Livres
534 262
Membres
559 472

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de LesLecturesIndigoDeCha : Mes envies

Les Insurgés, Tome 1 : Conquête Les Insurgés, Tome 1 : Conquête
Elle Kennedy   
Quelle arnaque ! C’est rare que j’écrive un avis négatif sur un livre, car d’habitude, je préfère passer au silence mes déceptions livresques en considération du travail fourni par les auteurs, mais là, vu le matraquage médiatique à propos de ce bouquin (il a bien fait le tour des book hauls sur youtube, notamment….), je me sens obligée d’intervenir si vous partagez les mêmes goûts que moi en matière de littérature ! Alors ok, j’ai abandonné ma lecture assez rapidement pour juger en tout impartialité mais dès le début, le côté sexuel et malsain ne m’a pas plu et je ne me voyais vraiment pas me forcer à aller jusqu’à la fin du livre (y’a pas mieux pour se provoquer une panne livresque en faisant ça ! Et vu le nombre de bouquins qui existent, je ne vois pas pourquoi je perdrais mon temps avec un livre qui ne me plait pas dès le début !)….J’ai définitivement arrêté de laisser une chance à l’auteure américaine Elle Kennedy à partir du moment où elle met en scène son héroïne dans une baignoire et qu’elle précise qu’elle a le sexe totalement épilé….WTF !!!!! Nous nous trouvons dans un monde post-apocalyptique, il n’y a plus de règles, plus de lois, les gens s’entretuent pour survivre, et mademoiselle a le temps d’aller chez l’esthéticienne pour se faire épiler le sexe ?!!!!! Elle l’a trouvée où sa p*tain d’esthéticienne ? Et si elle s’épile au rasoir, elle a fait comment pour être lisse ? Car pour couronner le tout, il est précisé que cela fait une semaine qu’elle ne s’est pas lavée, depuis sa fuite, son errance à travers les routes…..Mais non, elle a le sexe bien épilé et rien ne repousse…..OK ok ok…..Là, je me suis vraiment dit que l’auteure se foutait de ma gueule ! On a l’impression d’être dans un porno et que tous les moyens sont bons pour mettre en scène les personnages dans des situations lubriques et salaces ! (je ne vous parle pas du passage où notre belle Hudson -au sexe épilé- retire héroïquement son t-shirt (ou débardeur échancré ?) et se retrouve en soutif devant un groupe de mâles virils - avec les yeux qui leur sortent de la tête -et le zizi qui pointe à la braguette - (car en plus, Mademoiselle a une poitrine impressionnante, bien entendu) et tout ça pour quoi ? Pour se servir de son vêtement pour stopper le sang qui coule de la blessure de l’un de ces mecs qu’elle vient de rencontrer…..Purée !!!!!!!!! Même les films érotiques du dimanche soir sur M6 n’auraient pas osé nous mettre ce genre de cliché !!! Purée, je suis vraiment énervée !!!!!!!! Et pourtant, l’idée de départ était plutôt bonne avec ce monde de chaos et notre héroïne qui est la sœur du chef des Souverains (le souverain des souverains, finalement, non ?....) et qui fuit le « royaume » pour éviter un mariage forcé et se retrouve dans le groupe adverse des Insurgés et tombe « sous le charme » du chef, Connor, qui ignore qu’elle est la sœur de son adversaire…..Les opposés s’attirent, des drames et des trahisons à venir, oui, tout était mis en œuvre pour que j’adhère à cette lecture mais voilà, les personnages masculins sont vraiment trop vulgaires (dans leurs paroles et dans leurs actes) et comme les Insurgés vivent au jour le jour, c’est partouze à tout va pour profiter de la vie comme s’ils allaient mourir demain….Pitié !!!.....Même un groupe de bonobos en chaleur serait choqué par leur attitude ! Connor, le personnage masculin principal, était beaucoup moins porté sur le sexe que ses compagnons d’arme (au moment où je me suis arrêtée dans ma lecture, je précise...), mais voilà, sa façon d’agir avec Hudson, l’héroïne, ne m’a vraiment pas plu…..Oui, je me suis arrêtée à la scène de la baignoire (quand il rentre d’un coup, et la mâte sans vergogne, sale cochon !)….Oui, je me suis arrêtée là car j’ai tout de suite pressenti que cela n’allait aller qu’en empirant…..Et j’ai eu raison car dans d’autres avis que j’ai lus par la suite, notamment ici sur Booknode, apparemment, il va aussi y avoir des scènes de masturbation en public, des plans à trois etc….Bref, que du romantisme et de la distinction dans ce bouquin !......Je n’ai lu qu’un seul livre de l’auteure Elle Kennedy, c’est The deal et je compte continuer cette saga New adult mais pour ce qui est des Insurgés, non merci, je passe mon tour ! Trop vulgos pour moi ! Mrs Kennedy, vous m’avez déçue sur ce coup-là !

par viedefun
Les Insurgés, Tome 2 : Addiction Les Insurgés, Tome 2 : Addiction
Elle Kennedy   
tout comme la tome 1, je n'ai pas apprécié vraiment ma lecture, pas vraiment d'originalité par rapport au tome 1 ... déception

par Marylin-3
Les Insurgés, Tome 3 : Domination Les Insurgés, Tome 3 : Domination
Elle Kennedy   
Un troisième tome qui est encore plus chaud que les deux premiers, il y a encore des commentaires qui disent qu'il y a trop de sexe, ne lisez pas de livre érotique en ce cas, lisez des romances, c'est comme si je lisais un policier et que je descendais le livre en commentaire car il n'y a pas de sexe! Forcément c'est un policier pas un livre érotique. Enfin bref j'ai beaucoup aimé ce livre, qui nous sort des sentiers battus, et donne des bouffés de chaleurs, mais je me demande si il n'y aurait pas une suite avec Dominik et Tamara, peut être même une nouvelle saison, après les insurgés, les exécuteurs?????
Nous rêvions juste de liberté Nous rêvions juste de liberté
Henri Lœvenbruck   
Une histoire bouleversante. Ce livre est un énorme coup de cœur, j'ai tourné ses pages à une vitesse ahurissante, l'histoire m'a saisie et impossible de m'en détacher. 

Divisé en trois parties, ce récit nous embarque dans une histoire particulière. On commence à suivre les aventures de la bande dans une petite ville, Providence, où on découvre les personnages ainsi que leur amitié naissante. Ensuite, On suit leur road trip à travers les États Unis, on s'extasie devant des paysages magiques et des moments poignants. Pour finir, on découvre la conclusion de leur voyage et de cette belle aventure.

Ce livre est une Ode à l'amitié et à la Liberté. L'amitié avec un grand A, celle que chacun rêve de connaître une fois dans sa vie. On apprend au fil des rencontres et des étapes ce qu'elle représente vraiment. Comme dirait Bohem ; Liberté, Respect et Honneur. La liberté ça se paye, le respect ça se gagne et l'honneur ça se mérite tout comme l'amitié. 

Un livre sur l'univers de la moto. Des femmes, de la drogue, des bagarres, des motos, des rencontres... Tout est réuni pour nous permettre une immersion totale dans cet univers passionnant. On a envie de se rebeller de partir à l'aventure sur sa moto et de dormir à la belle étoile chaque jour de notre vie. On souhaite se réveiller de la monotonie de nos vies, sortir de sa zone de confort et devenir enfin soi-même, parcourir le pays sans argent avec sa bande de potes des étoiles plein les yeux. On se surprend à rêver de grands espaces et de liberté. Cette Liberté, si difficile à obtenir et au prix tellement élevés que beaucoup renoncent. 

Les personnages sont tous sombres et torturés, chacun à sa petite histoire. Un passé difficile et douloureux, ainsi que de nombreux traumatismes. On s'attache à chacun, on rit avec eux, on pleure aussi. 

Plus les pages défilent, plus les sentiments sont fort et poignants. Le début de l'histoire tout en légèreté et en humour, laisse place à des moments plus sombres et oppressants. L'histoire devient addictive et nous prend aux tripes. Les émotions sont amplifiées et, avec une fin en apothéose, l'auteur a réussi à me bouleverser complètement. C'est sans conteste un des plus beaux livres que j'ai lus.

