Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de leveilleur33 : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
La Légende des Firemane, Tome 1 : Le Roi des cendres La Légende des Firemane, Tome 1 : Le Roi des cendres
Raymond E. Feist   
Une début d'histoire bien épique et pleine de potentiel que j'ai pris plaisir à lire malgré quelques défauts dont le fait qu'on a un peu l'impression de n'avoir lu qu'une longue introduction une fois le livre refermé.

Quand j'ai vu qu'un nouveau livre de Raymond E. Feist allait sortir, j'étais heureuse. En effet cet auteur à bercé mon adolescence de ces récits, que j'adorais. J'avais perdu un peu contact depuis mais je me suis dit que c'était l'occasion de revenir vers lui et qui sait, me motiver à continuer son autre grosse saga ensuite.

Dés le prologue le ton est donné. Il y avait cinq royaumes, plus quelques régions indépendantes, mais tous se sont ligués contre le roi du cinquième, dont la lignée est surnommée Firemane à cause de sa chevelure flamboyante. Ils l'ont attiré dans un piège et ont réduit son royaume en cendre.
Mais un bébé à survécu, sauvé in-extremis du massacre par une servante. Il a été confié a une faction neutre, la seule finalement qui n'a pas participé à la trahison, dans laquelle il va grandir et apprendre à se défendre ...

Nous suivons donc Hatu, une jeune orphelin que l'on associe très rapidement avec notre héritier caché, ainsi que Declan, jeune forgeron (lui aussi orphelin) qui fini son apprentissage et va devoir affronter la dure vie alors que la paix se délie un peu partout et les attaques sur les villages se multiplient. Nous suivons aussi de manière plus secondaire les deux meilleurs amis d'Hatu, Donte et Hava, ainsi que de manière occasionnelle d'autres personnages importants.

Ce que j'ai bien aimé concernant ces personnages c'est que ce tome est vraiment centré sur leur évolution. Hatu est encore en plein dans sa formation au début et il n'a encore aucune idée de ce que sera sa vie. Du coup il se pose plein de questions qui l’amènent à changer sa vision du monde au fur et à mesure que l'histoire avance. Pareil pour Declan qui va devoir sortir du nid ou il a grandit pour se lancer dans un monde ou il est de plus en plus difficile de survivre, surtout quand on est seul.

Ce temps de l'évolution est aussi l'occasion de bien approfondir le worldbuilding, enfin surtout concernant deux des nombreuses factions qui existent dans le monde. J'avoue que j'aurais préféré en savoir plus sur les autres royaumes aussi mais on en n'est qu'au tout début et ça sera surement fait plus tard lorsque l'occasion se présentera. Pour moi cette partie la du livre était vraiment ce qui était le mieux fait. On sentait l'histoire derrière chacun des peuples et j'avais vraiment envie d'en savoir plus sur chacun. Le monde est plein de potentiel en tout cas.

Mais du coup on peut vraiment dire que ce tome est focalisé sur ces deux points, l'évolution des personnages et le monde, et c'est un peu au détriment de l'intrigue principale.
En fait quand j'ai refermé le livre j'avais l'impression de n'avoir lu que le prologue de l'histoire et qu'elle allait à peine démarrer après ce point. J'avoue que ça m'a un peu frustrée sur le coup. Mais d'un autre coté le point positif c'est que ça donne forcement envie d'en savoir plus et donc de lire la suite.
Surtout que j'ai trouvé que la grosse révélation finale est un peu tombée à plat, il nous manquait les états d'esprit du principal concerné. Mais je laisse le bénéfice du doute la dessus parce que j'imagine qu'elle a plutôt été laissée en suspend pour être exploitée dans le tome suivant, espérons-le en tout cas.

Malgré tout le rythme est pourtant pas mal élevé, il ne faut pas croire que parce qu'on n'avance pas l'intrigue principale il ne se passe rien. Ici c'est totalement l'inverse en fait, nos héros ont à peine le temps de souffler entre deux aventures et périodes difficiles.

On voit aussi que l'auteur a voulu rendre son récit plus adulte, ou plus contemporain. Mais je trouve que c'était un peu fait à l’excès ce qui m'a donné l'impression d'être surjoué.
Pour vous expliquer un peu, dans le récit les chapitres sont courts et suivent à chaque fois un personnage différent. Et en fait il n'y a pas un chapitre ou le personnage qu'on suis ne pense pas à un moment donné au sexe ou a ses désirs sexuels, sans exception (et souvent sans que ça ai le moindre rapport avec l'intrigue à se moment la). A la fin c'était limite un "running gag" pour moi, j'attendais le moment ou ça allait arriver et je me marrais.
Même si j'approuve le fait de sortir des personnages un peu naïf sur la question souvent dépeint de cette façon depuis les années 80, je n'ai malheureusement pas trouvé ça bien fait ici.

Au final ce tome est très introductif mais l'histoire a du potentiel et on sent qu'elle peut être sacrément grandiose au final. Malgré quelques défauts j'ai passé un bon moment dans cette lecture, et j'ai bien envie de lire la suite !

15/20
http://delivreenlivres.blogspot.com/2018/06/la-legende-des-firemane-tome-1-le-roi.html

par lianne80
Le Septième Guerrier Mage Le Septième Guerrier Mage
Paul Beorn   
Sublimement magnifique (on sait que c'est pas du francais, mais on s'en fiche!)

J'avais commence avec un certain enthousiasme ce nouvel ouvrage de Beorn, le premier a son compte qui paraissait "dans mes eaux"... Et je n'ai pas ete decue!

Des les premieres pages, on est aspires dans cet univers: le dilemne d'un soldat cherchant a fuir la guerre avec son "ecureuil", sa conscience sur pattes. Le marche etrange qu'il doit passer en echange de sa vie: proteger la vallee coute que coute, tandis que dans son esprit, Maitre Hokoun, dont il ne garde le souvenir que du nom, repete ses mantres cruelles.
Et lui qui malgres tout, decide de rester.

La structure alterne entre flash-back et present, au fur et a mesure que le heros redecouvre son passe dans ses delires. Il est la question de traumatismes, de choix douleureux, et l'on peut que feliciter l'auteur d'un tel soin porte au psychisme du personnage.

Le livre se demarque de part la presence de personnage certes ambivalents, mais surtout de personnages portant ce que j'appellerai "des masques": ils se comportent differement, se donne des airs differents en fonction des gens avec lesquels ils sont. Une fois seuls, ils peuvent devoiler une nature completement differente. Cet aspect les rends mille fois plus profonds que la plupart des heros de ce genre de livres. Le fait de saisir ses masques et de les decouvrir nous rapproche d'eux, comme Jal. Cet aspect constitue d'ailleurs un des grands enjeux du livre.
L'univers est travaille, avec differents pays, differentes langues parlees (felicitation a l'auteur d'avoir evite l'eternelle boulette), differentes religions, avec une mythologie et des legendes.

Le narrateur, est, bien sur, de loin le personnage le plus developpe(Jal lui meme), mais de maniere originale: il n'est ni le courageux Druss de Legende, ni le peureux Nico de Farlander. Il est une personne a part, qui a certes peur, mais surtout de la guerre et de la destruction: il cherche un lieu de paix, loin de toutes ces armees et de leur guerriers-mages. Il est donc plus humain qu'aucun des heros evoques plus haut, bien trop extremes pour que l'on puisse s'y identifier.Jal est un heros de fantasy comme on les aimes, avec des qualites, des defauts et des reflexions qui le font evoluer.
Parlant des guerriers-mages et de la magie en generale, je trouve le concept brillant et original, une rarete ces derniers temps.

BREF! Tant de points positifs pour vous inciter a lire cette perle au plus vite! Le septieme-guerrier mage va s'inscrire dans les annales de la fantasy, avec un heros tout a fait a part, et une recherche de la paix exceptionelle. A tous les fans du genre, ce livre est un must! A tous les autres, n'ayant pas l'habitude de se lancer dans ce genre de livres... Soyez Jal, celui-qui-ose.

par Foxi1309
La Couronne des 7 Royaumes - Intégrale 1 La Couronne des 7 Royaumes - Intégrale 1
David B. Coe   
J'ai mis beaucoup de temps à commencer ce livre, parce que [spoiler]l mort de Brienne[/spoiler], quand même bien annoncée à l'avance, me donnait l'impression de déjà tout savoir de la suite. Le cote un peu détestable de Tavis ne m'a pas permis de m'attacher réellement tout de suite à lui, et ces éléments m'ont fait mettre le bouquin de côté pendant plusieurs mois. J' y suis revenue par curiosité et désoeuvrement, je l'avoue, mais je ne l'ai vraiment pas regretté! Une fois ce premier événement marquant passé, l'intrigue devient bien plus mystérieuse, et la multitude de personnages, qui n'est pas sans rappeler le trône de fer d'ailleurs, même si c'est un autre style, permet à l'esprit du lecteur de cavaler dans tous les sens, et cela m'a plu. Les épreuves traversées par Tavis, si elles n'ont pas déclenchées chez moi un amour fou pour lui, me l'ont rendu sympathique. J'aime bien le côté de son caractère qui le rend presque hermétique à la considération pour les autres, alors qu'il montre en même temps une grande perspicacité, le contraste le rend aussi jouissif qu'insupportable! J'ai aussi beaucoup aime le personnage de Grinsa, bien sur, mais aussi de la duchesse (girl power!). Le fait que le personnage de Brienne, même si son arc narratif est court, aie été travaillé et que sa personnalité ne soit pas complètement nunuche.
Bref, fin mot de l'histoire : la couronne des sept royaumes, même si le suspens et le noeud de l'intrigue mettent du temps à s'installer, est un excellent livre, et j'ai passé des heures très agréables en se compagnie!

par loulou282
Les Cités des Anciens, Intégrale 1 Les Cités des Anciens, Intégrale 1
Robin Hobb   
Un peu déçue, mais il faut dire que Les Aventuriers de la Mer et l'Assassin Royal avaient mis la barre très haut. Robin Hobb s'est sans doute moins pris la tête pour écrire cette série là, moi si originale, avec une intrigue moins compliquée et moins surprenante.
Ceci dit, elle reste quand même meilleure que la plupart des autres auteurs du genre. J'ai beaucoup aimé le début du livre, où tout se met en place, et le fait que l'auteur respecte sa "marque de fabrique" avec les lettres des gardiens des oiseaux en fin de chapitres. Malgré beaucoup de facilités scénaristiques et d'incohérences, cette série reste un bon élément qui s'inclut dans la merveilleuse épopée de Robin Hobb et qui y a sa place. J'ai apprécié retrouver Terillville, même pour quelques chapitres, et voir ce qu'étaient devenus Althéa et Brashen, sans qu'ils soient pour autant au centre de l'intrigue.
Une bonne série dans l'ensemble !

par Hope-S
La Symphonie des siècles, Tome 1 : Rhapsody, première partie La Symphonie des siècles, Tome 1 : Rhapsody, première partie
Elizabeth Haydon   
Attention, il s'agit d'une série exigeante à la lecture. Beaucoup de descriptions, un début laborieux, un univers très (trop?) complexe...
Presque tout est réuni pour faire lâcher ce premier tome mais si vous allez au-delà, vous serez face à l'une des plus belle trilogie de Fantasy qui soit.
Des personnages à la complexité très fouillé, un univers happant et original... Tout est réuni pour faire de cette série un chef d’œuvre et c'est bel et bien le cas.. Donc fans de Fantasy de haute volée, cette série est pour vous.

La seule chose négative que j'aurais a formuler, ces cette manie de Pygmalion (reprit par j'ai Lu) de scinder les tomes en 2. Et oui, La Symphonie des Siècles est une simple trilogie et pas une série de 6 tomes

par Caly
Shannara : La trilogie originale Shannara : La trilogie originale
Terry Brooks   
Je ne sais pas si j'ai vraiment aimé cette lecture. En tout cas, j'ai apprécié certains passages, et quelques personnages, mais sans plus. Le tout est lent. Il y a beaucoup de description quand il n'y en a pas besoin, et au contraire, il n'y en a pas assez quand il nous en faut. L'auteur s'arrête sur certains détails qui font traîner le récit, et c'est dommage, car l'univers créé aurait pu être plus recherché.
Contrairement à certains lecteurs, j'ai aimé le fait qu'on change de personnage d'une histoire à l'autre. Mais, j'avais l'impression que même si c'était une nouvelle histoire, il se passait la même chose ! Les personnages sont confrontés aux mêmes dilemmes, ce qui fait qu'on sait plus ou moins ce qui va se passer.
Tout n'est pas ennuyeux, des personnages sont très intéressants, et parfois on se sent vraiment porté par l'écriture. J'ai mis beaucoup de temps à en venir à bout, mais je pense tout de même que cette lecture en vaut le coup si on veut s'échapper de temps en temps.
Les Chroniques du Magicien Noir, Tome 1 : La Mission de L'Ambassadeur Les Chroniques du Magicien Noir, Tome 1 : La Mission de L'Ambassadeur
Trudi Canavan   

Voici donc le premier tome de ce nouveau cycle sur le Magicien Noir. 20 ans sépare "La Mission de l'Ambassadeur" du "Haut Seigneur", les personnages ont gagnés en sagesse mais on reconnait bien leurs tempérament même après deux décennies. C'est d'ailleurs un vrai plaisir de retrouver les personnages fétiches de la première trilogie comme Dannyl, Cery et surtout Sonea qui est devenue un personnage d'envergure même si beaucoup de magicien rechigne à le reconnaitre.
Pour l'histoire, ce tome 1 ne nous offrira pas de scènes d'envergures épiques mais au contraire plusieurs sous intrigues passionnantes qui offrent de bonnes bases pour les événements à venir dans les prochains tomes. Car comme à son habitude, Trudi Canavan lance pas mal de pistes et d'allusions qui font planer pas mal d'attente sur le volume 2 sans pour autant poser de cheminement clair des événements à venir (on devine difficilement qu'elle sera la ligne directrice de l'intrigue par la suite).
Pour l'édition relié, je remercie à Braglelonne son excellent travail une fois de plus, surtout que l'édition reliée est en tout point dans le même styles des autres roman de Trudi Canavan ce qui rend particulièrement bien dans la bibliothèque et nous offre un très bel objet de collection à chérir.
Pour conclure, je dirais que La Mission de l'Ambassadeur est un bon roman qui se lit avec beaucoup d'entrain sans pour autant déborder des passions (je conseil d'ailleurs de lire la prequel "L'Apprentie du Magicien" qui dévoile certain mystères entrevus dans ce tome). Mais comme à son habitude, Trudi Canavan garde suffisamment de cartouche pour nous offrir une suite encore plus prometteuse.

par Caly
Blood Song, Tome 1 : La Voix du sang Blood Song, Tome 1 : La Voix du sang
Anthony Ryan   
Un de ces livres dont on ralentit la lecture. Un de ces livres qu'on referme avec tristesse. Comme un écho de la mélancolie dégagée par certains passages. La voix de Vaelin me hantera pendant longtemps encore. Il est à inscrire parmis les plus grands guerriers de la Fantasy.
À lire sans hésitation.

par Northstar
La Mythologie viking La Mythologie viking
Neil Gaiman   
Imaginez-vous. Blotti.e au coin du feu dans la grande halle, une chope d'hydromel à la main et les restes d'un bœuf rôti sur la tablée. Le conteur s'installe et prend la parole. Tout le monde se tait, jusqu'au vent gelé qui mugit au-dehors. Dans ses mots, dans ses gestes prennent vie vos dieux, Odin, Thor, Loki et les autres, leurs péripéties, leurs gloires et leurs déconvenues du commencement du monde jusqu'à sa fin.

C'est vraiment l'impression que m'a donnée Neil Gaiman avec ce recueil de contes nordiques, et je m'en suis régalée du début à la fin.

C'est difficile de déceler le style de Gaiman dans cet ouvrage, car s'il reprend la mythologie à sa sauce, il a tenu à rester au plus fidèle des histoires d'origine, si tant est qu'elles le soient, d'origine. Il l'écrit lui-même dans la préface : les sources sont multiples, se contredisent parfois, et des pans entiers de cette cosmogonie ont disparu.
Pourtant, on sent son enthousiasme à travers les mots, ce plaisir de dépeindre ses héros et leurs aventures.

Il y a beaucoup d'humour dans les récits, parfois à la limite du burlesque, et je les ai souvent trouvés très imaginatifs. Les dieux ne paraissent pas toujours sous leur plus beau jour, tantôt glorieux et forts, tantôt ridicules.

Plus moderne et accessible que l'Edda (je suppose : je ne l'ai pas plu), c'est une porte d'entrée idéale pour découvrir cette riche mythologie.

https://minetsbooks.wixsite.com/critiqueslitteraires/accueil/la-mythologie-viking

par Miney
American Gods American Gods
Neil Gaiman   
Qu'advient-il des dieux lorsque la religion est remplacée par le consumérisme et les rites par la publicité ? Et s'ils ne disparaissaient pas quand les hommes cessent de croire en eux ? Dans ce livre, les dieux sont des clandestins : amener dans l'inconscient des hommes, ils se retrouvent piégés dans un nouveau monde qui ne veut plus d'eux. Victimes du melting pot. Vivant de combines, essayant de s'intégrer ou de tirer leur épingle du jeu.
Tout au long de ce road novel, Ombre et Voyageur nous emmènent jusqu'aux racines de la culture américaine et de ses contradictions, et c'est jouissif.