de son indécision car à ne pas savoir qui choisir, elle se brûlera les ailes…

À eux deux, est une jolie histoire qui a pour thème un triangle amoureux des plus tentants. Dans la première partie, on a eu une vue générale de ce qu’était la vie d’Anita d’avant LA RENCONTRE. Ses états d’âme, ce chapitre sombre qu’était sa vie. Elle a souffert du désintérêt parental, d’un vide affectif qui a fait élargir la distance entre elle et le monde extérieur. Mais son amour naissant pour Gaël et son début d’amitié avec Rayane ont apporté un peu de couleur dans sa grisaille intérieure. Une première partie prometteuse et fort sympathique avec une bonne dose d’humour. L’auteur a préféré nous taire les pensées de Gaël, du coup, l’attention porte sur l’héroïne du jour pour analyser le paradoxe de sa personnalité haute en couleur.

Dans la deuxième partie, qui a ma préférence, Marie Luny développe un peu plus le côté psychologique d’Anita qui aurait fait le bonheur de plus d’un amateur de divan. (Tout ce que j’aime). Un brin bipolaire, elle peut être aussi solaire que d’humeur noire. Toujours serviable et de bon cœur. Forte et battante.

Mais parfois, elle nous livre aussi des pensées sombres laissant entrevoir un caractère plein de failles. Sa fragilité, son manque de confiance en elle. Son manque d’estime d’elle renforcé par cette situation qu’elle vit tellement mal qu’elle pourrait accourir à des solutions extrêmes. D’un seul coup, l’histoire vire un peu sombre et devient encore plus intéressante. Je ne vous parle pas des personnages masculins de cette dernière partie pour ne pas vous spoiler le mystère de ce triangle amoureux. Même s’il reste prévisible. Mais ce serait mieux que vous le découvriez par vous-même !

Cette dernière partie était plus captivante, plus bouleversante, plus sauvage et plus sensuelle avec l’entrée officielle en scène de Rayane. En somme, j’ai passé un bon moment lecture qui nous offre des personnages touchants, une trame alléchante et piquante, un récit fluide et un dénouement à haut risque qui a failli me perdre !

Merci à Nisha et caetera ainsi qu’à Marie Luny pour cette romance atypique et joliment bien écrite !
Mya
Sox, l'ami qui m'a sauvé la vie Sox, l'ami qui m'a sauvé la vie
Vikky Turner   
C'est à l'âge de 5 ans que Toby est diagnostiqué autiste. Enfermé dans son monde, l'enfant fait des crises d’une rare violence, ne supporte pas de sortir à l'extérieur et ne parvient pas à communiquer. Malgré les efforts de sa mère, chaque année qui passe aggrave ses souffrances.

Vicky est épuisée par les crises à répétition, mais le découragement lui souffle une idée : si elle adoptait un chien pour aider son fils ? Pas n'importe lequel : Sox, un énorme labrador à poil noir, spécialement formé pour répondre aux besoins d'un petit garçon en détresse.

Rapidement, Sox apprend à connaître son jeune maître, anticipant et atténuant ses crises, le rassurant. À ses côtés, l'enfant se sent mieux et s'ouvre progressivement à un monde qui lui semblait auparavant incompréhensible. Toby découvre enfin que l’on peut vivre et être heureux tout en étant différent...

par diablotin
Songs About a Girl Songs About a Girl
Chris Russell   
http://www.my-bo0ks.com/2019/09/songs-about-a-girl-chris-russell.html
Je suis une fan de romance dans laquelle il est question d'un groupe de musique. D'ailleurs, j'en lis énormément. Je pense notamment à plusieurs qui m'ont énormément plus telle que Passion en backstage ou encore Heartbreacker (chez Bayard) dont le résumé est assez similaire à Songs about a girl. Songs about a girl, n'a, au premier abord pas l'air d'une lecture transcendante et pourtant.

En ce moment (un moment qui dure depuis le début de l'année), j’enchaîne les lectures assez mitigées. Je n'ai eu que très peu de lectures qui se démarquaient et arrive un moment où la panne de lecture n'est jamais loin quand on enchaîne les lectures bofs. Du coup, j'ai été agréablement surprise de Songs about a girl.

Nous suivons Charlie, une jeune fille de 16 (ou presque, puisqu'elle les a durant le roman) élève de seconde qui se cache aux yeux de tous. Seule son amie Mel partage son quotidien qui avouons-le n'est pas tout rose. Elle a perdu sa maman et garde ses quelques petits trésors avec elle, comme son bonnet bleu, qu'elle a sur la tête dès qu'elle peut. Alors quand Olly, un ancien camarade de classe et désormais membre d'un boys band fait appel à elle pour prendre quelques photos en coulisse, c'est un chamboulement total et des révélations auxquelles elle ne s'attendait pas.
Dès que j'ai commencé ma lecture, j'ai de suite eu ce petit feeling qui vous annonce qu'une lecture va vous plaire. D'abord parce que le style de l'auteur, Chris Russel est vraiment sympa. Un équilibre entre description, dialogue et émotions. Les pages défilent sans qu'on s'en rende compte. Certes, le suspense n'est pas énorme, mais je me suis laissée aisément embarquer. Mais ce que j'ai le plus apprécier dans ma lecture c'est bel et bien ses personnages.

Charlie est une jeune fille assez réservée qui a très peu confiance en elle. Elle doute de son talent et à souvent l'impression de déranger rien que par sa présence. Côté masculin on est servis. Notre quatuor réserve son lot de surprise et d'humour. Deux d'entre eux se démarquent totalement. Olly, que Charlie avait déjà rencontré et qui introduit celle-ci dans la bande mais également Gabriel, le chanteur du groupe, mystérieux et assez distant.

Et là, vous vous dites sans doute, mais ne serait-ce pas l'ombre d'un triangle amoureux ? Eh bien si. Malheureusement pour moi. Alors, certes, ce triangle amoureux m'a empêché d'avoir un coup de coeur pour Songs about a girl, mais, car il y a un mais, j'ai trouvé qu'il était plutôt bien mené... Disons donc, qu'il passe même si j'aurais préféré m'en passer.​​​​​​​
Entre Olly et Gabriel, aucun doute pour savoir vers lequel se porte mon choix. En quelques secondes j'ai su qui j'allais préféré, ce qui est toujours le cas dans mes lectures. La fille hésite, alors que moi, j'ai un avis tranché. C'est Gabriel qui m'a nettement plus plu. Pourquoi ? Eh bien parce que son personnage est davantage mystérieux, écorché, un peu brisé par la vie, au contraire d'Olly, qui je vous l'avoue m'a paru trop plat, trop gentillet.

Songs about a girl, c'est une romance, bien sur, mais pas que. C'est aussi une histoire d'amitié, de famille, de secrets mais surtout de musique. Notre boys band a la vie plutôt agréable. Ils ont de l'argent, des fans mais ce n'est pas sur cela que l'auteur va se concentrer, bien au contraire. C'est sur l'envers du décor. La volonté de maison de disque, les choix que celle-ci impose, les paparazzis, les fans en folie et surtout les conséquences de tout cela, avec notamment les réseaux sociaux.
Charlie, en intégrant le groupe en tant que photographe, va s'attirer les foudres des fans. Méchancetés, harcèlement, rumeurs, tout y passe. Un déferlement de commentaires sur sa personne vont la déstabiliser et semer le doute dans sa vie. Et ce n'est pas au lycée ou chez elle qu'elle pourra oublier ses soucis, bien au contraire. Car son père semble lui cacher des choses, le carnet laisser par sa mère l'amène à réfléchir le groupe et Gabriel et enfin son coeur balance entre deux des membres des Fire&LIghts.

Je me suis laissée embarquer par Songs about a girl. J'ai aimé l'ambiance des concerts et surtout, le comportement des membres du groupe dans les coulisses. Les moments partagés par Charlie et Gabriel sont pleins de sensibilité et j'ai beaucoup aimé leur évolution. Les personnages sont vraiment attachants et comme je vous le disais, il n'y aurait pas eu de triangle amoureux, je pense que le coup de coeur n'était pas loin.

En conclusion, j'ai passé un super moment avec les Fire&Lights. Une ambiance comme je les aime et qu'une envie, avoir la suite ! D'ailleurs, j'espère que Bayard a prévu de la sortir car avec une fin comme celle-ci, c'est OBLIGATOIRE!

par Carole94P
Felony Ever After Felony Ever After
Belle Aurora    S.M. Lumetta    Liv Morris    Nina Bocci    Leisa Rayven    Penelope Ward    Helena Hunting    K.A Robinson    Vi Keeland    Tijan    Debra Anastasia    J.M. Darhower   
Cette histoire est inclassable. C'est une romance, certes, de celles qu'on a l'habitude de lire dans le genre New Adult. C'est torride, c'est drôle et je me suis immédiatement attachée aux personnages de Verity et Hudson. Ils forment un duo très sympathique et j'ai ri plus que souvent à leurs échanges.

Là, ou ça part en WTF, c'est la partie énigmatique au sujet des fameux colis que reçoit le patron, M. Lay. C'est cette partie là qui rend cette histoire burlesque et dingue. Alors, ne vous attendez pas à être pris aux tripes par l'émotion, mais plutôt à en rire. Du moins ça a été mon cas.
Alors si vous aimez les romances avec du sexe torride et parsemées d'humour Felony Ever after est fait pour vous. Même si ce n'est pas un coup de coeur, je me suis régalée avec ce livre et je tire un grand coup de chapeau aux treize auteures qui ont dû s'éclater à l'écrire.

par MarieT95
Moonlight Moonlight
Cristina Chiperi   
J’ai commencé le livre en me demandant si j’allais regretter de l’avoir acheté. En lisant le tome 1 (Starlight), je me suis vite rendue compte qu’il y avait beaucoup de choses qui n’allaient pas.
En ce qui concerne ce tome 2, j’ai été assez surprise de le préférer au tome 1. Daisy est beaucoup moins agaçante (même si toujours un peu par moments), il y beaucoup d’axes différents (Sara - Daisy / Tommy - Daisy / Ethan - Daisy / Daisy et son père / Tommy - Ethan) et cela donne de l’entrain à l’histoire. Je me suis posée pas mal de questions, j’ai même eu peur d’être déçue de la fin de l’histoire en comprenant petit à petit ce qui se dévoilait, j’ai douté de la fidélité de plusieurs personnages sans savoir au final si je devais vraiment me méfier d’eux ou pas. Vraiment, j’ai été surprise en bien de ce tome 2.
Néanmoins, je dois avouer qu’il reste des incohérences et je ne comprends pas trop, par exemple, la décision de l’auteur en ce qui concerne Sara [spoiler] Ca n’a pas vraiment de sens comment elle "disparaît" alors que tout le long elle dit qu’elle ne se laissera pas faire et qu’elle ira jusqu’au bout de son idée. J’aurais bien aimé voir une discussion entre Sara et Ethan, où ce dernier s’explique clairement avec elle et la remet à sa place. La façon dont Sara disparaît de l’histoire fait que cet axe n’est pas correctement clôt. De plus, tout avouer à Ethan sur l’accident ne correspond pas du tout au personnage, selon moi. J’ai également été très surprise de la réaction d’Ethan, il n’a pas l’air plus énervé que cela ce qui est insensé vu ce qu’elle a fait. [/spoiler]. L’écriture va un peu mieux mais ça reste trop "basique" ce qui nous empêche d’être vraiment emporté dans l’histoire (peut-être est-ce un problème de traduction ?). J’aurais également bien aimé que Cristina Chiperi donne un nom au professeur. Il a quand même un petit rôle dans l’histoire et il méritait d’avoir un nom.
Je pense également que les personnes plus jeunes que moi (~13 - 17 ans) apprécieront plus (+) la lecture de ce livre. En résumé, un tome plutôt bon dans l’ensemble même si il y a quelques défauts.
Porn Star, Tome 1 : Love en direct Porn Star, Tome 1 : Love en direct
Sierra Simone    Laurelin Paige   
Un avis + détaillé sur : https://wp.me/p6618l-buK

{Marina}

Je suis fan des Éditions Blanche de Hugo Roman, j’ai adoré la saga Fixed de Laurelin Paige et j’attends avec impatience la suite de la série Priest de Sierra Simone… Ajoutez à cela un synopsis qui révèle une romance érotique dans l’industrie du porno et je vous laisse imaginer avec quelle précipitation je me suis jetée sur Love en direct dès que je l’ai eu entre les mains !!!