par Mallow6
Sur la route Sur la route
Jack Kerouac   
Le sujet tourne autour de l'aventure. Celle de l'amitié (partage de pureté et naïveté mêlées) entre Sal Paradise et Dean Moriarty, de la jeunesse, de la liberté, du jazz, de la consommation de drogue et d’alcool, de l'adolescence et du sexe.
Aucun suspens hitchcockien ici, mais une seule dynamique : la route. Elle happe les héros beatnik qui se rejoignent, se séparent, se retrouvent encore et philosophient sur le monde pourri des Etats-Unis des années 50. C'est d'ailleurs une bonne critique sociale de l'époque : contestation des valeurs, des manières de vivre normatives et des limites imposées, ce livre reste toutefois optimiste (ayant foi en la nature humaine et en un monde idéaliste sans contraintes).
Magic Charly, Tome 1 : L'Apprenti Magic Charly, Tome 1 : L'Apprenti
Audrey Alwett   

Lire ce roman c'est comme déguster un bonbon en le faisant rouler sur la langue.
Une vraie gourmandise.
D'entrée on est intriguait. On veut savoir, comprendre; et on rêve d'avoir Dame Mélisse pour grand-mère.

Charly est un "bon gamin", genre : vraiment!! Ce jeune homme est une crème. Et il est tellement solaire avec ses grands sourires communicatifs et son aura positive! Bref Charly est une "crème solaire"!:D
Un ours guimauve un peu pataud dans son grand corps baraqué dont il n'abuse pas.

La grande force d'un roman de qualité est bien évidemment son héros. Mais ici en plus de son charisme on bénéficie d'une plume gourmande comme je l'ait dit plus haut. Jugez plutôt cette description se trouvant page 19 :
"On était encore tôt, mais déjà la lumière dorée si particulière au sud de la France nappait les bâtiments comme des croissants embeurrés, tout juste échappés du four. Du linge séchait d'une fenêtre à l'autre, entre les volets gris-bleutés, qui s'ouvraient sur la journée comme des paupières mal réveillées. Le beffroi en fer forgé de la mairie faisait frileusement sonner sa cloche aigrelette et les montagne qui découpaient l'horizon de leurs mâchoires hésitaient à se débarrasser de leur couverture de brume. L'automne s'avançait sur la pointe des pieds, de peur de déranger. À peine soufflait-il quelques feuilles rousses entre les jambes des passants. Dans les rues, on sentait encore une vague odeur de thym, un reste d'été qui ne voulait pas être délogé."
Rien qu'avec les toits embeurrés je me suis retrouvée parachutée dans le palais de beurre frais de Dame Tartine (comptine nostalgique d'enfance).
Et tout le livre est ainsi! Les lieux, les objets, les gens, les animaux, tout est vivant d'émotions et sacrément imagé...ça fourmille ça bouillonne de vie!

J'ai totalement succombé à l'univers créé par Audrey Alwett. On y retrouve la joie enfantine que l'on a eu à lire Harry Potter pour la première fois...et ça fait du bien car tout est inédit dedans.
A part la magie avec un grand M, tout est différent.
On sent l'influence forcément... Et la couverture a raison c'est un beau mélange de Terry Pratchett, J.K.Rowlings et Miyazaki, mais à la sauce Audrey Alwett car l'histoire s'en démarque totalement !
Ceci n'est pas un pastiche mais une succulente création ! !
Les sabliers, les gemnez, les grimoires qui ont tous un grain, les complots, les grades magiques, les balais qui s'enracinent, l'absence de baguette, les mots inventés (truculents!), les prix à payer, les souvenirs floués.. Il se passe tant de choses!

Une belle sarabande organisée qui mène à attendre la suite avec impatience.
Une pépite surprise pour laquelle je remercie @Wonderbooks qui par son commentaire dithyrambique m'a convertie à l'achat rapide de cette merveille.
Un coup de cœur jeunesse à l'égal de "La passe-Miroir" et "Larispem"...mais surtout d'Harry Potter il y a 20 ans.
Chapeau bas. Chapeau-sapeur haut!

PS : Sapotille j'attends beaucoup de toi dans l'avenir!^^
Mandrin, je t'aime!
Pépouze...si je pensais un jour m'attacher [spoiler]à une serpillère ![/spoiler]
June...quelle attachiante tu es!XD

par Hanayu
Magic Charly, Tome 2 Magic Charly, Tome 2
Audrey Alwett   
Charly est envoyé à Saint-Fouettard, la sinistre institution pour jeunes magiciers indisciplinés. Sa situation semble désespérée : sa mère a oublié son existence, sa grand-mère est enfermée avec le Cavalier dans son chapeau magique et Maître Lim prisonnier du Purgatone... Heureusement, il y a Sapotille. Mais privés de leurs pouvoirs magiques, les deux amis parviendront-ils à sauver leurs proches et à empêcher le juge Dendelion d'accéder au pouvoir suprême ?

par hunter57
Neon Dreams, Tome 2 : Loving Dallas Neon Dreams, Tome 2 : Loving Dallas
Caisey Quinn   
Je remercie Net Galley France et Harlequin pour ce Service Presse numérique. J'attendais à la fois beaucoup de choses et pas grand chose de ce tome. Je savais qu'on retrouverait Dallas et non pas la suite de l'histoire de Dixie et Gavin, donc une fois passé la frustration j'ai vu l'occasion de donner sa chance à Dallas, afin d'en découvrir un peu plus sur son personnage. Son comportement et ses décisions dans le tome 1 m'avaient réellement déçue donc j'attendais qu'il remonte un peu dans mon estime. Seulement, bien qu'il ait ses bons côtés on ne peut pas dire que j'ai été complètement séduite.

Le prologue reprend là où nous avions quitté Dallas, à savoir qu'il embarque seul pour une tournée sans le groupe et c'est en solo qu'il va tenter sa chance. Après tant d'années à tout donner pour qu'enfin son talent soit reconnu il peut enfin prétendre à vivre de sa musique. Encadré par sa manager Mandy, il va se laisser diriger pour atteindre le succès et cela va le mener à participer à la première partie de Jase Wade la star leader de la Country, les fans vont répondre présent pour le grand plaisir de Dallas.

Mais également Robin, son premier amour. Celle qui l'a quitté il y a des années sans aucune explication. Nous avions eu un aperçu assez tendu de la situation dans le premier opus et leurs retrouvailles vont être dans un premier temps assez glaciales. Comme Dallas, pour Robin sa carrière c'est toute sa vie, alors être le sponsor de Jase implique de garder ses distances avec les artistes et ce n'est pas Dallas qui va mettre en danger sa carrière. Ils vont tous les deux décider de faire une trêve, afin de travailler dans les meilleures conditions, mais l'attirance ne va pas être plus forte et ils vont décider de s'accorder un peu de bon temps pour décompresser, mais en faisant tout pour garder leur cœur intact.

Je ne dirais pas que je suis déçue, cette suite est mignonne et le couple est adorable. Seulement, il est clairement en dessous du premier opus, notamment à cause de Dallas. Ce mec, est assez égoïste dans ses décisions et il se laisse complètement manipuler par Mandy. Sa carrière est plus importante que tout et il ne se rend pas assez rapidement compte que son comportement n'est pas le bon. Il a abandonné son groupe, trahit Dixie et mit en danger la conditionnelle de Gavin tout ça pour être sur le devant de la scène. Seulement même maintenant qu'il est en train de réaliser son rêve, il demeure insatisfait et continue de prendre les mauvaises décisions, pour de mauvaises raisons. Il faut quand même se rappeler qu'il s'est privé pendant des années pour subvenir aux besoins de sa sœur et ce sursaut d'égoïsme il le mérite quelque part, car il peut enfin penser un peu à lui.

L'aspect musical est également beaucoup moins présent, je m'attendais à découvrir un passionné qui a tout donné pour pouvoir enfin jouer librement de sa musique. Seulement on ressent beaucoup moins la passion de Dallas, Dixie était habité par la musique et on voyait l'évasion que jouer lui procurait, c'était toute sa vie et bien plus encore. Alors que son frère, c'est la reconnaissance et la célébrité qu'il recherche, je pense qu'il ne se rend pas compte de ce que ses décisions impliquent. Je pense que c'est une volonté de l'auteur pour montrer que la célébrité à un coût et même si Dallas est prêt à tout pour vivre son rêve, il y a certaines choses que la célébrité ne lui apportera jamais. Et son histoire avec Robin, va l'aider à garder les pieds sur terre et lui rappeler l'homme qu'il était lorsqu'il était adolescent.

