Livres
472 476
Membres
445 058

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

« Leurs yeux se rencontrèrent... »



Description ajoutée par darkness 2011-03-05T14:52:02+01:00

Résumé

Rencontres insolites :

Alexandre Dumas, Les Trois Mousquetaires

Jean Giono, Le Hussard sur le toit

Colin Higgins, Harold et Maude

Roberto Benigni et Vincenzo Cerami, La vie est belle

Quand ça commence mal…

Marcel Proust, Un amour de Swann

Aragon, Aurélien

Albert Cohen, Belle du Seigneur

Sébastien Japrisot, L’été meurtrier

Espoir ?

Charles Beaudelaire, Les Fleurs du Mal

Vladimir Nabokov, Lolita

Richard Matheson, Le jeune homme, la mort et le temps

Marguerite Duras, L’Amant de la Chine du Nord

Bernhard Schlink, Le liseur

Alessandro Barico, Soie

Coup de Foudre !

Guillaume de Lorris, Le Roman de la Rose

William Shakespeare, Roméo et Juliette

Jean Racine, Phèdre

Stendhal, Le Rouge et le Noir

Gustave Flaubert, L’Education sentimentale

Ernest Hemingway, Pour qui sonne le glas

Philippe Labro, L’étudiant étranger

Jean-Christophe Rufin, L’Abyssin

Philippe Sollers, Passion fixe

Afficher en entier

Classement en biblio - 40 lecteurs

Extrait

Incipit du roman d'Aragon, Aurélien (1944)

"La première fois qu'Aurélien vit Bérénice, il la trouva franchement laide. Elle lui déplut, enfin. Il n'aima pas comment elle était habillée. Une étoffe qu'il n'aurait pas choisie. Il avait des idées sur les étoffes. Une étoffe qu'il avait vue sur plusieurs femmes.

Cela lui fit mal augurer de celle-ci qui portait un nom de princesse d'Orient sans avoir l'air de se considérer dans l'obligation d'avoir du goût. Ses cheveux étaient ternes ce jour-là, mal tenus. Les cheveux coupés, ça demande des soins constants. Aurélien n'aurait pas pu dire si elle était blonde ou brune. Il l'avait mal regardée. Il lui en demeurait une impression vague, générale, d'ennui et d'irritation. Il se demanda même pourquoi. C'était disproportionné. Plutôt petite, pâle, je crois... Qu'elle se fut appelée

Jeanne ou Marie, il n'y aurait pas repensé, après coup. Mais Bérénice. Drôle de superstition. Voilà bien ce qui l'irritait.

Il y avait un vers de Racine que ça lui remettait dans la tête, un vers qui l'avait hanté pendant la guerre, dans les tranchées, et plus tard démobilisé. Un vers qu'il ne trouvait même pas un beau vers, ou enfin dont la beauté lui semblait douteuse,

15 inexplicable, mais qui l'avait obsédé, qui l'obsédait encore :

Je demeurai longtemps errant dans Césarée...

En général, les vers, lui… Mais celui-ci lui revenait et revenait. Pourquoi ? c'est ce qu'il ne s'expliquait pas. Tout à fait indépendamment de l'histoire de Bérénice…l'autre, la vraie… D'ailleurs il ne se rappelait que dans ses grandes lignes cette romance, cette scie

. Brune alors, la Bérénice de la tragédie. Césarée , c'est du côté d'Antioche, de

Beyrouth. Territoire sous mandat

. Assez moricaude, même, des bracelets en veux-tu en voilà, et des tas de chichis, de voiles. Césarée… un beau nom pour une ville. Ou pour une femme. Un beau nom en tout cas. Césarée… Je demeurai longtemps … je deviens gâteux.

Impossible de se souvenir : comment s'appelait-il, le type qui disait ça, une espèce de grand bougre ravagé, mélancolique, flemmard, avec des yeux de charbon, la malaria…

qui avait attendu pour se déclarer que Bérénice fût sur le point de se mettre en ménage,

à Rome, avec un bellâtre potelé, ayant l'air d'un marchand de tissus qui fait l'article, à la manière dont il portait la toge. Tite

. Sans rire. Tite.

Je demeurai longtemps errant dans Césarée…

Ça devait être une ville aux voies larges, très vide et silencieuse. Une ville frappée d'un malheur. Quelque chose comme une défaite. Désertée. Une ville pour les hommes de trente ans qui n'ont plus de cœur à rien. Une ville de pierre à parcourir la nuit sans croire à l'aube. Aurélien voyait des chiens s'enfuir derrière les colonnes, surpris à dépecer une charogne. Des épées abandonnées, des armures. Les restes d'un combat sans honneur."

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Lu aussi

La bonne idée de ce court recueil : rassembler le moment de la première rencontre, celle qui sera à l'origine d'un grand amour. Les textes sont très connus ou un peu moins, mais ils montrent que sur un thème ultra rabattu, le talent d'un romancier ou d'un poète permet de croire à ce coup de foudre des personnages.

Afficher en entier
Lu aussi

Un joli petit recueil agréable à lire. On découvre des premières rencontres, ou bien on en relit certaines pour notre plus grand plaisir.

Afficher en entier
Argent

Une découverte sympa de plusieurs rencontres, vu par différents auteurs à travers l'histoire. Un bon moment.

Afficher en entier
Lu aussi

Lu dans le cadre de l'école, il est pas si mal, disons que je ne me serrais pas arrêté dessus en dehors du cadre de l'école, mais il est très instructif et c'est intéressant de connaître les circonstances des histoires d'amours les plus connues !

Afficher en entier
Lu aussi

Bien sympa. Ca se lit très rapidement, c'est aussi agréable de découvrir toutes ces différentes histoires :)

Afficher en entier
Argent

Ensemble de premières rencontres qui se lit très facilement et toute différente des unes et des autres malgré que le thème général reste le même.

Afficher en entier

Activité récente

Évaluations

Editeurs

Les chiffres

Lecteurs 40
Commentaires 6
Extraits 1
Evaluations 6
Note globale 6.5 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode