Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Commentaires de livres faits par lianne80

Extraits de livres par lianne80

Commentaires de livres appréciés par lianne80

Extraits de livres appréciés par lianne80

Les plus récents d'abord | Les mieux notés d'abord
http://delivreenlivres.blogspot.fr/2017/04/avis-en-vrac-36.html

Un super dernier tome, aussi prenant que les précédents même si il est sur un ton un peu plus sombre. Je trouve qu'il clôture vraiment bien la série.

Plusieurs événements se déroulent en succession rapide et troublent la vie de nos héros. Un elfe noir inconnu est retrouvé mort avec un curieux tatouage sur le bras juste à coté de chez Isabel, un des amis de Griffon est soupçonné d'avoir assassiné un mage d'un clan rival, Une séries d'attentats secoue Paris ... le tout en pleine élection des représentants du conseil magique qui règne sur la ville ...

On reprend le schéma des tomes précédents, une séries d’événements et d'enquêtes différentes occupent Griffon et Isabel et tout devient compliqué pour eux.
Comme avant j'ai bien aimé les différentes trames narratives (non, elles ne sont pas toutes liées, ça serait trop facile), j'aime bien le fait que nos deux héros ne savent plus ou donner de la tête car tout semble arriver en même temps.
Ce que j'ai bien aimé ici c'est que les découvertes se font vraiment petit à petit, on n'est pas totalement dans le flou tout du long avec une grosse révélation à la fin. On en apprends un peu plus à chaque fois, reliant les points entre eux et donnant une enquête un peu plus structurée.
Au final ça n'est pas vraiment un gros changement, on a juste un rythme un peu plus lisse et qui fait monter la tension au fur et à mesure.

J'ai bien aimé aussi le fait qu'on finisse par en apprendre plus sur Isabel et la façon dont elle a fini par faire sa vie sur terre, ses secrets bien gardés et qui seront remis en question ici.

C'est le premier tome de cette série ou je peux dire ça mais j'avais deviné une grosse partie de la fin bien avant nos héros. Bon pas tout bien sur, parce que je m'étais imaginé une histoire bien plus complexe que celle qui est arrivé et du coup j'avais faux sur certains points. Après ça ne m'a pas tout gâché la lecture parce qu'il n'y a pas que les faits qui sont importants mais la façon dont ils sont résolus et du coup j'ai quand même eu ma part de découvertes.

Je suis quand même triste d'avoir terminé cette série, chaque tome était très divertissant, une lecture que j'ai énormément apprécié au final.

16.5/20
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
http://delivreenlivres.blogspot.fr/2017/04/avis-en-vrac-36.html

Encore un tome super fun, on continue la suite des aventures de nos personnages dans leurs quêtes respectives.

Alisa arrive enfin sur sa planète natale, dernier bastion de l'empire mourant. Planète ou elle espère retrouver sa fille, réunion qu'elle attends depuis un an, lorsqu'elle a appris la mort de son mari.
Mais une série de mauvaises nouvelles arrive, premièrement elle n'est pas la bienvenue et on lui refuse l’accès au sol, et en plus à la fois l'empire et l'alliance (qui surveille la planète le plus proche possible) lui collent au derrière, les uns pour récupérer l'artefact d'un de ses passagers et les second pour capturer le cyborg à bord qui est sur la liste des most wanted avec une énorme prime sur sa tête...
La pauvre Alisa se retrouve donc totalement coincé entre les deux.

Encore une tome plein d'aventures et d'action, le tout sur un rythme rapide du début à la fin. Nos personnages passent tous par de nombreuses fusillades et courses poursuites avant d'arriver à leurs fins.
J'apprécie de plus en plus les personnages. Même les moins sympathiques d'entre eux commencent vraiment à se dévoiler et nous font découvrir ce qu'ils ont dans le ventre. J'aime bien aussi le fait que chacun a ses allégeances qui sont différentes mais que malgré tout ils arrivent à vivre cote à coté pendant assez longtemps sans que ça parte dans de gros débats politiques ou autres (ce qui aurait tout à fait été possible). C'est vrai que dans ce tome les chemins divergent beaucoup plus que dans le premier, mais c'est normal que que les personnages apprennent à se connaitre.
Tout n'est pas au beau fixe mais ils font contre mauvaise fortune bon coeur et arrivent à se supporter.

Pour l'instant on nage encore bien dans le mystère, on a bien plus de questions qui arrivent que de réponses. On voit bien qu'on est encore dans la phase ou l'auteur monte son intrigue et pas encore dans celle ou on aura nos réponses.
Mais du coup ça reste bien mystérieux et j'aime beaucoup.

Bref un très bon tome, comme le précédent. Toujours trop court, bien sur. J'en veux plus !

17/20
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
http://delivreenlivres.blogspot.fr/2017/04/avis-en-vrac-36.html

Ce livre est vraiment ce qui se fait de plus classique et de plus sympa en romance historique. Et si le thème a déjà été vu et revu j'apprécie toujours autant les personnages et l'humour !

Suite aux événements du tome précédent débauché Lord St Vincent n'est plus en odeur de sainteté auprès de ses anciens amis, et il est toujours au bord de la faillite.
Donc lorsque Evangeline Jenner arrive en lui proposant le mariage, un mariage de raison mais qui pourrait arranger tout ses problèmes, il saute sur l'occasion. Mais la timide et bégayante jeune femme va vite s'imposer comme un élément qu'il ne pourra pas mettre de coté ...

Comme je le disais on est dans le thème sans doute le plus vu dans ce genre de roman : le débauché repenti. Mais cela donne mon tome préféré de la série, à croire que je ne me lasse pas de ce genre d'histoire.

Je dois dire que je n'attendais pas grand chose Evangeline, on ne l'entend pratiquement pas dans les tomes précédents, et je n'avais pas du tout idée de quel personnage elle était avant. Et j'ai été agréablement surprise. Son enfance a été relativement horrible et elle en est ressorti à la fois blessée mais plus forte. Maintenant qu'elle a droit à sa liberté elle n'a pas l'intention de se laisser reprendre une seconde fois. Du coup elle sait exactement ce qu'elle veut et ne se considère pas comme une victime ou une femme à protéger.

C'est cet étonnant cocktail dans une jeune fille d’apparence frêle et effacée qui va finir par capturer Lord St Vincent. Libertin sans scrupule, il ne comprends pas du tout pourquoi il réagit de façon si forte en sa présence. Il a l'habitude du désir, il joue avec celui des autres depuis toujours donc quand il s'aperçoit qu'il est de l'autre coté maintenant il ne sait plus du tout ou il en est. Il se rend compte ensuite qu'en plus d'être indépendante elle n'est pas une plante verte et qu'elle a de l'esprit, c'est le second point qui finira par avoir raison de lui.

Au final c'est vraiment la combinaison des personnages intéressants et surprenants et de l'humour de leurs dialogues qui donne les gros points fort de ce tome qui est mon préféré dans la série.

17/20
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
http://delivreenlivres.blogspot.fr/2017/04/avis-en-vrac-36.html

Encore un tome très sympa dans cette série.

Ashley, qui est depuis toujours la dogsitter de Marlowe (le chien de Remy) et fait quasiment parti de sa famille étendue a disparu mystérieusement.
Remy part donc à sa recherche. Il ne s'attendait pas du tout à se retrouver au beau milieu de deux sorciers fou de puissance et de revanche ...

Je n'en dit pas plus parce que l'histoire se développe petit à petit dans ce tome et que ça gâcherais pas mal du suspense.

Dans les premiers tomes ce qui était le plus évident c'était que la série reposait énormément sur le personnage principal. Mais au fur et à mesure on a en plus une très bonne intrigue et un univers qui c'est vraiment créé autours de nous et qui donne un bonne profondeur au tout. J'ai du mal à comprendre pourquoi cette série n'est pas plus connue.
Le personnage de Remy est toujours aussi sympathique. Après son passage à vide des tomes 2 et 3 du à sa dépression, il est enfin revenu à un stade même meilleur que celui qu'il était avant, étant plus en paix et uni avec son séraphin. Mais il garde sa personnalité paisible dés que le danger est parti, et même en plein dans la bataille il cherche toujours à résoudre les choses de façon pacifique quand il le peux.

Le thème de ce tome tourne autours du mythe des Golems que des anges ont enseigné aux Juifs pour se défendre, connaissance qui a perduré par delà les siècles. On suis aussi d'un autre coté les même anges qui avaient enseigné cette magie aux humains et qui ont été sévèrement punis pour ça. Cela donne en plus de la partie de Remy un puzzle avec pas mal de camps différents (car tous ne sont pas unis) autours de l'intrigue principale.

Au final j'ai mieux aimé ce tome que les trois précédents, je ne sais pas si je l'ai mieux aimé que le premier mais c'est quasiment pareil je pense. Il me reste deux tomes pour la terminer que j'ai hâte de lire maintenant.

16.5/20
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 21-04
http://delivreenlivres.blogspot.fr/2017/04/dark-matter-de-blake-crouch.html


Un bon thriller. Bon il ne rentrera pas dans mes coups de cœur mais il a été un bon page turner et j'ai vraiment apprécié ma lecture.

Ce livre m'a un peu fait penser à la série Fringe, en plus dynamique. D'ailleurs, plus que le coté "autre vie" c'est surtout ce coté double-soi qui fait l’intérêt du livre. Se poser la question à quel point les autres soi des autres mondes, qui ont pris d'autres décisions (ou autre) sont différents de nous même.

J'ai bien aimé le coté scientifique. Non pas parce que l'idée soit nouvelle ou que l'auteur ai fait un super travail de recherche pour rendre ça "probable", mais parce qu'il arrive à nous expliquer tout de façon suffisamment simple et claire pour qu'un novice en science ne s'y perde pas, tout en rentrant suffisamment dans les détails pour ne pas avoir l'impression qu'on survole la chose.
Pour résumé ma lecture je dirais qu'en gros ce livre est passé comme une fusée entre mes mains : à peine commencé qu'il était terminé. Je l'ai commencé en début d'après-midi un jour de congé et je l'ai terminé dans la soirée. Il m'a vraiment entrainé dans son histoire, avec son rythme rapide et haletant. Je n'ai pas du tout vu le temps passer.

Si je devais quand même trouver des défauts je dirais que premièrement ce n'est pas un sujet très original, il a déjà été abordé a de nombreuses reprises et souvent avec succès. Ce qui fait qu'il a de sérieux concurrents et qu'a coté des autres ce n'est pas forcement le meilleurs.
Le second point est la dernière partie du livre, que j'ai trouvé un peu "too much". du coup elle était un peu brouillon, vraiment TROP. C'est sans doute la partie que j'ai le moins aimé et c'est dommage qu'elle arrive à la toute fin (même si j'ai aimé le final quand même, je vous rassure). C'est la raison pour laquelle ce livre ne rentrera pas parmi mes favoris du genre.

16.5/20
(critique complète sur mon blog)
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
http://delivreenlivres.blogspot.fr/2017/04/soulwood-book-2-curse-on-land-de-faith.html

J'ai mi un certain temps avant de commencer ce tome, il était dans ma PAL depuis quasiment 6 mois. En fait j'avais un peu peur, parce que le tome précédent m'avait bien touché avec un thème très fort et que je n'aime pas être autant bouleversée.
Mais en fait finalement il est vraiment super bien passé.

Cette histoire commence quelques mois après le tome précédent. Grâce à sa formation Nell est maintenant vraiment dans le FBI, bien qu'ayant encore le status de Trainee.
Elle intègre donc l'équipe de PsyLED de Rick.
Sa première enquête commence de façon très bizarre, à propos d'animaux ayant des comportements anormaux. On a trouvé des cerfs sur une route se laissant renverser par des voitures sans même bouger ou des canards dans une marre qui tournent en rond inlassablement jusqu’à en mourir de fatigue.
Bien que le psy-mettre (l'appareil leur permettant de savoir si il y a de la magie sur place) leur indique clairement que le lieu en est plein, personne n'a jamais vu ce type de magie en action. Mais Nell quand elle commence à enquêter s'aperçoit qu'il y a une présence endormie au plus profond sous terre, une présence énorme mais endormie à l'heure actuelle ... et le sors qui affecte les animaux est en train d'essayer de la réveiller. Il faut donc agir au plus vite pour en trouver les causes sous peine d'une catastrophe !
On est vraiment dans une enquête ici, officielle, avec ses règles à respecter, ses codes, ces preuves et ses méthodes scientifiques en plus de magique.
Nell a un peu changé depuis le tome précédent, elle c'est un peu ouverte au changement. Mais pas entièrement non plus, elle reste une fille de la terre avant tout. Et je dois dire que je l'aime bien comme ça, elle se fait bien a sa nouvelle vie. Elle arrive bien à intégrer une machines à café à coté de son poêle à bois sans que ça paraisse forcé ou qu'elle renie son passé en bloc.

L'intrigue reprend vraiment les codes dont l'auteur nous avait habituée avec Jane Yellowrock en changeant juste la figure d'autorité. On est passé des vampires au gouvernement ce qui donne quand même un autre ton à l'histoire.
Néanmoins l'intrigue avec ses multiples facette qui n'avancent pas du tout de façon linéaire rappelle en effet la série principale. Par trop de changement donc même si cette ci a définitivement ses particularités qui la distingue.

Au final j'ai vraiment aimé, et je sens que je ne vais pas attendre trop longtemps lorsque le prochaine sortira parce que je n'ai plus peur de ce que cette série peut donner !

17/20
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
http://delivreenlivres.blogspot.fr/2017/04/adrien-english-tome-4-la-mort-du-roi.html

Encore une enquête d'Adrien English, mais j'ai un peu moins aimé ce tome que les précédents.
C'est surtout du au fait que j'avais deviné le coupable bien avant et qu'au final l'intrigue ressemblait plus à celle d'un policier bateau que dans les tomes précédents.

Adrien est a une fête, invité car un producteur a acheté les droits sur son livre. Mais lors du repas ledit producteur meurt brutalement empoisonné alors qu'Adrien est la personne la plus proche de lui.
Du coup on retrouve un des points réguliers de tous les livres dans lesquels on fini toujours pas soupçonner Adrien d'avoir commit le crime même si il n'avait aucune raison de le faire.

Un des autres points qui m'a paru un peu plus léger c'est la raison pour laquelle Adrien se met a enquêter, c'était un peu gros et pas très crédible. Pareil pour sa relation avec le professeur, je n'ai pas du tout accroché à cette partie qui ne m'a jamais vraiment semblé crédible au niveaux des personnages.
Du coup d'un autre coté je suis bien contente que cet épisode soit fini !

Bon j'en ai fini avec les points négatifs.
Pour le reste je dirais que ce tome est du niveau du précédent, l'enquête est sympa bien qu'elle soit plus sur la personnalité des personnages que sur les preuves.

Au final une lecture assez moyenne, je ne dis pas que je n'ai pas passé un bon moment mais c'est sans doute le tome qui m'a le moins plu depuis le début.

15/20
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
http://delivreenlivres.blogspot.fr/2017/04/londres-la-tenebreuse-tome-2-la-bete-de.html

Un tome un peu mitigé mais qui reste sympa à lire .

Lena, la sœur de Honoria fait parti d'un groupe de résistance aux sangs bleus, elle prend des risques en cherchant des informations pour eux.
De son coté Will de son coté s'éloigne un peu de Blade et est chargé d'une mission importante pour le gouvernement : accueillir et faciliter le traité entre les vampires d'Angleterre et les garous nordiques. Si il réussi sa mission la peine de mort pour sa race sera levée et il sera à nouveau libre de circuler de partout et plus uniquement sur le territoire de Blade.
De son coté Lena est chargée d'une mission par ses supérieurs : empêcher à tout pris l'alliance prévu lors du traité ...

J'ai bien aimé l'histoire principale et ou elle nous mène, avec plusieurs camps qui luttent pour la même chose mais de façon différente et qui finissent par se faire du mal entre eux. Mais je reproche le fait que la romance ne décolle pas du tout durant la première moitié.

Le coté romance est on ne peut plus plat dans cette partie, dans le sens ou rien n'évolue du tout. On a eu droit à la phrase "Will à le pantalon qui gonfle" au moins 15 fois dans 15 situations depuis le début, 15 fois ou Will à vu Lena et ... c'est tout, au mieux ils se sont disputés mais rien n'a évolué entre eux au niveau romantique. Et ça me fatigue ... Je comprends bien que c'est pour faire évoluer l'histoire principale, mais du coup j'ai quand même l'impression que ça stagne mortellement.

Du coup je l'avoue je me suis ennuyée.
D'autant plus que l'intrigue principale elle aussi prend du temps, il ne se passe rien en dehors de poser la situation pour la suite, en fait, ça manquait cruellement d'action.

Mais heureusement l’intérêt du livre reprend le dessus ensuite. Et cette partie la m'a bien plu. Ouf.
C'est a se moment la que j'ai commencé a vraiment apprécier les personnages et la situation dans laquelle ils étaient.
Et finalement j'ai trouvé ça très bien, j'ai retrouvé la fascination que j'avais eu dans le premier tome pour ces races surnaturelles. D'autant plus qu'on découvre ici les loups-garous et qu'on en apprend bien plus à leur sujet.

Donc tout ça fini sur une note très positive malgré un mauvais début. Finalement je ne regrette pas de l'avoir lu et je suis contente d'avoir persévéré.

16/20
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
http://delivreenlivres.blogspot.fr/2017/04/off-campus-tome-1-deal-de-elle-kennedy.html

Hannah est une étudiante comme les autres, mais elle a eu la chance de réussir a un examen que tous les autres ont loupé.

Garrett est la star de l'équipe de hockey, et il va se faire exclure de l'équipe si il ne réussi pas à remonter ses notes, car il a échoué à l'examen en question. Donc quand il s'aperçoit par hasard que Hannah a réussi, il ne la lâche plus jusqu'à ce qu'ils passent un accord : elle l'aide pour comprendre pourquoi il a échoué, et l'aider à réviser, et de son coté il l'aide à séduire le joueur de foot qu'elle convoite.
Mais bien sur cet arrangement ne va pas du tout les mener la ou ils le souhaitaient chacun...

Franchement j'ai vraiment bien aimé cette histoire. Après oui certes on est dans un classique vu n fois en romance mais ça n'en reste pas moins une des bonnes, et c'est tout ce que je lui demandais. C'était une bonne surprise en fait, vu que de base le thème et le résumé ne me disait pas grand chose.

Hannah est la bonne élève par excellence, en apparence, et Garret est le sportif séducteur, aussi en apparence. Ils vont finalement apprendre à voir plus loin que ces apparences et s'apercevoir de ce que l'autre vaut vraiment.

Ce que j'aime particulièrement c'est que malgré leur coté fêtards et tête creuse qu'on imagine, on est vraiment loin de ça en réalité. J'aime aussi le fait qu'ils prennent leur temps pour s’apercevoir de leurs sentiments, ils deviennent d'abord amis. Des amis qui aiment se chamailler tout le temps et j'ai adoré leurs échanges, c'était savoureux.
J'ai apprécié aussi que les personnages soient réalistes. On est pas dans des personnalités excessive, ils ont tous des nuances et des petits points qui le rend unique. En gros j'ai bien aimé le développement des personnages, ils ne sont pas parfait, ils ont tous les deux des cotés sombres dans leur vie mais qu'ils ont réussi à surmonter plus ou moins.
En fait ils sont bien plus semblable que leur façade ne le laissait imaginer, et ça les rapproche énormément au final. Ils sont vraiment parfait ensemble.

J'ai adoré le rythme, malgré le fait que ça soit une romance ce livre a réussi à me tenir en halène jusqu'au bout, je ne l'ai pas lu de façon légère comme ça m'arrive souvent avec le genre ou une fois un livre lu j'ai tendance à l'oublier assez rapidement.

Bref, c'est une romance, c'est exactement ce qu'on en attends. Bien sur les thèmes sont vu et revus, mais ça marche, c'est bien fait, les personnages sont intelligents et bien fait.
bref, une réussite !

17/20
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
http://delivreenlivres.blogspot.fr/2017/04/lucky-harbor-tome-02-tendrement-de-jill.html

Je dois dire que je suis assez mitigée sur ce tome.
D'un coté la vrai histoire d'amour est bien menée, et touchante, mais le coté sexuel/désir ne m'a absolument pas plu.

Tara est donc de retours à Lucky Harbor depuis 6 mois. Elle aide sa sœur à rebâtir l'auberge avec son boulot dans un restaurant du coin. Mais la proximité de Ford Walker lui pèse, car elle ne peux pas s'empêcher de se souvenir de leur relation et de la plus dure des décisions qu'elle a jamais du prendre et qui l'a tenu éloigné pendant toutes ses années. Elle a fait sa vie après, a épousé un homme dont elle était très amoureuse mais qui la laissait toujours de coté et dont elle vient de divorcer.
Mais quand son ex mari débarque dans le but de la reconquérir cela pousse Ford à prendre des mesures pour vraiment se rapprocher et Tara n'est pas vraiment prête pour ça ...

Le point qui m'a le plus énervé en fait c'est le fait que Tara soit dépeinte comme une femme qui est totalement dirigée par ses hormones et son désir. En gros dés que Ford est à coté c'est comme si sa volonté et ses décisions n'avaient aucune importance parce qu'il suffit qu'il la regarde ou qu'il lui dise le contraire pour qu'elle change d'avis sans même pouvoir réagir. Sans parler du fait qu'elle est incapable de contrôler ses mouvements et qu'elle se laisse totalement balader. (Ce qui est en plus pas du tout crédible vu qu'elle est une femme droite et forte, limite coincée du cul tout le reste du temps)
Et j'ai détesté ça.
Franchement je ne me considère pas vraiment comme une féministe active (même si je le suis quand même, je n'en parle juste pas souvent) mais il y a des limites à la "faiblesse" des femmes quand même.
C'est non seulement hyper cliché mais surtout vraiment dégradant. J'avais l'impression de voir une illustrations des sois disant raisons qui étaient évoquées dans le passé (et le sont toujours dans certaines parties du monde) pour dire que les femmes devaient être contrôlées parce qu'elles sont hystériques (qui se manifeste par des excès émotionnels incontrôlables).
Du coup j'ai développé un dégout de ce genre de réactions totalement exagérées au désir que l'on trouve dans certaines romances. Et malheureusement c'est vraiment le cas ici.

Je suis consciente que se sont des réactions qui arrivent dans pas mal d'autres romance, et que j'ai eu de la chance de ne pas trop tomber dessus pour l'instant.

Bon, je nuance quand même en disant que l'histoire d'amour, elle, prends son temps. Et qu'elle était bien faite. Et que les passages que je décris n'arrivent que dans la première moitié du livre.

J'ai adoré l'arrivée de Mia et tous les changements qu'elle apporte avec elle, ainsi que bien sur le rapprochement de Tara et Ford.
J'ai bien aimé aussi tout les passages du point de vue de Ford. Au contraire de Tara il est un personnage très équilibré et simple et il m'a beaucoup plu.

Mais voila, étant donné que le dégout était la première émotion que m'a fait ressentir ce livre même ces bons points n'ont pas vraiment pu rattraper le coup. Si l'auteur avait zappé ces passages la le livre aurait surement été une super romance toute mignonne qui méritait son titre, mais le je n'ai pas ressentit ça, je n'ai pas pu passer à coté de ma première impression et c'est vraiment dommage.

14/20
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 19-04
http://delivreenlivres.blogspot.fr/2017/04/alex-verus-book-8-bound-de-benedict.html

Un tome un peu plus en retrait par rapport au précédent mais qui est toujours plein de tension.

(spoilers sur le tome précédent, évidemment, pour ceux qui voudraient lire la série un jour)

Il y a un point que j'ai adoré en fait c'est quand le personnage se rend compte qu'il doit arrêter de juste réagir aux menaces qui le concernent, et que de cette façon d'agir ne lui amènera jamais la paix car il aura toujours une longueur de retard sur ses ennemis. Je suis contente qu'il décide d'agir en conséquence et je pense que ça peut donner excellents tomes dans la suite.

Après ce tome la se distingue parce qu'il se passe sur des mois, contrairement aux quelques jours habituels. Du coup on est vraiment sur de l'attente pendant une bonne partie du livre. Ça n’empêche pas le rythme d'être assez élevé car il se passe toujours quelque chose, ça ne m'a pas empêcher non plus de le lire quasiment d'une traite en 2 soirées.

Alex et Anne travaillent dont maintenant officiellement pour les mages noirs, Richard met Alex en post comme conseiller de Morden, tandis que Anne végète dans les bureaux de la santé car personne ne veut la voir toucher quelqu'un maintenant qu'elle est officiellement du mauvais coté.

On est donc pendant toute la grosse moitié du livre dans une ambiance vraiment très sombre. Nos deux amis se posent sans cesse des questions sur pourquoi avoir fait tout ça pour juste se servir d'eux de cette façon? Surtout que vu qu'ils sont contraints et forcés ils ne mettent pas vraiment toute leur volonté et résistent dés qu'ils le peuvent, malgré le peu de marge de manœuvre car leurs amis sont bien sur toujours en danger. On cherche donc toujours quel complot sordide peut bien être à l’œuvre par dessous. Chaque décision est mesurée, analysée et on vit en quelque sorte dans la peur en permanence.
Les mages noirs jouent sur un terrain bien plus psychologique en forçant petit à petit nos héros en dehors de leurs marques pour les forcer à agir comme ils le veulent. Ils jouent aussi sur leur nerfs en les mettant en stress tout en endormissent leur défenses pendant de long mois sans qu'il ne se passe rien pour ensuite les envoyer la ou ils ne s'y attendent le moins.
Et franchement j'ai adoré ces passages, ce jeu du chat et de la souris. Mais j'avoue que l'ambiance est du coup bien pesante et on se demande vraiment ou ça va nous mener.

Sinon les deux autres personnages (ou trois si on compte Arachnée) sont moins présents ici. Luna par exemple avait mal commencé, prostrée et déprimée suite aux événements précédents, mais elle fini par juste partir dans son chemin et commence à faire sa vie. C'est un super développement pour ce personnage j'ai trouvé, elle le mérite même si je suis un peu triste vu que du coup elle ne voit quasiment plus Alex. Et on voit à peine les deux autres 2 ou 3 fois dans tous le tome.

J'ai adoré le développement sur Richard, en apprendre plus à son sujet. Bon j'avoue que j'avais deviné un des gros points avant Alex mais ça ne retire pas au mystère du personnage qu'on voit désormais vraiment sous un autre genre. C'est un homme extrêmement patient et détaché mais en même temps il se capable de partir au quart de tours et d'agir dans la précision au moindre moment. Le tout sans la moindre concession ou pitié, un homme vraiment effrayant en fait.

Au final un tome vraiment différent des précédents qui étaient plus des enquêtes avec de l'action. Le final est par contre dans la veine des précédents, éclatant !
Bon je dois reconnaitre que vu qu'il se passe quand même moins de choses, on est plus dans de la réflexion et de l'attente ici, je le note légèrement moins bien dans ma tête que le précédent qui était le meilleurs mais il est tout à fait du niveau de ceux d'avant.

17/20
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
http://delivreenlivres.blogspot.fr/2017/04/fallen-empire-book-1-star-nomad-de.html

Quand la guerre civile a éclaté dans tout le système, pour combattre la tyrannie de l'empire, Alisa Marchenko a accepté un contrat avec l'Alliance, les rebelles et a laissé sa famille le temps de sa mission.
Quatre ans plus tard la guerre est finie, mais le chaos règne de partout. En effet l'alliance était trop peu nombreuse pour réussir à tenir toutes les planètes et donc en dehors de l'hyper centre c'est la loi de la jungle qui de mise, favorisant la prise de pouvoir par des groupes armés et autres mafia.
Laissée grièvement blessée à la fin de la guerre sur une planète ensablée et loin de tout, Alisa apprend que son mari est mort dans les bombardement de leur planète mais que sa fille est toujours vivante. Celle ci a été envoyé chez de la famille sur Perun, la planète qui est le dernier bastion ou l'empire règne encore.

Alisa est maintenant guérie, mais il lui faut trouver un moyen de partir et ce n'est pas chose facile. Jusqu'à ce qu'elle apprenne qu'un de ses anciens vaisseaux a été remisé depuis des années sur la planète ... Elle décide de le voler, de le réparer, de prendre des passagers et de commencer le long voyage, loin de tout repos vers Perun, vers sa fille et l'Empire ...
Mais malheureusement pour elle son vaisseau apparait habité, et pas par n'importe qui, par un des cyborgs, anciennes troupes d'élite de l'Empire qui ne semble bien entendu par bien disposé à laisse sa nouvelle maison envahie par des soldats de l'Alliance ...

Franchement j'ai adoré ce livre, c'est exactement le type de science fiction que j'aime.
En fait son seul défaut est sa taille. J'en aurais voulu tellement plus. Pas dans le sens ou ce n'est pas assez développé mais dans le sens ou je vais me jeter sur les suivants sans tarder.

C'est exactement ce que ça semble être, de l'aventure avec un rythme soutenu, le tout dans un environnement politique instable. Un petit air de Star Wars sans trop s'en approcher, avec des personnages charismatiques, pas mal d'action et des situations complexes le tout avec en plus un bon air de mystère autour d'un artefact.

Je me suis totalement laissé entrainé, je l'ai lu d'une traite et ma grosse déception a été d'arriver à la fin sans avoir la suite.
Après oui c'est sur que dans la masse des histoires de ce type (surtout en VO), celui ci de base n'a pas encore trop d'éléments qui permettent vraiment de le différencier, tout est du déjà vu sur le papier, on est d'accord.

Mais se sont les petits détails qui changent tout. Premièrement le fait qu'on ne se pose pas 40 questions sur les technologies, elle existent c'est tout. On n'en parle même pas, on ne les nome même pas. Le voyage vers Perun fait x jours et puis c'est tout, pas de blabla sur les trous de vers, sur la vitesse de la lumière. Et c'est tant mieux en fait, au moins l'auteur ne prend pas de risque d'avoir des personnes lui dire que ce n'est pas techniquement possible ou que c'est bancal. On ne sais même pas si les différents lieux sont dans la même galaxie, dans le même système ou outres détails scientifiques.
Et mine de rien ça nous permet de souffler (oui je commençais à me lasser des discours sur les technologies, oui j'ai beau être une scientifique, la hard science ça va un peu mais j'ai aussi besoin d'autre chose), ça montre que ce n'est pas ça l'important en fait dans l'histoire.

Ensuite se sont les personnages. Et l'humour. Quand on rassemble sous un même toit pour un voyage forcé, entre autre un cyborg, une ancienne militaire à l'humour noir et décalé, une bricoleuse pessimiste, une éleveuse de poulets (avec les poulets en question) et un prêtre un peu coincé du cul, ça donne pas mal de conversations qui m'ont bien fait sourire et qui m'ont permit de totalement m'attacher aux différents personnages.

Bref, je sais que ce livre ne plaira pas forcement à tous les amateurs de science fiction qui recherchent des thèmes plus profond ou des explications plus pointues et scientifiques, mais moi ça m'a enchanté. Et je sens que la série ne va pas faire long feu ! (malgré ses 8 tomes)

17.5/20
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
http://delivreenlivres.blogspot.fr/2017/04/la-ballade-de-pern-lepidemie-tome-1-la.html

Je n'ai pas mis le résumé éditeur parce que je trouve qu'il en dit un peu trop. En fait c'est plus un résumé du livre que son synopsis.
Bien que ça soit possible de le faire, je ne conseille pas du tout de commencer la série par cet épisode, notamment par le résumé du monde présent en début de tome qui spoil pas mal le tout premier déjà car justement tout l’intérêt de celui ci était la découverte du monde.

J'ai vraiment bien aimé ma lecture avec un gros choc à la fin !

Cette histoire se passe environ 1000 ans avant les évènements des 6 tomes précédents. L'histoire tourne autours d'une énorme épidémie qui décime les rangs de tous les Pernait, en se centrant autours des efforts de Moreta, la dame Dragon de Weyr.
Cette histoire était d'ailleurs une légende dans les précédent et nous la voyons ici en détails.

A cette époque la, contrairement à celle évoqué dans les précédents, on se souvient encore de l'arrivée, bien que la question divise déjà les personnes et que certains ne sont plus tellement persuadé que les anciens soient arrivés d'ailleurs. Les gens ont encore plein d'archives papier lisible de cette époque, une ressource inestimable, surtout pour des médecins..
C'est vrai que je me suis posé la question de la logistique et j'en au conclu que Pern doit vraiment être une planète extrêmement petite en fait. J'ai estimé la taille du continent nord à celle de l'Europe centrale au vu des durées des déplacement (on peut voyager dans la moitié en moins de 4 jours)

Le système de fonctionnement lui n'a pas vraiment changé, on a toujours des Forts et des Weyr, des ateliers et des Harpistes, des Tambours et des Fils.
Le seul point distinctif concerne la capacité des dragons à voyager dans le temps. Contrairement à ce qu'on pourrait penser elle n'est pas connu universellement , mais c'est un secret réservé aux Reines et aux Bronzes (ce qui explique qu'elle ai pu être oubliée en fait, logique).

J'ai bien aimé le fait que l'héroïne semble avoir la quarantaine (même si on ne donne pas son age exact) ce qui en fait une femme expérimentée qui est passé par tout les stades avant de devenir la Dame de son Weyr. Elle est forte et gère avec subtilité les mouvements humeurs de son compagnon forcé et de son intendante.
Elle sait prendre des décisions et agit toujours de façon raisonnable plutôt qu'émotionnel. C'est d'ailleurs cela qui l'a poussé à choisir un compagnon pour ce qu'il pouvait apporter en tant que leader malgré ses gros défauts et le fait qu'ils ne s'entendent pas du tout.
En aucun cas ils ne forment un couple comme dans les précédents, non ils sont juste une paire régnante en gros, ou un mariage politique. Chacun pouvant théoriquement avoir des relations autres, bien que Moreta se le refuse pour ménager la susceptibilité de son compagnon (lui ne semble pas en avoir non plus bien que ce point ne soit absolument pas évoqué).

Au final au niveau du rythme on n'est pas du tout dans du thriller, mais plus une fresque de la vie du Pern. Un rythme vraiment lent qui nous décrit la vie des personnages et leurs interactions. Certes l'épidémie façonne cette vie mais on n'est en aucun cas en rush ou dans l'urgence. Même dans les passages les plus vifs, il n'y a pas vraiment d’accélération du rythme, la vie se poursuivant inlassablement malgré toutes les épreuves.

J'avais déjà repéré ça dans les tomes précédents, et ça ne me dérange pas mais c'est vrai que pour le coté action il faudra repasser. Ce qui peut tout à fait déplaire à certaines personnes, j'en suis tout à fait consciente.

Au final un bonne lecture, une bonne découverte, même si j'ai trouvé le livre un peu lent. Ce qui ne m’empêchera pas de continuer à ré-découvrir le cycle avec bonheur !

16/20
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
http://delivreenlivres.blogspot.fr/2017/04/melena-sanders-tome-5-darkness-shatters.html
Melena a vu plus mourir de nombreux amis au cours des mois précédents. Donc quand un mystérieux virus mortel arrive dans le pays entier et ne cible que les surnaturels qui devraient pourtant y être immunisé, elle mettra tout en œuvre pour trouver un remède et combattre ceux qui l'ont mis au point.
Même si cela signifie qu'elle devra participer à un plan qui va révéler les surnaturels au monde entier ...

Ce tome fait vraiment avancer l'histoire principale, un point qu'on attendais depuis quelque temps dans la série. Mais bizarrement j'ai été un peu moins prise dedans que dans les tomes précédents.

Je pense que c'est surtout du au fait que le livre est en quelque sort en deux parties. Résultat on a 2 intrigues différentes à la suite et on a donc moins de temps pour s'y accrocher et moins de temps pour les développer. Je pensais que ces deux intrigues constitueraient la fin de la série, j'ai donc été surprise de les voir arriver dans ce tome, si vite et de façon si brutale.
J'ai eu l'impression que tout était fait de façon trop précipité en fait, qu'on avait pas le temps de souffler et de se faire à la situation.
En fait l'intrigue du tome c'est vraiment l'épidémie, le reste c'était limite des étapes obligatoire à passer pour arriver à sa conclusion. Alors que j'aurais imaginé que justement elles seraient l'histoire principale et mises en avant par rapport au reste, mais non.

Après je peux sembler un peu dure quand je dis ça mais j'ai quand même bien aimé ma lecture. Ce ne sont que des réflexions que je me fait après, en analysant à tête reposée. Quand j'étais dans le livre j'étais bien dedans et je l'ai lu avec plaisir.
Au moins on peut dire que l'auteur m'aura surprise sur ce point. Et ce n'est pas la première fois que ça arrive, ou on développe une partie que je ne m'attendais pas et que la série ne part pas la ou j'avais imaginé. Ce n'est pas non plus un point négatif donc.

En dehors de ce point le reste est fidèle à lui même. Les personnages sont toujours intéressant, et ils sont toujours une petite partie de ce qui se passe, pas tout à fait au centre (bien que Melena joue une part importante bien entendu).
On a aussi un changement intéressant avec le point de vue de Lucas en plus de celui de Melena, mais ça ne m'a pas choqué vu que je l'avais déjà suivi avec intérêt dans une novella avant.

En bref, un tome qui m'a surpris à faire avancer d'un coup deux points super importants de l'intrigue principale que je n'attendais pas avant le tome suivant. Du coup je les ai trouvé fait un peu de façon précipitée mais au final j'ai passé un bon moment dans ma lecture, même si c'était du coup un peu moins prenant que les tomes précédents.

16/20
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Druide écrit par Oliver Peru
date : 15-04
http://delivreenlivres.blogspot.fr/2017/04/druide-de-olivier-peru.html
Un début mitigé mais qui fini par remonter la pente et de manière que j'ai vraiment bien aimé.

Pour ce que je n'ai pas aimé au début du livre, je pense que c'était surtout qu'il me fallait un temps d'adaptation au style. Le fait que tout soit raconté à la troisième personne met une une espèce de barrière aux sentiments j'ai trouvé. On a l'impression que c'est quelqu'un qui nous raconte l'histoire et du coup je ne ressentait pas du tout les émotions des personnages. Surtout qu'on est pas trop dans le détail au début, j'avais plus l'impression que les personnages passaient d'un étant émotionnel a un autre en un claquement de doigts, ce qui n'aide pas à se plonger dedans.
En fait c'est vraiment ça le point qui m'a le plus dérangé jusqu'à ce que je m'y fasse : l'impression de ne pas comprendre les changements d'émotions car ils sont juste expliqué froidement et rapidement. Par exemple a un moment donné Obrigan passe de la suspicions à la colère pour finalement devenir ami avec quelqu'un en moins d'une page et j'étais perdue dans ce que je devais ou pas ressentir concernant la situation.

Bon, heureusement cette impression c'est résorbée par la suite.

En se qui concerne le scénario, je n'ai rien à redire. l'histoire se tiens, elle est bien développée. Contrairement à certains je n'ai pas trouvé de longueurs, le rythme étant un peu lent mais ça ne gène pas les choses vu qu'on suis l'enquête d'Obrigan et dans une enquête il y a toujours des moments ou on ne trouve rien.
Ce coté enquête c'est d'ailleurs un des points que j'ai bien aimé, j'ai adoré les mystères et les recherches, on est à la limite dans une ambiance de thriller fantasy pendant une grande partie du roman.

Il y a une vrai ambiance dans ce livre, on est sur un univers totalement unique en fait, on n'a pas de références ni de comparaisons à faire avec d'autres et je trouve ça vraiment super, cette nouveauté.
Le livre joue avec nos peurs du noir, de l'inconnu, des secrets du passé.
Les humains présents sont vraiment tous nuancés, bien qu'on ne les suive pas vraiment souvent. Au début on voudrait prendre un camp et en faire les gentils et l'autre les ennemis mais en fait impossible car des deux cotés il c'est passé des horreurs et des deux cotés ils sont fautifs et en même temps ils ne l'ont pas vraiment voulu vu que la guerre est présente depuis des générations.

J'ai aussi adoré la morale de l'histoire. Je ne peux pas trop en dire pour ne pas spoiler mais ça m'a un peu fait penser à une morale de comics, ou on dit que de grands pouvoir amènent de grandes responsabilité et que le pouvoir corrompt.
Le fait que la peur et l'envie font faire des horreurs aux gens alors qu'il n'y avait aucune raison au départ et que tout aurait pu bien finir si la confiance avait régné. C'est un peu un constat triste mais vrai quand on voit l'actualité en se moment.

Au final un livre qui a mal commencé mais qui c'est fini très bien, je peux vraiment dire que je l'ai aimé, malgré tous les défauts que j'ai vite oublié dans la seconde moitié du récit !

16/20
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
http://delivreenlivres.blogspot.fr/2017/04/avis-en-vrac-34.html
Un tome qui reste vraiment dans l'esprit de la série mais qui est sur un sujet très dur que je n'aime pas du tout, ce qui m'a empêché de vraiment apprécier le tome malgré l'ambiance et l'évolution des personnage sur la grosse première moitié du tome.

Une crane retrouvé, celui d'une jeune fille de 14 ans morte il y a des années. Et voila que Brennan se souvient de son amie d'enfance, disparue à cet avec il y a une 30ène années. Et plus l'enquête avance, plus les coïncidences sont troublantes.
Mais Elle n'y crois pas vraiment, quels sont les chances que ça soit le sien? Mais les "et si?" s'accumulent et Brennan se sent forcée d'enquêter pour vérifier ...

On a une retours aux sources dans ce tome, on ouvre une page de l'enfance de Tempe, avec ses souvenirs flous de cette période.
J'ai bien aimé toute cette partie la, ainsi que l'enquête. En gros les trois quarts du livre.
Brennan est fidèle à elle même, même si sa situation n'est pas au beau fixe et que sa relation avec Ryan est au plus bas.

Mais j'avoue que les détails sur les enfants ne m'ont pas du tout plu, c'est vraiment un sujet que je ne supporte pas. Je n'ai pas trop aimé non plus le coté plouc des Acadiens, après je comprends d'historiquement il y a des raisons, mais ça ne fait absolument pas envie. On est vraiment dans la campagne profonde, celle qui est resté coincée dans les années 1950 (si on est gentil, plus loin sinon) avec des gens qui ont limite l'eau courante.
C'est peut être le fait de vivre en France mais j'ai du mal à imaginer des gens vivre encore comme ça de nos jours (ou il y a 15 ans quoi, la date du livre).
En tout cas si l'auteur a réussi quelque chose, c'est me convaincre de ne jamais y aller !

Donc je résume, un tome avec une enquête très sympa sur le début mais qui part ensuite sur des thèmes que je n'aime pas du tout et du coup je n'ai pas vraiment réussi à apprécier ma lecture, dommage.

14/20
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
http://delivreenlivres.blogspot.fr/2017/04/avis-en-vrac-34.html
Ce tome est à l'image du premier, une bonne lecture (sans être un coup de cœur) qui m'a fait passé un bon moment.

Marcus, Lord Westcliff organise son événement annuel, une partie de campagne qui va lui permettre de nouer des relations saines avec ses partenaires commerciaux et la noblesse bien entendu. Il est donc obligé de passer une semaine avec ses invités, qu'il les apprécie ou pas.
Et il se trouve que c'est bien la seconde option qu'il ressent pour Lillian, une des laissées pour compte du groupe qu'on a rencontré dans le tome précédent. Lillian étant la fille d'un des principaux industriels partenaires de Lord Westcliff, il est bien obligé d'être poli avec elle.
Mais la jeune femme, vive et excentrique comparé à tout ses anglais qui ne voient leurs femmes qu'effacées et n'élevant jamais la voix n'a pas l'intention de changer ses manières, malgré les cours qu'elle arrive à grappiller de la part de la mère du Lord. Et ces manières portent les nerfs de Marcus qui ne sait plus ou donner de la tête !

Ce tome est bourré d'humour, mais un humour subtil qui résultat en des joutes verbales vraiment excellentes. Je suis restée pendant tout le tome avec un sourire sur mon visage et j'ai du me retenir d'éclater de rire à de nombreuses reprises (notamment les passages avec le parfum !).

Lillian et Marcus sont vraiment à l’opposé niveau caractère. Lui est taciturne et sombre, il ne dit jamais un mot plus haut qu'un autre et il aime que tout se déroule exactement comme il l'avait prévu. On pourrait croire qu'il n'est dirigé que par la logique et pas par ses sentiments mais en fait petit à petit on découvre que derrière sa façade il y a un homme bon et gentil, qui n'hésite pas à se mettre en "danger" quand il le faut pour la bonne cause. C'est juste que jusqu'ici il n'avait personne pour le montrer, et du coup on ne voyait que son coté sombre.

Lillan ne se laisse pas marcher dessus, elle ne comprends pas pourquoi une femme n'a pas le droit d'exprimer ses opinions et donc elle passe son temps à choquer ses voisins en répliquant au pire moment.
Mais ces différences sont justement ce qui les rapproche car ils se canalisent l'un l'autre en fait. Marcus calme les exubérances de Lillian et elle le fait sortir un peu de ses routines mornes et calculées.
J'ai passé un excellent moment, je ne regrette pas du tout ma lecture, et d'ailleurs la fin me donne vraiment envie de sortir la suite rapidement !

16/20
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 07-04
http://delivreenlivres.blogspot.fr/2017/04/avis-en-vrac-34.html
Une très bonne lecture, le tout avec un thème vraiment très sympa à explorer.

Djaël est le pilote d'un vaisseau fantôme qu'il utilise dans des missions secrètes. Lors d'une escale, totalement par hasard il va acheter par pitié un esclave quasiment mourant pour le sauver. Il n'avait pas du tout idée que ce fait mineur allait totalement bouleverser sa vie.

Ce livre est un space opéra de par son contexte, différentes planètes, des vaisseaux, des races extraterrestres... mais en fait il est très différent des romans habituels du genre car il est bien plus porté sur l'humain et les relations entre les personnes que sur l'action.

Nous suivons pendant la majorité du temps Oshi, l'esclave. Il a toujours été esclave, et il a vraiment du mal à s'adapter à sa vie de liberté, comme si il n'arrivait pas à concevoir ce que peut bien signifier cette liberté. Ce thème est vraiment le sujet principal du livre.
Et vu qu'on passe quasiment tout notre temps dans sa tête, on ne sait pas du tout ce qui se passe vraiment au niveau de tout le reste, notamment des missions de Djaël et de l'enquête qu'il mène tout du long. On est mis au courant en même temps qu'Oshi qui ne comprend pas non plus ce qui se passe.
J'ai bien aimé ce décalage, même si j'avoue que certaines fois ça m'a un peu frustré de ne pas connaitre les détails, j'aurais aimé avoir aussi le point de vue de Djaël et de participer à la chasse aux indices, à l'action quoi.

Ce qui fait qu'au final on n'a très peu d'action, la plupart du temps on se concentre sur les sentiments et l'évolution du personnage d'Oshi, sur son apprentissage d'homme libre et sur tout ce son existence à de secrets. Car si sa vie n'a pas été de tout repos, tout est sous entendu, il n'y a aucune scène de sévices ou autre qui pourraient nous mettre mal à l'aise, même si on les évoque et elles font parti du personnage.

J'ai bien aimé le rythme. C'est assez lent, il faut le dire, mais on se laisse bercer par la plume qui est très fluide, et finalement on a un bon mélange entre plusieurs genres. D'un coté une enquête sur un gros mystère, toute la partie sur la psychologie et l'évolution du personnage d'Oshi, un peu d'action quand même sur certaines scènes (notamment à la fin), pas mal d'aventure et de politique mine de rien avec une situation qui évolue quand même pas mal entre le début et la fin, et aussi une belle romance entre les deux personnages, qui se développe tout en douceur et arrive à rester centrale et secondaire à la fois car à aucun moment elle n’empêche le reste d'arriver.

Après cette longue description de ce qu'est vraiment ce livre je conclu en disant que c'était vraiment une lecture très sympa. Je n'ai pas trop l'occasion de lire ce genre de livres, pas assez à mon gout. J'y ai aussi un peu retrouvé ce que j'aimais dans la Saga Vorkosigan avec ce mélange des genres et ce personnage atypique (bien que la comparaison s'arrête la).
Ce livre m'a rendu nostalgique de la SF d'aventure, et surtout des personnages charismatiques et humains avant tout. Car c'est bien la sa grande force, cette façon de laisser l'humain en premier plan et de suivre des personnages qu'on ne peux pas s’empêcher d'apprécier et d'avoir envie de connaitre.
C'est un point que je ne retrouve définitivement pas assez dans mes lectures SF !

17/20
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
http://delivreenlivres.blogspot.fr/2017/04/avis-en-vrac-34.html
On peut dire qu'on l'a attendu ce tome !
Cette série est une valeur sure dans l'urban fantasy à la française.

On retrouve toujours cet humour qui si il n'est pas hilarant rend vraiment bien plus léger l'histoire et apporte une balance intéressante à tout le reste. C'est un humour sous forme de sarcasme et à la limite de l'humour noir, donc c'est normal que ça ne soit pas au gouts de tous et c'est sur que ce genre de série si on n'accroche pas à l'humour on est vite lassé.

Ce tome porte bien son titre, car il est ici sujet des origines de plusieurs personnages (et pas que de Rebecca), même si il en dévoile un peu trop pour moi. En effet j'attendais ces origines et du coup j'ai trouvé que ça a été un peu moins une surprise.
Mais ça ne retire pas l’Intérêt des découvertes bien entendu.

J'ai trouvé que ces révélations rapprochent la série des Charley Davidson de par leur coté énorme. Même si évidement ce n'est pas la même chose. L'auteur arrive quand même a nous trouver une intrigue originale et qui ne manque pas de piquant !

Au niveau des personnages, si on a du fait des révélations pas mal d'évolution du coté de Rebecca et d'autres, j'ai trouvé bizarre la totale disparition de Bruce par exemple, et le fait qu'encore une fois Raphaël est quasiment absent pendant tout le temps (le second à la suite !).
Bon par contre je n'ai pas trop compris un certain passage ou Rebecca s'écroule, elle qui est normalement forte et ne se laisse jamais abattre malgré tout ce qui lui tombe sur la tête ! J'ai trouvé ça bizarre, parce que le sujet ne la concerne même pas vraiment directement. Du coup ça m'a un peu prise par surprise de voir que ce point en particulier est son point sensible.
D'un coté donc c'était sympa de voir le personnage évoluer et ne pas être toujours la même garce insensible, mais d'un autre coté j'avoue que je ne l'aurais pas vu tomber sur ce sujet la en particulier (alors qu'il y en a plein d'autres aussi importants, voir plus).
Bref ce n'est pas vraiment important, c'est juste que ma vision du personnage était erronée et que je ne m'y attendais pas. Ça ne m'a pas du tout empêché d'apprécier le tome.

Un autre point caractéristique de ce tome est que les révélations sont tellement importantes et choc qu'au final tout le reste passe un peu à la trappe. Non pas que ce n'est pas intéressant sur le coup mais une fois le tome refermé et un peu de temps passé on a tendance à les oublier très rapidement.

Du coup on peut avoir l'impression que ce tome n'est qu'un tome de transition, qu'il ne servait qu'a nous apprendre les informations nécessaire à la fin. Mais du coup on a vraiment une idée bien plus claire de ce vers quoi va partir la fin, il y a deux points de révélations qui vont se surement rejoindre pour nous donner un final qui sera explosif (et avec beaucoup plus de Raphaël - normalement - !).

Au final un tome que j'ai beaucoup aimé, une lecture très rythmée et que j'ai lu d'une traite, même si je trouve dommage que malgré tout on ne retiendra que les révélations choc qu'il nous fait découvrir !

16/20
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
http://delivreenlivres.blogspot.fr/2017/03/avis-en-vrac-33_29.html
Encore un tome vraiment sympa et qui augure du meilleur pour la suite.

J'ai beaucoup aimé l'histoire de ce tome. Elle est à la fois indépendante et liée aux précédents.
Lors qu'il s'avère que le Jardin d’Éden dérive de plus en plus proche de la terre, nombreux sont ceux qui souhaitent en profiter, et Remy aura du travail pour démêler tous les nœuds des différentes conspirations qui s'articulent autours de cet événement. Le tout avec un ennemi surprise !

Difficile d'en dire plus sans spoiler.
Finalement ce tome est assez léger quand on essaye de le résumer, mais c'est parce qu'une grande partie est consacrée à Rémy et à son problème constant de conflit entre les deux parties de sa personnalité, celle qui souhaite rester humain, et le pouvoir inhumain du séraphin qui lui n'a qu'une envie c'est de ressortir pour continuer à se battre pour son dieu.

Remy reste un personnage vraiment intéressant et surtout on ne peux pas s’empêcher de l'apprécier. Il y a une telle douceur et limite naïveté dans ses sentiments et sa gentillesse, malgré le fait qu'il soit sur terre depuis si longtemps. Il n'a jamais perdu ce coté foncièrement bon et calme qui le caractérise, il ne tome jamais dans la violence ou la haine.
C'est un personnage totalement intemporel et pourtant il arrive à évoluer au fil des tomes.

Une des caractéristiques de la série c'est le fait qu'on n'est pas du tout dans le coté romantique et beauté des anges, non. Ils sont même pour la majorité totalement monstrueux, totalement éloignés des humains et incapable de les comprendre.
Ce ne sont jamais des êtres magnifique et ils sont d'ailleurs totalement perdu depuis la disparition de dieu. En fait ils sont incapable de nuance, pour eux tout est bon ou mauvais, le tout dans une mentalité dure et sans concession. Les seuls capables de nuance sont justement Rémiel et les rares autres qui comme lui ont passé une partie de leur vie intégré aux humains.
Et même parmi ceux qui ont passé volontairement ou exilés une partie de leur vie sur terre, pour eux les humains ne sont que des parasites, et ils n'ont absolument aucun pitié.

Au final c'est surtout l'ambiance et le personnage principal que j'aime dans cette série. Aucun des tomes n'est un coup de cœur mais ils restent une très bonne lecture qui passe en un éclair et j'en veux toujours plus à chaque fois que je referme un tome.

17/20
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
http://delivreenlivres.blogspot.fr/2017/03/avis-en-vrac-33_29.html
Une relecture que j'avais prévue pour me souvenir des détails avant la sortie du tome 6. Et j'ai bien fait, parce que je ne me souvenais finalement que d'une partie de l'histoire et j'avais oublié pas mal de détails.

Dans ce tome Rebecca doit faire face à l'arrivée soudaine de sa grand mère qui compte bien se débarrasser d'elle, les joies de la famille.
En plus de la joie des retrouvailles sanglantes, elle doit aussi enquêter à propos de morts suspectes, dans ce qui semble être des meurtres rituels de divers membres de certains communautés.

Ce tome ne manque pas d'humour, mais le fait que ça soit une relecture après des années a certainement fait que je l'ai moins aimé que dans mon souvenir.
J'ai redécouvert le personnage de Rebecca et je dois dire que son coté je m'en foutiste sur la mort, même d'innocents m'a limite un peu choquée. Elle n'hésite pas à sacrifier des personnes qui n'ont rien demandé si ça lui permet d'arriver à ses fins. Ce coté m'a mise un peu mal à l'aise, surtout que ce n'était pas vraiment nécessaire, du moins rien n’indiquait que qu'on n'aurait pas pu faire autrement, mais elle ne se pose pas de question, elle peut le faire, alors elle le fait. Mais heureusement ça n'est arrivé que deux fois dans le livre, donc ça passe encore, même si ça laisse un petit voile de mécontentement sur l'ensemble du tome.

En dehors de ce point j'ai bien aimé tout le reste. Je ne me souvenais plus du tout du coté Shaman de Leo, ni de ce qu'il passait avec son ami garou. J'ai beaucoup aimé ce coté la, c'était vraiment fun.
J'ai adoré aussi la grand mère et ses gardes, de vieilles femmes mais qui ne s'en laissent pas compté, c'était vraiment drôle aussi, et ça apportait pas mal d'action.
Par contre c'est vraiment un tome ou Raphaël est vraiment absent, c'est à peine si on le voit pendant une courte scène. Du coup j'ai un peu de mal à me souvenir du personnage. Mais je pense que ça ne sera pas bien grave pour la lecture de la suite !

Au final une bonne relecture même si elle m'a fait ouvrir les yeux sur un point qui ne m'avait pas du tout marqué lors de la première lecture.

16/20
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
http://delivreenlivres.blogspot.fr/2017/03/avis-en-vrac-33_29.html
J'ai mis du temps a lire ce tome parce que le précédent m'avait beaucoup déçu, ce n'était pas du tout le type d'intrigue que j'aime et du coup j'avais un peu peur de continuer.
Mais j'ai bien fait parce que cette romance était vraiment super sympa, et j'ai passé un excellent moment.

Roxy et Reece sont plus ou moins en froid a cause d'une nuit qu'ils ont passé ensemble et qui au final c'est mal passée.
Le meilleur ami de Roxy est dans une institution depuis qu'il a été victime d'une attaque homophobe il y a quelques années et donc état est de plus en plus mauvais. Et voila que la jeune femme se met à recevoir des messages haineux, et qu'un fantôme habite son appartement.
Mais Reece n'a pas l'intention de la laisser seule dans ses épreuves, il fait tout pour se racheter et comprendre ce qu'il se passe.

Roxy pense connaitre son harceleur : l'agresseur de son ami, qui vient de sortir de prison et qui semble vraiment motivé pour la contacter depuis. Reece de son coté n'en est pas persuadé, mais faire entendre raison à la jeune femme est difficile. Elle est un peu butée et ne se laisse que difficilement influencer, sans parler de sa propension à s'attirer les ennuis.

J'ai vraiment bien aimé les deux personnages. Ils ont une belle alchimie et n'ont pas laissé de marbre. Ils sont cohérents, ils ont un passé qui n'est pas juste pour faire jolie et résultat je me suis vraiment laissé prendre à l'histoire.

Et j'ai trouvé l'intrigue bien intégrée dans l'histoire. Elle est intéressante et prends suffisamment de place pour qu'elle ne semble pas accessoire, tout en n'étant pas trop présente et laissant la part belle à la romance.
Un bon mélange quoi, un bon ratio entre les deux. Tout à fait ce qu'il me fallait.

Après je ne peux pas dire que c'était un coup de cœur non plus, même si je ne peux pas citer de défauts, ce n'était pas une explosion de sentiments. Juste une bonne lecture, un bon moment qui m'a réconcilié avec la série !

16/20
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
http://delivreenlivres.blogspot.fr/2017/03/avis-en-vrac-33_29.html
La tension entre les Autres et les humains est a son comble.
D'un coté nous avons les humains qui sont divisés en deux camps, ceux qui en ont marre des limitations que les autres leurs imposent et parmi eux les extrémistes qui sont prêts à tout pour s'approprier les terres et les richesses, et de l'autre ceux qui se rendent compte de ce que cette rébellion risque de leur couter et qui essayent de respecter les règles.
De l'autre les Autres eux aussi sont en deux groupes (si on veut), avec d'un coté ceux qui côtoient les humains qui savent que tous ne sont pas mauvais, et de l'autre les plus sauvages qui eux ne voient les humains que comme un problème qu'il faut régler.

Dés le début on se sait quasiment comment ça va se finir, ce n'est pas vraiment une surprise, enfin je m'y attendais et du coup j'avoue que ne pas avoir ou on va aller m'a manqué. Je trouvais ça un peu bateau, sans surprise.

Après oui il y a de la tension, la dessus rien à redire, et c'est plutôt pas mal réussi sur ce point. On comprend bien les différents groupes, leur façon de penser, on voit que même les humains qui sont dans le groupe "pro humains" ne sont pas tous mauvais, mais qu'ils aimeraient bien qu'on les laisse vivre comme ils le souhaitent. On comprend aussi ceux qui aimerais faire la paix, même si ils sont finalement peu nombreux. L'intrigue principal explose dans tous les sens, on ne peux pas dire que ça n'avance pas, c'est un de gros points positifs du tome.

Bien sur on ne savait pas du tout quelle forme prendrait l'attaque des humains, et sur ce point j'avoue que j'ai été un peu surprise, c'était ... petit. Non pas que ça soit haineux, ou autre, mais finalement j'aurais vu quelque chose de plus grand. Enfin je parle surtout de l'attaque au niveau des personnages qu'on connait, le reste des attaques ne sont pas vraiment expliqué, ils ont juste "attaqué" de façon très vague. Je ne me suis pas sentie très impliquée en fait.

Je crois que c'est la le plus gros problème pour moi. Dans les tomes précédents en dehors de passages assez restreints on suivait Meg, mais ici ce n'est pas du tout le cas. On suis différents personnages (que j'ai eu du mal à situer d'ailleurs au départ, j'étais perdue) un peu partout dans le monde, aussi bien d'un coté que de l'autre. Et je n'ai pas vraiment réussi à accepter ces autres personnages, ni à me sentir intéressée par ce qui leur arrivait.
En fait j'avais l'impression que ce n'était que l'introduction et j'attendais le moment ou le point de vue de Meg allait arriver et qu'on commencerait enfin le livre. Mais ce moment n'arrive jamais, on suis Meg juste quelques rares fois dans des passages très courts. Rien qui ne m'a vraiment rassasié, rien qui n'avance vraiment de leur coté au niveau personnel.

Du coup j'en ressors mitigée. J'ai trouvé le tome aussi longuet que les premiers, et même si l'humour des autres que j'avais beaucoup aimé dans le tome 3 était toujours présent, c'était vraiment par petites touches.

Cette combinaison de facteurs, manque de surprise, lenteur, manque de perspective du personnage principal fait que je ne peux pas vraiment dire que j'ai aimé ce tome, malgré le gros développement de l'intrigue principale qui lui était sympa.

15/20
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
http://delivreenlivres.blogspot.fr/2017/03/havrefer-tome-3-le-seigneur-des-cendres.html
Ce livre porte bien son titre. Et il est vraiment bien à l'image de la guerre dont il parle.
Je n'avais pas du tout imaginé ce genre de final en fait, du coup ça change et c'est un peu rafraichissant sans être pour autant enthousiasmant - même si c'est plus du au ton las qu'on sent sur cette partie la que sur la fin elle même.
Et même si il est surprenant je trouve qu'il colle bien avec la série, finalement à y repenser elle fonctionne plutôt pas mal ce qui est un point positif.

Un autre point positif pour moi c'est que cette fin amène à autre chose, on sent les autres histoires venir, tout n'est pas fini. Ce n'est qu'un nouveau début avec de tout autres enjeux bien sur, mais qui peut donner de belles histoires si un jour l'auteur se sent de les écrire. Et pour autant on n'est pas non plus frustré de ne pas avoir la suite, non, c'est juste une possibilité.

Par contre j'ai été un peu déçu de découvrir (si on veut) les motivations de Amon Tugha. Non pas que ça ne soit pas crédible, pas du tout, mais c'était un peu petit. Enfin petit dans le sens ou il n'y a rien en dessous quoi, juste ses motivations et rien d'autre, rien à découvrir pour nous. Et pourtant j'attendais de savoir, de le comprendre, et du coup c'est un peu retombé à plat. Mais j'aurais du m'y attendre avec cette série, elle ne nous amène pas vraiment la ou on l'attends en général.

Je pense que ce tome est une belle ode à la futilité de la guerre.

En fait ce tome ce résume à ce qu'on attends de lui, c'est à dire à suivre la guerre qui arrive enfin vu des nombreux protagonistes. Les batailles se succèdent, et du coup on voit bien les faiblesses des personnages et ou ça va les mener, tout est accentué dans un moment comme ça. La moindre erreur est fatale. Et la dessus on n'est pas vraiment en reste, l'auteur n'épargne personne !

Du fait du relativement faible nombre de pages sur un livre de fantasy, comparé à la norme, on n'a pas vraiment le temps de souffler. Tout s'enchaine toujours, on saute d'une bataille à une autre, d'un personnage à un autre ...
Et du coup c'est aussi un petit reproche que j'ai à faire, mais c'est personnel. J'ai trouvé que les temps de pause dans le récit étaient trop court. Dans le sens ou malgré leur existence, on n'a pas l'impression que le récit change de rythme du début à la fin, il y a toujours une action en cours à tout moment.
Et ça c'est un point que j'ai remarqué, c'est qu'en général je préfère les livres qui ont un rythme croissant tout au long, parce que si c'est effréné sur une longue période, au bout d'un moment je m'essouffle et je commence à me détacher de l'action.

Et c'est un peu ce qui c'est passé, sans que ça soit un gros point noir mais je me suis sentie un peu moins imprégnée dans l'histoire ici que dans les précédents. Après c'est peut être aussi à cause de l'ambiance morose de ce tome.
On commence le tome en sachant que Havrefer n'a que peu de chance de gagner ce siège et la guerre, du coup on est plongé dans une atmosphère de fin du monde presque, ou fin d'un monde, d'un pays, d'un temps. C'est assez particulier et ce n'est pas du tout joyeux.
Limite on imagine un gout de cendre pendant la lecture.

Bref, je ne reviendrais pas longuement sur les personnages. Ceux qui ont lu la série les connaissent et ils sont fidèles a eux même tout en évoluant, rien à redire la dessus, c'est toujours le point fort de la série. Même si bien sur ils n'évoluent pas forcement dans le bon sens. Ils se trompent, prennent de mauvaises décisions, des fois des bonnes aussi, des fois ils n'ont pas le choix.
Tout repose la dessus, et plus que la vrai guerre elle même, c'est toujours le focus central du livre.
J'ai néanmoins quelques regrets quand aux passages de certains personnages comme ceux sur Janessa qui tombe plutôt totalement à plat et qui m'a déçu en tant que personnage, et ceux de Loque que j'ai trouvé trop facile dans l'ensemble.

Au final une lecture assez pesante du fait de l'ambiance de fin d'un monde sur ce tome. Je l'ai bien aimé mais j'avoue que je ne sais pas trop quoi penser vraiment au final. En tant que lecture c'était très sympa, je ne regrette pas du tout d'avoir lu cette histoire !

16/20
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
http://delivreenlivres.blogspot.fr/2016/11/avis-en-vrac-12.html
Un tome vraiment génial, qui m'a réconcilié avec la série après un premier tome qui n'avait pas été aussi bien que je l'espérais.

Cette fois ci Alexia se retrouve un matin seule, son mari disparu alors que tout lui tombe dessus. En effet les armées rentrent d'une longue campagne et il se trouve qu'une grosse partie des troupes sont des garous. En fait que femelle alpha elle va devoir trouver un moyen de s'en sortir sans qu'il soit présent. Au même moment une catastrophe arrive car d'un coup sans raison une épidémie de normalisation arrive et que tout le monde pense qu'elle est en partie au moins coupable.

La pauvre Alexia, elle en prend pour son grade au début et elle s'affirme énormément. Elle va montrer à tout le monde que c'est elle qui commande ! J'ai adoré ces passages, haha.

Bon on est tous d'accord pour dire que le point vraiment positif de cette série c'est l'humour. Et ce tome est particulièrement réussi, il y a des conversations d’anthologie dedans, notamment celle quand ils arrivent en écosse. Je crois bien que ça fait des années que je n'ai pas autant rigolé sur un livre. ça fait vraiment du bien.

18/20
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
http://delivreenlivres.blogspot.fr/2016/11/avis-en-vrac-12.html
Un tome vraiment sympathique et fun bien qu'un peu trop facile et rapide.

Dans ce livre nous suivons Charlotte une jeune comptable dans une grosse firme. Elle se fait harceler par un supérieur mais heureusement elle a ses amies pour la soutenir. Un jour alors qu'elle rentre elle trouve sur le pas de sa porte un enfant de 10 ans seul, assis dans la pluie. De cette rencontre va découler une série d'aventures qui vont totalement chambouler la vie paisible de la pauvre Charlotte, car elle va découvrir un monde qu'elle n'imaginait pas du tout, caché du notre ou gobelins, lutins et dragons vivent ....

En fait c'est un tome qui sentimentalement parlant est super, on se met à adorer les personnages, c'est léger, plein d'humour, ça repose sur de bons sentiments et tout. Mais sur le fond il y a quand même des facilités quand on y pense, même si certaines sont expliquées plus tard ce qui fait que ce n'est pas si mal non plus ^^
C'est sur que si vous cherchez une lecture sérieux et profonde, avec un background développé et une intrigue complexe passez votre chemin, mais si vous cherchez la bonne humeur, les sourires et l'amour, c'est vraiment le livre parfait !
Le rythme est vraiment rapide, il n'y a pas de temps mort, tout s'enchaîne de façon fluide. Je pense, vu ce que j'en ai lu pour l'instant, que cette série suivra le même principe que l'autre série de l'auteur, à savoir une romance comme premier tome et ensuite une séries d'enquêtes dans le monde fantastique !

16/20
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0