http://wp.me/p4u7Dl-27I

par Luxnbooks
Neon Dreams, Tome 3 : Missing Dixie Neon Dreams, Tome 3 : Missing Dixie
Caisey Quinn   
Honnêtement au début, j'ai eu peur. Il régnait dans ces pages une autoflagellation et un apitoiement qui commençaient à me fatiguer. Et là... une fois l'auteur échauffé c'est parti. Je suis complètement rentrée dans l'histoire. Forcément tout parai toujours plus compliqué du point de vu des personnages et j'ai parfois eu envie de secouer Gavin pour qu'il crache le morceau.
Et maintenant j'ai une éloge à faire :
Habituellement les auteurs se ridiculise dans le mièvre, les fleurs bleues, le destin, l'éternité et l'amour tellement dégoulinant que s'en est écœurant.
Mais pour le coup, j'ai été très agréablement surprise. Cet épilogue est très touchant et juste. Il m'a beaucoup émue.

par Saina696
Trois.1, Tome 1 : Synopsis anglais Trois.1, Tome 1 : Synopsis anglais
E. J. Langlois   
Que dire ?
« Waouh ! » Expression bien trop pauvre !
« Je me suis pris une claque dans la tête ! » Réducteur… et un peu faux. Après tout, j’avais découvert la plume de l’auteur via Fyctia, étais tombée sous son charme intelligent, savais donc à quoi m’attendre (plus ou moins) et avais dans la bouche un goût de reviens-y développé… au point d’acheter sa trilogie sans même lire le résumé ou m’attarder sur les couvertures.
Vraiment, que dire ?
Parce qu’il y a tellement à dire !
Au-delà d’une plume incroyablement maîtrisée, fine et aussi précise qu’un fleuret, il y a une histoire. Des histoires. Des histoires incroyables, drôles, dramatiques. Des histoires qui se mêlent et s’entremêlent comme les fils d’une Parque bienveillante et maîtresse du Destin, pour tisser une toile complexe, dépeignant un monde sublimé de réalisme.
Mais surtout des personnages. Terriblement humains, exprimés ici dans leur plus belle justesse, plus dans leurs failles et leur simplicité que dans leur héroïsme. De quoi pouvoir s’identifier à chacun d’eux, avoir la sensation de les toucher du doigt en tendant la main.
Et un regard, froid et en recul d’abord, puis immersif et passionnant, sur le monde des paillettes du showbiz et des stars. Avant d’atteindre, avec la fin du livre, l’impression d’évoluer avec eux dans un univers presque banalisé. On nous ouvre une porte vers un monde que le commun des mortels ne peut qu’imaginer, sublimer en le fantasmant ; un monde ramené ici à un réalisme aussi troublant que passionnant.
Il y a les répliques, affutées, tantôt nerveuses, tantôt tendres. Toujours justes, souvent touchantes voire poignantes.
Il y a l’humour, décalé, aussi british que froggy. Ironique, satirique même, drôle, enlevée, potache… la plume de l’auteure est tout cela et bien plus encore !
Il y a les références, toutes ces pépites, ces Easter Eggs disséminés presque à chaque page, qui régalent le lecteur et lui offrent cette inestimable sensation que le livre a été écrit pour lui, exclusivement ; des petits morceaux de notre monde des communs laissés sur le chemin de lecture par un petit Poucet malicieux et complice.
Il y a l’intelligence, la Culture et les sous-cultures de genre qui sous-tendent le texte et la plume, presque terrifiantes, impressionnantes car jamais on n’a la sensation du travail ou des recherches accomplis en lisant. Je l’avoue : je me suis sentie terriblement humble pendant ma lecture, car il n’est pas si fréquent de lire une prose aussi riche, profonde, lettrée qui jamais ne fait étalage de son savoir ni ne donne au lecteur l’impression de se faire donner une leçon !
Tout est ici est parfaitement à sa place, dans le ton juste, portant les teintes exactement appropriées ; et si dans la forme, ce livre peut paraitre « calibré » selon la mode actuelle, rien n’y est formaté.
Ce n’est pas un coup de cœur, mais un coup de foudre. Du genre que l’on sait pérenne et durable. Le genre d’amour littéraire qui durera dans le temps et ne faiblira pas au fil des mots, des pages, des romans. Le genre d’indéfectible et respectueux attachement que l’on ressent pour les grands auteurs, ceux qui nous touchent et nous marquent indélébilement de leurs écrits.
En un mot comme en cent : un livre à lire ABSOLUMENT !!

par Tia366

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode