Livres
528 798
Membres
549 023

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de LeslieB : Mes envies

Phobos, Tome 1 : Les Éphémères Phobos, Tome 1 : Les Éphémères
Victor Dixen   
PHOBOS fait parti de ces livres que vous commencez doucement en vous disant "ouais pas mal ...", et puis au fil des pages vous ne pouvez plus le poser, ça devient addictif, vous tournez les pages plus vite, votre impatience grandit pour arriver à la dernière ligne en vous disant "c'est déjà fini !".
Nous avons là une lecture qui vous renvoie dans l'univers de la télé-réalité et de la fiction. Mais pas que ! Ce n'est pas aussi simple qu'il n'y parait car derrière la recherche du grand amour et d'une nouvelle vie sur Mars, se cache des enjeux politiques et financiers.

En ce qui me concerne, avec PHOBOS je découvre la plume de Victor Dixen et c'est une belle découverte ! C'est clair, c'est précis, c'est riche, c'est détaillé mais sans être redondant, c'est recherché et c'est instructif.
C'est tellement juste et bien écrit que lorsque l'action se déroule dans le Cupido, on s'imagine parfaitement avec les candidats. Tout comme on se voit posé devant notre poste de télé en train de regarder la chaîne Genesis, comme on le ferait pour n'importe quelle émission de télé-réalité ! C'est totalement prenant et déroutant.
Très vite on découvre les dessous et le but de ce programme, mais notre impuissance à venir en aide aux douze candidats nous oppresse, nous stresse, et peu importe qu'on nous dévoile tout, on a quand même la curiosité de voir comment les candidats vont le découvrir et comment ils vont gérer cette nouvelle et cette situation.

La narration peut être déconcertante car nous suivons plusieurs personnages et/ où situations. Mais tout ceci est bien amené et à chaque fois on attend avec impatience de découvrir l'évolution de chacun. Que ce soit le point de vue de Léonor quand nous sommes dans Cupido, qui nous permet de suivre l'évolution des filles. Où que ce soit l'émission H24, qui nous permet de suivre les speed-dating et les aventures des candidats. Où encore Serena, la Directrice de production, et William, le fils de l'un des instructeurs. Tous ont de l'importance !
En résumé, ce Young Adult français fait parti des surprises et des belles découvertes. On peut dire sans risque qu'il n'a rien à envier à ses homologues étrangers.

par coco69
Another Story of Bad Boys, Tome 1 Another Story of Bad Boys, Tome 1
Mathilde Aloha   
Avant de rentrer dans une critique de ce livre, je tiens d'abord à souligner que je trouve vraiment super que Mathilde Aloha ait pu être éditée. Elle a, mine de rien, écrit un sacré pavé et j'admire les jeunes qui ont l'occasion, comme elle, de réaliser leur rêve.

Bon maintenant je vais donner mon avis sur ce roman. D'une part, c'est une brique et je dois dire que même si je l'ai vu beaucoup circuler sur les réseaux l'histoire ne me tentait pas plus que cela, car les histoires de Bad Boy qui durent 5 tomes, cela m'agace au plus haut point.
J'ai quand même lu beaucoup de critiques positives alors j'ai décidé de me lancer quand j'ai trouvé ce roman d'occasion chez mon libraire.
J'ai donc commencé ce roman et le début m'a plutôt plu malgré quelques points négatifs, notamment en ce qui concerne la situation de départ (l'erreur dans les prénoms de l'héroïne, non mais sérieux ?). J'ai enchaîné les pages assez rapidement mais je me suis rendue compte que je n'attendais qu'une chose, c'était de vite terminer ma lecture car aussi addictive soit-elle, car on veut savoir ce qu'il va se passer entre Cameron et Lili, j'ai trouvé l'histoire totalement répétitive, le personnage principal qu'est Lili m'a vraiment agacée. Je veux dire, elle a des réflexions et des réactions vraiment stupides et puis je ne sais pas vous, mais j'ai eu du mal à trouver réaliste le fait que Lili soit une personne qui plaît à tout le monde, que tout le monde veut draguer... Je veux dire, la fille n'a aucun souci à se faire des amis en un claquement de doigts.
Bref, je n'ai pas vraiment détesté le personnage de Lili, mais je ne l'ai pas spécialement aimé non plus.
Pour ce qui est de Cameron.... comment dire, oui c'est le beau gosse sexy... oui j'avoue qu'il m'a fait un peu craqué, mais je l'ai trouvé aussi très agaçant parfois, j'avais même envie de lui mettre des baffes, je me suis même demandée s'il n'était pas bipolaire ou un truc du genre.
Pour ce qui est des personnages secondaires.... et bien, je vais dire que je les ai trouvés sympathiques.
Toute l'histoire est plus ou moins couru d'avance et c'est dommage, mais bon avec les histoires de Bad Boy on a l'habitude donc à la limite ce n'est pas trop grave.

Ce qui m'a le plus déçue c'est que finalement l'histoire d'amour prend le pas sur tout le reste (et c'est moi qui dit ça ! alors que pour moi l'histoire d'amour est la base lol), j'ai trouvé que l'intrigue sur Jace et sur ce que font finalement les garçons quand ils sortent sans rien dire passait complètement à la trappe. Et c'est bien dommage car je trouve qu'on nous en donne pas assez même si bien sûr il y aura un deuxième tome.

Pour finir, je trouve, personnellement, que 600 pages pour un premier tome c'était beaucoup trop pour moi. Soit des passages redondants auraient pu être enlevés, soit il aurait fallu faire ce tome en deux parties pour laisser respirer le lecteur...

Bien sûr cet avis est personnel. Je ne dit absolument pas que ce roman est mauvais loin de moi cette prétention mais je n'ai pas apprécié plus que cela. Je lirai sûrement le tome 2, sauf si je vois qu'il y a plus de deux tomes....

par Chasha
Banquier, Tome 1 : Le Banquier Banquier, Tome 1 : Le Banquier
Penelope Sky   
Je n'ai pas réussi à le lâcher. L'histoire a des points similaires aux autres séries de l'auteure et on reconnait bien la plume de Penelope Sky. Cependant, cette fois l'histoire est différente et les personnages aussi dans une certaine mesure.
Pas mal de ressemblances avec la série Le roi du scotch mais la réaction de Cato ne fut pas du tout la même, [spoiler]il aurait vraiment tué Siena si elle ne s'était pas avérée enceinte et j'ai été un peu déçue qu'il soit si méchant et moins clément que Crewe. Après tout elle voulait seulement sauver son père ! De plus, elle a changé d'avis et ne voulait plus le livrer. Même si je comprends aussi que Cato se sente trahi.[/spoiler]

En tout cas, c'était rafraichissant, un peu comme l'histoire de Griffin et Vanessa, ce qui fait que j'ai autant apprécié le scénario. En parlant de Griffin, je me suis fait spoilée car actuellement la série lingerie est parue seulement jusqu'au tome 10 en français, dommage !

Je meurs d'envie de connaître la suite !
Ça peut pas rater ! Ça peut pas rater !
Gilles Legardinier   
On dit que les hommes viennent de Mars et les femmes de Venus mais d’après moi, Gilles Legardinier doit s’être égaré en chemin et venir de Venus. Sinon, comment expliquer qu’un homme comprenne si bien les femmes et décrive si bien leurs émotions.
Dans “Ca peut pas rater”, l’auteur nous fait partager la vie de Marie après sa rupture avec Hugues. Si l’héroïne nous apparait d’abord dévastée, elle est pleine de ressources. Entourée par ses ami'(e)s, sa famille, elle rebondit en multipliant les bons et mauvais plans.
Je dis partager la vie parce qu’à travers la plume de Gilles Legardinier, on a vraiment l’impression de participer à la vie de Marie.
Lire ce roman s’est aussi être envahi par les émotions, passer du rire aux larmes en quelques pages.
D’ailleurs, à ce sujet, je tiens à préciser à tous les usagers de la ligne de bus 27 que non je ne suis pas folle, non il ne faut pas m’enfermer avec Marie et Emilie, j’ai juste eu un fou rire mémorable à la lecture des aventures du lapin et de la fée.
Si vous souhaitez passer un super moment, si vous cherchez un vrai remède contre la déprime automnale, n’hésitez pas et foncer chez votre libraire et comme moi, vous globicherez “ça ne peut pas rater”
Kate Daniels, Tome 1 : Morsure magique Kate Daniels, Tome 1 : Morsure magique
Ilona Andrews   
Alors la, un livre comme je les aime, humour décapant, un zeste de violence, de magie, de vampire, de loup garou, une fille à la anita blake, et une relation chien-chat entre l'héroine et un beau male bien virile et dangereux!
vivement la suite!!!

par anne7777
Everless Everless
Sara Holland   
«I know better than to be afraid of stories.»

Ce moment où je viens de passer les dernières heures plongée dans la préparation de mon examen de droit pour le bac (parce que j'aime préparer les choses en avances) et que je ne sais plus parler que de liberté sexuelle... Du coup, vous voulez un cours ? Non, très sérieusement. Mon cerveau va exploser. En plus, je suis malade (oui je passe ma vie à être malade, c'est dingue -la fille que vous pouvez entendre éternué à l'autre bout de la Terre, c'est moi-) donc c'est franchement pas cool. (Je raconte ma vie aussi, au cas où vous ne l'auriez pas du tout remarqué.)

BREF.

Première chose, mes amis, parlons de la couverture. De manière très simple, je la trouve vraiment très belle. J'adore les couleurs et j'admets que ce truc de sablier me plait bien. Ah, que voulez-vous, il en faut peu pour être heureux.... Wait. ♫♪ Il en faut peu pour être heureux, vraiment très peu pour être heureux, il faut se satisfaire du nécessaire... ♪♫ Non ? Enfin, tout ça pour dire que j'aime cette couverture, voilà.

J'avoue que je n'ai rien à dire sur la plume de Sara Holland. Rien. Du. Tout. Nada. Nothing. At. All. Bref, vous avez compris. Le néant total. *hausse les épaules*

In Time meets Red Queen. (Et pour les incultes, In Time est un film.)

Soyons honnêtes. Entre les personnes qui ont moyennement aimé voir pas du tout apprécié ce roman et celles qui l'ont adoré, je n'avais pas envie de me faire mon propre avis. Je voulais juste rester sous ma couette à entendre une illumination qui me donnerait l'envie de donner sa chance à Everless. Bon, j'admets que l'illumination n'a pas perdue de temps. J'ai lu Everless assez rapidement, et je n'ai sérieusement pas vu les pages défilées. Ce qui, je suppose, est une bonne chose. Ce n'est pas tant que l'histoire soit addictive mais plutôt le simple fait qu'elle est suffisamment entraînante pour ne pas vous lâcher. Oui, il y a une nuance, merci.

Cela dit, il est temps que vous ayez mon verdict, non ? Je suis entrée dans l'histoire aussi facilement qu'on rentre dans un jeans à notre taille (pourquoi il faut toujours que je dise des trucs pareils ?) et très honnêtement, j'ai beaucoup aimé l'histoire en elle-même. Elle a du potentiel, et même s'il est vrai que ça aurait pu être encore mieux, je suis presque certaine que le second tome saura nous donner ce petit mieux. Everless a tout pour plaire, une bonne intrigue, de bons personnages, une pointe de romance, et un univers intéressant, sans oublier les retournements de situations.

Mais de quoi ça parle ? Dans le Sempera actuel, Jules et son père ne roulent pas sur l'or. Ils vivent dans un petit coin appelé Crofton et ils doivent se battre pour ne pas finir à la rue et mourir de faim (enfin ça reste à voir, je ne suis pas sûre). Cependant, lorsque Jules était enfant, ils vivaient à Everless qui est le domaine de l'une des familles les plus puissantes de Sempera ; les Gerlings. Suite à un accident avec les frères Gerlings, Jules et son père ont dû fuir et se cacher. Depuis Jules nourrit une haine profonde pour ces foutus Gerlings et un des frères en particulier. Mais à présent que son père a du mal à les faire vivre, Jules décide de retourner à Everless en tant que servante malgré le fait que son père lui a dit et redit qu'elle ne devait jamais y retourner. Everless est un endroit dangereux et avec la Reine en visite à l'occasion du mariage d'un des frères Gerlings avec sa fille adoptive, Jules va être forcée de découvrir qui elle est vraiment au risque de perdre ceux qu'elle aime le plus...

Je ne l'ai pas encore dit mais si vous connaissez le film In Time vous vous doutez peut-être que la vie à Sempera c'est de l'argent et que l'argent c'est du temps. Alors laissez-moi vous raconter une petite histoire... Il était une fois (parce que je ne me priverai certainement pas du plaisir d'un tel début) sur les terres de Sempera, un Alchimiste et une Sorcière. L'Alchimiste vola le cœur de la Sorcière, volant par la même occasion son immortalité (sinon c'est pas drôle) et mélangea le temps au sang. Et quitte à faire des expériences cheloues, autant aller jusqu'au bout. L'Alchimiste mélangea aussi le temps au métal et en fit de l'argent (money money). Pour faire simple, plus vous avez d'argent, plus vous pouvez vivre longtemps (par longtemps entendez des siècles, merci). Bah, on savait bien que l'immortalité c'était pas gratuit. ;) En tout cas, toute cette affaire est fascinante à découvrir.

Ce tout petit aspect, qui est un élément important de l'histoire puisque c'est là-dessus qu'elle se base m'a énormément plu. J'ADORE. Même si j'admets que je ne voudrais pas que ça devienne une réalité parce que j'ai tellement de chance que je serais pauvre comme pas possible et que je serais donc condamnée à mourir jeune. Non, merci.

Le world building de Everless m'a énormément plu. En plus du côté argent = temps, il y a un tas de petits détails qui m'ont charmée. Comme par exemple, Briarsmoor. Je n'en dirais pas plus sur cette petite ville (pour ne pas vous gâcher le plaisir) mais je veux y aller pendant mes vacances. Sérieusement, je suis tellement fan.

MAIS ALORS pourquoi est-ce que ce roman n'est pas un coup de cœur ? Eh bien, premièrement je suis malade donc ça réduit carrément mon amour pour à peu-près tout. SORRY. Ensuite, malgré tout Everless a quelques défauts, on ne va pas se leurrer. La principale raison c'est qu'au final, il n'y a pas tant de surprises que ça. Il y a en bien une ou deux bien placées, mais au-delà de ça, Everless n'offre pas grand-chose de nouveau qui puisse m'éblouir. Et de plus, certaines choses me paraissaient sous-développées et j'ai trouvé ça super dommage. Je n'en dirais pas plus, pour ne spoiler personne, mais en tout cas, c'est sûr qu'il y a de bons éléments mais il y en aussi de moins bons...

Ah les personnages... J'adore parler personnages. C'est le moment où soit je suis super emballée soit totalement entrain de ramer. C'est cool, je trouve. ^^ Je suis partagée concernant les personnages de Everless. Il y a bien deux ou trois que j'ai apprécié, un ou deux que j'ai détesté, et quelques autres qui ne m'ont fait ni chaud ni froid... C'est très hétérogène, pour ma part.

• Jules c'est le genre typique de personnage principal que tu peux adorer et détester en même temps. Des fois elle fait des trucs bien, et des fois comme ça elle fait un truc débile comme pas possible et tout ce que tu peux faire c'est la regarder faire en secouant la tête. Cela dit, dans la mesure où elle n'est pas le pire personnage principal que j'ai croisé et que je considère qu'on fait tous des choses franchement merdiques parfois, je tolère. (Je suis sympa comme ça.)

• Alors Roan, notre très cher Roan... Le Gerlings préféré de tout Sempera. Un volontaire pour lui donner une claque dans la gueule ? Non ? Tant pis, je me dévoue. Comme vous pouvez le savoir, je suis quelqu'un de patient et de tolérant. Je suis pacifiste, même, la plus part du temps. Mais là, non. Pas possible. Ce gars m'a tellement insupporté avec ses airs de mec gentil et parfait qui chie des arcs-en-ciel... Excusez mon langage. C'est simple, chaque fois qu'il souriait j'avais envie de le gifler. Il ouvrait la bouche ? Gifle. Il bougeait ? Gifle. Il respirait ? Gifle. Simple comme bonjour. Bon, pas besoin de vous le cacher, je ne l'aime pas. Dès le début, lui et moi ne pourrions pas nous entendre. À la fin, je ne regrette rien. (Comprendra qui aura lu le livre.) *rire diabolique.*

• Liam (le vilain petit canard Gerlings de Sempera) c'est mon bébé, c'est le personnage que j'ai préféré dans ce bouquin, et moi aussi je vais commencer à faire des expériences cheloues pour le rendre réel... C'est un personnage complexe qui, je pense, n'a pas fini de nous surprendre. J'ai hâte de le retrouver dans le prochain tome pour voir ce qu'il a encore en réserve. Et puis j'aime bien son air d'éternel boudeur. JE L'AIME D'AMOUR.

• Que puis-je dire sur Caro ? C'est un personnage diaboliquement génial. Je l'adore même si elle a littéralement pris mon cœur entre ses mains et l'a serré, elle l'a écrasé jusqu'à ce qu'il n'en reste plus rien et ensuite elle m'a laissé à genoux ramasser les dernières miettes de mon pauvre cœur et m'a laissé les regardé partir en poussière... Je vous le redis, je l'adore.

• Les autres, en clair, je m'en fous. Sauf Hinton, parce qu'il est trop mignon et que j'ai envie de lui faire pleins de câlins.

Parlons Romance. Comme je l'ai dit plus haut, Everless nous offre une pointe de romance. Ou plutôt un aperçu d'une romance potentielle ? Je ne saurais même pas vraiment comme décrire ce que Sara Holland nous a offert mais en tout cas, c'était pas mal. Alors déjà, je suis bien heureuse que la romance ne soit pas l'aspect principal de l'intrigue parce qu'autrement je sens que j'aurais fini par me taper la tête contre un mur. La romance dans Everless était bien partie pour soit aller dans le mauvais sens (aka avec un gars que je ne supporte pas) soit finir en triangle amoureux (aka quelque chose que je ne supporte pas non plus -heureusement que je suis censée être tolérante et tout le blala-). MAIS remercions le dieu du livre pour ça, on a évité le pire. Je suis pleinement satisfaite avec ce que nous a offert Sara H. dans ce premier tome et maintenant je suis impatiente de découvrir ce qu'elle réserve à ces deux personnages pour la suite. Bien-sûr vous vous doutez que je ne vous dis pas de quels personnages il s'agit pour ne pas vous spoiler, oh gentil âme que je suis. → nouveau ship en vue. ♥

La fin m'a TELLEMENT plu. C'est probablement l'une des choses que j'ai préféré. Je n'ai pas grand-chose à dire dessus hormis qu'elle m'a donné envie de me rouler par terre comme un gros bébé en pleurant toutes les larmes de mon corps sans trop savoir pourquoi. Je l'ai trouvé à la hauteur de mes attentes et elle prouve vraiment le potentiel de l'histoire et du prochain tome. Pourtant, j'avoue que j'avais un peu peur que Sara Holland se prenne pour Victoria Aveyard mais NON, nous sommes sauvés ! Paix à nos âmes.

En conclusion, je suis plutôt impatiente de pouvoir découvrir le second tome. Everless n'est pas parfait mais j'ai un bon pressentiment concernant Evermore. Il y a de très bons éléments qui font que Everless réussit à se démarquer des autres de son genre mais il me manque encore un petit quelque chose pour que cette histoire soit véritablement "unique". Une dernière chose : LIAM. Juste ça et je suis comblée. Maintenant vous m'excuserez mais je vais aller pleurer le fait que ce mec soit fictif sur ma dissertation de philo (que je dois rendre mardi donc faut que je me presse). ;)

«“Fox”, said Snake, curling slowly around her friend's heart. “It's time we face the truth.”»

