Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de lhbhb : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Les Chroniques de Narnia, Intégrale : Le Monde de Narnia Les Chroniques de Narnia, Intégrale : Le Monde de Narnia
C. S. Lewis   
Un gros livre, possédant une police assez petite mais qui se laisse facilement dévorer de la première à la dernière page ! Plongez au coeur d'un monde trépident d'aventure, de fantastique et de suraturel !

Un seul mot à dire... NARNIA !

par monique
Resident Evil, tome 5 : Némésis Resident Evil, tome 5 : Némésis
S.D. Perry   
Alors ce tome est carrément addictif, peut-être même est-il le meilleur jusqu'à maintenant. J'ai adoré une fois de plus les personnages principaux (la combinaison Jill-Carlos m'a comblée) ! Il n'y a aucun temps mort, l'action est présente du début jusqu'à la fin et, de la sorte, on tourne les pages sans s'en rendre compte !

par Azamoon
Le Faucheur, Intégrale Le Faucheur, Intégrale
David Gunn   
Un space opéra SF pleins de rebondissements, dans un univers où la Terre n'est plus qu'une légende d'hérétiques. Les trois factions rivales les Octaviens avec leur Empreur-Dieu, l'Union Libre avec son peuple immortel qui stock leur vie dans des puces implanté et change de corps quand ça leur chante et les Exarches des humains contaminés par un virus, qui les transforment en machine psychique.
Ces trois factions se font une guerre politique, de pouvoir et de territoire. Sven et ses Aux' devrons survivre, à n'importe quel prix.

par eydura
Pontesprit Pontesprit
Joe Haldeman   
Des êtres multiformes et télépathes anéantissent avec une violence inouïe les membres d'une expédition de routine chargée d'explorer une planète jugée sans danger. On ignore tout de leurs mobiles, aucune communication avec eux n'est possible. Or tout porte à croire qu'ils se préparent à envahir la Terre. Dernier espoir de l'humanité : établir le contact avec eux par le truchement d'un petit animal extraterrestre récemment découvert sur une autre planète ; un animal ayant la particularité d'établir un lien psychique entre les deux êtres qui le touchent en même temps. Mais la compréhension peut-elle naître entre deux races orgueilleuses que tout semble opposer ? Par l'auteur de l'inoubliable Guerre éternelle et du Vieil homme et son double, un space-opera d'une profonde originalité, à mi-chemin entre Etoiles garde-à-vous de Robert Heinlein et Starship Troopers, son adaptation cinématographique réalisée par Paul Verhoeven.

par EricB
La Reine des anges La Reine des anges
Greg Bear   
La reine des anges est un lieu,une église en Hispaniola reconstruite après la grand tremblement de terre de 2018 de Port au Prince. Au seuil de 2048, un crime terrible à été commis à Los Angeles. La violence dans le futur est annihilée par la thérapie reconstructrice des personnalités, . L'auteur du meurtre est un poète adulé, pourquoi a t-il tué ? A t-il trouvé refuge en Hispaniola dont il admire le reconstructeur ? Recherché par les Sélecteurs avide d'une vengeance destructrice qui retourne au centuple la souffrance infligée par le criminel, son "pays de l'esprit" sera sondé par deux chercheurs au péril de leur propre intégrité.Qui aurait pris sa place ? Qu'en est il de ce frère en poésie qui semble imprégné de cette même folie.? La vengeance ne risque t elle pas d'atteindre un faux coupable, voire un coupable inconscient ?
Et cette sonde habitée par une intelligence artificielle, perdue à des années lumière, va t-elle reposer sous un autre angle le problème de la conscience ? Qu'est ce qu'être coupable, qu'est ce qu'être humain ? Peut on fabriquer une conscience, peut on écraser une conscience en la remplaçant ? Autant de questions profondes que l'auteur d'Eon nous adresse dans ce récit onirique et cauchemardesque à la fois..

par amazon02
Les Olympiades truquées Les Olympiades truquées
Joëlle Wintrebert   
Un très bon roman d'anticipation auquel on a peur de croire tellement tout pourrait être vrai dans le futur. Dans cette dystopie le monde du sport est montré sous son aspect le plus abject, les sportifs ne sont plus maître de le corps, ils ne sont plus libres de leurs choix. Il en va de même pour le monde en général qui est manipulé par les médias et les gouvernements. L'auteur décrit ce monde de façon très crue, sans nous épargner et ce jusque dans les dernières pages !

par phinou
Dominium Mundi, Livre II Dominium Mundi, Livre II
François Baranger   
Et voilà, c'est fini...

Et oui, toutes les (très) bonnes choses ont une fin… malheureusement…

Je viens à l’instant de terminer ce livre II et j’en subi encore les effluves grisants dans mon esprit…

Mon commentaire vient un peu tard, mais j’ai une excuse, j’ai relu le 1er tome avant d’entamer celui-là (en même temps ce Livre II est sorti 1 mois plus tard que prévu alors bon…), et je tiens à préciser que, parmi les nombreux romans que je possède depuis que je me suis replongé dans la lecture (intensive !) il y a 8 ans, c’est la 1ère fois que je relis un roman… Ce simple fait me démontre à quel point j’ai été marqué par la lecture du 1er Livre, que j’ai adoré.

Que dire de celui-ci…… Je ne sais même pas par où commencer, aussi je préfère prévenir tout de suite que, si mon commentaire apparait confus, c’est involontaire de ma part et dicté par les nombreuses et intenses réminiscences que sa lecture au cours des dernières semaines ont provoqué chez moi.

Ce Livre débute donc au débarquement sur Akya, et il faut préciser que nous nous concentrons beaucoup sur les 2 héros principaux que sont Tancrède et Albéric, les autres personnages prenant un recul certain (notamment les Seigneurs et avec eux la politique…) pour laisser le lecteur profiter pleinement de nos 2 héros.

La lecture s’est avérée tout aussi plaisante que lors du 1er Livre (hormis quelques fautes de frappe par ci par là, quelques articles manquant ou en trop ! Rien de bien méchant !!), et les trajectoires de nos 2 héros sont passionnantes, tout comme la prise de connaissance de ce (surprenant) peuple Atamide s’avère très intéressante !

L’aspect technologique, que je relevais déjà dans mon commentaire du Livre I, se renforce ici, c’est tout à fait passionnant de lire les technologies imaginées par l’auteur, elles sont en fait criantes de vérité, c’est-à-dire que ça ne m’a pas paru si extravagant que cela, on se l’imagine réalisable.

Le roman reste toujours à l’écart des grands messages idéologiques que l’on pourrait trouver naïfs, et qui se masquent parfois dans des romans futuristes ou non, mais curieusement, quand bien même cette (saine) absence ne fait aucun doute, le lecteur que je suis n’a pu qu’en arriver lui-même à la conclusion qui s’impose…

En cela, déjà, coup de chapeau, « bien joué » Cher François !! Je ne le souhaitais pas, je pouvais le craindre, il n’est pas venu... par votre biais en tout cas ;-)

Tout comme vous avez réussi, comme matériau de base, à utiliser les croisades du moyen-âge sans tomber dans le piège intimement lié de la religion, vous ne vous faites jamais l’avocat des Grands Messages idéologiques… et pourtant… je n’ai pu m’empêcher de me dire : « mais qu’est-ce qu’il m’a fait là ? » C’est ainsi qu’on apprend les origines de la fameuse (car seulement effleurée) Guerre d’Une Heure, très intéressante partie dont j’ai apprécié la lecture…

Bref, revenons-en à nos (2) moutons, batailles épiques formidablement narrées, intrigues savamment distillées et rebondissements réguliers, tout est là pour nous tenir en haleine et à aucun moment, au cours des superbes 800 pages de ce roman, je ne me suis ennuyé ! Rien ne m’a été épargné en tant que lecteur assidu de ce roman, et surtout pas cette terrible page, peu après 15h04… où j’ai presque vu le sol s’ouvrir sous mon canapé !!!!! Raaaaaah, quelle rudesse, quelle inexorabilité, quelle… bon bref, pas gentil !!! Mais alors pas gentil du tout !!!!!!! Et mon empathie alors ? Vous y avez pensé ??? Fâché, voilà ce que j’étais, très fâché, et ce n’était pas le seul sentiment qui m’étreignait (c’est le terme…).

Enfin, que voulez-vous, c’est ainsi… Akya, c’est pas le monde des bisounours…

On appréciera (ou pas en fonction de ses affinités) la fin du roman, personnellement je m’en suis délecté (ou presque donc… grrrr) et c’est avec une certaine anxiété que je me suis rapidement rapproché de cette page 796 et de son point final, non sans relever le dernier clin d’œil de l’auteur, qui n’en rate décidément pas 1 pour nous secouer comme des pruniers (ou des cocotiers en fonction de vos latitudes – moi c’est les pruniers… « alas ! »), pour finalement percuter de plein fouet ledit point, et sentir un certain vide je dois bien l’avouer, d’autant que ce commentaire est écrit à chaud (c’est mieux quand c’est bien frais ! – contradictoire non ? –).
En conclusion, un superbe roman, une magnifique histoire qui aura fait mon quotidien depuis la sortie du Livre I en octobre dernier, superbement écrite et dotée d’un suspens, de rebondissements et d’une originalité qui ne font que faire monter cette pression bienvenue ! Quant aux personnages, complexes et attachants, ils sont parfaits pour les rôles… Excellent casting !

*soupir* mais que vais-je bien pouvoir lire à présent qui va autant me transporter et m’emmener loin dans ce que tout lecteur de roman souhaite, l’imaginaire ! Et ben je ne sais pas (si quelqu’un a une idée, je suis ouvert !), à part attendre le prochain roman de François Baranger… ;-)

NB : tombé sous le charme des talents artistiques de l’auteur dès que mes yeux se sont posés sur la couverture du 1er Livre, je me suis intéressé à ses autres réalisations et ai visité sa page, bien (les dessins sont magnifiques)/mal m’en a pris car le doute m’a assailli durant toute ma lecture, je vous invite donc à vous abstenir de trop fouiner dans ses dessins avant de terminer la lecture de ce superbe roman.