Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de LesLecturesIndigoDeCha : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
À trois, je vous aime... Tome 1 À trois, je vous aime... Tome 1
LouGane Rose   
L'avis d'Esméralda :

Tu rêvais d’une véritable histoire d’amour à trois sans trop être graveleuse et bien Lougane Rose l’a faite. Une histoire totalement dingue où les sentiments des protagonistes sont rudement mis à l’épreuve.


Elle, s’est Lilie. Proche de la trentaine, elle traine un lourd bagage sentimental et une enfance pas terrible du tout. La fuite, elle la trouve dans les mots mis au service de son imagination. Ecrivaine de talent, elle vogue entre New York, la France pour finir par s’installer à Londres sous les bons conseils de sa tante Annie. Lilie est une croqueuse de vie. Elle aime la simplicité, prendre du bon temps, flâner, découvrir, s’amuser. Elle respire la joie de vivre. Lilie est très attachante et émouvante. Son petit cœur est assez fragile derrière son apparence de guerrière et son séjour à Londres la marque à tout jamais.
Eux, ce sont Léandre (appelé Lé) et Valentyn (Val). Deux beaux gosses, la trentaine, businessman : Val dans la diététique et Lé est coach sportif renommé. Ils vivent à mille à l’heure, boulot, soirée, alcool, femmes. Ils ont la vie de leurs rêves. Amis depuis de nombreuses années, ils ont grandi ensemble, affrontés les difficultés. Ils sont les doigts d’une seule même main, ensemble contre l’adversité. Uni par un pacte leur interdisant de fréquenter ou de tomber amoureux d’une même femme, ils vivent dans une certaine sérénité que va vite chambouler la petite Lilie.
Crois-tu au coup de foudre ? Crois-tu en l’âme sœur ? Et le fait qu’elle peut se révéler en deux personnes ? Et qui de surcroit sont meilleurs amis ?
Vois-tu tout le paradoxe ? Imagines-tu tout l’imbroglio ? Et les péripéties qui se présentent à l’horizon ?
L’amour est immense, beau et surtout incontrôlable.


Tu l’auras compris Lougane Rose explore toutes ces questions. Elle bouscule les codes et les conventions. Cet amour à trois soulève de nombreux problèmes de société et surtout moral. Lilie est vraiment chamboulée mais surtout ne peut pas nier l’évidence que ces deux hommes sont ses amours. Lé lui apporte la protection, la douceur alors que Val lui amène l’insouciance, la perte de contrôle, la gaieté. Un duo gagnant qui la fait tant souffrir. Emotionnellement, elle n’arrive pas accepter cet aspect. Elle se sent malpropre. Peu à peu, Lé et Val vont la réconforter, l’apaiser et lui proposer des solutions.


Une très belle idylle. Emouvante à souhait. Percutante. Une preuve que l’amour n’a pas de limite. Un trio amoureux charmant et unique.


Si t’as peur de certaines scènes un peu trop osées, alors je t’arrête de suite. Lougane Rose ne pousse pas jusque là, au contraire elle remédie à ce petit point via le candaulisme (le fait que le compagnon assiste à une relation sexuelle de sa partenaire avec un autre homme). Lougane Rose décrit ses scènes avec beaucoup de délicatesse, de passion et de sensualité. Rien qui ne pourrait te choquer !


J’ai beaucoup apprécié cette lecture. Lougane Rose dépeint avec précision et honnêteté tout le chamboulement émotionnel que peut provoquer une telle relation. Elle insiste beaucoup sur cet aspect là. Grâce à son récit où chaque protagonistes à sa voix, les enjeux, les doutes, les peurs, les émotions viennent étoffer une histoire sensationnelle et déstabilisante.


Une très belle découverte, j’attends la suite avec impatience. En attendant si tu souhaites découvrir cette belle romance, je te recommande la boite à mouchoirs grand format.
À trois je vous aime..., Tome 2 À trois je vous aime..., Tome 2
LouGane Rose   
J'ai beaucoup aimé ce second tome. Lilie nous réapparaît changée, ce qui amène un peu de piquant dans l'histoire. J'ai cependant été déçue de certains personnages.
À trois, je vous aime... Tome 3 À trois, je vous aime... Tome 3
LouGane Rose   
En amour, trois personnes ça fait toujours une de trop !

C’est ce qui arrive à Léandre et Valentyn, amis depuis toujours et éternels célibataires, quand ils accueillent Lilie dans leur colocation et qu’ils tombent tous deux sous son charme.

Mais leur amitié est sacrée, et pour la préserver, ils passent un pacte : interdiction de convoiter l’objet de leurs désirs. Plus facile à dire qu’à faire, surtout quand on vit avec la tentation sous son nez et que l’attirance est réciproque…

Qui craquera en premier ?

Mélange subtil de complicité, de tendresse et de tensions, c’est une étrange cohabitation qui prend forme... Comme quoi l’amour peut être réinventé.

N'hésitez pas à aller sur notre boutique en ligne pour le commander !
https://www.lipsandcoboutique.com/lips-roll/251-a-trois-je-vous-aime-t3.html
La tendresse du crawl La tendresse du crawl
Colombe Schneck   
«J’avais connu une succession d’hommes, pourtant je passais davantage de temps à imaginer l’amour qu’à le vivre. J’avais si peur de la réalité.
Et puis je retrouve Gabriel, croisé au lycée, à quinze ans.
Tout au long de nos neuf mois d’amour, la peur revenait s’installer. Parfois je l’imaginais avec une autre, le plus souvent disparu, blessé, mort.
La première fois, il ne m’avait pas téléphoné pendant 24 heures. Le lendemain, il était là, devant moi, me souriant et moi souriant de mon inquiétude.
La dernière fois, il devait me rejoindre à la piscine. Il m’avait prévenue de son retard et je comptais les longueurs, dix de brasse, dix de crawl. Il n’était toujours pas là pour les dix dernières en dos crawlé. Il ne viendrait jamais, il m’avait oubliée, quittée déjà, il avait eu un accident, il était dans le coma... Dans le vestiaire, j’ai cherché mon téléphone, il m’avait laissé plusieurs messages. Mon amour, mon cœur, désolé, je t’attends devant l’entrée de la piscine.
Il disait qu’il n’avait aucun doute sur l’amour qu’il ressentait, j’étais la femme de sa vie. Mais il ne pouvait rien m’assurer, l’amour entre un homme et une femme n’était pas indéfectible.
Je devais m’habituer à l’incertitude de notre amour.»
C.S.
Un homme, une femme, des retrouvailles. Et l’amour, enfin, peut-être.
L'Attrape-cœurs L'Attrape-cœurs
J. D. Salinger   
Un très bel ouvrage traitant de l'adolescence dans son état « brut », son fonctionnement et les sentiments qu'il en découle. Car, c'est certainement la compréhension de la vie et du monde qui entoure le narrateur et l'amène à être si déçu.
Le spontané Holden est très attachant. Il décrit (avec un langage argotique) l'absurdité de la société de perdition et ses valeurs perverties par le sexe et l'argent.
On passe du sarcasme méprisant du début à la bonne âme tourmentée au fil du texte. Mais, on ne lâche jamais la souffrance et l'humanité de cette adolescence. Le désenchantement de sortir de l'enfance pure.
Alors, ne serait-ce pas l'intelligence de l'adolescence qui refuse simplement cette adaptation à la société trouble ? Et finalement se jette dans le désespoir de cette noirceur, cet avenir d'adulte méprisable, perverti que tout être doit devenir.
Seules les âmes sensibles auraient une adolescence difficile ?
Cela amène de belles réflexions et en tant que parent, je trouve que le contenu de cet ouvrage est philosophiquement intéressant... Je comprends tout à fait qu'il soit qualifié comme tel !
Les Gratitudes Les Gratitudes
Delphine De Vigan   
Un roman très émouvant.
L'écriture ,simple et claire raconte la dernière étape dans la vie de Michka, qui perd les mots, qui a peur de perdre tout.

Aidée par Marie, un substitut de fille et de l'orthophoniste de la maison de retraite où elle va vivre dorénavant, Mickha évoque ses souvenirs, sa vie, ses regrets.

Une belle histoire ,dite de jolie façon.
Merci pour cette découverte avant l'heure aux éditions JC Lattès et Netgalley
http://passeuredelivres.over-blog.com/2019/03/les-gratitudes-delphine-de-vigan-jc-lattes.html

par dacotine
Everless Everless
Sara Holland   
«I know better than to be afraid of stories.»

Ce moment où je viens de passer les dernières heures plongée dans la préparation de mon examen de droit pour le bac (parce que j'aime préparer les choses en avances) et que je ne sais plus parler que de liberté sexuelle... Du coup, vous voulez un cours ? Non, très sérieusement. Mon cerveau va exploser. En plus, je suis malade (oui je passe ma vie à être malade, c'est dingue -la fille que vous pouvez entendre éternué à l'autre bout de la Terre, c'est moi-) donc c'est franchement pas cool. (Je raconte ma vie aussi, au cas où vous ne l'auriez pas du tout remarqué.)

BREF.

Première chose, mes amis, parlons de la couverture. De manière très simple, je la trouve vraiment très belle. J'adore les couleurs et j'admets que ce truc de sablier me plait bien. Ah, que voulez-vous, il en faut peu pour être heureux.... Wait. ♫♪ Il en faut peu pour être heureux, vraiment très peu pour être heureux, il faut se satisfaire du nécessaire... ♪♫ Non ? Enfin, tout ça pour dire que j'aime cette couverture, voilà.

J'avoue que je n'ai rien à dire sur la plume de Sara Holland. Rien. Du. Tout. Nada. Nothing. At. All. Bref, vous avez compris. Le néant total. *hausse les épaules*

In Time meets Red Queen. (Et pour les incultes, In Time est un film.)

Soyons honnêtes. Entre les personnes qui ont moyennement aimé voir pas du tout apprécié ce roman et celles qui l'ont adoré, je n'avais pas envie de me faire mon propre avis. Je voulais juste rester sous ma couette à entendre une illumination qui me donnerait l'envie de donner sa chance à Everless. Bon, j'admets que l'illumination n'a pas perdue de temps. J'ai lu Everless assez rapidement, et je n'ai sérieusement pas vu les pages défilées. Ce qui, je suppose, est une bonne chose. Ce n'est pas tant que l'histoire soit addictive mais plutôt le simple fait qu'elle est suffisamment entraînante pour ne pas vous lâcher. Oui, il y a une nuance, merci.

Cela dit, il est temps que vous ayez mon verdict, non ? Je suis entrée dans l'histoire aussi facilement qu'on rentre dans un jeans à notre taille (pourquoi il faut toujours que je dise des trucs pareils ?) et très honnêtement, j'ai beaucoup aimé l'histoire en elle-même. Elle a du potentiel, et même s'il est vrai que ça aurait pu être encore mieux, je suis presque certaine que le second tome saura nous donner ce petit mieux. Everless a tout pour plaire, une bonne intrigue, de bons personnages, une pointe de romance, et un univers intéressant, sans oublier les retournements de situations.

Mais de quoi ça parle ? Dans le Sempera actuel, Jules et son père ne roulent pas sur l'or. Ils vivent dans un petit coin appelé Crofton et ils doivent se battre pour ne pas finir à la rue et mourir de faim (enfin ça reste à voir, je ne suis pas sûre). Cependant, lorsque Jules était enfant, ils vivaient à Everless qui est le domaine de l'une des familles les plus puissantes de Sempera ; les Gerlings. Suite à un accident avec les frères Gerlings, Jules et son père ont dû fuir et se cacher. Depuis Jules nourrit une haine profonde pour ces foutus Gerlings et un des frères en particulier. Mais à présent que son père a du mal à les faire vivre, Jules décide de retourner à Everless en tant que servante malgré le fait que son père lui a dit et redit qu'elle ne devait jamais y retourner. Everless est un endroit dangereux et avec la Reine en visite à l'occasion du mariage d'un des frères Gerlings avec sa fille adoptive, Jules va être forcée de découvrir qui elle est vraiment au risque de perdre ceux qu'elle aime le plus...

Je ne l'ai pas encore dit mais si vous connaissez le film In Time vous vous doutez peut-être que la vie à Sempera c'est de l'argent et que l'argent c'est du temps. Alors laissez-moi vous raconter une petite histoire... Il était une fois (parce que je ne me priverai certainement pas du plaisir d'un tel début) sur les terres de Sempera, un Alchimiste et une Sorcière. L'Alchimiste vola le cœur de la Sorcière, volant par la même occasion son immortalité (sinon c'est pas drôle) et mélangea le temps au sang. Et quitte à faire des expériences cheloues, autant aller jusqu'au bout. L'Alchimiste mélangea aussi le temps au métal et en fit de l'argent (money money). Pour faire simple, plus vous avez d'argent, plus vous pouvez vivre longtemps (par longtemps entendez des siècles, merci). Bah, on savait bien que l'immortalité c'était pas gratuit. ;) En tout cas, toute cette affaire est fascinante à découvrir.

Ce tout petit aspect, qui est un élément important de l'histoire puisque c'est là-dessus qu'elle se base m'a énormément plu. J'ADORE. Même si j'admets que je ne voudrais pas que ça devienne une réalité parce que j'ai tellement de chance que je serais pauvre comme pas possible et que je serais donc condamnée à mourir jeune. Non, merci.

Le world building de Everless m'a énormément plu. En plus du côté argent = temps, il y a un tas de petits détails qui m'ont charmée. Comme par exemple, Briarsmoor. Je n'en dirais pas plus sur cette petite ville (pour ne pas vous gâcher le plaisir) mais je veux y aller pendant mes vacances. Sérieusement, je suis tellement fan.

MAIS ALORS pourquoi est-ce que ce roman n'est pas un coup de cœur ? Eh bien, premièrement je suis malade donc ça réduit carrément mon amour pour à peu-près tout. SORRY. Ensuite, malgré tout Everless a quelques défauts, on ne va pas se leurrer. La principale raison c'est qu'au final, il n'y a pas tant de surprises que ça. Il y a en bien une ou deux bien placées, mais au-delà de ça, Everless n'offre pas grand-chose de nouveau qui puisse m'éblouir. Et de plus, certaines choses me paraissaient sous-développées et j'ai trouvé ça super dommage. Je n'en dirais pas plus, pour ne spoiler personne, mais en tout cas, c'est sûr qu'il y a de bons éléments mais il y en aussi de moins bons...

Ah les personnages... J'adore parler personnages. C'est le moment où soit je suis super emballée soit totalement entrain de ramer. C'est cool, je trouve. ^^ Je suis partagée concernant les personnages de Everless. Il y a bien deux ou trois que j'ai apprécié, un ou deux que j'ai détesté, et quelques autres qui ne m'ont fait ni chaud ni froid... C'est très hétérogène, pour ma part.

• Jules c'est le genre typique de personnage principal que tu peux adorer et détester en même temps. Des fois elle fait des trucs bien, et des fois comme ça elle fait un truc débile comme pas possible et tout ce que tu peux faire c'est la regarder faire en secouant la tête. Cela dit, dans la mesure où elle n'est pas le pire personnage principal que j'ai croisé et que je considère qu'on fait tous des choses franchement merdiques parfois, je tolère. (Je suis sympa comme ça.)

• Alors Roan, notre très cher Roan... Le Gerlings préféré de tout Sempera. Un volontaire pour lui donner une claque dans la gueule ? Non ? Tant pis, je me dévoue. Comme vous pouvez le savoir, je suis quelqu'un de patient et de tolérant. Je suis pacifiste, même, la plus part du temps. Mais là, non. Pas possible. Ce gars m'a tellement insupporté avec ses airs de mec gentil et parfait qui chie des arcs-en-ciel... Excusez mon langage. C'est simple, chaque fois qu'il souriait j'avais envie de le gifler. Il ouvrait la bouche ? Gifle. Il bougeait ? Gifle. Il respirait ? Gifle. Simple comme bonjour. Bon, pas besoin de vous le cacher, je ne l'aime pas. Dès le début, lui et moi ne pourrions pas nous entendre. À la fin, je ne regrette rien. (Comprendra qui aura lu le livre.) *rire diabolique.*

• Liam (le vilain petit canard Gerlings de Sempera) c'est mon bébé, c'est le personnage que j'ai préféré dans ce bouquin, et moi aussi je vais commencer à faire des expériences cheloues pour le rendre réel... C'est un personnage complexe qui, je pense, n'a pas fini de nous surprendre. J'ai hâte de le retrouver dans le prochain tome pour voir ce qu'il a encore en réserve. Et puis j'aime bien son air d'éternel boudeur. JE L'AIME D'AMOUR.

• Que puis-je dire sur Caro ? C'est un personnage diaboliquement génial. Je l'adore même si elle a littéralement pris mon cœur entre ses mains et l'a serré, elle l'a écrasé jusqu'à ce qu'il n'en reste plus rien et ensuite elle m'a laissé à genoux ramasser les dernières miettes de mon pauvre cœur et m'a laissé les regardé partir en poussière... Je vous le redis, je l'adore.

• Les autres, en clair, je m'en fous. Sauf Hinton, parce qu'il est trop mignon et que j'ai envie de lui faire pleins de câlins.

Parlons Romance. Comme je l'ai dit plus haut, Everless nous offre une pointe de romance. Ou plutôt un aperçu d'une romance potentielle ? Je ne saurais même pas vraiment comme décrire ce que Sara Holland nous a offert mais en tout cas, c'était pas mal. Alors déjà, je suis bien heureuse que la romance ne soit pas l'aspect principal de l'intrigue parce qu'autrement je sens que j'aurais fini par me taper la tête contre un mur. La romance dans Everless était bien partie pour soit aller dans le mauvais sens (aka avec un gars que je ne supporte pas) soit finir en triangle amoureux (aka quelque chose que je ne supporte pas non plus -heureusement que je suis censée être tolérante et tout le blala-). MAIS remercions le dieu du livre pour ça, on a évité le pire. Je suis pleinement satisfaite avec ce que nous a offert Sara H. dans ce premier tome et maintenant je suis impatiente de découvrir ce qu'elle réserve à ces deux personnages pour la suite. Bien-sûr vous vous doutez que je ne vous dis pas de quels personnages il s'agit pour ne pas vous spoiler, oh gentil âme que je suis. → nouveau ship en vue. ♥

La fin m'a TELLEMENT plu. C'est probablement l'une des choses que j'ai préféré. Je n'ai pas grand-chose à dire dessus hormis qu'elle m'a donné envie de me rouler par terre comme un gros bébé en pleurant toutes les larmes de mon corps sans trop savoir pourquoi. Je l'ai trouvé à la hauteur de mes attentes et elle prouve vraiment le potentiel de l'histoire et du prochain tome. Pourtant, j'avoue que j'avais un peu peur que Sara Holland se prenne pour Victoria Aveyard mais NON, nous sommes sauvés ! Paix à nos âmes.

En conclusion, je suis plutôt impatiente de pouvoir découvrir le second tome. Everless n'est pas parfait mais j'ai un bon pressentiment concernant Evermore. Il y a de très bons éléments qui font que Everless réussit à se démarquer des autres de son genre mais il me manque encore un petit quelque chose pour que cette histoire soit véritablement "unique". Une dernière chose : LIAM. Juste ça et je suis comblée. Maintenant vous m'excuserez mais je vais aller pleurer le fait que ce mec soit fictif sur ma dissertation de philo (que je dois rendre mardi donc faut que je me presse). ;)

«“Fox”, said Snake, curling slowly around her friend's heart. “It's time we face the truth.”»

theblacksunshineblog.wordpress.com/2018/04/01/everless-sara-holland/

par Sheo
Everless, Tome 2 : Evermore Everless, Tome 2 : Evermore
Sara Holland   
Quelle déception ! J'attendais ce tome 2 avec impatience car j'avais absolument adoré le tome 1, mais j'ai été vraiment déçue. J'ai peut-être mis la barre un peu trop haute, un peu trop d'attentes pour la suite de cette duologie. Je suis triste de quitter cette série avec une mauvaise impression.
On retrouve Jules et Liam. J'ai adoré l'évolution de Liam, apprendre à mieux le connaitre, et je me suis beaucoup attachée à lui. Mais Jules ne m'a fait ni chaud ni froid. Elle ne savait pas ce qu'elle voulait à mes yeux, et cela m'énervait. Et ensuite, elle était un peu capricieuse et égocentrique. Quant à la relation entre les deux, j'ai beaucoup aimé. Son évolution est très sympa à suivre, et j'ai aimé les challenges autour d'elle. Elle faisait un peu cliché, mais ça ne m'a pas empêché de l'apprécier.
Le gros point noir de ce tome est l'avancement de l'intrigue. J'avais l'impression que l'on n'avançait jamais. Les personnages suivaient une piste, sans résultats, et donc en cherchaient une autre. Encore, et encore. Une fois, deux fois, ça va, mais pendant tout le livre, cela devient lassant. Je n'ai pas été prise de court, je n'ai pas été happée au point que je stressait ou ne pouvait pas lâcher le roman. Je me suis plutôt ennuyée, attendant que quelque chose se passe. Certains passage étaient trop faciles, et le comportement de certains personnages parfois manquaient de rationalité.
La fin me laisse un goût amer. Je ne l'ai pas apprécié plus que cela. Je ne dirais pas qu'elle est mauvaise, d'autant plus que je ne m'attendais pas à cela. Mais elle ne m'a pas satisfaite, et j'ai trouvé qu'elle arrivait un peu vite, et un peu trop facilement.
En bref, Evermore est un second tome bien en dessous du premier. Everless avait été un tel coup de coeur que je suis vraiment triste de ne pas avoir aimé ce second tome et de quitter la série de cette façon.

par Prilla
Our Little Secrets, Tome 1 Our Little Secrets, Tome 1
Ema Tōyama   
Un premier tome avec une histoire à la fois belle et touchante. Je me demande ce que nous réserve la suite au vu des derniers propos de Aoba....

par Elyas
Origine, Tome 1 : Étoile noire Origine, Tome 1 : Étoile noire
Jennifer L. Armentrout   
Alerte au déluge à venir de coup de cœur.
Si vous avez aimé d'une pure folie la saga Lux de J. L. Armentrout, attendez-vous à ressentir la même chose pour ce spin-off.

Qui aurai pu penser que J. L. Armentrout allait nous proposer une suite à l'univers de Lux mais avec le personnage de Luc et celui de la mystérieuse Evie ? Si on m'avait posé la question il y a trois ans de cela, je n'aurais même pas envisagé cela possible une seule seconde. Je pensais vraiment que l'auteure avait mis un point final à son histoire et qu'elle allait partir sur de nouveaux horizons. Alors imaginez ma surprise quand j'ai appris la nouvelle. Je remercie J. L. Armentrout de prendre autant à coeur l'intérêt que pouvait avoir cette saga sur ces lecteurs et de lui avoir donné un second souffle. Elle parvient sans aucun problème à relancer son intrigue ,et cela m'a donné l'impression de n'avoir jamais quitté l'univers de Lux qui m'avait tant marqué.

Et ce spin-off, Origine, s'inscrit parfaitement dans la continuation de la saga Lux comme si c'était une évidence et comme si elle avait été toujours au programme. Même si j'avais beaucoup de mal à me souvenir de certaines choses, cela n'a pas empêché que le mystère entourant ses éléments ne m'a pas non plus bloquée. Je me suis remise dans le contexte dès la première page. Au final, j'ai tellement aimé cette suite que je ne pourrais même pas choisir qui de Lux ou de Origine à ma préférence. Ce premier tome a tellement été bien plus que addictif ou captivant, il m'a rendu complètement accro au point que j'aurais pu le terminer sans aucun problème en moins de vingt-quatre heure si j'avais été en congé. Autant vous le dire, le commencer, c'est ne plus le lâcher.

L'histoire se déroule quatre ans après l'invasion extraterrestre. Une grande majorité des Luxen survivants ont été enregistré par le gouvernement afin de pouvoir assurer la protection des humains. Evie Dasher, qui ne garde pas beaucoup de souvenirs de cette tragique période, décide de se rendre au Foretoken pour accompagner sa meilleure amie. C'est dans cette boîte de nuit où se mélange Luxen et humain qu'elle va faire la rencontre de Luc, un jeune homme qui se dit être ni Luxen ni humain, et qui semble vouloir a tout prix se rapprocher d'elle. C'est à partir de ce moment que sa vie change radicalement et qu'elle prend conscience que la cohabitation entre Luxen et humain est de plus en plus instable.

Ce spin-off nous propose une intrigue tout aussi plaisante que celle de Lux, et dans laquelle nous retrouvons vraiment la même ambiance. L'histoire ne s'essouffle pas une seule seconde, et c'est ce qui donne envie de tourner les pages sans compter les heures. Les personnages ne nous sont pas tous inconnus puisque Luc avait fait des apparitions dans Lux, mais aussi parce que nous retrouvons quelque fois Daemon ou encore Archer. En ce qui concerne l'héroïne, Evie, j'avais l'impression d'avoir quelque chose qui m'échappait sur elle parce que son nom de famille me disait quelque chose.

Luc est un personnage masculin comme je les aime. Il a du caractère, et combien il peut avoir une réputation dangereuse, on se sent irrésistiblement attiré par lui. Et d'ailleurs, quand on apprend à le connaître, on se rend compte compte qu'il a non seulement du charme mais une histoire touchante. En clair, j'en ferais bien mon quatre heure. Evie est quant à elle une héroïne attachante. Bien qu'elle soit assez effrayée de rencontrer des Luxen à cause de tout ce qu'elle a pu entendre, j'ai aimé le fait qu'elle puisse remettre en question la perception qu'elle pouvait avoir d'eux en comprenant qu'ils n'étaient pas tous mauvais. J'ai eu aussi beaucoup de peine pour elle quand elle apprend une certaine vérité et qu'elle a beaucoup de mal à y faire face. Je comprends sa réaction, qui bien qu'elle puisse paraître excessive est compréhensible parce que c'est loin d'être facile à accepter.

J'ai aussi beaucoup aimé les nouveaux personnages, que ce soit Heidi, Emery, Zoe, Grayson, Kent ou encore Connor. Ils apportent tous quelque chose à l'intrigue.

Tout cela pour dire que ce spin-off est une grande réussite et qu'il me tarde de lire la suite. J'espère juste que ce second tome ne prendra pas trop de temps à paraître parce que j'ai vraiment envie de connaître le mystère entourant les dernières paroles d'un certain personnage. Et j'ai encore plus hâte de pouvoir retrouver Luc et Evie ensemble, parce que c'est deux là m'ont bien fait frôler la crise cardiaque à plusieurs reprises.