Dans ce livre, les fantasmes un peu sombres, que l’on peut avoir sur le milieu cinématographique du porno, sont démantelés… sans pour autant taire des dérives qui peuvent exister.

[...]

Dans Love en direct, le duo Laurelin Paige/Sierra Simone a réussi l’extraordinaire pari d’écrire une magnifique romance dans l’univers pornographique, souvent perçu comme un peu glauque…. Une histoire torride, sensuelle et érotique mais surtout extrêmement touchante.

La narration a deux voix est un vrai régal. On vit l’intrigue en étant dans la peau des deux héros, l’écriture est rythmée et percutante…. Tout cela m’a plongée en totale immersion dans cette aventure.

[...]

J’ai vraiment vécu chacune des émotions intenses des personnages…

J’ai compris leur faculté à différencier le sexe de l’amour, à compartimenter leur vie personnelle et professionnelle… J’ai flingué une ou deux culottes en lisant des passages sulfureux…. Mon cœur s’est gonflé face aux sentiments qu’ils ressentent l’un pour l’autre…. Et j’ai souffert des brûlures de la jalousie quand l’amour prend le pas sur la raison…..

[...]

Dans sa version originale livre fait partie d’une série qui s’appelle Porn Star et qui contient un bonus…. J’espère que nous aurons la chance de pouvoir le lire un jour en français…. Parce que je ne suis pas prête à laisser Logan et Devi partir… Parce que j’ai envie de passer encore un moment avec eux.

- COUP DE COEUR -
Black Riders, Tome 2 : Girl Crush Black Riders, Tome 2 : Girl Crush
C. J. Ronnie   
Après avoir lu et apprécié l’univers de bikers dépeint par CJ Ronnie dans le premier volet de sa série « Black Riders », je me suis plongée avec joie dans le second tome des aventures de notre bande de motards. Au programme : toujours plus de virées en moto, de secrets, de danger mais également de liens aussi forts, si ce n’est plus, que les liens familiaux.

Depuis qu’il a été kidnappé, Brandon tente de reprendre le contrôle de sa vie mais cette expérience traumatisante l’a changé et a compromis son début de relation avec Berverly. Pops pour sa part est prêt à tout pour protéger Logan, le petit garçon qu’il a recueilli, même à affronter la nouvelle assistante sociale affiliée à son cas qui ne voit pas d’un très bon œil son mode de vie. Alors que l’avenir des Black Riders est plus menacé que jamais, les bikers et leurs nouveaux amis parviendront-ils à rester soudés pour s’en sortir une nouvelle fois ?

Dans ce nouveau tome, pas de points de vue alternés entre les protagonistes féminins et masculins mais celui des deux personnages masculins principaux. En effet, on suit deux histoires qui se croisent à différents moments : celle de Brandon et celle de Pops. Aussi les deux hommes prennent-ils la parole chacun leur tour.

Si j’ai été contente de retrouver les personnages et l’ambiance si particulière des romans de la série « Black Riders », il m’a cependant manqué quelques petites choses par rapport au premier tome. À commencer par un équilibre entre les deux personnages. Autant me suis-je facilement attachée à l’histoire de Pops, à son grand cœur sous ses airs un peu bourrus et à son rôle de papa biker, autant j’ai eu plus de mal avec Brandon qui se comporte vraiment comme un sale gosse. Et si on l’excuse au début, on se lasse rapidement de ses prises de décisions idiotes.

En vérité, j’ai trouvé le roman un peu trop long. CJ Ronnie nous offre, comme je l’ai dit un peu plus tôt, non pas une histoire mais plusieurs en une : celle de Brandon et de sa relation avec Beverly, celle de Pops et de ses rapports houleux avec l’assistante sociale, celle des Black Riders et de leur lutte contre leurs rivaux de toujours. De quoi nous offrir des rebondissements à gogo et nous tenir en haleine d’un bout à l’autre de l’histoire. Un peu trop parfois. En effet, j’ai eu l’impression arrivée à la fin de l’histoire que certaines pistes avaient été ouvertes mais jamais refermées, comme si l’autrice les avait oubliées en cours de route.

Ce qui m’avait particulièrement plu dans le premier tome est en revanche toujours là : l’ambiance très particulière, parfait mélange de danger et de loyauté indéfectible d’un club de biker. CJ Ronnie nous plonge un peu plus profondément encore dans ce milieu aux codes complexes en ajoutant de nombreuses références à l’histoire des gangs de motards américains à son récit. Malgré tout, certains moments, notamment les dialogues entre Pops et l’assistante sociale, m’ont paru un peu too much et m’ont parfois fait sortir de l’histoire.

Je dois bien admettre que la longueur du livre et l’alternance de points de vue permet au moins une chose : de ne pas voir venir tous les retournements de situation. Si certains d’entre-eux m’ont paru évidents assez rapidement, d’autres en revanche m’ont totalement prise par surprise et m’ont même arrachés quelques larmes. Malgré tout la fin un peu trop rapide de l’histoire après un très long développement m’a un peu déçue et m’a laissée une impression d’inachevé.

Un deuxième tome qui a de nombreux points positifs mais qui pour moi manque un peu de consistance et de cohérence sur la longueur. De plus, nombre de mes questions sont restées sans réponse, notamment concernant certains des personnages secondaires de cette histoire. L’occasion peut être pour CJ Ronnie d’écrire un troisième tome ?
Black Riders, Tome 1 : Glitter Girl Black Riders, Tome 1 : Glitter Girl
C. J. Ronnie   
Le début était bien et dans sa globalité l'histoire est sympa (ou aurait pu être sympa), mais l'écriture ...
Mon dieu ! Que de clichés, de répétions, de ressassage ... Et tellement caricatural, gnangnan et mélodramatique !
C'est vraiment dommage,
Bref, pas de quoi me donner envie de lire la suite. Je l'attendais avec impatience. Méga grosse déception.

par helayss
Le Vrai Statut de ma vie Le Vrai Statut de ma vie
Liz Fenton    Lisa Steinke   
J'ai eu la chance de recevoir ce livre via une Masse Critique Babelio, et j'en suis ravie ! J'ai passé un excellent moment avec !

Ce livre est une vraie leçon de vie, avec une belle morale à la fin, ce qui est toujours appréciable !

Kate est un personnage plein de vie, accro à l'image qu'elle renvoie via les réseaux sociaux, ce qui est le cas de beaucoup de personne de nos jours. Au fil des pages, on va la suivre à travers ses aventures et on va la voir galérer pour arriver à ce qu'elle veut. Mais il est parfois difficile de savoir ce qu'on veut réellement.
Je pense qu'on peut se retrouver dans le personnage de Kate, vu l'importance qu'on les réseaux sociaux de nos jours. Qui n'a jamais été sur le profil d'une personne et l'a envié pour telle ou telle raison ?

Malgré le caractère ''surnaturelle'' des statuts qui deviennent réalités, ce livre est très réaliste.

Les deux meilleurs amis de Kate, qui sont dans la confidence, vont tout faire pour aider leur amie... et au passage profiter de son ''pouvoir'', mais le résultat n'est pas toujours ce qu'on voudrait.

Peut-on vraiment influencer le destin ?
Kate a-t-elle vraiment une seconde chance de reconquérir son fiancé ?

Ce sont des questions qu'on se pose tout au long du livre et...on veut savoir !

Des personnages drôles et attachants.
Une histoire très sympa.
Ce livre se dévore très bien !
N'hésitez pas ;)

http://morsworlds.blogspot.fr/2016/02/le-vrai-sttut-de-ma-vie.html

par Ar-Yoshii

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode