Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Lesly95 : Liste de diamant

retour à l'index de la bibliothèque
Zel, l'ange mercenaire, Tome 1 : La Clef Zel, l'ange mercenaire, Tome 1 : La Clef
Kalypso Caldin   
J'ai été déçue par ce livre.
Le résumé était super prometteur, les petits passages que j'avais lu aussi, mais le tout est vraiment... Moyen. Genre, moyen qui vaut pas 17€. Je considère qu'à ce prix là on peut s'attendre à une bien meilleure qualité !
Je vais d'abord donné une vision générale de ce que j'ai ressentis. J'avais l'impression que l'ensemble était assez superficiel : pas vraiment développement des personnages, ni des relations (outre celle de Zel et de Kendra)
En fait, je dirais pas que ce développement est inexistant mais il est décousu, superficiel au sens littérale : je n'ai ressentis aucun lien entre Kendra et Adam, je l'ai d'ailleurs trouvé très étrange et pas franchement proche : j'ai eu plus l'impression que ce sont des connaissances et non des personnes très proches ; en effet, je trouvai leurs échanges très "froids". Il y avait beaucoup de passages marrants mais pas où il y avait une vraie complicité : [spoiler]ils ne sont vraiment pas proches, ils ne se racontent rien du tout.[/spoiler]
Bon, j'ai pris l'exemple de cette relation mais je pourrais aussi prendre l'exemple de sa soeur aussi : dans ses pensées, elle dit qu'elle l'aime beaucoup, mais dans les actes, il n'y a aucune prise d'initiative. [spoiler]Quand sa soeur lui demande de l'aide, elle ne bouge concrétement pas le petit doigt.[/spoiler]
Puis, ce premier tome donne l'impression d'une longue introduction. [spoiler]Pendant tout le roman, Kendra nous sérine le fait qu'il s'est passé quelque chose de grave avec sa mère mais jamais en entrant dans le détail[/spoiler]
A un autre niveau, le personnage de Kendra est vraiment étrange et invraisemblable. Déjà, si sa mère l'a jeté dehors avant ses 18 ans, elle est supposée être dans une maison d'accueil ou autre, mais pas être lâchée dans la nature comme ça toute seule. Ensuite, elle se dit tout le temps pauvre mais j'ai l'impression qu'elle se permet toujours des trucs. Aussi, elle fait très immature et c'est vraiment invraisemblable avec le fait qu'elle vive seule et qu'elle travaille. Avant d'aller plus loin, j'aimerai m'arrêter sur son travail : elle est médium. Je ne sais pas quelles ont été les recherches effectuées sur ce domaine mais en tous cas, elles ne sont pas du tout exploitées par l'auteur : concrètement, on sait qu'elle donne des séances par skype et en direct mais je n'ai pas sentis toute la profondeur de son don dans ce premier tome. C'est vraiment superficiel comme approche : [spoiler]Déjà, elle ne dit pas à son amie qu'elle est possédée alors que c'est quelque chose avec laquelle il ne faut pas jouer et que si elle est possédée par un démon, il y a des chances pour que ça tourne mal pour le prêtre qui essaie de la guérir. En plus, elle savait qu'elle s'était retrouvée dans le champs et il faut pas avoir fait math sup pour comprendre, ce qui rend la fin totalement prévisible mais ça on le remarque dés qu'elle dit qu'elle est malade plusieurs fois et que c'était pas dans son habitude.[/spoiler]
Pour en revenir à son caractère, ça fait d'elle quelqu'un d'assez immature qui dans les faits vit des expériences difficiles mais en même temps, ça n'impacte pas sa manière d'être. [spoiler]Quand elle parle des relations avec sa mère, on ne sent pas qu'elle est spécialement triste, elle prend ça avec cynisme alors qu'elle est au lycée[/spoiler] En effet, elle est très altruiste pour ne pas dire complétement idiote [spoiler]elle accepte quand même de se sacrifier pour des gens qu'elle ne connaît absolument pas[/spoiler]
Cela nous amène à toute la partie théologique du livre que je ne vais pas détaillé car ce n'est pas ce qui m'intéresse mais c'est le rapport qu'entretient Kendra avec cette histoire : elle ne fait pas preuve d'assez de discernement ni d'assez de combativité envers [spoiler]les anges. Enfin, bon, si un prétendu archange m'annonce que mon destin est de mourir, et que j'apprends ensuite que ce sont eux qui ont les ailes de mon petit ami, je ne ressentirai absolument aucun remords à ne pas me sacrifier en rétorquant que s'ils veulent un sacrifice ils n'ont qu'à sauter dans cette porte eux même (oui parce qu'ils ne prennent jamais part aux combats directement, ils apparaissent comme des lâches avec leur mantra à la Leibniz du fait que chaque action à sa place car Dieu choisit le moins pire des mondes possibles ) [/spoiler]
Pour finir, je dirai que le principal problème avec Kendra c'est le genre du livre : c'est du young adult, elle n'a que 17 ans. Pourtant, c'est compéltement mélangé avec du new adult. Je l'ai dis au dessus, mais elle est très jeune, à un caractère proportionnel à son âge mais pourtant ses actions (regarder les auras des gens etc), son passé la font apparaître comme un personnage beaucoup plus âgé. Et je pense que ça aurait été bien mieux de changer le genre pour en faire un new adult où Kendra a vraiment vécu des choses horribles, sa mère l'a abandonné, elle galère comme pas possible donc elle cotoie les mauvais côtés de la vie, sa soeur n'est rien de plus qu'un soutien moral et est très contente de ne pas être à sa place et le fait de savoir que Kendra est très pauvre ne l'empêche pas de lui réclamer de l'argent. Donc, rien que cette situation donne naissance à un caractère totalement différent, avec une maturité différente et une personnalité bien plus affirmée. Mais on se rend vite compte qu'il faut changer tout le livre.
Donc, pour finir, je ne lirai pas le deuxième tome. Même si le premier est introductif et qu'il pose l'univers, il faut quand même avoir une cohérence et une qualité dans l'écriture, chose que je n'ai pas retrouvé dans ce livre. Et, j'avoue être très déçue des édition Hugo New Way. Même si d'une manière générale, je n'ai jamais apprécié les livres qu'ils sortent (d'ailleurs, à la librairie, j'hésitais à l'acheter car le résumé avait vraiment l'air pas mal, la couverture superbe mais je le sentais mal les édition Hugo new way). Bref, je suis vraiment déçue parce que ce livre aurait pu être génial, l'idée l'est ! Mais le passage à la réalité...

PS : je ne parle pas de Zel ou de sa relation avec Kendra parce que je la trouve assez bien réussi et j'avais rien à relever dessus

par MiruMira
Wild Men, Tome 1 Wild Men, Tome 1
Jay Crownover   
C’est avec une pointe de déception que je referme ce livre pour lequel je n’ai pas vraiment adhéré à l’histoire. Malgré un début très prometteur et un pas-vraiment-cowboy sexy, je reste sur ma faim avec ce roman qui prend une tournure qui m’a déplu.

Depuis sa dernière rupture, Leo s’est renfermée sur elle-même. Petit à petit, elle s’est éloignée des autres et de son entourage. Inquiète, sa meilleure amie, Emrys organise pour elle deux, un voyage dans le Wyoming. Une semaine de randonnée équestre au grand air pour se changer les idées et oublier ses tourments.
A peine arrivée, Leo est de suite troublée par l’un des frères Warner, propriétaires du ranch qui organise leur randonnée. Ténébreux et mystérieux, Cyrus semble aussi peu sociable qu’elle. D’abord réticente à l’idée de ce voyage, Leo finit par se laisser transporter dans cette nouvelle aventure.
Une aventure qui va prendre un tour inattendu et menaçant quand les randonneurs et leurs accompagnateurs vont se rendre compte qu’ils ne sont pas aussi seuls qu’ils le pensaient.
Entre trouble amoureux et danger, la semaine de Leo va s’avérer périlleuse. Mais heureusement le beau Cyrus est à ses côtés dans cette épreuve.

Comme je le disais en préambule, je suis déçue par ce roman. Certes, Jay Crownover nous prévient dès le départ que ce roman est différent de ses précédents écrits et qu’il ne faut pas essayer de les comparer. Jusque-là pas de problème. Le renouveau dans le registre d’un auteur est toujours appréciable. Ici donc, exit les bad boys tatoués, les bas-fonds de la ville de The Point et sa violence. Place aux grands espaces, aux paysages du Wyoming et au monde des cowboys. Encore une fois, pas de problème. Là où ça coince (tout du moins pour moi), c’est dans le côté mélodramatique « bas de gamme » que prend l’histoire. A partir de cet instant, j’ai complètement décroché de ma lecture. J’ai eu le sentiment de me retrouver plongée dans un mauvais téléfilm ou pire un épisode de Walker Texas Ranger. La critique est peu flatteuse mais c’est vraiment ce que j’ai ressenti.
Autre point de déception, c’est sur le point de vue de l’histoire. Habituée à avoir les points de vue masculin et féminin dans les précédents romans de l’auteure, j’ai été un peu déstabilisée de n’avoir cette fois que celui de Leo. Même si on découvre Cyrus au moyen des confidences qu’il livre à la jeune femme, j’aurais franchement aimé bénéficier de sa perspective de l’histoire.
Au-delà de ça, j’ai beaucoup aimé le personnage de Cyrus, ce pas-vraiment-cowboy sexy, confiant et un peu arrogant. Au fur et à mesure que l’histoire progresse, il se révèle touchant, courageux, et protecteur. Quelques réparties cinglantes et bien senties ajoutent du caractère à son personnage.
Je suis moins charmée par le personnage de Leo. Elle est ambivalente : forte et fragile à la fois. Si je salue son courage et sa loyauté, j’ai moins aimé son incertitude. A de trop nombreuses reprises, elles se posent inlassablement les mêmes questions. Elle ressasse beaucoup trop à mon goût et en devient agaçante. Cela enlève du caractère à son personnage.
Dans ce premier opus, je n’ai pas retrouvé ce qui me plaisait jusqu’à lors dans la plume de Jay Crownover. Un synopsis un peu brouillon, une tournure mélodramatique, beaucoup de descriptions viennent gâcher la fluidité du texte. Pour être honnête, n’ayant pas accroché à ce premier tome, je me demande si je vais pousser l’expérience et lire les suivants. Je suis partagée, j’ai envie d’en apprendre plus sur les deux autres frères Warner, Sutton et Lane mais je crains aussi de ne pas apprécier ma lecture…
Destins troublés Destins troublés
Geneva Lee   
Une histoire très addictive !
Un très bon livre que je recommande.

par Lesly95
Les MacCoy, Tome 2 : L'Ours et le Taureau Les MacCoy, Tome 2 : L'Ours et le Taureau
Alexiane Thill   
Une impression mitigée .

Ed se révèle exaspérante d'immaturité. Ses réactions , sa façon de penser m'ont donné beaucoup trop souvent envie de jeter le livre par la fenêtre. Additionné à quelques longueurs , j'étais prête à lacher l'histoire.
Mais, j'ai persévéré , et la dernière partie m'a donné raison . L'histoire retrouve son rythme et sa fougue , et ça, ça fait du bien !

L'écriture est simple et efficace, et même si l'héroine m'a déplu , les personnnages secondaires sont , quant à eux, très réussis et franchement attachants.

Bref une histoire distrayante, addictive mais dont je ne suis pas sûre de lire le tome suivant.
Les MacCoy, Tome 1 : L'Ogre et le Chardon Les MacCoy, Tome 1 : L'Ogre et le Chardon
Alexiane Thill   
{Jess} Avis + détaillé sur le blog : https://wp.me/p6618l-e0K



Vraiment, comment ne pas craquer pour ce roman ?! Tout était réuni pour que je passe un excellent moment de lecture : Écosse, Romance, Clans & Lutte de Pouvoir.. C’est sans aucunes surprises que je me retrouve avec un joli coup de cœur entre les mains.

Aux fans de romances écossaises… « L’Ogre et Le Chardon » est FAIT pour vous.

(..)

De prime abord, nous pourrons croire que c’est une romance historique mais.. Non ! « Les MacCoy » est une belle romance contemporaine, joliment exécutée. Et c’est là, tout l’originalité du récit ! L’histoire se passe à notre époque mais, comme écrit dans le résumé, les Clan continuent à se livrer une guerre de pouvoir à l’insu du monde. Nous retrouvons donc une petite touche issue de nos romances historiques mais avec de beaux highlanders des temps modernes qui continuent à perpétuer les valeurs et les traditions de leurs ancêtres !
Pour me sauver Pour me sauver
Kalypso Caldin   
la couverture du livre ne lui rends pas hommage.
Foncez

par lucinda
Cooper Training, Tome 1 : Julian Cooper Training, Tome 1 : Julian
Maloria Cassis   
Une très jolie romance ! J'ai beaucoup aimé suivre l'histoire d'Amy et Julian. Les deux personnages ont des tempéraments très forts mais sont tous deux très attachants. Leur histoire m'a touchée, il m'était impossible de lâcher le livre ! Mon coeur se serrait à certains moment, Maloria Cassis a bien fait son travail, j'étais accro. Il y a quelques incohérences par moment mais ce n'est pas très grave on passe très vite au dessus.

par Sydneyy
Cooper Training, Tome 2 : Calvin Cooper Training, Tome 2 : Calvin
Maloria Cassis   
Je ne sais pas pourquoi, j'ai un peu moins accroché que le premier. En tout cas à la fin, on devine le prochain couple qui sera exposait!!
Je ne sais pas pourquoi mais j'ai trouvé Calvin ambigue tout le long... Il souffle le chaud, puis le froid, il ne dit jamais rien à Erin et reste super mystérieux et après il se plains quand Erin croit la mauvaise chose. Franchement c'est saoulant au bout d'un moment. Puis Erin est un peu trop naïve et n'est pas une flèche (le coup du casino et des combats étaient franchement devinable vu le comportement de Calvin). Après ce que je trouve ça nul que d'une part Erin ne capte rien et que Calvin n'explique rien. On se retrouve avec un couple bancal auquel on ne croit pas. Calvin se confie très peu, Erin un peu plus mais pas beaucoup plus. A la fin du livre on connait bien la vie d'Erin parce que c'est de son point de vue qu'on lit l'histoire. A la fin du livre on a l'impression qu'ils ne se connaissent toujours pas, ils ont échangeaient très peu de phrases à par "t'es dispo?" "Non", j'ai un problème avec mon enfant donc on ne peut pas se voir, et c'est tout.
J'ai été déçu parce qu'on passe 200 pages à voir Erin galéré dans la vie, Calvin venir de temps en temps. Puis dans les 80 dernières pages tout s’accélèrent pour justifier un happy end. Pour moi le livre est mal écrit et le tempo mal géré. Il y a une trop grande partie sur Erin, sa vie, la présentation de la fille qui sera la copine du dernier Cooper dans le prochain tome et très peu sur le développement d'une relation de couple entre Calvin et elle. J'espère et j'ai grand espoir pour le prochain tome.

par ninon64
Cooper Training, Tome 3 : Harry Cooper Training, Tome 3 : Harry
Maloria Cassis   
https://aliceneverland.com/2020/01/27/cooper-training-tome-3-harry-maloria-cassis/

Harry n’en croit pas ses yeux lorsqu’il découvre que Maddie, la fameuse amie tatoueuse d’Erin, est la même Maddie de son adolescence. Son premier et unique grand amour, qu’il a laissé bêtement filer. Persuadé de son retour en France, il n’avait jamais pensé pouvoir la recroiser un jour à San Diego. Hors de question, cette fois, de la laisser sortir de sa vie, Harry est prêt à tout pour la reconquérir. Mais Maddie, qui a traversé de nombreuses épreuves depuis leur séparation, n’est pas prête, quant à elle, à le laisser revenir dans sa vie.

Avec ce tome, Maloria Cassis place une thématique forte au centre de son roman. Un sujet qui m’a beaucoup parlée et qui est traité avec retenue, avec pudeur. L’auteure n’est pas là pour faire larmoyer mais pour énoncer un simple fait, et le travail de Maddie prend tout son sens quand on découvre son passif. J’ai beaucoup aimé la beauté que l’on trouve malgré tout dans son choix de carrière, sa façon de se battre pour un combat que sa mère a perdu et, même si le sujet est difficile, Maloria Cassis ne tombe pas dans le mélodramatique. Il y a une vraie bouffée d’espoir, un certain positivisme dans tout cela qui fait du bien, malgré tout.

C’était également un réel plaisir de retrouver l’ensemble de la fratrie Cooper dans ce dernier tome, et l’auteure nous régale de situations où nous les retrouvons tous les uns avec les autres. C’est aussi l’occasion d’en apprendre plus sur le plus mystérieux des trois frères, Harry, qui était un personnage assez fuyant dans les tomes précédents.

Pour autant, je regrette que le personnage d’Harry soit aussi distant dans l’histoire. On redécouvre Maddie, on s’attache à elle, à son histoire et à ses blessures. Mais l’auteure focalise tellement le récit sur l’histoire de Maddie qu’Harry, quant à lui, reste trop en retrait. Du coup, j’ai ressenti moins de feeling avec lui qu’avec ses deux autres frères dans les tomes précédents.

Dans tous les cas, ce dernier tome confirme la belle surprise que fut cette série. J’en ai vraiment apprécié tous les opus, et les personnages apportent chacun une vraie plus-value à l’histoire. J’ai surtout apprécié les caractères forts et indépendants des héroïnes qui, malgré la romance mise en avant dans chaque histoire, se battent elle-même pour leur avenir, pour ce qu’elle désire. Sans oublier l’écriture addictive de l’auteure, punchy et toujours aussi intense. Une série que je ne peux que vous recommander !

par Kesciana
Kate Daniels, Tome 8 : Changement magique Kate Daniels, Tome 8 : Changement magique
Ilona Andrews   
J'ai lu Kate Daniels 8 il y a un mois et je me décide seulement maintenant à poster un commentaire.
Je doute qui y est beaucoup de chose à ajouter par rapport à ce qu'on dit les autres lecteurs.
Et je doute que je réussisse à exprimer verbalement ce que Kate Daniels est vraiment.

La place que tiennent Kate et Curran dans ma vie et fondamentale, et les livres n'en sont plus pour moi tant ils me bouleversent à chaque fois que je plonge dans l'un d'eux.
J'ai connu très peu de bouquins qui m'aspirent à ce point là, et je suis infiniment reconnaissante à I. Andrews de me rendre aussi heureuse.

Alors que le 7 m'avait très très légèrement déçue, le 8 est bien partie pour être mon troisième préféré (après le 3 et le 4. Quoique le 6 était scandaleusement bien aussi.)

On retrouve tous les personnages qu'on a appris à aimer (et à détester !) dans les tomes précédents.

À mon grand plaisir, Curran est très présent. [spoiler]maintenant qu'il n'a plus à gérer la meute, il se voit proposer une offre intéressante de la part de Jim... Reprendre la Guilde, qui part en miettes. Un challenge qu'il saura relever, j'en suis certaine. Et qui va lui permettre de s'épanouir dans se qu'il aime le plus faire: commander ! ;)[/spoiler]

Kate va connaître pas mal de problèmes, et certains passages m'ont fait trembler de peur et d'appréhension [spoiler]jai vraiment cru qu'elle n'allait pas s'en sortir après son espèce d'hémorragie cérébrale. Pendant 50 pages, je n'ai plus respirer[/spoiler]

Toujours autant d'humour malgré les obstacles, et c'est ce qui fait la richesse de la série. Curran et Kate sont toujours autant passionnants et leurs échanges sont le point culminant de ce livre.

Une seule chose: vivement le prochain tome.


par Ariane98