Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Commentaires de livres faits par LesTentatrices

Extraits de livres par LesTentatrices

Commentaires de livres appréciés par LesTentatrices

Extraits de livres appréciés par LesTentatrices

Les plus récents d'abord | Les mieux notés d'abord
date : 13-06-2017
Trop tard.
Je suis arrivé trop tard pour la sauver et ça me tue. Je suis son mari. Celui qui doit la mettre à l’abri. Je suis nul comme mari. Je voudrais repousser les pierres, remonter le temps, sauf que j’ai encore la sensation d’avoir reçu un coup dans le ventre en la découvrant étendue à même le sol. Aussi livide que si on lui avait retiré tout son sang. Tout est remonté à la surface, putain. J’étais terrifié et tremblant comme s’il approchait à nouveau derrière moi.
Je l’ai cru morte.
Rien sur cette Terre ne pourra faire disparaître cette image. La plupart du temps, j’arrive à repousser les souvenirs au fin fond de mon esprit, mais cette image-là, je sais que je n’y parviendrai pas. C’était bizarre. D’un coup, je n’entendais plus sa voix dans ma tête. Les mots étaient les siens mais c’est ma voix intérieure que j’entendais. Pas la sienne. J’aurais donné n’importe quoi pour l’entendre à nouveau me parler et la colère s’y rajoute. Pure et violente, l’envie de tuer se répand dans mon corps et élimine tout ce qui me reste d’humanité, d’éducation bourgeoise ou de souffrance. Peu importe ce que veulent faire Kabbani ou le FBI, l’autre enfoiré avait déjà échappé aux hommes de Luba à mon arrivée mais je jure que je vais le retrouver avant eux. Dussé-je fouiller la Terre entière, centimètre par centimètre, le restant de mes jours. Et je filmerai sa mort pour me la repasser en boucle.
Avez vous apprécié cet extrait ? +1
date : 31-03-2016
« Et puis, il la vit. L’intruse. La seule blonde de la pièce. Un cliché sur pattes. De longues jambes fines et blanches dans lesquelles se perdit un instant Simon. Ils se dévisagèrent en silence. Elle avait les cheveux attachés en une couette très sage, une paire de lunettes carrées posée sur un petit nez retroussé, des lèvres charnues sur lesquelles était appliquée une pointe de rose vif et des yeux absolument époustouflants, d’un vert émeraude si clair et si profond qu’il en but la tasse. Il en ouvrit la bouche de surprise avant de réaliser qu’il agissait comme le dernier des idiots. Il ne supportait pas sentir son cerveau reptilien prendre le dessus. Il détestait la faiblesse humaine et cultivait l’art des mots et des tournures pour dépasser cette fatalité biologique. Là, devant lui, se tenait la femme la plus bandante qu’il n’ait jamais vue, engoncée dans un petit tailleur qui laissait deviner des formes à damner et il se maudissait de réagir en animal. Il n’en fallut pas plus pour qu’il la détestât immédiatement. »
Avez vous apprécié cet extrait ? +1
date : 17-03-2016
"En outre, la façon dont elle m’embrasse est incroyablement sexy. C’est le genre de baiser que les mecs refusent d’admettre qu’ils adorent : le genre doux et lent qui provoque une tension tout au fond de mes couilles, pour ensuite se répandre lentement le long de ma colonne vertébrale et venir chatouiller la base de mon cou. C’est le baiser qui m’entraîne à deux doigts de perdre le contrôle et de déchirer sa culotte pour ne pas perdre de temps à l’enlever, parce que je ne désire qu’une chose, m’enfoncer dans sa chatte étroite et brûlante."
Avez vous apprécié cet extrait ? 0