Livres
638 971
Membres
756 691

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Dans aucun des scénarios où je m’imaginais en train de sortir avec un mec, il n’était question de ju-jitsu. Enfin, de toute façon, mon imagination ne s’aventurait jamais très loin.

Là, c’est différent. Elle franchit de nouvelles limites. Je n’ai aucune expérience à proprement parler. Mais j’ai vu Game of Thrones. Super. Maintenant je rougis dans l’herbe. Je voudrais me cacher. Dieu merci, Rev a le regard tourné vers le ciel, vers les étoiles qui y brillent.

Nos doigts sont toujours entrelacés, sa paume réchauffe la mienne. Texy s’est allongé à quelques mètres de nous. J’ai les lèvres gonflées, les cheveux emmêlés, la pelouse me chatouille le bras, et je m’en fiche. Je ne pense qu’à une chose : la sensation de ses bras autour de moi, ces brefs instants où il se figeait et où le monde se résumait soudain à sa présence, son souffle et mon cœur qui battait à tout rompre.

Je crois que je ne cesserai plus jamais de rougir.

Il bascule sur un de ces coudes, réduit de moitié la distance entre nous. Il me cache la lune et son visage est dans l’ombre, seuls ses yeux brillent, éclairés par les étoiles. Nos visages sont à une dizaine de centimètres l’un de l’autre.

Afficher en entier

— Tout ça, c’est dans ta tête, Emma. Tu as le droit de jouer à un jeu en ligne sans subir ces affronts. Tu as le droit de concevoir un jeu vidéo sans être harcelée. Tu as le droit de vivre ta vie sans aucune contrepartie, quel que soit le milieu dans lequel tu choisis d’évoluer. Tu n’es pas faible parce que tu refuses de regarder de la pornographie ou d’être traitée de… je ne sais plus quel charmant terme ils ont utilisé. Je suis dévastée que tu aies pu croire que tu avais à encaisser tout ça.

Afficher en entier

— Tu connais l’histoire du fils prodigue ?

— Oh, mon Dieu, Rev…

— Tu la connais ?

Un soupir.

— Je ne me souviens pas de tout dans le détail.

Je lui rafraîchis la mémoire. Il m’écoute et, une fois que j’ai terminé, il me demande :

— Quel rapport avec toi ?

Je finis par lui demander :

— Je suis lequel, d’après toi ?

— Rev…

— Je ne suis pas resté avec mon père. Donc pas le fils dévoué.

— Mec…

— Mais est-ce que ça revient à dire que si je retournais vers lui il m’accueillerait à bras ouverts ? Suis-je censé être ce fils-là ?

— Tu t’entends, là ?

— Non.

Je l’observe. Ma voix est sur le point de s’étrangler.

— Aide-moi, Dec. Je suis lequel ?

Ses yeux sont noirs, graves.

— Aucun des deux. C’est ça que tu veux entendre ? Tu n’es aucun des deux fils.

— Mais…

— Tu n’es pas égoïste. Tu ne seras jamais le genre de fils qui demande son fric et se casse. Et tu n’es pas rancunier. Tu n’en veux même pas à la personne que tu devrais haïr le plus au monde.

Je frémis à nouveau.

— Tu ne comprends pas. Je suis forcément l’un des deux.

— Pas du tout ! Il y a trois personnages dans l’histoire, abruti.

— Quoi ?

— Tu n’es aucun des deux fils, Rev. Si tu devais être quelqu’un, tu serais le père qui regarde ses gosses se comporter comme deux gros cons, celui qui leur ouvre grand ses bras malgré tout et leur pardonne.

J’en reste sans voix. Je suis même peut-être bouche bée. J’ai eu beau lire cette parabole un nombre incalculable de fois, je n’ai jamais envisagé la possibilité d’une troisième perspective. Elle est sous mon nez. C’est si évident.

Afficher en entier

Je l’observe, essaie d’analyser l’émotion que je perçois dans sa voix. De comprendre ce qui pourrait pousser quelqu’un à brûler une lettre, envoyée par un parent perdu de vue. Au début, je pense à de la colère, parce qu’il y a une tension palpable dans son ton, et pourtant non, ce n’est pas ça. Quand je finis par identifier le sentiment, je suis surprise.

- Tu as peur, je murmure.

Il frémit, mais ne nie pas

Afficher en entier

- Merci.

- De quoi ?

- De m’avoir vu.

Afficher en entier

"We all push sometimes, just to make sure someone is on the other side, pushing back."

Afficher en entier

Rev,

Car je reconnais mes transgressions, et mon péché est constamment devant moi.

Psaumes, 51-3

Autrement dit, pardon.

Emma

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode