Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Commentaires de livres faits par LesTentatrices

Extraits de livres par LesTentatrices

Commentaires de livres appréciés par LesTentatrices

Extraits de livres appréciés par LesTentatrices

Les plus récents d'abord | Les mieux notés d'abord
date : 18-01
(JENNI) : https://wp.me/p6618l-eD4

‘Come back to me’, c’est une histoire d’amour authentique ! Une relation passionnelle, dévorante et vibrante !

Mila Gray fait preuve de justesse et de sincérité dans les mots et les émotions y mêlant le drame et le bonheur. Cela sonne tellement juste et tellement vrai à la fois…


Je suis rentrée dans l'histoire et me suis mise à leur place sans aucun mal avec l'impression de ressentir leurs sensations et leur histoire sur le court temps qui leur est donné...

D’ailleurs pourquoi se rapprocher et tenter quelque chose, un semblant de relation, alors qu'il serait reparti en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire... ? Mais entre Jessa et Kit c’est plus que ça, c’est pourquoi ils prennent la décision de la vivre cette histoire…

Ils ont donc quatre semaines devant eux avant qu'il ne reparte... Quatre semaines inoubliables, bercées d’amour, de tendresse, d’affection, de dépassement de soi... mais aussi des craintes, des inquiétudes qu’ils cherchent à taire pour ne pas gâcher le moment présent entre eux. Jessa et Kit vont succomber au charme de l’autre et vivre une relation passionnelle, voire fusionnelle même. Rien n'est laissé au hasard tant la flamme brille de mille feux. Ils sont libres même s’ils doivent se cacher puisque leur histoire est interdite… du moins pas au goût de tout le monde. Mais peu importe les conséquences… C’est leur histoire et elle leur appartient !


Dès le début ça commence fort et j'ai été hanté tout du long par l'épilogue en attente d’en savoir plus, tant la frustration nous prend. Alors, lorsque l'on arrive sur les deniers chapitres je ne cache pas ma crainte et mon inquiétude pour ce qui adviendrait de nos personnages... Accrochez-vous !

Milay Gray a su me captiver et m'entraîner dans la vie de ses personnages sans grand mal et me faire adorer l’ambiance. Je suis amoureuse de ce duo ! Jessa et Kit c'est une histoire d'amour authentique, intense et renversante qui m'a donné la chair de poule, qui m'a fait craquer…et qui m'a aussi fait ressentir un gros pincement au cœur…

Ils sont tellement beaux et touchants tous les deux, qu’on ne peut que les aimer ! Kit m’a conquise en tout point dans sa manière de faire et de penser ! Soucieux du bien-être de Jessa, il l'encourage à se surpasser et lui donne de nombreux papillons dans le ventre. Le genre qui vous fait vous sentir bien, en vie. Une vibration mais également une sensation addictive, dont elle s'était persuadée qu'elle pouvait s'en passer. Et aujourd'hui elle comprend et réalise qu'elle ne pourrait plus vivre sans. Kit s'émerveille devant l'absence d'inhibition et la confiance qu'elle est en train d'acquérir dans tous les domaines de sa vie. Jessa évolue et on assiste à sa transformation. Chose qui la fait gagner en maturité, qui la rend attachante et spontanée… et surtout heureuse !

Cet opus c’est un véritable tremplin émotionnel à lui tout seul qui m'a chamboulé et qui m'a permis de m'évader et de vivre cette histoire comme si j'étais concernée. La romance est douce, grandiose, magique et bouleversante. Pourtant elle est courte mais l’auteure est parvenue avec brio à la rendre intense et profonde !

Léger bémol néanmoins pour la fin (mais vraiment très léger) qui, à mon sens, avance un peu trop vite. J'aurai aimé que l'auteure s’éternise un peu plus longtemps au niveau des échanges pour mieux nous imprégner de nos héros pour bien ressentir le manque et l'absence de l'autre, ainsi que leur lutte intérieure au travers les échanges épistolaires pour gérer l’éloignement mais aussi la reconstruction. Car cette romance n’est pas si simple puisqu’elle se fait en deux temps avec un avant et un après… (Avant quoi ? Après quoi ? A vous de le découvrir…)
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
(JENNI) : https://wp.me/p6618l-eR8

J'adore retrouver tout ce petit monde qui gravite autour de nos personnages. Que ce soit les Reed ou les sœurs Zéro, on prend énormément de plaisir à retrouver toute cette bande pour connaître l'histoire de chacun et suivre leurs avancées...

La série des frères Reed est pour ma part un incontournable à ne pas manquer ! 

'Tenir sa main' va mettre en avant l'histoire de Ryan et Lark... Encore un duo parfaitement bien assorti, comme prend soin de le faire à chaque fois l'auteure, pour nous offrir une romance magnifique avec des personnages qui ne cessent de nous toucher.


Ryan est le dernier arrivé dans le salon de tatouage chez les Reed. Il y travaille comme artiste tatoueur et porte le même handicap que Logan… Être dans un monde d'entendants est un défi mais vivre auprès des Reed facilite la tâche. Mais lorsqu'une cliente au nom de Lark fait son entrée pour qu'on lui réalise un tatouage, Ryan n'est pas au bout de ses peines ... Que cache la sœur du groupe Fallen sous ses gants ? Des gants qu'elle porte en permanence...


Un tome où le cœur des héros font connaissance très rapidement...

Tammy Falkner a les mots justes pour parler de souffrance et de peur, pour adoucir les craintes par la douceur. Un sourd peut-il aimer une femme qui entend ? Sera-t-elle assez bien pour lui ? Comblera-t-il ce qu'il manque en elle ?

Il y'a beaucoup de fragilité dans cette femme. Ryan est le seul qui arrive à la faire rire naturellement et, derrière ce rire il y'a des tas de choses qu'il a envie de découvrir tant elle l'émerveille.

Lark porte tant de culpabilité en elle. Son histoire est terrible. Elle m'a émue par ce qu'elle a dû endurer pour continuer d'avancer malgré l'horreur vécu quand elle n'était qu'une enfant. On a qu'une envie c'est de la réconforter, la protéger et prendre soin d'elle. Comment envisager une intimité avec quelqu'un alors qu'il lui est impossible de se dévoiler ? Surtout que Lark n'a confiance en personne et même pas en elle-même...

J'ai adoré la finesse des mots de l'auteure pour faire succomber les héros. Le rapprochement entre eux se fait avec beaucoup d'interrogations mais également avec beaucoup de passion... Les rendant fusionnels tant ils se comprennent en un regard. Dès qu'il l'a rencontrée il a eu envie de l'embrasser. Elle représente toutes les choses qu'il ne peut pas avoir, mais il ne sait pour quelle raison stupide, il la veut plus que tout... mais être avec une femme comme Lark c'est tout nouveau pour lui. Elle n'est pas son genre normalement, il va se montrer maladroit et va même la blesser mais c'est aussi ce qui le rend humain et humble. Lark ne s'est jamais vraiment remise de son passé. Elle porte les traces en elle et sur elle de son chagrin. Un chagrin peut vous rendre plus fort ou vous anéantir. Longtemps elle l'a laissé l'anéantir. Maintenant, au côté de Ryan elle est fin prête à le laisser la rendre plus forte. Lui seule, à sa manière, va faire en sorte de panser ses blessures...

En bref, cette saga est tout simplement divine et je ne peux que vous la conseiller, tant elle brille par sa sensualité et sa sensibilité !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 18-01
(JENNI) : A lire ! https://wp.me/p6618l-f9O

En cette période de fêtes de fin d’année, j’avoue être fan des histoires de Noël. "Laisse tomber la neige" est une douceur des plus appréciables qu'il est bon de déguster sans limite et sans y opposer la moindre résistance !


Après avoir été abandonnée salement au pied de l'autel par celui avec qui elle était prête à s'engager, Claire décide de plier bagage illico presto pour fuir le regard de ses proches et l'humiliation ressentie. Sa sœur la convainc d'aller respirer l'air de la montagne où elle va habituellement tous les ans à l'auberge entretenue par Jeanine...

Son arrivée ne passera pas inaperçue, aussi bien dans sa façon d'être que dans son discours... De toute façon, maintenant qu'elle est là il n'y a aucune raison de faire marche arrière donc autant y rester pour se ressourcer. Elle en a besoin et peut-être serait-elle d'une grande aide pour l'ours qui ne desserre pas les dents chez qui elle a trouvé refuge. Un ours, qui n'est autre que le fils unique de la fameuse Jeanine...


Claire et Hugo, c'est avant tout des personnalités improbables mais irrésistibles !

Entre eux la rencontre est explosive et les échanges piquants, à tel point qu'ils se bouffent le nez dès que l'occasion se présente. Parviendront-ils à faire une trêve pour communiquer sans se critiquer ? Pas si sûr !

L'un a besoin d'un retour aux sources, l'autre d'un dépaysement pour se changer les idées et se ressourcer. Leur rencontre n'était pas prévue, pourtant rapidement, ils vont marquer les esprits et fonctionner en duo. S'ils aiment se provoquer, derrière se cache aussi de l'affection et de la considération. Ils seront surtout l'un pour l'autre une aide et un soutien précieux. Pour résumer, la vie les a frappés à plusieurs reprises. Elle leur a montré des choses qu’ils ne voulaient pas voir. Ils ont ressenti la tristesse et l'échec, mais une chose est sûre ils se sont toujours relevés et continueront à croire que le meilleur se trouve devant eux.

Cécile Chomin met beaucoup de douceur dans son récit avec une touche de complicité et de séduction pour nous représenter ses personnages. Ils sont agréables et très plaisants à suivre. La plume de l'auteure est chaleureuse, également drôle, et extrêmement touchante.

J'ai adoré voyager et visualiser les décors dans ma tête tout du long. J'avais l'impression d'être avec eux et de vivre leur expérience tant j'ai été captivée !

Claire à l'art et la manière pour réussir ses entrées. Hugo va vite comprendre qu'elle se démarque des autres femmes. Mais l'un comme l'autre n’est pas prêt à voir ce qu'il y'a devant lui... Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? C'est mieux de faire l'autruche pour notre duo plutôt que de voir ce qu'il y'a sous leurs yeux... Avancer à leurs côtés, c'est donc les voir grandir... Tous les deux ont une reconstruction de soi à réaliser avec chacun ses peines et blessures à panser. Mais ensemble ils se font du bien, se soutiennent, se comprennent sans qu'il y' ait besoin de dire quoi que ce soit. Ils vont se fortifier, gagner en assurance et surtout s'entraider en influençant l'autre sur de bons principes moraux...
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
UN avis + détaillé sur -> https://wp.me/p6618l-fbo
[JULIE]
Te regarder danser est une romance New Adult qui vous fera vibrer pour leurs héros si émouvants.
Deux mondes, personnalités qui se percutent… Comment vont-ils gérer cette rencontre, cette attirance ?
C’est une véritable bulle fragile que créent ses deux belles personnes que la vie n’a pas épargnées !

Scarlett Cole nous a forgé des personnages de toute beauté avec une profondeur, des traits qui se contredisent mais c’est qui fait tout le charme et j’y ai adhéré à 100%.

Lexie est lumineuse et pourtant elle subit une relation plus que toxique avec son père. Jordan est plus complexe car il est complètement hanté par ses démons pourtant son attirance pour Lexie va l’obliger à sortir de sa zone de confort. Il est maladroit, s’ouvre puis s’enfuit, il s’en veut, a du mal à s’accepter mais il en est que touchant. On pourrait s’agacer de son attitude de girouette mais on sent que c’est plus fort que lui, que c’est un combat de chaque instant. De plus, l’auteure le rend tellement sincère, protecteur dans ses excuses qu’il m’a plus émue qu’énervée.

Ils sont à l’opposé l’un de l’autre, venant d’univers différents mais leur côté artiste va les rapprocher. C’est intense et en même temps doux entre eux, ils prennent le temps marchant sur des œufs, voulant connaître l’autre tout en ayant peur.

Le monde de la danse n’est pas dépeint comme quelque chose de féérique. On est dans la réalité du travail, de la douleur, de l’effort que cela demande pour arriver à cet aspect magique que l’on trouve sur scène. L’exigence d’un père russe, venue d’un autre temps ressort très bien. J’ai juste trouvé dommage qu’on n’en sache pas plus à son sujet à la fin… Il m’a manqué quelques chapitres, pour peut-être plus d’explications entre Jordan et Lexie, ce fut presque trop court… Je sais que je les retrouverai dans les tomes à venir, sur d’autres membres des Preload ! Ma curiosité sera sûrement apaisée à leur lecture. J’ai hâte d’en découvrir davantage sur eux qui m’ont attendri par leur accueil de Lexie mais également leur côté protecteur et familial.

Vous l’aurez compris, j’ai passé un très bon moment de lecture avec ses rockeurs métalleux au grand coeur, on n’a qu’une envie en redemander !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 14-01
Un avis + détaillé sur > https://wp.me/p6618l-fbi
[JULIE]
Une seule fois ou presque est une romance New Adult regroupant la sensualité, la touche de suspens, de particularité avec le métier de Vanessa.
[...]
Il m’a manqué un petit quelque chose pour être pleinement conquise.
[...]
J’ai été touché par la condition, la vie du personnage de Vanessa. C’est une battante qui a su adapter sa vie à son « handicap ».
[...]
Wendy Roy a su mettre en évidence des pathologies singulières, qui empoisonnent le quotidien des personnes qui les ont, les obligent à s’adapter, voire à vivre reclus car leurs manifestations peuvent dérangeantes, humiliantes et incomprises. Sa plume est étonnante par ses choix de sujets mais elle très juste, détaillée sur les sensations qu’éprouve Vanessa à chaque voix entendue.

L’auteure surprend agréablement le lecteur en sortant des codes : un sportif qui pratique un sport moins médiatisé et plus esthétique que d’habitude, une jeune femme différente. J’y ai passé un bon moment même si c’est un peu trop descriptif et pas assez dialogué pour moi mais cette écriture est tout à fait justifiée avec la synesthésie. Je suis curieuse de découvrir le tome consacré à la meilleure amie de Vanessa, Jeannette…
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Un avis + détaillé sur : https://wp.me/p6618l-f8e

{Marina}

Newcomers est un spin-off de Fucking Love…. mais pas que… Parce qu’Amhellie ne fait pas qu’introduire des nouveaux venus dans cette série évoluant dans l’univers du porno gay…. Non, elle nous emmène aussi vers une nouvelle aventure….

Au gré des castings, on fait connaissance avec les nouveaux acteurs et de l’alchimie entre les partenariats qui se forment…

Et Scarlett est une vraie magicienne ! Au-delà de sa manière bien à elle de produire du porno arty de qualité, cette femme a un don pour mettre ensemble les personnes qu’il faut pour que cela fasse des étincelles !!!

Chaque scène de Newcomers est torride ! Et le feeling qui passe entre chaque acteur est presque palpable… En plus de l’attirance physique et du désir que les personnages partagent, Amheliie nous fait vivre ce PLUS qui naît entre eux…. et qui donne envie de creuser un peu plus chaque histoire de Fucking Love.

Si le but de Newcomers était de nous donner envie de découvrir Fucking Girl, c’est réussi !!!
Des scènes MM, MMF, MF tellement bien écrites qu’elles nous mettent en…émoi !!! Impossible de ne pas être curieuse de toutes les combinaisons possibles !

De l’érotisme, de la sensualité et du sexe… et des émotions… Sans parler des bouleversements que les sentiments peuvent provoquer… Parce que dès leurs rencontres, le courant passe tellement bien que l’on ne peut pas passer à côté des émotions que ressentent les héros en présence les uns des autres.

Et bien sûr, nos acteurs de Fucking Love qui ont aussi leurs histoires à révéler… Je suis autant impatiente de découvrir le premier tome de Fucking Girl que de lire le prochain tome consacré aux Fucking Boy !

Carton plein pour cette auteure talentueuse ! Amheliie parvient à attiser notre curiosité pour deux séries, en un peu moins de cent pages !!! Bravo !

A LIRE !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 11-01
(JENNI) : https://wp.me/p6618l-faj

Une lecture dynamique, attrayante où l’humour bat son plein sur un style flamboyant où prime l’autodérision, l’humour au second degré et le cynisme aux côtés d’un homme en quête d’une relation !


James n’est pas sûr de croire encore au grand amour car son ex lui a démolit le cœur mais malgré tout il veut rencontrer quelqu’un et avoir un partenaire de route avec qui croquer la vie à pleines dents. Est-ce trop demander ? Pas tant que ça finalement puisqu’on aspire tous au bonheur d’être à deux et de mener une relation épanouie.

Des rencontres il va en faire ! Des belles. Des mauvaises. Des surprenantes. Des scandaleuses même... mais aussi des drôles. Et cela il va prendre soin de les raconter sur son blog pour partager ses diverses expériences, et donc ses RDV ratés... ou pas avec des mecs rasoirs, bourreaux des cœurs ou amants passionnés, peu importe. On le suit et ses lecteurs en demande toujours plus !


‘Romeo cherche Romeo’ c’est une reconstruction au fil des rendez-vous qui lui permet de mener une réflexion lorsqu’il rédige son article sur son blog.

Pris dans son rôle de Romeo il va s’engouffrer dans un vice qui ne correspond pas aux valeurs ni aux principes de l’homme qu’il est habituellement. A savoir James, sa véritable identité. Son côté mystérieux en plus de son identité secrète va lui jouer des tours et sa langue bien pendue risque fortement de le desservir...

Ce roman vous emportera par l’écriture cocasse de l’auteur dans des pages pleines de convictions, de détermination avec une volonté d’y voir plus clair dans la vie de notre héros... D’où les nombreux doutes causant une remise en question pour se reprendre en main lorsque la situation viendra à lui échapper en étant pris dans les filets de la notoriété et de la célébrité... s’il aime les fans qui vont l’idolâtrer il va également devoir faire face à la méchanceté et aux menaces des autres. Un sacré rebondissement dans sa vie pourtant si calme et paisible autrefois !

Comment être heureux en amour si on n’est pas heureux d’abord seul ? C’est le parcours que va entreprendre James pour se recentrer sur lui-même en vivant le moment présent et en faisant des choses qui lui font du bien, tout en mettant de la nouveauté dans sa vie pour sortir de sa zone de confort. Va s’en suivre une véritable quête de soi...

L’amour sera-t-il au RDV ? Y’en a-t-il un qui parviendra à se démarquer et à l’aider à se révéler vraiment ? Je réponds finalement à mes propres interrogations du fait que je craignais de connaître le dernier Romeo mais je dois dire que la fin me remplit de joie ! :-)
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 09-01
(JENNI) : https://wp.me/p6618l-fab

Une intrigue bien cousue mêlant suspense et romance sur un fond dramatique...


Un réveil des plus perturbant et énigmatique attend Jesse. À la suite d’un show à Las Vegas les dommages collatéraux ne pourront pas rester à Vegas... car il se réveille en étant marié à Willow...

Le Bad boy du stradivarius n’est pas au bout de ses peines puisque Willow n’est pas une simple inconnue d’une nuit... Il l’a aimée autrefois et le hasard faisant bien les choses il l’a remise sur sa route. Cette fois il ne la laissera pas lui échapper, même s’ils sont à présent mariés il n’a qu’une idée en tête : la reconquérir...

Du côté de Willow, son mariage avec Jesse lui retire une épine du pied pour pouvoir avancer et aboutir dans ses divers projets. Mais maintenir leur mariage c’est prendre un sacré risque étant donné qu’elle ne sait rien de lui… Il affirme ne rien attendre d’elle en retour, mais est-il vraiment un homme en qui elle peut avoir confiance ? N’aurait-il pas une idée derrière la tête ?

Devoir répondre aux conditions du contrat en habitant ensemble n’est déjà pas si simple... mais si, en plus, on y ajoute le sexe et une attirance incompressible... cela s’annonce ingérable !


'Mine again' c'est comment ?

C’est l’histoire de la seconde chance et d’un amour intemporel. C’est aussi une attraction envoûtante, enivrante, et également puissante et impérative.

Entre eux c’est des échanges de regards aimantés, désirants et vibrants ! La plume de l’auteure est fébrile, si ce n’est fiévreuse et sensuelle dans les moments charnels, ainsi que mystérieuse, intrigante et haletante pour maintenir le suspense à son paroxysme et finalement comprendre ce qui se trame autour de nos héros.

Est-il possible d’éprouver à nouveau des sentiments pour quelqu’un qu’on a connu et oublié ? C’est l’histoire de Willow et Jesse... Séparés pour que l’un puisse revivre en retrouvant sa liberté sans garder de pied dans le passé... et l’autre qui comble ce manque affectif et l’abandon de son âme sœur en se réfugiant dans un monde musical qui le permet de le maintenir vivant...

Entre eux même si le lien a été rompu leur esprit quant à lui est resté connecté tout ce temps...

J’ai aimé la finesse dont fait preuve l’auteure pour tisser son récit. Nous avançons aux côtés d’une héroïne fragile, mais qui a sa manière bien à elle pour s’affirmer et se faire comprendre. Et nous avons également face à nous un héros au grand cœur faisant preuve de douceur qui ne voit que par sa belle tellement il est fou d’elle !

Un ensemble troublant mais tout aussi charmant. Nous avons ici une histoire belle, plaisante à suivre, tragique par moment, et qui fait ressortir et rendre d’autant plus beau les liens d’amour existants entre les personnages de cette histoire...

Le seul bémol que j’aurai à reprocher sont les longueurs qui malheureusement par moment nous pousse à lire entre les lignes pour éviter de décrocher et le côté un peu (trop) larmoyant et amouraché des protagonistes.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 09-01
Un avis + détaillé sur > https://wp.me/p6618l-f8M
[JULIE]
Protect me est une romance contemporaine qui réunit tous les ingrédients pour nous faire rêver !
L’auteure nous plonge complètement dans ce trio fusionnel où la famille est importante, qu’elle soit proche ou pas, qu’elle soit bénéfique ou non.
[...]
C’est une histoire véritablement accès sur les liens familiaux, les secrets, ceux qui vous veulent du bien mais qui peuvent aussi vous détruire. Avec ses origines italiennes, la famille Carminio est très soudée et exubérante, mais surtout aimante, quant à celle de Brooklyn est dissolue, et très réduite.

La petite Mia est tout aussi importante dans cette histoire puisque comme je vous le disais, ce n’est pas un homme que Brooklyn trouve, mais un père et sa fille avec tout son entourage. Il faut accepter le package et les licornes. C’est tout l’art de cette histoire, de cette capacité qu’a eu cette auteure à nous faire aimer tous ces personnages, si fusionnels, attendrissants. Chaque personnage s’ouvre, évolue au contact des autres, c’est comme s’ils avaient attendus d’être réunis pour s’épanouir.

C’est une belle leçon d’amour qui nous aie donné par cette romance. J’ai vraiment pris du plaisir à découvrir cette histoire, ressentant chaque émotion, senteur, saveur, partageant les sentiments de toute cette famille. Ils ouvrent leur bulle pour vous inviter à l’intérieur et on ne se fait pas prier pour les rejoindre.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 08-01
(JENNI) : -COUP DE COEUR- https://wp.me/p6618l-fa4

Avant de lire les premières lignes de ce roman, les auteures mettent en garde le public sur la sensibilité du thème traité. Ce livre explique en partie la façon dont l’amour peut prendre deux visages : celui de l’admiration et celui plus inquiétant de la fascination qui accule des jeunes filles naïves au bord du précipice...

Va s’en suivre une histoire qu’on n’a pas pour habitude de lire... Un écrit à quatre mains ORIGINAL par son sujet tabou mais d’actualité et causant de nombreux amalgames, nous faisant comprendre que l’amour fait basculer plus vite qu’on ne le pense...

--> Juste pour rassurer ce binôme d’écriture... Je vous certifie que vous n’êtes pas tombées dans la caricature ou la diatribe !!


On fait la connaissance de Camille, une fille pourtant pleine de vie mais avec un manque de confiance en elle et des fêlures causées par l’absence de son père durant sa construction personnelle de l’âge enfant à l’âge adulte.

Néanmoins, loin d’être seule et isolée, elle a un soutien sans faille de la part de ses proches, avec en prime un meilleur ami, Abel, qui répond toujours présent... et avec qui elle s’est vue grandir.

Bien plus qu’une amitié, c’est beaucoup d’amour qui les lie l’un à l’autre. Il la connaît mieux que personne et sait lire en elle comme dans un livre ouvert. Quant à elle, il est celui qui apporte des réponses à ses interrogations sur ses origines dont il lui manque certaines pièces pour compléter le puzzle.

Abel était un tout indispensable à son bien-être et à son quotidien jusqu’à ce qu’un autre vienne lui voler la vedette... Un jour sur Facebook elle se laisse distraire par des propositions de groupe et décide de rejoindre « les enfants d’Algérie ». De là, un inconnu au pseudo « le chevalier d’Orient » prend l’initiative d’échanger avec elle...


Une lecture époustouflante tellement elle nous secoue et nous bouleverse !

Haley Davis & Mo Gadarr manient leur plume divinement bien pour nous faire ressentir l’histoire sans le moindre filtre ! Le sujet dérange mais elles parviennent contre toute attente à maîtriser avec justesse et finesse la psychologie des protagonistes, tout en respectant les rites et croyances religieuses.

Très vite on entre dans la peau de notre héroïne. Un bout de femme curieux et désireux d’en savoir plus sur ses origines, sauf qu’à vouloir rechercher un milieu à idolâtrer elle va sans s’en rendre compte devenir une proie... Elle ne verra pas le piège se refermer sur elle à cause de son excitation et de sa naïveté. Et là accrochez-vous parce que de l’extérieur on réalise ce qui est en train de se passer et la peur ne fera qu’accroître. Mais pour Camille, qui est en plein cœur de la situation, on verra qu’elle n’a pas le même regard et qu’elle est à des années lumières de notre constat… puisqu’elle s’apprête à prendre la direction de l’autodestruction.

Pour résumer, INFLUENCE, MANIPULATION, EMPRISE, DESTRUCTION, FASCINATION et IDÉALISATION vont être les maîtres mots de cette histoire...

On assiste à une descente aux enfers des plus terrifiantes aussi bien de l’extérieur que de l’intérieur.

La jeune femme du début qui nous faisait sourire va nous attrister et nous révolter de page en page tant elle va changer au point de devenir méconnaissable. Une nouvelle Camille va se révéler au grand jour. Découvrir sa métamorphose est un supplice compte tenu le comportement qu’elle va adopter en suivant à l’aveugle son mentor... manipulée comme une marionnette, on a qu’une envie c’est de tenir les ficelles pour la sortir de là. Malheureusement, c’est le diable en personne, l’horreur absolue qui a les commandes... Sa vision ne décèlera pas la toxicité de sa relation puisqu’elle lui voue une confiance aveugle au point de le laisser la manipuler à sa guise. Elle n’y voit que du feu tant elle est aveuglée par l’amour, les sentiments forts et la considération qu’elle lui porte puisqu’il lui permet de vivre à travers lui... et aussi parce qu’il exerce sur elle une emprise perverse et destructrice.

Les auteures traitent ici un thème délicat et complexe sur un fond de romance. Un pari risqué mais relevé à la perfection car une fois qu’on entame les premières lignes il est impossible de s’en détacher tant l’histoire nous tient captif !

Les mots sont justes, les émotions sont décuplées, la terreur est renversante. On angoisse à l’agonie en avançant dans les chapitres. La peur, les conséquences des actes et le manque de réactivité des familles nous torture l’esprit. C’est aussi l’impuissance et le combat des proches avec ce poids de culpabilité en eux qui va nous tordre l’estomac. Leur combat devient le nôtre tellement l’issue nous paraît terrible.

En bref, on s’inquiète pour Camille et on a peur de l’évolution tordue qui prend forme de page en page présageant le pire puisqu’on se rapproche du point de non-retour. Cette histoire même si j’en reste spectatrice j’ai eu la sensation de la vivre tellement on se lie d’affection pour les personnages. Tous ont leur importance et apportent ce petit + indispensable à l’histoire !

NB : Un livre à lire jusqu’au bout surtout parce que même dans les remerciements elles parviennent à nous toucher toutes les deux par leur sincérité. Elles sont des femmes investies qui transmettent leur passion avec brio ! On sent qu’une amitié forte les unie toutes les deux et on ne souhaite qu’une chose : qu’elle perdure pour nous écrire d’autres histoires ! En plus, elles ont pris la peine de dévoiler les autres histoires qui viendront rejoindre cette trilogie... Alors je ne sais pas vous, mais personnellement je réponds présente pour lire leurs autres romans.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 07-01
Je remercie les Editions Addictives pour ce service presse

Je ne connaissais pas la plume d’ Erine Kova, mais lorsque j’ai découvert le synopsis de son roman, j étais curieuse de découvrir ce qui se cachait derrière ce titre.

Charlie travaille avec un photographe de renom Wolfgang. L’existence de Charlie est monotone, elle partage son temps entre son travail qui la passionne et…rien d’autre, en fait. Elle le dit elle-même, sa vie n’a rien d’attrayant. Charlie fuit autant que possible les réunions de famille, issue d’un milieu bourgeois du 16ieme arrondissement de Paris, et rejette cette existence creuse. Elle s’entend plutôt bien avec sa sœur aînée, mère de famille de 3 terreurs et mariée avec un business man peu présent. Charlie adore détester ses neveux dont elle s occupe de temps en temps.

Alors que Wolfgang est pris par ailleurs, Charlie doit le remplacer au pied levé pour un shooting. La jeune femme va alors faire la connaissance du beau et ténébreux Julian Reed. Je ne pense pas trop en dévoiler en vous disant que sa vie triste et monotone, ne sera jamais plus la même à partir de cet instant et de cette rencontre!

Je me suis très vite attachée au personnage de Charlie. J ai trouvé que ce personnage avait quelque chose de mélancolique, d’hyper touchant. Elle est aussi courageuse et combative et peut parfois se montrer un peu girouette : il faut dire que Charlie est parfois perdue face à la personnalité complexe de Julian. La jeune femme a aussi un sacré caractère qui va lui être bien utile face à un Julian, extrêmement déroutant. Il peut se montrer froid, distant, peu causant et à la fois mélancolique et tourmenté. Un vrai paradoxe ambulant! Sa beauté et « sexytude » ne font pas tout! Une ombre de danger flotte autour de lui et ça, Charlie l’a bien compris. Pourtant elle séduite comme jamais auparavant!

Je ne veux rien vous dévoiler de l’intrigue principale car ce serait vraiment gâcher votre plaisir de la découverte. Erine Kova nous offre ici une très forte Romantic Suspens. Tout ce que j’aime dans ce genre y figure. J ai aimé lire ce roman de bout en bout. Action, rebondissements, passion : tous les ingrédients sont savamment mis en place pour captiver le lecteur!

Le tout est servi par la plume d’Erine: extrêmement fluide et vraiment agréable à lire. Sa trame est maîtrisée de bout en bout. L’auteure joue avec nous, c’est certainement délectable pour elle,mais aussi et surtout pour le lecteur.

Je suis certaine que Julian va vous captiver, on ne peut pas rester indifférent face ce genre de personnage et comptez sur la ruse d’Erine pour vous tenir en haleine! Elle joue avec ...
La suite sur: https://wp.me/p6618l-fa8
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 07-01
Un avis + détaille sur -> https://wp.me/p6618l-f8F
[JULIE]
Une nuit avec moi est une romance contemporaine plaisante où le charme naturel se mêle à l’érotisme.[...]
C’est une romance érotique soft qui est très plaisante à lire. Ethan est une rock star, simple, qui n’a rien d’extravagant, ni de tapageur, on n’est on ne peut plus éloigné de la maxime « sexe, drogue and rock n’roll ». Il utilise son statut uniquement pour l’aisance financière ou pour éviter les aléas de la célébrité. Il ne manque pas de sex-appeal. Ally est beaucoup plus sur la réserve, fuyante, entêtée. C’est d’ailleurs ce côté rigide qui m’a le moins plus, même si cet aspect fond petit à petit. Elle est aux antipodes de la groupie, ou de la fille intéressée, c’est d’ailleurs ce qui déstabilise et séduit Ethan.

C’est distrayant, sans prise de tête, c’était parfait après des lectures plus sombres que j’avais eues. La plume de l’auteure est légère, piquante, séductrice ce qui rend le duo Ally-Ethan touchant.

Le schéma est somme tout classique, pourtant, grâce au style agréable et dynamique, on se laisse prendre dans leur pacte, sentant arriver les problèmes.

Vous l’aurez donc compris, cette romance un joli moment de sensualité, qui vous mènera à New York avec des personnages humains, qui s’interrogent sur leur avenir amoureux et vous feront partager leur passion.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Avis + détaillé sur : https://wp.me/p6618l-evE

{Marina}

Il y a tellement longtemps que j’ai lu le premier tome de The Bourbon Street Boys que je ne me souvenais plus des personnages et de l’intrigue ! Mais j’aime beaucoup la plume de Elle Casey et les souvenirs sont rapidement revenus dès les premiers chapitres de Faux départ.

Jenny jongle entre son boulot et ses trois enfants depuis que son mari infidèle a mis les voiles. Totalement démissionnaire de son rôle de papa, elle doit les assumer quasiment seule…. Ce qui ne lui laisse pas de temps pour s’occuper d’elle ou de sa vie amoureuse.

En plus, depuis que sa petite soeur May a abandonné son métier de photographe de mariages pour rejoindre la société de surveillance de son petit ami, elle est moins disponible pour jouer les baby-sitters… Ce qui n’arrange pas l’inquiétude qu’elle ressent face aux risques que cette dernière prend…. tant physiquement à cause de la dangerosité des missions de The Bourbon Streets Boys, que sentimentalement au vu de la piètre opinion qu’elle a des hommes.

Pourtant, Jenny ne peut pas rester sourde aux suppliques de May quand cette dernière lui demande de l’aide sur l’une de leurs missions… Mais elle regrette très vite de ne pas avoir refusé !!! A peine a t-elle franchi les locaux de la société de surveillance qu’une « attaque » oblige l’un des collègues de May à la mettre en sécurité en l’enfermant dans un bunker…

Rester enfermée avec ce mec au physique de rêve aurait pu être plaisant, mais Jenny est trop accaparée par la peur…. Jusqu’à ce que l’alchimie soit trop forte pour être ignorée… et lui donner peut-être le courage de prendre des risques et d’aller de l’avant.

Faux départ reprend les mêmes codes que le premier tome de The Bourbon Streets Boys : Elle Casey nous fait passer un bon moment avec des personnages attachants ou l’humour, la tendresse et la sensualité ont une place importante.

J’ai moins accroché avec ce tome qu’avec le précédent… Peut-être parce que l’héroïne est trop prudente pour que je m’identifie complètement… et que j’aurais aimé que ce beau mâle sexy soit plus entreprenant….

Des sujets importants sont abordés et la manière qu’ont les héros d’y faire face, les rendent très touchants… Jenny et Dev sont des personnages au naturel rafraîchissant qui font échos à tous les parents.

L’histoire est sympa et la plume de Elle Casey toujours aussi agréable à lire…

J’ai simplement été moins happé par Faux départ que j’avais pu l’être avec Surprise au bout du fil… Ce qui ne m’empêchera pas d’être au rendez-nous pour lire la suite… En espérant l’attente ne sera pas aussi longue entre le premier et le deuxième tome de The Bourbon Streets Boys
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Avis + détaillé sur : https://wp.me/p6618l-aKk

{Marina}

Si je dois mes premières rencontres, avec les vampires et loups-garous, à notre diablesse Helle, c’est grâce à la plume de Suzanne Wright que je découvre les démons de Tout ce qui brûle. Après avoir adoré son style dans La Meute du Phénix, je me suis laissée tenter par sa nouvelle série Noirs démons.

Les démons vivent parmi les humains, sans que ces derniers soupçonnent leurs existences (quoique…. je suis quasiment certaine d’en côtoyer deux ou trois).
Avides de pouvoirs, sans morales, certains d’entre eux occupent des postes importants et deviennent très riches…. C’est le cas de Knox, Grand Maître du plus grand clan de démons….

Quand il comprend que Harper est son alter ego, il n’aura de cesse de la convaincre d’accepter ce lien… et de céder à l’attirance sexuelle qui les pousse l’un vers l’autre.
Mais il a beau être craint et respecté, la jeune femme n’a aucune envie de laisser une personne la priver de son indépendance ! Loin de déplaire à son démon, l’attitude rebelle de Harper, l’amuse beaucoup… et représente un défi d’autant plus stimulant de la faire sienne.

Heureusement que le contexte est celui des démons et non des loups-garous, parce que j’ai presque eu l’impression de relire le premier tome de La Meute du Phenix ! Mais vu que j’avais eu un coup de cœur pour cette histoire, cela ne m’a pas dérangé ! J’ai retrouvé tous les ingrédients qui m’avaient tant plu et je ne peux donc pas m’en plaindre.

L’héroïne est du même acabit (j’adore), l’histoire suit le même schéma, les scènes de sexe sont toujours aussi hot (j’adorerais un amant avec certains de ces pouvoirs !), on retrouve la même touche d’humour que j’aime (la famille d’Harper ressemble un peu à la mienne) et la plume de l’auteur est toujours aussi agréable !

Est-ce que c’est original ? Non. Il y a beaucoup trop de similitudes entre les deux séries de l’auteure ! Et il est probable que les férus du genre bit-lit trouveront l’intrigue décevante à cause de cela.

Pour ma part, j’ai lu ce premier tome de Noirs démons d’une seule traite, et il m’a donné envie de lire la suite ! Suzanne Wrigth m’a fait passer un bon moment avec Tout ce qui brûle et j’en redemande.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 23-12-2018
Avis + détaillé sur https://wp.me/p6618l-f2i

{Marina}

J’étais impatiente de lire Paris by Night. Déjà parce que j’aime beaucoup la plume de Robyne Max Chavalan mais aussi parce que les histoires nées lors du concours Nuits Blanches de Fyctia sont d’une sensualité torride et ne m’ont jamais déçue.

[...]

Quand j’ai plongé dans l’univers de Paris by Night, je n’ai pas pu en décrocher. L’érotisme est à son paroxysme et Robyne Max Chavalan parvient à nous faire vivre la tension sexuelle des héros !

Pourtant, lors des premiers chapitres j’ai eu peur de ne pas accrocher avec l’héroïne… Peut-être parce que sa fascination pour cet inconnu me semblait trop tiré par les cheveux… Ou parce qu’elle tombe trop facilement dans ses filets…

Mais si vous partagez ce sentiment, SURTOUT, persévérez !!!! Parce que quand l’intrigue se met en place et que l’on apprend à connaître Circée, ce livre devient complètement addictif.

J’ai fini par devenir fan de l’héroïne… Une femme forte et fragile à la fois… Une femme avec un instinct de survie développé mais trop intrépide pour être prudente. Une femme courageuse qui ne laisse pas la peur l’empêcher d’aller au bout des choses.

Et ce héros… Non seulement il est beau, sexy et fortuné mais son aura mystérieuse en fait un aimant à femmes… Si on ajoute à cela une âme d’écorché vif, doublé d’une tendance à la domination et un comportement de co**ard, on obtient le personnage masculin doit on tombe toutes complètement amoureuses….

Si le fil rouge de l’intrigue est rapidement dévoilé, l’intensité des émotions, que l’on ressent au fur et à mesure que l’on avance dans l’histoire, est phénoménale…



J’ai vécu à 1000% dans la peau des héros et j’ai ressenti le poids de leurs frustrations, de leurs interrogations, de leurs désirs, de leurs craintes… Jusqu’à ne trouver la paix et la sérénité qu’en même temps qu’eux…

Il est difficile de mieux m’expliquer sans spolier l’histoire de Paris by Night, mais la plume de Robyne Max Chavalan nous entraîne dans une tempête d’émotions que j’ai adoré vivre.

Un grand bravo ! Et j’espère que ce livre trouvera une suite avec les autres danseuses de Night Birds… Voilà un univers sensuel propice à la romance érotique !

A LIRE !!
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Avis + détaillé sur : https://wp.me/p6618l-f4R

{Marina}

Je vous explique à quel point je suis fan des Blood of Silence ? Naaaan…. Depuis le temps, vous connaissez mon addiction pour la saga des bikers de Amheliie et Maryrhage ! Et ma lecture de l’histoire d’Andreas, n’a fait que conforter ma passion provoquée par la première génération des personnages de cette série !

[...]

Ce huitième tome des Blood of Silence m’a complètement déconnecté de la réalité ! L’histoire d’Andreas est un condensé d’émotions plus fortes les unes que les autres. Maryrhage et Amheliie ont, une nouvelle fois, écrit un livre où, la romance et l’intrigue, montent crescendo et nous tiennent en haleine.

Andreas a le même charisme de tous les personnages des Blood of Silence et il est impossible de ne pas craquer pour lui.
Pleins de testostérone, biker jusqu’au bout des doigts, sexy et charnel, il parvient malgré tout à trouver le juste milieu entre, être un macho protecteur et un homme respectueux des femmes et de leur valeur.

La tension sexuelle, qui émane de l’amitié fusionnelle qu’il entretient avec son âme-sœur, est tellement intense qu’elle met nos nerfs et nos sens à dure épreuve ! L’envie et la frustration sont omniprésentes…. jusqu’à devenir explosives !!!

Au-delà de cette romance qui m’a faite chavirer, j’ai aussi été captivé par l’aventure de tous ces personnages si chers à mon cœur… Ceux de ses hommes et femmes, liés par leurs clubs mais aussi par leurs histoires communes…

La première génération de bikers doit faire face à de nouveaux ennemis, en y entraînant leurs enfants… Ils doivent apprendre à accepter qu’ils ne peuvent pas préserver du danger, ceux qu’ils voudraient protéger de tout et de tous.

La deuxième génération doit faire ses preuves et parfois s’imposer… faire leurs propres erreurs ou reproduire celles de leurs aînés… Tout en se montrant à la hauteur pour rester en vie, protéger les leurs et ne pas risquer l’unité des membres du club…

Alors qu’on aurait pu craindre que la saga des Blood of Silence perde en saveur en la prolongeant avec les enfants des héros originels, c’est l’inverse qui se produit !

Amheliie et Maryrhage apportent une nouvelle dimension émotionnelle à cette série qui était déjà un voyage plein d’aventures, de suspense et de sensualité !

Et je suis tellement impatiente de lire la suite !!! Le passé et le présent des Blood of Silence n’a jamais rendu leur futur si incertain et douloureux…. Vivement le neuvième tome !!!

GROS COUP DE COEUR
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
(JENNI) : https://wp.me/p6618l-eR2

Dans ‘Pendant qu’on attendait’, les Reed restent dans les parages mais l'histoire tourne principalement autour des sœurs et de leurs hommes en mettant en avant le frère de Star et Wren : Tag, et Finch, l'une des cinq sœurs qu’on apprend à connaitre au fil des pages…


Il aura suffi d'un échange de regard pour lui couper le souffle. Ils y'a eu quelque chose entre eux le temps d'une nuit mais il a dû fuir quelques heures plus tard pour revenir deux mois plus tard... accompagné !

Il ressent une connexion unique avec elle. Les connexions sont néanmoins effrayantes et dangereuses et elles rendent stupides... Il ne peut pas se permettre cet écart, il a un rôle à assumer et surtout des responsabilités à tenir pour ne pas prendre la mauvaise direction. Finch ne fait pas partie de l'équation, il est préférable de rester loin d'elle ou du moins, faire preuve de prudence avec elle pour ne pas se perdre en cours de route...

Elle a été marquée par leur étreinte, au point qu’il a passé deux mois dans sa tête. Maintenant qu'il est de retour elle a besoin de passer à autre chose. Mais est-elle vraiment prête pour cela ? La laissera t'il le repousser ? Arrivera-t-il à faire tomber les barrières qu'elle cherche à ériger autour d'elle ?


J'ai aimé ce tome mais même s’il m'a moins transportée que les autres, je ne m’en lasse pas ! Ce duo est intéressant mais je dois avouer avoir été frustrée et être restée sur ma faim. J’ai aimé découvrir les facettes de Finch. Elle est une trouillarde de l'engagement et fuit toute relation comme la peste pour s'en tenir uniquement à ses propres règles. Pas de place pour l'imprévu, elle gère et garde le contrôle de sa vie et de ses émotions. Mais voilà que sans qu’elle puisse y faire quoi que ce soit ses résistances cèdent car l'impossible devient possible tout d'un coup... Tag va la perturber et la désemparer en la poussant dans ses retranchements. Il est le seul à pouvoir l'atteindre de cette façon mais ce n'est pas sans risque... Peut-elle se permettre cet écart après tout ce qu’elle a pris soin de mettre en place pour se protéger ? Peuvent-ils se risquer dans cette aventure sans souffrance et sans atteindre le point de non-retour ? Laisser quelqu’un rentrer dans sa vie, n’est ce pas prendre le risque de tout perdre ?

Dommage que l’auteure n’en dévoile pas davantage sur la relation entre Finny et sa mère. Il y'a quelques flash-back, du moins des traumatismes qui reviennent frapper notre héroïne mais j'aurais été totalement prise par cette histoire s’il y’avait plus d'informations et de détails. Surtout qu’à un moment donné il y’a du rebondissement, cela nous captive mais finalement Tammy Falkner relègue la situation au second plan…

Pour ce qui est de Tag, j’ai eu l’impression de tourner un peu en rond, avec une sensation de redondance au niveau des scènes. De même, il aurait été intéressant de parler de son passé, la vie qu’il a mené sans ses sœurs… Dans cet opus, on a les grandes lignes mais on ne rentre pas vraiment dans les détails... J'ai pu finalement en savoir un peu plus sur lui suite aux informations données dans les autres tomes, au lieu du tome qui lui est consacré.

En bref, un tome toujours aussi prenant à découvrir et à lire mais qui m’aura moins emballé que les autres. Pourtant le potentiel était là !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
(JENNI) : https://wp.me/p6618l-eCY

Une plume convaincante qui ne demande qu'à être lue de nouveau !

Avec ‘Cash girl – Combien tu m’aimes ?’ nous plongeons dans une atmosphère tragique tout du long. L’histoire nous tient en haleine et on lit ce livre d'une traite tant on appréhende quel sort réserve L.S. Ange à ses personnages... surtout que jusqu'à la fin elle ne cesse de nous torturer !


Cette vie-là elle ne l'a pas vraiment choisie... Tout a commencé quand elle est devenue danseuse au Loup blanc, club privé réservé aux plus grosses fortunes du pays et situé à quelques pas du moulin rouge à Pigalle. Elle a débuté en buvant un peu trop et en s'amusant un peu trop et, s'est laissé payer pour une nuit de sexe avec un parfait inconnu. Une nuit en entraînant d'autres à la suite...

Un client finira par se démarquer des autres, lui faisant ressentir de nouvelles sensations et la percutant de plein fouet. Mais une question subsiste : Comment faire à nouveau confiance quand on ne croit plus en rien ?


J'ai été très peinée et touchée par cette héroïne qui malgré la terreur, l'horreur, le dégoût et la violence dont est fait son quotidien elle réussit tant bien que mal à tenir debout. Son désarroi, sa tristesse et sa détresse m'ont bouleversée. Elle a besoin d'espoir pour avancer et cet homme qui chamboule sa vie et ses ressentis lui en procure... mais pas à n’importe quel prix ! Elle m'a également terriblement agacée à se murer dans le silence et à maintenir la même ligne de conduite dans ses réactions. Son existence est un vrai bordel ! Elle s'enfonce toujours plus loin, dans ce gouffre qui semble l'attirer, dans cette autodestruction de son être, de sa dignité et de sa conscience…

Entre trahisons, manipulations, chantages, menaces et mensonges on assiste à une descente aux enfers des plus déroutantes, au point qu'on se demande comment il est possible de se sortir la tête hors de l'eau dans ces conditions... Le récit est fluide et envoûtant, rythmé par le suspense, la terreur et la promiscuité.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
(JENNI) : https://wp.me/p6618l-eQV

Je ne me lasse pas un seul instant de cette série. Les frères Reed c'est une boule d'énergie vitaminée à eux tout seul dont on ne peut plus se passer une fois qu'on a fait leur rencontre. Où qu'ils vont, on les suit... !

‘Passé recomposé’ est une histoire émouvante, sublime et déroutante !


Josh m'intriguait dans le tome 11 et l'attitude de Star me faisait m'interroger sur le genre de femme qu'elle est dans la vie... Tammy Falkner leur donne ici la voix... Comment ces deux personnes là, diamétralement opposés, et plus que mal assortis, peuvent-ils s'enticher l'un l'autre ?

Rien n'a été prévu à l'avance. L'un comme l'autre n'avait pas prévu ce qui va leur arriver… Tout simplement parce qu’elle est tout ce dont il a besoin (sauf qu'il ne le sait pas encore !) et parce qu’il est tout ce qu'elle attendait (sauf qu'elle ne le savait pas non plus !).


La vie est pleine de défis. Josh en a fait les frais et ne cesse de se dépasser dans les épreuves de la vie. Depuis qu'il a rencontré les Reed sa vie à pris un tournant plus stable… plus sécurisant… plus altruiste. Il a trouvé et a gagné sa place parmi les Reed en faisant ses preuves. Lorsqu'il rencontre Star, elle est en mauvaise posture et est vulnérable. Il pourrait abuser d'elle mais il ne le fera pas car on lui a confié la jeune femme parce qu'ils ont tous confiance en lui, mais aussi parce qu'il n'est plus celui qu'il était auparavant. Il a changé et est devenu quelqu'un de bien. Avec Star, quelque chose s'est brisé en lui et il a envie de la tirer dans son cœur et de la laisser combler l'espace vide... Verra-t-il au-delà de sa beauté naturelle ? Verra t'elle sa beauté intérieure à lui ?


Nous avons ici des héros blessés à l'extérieur et à l'intérieur… Chacun va trouver en l'autre la beauté et le renouveau pour mettre les blessures au second plan. Les mots de l’auteure sont choisis avec finesse et aplomb pour parler de dureté, de choses sensibles, de douleur et d'amour... Malgré l'horreur qu'ils traînent avec eux, se cache en chacun une beauté pure avec un cœur qui ne demande qu'à battre à l'unisson.

J'ai ressenti beaucoup de compassion pour Josh par rapport à tout ce poids de culpabilité et ses erreurs du passé qui l'assaillent et le ronge de l'intérieur. Il souffre tellement qu’on porte sa peine avec lui. Star est celle qui lui permet de ré-ouvrir le passé pour lui offrir une nouvelle parenthèse dans sa vie, pour lui faire vivre sa vie au lieu de la subir. Elle est son regain d'espoir, celui qu'il a mis dans les oubliettes depuis bien trop longtemps.

Pour ce qui est de Star, je me suis doutée de ce qu'on a lui a fait quand elle n'était qu'une enfant. On lui a pris sa jeunesse et depuis elle a érigé des barrières autour d'elle pour ne plus se laisser atteindre par qui ce soit. Josh sera celui qui réveillera des sensations et des sentiments qu'elle ne pensait pas capable de ressentir un jour. Tous les deux s'apprivoisent avec douceur pour combler le manque de l'autre. La relation qui prend forme sous nos yeux est déroutante tant ils marchent sur une corde raide. Ce chemin vers la guérison, ils vont l'emprunter ensemble, les rendant progressivement plus forts et plus confiants pour l'avenir qui les attends... Ils ne sont plus seuls à endosser leur calvaire mais sont deux à présent, à se soutenir.

Encore une histoire, comme sait si bien le faire Tammy Falkner qui vous mettra la larme à l'œil ! Il y'a beaucoup de tristesse dans sa plume qui nous serre le cœur, mais pas que… car il y’a aussi un espoir auquel on s'accroche pour que les héros s'en sortent…

Ses histoires d'amour me captivent à coup sûr tant ses personnages sont tendres et touchants !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 19-12-2018
(JENNI) : -A lire !- https://wp.me/p6618l-eCL

Une histoire charmante qui prend le temps de s'installer... Ce troisième opus de la série Wrong est vraiment très sympathique et agréable à lire ! J'ai beaucoup apprécié ce duo-là !


Chloé a atteint tous ses objectifs : avoir son diplôme avec mentions - trouver un poste d'enseignante a plein temps - trouver un appartement - apprendre à draguer... si sa vie perso et pro est une réussite, on ne peut pas dire la même chose pour ce qui est de sa vie sentimentale.

Toutes ses amies sont casées, sauf elle. Elle est la cinquième roue du carrosse, ou septième en l'occurrence.

Ce n'est pas faute d'avoir essayé. Elle n'a pas besoin d'un homme mais ce serait quand même bien plus agréable si elle en avait un. Malheureusement elle cumule les échecs amoureux tellement elle est gauche... Parviendra-t-elle tôt ou tard à inverser la tendance en tournant ses petits défauts en atouts ... pas sans risque en tout cas !


Une lecture rafraîchissante qui fait du bien au moral tant les zygomatiques travaillent !

Chloé est une véritable catastrophe ambulante ! Un vrai boute-en-train ! Je me suis éclatée à la suivre et à assister à ses rendez-vous ratés. Sa rencontre avec Boyd nous fait pétiller de joie et de curiosité. Que dire de ses blagues, si ce n’est qu’elles sont hilares et tellement ridicules que je ne pouvais pas m'empêcher de sourire voire même de rire tellement c'est absurde mais tellement bon ! Mais surtout ce bout de femme m'a attendrie dans sa façon d'être.

On s'attache très vite aux personnages tant ils nous captivent et nous bercent de tendresse. J'ai pris beaucoup de plaisir à lire cette histoire. Le duo est bien trouvé et finement bien exploité. L'attraction entre eux est torride et entraînante. Ils font La paire à eux deux et sont de sacrés phénomènes… Il est son professeur de drague, ou quelque chose dans le genre. Elle panique en permanence et a besoin de temps pour tout examiner, ou bien elle se sent acculée et elle cède à l'angoisse. Il verra plus loin chez elle et agira avec beaucoup de tact et de patience avec elle pour ne pas l'effrayer. Chloe à des blocages et a également un gros gros manque de confiance en elle lui faisant perdre conscience de ses atouts. Elle est une femme qui m'a étonnée et touchée dans sa manière de se voir. Elle a conscience de ses petits défauts. Défauts qu'elle ne supporte pas d'ailleurs mais elle reste désireuse et curieuse d'apprendre à changer pour devenir la meilleure version d'elle-même. Boyd ne va rien précipiter si ce n'est bien la cerner avant d'agir judicieusement et subtilement avec elle. Leur rapprochement se fait dans une sensualité attirante rendant le récit captivant et addictif.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 18-12-2018
(JENNI) : Belle découverte ! https://wp.me/p6618l-eCS

C’est en achetant un magasine people que je me suis procuré cet opus (qui attendait depuis de longs mois dans ma BAL), et je ne le regrette pas !


Membre de la communauté ultra-secrète des Honeytraps, Marilyn est officieusement une prostituée de luxe. Excessivement bien payée et, à la différence d'une prostituée, elle ne couche pas... c'est elle qui tient les rênes, du début à la fin. Elle piège des proies, séduit les hommes mais ne les dévore pas ! C'est une espionne dissimulée dans un corps de femme fatale envoûtante telle une chasseresse voire une aphrodisiaque... Grâce à son job elle se sent belle, attirante... et surtout femme.

Quand sa double vie trépidante devient trop lourde à porter, elle redevient Riley et aime se réfugier dans son cocon de la petite étudiante jeune, libre et insouciante où personne sait qu'elle se fait payer pour draguer des hommes mariés, voire charmer ses ainés.

Mais elle va connaître un véritable chamboulement dans sa vie lorsqu'elle se retrouve à s'occuper de deux affaires en même temps. C'est excitant mais ce sera aussi frustrant pour elle de ne pas sortir des limites...


Olivia Miller de sa plume fluide et dynamique nous entraîne dans la peau de son héroïne et nous permet de nous évader ainsi dans la double vie de cette dernière.

Séduite et curieuse par l'héroïne, je me suis laisser porter par son plan d'action pour atteindre sa cible et l’attirer dans ses filets. Très intéressante et un brin mystérieuse elle m'a intriguée et j'ai aimé la suivre dans sa quête de séduction. Habituellement c'est elle qui mène la danse, elle qui supervise tout, elle qui est en situation de supériorité puisque l'autre ne sait même pas qui elle est vraiment... mais avec Le dossier 418 c'est différent. Il mène la danse comme il mène le jeu. À savoir, à son avantage !

J'aime beaucoup la manière qu'à pris l'auteure pour construire son histoire. Chaque titre des chapitres présente le contexte dans lequel nous avançons et évoluons dans la mission de Marylin et dans le quotidien de Riley.

Une lecture attrayante et sympathique dans son ensemble qui devrait plaire à de nombreuses lectrices ! Pour ma part, non seulement j'ai dévoré cet opus mais j'ai aussi été captivée par les personnages principaux.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 13-12-2018
Un avis + détaillé sur --> https://wp.me/p6618l-f66
[JULIE]
Je te ferai aimer Noël porte bien son nom, cette romance vous plongera complètement dans l’ambiance. Si comme moi vous aimez déjà cette fête, vous en serez encore plus friand, et vous aurez envie de vous rendre à Londres pour en apprécier chaque instant. Andie est une merveilleuse petite fée qui communique son amour des Noëls anglais comme personne !
[...]
Caro M.Leene a réussi à faire du personnage d’Andie un vrai petit bijou de jeune femme : aimante, généreuse, altruiste, avec son caractère. Elle n’est ni naïve, ni soumise, elle a réussi à trouver le juste équilibre entre l’émotion, l’humour, le sarcasme voire la verve qu’elle utilise pour remettre certaines personnes en place. J’adore ces prises de bec avec Joshua c’est net et sans bavure.

Quant à lui, je l’ai adoré dès les premiers instants, pourtant il est plus que détestable mais j’ai senti de suite qu’il en avait sous le pied le dandy Josh, il a tout du Grinch ou du Monsieur Scroodge, au choix : en plus sexy bien évidemment ! La mission d’Andie : lui refaire aimer Noel ! Et croyez-moi, c’est loin d’être gagné, vu la tonne de mauvaise volonté qu’il y met. Pourtant, il peut être étonnant, mystérieux !
[...]
Même si c’est une histoire à la trame plutôt classique, la plume de cette auteure m’a de nouveau conquise et embarquée dans la magie de Noël ! L’esprit de d’Andie a traversé les mots, les pages, pour me donner des envies de plus de folies et de traditions à cette période de l’année.

Je n’ai qu’un petit regret j’aurais aimé un Josh un poil plus expansif dans ses explications, ses excuses, on les devine mais j’aurais adoré les lire (c’est mon côté midinette, je crois)

Je ne suis pas très calendrier de l’avent, contrairement à d’autres tentatrices dont je tairais le nom, mais croyais moi qu’Andie m’a fait baver sur celui de cette marque de lingerie mythique, je m’y voyais déjà avec !!!!
[...]
C’est une romance à consommer sans modération à cette fin d’année, au coin du feu, avec un thé ou un chocolat chaud, en voyage…
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
UN avis + détaillé sur -> https://wp.me/p6618l-f4L
[JULIE]
Chaleur sur les ondes est une romance contemporaine qui sait sacrément faire monter la tension sexuelle entre deux êtres !

C’est léger, piquant et séducteur, l’auteur a l’art de faire monter le désir entre ces deux-là.

Si elle peut paraître un peu naïve au départ, il n’en est rien ! Elle provoque, étonne Matteo tout en le charmant involontairement. C’est d’ailleurs ce qui fait tout le charme de Teague sont côté sérieux, doux, à l’écoute, gentil, avec des valeurs et un naturel désarmant. Elle est simple et son personnage fonctionne. Quant à Mateo, j’ai eu plus de mal au départ, car il est trop sûr de lui, imbu de sa petite personne. Il ne cesse de dire, qu’il connaît les femmes, leurs réactions, leurs pensées, qu’aucune ne lui résiste tellement il est beau gosse. [...]Au fur et à mesure son attitude change tout comme ses pensées ce qui me l’a rendu beaucoup plus appréciable. Le désir est présent, il faut le combattre car il leur est interdit … la tension monte petit à petit au fil des pages.
Il y a un petit côté éducation sensuelle qui est du déjà vu, mais la personnalité attendrissante de Teague nous le fait oublier.

Malgré la catastrophe qu’on sent arriver indubitablement, on se laisse prendre au jeu ! L’auteure nous embarque dans ce duo d’une manière rafraîchissante. J’ai passé un agréable moment en compagnie de Teague et Mateo oscillant entre leur point de vue respectif, au milieu desquels certaines chroniques de Benett s’y sont glissées.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
date : 09-12-2018
Un avis + détaillé sur : https://wp.me/p6618l-eZj

{Marina}

Après la frustration ressentie à la fin du premier tome de The Player, je trépignais d'impatience de découvrir The Catch ! Et encore une fois K. Bromberg ne m'a pas déçue !!! Ce deuxième tome a été un coup de cœur ! 

[...]

Si j'ai adoré le premier tome de The Player, K. Bromberg m'a carrément rendue addict à cette histoire pendant ma lecture de The Catch !!!! Les personnages se retrouvent confrontés à des situations déchirantes, pendant lesquels ils n'ont pas d'autres choix que d'abandonner les carapaces, qu'ils s'étaient construits, pour avancer.

Si Easton se comporte parfois comme un énorme co**ard, il n'a pourtant jamais été aussi touchant que dans ce deuxième tome de The Player. S'il s'accroche à sa fierté, il dévoile toutefois un manque de confiance en lui qui le rend très attachant.

Scout fait enfin céder les barrières derrière lesquelles elle se protégeait... En baissant sa garde, elle prend le risque d'avoir le cœur brisé ou de décevoir son père mourant... Pourtant, la peur de perdre Easton et son besoin de le voir à nouveau heureux va lui donner le courage nécessaire.

Si leur relation est houleuse, elle n'en reste pas moins magnifique ! Leur complicité, physique et émotionnelle, est telle que ce couple m'a faite vibrer du début à la fin !

Avec The Player et The Catch, K. Bromberg conforte sa place dans mon Top Ten des meilleures auteures de romance contemporaine ! Sa plume, autant émouvante que sensuelle, m'a faite vivre une multitude d'émotions !

COUP DE COEUR
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
date : 03-12-2018
Un avis + détaillé :https://wp.me/p6618l-f22
[JULIE]
C’est le tome de toutes les révélations…
On est tenu en haleine de bout en bout grâce aux divulgations, découvertes qui se font au fur et à mesure que la communication se rétablit entre Macsen et Nell. L’auteur a su habilement manier le suspense, la tension entre eux, et ce qui les menace.

La jeune coursière reste toujours sur ses gardes de peur d’être encore déçue, trahie par Mac, lui se démène comme un lion pour faire face à sa famille, aux attentes de celle qui l’aime depuis toujours !
[...]
On continue d’en apprendre sur leur passé, comment s’est déroulé le départ de Nell, huit ans plus tôt. Plusieurs passages et révélations sont bouleversants, tant on ressent toute la détresse, le questionnement qui les a poursuivis durant toutes ces années. [...]
Ils ont chacun leur combat à mener pour ou contre leurs familles respectives, mais également pour se faire confiance, se pardonner, s’aimer.

Je l’attendais avec une immense impatience, vu que j’avais adoré le premier tome, que j’étais restée sur un cliffangher qui m’avait laissée sur les dents. Je me suis replongée avec délectation dans la bulle de ces deux êtres qui m’ont touché en plein coeur tout autant que dans le premier livre.

Toutes les émotions sont retransmises avec une sincérité, à tel point que j’en voulais encore et que l’épilogue ne fut pas assez pour moi…

Ces héros font partie de ceux qu’on n’a pas envie de laisser, de quitter… Je me trompe, peut-être, mais je pense que l’auteure a laissé une porte ouverte pour un spin-off sur le frère de Nell, Luke. Car, j’aurai aimé en savoir plus sur lui et sa relation avec sa sœur, ainsi que sur le sort d’Andrew James, car à mon sens, son cas est un peu trop facile, là ! Si j’avais un minuscule reproche ce serait celui-ci, j’aurais souhaité voir cet être abject brûler en enfer, pour ce qu’il a fait aux Gates, à son cousin.

Si vous êtes comme moi, vous ne pourrez pas résister à ce second opus, car le premier était déjà addictif et le dernier l’est tout autant, si ce n’est plus ! Je l’ai dévoré, voire englouti en quelques heures … N’hésitez donc pas à monter en selle auprès de Nell qui vous fera découvrir son histoire avec Macsen Sander James IIIème du nom !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 02-12-2018
Un avis + détaillé sur : https://wp.me/p6618l-eXz

{Marina}

Si je m’attendais à un quatrième tome de Sous ta peau, avec l’un des membres du groupe de rock Preload découvert dans le précédent, je n’en étais pas moins heureuse que Scarlett Cole ait décidé que l’intrigue de Dark continue à graviter autour des personnages de Second Circle Tatoos.

[...]

Les personnages de Dark sont autant attachants que ceux des trois premiers tomes de Sous ta peau. Et la plume de Scarlett Cole rend ce livre toujours aussi plaisant et facile à lire.



Honnêtement, sur le premier quart du livre, j’ai trouvé l’histoire un peu longue à démarrer. Si la sensualité est explosive dès le début, l’intrigue met un peu de temps à se mettre en place.

Quand le rythme s’accélère, les événements et autres rebondissements s’enchaînent jusqu’à entretenir un suspense haletant… Et il devient difficile d’interrompre sa lecture.

[...]

L’intrigue de Dark aurait pu donner une part plus importante aux retrouvailles entre sa sœur Harper et lui… mais l’histoire est suffisamment dense et pleines de rebondissements pour que le chemin que Scarlett Cole a choisi ne représente pas une déception.

Encore un très bon moment de lecture !! L’auteure est une valeur sûre qui me donne envie de la lire très vite à nouveau.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0