Livres
472 687
Membres
445 602

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par misssbrown 2018-03-28T15:53:57+02:00

La plupart des législateurs ont été des hommes bornés, que le hasard a mis à la tête des autres, et qui n’ont presque consulté que leurs préjugés et leurs fantaisies.

Il semble qu’ils aient méconnu la grandeur et la dignité même de leur ouvrage : ils se sont amusés à faire des institutions puériles, avec lesquelles ils se sont, à la vérité, conformés aux petits esprits, mais décrédités auprès des gens de bon sens.

Ils se sont jetés dans des détails inutiles ; ils ont donné dans les cas particuliers : ce qui marque un génie étroit, qui ne voit les choses que par parties, et n’embrasse rien d’une vue générale.

Afficher en entier
Extrait ajouté par misssbrown 2018-03-28T15:52:54+02:00

Les hommes peuvent faire des injustices, parce qu'ils ont intérêt de les commettre, et qu'ils préfèrent leur propre satisfaction à celle des autres. C'est toujours par un retour sur eux-mêmes qu'ils agissent: nul n'est mauvais gratuitement. Il faut qu'il y ait une raison qui détermine, et cette raison est toujours une raison d'intérêt.

Afficher en entier
Extrait ajouté par misssbrown 2018-03-28T15:52:22+02:00

D'ailleurs, ce roi est un grand magicien : il exerce son empire sur l'esprit même de ses sujets ; il les fait penser comme il veut. S'il n'a qu'un million d'écus dans son trésor, et qu'il en ait besoin de deux, il n'a qu'à leur persuader qu'un écu en vaut deux ; et ils le croient. S'il a une guerre difficile à soutenir, et qu'il n'ait point d'argent, il n'a qu'à leur mettre dans la tête qu'un morceau de papier est de l'argent.

Afficher en entier
Extrait ajouté par misssbrown 2018-03-28T15:52:10+02:00

La Loi, faite pour nous rendre plus justes, ne sert souvent qu'à nous rendre plus coupable.

Afficher en entier
Extrait ajouté par misssbrown 2018-03-28T15:51:33+02:00

Les Français ne parlent presque jamais de leurs femmes: c'est qu'ils ont peur d'en parler devant des gens qui les connaissent mieux qu'eux.

Afficher en entier
Extrait ajouté par misssbrown 2018-03-28T15:51:21+02:00

J'avoue que les histoires sont remplies de guerre de religion. Mais qu'on y prenne bien garde; ce n'est point la multiplicité des religions qui a produit ces guerres, c'est l'esprit d'intolérance qui animait celle qui se croyait dominante.

Lettre LXXXV

Afficher en entier
Extrait ajouté par misssbrown 2018-03-28T15:50:53+02:00

Tu sais que, depuis l’invention de la poudre, il n’y a plus de place imprenable ; c’est-à-dire, Usbek, qu’il n’y a plus d’asile sur la terre contre l’injustice et la violence.

Afficher en entier
Extrait ajouté par misssbrown 2018-03-28T15:50:31+02:00

Il y a ici une maison où l'on met les fous : on croirait d'abord qu'elle est la plus grande de la ville ; non : le remède est bien petit pour le mal. Sans doute que les Français, extrêmement décriés chez leurs voisins, enferment quelques fous dans une maison, pour persuader que ceux qui sont dehors ne le sont pas.

Afficher en entier
Extrait ajouté par misssbrown 2018-03-28T15:50:19+02:00

L'effet ordinaire des colonies est d'affaiblir les pays d'où on les tire, sans peupler ceux où on les envoie.

Il faut que les hommes restent où ils sont : il y a des maladies qui viennent de ce qu'on change un bon air contre un mauvais ; d'autres qui viennent précisément de ce qu'on en change.

Afficher en entier
Extrait ajouté par misssbrown 2018-03-28T15:50:10+02:00

A Paris, règnent la liberté et l'égalité. La naissance, la vertu, le mérite même de la guerre, quelque brillant qu'il soit, ne sauve pas un homme de la foule dans laquelle il est confondu.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode