Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de lianne80 : Je suis en train de lire

retour à l'index de la bibliothèque
Kayla Marchal, tome 1 : L'exil Kayla Marchal, tome 1 : L'exil
Estelle Vagner   
C’est lorsque les Éditions du Chat Noir ont dévoilé la magnifique couverture, signée Alexandra V Bach, et le résumé du livre que j’ai complètement craqué pour celui-ci ! Et la mention à Cassandra O’Donnell (dont j’adore les romans) aura fait pencher d’autant plus la balance pour que je précommande le livre dès que possible.

Après lecture, je peux confirmer sans hésitation mon gros coup de cœur pour ce roman. Aussi bien pour la couverture que pour cette histoire absolument géniale. Pour tout vous dire, je n’ai pas mis longtemps à le lire tant il m’était impossible de quitter Kayla et les autres morphes. Je prendrai d’ailleurs plaisir à le relire au même dire que certaines autres de mes sagas chouchou qui trônent dans ma bibliothèque !

Trêve de blabla, parlons un peu de l’histoire ! Nous suivons l’histoire de Kayla, jeune morphe de 18 ans étant dans l’incapacité de se transformer en louve. Rejetée et persécutée par sa Meute, elle se fait exiler par son Alpha, son grand-père, qui lui fait comprendre qu’elle n’est pas assez pure pour rester avec eux. C’est lorsqu’elle s’arrête dans une ville voisine, pour prendre un verre, qu’elle tombe sur Ian, le fils Alpha de la meute locale. Il lui rappelle qu’elle doit se présenter auprès de son père si elle souhaite rester dans cette ville. Dès lors, elle essaye de se faire une place parmi eux afin d’en apprendre un peu plus sur sa mère qui est morte lorsqu’elle était encore très jeune. C’est à travers quelques rencontres qu’elle commence à apprendre la vérité sur elle, sur son passé et surtout qu’elle apprend à ses dépend que les apparences sont souvent trompeuses…

L’histoire et les légendes qui racontent l’apparition des premiers Morphes et Polymorphes sont assez originales pour sortir du lot et en faire un roman à part. L’auteure capte notre attention et l’on plonge dans un récit palpitant où les complots et les mystères s’accumulent au fil des pages.

Je dois dire que pour certaines révélations, je ne m’y attendais vraiment pas ! L’auteure réussit à distiller les informations aux comptes gouttes tout en cachant formidablement bien le jeu de ses personnages. Même si je me doutais de quelque chose pour au moins l’un d’entre eux !

D’ailleurs, un autre personnage m’a laissé perplexe durant tout le roman : Jeremiah. Encore maintenant, après avoir refermé le livre, je ne sais vraiment pas quoi penser de cet homme à femme et j’ai dû mal à saisir son rôle dans cette histoire. On sait peu de chose sur lui, malgré quelques détails par-ci par-là et la révélation de la fin m’a enfoncé encore plus dans ma perplexité. Je ne doute pas qu’on en saura plus le prochain tome mais c’est assez frustrant de rester dans le flou !

En bref, c’est un très bon coup de cœur pour ce premier tome plein d’originalité et de rebondissements où l’on ne s’ennuie pas une seule seconde. On tourne les pages cherchant à déceler le vrai du faux en se rendant compte qu’on fait totalement fausse route. Et si vous n’êtes pas convaincue par l’histoire, à n’en pas douter, vous serez charmer par les mâles qui entourent notre jeune morphe et qui feront danser vos hormones.

http://bookandcie.weebly.com/9753-chroniques/kayla-marchal-tome-1

par Cassije
La Reine Rouge, Tome 2 : La Clé du Menteur La Reine Rouge, Tome 2 : La Clé du Menteur
Mark Lawrence   
Ce tome est encore meilleur que le premier. Il fait passer la trilogie de La Reine Rouge de "très bonne" à "époustouflante". En deux tomes, elle surpasse dans mon cœur la trilogie précédente de Mark Lawrence, L'Empire Brisé.
J'ai de bonnes raisons. D'abord, les personnages. Je m'y attache, même aux nouveaux, plus profondément que je ne me suis attachée aux Frères de Jorg Ancrath, plus profondément que bien d'autres personnages d'autres livres que j'ai pourtant préféré.
Un autre point très important est le style de Mark Lawrence. Vous le voyez s'améliorer à vue d’œil avec chaque livre : plus fluide, moins brouillon et confus, vraiment épique et haletant dans ses meilleurs moments.
Aussi, et c'est la première fois que ça me frappe en cinq livres, le traitement qu'il fait de la magie, est très original. Jusque-là je le trouvais brouillon et mal défini, et ce n'est qu'avec cette lecture que j'ai compris : c'est fait exprès. Enfin un livre dont les protagonistes ne comprennent pas comment marche la magie, quelles sont ses règles. Mêmes les personnages qui la pratiquent ne savent pas où elle s'arrête, d'où elle vient. Enfin un livre où elle est traitée comme un élément vraiment mystérieux, qui peut déconcerter le lecteur voire le mettre mal à l'aise, où on ne le materne pas en lui donnant toutes les clés de ce monde si vaste! C'est un des éléments qui fait que la fantasy de l'auteur est neuve.
Un autre est l'existence des Bâtisseurs, autrement dit, nous. Les références à notre monde font sourire, mais parfois on croise un élément que nous-même on ne comprend pas et qui nous plonge autant dans le doute que les personnages. Que s'est-il passé après le jour des Mille Soleils? Quelle malédiction les Bâtisseurs ont-ils laissé que la Sœur Silencieuse essaie de combattre? Et surtout, qu'est-ce que la Roue d'Osheim?
J'ajoute que les flash-backs, qui n'ont pas plu à certains, sont très utiles pour comprendre ce qui se passe sur ce grand échiquier qu'est l'Empire Brisé. Ils permettent de s'attacher à Alica Kendeth et d'un coup le nom "La Reine Rouge" est tout à fait justifié. J'ai vibré chaque fois qu'elle était présente.
Pour finir, la fin. Mark Lawrence sait finir ses livres sur un paragraphe qui vous insuffle de l’énergie et vous donne envie de revenir, et cette fois, il s'est surpassé, mais ça, vous le verrez vous-mêmes ;)

par Natiguane