Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Lesliell : Je n'ai pas apprécié

retour à l'index de la bibliothèque
L'espoir perdu L'espoir perdu
Barbara Cartland   
Je suis partager pour ce livre la 1ere moitié est long et j ai detester mais la seconde moitié j ai adoré . A vous de voir .

par aurore55
Le Sang de la trahison Le Sang de la trahison
Hervé Jourdain   
J'ai beaucoup aimé ce policier, il n'y a pas de temps mort et l'histoire est bien ficelé. On ne découvre l'assassin qu'à la fin, je n'aurais pas pensé à lui. Je vais continuer à lire des prix du quai des orfèvres

par indra
La Consolante La Consolante
Anna Gavalda   
J'ai eu un peu l'impression de lire deux bouquins ....
La 1ere partie, un peu longue, nous raconte la vie et les questionnement de Charles .... et puis il y a la rencontre avec la femme qui va changer sa vie et ses aspirations et là le livre s'accélère et on est dedans ..... entièrement.
J'ai particulièrement apprécié le style décriture. Bref pour moi le meilleur Gavalda
Cher Boro Cher Boro
Dan Franck   
Franck et Vautrin nous tiennent en haleine avec ce sixième roman. Une série qui a sa place dans toutes les bonnes bibliothèques. A lire sans tarder... Quelles aventures et quelle leçon d'histoire, un vrai bonheur. Il ne sert à rien de vouloir résumer ces romans qui se situent dans la période la plus noire du XXème siècle.
À genoux À genoux
Michael Connelly   
Oui c'est loin d'être le meilleur Connelly mais comme toujours avec cet auteur, ce livre se lit bien et rapidement, les personnages sont sympathique et, même si la fin était un peu facile, ce livre est agréable à lire ! J'ai aimé comme toujours !

par Angie
Barrage sur le Nil Barrage sur le Nil
Christian Jacq   
Je viens de finir le bouquin que j ai bien aimé le héros a fort a faire et avec la violence intégriste ce n est pas facile de mener a bien sa mission !

Je rajoute que Christian jack a le don de nous faire aimer l egypte
Boro s'en va t'en guerre Boro s'en va t'en guerre
Dan Franck   
Après avoir parcouru l'Europe des années trente, après avoir livré bataille aux conjurés de la Cagoule, après avoir traversé le Front populaire, participé à la guerre d'Espagne, bourlingué en Inde, conquis l'Amérique, dérobé la machine à coder des services secrets allemands et affronté les valets de toutes les antichambres du nazisme montant, Boro entre dans le bain glacé de la Résistance.
Il prend les armes le 11 novembre 1940, jour de la manifestation héroïque des étudiants parisiens.
Lorsqu'il les rendra, il aura croisé ses ennemis de toujours, aimé pour la vie quelques femmes magnifiques, déjoué le piège tendu par sa cousine Maryika et par Artur Finnvack, numéro deux des services secrets britanniques, dont le nom forme une anagramme bien mystérieuse.
Ici, Boro, le splendide émigré de Budapest, devient cible et gibier.
Il est le métèque français.
Avec pour tout viatique sa canne et son Leica, notre héros défie crânement couvre-feux et contrôles.
Une seule raison l'anime : délier le bâillon de cette terrible Occupation où, entre l'apaisante image de timbre-poste du Maréchal, la brutalité arrogante des nazis et la voix brouillée d'un général exilé que l'on déclare félon, les Français se divisent.
L'heure est aux atermoiements, à la xénophobie, à la méfiance, au marché noir, à la délation.
Trop pour Blèmia Borowicz.
Surtout si, au-delà des ignominies qui l'entourent, les nazis menacent une jeune fille aux yeux verts...
Une robe couleur de vent Une robe couleur de vent
Sophie Nicholls   
Un joli titre, une couverture épurée aux tons pastels, ce premier roman de Sophie Nicholls attire l’œil et l’attention.

Le roman est une histoire de femmes chahutées par la vie. On y retrouve des personnages hauts en couleurs, que ce soit dans leur exubérance, comme Fabia Moreno, cette « Mamma italienne » au comportement extravagant et toujours vêtue de façon originale qui tient une boutique de vêtements vintages, ou dans leur côté mystérieux, comme Ella, la fille de Fabia, une adolescente réservée mais au tempérament bien trempé. Ces deux protagonistes sont la force du roman, les deux femmes sont touchantes, autant dans leurs rapports de mère et fille parfois compliqués, que dans leur amourette respective ou dans leurs difficultés à se faire une place dans cette nouvelle ville de York où elles sont rapidement étiquetées comme étrangères.

Alternant des moments de légèreté et d’insouciance à des sujets plus sérieux, le roman nous expose la difficulté d’être une mère célibataire, de grandir sans père, le poids du passé et des préjugés face à une xénophobie difficilement acceptable. Pourtant, s’il est dur de ne pas se prendre de sympathie pour les protagonistes et qu’on ne peut que reconnaître la belle écriture très imagée de Sophie Nicholls, je dois avouer avoir eu du mal à rester concentrer sur ma lecture en permanence. J’ai lu les premiers chapitres d’une traite, pour ensuite tomber dans une lecture plus nonchalante, la faute à un manque d’uniformité dans le rythme du récit, qui essouffle par moment et s’encombre de longueurs.
La fin de l’histoire, qui arrive de façon très précipitée, m’a également laissée plus que songeuse, je m’attendais à une révélation surprenante, les mystérieux secrets de Fabia sont en réalité assez terre à terre. Ce dénouement ne parvient pas forcément à redonner un nouveau souffle au roman, qui se termine ainsi de façon assez simple et prévisible et déçoit un peu.

Une robe couleur de vent, premier tome de la trilogie Everyday Magic, nous propose une histoire aux senteurs de l’Iran et de l’Italie, une histoire de premiers émois, d’amour renaissant, de souvenirs et de lien entre mère et fille. On ressort de ce roman feel good légèrement déçu par son manque de rythme, mais le fond de l’histoire est très plaisant et en fait un récit distrayant.

https://libellulelivresque.wordpress.com/2017/08/13/une-robe-couleur-de-vent-de-sophie-nicholls/

par x-Key
7 jours 7 jours
Deon Meyer   
Beaucoup de détails, je préfère avoir plus de liberté. Trop de descriptions ont tendance à me faire perdre le fil. Le roman commence directement avec beaucoup de suspens, ensuite le calme plat. La cadence est inégale mais pas assez pour que je lâche. Heureusement car plus j’avançais et plus j’avais envie de connaître le dénouement.
L’histoire est originale, le sniper qui s’en prend aux policiers, les enquêteurs qui se retrouve au milieu de mafia, de politique, vient ça s’ajouter la hiérarchie et leur propre crainte d’être la prochaine cible. J’ai peur de trop en dévoiler, l’auteur pose le cadre du puzzle et chaque indice pourrait vous faire découvrir le dessin.
Moi qui suis fan d’énigmes, j’ai été content de retrouver cette passion dans le roman.

par Miaouss
Impact Impact
Douglas Preston   
Une très bonne intrigue, très bien écrite et à la conclusion parfaitement réussie.
Il est simplement dommage que les personnages ne soient pas plus dévellopés.
Je vous le conseille quand même pour un simple moment de détente!

par tokys
  • aller en page :
  • 1
  • 2