Livres
606 773
Membres
698 241

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

L'Heptaméron



Description ajoutée par Sadess 2010-09-02T14:07:35+02:00

Résumé

L'Heptaméron est une oeuvre à la croisée des discours religieux et mondain, où diffèrent sans s'exclure amour sacré et amour profane, et qui transmet depuis des siècles le testament spirituel, vivace, émouvant et profondément humain d'une des grandes dames de l'Histoire de France. Soeur de François 1" et grand-mère de Henri IV, Marguerite d'Angoulême, reine de Navarre, ajoué un rôle essentiel dans la vie culturelle de la Renaissance française. Avec l'Heptaméron, elle a composé un recueil de nouvelles inspiré du Décaméron de Boccace, resté inachevé (72 nouvelles) au moment de sa mort (1549). Cette édition est basée sur l'étude et la restitution des variantes des dix-neuf manuscrits recensés et des deux seules éditions du XVIe siècle (1558 et 1559). Une annotation riche, un glossaire et un index font de cette édition critique la nouvelle référence pour la lecture et l'étude de ce classique de la littérature française de la Renaissance. -

Afficher en entier

Classement en biblio - 92 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par EchletiaCadelus 2016-12-04T23:11:05+01:00

"Et pour en fuir l'occasion ne voulut plus fréquenter sinon gens de dévotion, pensant bien que l'occasion faisait le péché et ne savait pas que le péché forge le péché."

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Blog_Oceane 2021-08-27T09:48:07+02:00
Bronze

J'ai lu ce livre dans le cadre de mes études.

Il est vrai que j'avais peur de m'ennuyer en lisant ce recueil de nouvelles datant du XVIe siècle en moyen français (vieux français). Cela était fastidieux mais ô combien intéressant. Il s'agit d'un recueil de nouvelles inachevé s'inspirant du Décaméron de Boccace avec pas moins de 72 nouvelles. Je suis agréablement surprise que ce soit Marguerite de Navarre, sœur de François Ier et reine de Navarre et défenseuse du rayonnement culturel, qui en soit l'auteure car elle aborde des thèmes scandaleux, des thèmes indignes de son rang d'en évoquer publiquement. Néanmoins, elle ose et j'ai eu l'impression que toutes ses nouvelles sont vraies. Le sont-elles vraiment ? Je pense pas avec les propos finaux comme un sous-entendu sur le projet qu'est L'Heptaméron.

J'ai beaucoup aimé la plume de l'auteure car elle arrive à adopter différents tons et nous plonger dans son histoire : un groupe de personnes réunies chaque jour pour raconter des anecdotes sur l'amour, la religion, les hommes et les femmes. Ce fil conducteur va entraîner les 72 nouvelles. J'apprécie car l'auteure se met en scène, s'implique indirectement et fait en sorte que tout ceci soit crédible et réel. Il est vrai qu'elle a sûrement pu entendre des anecdotes ou bien les ragots de la cour sans oublier son impressionnante culture. Je ne saurais définir les sources de ses nouvelles comme ça car tout est possible.

Concernant les thèmes abordés, je dois dire que Marguerite de Navarre peut être considérée comme une "féministe" de son temps puisqu'elle défend ardemment la condition de la femme et la vision même. Cependant, je ne dirais pas que c'est totalement une féministe puisqu'elle n'hésite pas à critiquer les femmes pour les mettre au même piédestal que les hommes et vice versa. L'homme est l'égal de la femme, il n'y en a des bons et des mauvais. C'est là que l'auteure nous montre la complexité humaine à travers de nombreuses situations allant d'un viol, à un meurtre ou bien à une farce digne du théâtre ou un véritable amour. Nous avons donc toutes les émotions sur les relations entre les hommes et les femmes. Par ailleurs, l'objet central du recueil est l'amour car nous l'avons à toutes les sauces : l'amour véritable, l'amour pervers, l'amour forcé... Vous aurez donc d'autres thèmes en lien comme le harcèlement sexuel, la fausseté, l'infidélité, etc. En tout cas, nous avons une vision assez fidèle à la réalité.

Enfin, je voudrais m'attarder un peu sur le 3ème thème majeur du livre : les religieux. Effectivement, Marguerite de Navarre met en scène des religieux dans plusieurs de ses nouvelles. Il est clair qu'elle les critique par leur hypocrisie, le fait de profiter de leur position de prêtre, de leur vénalité, de leur malhonnêteté, etc. Très peu sont décrits comme de bonnes personnes avec une morale digne d'être un représentant de Dieu. Ce qui représente bien la vision de l'auteure sur eux et les problèmes religieux de la Renaissance puisque beaucoup vont trouver une alternative à la religion chrétienne : le protestantisme, entre autres.

En tout cas, ce livre est résolument moderne sur sa mentalité et il est surtout essentiel pour la littérature car c'est un petit OVNI qui est à la fois un recueil de nouvelles mais aussi une critique voire un essai à travers les débats entre les participants de ses journées "on raconte des anecdotes" ; sans oublier les discours moraux et religieux. Outre cela, il est essentiel pour connaître la société du XVIe siècle que ce soit leurs mœurs, les faux-semblants puisque cette société n'est fondée que sur les apparences et peut se révéler cruelle derrière, l'importance de la royauté...

Pour conclure, je ne regrette pas d'avoir lu cette petite pépite qui mériterait d'être plus connu car elle a son importance et je trouve que cela se lit assez vite (si vous lisez 5 nouvelles par jour) malgré un vieux français nécessitant quelques bases.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Colyn-99 2021-07-04T00:19:47+02:00
Lu aussi

Largement inspiré du Décaméron de Boccace, Marguerite y va de son talent dans l'écriture de son chef d'œuvre : l'Heptaméron. Cela reste un roman qui n'est pas si simple à lire dû à l'utilisation du vieux français. Ce roman n'en ai pas moins inintéressant puisque notre lecture évolue au milieu de nouvelles ( parfois banales mais souvent centrées sur la question de fidélité, de la vertus ou de la vengeance ) écrites avec qualité par celle qui fut duchesse d'Alençon puis reine de Navarre. L'œuvre mérite d'ailleurs d'être modernisée au niveau de la langue afin de la rendre plus accessible.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Julma 2020-04-04T11:48:55+02:00
Argent

Alors que le mauvais temps endommage le pont qui devait les conduire de l'autre côté de la rivière, un groupe de voyageurs se réfugie dans une abbaye. En attendant que le pont soit réparé, l'une d'entre eux propose qu'ils se réunissent chaque jour et raconte une histoire chacun à leur tour. Ainsi, ils occuperont leur temps jusqu'à la fin des travaux.

C'est donc un mise en abyme des histoire dans l'histoire qui se profile. Les voyageurs racontent leur conte et les autres expriment alors leur opinion dessus. Les nouvelles tournent souvent autour des vertus de la femme: est elle louable ou méprisable ? Aimable ou démoniaque ? Chaque nouvelle expose un cas (impliquant souvent tromperies et autres viols) dans lequel il s'agit de décider si la femme est bonne ou mauvaise. Bref, le dose de machisme est bien présente. Heureusement qu'il y a des femmes dans le groupe de conteurs pour essayer de redorer leur blason.

J'ai pourtant été étonnée de la modernité de certaines opinions. En effet, dans plusieurs nouvelles les femmes comme les hommes prennent des amants et parlent d'amour et de sexualité hors mariage qui ne sont finalement pas si condamnés que ça par Marguerite de Navarre. Elle laisse entrevoir un point de vue bien moins rigide que ce à quoi je m'attendais de la part d'une reine du XVIe siècle.

Hormis le fait que les nouvelles finissent par toutes se ressembler à force de tourner autour du même thème, le recueil, bien qu'inachevé, est agréable à lire. La langue est un peu difficile au début mais on finit par s'habituer à l'orthographe fluctuante et aux mots oubliés.

Un classique incontournable qu'il faut avoir lu.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Hope-S 2020-03-04T18:25:17+01:00
Lu aussi

Un recueil de nouvelles écrit par la soeur de François Ier, une femme particulièrement intéressante. Ce recueil est beaucoup plus digeste que ce à quoi je m'attendais, c'est parfois léger, parfois lourd, parfois drôle, parfois sordide, une mosaïque complète (autant que peut l'être une oeuvre inachevée) d'histoires inscrite dans un récit-cadre évolutif de façon intelligente, inspirée du Décaméron de Boccace. Je conseille cette lecture (dans une édition dont l'orthographe a été révisée, la lecture sera plus fluide qu'avec l'orthographe de l'ancien français !)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Idelma 2019-04-10T20:47:41+02:00
Bronze

Les questionnements autour du rapport homme et femme ne datent pas d'aujourd'hui. Ces nombreuses nouvelles donnent chacune un aperçu des mœurs du XVIème siècle. Des récits plus ou moins plaisant pour tout les goûts.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MagEmyOow 2018-04-25T08:54:15+02:00
Lu aussi

Certains contes sont plaisants, d'autres tragiques, et quelques uns encore scatologiques. Ouvrage intéressant à étudier. C'est une littérature différente de la nôtre, avec des attentes et des buts différents.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par EchletiaCadelus 2016-12-04T23:07:07+01:00
Bronze

Si l'on cherche à le lire d'une traite, l'Heptaméron est difficile est lassant. Cependant, chaque journée peut être lue séparément, et même chaque histoire (accompagnée évidemment de la discussion qui la suit et la commente) peut aussi être lue comme une oeuvre à part entière. Marguerite de Navarre profite de ce format pour parler d'énormément de thèmes sous une forme ludique très appréciée à son époque, avec des personnages-narrateurs que l'on suit facilement. Cependant, je pense que le texte mériterait qu'on en modernise la langue afin de faciliter la lecture.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Kallyx 2016-04-20T16:20:57+02:00
Lu aussi

Oeuvre à la fois riche et lassante. J'ai du mal à me positionner par rapport à cette lecture. D'un côté, les thèmes et les schémas reviennent toujours plus ou moins, ce qui fait qu'on en a déjà marre avant le milieu du livre... Et d'un autre, je la trouve très intéressante en ce qui concerne les devisants, leurs prises de position et leur évolution au cours des journées.

Je conviens cependant que la lassitude peut provenir de la langue qui n'est pas facile. En somme, il faut s'accrocher pour le finir.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par sarah42100 2015-03-15T14:54:18+01:00
Pas apprécié

C'est une oeuvre inspirée du Décaméron de Boccace ,qui au est très bien mais devient très lassant à force.

Cependant cela reste une oeuvre littéraire de base.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par marquisedemerteuil 2011-08-02T23:32:35+02:00
Envies

Quelqu'un sait s'il y a possibilité de le trouver en moyen français? ça fait une éternité que je le cherche mais je ne l'ai pas encore vu dans cet état de langue...

Afficher en entier

Date de sortie

L'Heptaméron

  • France : 1996-11-01 - Poche (Français)

Activité récente

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 92
Commentaires 11
extraits 5
Evaluations 18
Note globale 7 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode