Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de LesLivresdeChloe : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Tu comprendras quand tu seras plus grande Tu comprendras quand tu seras plus grande
Virginie Grimaldi   
J’ai savouré cette lecture ! Julia, cœur brisé, décide de tout fuir en trouvant un travail de psychologue dans une maison de retraite, alors qu’elle a en horreur les personnes âgées et tout ce qui va avec. Ca commence bien ! Julia est marrante, rigolote et attachante, comme la plupart des personnages de Virginie ^^ Elle va arriver pessimiste mais au fil des jours elle va apprendre. Apprendre à apprécier ‘’ses vieux’’ mais aussi apprendre d’eux. C’est une petite leçon sur la vie, la mort, l’amour, la famille. Après avoir lu ce livre, on a qu’une envie…chouchouter ceux qu’on aime, apprécier chaque instant de la vie qui est trop courte.
Certains passages m’ont fait rire, d’autre, sourire ou encore mouillé les yeux. Voilà ce que j’aime dans la plume de Virginie Grimaldi. Merci pour ce beau moment de lecture.
Je vous le conseille fortement, foncez !

FB : Ju lit des livres

par duduV
Oraisons, Intégrale Oraisons, Intégrale
Samantha Bailly   
Je viens de terminer la lecture de cet intégrale et j'ai beaucoup aimé.
Les chapitres sont courts et entrecoupés d'interludes qui permettent de faire avancer l'histoire sur plusieurs fronts à la fois et de distiller les révélations tout le long de livre, ce qui est vraiment bien mais donne toujours envie de poursuivre la lecture sur un chapitre de plus le soir !
Les personnages sont attachants et évoluent au fil de l'histoire, les méchants ne sont pas toujours ceux qu'on croit, et la fin réserve bien des surprises, même quand on croit que tout est fini et rentré dans l'ordre (je n'en dirais pas plus mais la fin m'a beaucoup émue).
Une lecture que j'ai vraiment appréciée !

par Luna1579
Le Seigneur des Anneaux, Intégrale Le Seigneur des Anneaux, Intégrale
John Ronald Reuel Tolkien   
un classique de chez classique dans le genre héroïc fantasy / SF....c'est plus qu'une histoire que nous peint Tolkien, c'est une fresque avec tout ce que cela attend : des peuples, des manières de vivre, des langues, des générations, de l'Histoire, des guerres, des légendes, de la magie, la vie, la mort....bref un chef d'oeuvre!

par Fionasim
Spring Girls Spring Girls
Anna Todd   
Très grosse déception avec la lecture de ce livre. Avant de me lancer j’avais eu vent de quelques critiques négatives à son encontre mais voulais à tout prix me faire ma propre opinion. Voilà c’est fait. Et on ne peut pas dire qu’elle soit élogieuse.

En l’absence de leur père, actuellement en mission en Irak, les quatre filles de l’officier Spring passent Noël avec leur mère. Un Noël un peu triste de par l’absence de leur père mais aussi à cause de difficultés financières qui viennent entacher la fête.
Alors que Jo, la sœur cadette se lie d’amitié avec le nouveau voisin, l’ainée des filles Spring, Meg, attend impatiemment le retour de son petit ami et espère qu’il la demande en mariage. Mais le retour de son ancien amoureux va venir perturber la jeune fille et ses ambitions. Amy, le plus jeune des sœurs, se plaint de l’absence de cadeaux quand, Beth, la benjamine, fait tout son possible pour aider leur mère dans les tâches du quotidien.
Les quatre sœurs sauront-elles faire face à cette période un peu compliquée ? Comment vont-elles réagir aux difficultés qu’elles ont devoir affronter, que ce soit des difficultés financières, des amours contrariées ou des amitiés trahies ?

Qui n’a jamais entendu parler du livre Les Quatre filles du Dr March. Même sans avoir lu l’original (honte à moi), j’étais curieuse de découvrir cette version modernisée de ce célèbre roman. Malgré plusieurs critiques peu avenantes, je voulais me faire ma propre opinion. Après tout, je n’avais pas de point de comparaison, d’attente ou d’appréhension par rapport à ce livre, juste la curiosité de découvrir l’histoire sous un nouveau jour. Grand mal m’en a pris. Non seulement, je n’ai pas aimé ce roman mais en plus il m’a coupé toute envie de lire la version originale ou de me jeter sur le prochain livre de l’auteure.
Plusieurs raisons à cela. Premièrement, une histoire plate, sans relief avec beaucoup trop de descriptions. L’auteure se perd dans des longueurs de texte qui nous font décrocher. Par exemple, l’une des sœurs Spring pose une question à une autre et il faut attendre trois voire quatre pages avant d’avoir la réponse. Entre temps, l’auteure divague sur des éléments sans rapport direct et franchement, on a le temps d’oublier l’objet de la question quand enfin arrive la réponse. En tout cas ce fut mon cas. Obligée de remonter en arrière pour me souvenir. Donc niveau fluidité et accroche du lecteur c’est pas top et même un gros flop.
Ensuite, bien que l’histoire soit censée se dérouler à notre époque, impossible pour moi de m’y identifier. Malgré les nombreux rappels autour de la modernité (internet, films cultes, chanteurs célèbres…), je gardais en tête la période originale de l’histoire. J’imaginais chaque personnage comme dans Louisa May Alcott les avait conçu. Un décalage qui a aussi largement contribué à pénibiliser ma lecture.
En plus de ce décalage, j’ai trouvé que le scénario manquait d’équilibre. Certains aspects de l’histoire font l’objet de plusieurs chapitres et se perdent dans des longueurs inutiles alors que d’autres sont survolés ou simplement mis de côté. Je n’ai pas toujours réussi à bien comprendre la chronologie souhaitée par l’auteure.
Et pour finir, trop de questions sans réponse, une fin presque bâclée ou en tout cas pas suffisamment approfondie.
Niveau personnage, pas grand-chose à en dire si ce n’est qu’Anna Todd a conservé les principaux traits de caractère de chacune des sœurs. En revanche, le fait qu’elles appellent leur mère par son prénom m’a dérangé. Aucune des quatre sœurs ne m’a plus enthousiasmée ou conquise qu’une autre. J’avoue que parfois leurs attitudes m’a révolté.
Comme je l’ai dit en préambule, je n’ai pas lu l’histoire originale et ne peut donc certifier si cette dernière est aussi fade que sa version moderne ou non. Mais j’ose espérer que face au succès qu’elle a rencontré depuis sa sortie, elle soit de bien meilleure qualité. Malheureusement, je ne pense pas trouver l’envie de le découvrir par moi-même tellement je suis dégoutée par cette version modernisée.
Déjà déçue par les derniers livres écrits par Anna Todd (Landon et Before), je crois que je vais arrêter là les frais avec cette auteure. Mes dernières lectures ne m’ont procuré aucun plaisir, juste la sensation d’avoir perdu mon temps.
Le Projet Starpoint T1 La fille aux cheveux rouges Le Projet Starpoint T1 La fille aux cheveux rouges
Marie Lorna Vaconsin   
Un récit qui commence comme une simple histoire d'adolescent mais qui va très vite prendre un tournant fantasy que j'ai adoré. C'est là qu'il va véritablement trouver son rythme. Soutenu, il tient le lecteur en haleine. Avec des protagonistes principaux, Pythagore et Louise, qui forment un beau duo, très complémentaires. Et puis il y a la fille aux cheveux rouges, Foresta. Cette dernière se dévoile peu. On ne sait même pas l'âge qu'elle a. A la fois présente pour ses nouveaux amis et leur quête, elle reste distante sur ses sentiments.

J'ai adoré l'idée des univers qui se superposent et auxquels on accède selon la fréquence de notre corps. D'un côté une vie d'adolescent sans danger avec les préoccupations qui leurs sont propres. Et de l'autre, un nouvel espace-temps qui recèle de mystères et de dangers. Un monde que l'auteur survole. Il ne nous dévoile que ce qui est nécessaire à cette aventure. Très intriguée, il me tarde d'en savoir plus. J'ai aimé que Pythagore et Louise mènent l'ensemble de front. Très responsables pour leur âge, et alors même qu'ils affrontent de nouveaux dangers et sont prêts à tout pour aider Foresta, ils n'oublient pas leurs devoirs et obligations dans leur propre univers.

Le côté scientifique est très présent dans l'histoire. Simplement par le fait que certains protagonistes portent des noms de théoriciens. Et puis, tout tourne autour de la science par le fait des changements de fréquences, des différences d'atmosphères dans les univers, avec les conséquences sur les corps. Un aspect intéressant et bien travaillé.

Le style de l'auteur est très agréable. Il se complique quelque peu lorsqu'il part dans des explications scientifiques. Je m'y suis parfois un peu perdue. Une aventure avec de bons rebondissements et de l'action juste comme il faut. Des passages où Louise et Pythagore se retrouvent à agir d'une manière dont ils n'auraient jamais cru être capables. Avec beaucoup de maturité, on sent qu'ils vont jusqu'au bout d'eux-mêmes pour mener les choses à bien. Maintenant, ils restent des ados qui font aussi des conneries et qui aspirent à trouver l'amour. Des choses simples de la vie très bien intégrées au reste.

La fin relance l'intrigue. Prometteuse, elle donne envie d'en savoir plus, de découvrir plus encore le monde de Foresta, de savoir comment Pyth et Louise vont s'en sortir.

Un excellent premier opus qui marque de bonnes bases et donne envie de poursuivre l'aventure.

Un dernier mot pour la couverture que j'adore avec son petit côté vintage et très représentative du récit.
Les Figures de l'Ombre Les Figures de l'Ombre
Margot Lee Shetterly   
Historiquement parlant, ce roman est absolument passionnant. J'ai appris énormément de chose et les personnages féminins mis en avant dans cette histoire, sont époustouflantes de courage, de ténacité et d'intelligence.
Mais après, si je devais être totalement honnête, ce n'est pas un roman que j'ai réellement apprécié. Il est instructif, certes, mais assez peu entraînant et très long à lire.

par Avalon
Arena 13, Tome 1 Arena 13, Tome 1
Joseph Delaney   
Avis complet : https://vibrationlitteraire.wordpress.com/2015/10/26/arena-13-joseph-delaney/

Un superbe premier tome qui détonne ! Il est très addictif et a réussi à me prendre en otage pendant quelques jours. Une fois commencé, vous ne pouvez plus le lâcher.

L'écriture est très agréable et vous transporte rapidement dans un autre monde pas toujours très tendre. Ce roman arrive à révolutionner le genre pourtant déjà bien exploité en alliant dystopie, combat, technologie et couple apprenti-maître.
Plutôt destiné à un public jeune adulte, il n'en est pas moins violent de par ses combats et même parfois effrayant de par son terrible personnage Hob, terrorisant la population.

L'intrigue est très bien menée avec plusieurs rebondissements. Je vous conseille cependant de ne pas lire le résumé avant de vous plonger dedans car il vous apporte des éléments que l'on n'a pas forcément dès les premières pages. J'ai commencé le livre sans parcourir le résumé et je ne le regrette pas : ainsi je n'ai pas vu venir quelques rebondissements et ai pu être surprise par le dénouement.

La fin est habilement amenée, laissant une belle ouverture vers un tome 2 qui s'annonce être radicalement différent et que l'on attend dorénavant avec une grande impatience !

Comme vous l'aurez certainement compris, je vous le recommande vivement : laissez-vous emporter par le courage et la fougue du jeune Leif !

par Mayumi
Nikki Heat, tome 7 : Tout feu, tout flamme Nikki Heat, tome 7 : Tout feu, tout flamme
Richard Castle   
Pour moi c'est le tome le moins bon de la série, peut-être le tome de trop.
Bien sûr l'écriture n'a pas changé, l'auteur connait toujours les codes du genre, les chapitres se finissent toujours sur une note qui veut donner envie d'aller plus loin.
Mais l'enquête ne m'a pas passionnée (faut dire que je n'aime pas trop les histoires de complots dissimulés) et d'ailleurs le résumé n'est pas vraiment adéquat (l'ouragan et les mercenaires c'était le tome précédent pas celui là)
Le pire c'est surtout les personnages. Nikki est promue capitaine mais bien sûr elle veut continuer à être sur le terrain tout le temps et tant pis si elle fait pas le reste de son travail. Et ne sachant pas gérer son équipe elle arrive à faire en sorte que Raley et Ochoa se fâchent et leur complicité était un point fort des romans (et de la série bien sûr). Et le pauvre Rook se prend toute sa frustration (parce que bien sûr son boulot à elle est plus important que le sien)
Je pense que le tour de la saga a été été fait.

par Oxanes
Re/Member, tome 2 Re/Member, tome 2
Murase Katsutoshi   
J'avais déjà adoré replonger dans l'univers de Re/Member avec le premier tome du manga, et renouveler l'expérience avec ce deuxième volume ne m'a absolument pas déçue, bien au contraire. J'ai dû me retenir de me jeter dessus pendant presque un mois, et il n'y a pas un seul jour où je n'avais pas envie de succomber à la tentation. Mais étant donné que seuls huit tomes sont sortis en France pour l'instant, je me retiens et je pense en lire un par mois, histoire de faire durer le plaisir.

À l'inverse du premier volume qui présentait les personnages, posait le cadre et nous expliquait les informations essentielles sur la chasse au corps et la Rouge-Sang, celui-ci se concentre principalement sur les troisièmes et quatrièmes nuits, qui sont bourrées d'action et vraiment stressantes.
Dans les quatre premiers chapitres, Asuka fait équipe avec Rumiko, Takahiro fouille le lycée avec Rie et Kenji, tandis que Shôta joue l'appât et attire la Rouge-Sang loin de ses camarades afin de se faire pardonner sa mauvaise conduite de la veille. Le voir foncer vers la créature dès le début de la partie m'a fait de la peine pour lui, personnellement je ne sais pas si j'en aurais eu le cran. Dans tous les cas, même si je savais parfaitement ce qui allait se passer (encore que, comme j'ai lu le roman en mai, certains détails commencent déjà à s'effacer de ma mémoire), je ne me suis pas ennuyée une seconde. Retrouver ces personnages auxquels je me suis énormément attachée dans l'oeuvre originale et redécouvrir le scénario en dessin me plaît énormément, et même si dans cette version, pas mal d'éléments passent à la trappe, comme les sentiments et les pensées d'Asuka, l'auteur s'y prend tout de même très bien pour nous faire ressentir pas mal d'émotions, en particulier de l'angoisse, de la curiosité et du stress, notamment lors des courses poursuites avec la Rouge-Sang, ou encore lorsqu'elle apparaît en gros plan sur la page suivante. Certaines fois, son visage est vraiment effrayant, mais j'aime beaucoup la manère dont Katsutoshi Murase l'a représenté. Ce que j'apprécie aussi dans le manga, c'est qu'à certains moments, nous avons droit au point de vue d'un autre groupe, contrairement au roman où l'on se contentait de suivre l'histoire à travers les yeux d'Asuka. Du coup, au lieu de nous raconter certains événements à travers le discours d'un des personnages, l'auteur préfère carrément nous le montrer, ce que je trouve très intéressant.

Sinon, j'ai beaucoup aimé retrouver la complicité des trois filles regroupées pendant la quatrième nuit dans le gymnase. Elles se rapprochent au fur et à mesure même si, sans la chasse au corps, elles ne se seraient probablement pas liées d'amitié avec une fille telle que Rumiko, et je dois avouer que revoir tous ces passages où elles se soutiennent mutuellement et essaient de détendre l'atmosphère en se taquinant m'a rendu quelque peu nostalgique.
En ce qui concerne la découverte que fait Asuka dans le studio, je trouve qu'en dessin, l’œil qui la regarde depuis la pièce représente un trop gros indice sur la personne qui fait les annonces depuis cette pièce. Peut-être que j'ai cette impression parce que je connais la vérité en ayant lu le roman, mais franchement, je pense qu'en voyant cet œil, on peut vite deviner qui se cache dans le studio... Il y a au moins deux possibilités qui doivent nous sauter aux yeux - sans mauvais jeu de mots. Par contre, je trouve dommage que l'auteur n'ait pas décidé de montrer qu'on ne peut pas entrer dans la pièce. Dans le roman, Asuka essaie mais il y a comme un mur invisible entre la porte et le studio, mais ici, rien ne l'indique... Enfin, je suppose que ce n'est qu'un détail. À l'inverse, l'avantage qu'on a ici, c'est de voir la réaction des camarades d'Asuka lorsque l'annonce qui lui déclare que la Rouge-Sang vient d'apparaître derrière elle est diffusée à travers les hauts-parleurs à l'instant-même où elle atteint la porte du studio. Ainsi, on a la possibilité de savoir rapidement la manière dont ont réagi les personnes encore vivantes à ce moment-là, notamment Takahiro qui paraît bouleversé, et qui ira même jusqu'à l'attendre devant chez elle le lendemain afin de savoir si elle va bien après cette nuit qui s'est déroulée un peu différemment des précédentes.
Dans tous les cas, la fin du tome donne clairement envie de lire le prochain, même si je sais d'avance ce qui s'y produira. Je suis contente de retrouver le professeur Yashiro qui, malgré son apparence assez flippante, est un personnage que j'ai bien apprécié dans le roman. Enfin, ce qu'il me tarde surtout de revoir, c'est les nuits où Asuka fouillera le lycée en compagnie de Takahiro ! J'espère que dans le prochain tome, on aura droit à quelques moments spéciaux entre eux, car c'est toujours ce que je guette dans ma lecture, exactement comme dans le premier chapitre où Taka se rend chez Asuka pour y passer la soirée avant d'affronter une fois de plus la Rouge-Sang à minuit pile.

par Cassy33
Le Quidditch à travers les âges Le Quidditch à travers les âges
Joanne Kathleen Rowling    Kennilworthy Whisp   
Un livre a conseiller uniquement pour les mordus d'Harry potter. Pour en apprendre beaucoup plus sur le sport préféré de nos amis les sorciers. C'est assez drôle. C'est court, moins de 100 pages. Mais puisque les fonds seront remis à une bonne cause, pourquoi sans privé ?

par saltanis