theblacksunshineblog.wordpress.com/2018/04/01/everless-sara-holland/

par Sheo
Mister Perfect Mister Perfect
Linda Howard   
Excellente romance policière !
Mélange entre Amour, suspens, et humour, la plume de Linda Howard se reconnait entre mille. Fidèle à elle même, l'histoire de ces copines créant l'homme parfait ne plait pas à tout le monde, et lorsque cette liste rendu public rend fou de rage un déranger du cerveau, les choses deviennent compliqué, surtout après que l'une des amies soient assassinées.
Vient donc le beau mal, viril, bourré de testostérone, craquant bref le chevalier blanc et avec le caractère bien trempé du personnage principale, ça devient... EXPLOSIVE !
A lire sans modération

par naiky
A comme Aujourd'hui A comme Aujourd'hui
David Levithan   
J'ai mis un peu de temps à rentrer dans l'histoire et à vraiment m'attacher aux héros. Je sentais qu'il y avait énormément de possibilités et de chemins vers lesquels David Levithan pourrait se diriger, et j'avais un peu peur qu'il oublie certains thèmes pour s'arrêter sur d'autres choses moins importantes. Mais non. Il est parvenu à me couper le souffle. EVERY DAY est une magnifique d'amour qui m'a anéanti.

Jusqu'à la fin, je me suis demandé comment le roman se terminerait. Puis PAF, la conclusion nous explose à la figure. Je pleurais tellement que les lignes en devenaient floues. Cette fin. Cette fin ♥ Je suis déchiré, ébloui et brisé.
C'est brillant.

Je ne sais pas encore si la suite est nécessaire ou pas, mais j'ai terriblement envie de découvrir ce qui attend A et Rhiannon.

J'avais oublié à quel point pleurer en refermant un roman était magnifique.
Ce livre m'a permis de m'en souvenir.

par Jordan
Les Loups de Mercy Falls, Tome 1 : Frisson Les Loups de Mercy Falls, Tome 1 : Frisson
Maggie Stiefvater   
Ce livre est un des plus passionnant et ensorcelant que nous a jamais offert la collection Black Moon. Il est magnifique, j'ai passé tout mon temps libre à le lire tant j'étais emporté par l'histoire. Un roman magique, à ne louper sous aucun prétexte.

par Jordan
Circé Circé
Madeline Miller   
https://uneplumedetrop.wordpress.com/2019/01/07/circe-madeline-miller/
Circe ou Circé en français est mon plus grand coup de coeur littéraire. Depuis toute petite je suis passionnée par la mythologie.

C’est avec plaisir que j’ai commencé ce livre. Mais je ne m’attendais pas à l’aimer autant.

Tout d’abord, pas besoin de s’y connaître en mythologie. Soit on redécouvre des mythes et légendes, soit on les découvre. Madeline Miller explique avec soin, chaque petit détail compte et tout est bien expliqué. J’ai beau être passionné, ce roman m’a appris tellement de choses et dès que je l’ai terminé j’ai fait de multiples recherches pour mon plaisir personnel.

En plus d’être merveilleusement bien expliqué, c’est divinement bien écrit. Il y a de magnifiques citations et tout est décrit avec beauté et poésie. Néanmoins, Madeline Miller vulgarise la mythologie, ce qui la rend plus compréhensible mais aussi plus moderne. Les dialogues et les thématiques sont actuels.

Et des thématiques il y en a! Ce roman est féministe, on y parle aussi du bien, du mal, surtout du fait qu’il n’y a pas forcément de limite entre les deux. Les personnages sont gris et sont bien définis avec un caractère bien à eux. Même Circé n’est pas parfaite, bien au contraire. On suit son évolution et sa vie (1000 ans), harcelée petite elle devient redoutable. Mais ce livre relève aussi des sujets tels que le viol, la bipolarité, la tromperie, le mensonge, on met à mal la pureté, mais il y a aussi le côté positif des choses: l’amour, accepter les autres tel qu’ils sont, le pardon, l’espoir et la solidarité féminine.

Le scénario regorge de nombreuses surprises et de direction vers lesquelles on ne s’attendais pas, même en connaissant l’histoire de Circé. Le récit est parfois assez lent mais est très relaxant.

Il s’agit réellement d’une lecture enchanteresse, que je ne pourrais jamais m’arrêter de conseiller. La fin est bouleversante et tous les mots de Madeline Miller m’ont touché à jamais.

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode