Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Commentaires de livres faits par lianne80

Extraits de livres par lianne80

Commentaires de livres appréciés par lianne80

Extraits de livres appréciés par lianne80

Les plus récents d'abord | Les mieux notés d'abord
date : 13-06
http://delivreenlivres.blogspot.fr/2017/05/le-samourai-virtuel-de-neal-stephenson.html

Ce livre est un des grands classique du Cyberpunk, et c'est ce qui m'a motivé à en faire la demande sur Netgalley, que je remercie, quand il est sorti en numérique.

Nous avons ici une belle satire du monde. L'auteur a une sacré imagination.

Nous sommes aux États-Unis, ou du moins ce qu'il en reste. Le pays a été divisé en villes/états franchisés par de grosses multinationales. Notre personnage, Hiro Protagonist (oui, oui ...) travaille dans La Cosa Nostra de Tonton Enzo (oui oui, la branche commerciale de la mafia italienne) ou il doit livrer des Pizza (toujours en 30 minutes et bien sur sans devoir respecter les limitations de vitesse, ils ont la priorité).
Le background est bourré de références en tout genre qui rendent le début du livre très intéressant à lire, comme l’existence de Narcolombie, ou de la nouvelle Afrique du sud avec ses enclaves racistes.
Ce monde pour moi était tellement coloré qu'il m'a plus fait penser au futur de Retours vers le Futur que celui de Blade Runner. J'admire vraiment tous les détails que l'auteur prend bien le temps d'expliquer à tout moment, on voit bien qu'il c'est bien amusé à tout compiler comme ça de façon limite erratique.

Mais notre héros passe une grande partie de sa vie dans le Métavers, un univers virtuel dans lequel lui et quelques uns de ses amis hackers ont fondés l'un des endroits les plus vivants. Dans le Métavers, Hiro est un héros, alors que dans le vie réelle il vit dans un conteneur en marge totalement du reste.
Un jour une drogue commence à faire son apparition, une drogue capable de toucher à la fois le monde réel que le monde virtuel, très dangereuse. Hiro décide de se lancer dans une guerre contre cette drogue, aidé par une amie.

En fait le début était haletant, entre le rythme endiablé des livraisons de pizza du personnage principal et toutes les informations qui nous arrivent à toute vitesse, on n'avait pas une seconde pour souffler.
Je dois dire que ce coté ci je l'ai bien aimé, même si de nos jours les livres de ce genre sont limite légion, il faut se rappeler que celui ci est l'un des premiers. Il se démarque de toute façon par son humour limite pince sans rire que l'ont entend derrière chacune des descriptions qui lui donne un ton bien à lui.

Par contre le revers de cette avalanche d'informations c'est que j'ai trouvé que c'était une écriture vraiment très dense. Sans parler du fait que le style était un peu daté. Ce n'est pas forcement un reproche ceci dit parce que c'est le point qui m'a le plus plu de ce livre.

Mais voila tout ça ne suffit malheureusement pas. Du moins dans mon cas j'ai eu du mal avec le reste. Je n'ai pas réussi à m'accrocher aux personnages et j'ai trouvé que la fin ne se tenait pas trop. Du coup je suis quand même un peu déçue. En dehors du début que j'ai trouvé vraiment sympa, le reste m'a semblé lourd et j'étais toujours un peu en dehors du récit.

Au final nous avons un des classique du genre Cyberpunk, qui propose un monde débordant d'idées et d'imagination, avec un rythme à la fois rapide et dense, que je ne peux qu’encenser, mais qui est un peu tombé à plat car je n'ai pas vraiment réussi à m'accrocher aux personnages et parce que l'intrigue principal n'a pas fini de façon satisfaisante.
Néanmoins je recommande quand même ce livre aux personnes qui souhaitent en savoir plus sur ce genre, parce que mine de rien les idées sont géniales.
15/20
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
http://delivreenlivres.blogspot.fr/2017/05/avis-en-vrac-39.html

Et oui, me voila enfin à tester l'autre série d'urban fantasy de cette auteur que j'aime beaucoup.

Nous suivons Verity Price. Sa famille étudie, protège et fait de son mieux pour réguler la population surnaturelle. Elle faisait autrefois parti d'une organisation (the Covenant of St. George) dont le but était de protéger les humains des surnaturels, et donc les chassait, mais ils ont décidé de se séparer car ils trouvaient qu'elle était trop extrémiste dans sa façon de faire, tuant tout les surnaturels même ceux qui ne faisaient aucun mal ou du bien.
Verity est depuis quelques temps à Manhattan ou elle vit donc seule pour la première fois loin de sa famille. Elle vit sa vie entre missions et passion. Elle est une passionnée de danse de salon et en attendant d'arriver à faire carrière la dedans elle sert dans un bar de surnaturels pour boucler ses fins de mois.
Tout se passe bien jusqu'à l'arrivée d'un membre du Covenant en ville, Dominic. Celui ci est chargé de déterminer le niveau de menace surnaturelle en ville pour savoir si le Covenant doit déclencher une extermination ou pas. Donc bien entendu, quand pas mal de surnaturels commencent à disparaitre mystérieusement, il est le premier suspect sur la liste de Verity. Mais il semblerait que ça ne soit pas aussi simple qu'elle l'avait imaginé, et voici donc ce duo improbable devoir faire équipe pour trouver quelle menace supérieur aux surnaturel pèse sur la ville ...

J'ai trouvé ce tome vraiment très sympa, très divertissant, j'ai passé un bon moment.

Un des points que j'ai bien apprécié, c'est qu'on est loin des vampires et des loup garous, loin des peuples habituels de l'urban fantasy. On retrouve des Lamia, des Chupacabra, et plein d'autres espèces bien moins connues. J'ai aimé aussi le fait que Verity (et les autres chasseurs) sont tous humains, ils connaissent le monde des surnaturels, ils le fréquentent, ils s'entrainent pour pouvoir se défendre face à eux, mais ils n'ont aucun pouvoir eux même.

J'ai aussi bien aimé l'humour et le ton, ainsi que le rythme. On sors d'un tango endiablé et on retrouve notre héroïne devoir satisfaire les souris de son placard qui la prennent pour une déesse et qui vénèrent tous les événements importants de sa vie, super marrant !
L'histoire elle même est vraiment fun, il n'y a pas de temps mort et on explore avec plaisir ce monde.

J'ai aussi adoré la relation entre Dominic et Verity, ils ont pas mal de dialogues réjouissants et j'ai adoré les voir interagir durant cette enquête. J'ai aimé le fait qu'il soit quelqu'un de très raisonnable finalement, bon c'est vrai qu'il change d'avis finalement un peu rapidement pour moi, mais quand on est dans le livre ça semble tellement logique qu'on ne trouve ce défaut qu'après tout en y repensant.

Au final une bonne lecture pour ce premier tome et j'ai hâte de continuer la série !

17/20
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
http://delivreenlivres.blogspot.fr/2017/05/avis-en-vrac-39.html

Un épisode vraiment plein de mystère.
Alisa aimerais bien foncer vers l'endroit ou sa fille est retenue, mais malheureusement la personne qui détient l'info dont elle a besoin ne la lui donne pas gratuitement, il demande avant à ce qu'ils se dirigent vers une série de coordonnées qui se trouvent sur leur chemin et qui semblent donner sur ... rien du tout, un point dans le vide de l'espace.
Une fois arrivé dans la zone c'est la que les choses bizarre commencent à arriver, entre le sauvetage d'un vaisseau de pèlerins hautement irradiés, la zone de quarantaine sans raison, les pirates qui attaquent tout sans raison et la haute densité de vaisseaux de l'alliance, il est clair que ce point a une haut importance, mais pourquoi? que ce passe-t-il au milieu de rien?

Ce tome est à la fois très important pour l'histoire et en même temps un peu à coté car il concerne les personnages secondaires et plus vraiment la quête d'Alisa.
Je comprends la frustration d'Alisa, en fait dans tout ce tome on a l'impression qu'elle fait tout pour que tout se déroule de la façon la plus rapide possible, tellement elle a hâte de continuer à chercher sa fille, mais elle n'a pas le choix ici et elle est bien obligé d'aider ses passagers, non seulement pour avoir l'info sur le camp ou serait sa fille, mais aussi parce qu'il faut bien payer le carburant et les autres denrées nécessaire au voyage.

C'est sur que cette série ne plaira pas aux personnes qui cherchent de la SF hardcore ou des machins scientifiques à tout bout de champ. Ici le coté SF n'est qu'une excuse à l'aventure, et on ne se pose pas du tout de questions sur le fonctionnement des vaisseaux ou autre, ni sur la technologie des armes.
Et je crois que c'est aussi pour ça que je l'aime bien, parce que ça repose comparé à la grande majorité de la SF actuelle qui aime bien entrer dans les détails à ces sujets.

Après oui, c'est sur que c'est léger, les personnages sont bien représentés et sont vraiment au centre de l'histoire. C'est vraiment leurs interactions, les envies et besoin de chacun qui font l’intérêt et qui me donnent envie de lire la suite. J'aime bien aussi le fait que la seule romance possible ai été totalement désamorcée et du coup ça met un petit pied de nez à ceux qui s'imaginaient que ça serait l'histoire principale sous prétexte que c'est léger et humain.

Encore un bon tome, je ne me lasse pas et j'ai hâte d'avancer dans l'histoire ^^

16.5/20
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
http://delivreenlivres.blogspot.fr/2017/05/avis-en-vrac-39.html

J'ai adoré ce tome, il fait parti de mon Top 3 de la série.
Nous continuons l'intrigue liée à la mère de Gin dans ce tome, et l'auteur arrive toujours à nous tenir en halène sur ce qui c'est vraiment passé à l'époque et sur qui est vraiment le chef de ce cercle de criminels.

Difficile de ce dire qu'on est déjà au 16ième tome de cette série, j'avoue que tous les tomes ne se valent pas, mais si malgré tout je l'ai toujours continué c'est que même les moins bons arrivaient quand même à tenir mon attention et à me donner envie de lire la suite.

On commence directement en plein milieu de l'action, Gin espionne un des membres du Cercle pour essayer d'en savoir plus sur leur organisation et espérer surtout avoir des indices que leur grand chef, celui qui a ordonné la mort de sa mère bien des années avant. Mais après avoir fait chou blanc elle est contactée par une amie dont la sœur a disparu. Mettant tout en œuvre pour la retrouver, Gin fini par découvrir un cadavre par loin de la ou la jeune femme a disparu. Et la la police l'informe que ce cadavre est la victime d'un tueur en série qui sévit depuis des années, et qu'en plus il a sa rune araignée dessinée sur ses paumes ...

Un des points que j'ai bien aimé dans ce tome, en plus de l'enquête sur le tueur en série, c'était qu'un des points important de l'histoire principale tournait autours de la relation entre Gin et Hugh Tucker. On se doutait depuis un moment que ce personnage allait être important vu qu'il apparaissait régulièrement depuis un sacré paquet de tome. Mais j'avoue que ce qu'on en apprend, surtout grâce aux flashback de Gin est super sympa. Ça donne vraiment un autre point de vue du personnage et limite ça remet en cause tout ce qu'on savait sur lui depuis le début. Ce personnage devient vraiment de plus en plus intéressant.

Dans l'évolution de la série, un des autres points qui devient particulièrement intéressant, c'est aussi le fait qu'on s'aperçoit petit à petit que toutes les personnes concernées ne sont pas forcement juste des "grands méchants". Certains sont juste enfermés dans leur famille et n'ont pas le choix d'être ou ils sont et ne font que ce qu'il faut pour continuer à survivre au milieu de vrai requins. Du coup ça apporte une nuance que n'avaient pas les premiers tomes de la série et j'ai beaucoup apprécié. j'espère que ça continuera de cette façon la dans les suivants.

Ce tome se lit vraiment très rapidement, je l'ai trouvé moins pesant que les précédents et il a vraiment su retenir mon attention.
En fait j'ai limite l'impression qu'il était plus court car il n'y a pas de temps mort et que j'en aurais voulu plus. Je l'ai lu vraiment d'une traite.

17/20
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
http://delivreenlivres.blogspot.fr/2017/05/avis-en-vrac-39.html

Marianne travaille dans un cirque, mais ça ce n'est que son activité légale, elle est aussi employée par un homme qui retiens sa jeune sœur prisonnière dans un bordel et qui menace de la vendre à des clients si Marianne ne fait pas ce qu'il lui dit, et ce qu'il lui demande de faire est en général très illégal, en général des vols. Elle cache aussi son identité d'ancienne noble, ce n'est pas le bon moment pour en être un en France.
Un jour lors d'une mission Marianne est découverte par une de ces victimes qui lui propose un marché : elle l'aide dans une mission en échange de la liberté pour elle et sa sœur. Cet homme, Nicolas Valette est un espion et il a besoin de ses talents pour libérer un des prisonniers politique de Napoléon d'une prison ...

J'ai vraiment bien aimé ce livre. En fait on est sur un livre d'aventure avec une romance, ça n'a donc que peu de chose à voir avec les romances historiques que je lis d'habitude ou on est plus sur du jeu de cours, avec des nobles, des bals, des parties de campagne et compagnie.

Le tout tout début m'a fait un peu peur, parce que la première action début directement par une scène qui fait avancer de façon significatrice l'action et l'histoire avant même qu'on ai commencé à découvrir le contexte et autre. Mais finalement j'ai vite été rassurée car tout est expliqué juste après.

Marianne est une jeune femme qui ne sait plus trop quoi faire, elle est en danger quoi quelle fasse et sa seule existence la mènerait au cachot si jamais on découvrait sa véritable identité. Je l'ai trouvé admirable dans sa façon de se battre pour arriver à survivre dans cette période historique qui n'était vraiment pas joyeuse. Elle est vraiment débrouillarde et elle n'hésite pas à tout faire pour sauver sa sœur. Nicolas aussi est un personnage que j'ai beaucoup aimé. Il reste un gros mystère pendant toute une partie du livre. Il déteste Napoléon depuis que ce dernier est responsable de la mort de son frère et ferra tout pour le faire tomber.

Comme je le disais on est vraiment à mi chemin entre un livre d'action/aventure et une romance. La relation entre Marianne et Nicolas évolue surtout pendant l'entrainement de cette dernière pour pouvoir exécuter la mission qu'il a prévu pour elle, et qui demande pas mal de compétences qu'elle n'a pas et qui serons difficile à acquérir rapidement. Entre maniement de l'épée, équitation et escalade de cheminées, elle devra vraiment mettre toute son énergie pour réussir l'évasion prévue.

Du coup le rythme est bien élevé et on ne s'ennuie pas une seule seconde.
J'ai bien aimé aussi le fait que pour une fois l'histoire se passe en France, ce qui est une première pour moi dans cette collection (même si j'avoue qu'on n'a pas vraiment de repère temporel et que je n'ai pas réussi à trouver en quelle année on était vu les détails qui nous sont donnés).

J'ai vraiment apprécié cette lecture, je lirais la suite avec plaisir !

17/20
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
http://delivreenlivres.blogspot.fr/2017/05/avis-en-vrac-38.html

Ce tome ci était sympa au niveau de l'intrigue principale qui avance bien, mais j'ai toujours un peu de mal avec cette série, enfin sur le coté popotin de la série. Du coup j'ai un avis un peu mitigé au final.

Dans l'épisode précédent, une demi Djinn dangereuse qui c'est échappé du camp des garous avant la bataille finale.Les djinn sont un peuple redouté, il n'en existe d'ailleurs quasiment plus, mais les demi djinn eux sont encore pire, car ils ont les même pouvoirs mais qu'ils ne maitrisent pas du tout et menacent d'exploser à tout moment.
Lorsque Tane fini par rattraper Laylah, elle ne se laisse pas faire, car elle a laissé quelque chose de précieux derrière elle qu'elle ne compte pas abandonner. Du coup lors qu'il s'aperçoit qu'il n'est pas le seul à sa recherche, il décide d'enquêter sur son passé et d'essayer de comprendre ce que ces gens lui veulent et en quoi elle est importante. Ils se retrouvent donc pour Londres, ou Laylah à rendez vous avez son passé, et son avenir ...

Ce tome ci débute donc en parallèle avec le tome précédent. L'intrigue principale se précise et part dans une toute autre direction que celles des garous qu'on suivait précédemment, tout en étant étrangement lié. On voit bien qu'il y a encore pas mal de choses a découvrir pour vraiment comprendre de quoi il s'agit vraiment depuis le début.
Ce point ci est le gros point fort du tome, on découvre tout un pan entier de l'histoire dont on n'avait pas idée avant. La fin est vraiment déchirante d'ailleurs et me donne envie de tenter le suivant.

Par contre j'ai toujours du mal avec l'attirance magnétique qu'éprouvent toujours les différents couples, ce n'est pas vulgaire (ou pas trop) mais je n'arrive jamais à vraiment apprécier ce coté trop fort du désir des personnages. Du coup j'ai trouvé que ça coupait un peu trop l'histoire et que ça n'était pas vraiment crédible qu'a chaque fois ils soient attirés au premier coup d’œil sans pouvoir se contrôler.
Résultat sans ce coté un peu lourd j'aurais mis une bien meilleur note à ce tome.

15/20
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
http://delivreenlivres.blogspot.fr/2017/05/avis-en-vrac-38.html

Et voila c'est la fin, le dernier tome, et une partie de moi est bien triste de ne plus avoir ma dose comme chaque année depuis un petit bout de temps.
C'est une fin solide, et qui clôture de façon satisfaisante l'ensemble. Ce n'est néanmoins pas mon tome préféré mais une bonne lecture tout de même.

Ce tome est tout à fait à l'image de la saga, on y retrouve tout les éléments et petits points de détails qui ont fait notre bonheur dans les tomes précédents. On y retrouve l'humour habituel, l'amitié entre les différents personnages et les petites piques qu'ils se lancent, leur amour de la nourriture, des drames, de l'action, de la magie, des belles scènes de combat à l'épée, etc .. Avec bien entendu un part importante au début dévouée à l'amour entre Merit et Ethan, lors de leur mariage.

Tout commence avec l’événement qu'on attendais depuis longtemps, je parle bien entendu dudit mariage. Tout va super bien jusqu'au moment ou la fête est gâchée par un individu qui arrive à se faufiler discrètement dans le bureau d'Ethan, il semble totalement perdu et tente d'attaquer Merit car une voix qu'il est apparemment le seul a entendre lui crie dans les oreilles en permanence et le rend fou. Cela aurait pu être un événement isolé mais le lendemain c'est tout une foule qui a qui il arrive le même problème, provoquant panique et bagarres dans la rue. En plus de ce problème dont personne ne comprend rien, un blizzard étrange s'abat sur la ville et fait encore plus étrange, il semble être centré sur la tour ou se sont produit certains des faits des tomes précédents ... Merit et la garde rouge auront fort à faire pour essayer de trouver ce qui peut bien se passer ...

Je ne saurais pas vous dire pourquoi ce tome n'est pas mon préféré, sans doute parce que vu que c'était le dernier j'en attendais un peu plus que les précédents, et du coup j'ai été un peu déçue que ça finisse limite normalement pour un tome de la série. En fait rien ne le distingue des autres. En soi c'est une bonne chose parce qu'il n'y a pas de raison qu'on ne l'aime pas si on a aimé tout le reste, du coup tout les fans serons satisfait, mais personnellement j'aurais bien aimé avoir un petit truc en plus.

C'était une bonne lecture, une fois le passage du tout début du mariage qui m'a moins intéressé passé, tout s’accélère et on est vraiment pris dedans. Le rythme est bon, l'intrigue bien mystérieuse et on retrouve tout les personnages qu'on a apprécié avant.
Du coup j'ai passé un bon moment, et après tout il était peut être temps de la finir cette série, surtout que la fin augure du meilleurs pour le spin off prévu ensuite !


16.5/20
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
http://delivreenlivres.blogspot.fr/2017/05/avis-en-vrac-38.html

On ne peux pas vraiment dire que j'ai aimé cette lecture. Non pas qu'elle soit mauvaise, mais ce n'était tout simplement pas ce que j'en attendais.

Le capitaine Alatriste, qui n'a ce titre que de façon honorifique, est un ancien soldat espagnol. Il fait la seule chose qu'il a jamais su faire : se battre pour gagner sa vie, il est donc un spadassin. Un jour on lui propose un contrat comme un autre, celui d'attaquer deux anglais arrivant en Espagne en blessant l'un d'eux. Mais une fois que la personne qui leur a assigné leur tache s'en va, une autre arrive et modifie le contrat : il s'agira cette fois ci de simplement et purement assassiner les deux hommes. Alatriste ne sait pas trop ou il en est, et donc une fois sur place, quand l'un des hommes demande pitié pour son ami alors qu'il risque sa vie, il décide de les épargner...
Mal lui en prend car il ne se doute pas qu'il a mit le pied en plein dans une des plus grosses conspirations politique du moment, mettant en cause pas mal de grand noms de la capitale, et que du coup sa vie ne tiens qu'a un fil.

Quand on lit le résumé de ce livre, on s’attend à un livre plein d'aventures, avec un bon rythme (surtout vu le nombre peu important de pages) et une intrigue bien développée. Et en fait ce n'est pas vraiment le cas.

Alors certes il y a une histoire mais elle aurait tenu sur 50 pages. Tout le reste n'est que des digressions de l'auteur sur l'époque, les personnages, ce qui va se passer après, sur des pages et des pages et des pages. Ce coté vraiment très historique peut être sympa si on connait déjà un minimum l'époque car il peint vraiment une fresque de la situation et de l'ambiance sociale.
Mais personnellement j'avoue que niveau histoire en dehors de très vagues souvenir du à mes lectures des classiques, je n'y connaissais rien du tout. Et du coup l'auteur m'a perdu, il enchaînait les noms de personnes, de lieux et les différentes références qui ne me disaient rien du tout. Et surtout c'était bien trop long. Pour 10 pages d'histoire il y avait 25 pages d'autre chose sans aucun rapport. Ça m'a fatigué.

Du coup je l'ai vraiment fait traîner et j'avais du mal à m'y remettre à chaque fois. Il y avait aussi l'ambiance générale, quand on dépeint un pays totalement corrompu et assoiffé de pouvoir et de sang, et ou même les personnages les plus respectables sont des misogynes en puissance ne considérant les femmes que comme des vierges ou des putains, ce n'est vraiment pas facile. Je comprends qu'on puisse aimer, et je pense qu'avec un peu de préparation historique j'aurais pu apprécier moi aussi, mais la comme ça non, ça ne l'a pas fait du tout.

Bon après le style lui même est vraiment bon, on se croirait vraiment dans un livre d'époque, l'intrigue est totalement dans le genre cape et épées aussi, et il y a pas mal de poésie et autre qui lui donnent vraiment une atmosphère crédible. Mais ça n'a pas suffit pour moi, malheureusement.

15/20
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
http://delivreenlivres.blogspot.fr/2017/05/avis-en-vrac-38.html

Encore un tome super sympa dans cette série que j'aime beaucoup.

Retrouver sa fille pour Alisa, demander des conseils sur son artefact et consulter la bibliothèque pour le Dr. Dominguez, voila deux bonnes raison d'aller faire un tours dans une des forteresses Starseer sur leur chemin. Mais voila comment faire pour Leonidas, les cyborgs sont les ennemis des Starseers depuis des génération, car ils ont été créés dans le but justement d'éliminer leur menace et de rétablir l'équilibre entre les humains et ce peuple avec des pouvoirs grandioses. Les manigances peuvent commencer ...

Chaque tome semble être construit plus ou moins de cette façon : nos amis arrivent dans un endroit, ils essayent d'obtenir ce qu'ils souhaitent, l'histoire devient plus compliqués et ils finissent par repartir vers d'autres cieux. C'est un peu normal quand le vaisseaux dans lequel ils circulent est un cargo, du coup sont but premier est de déplacer des personnes ou des objets d'un point à un autre.
J'aime bien ce principe parce qu'on a à chaque fois un épisode indépendant des autres et on a vraiment l'impression de vivre avec le cargo au gré de ses arrêts qui sont plus favorable a une ou plusieurs personnes à l'intérieur.
Ici c'est le cyborg le problème alors que dans le précédent c'était Alisa elle même, étant une ancienne pilote de l'alliance.

Les connexions entre les personnages et les dialogues qui s'en suivent sont toujours super sympa. On a toujours l'humour bien présent d'Alisa, contrebalancé à la fois par le pessimisme de Mica, et le sérieux de Leonidas. J'ai adoré certains passages notamment la rencontre entre l'un des passagers et ses demi sœur quelle essaye de droguer pour qu'elles ne puissent pas lire dans ses pensées, c'était hilarant !

Ce tome est vraiment un tome qui en plus de nous offrir une grande bataille spatiale, la première de puis le début de la série, est la pour vraiment commencer à poser l'intrigue principale. On y fait plein de découvertes et on s'aperçoit qu'en fait tout ne sera pas aussi simple que tout le monde l'imaginait au départ, et que le voyage sera surement bien plus long que prévu.

Au final un tome que j'ai beaucoup aimé, je ne me lasse pas de ce cargo, de ces passagers et de leurs différentes quêtes qui avancent doucement au fil des arrêts du vaisseau !

16.5/20
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
http://delivreenlivres.blogspot.fr/2017/05/cartel-robotique-de-christian-perrot.html

Un bon policier de science fiction. Bon certes avec quelques petits défauts mais qui n’empêchent pas une bonne lecture.

En général je commence un livre, j'essaye de ne pas lire la 4ième de couverture. Du moins pas recemment, souvent je l'ai lu au moment d'acheter le livre (ou la de le sélectionner) mais comme je commence le livre assez longtemps après je l'ai oubliée et tant mieux.
C'est donc avec beaucoup de plaisir que j'ai découvert ce monde. J'ai été étonnée par la présence de drones, c'est vrai que les robots sont en général la figure importante dans les livres de SF mais c'est bien la première fois que je vois un monde avec des drones.
Pour ceux qui se posent la question de la différence entre les deux je dirais que les drones sont des machines autonomes mais spécialisées dans une tache bien précise, ils ont en général une IA très limitée et peu d'initiative, contrairement aux second.

En dehors de cette particularité technique le livre est un bon polar scientifique, on a un meurtre, un gros mystère autour du coupable, le tout dans une atmosphère de lutte entre deux grosses corporations qui veulent la mainmise sur la production future de machines.

On suis en parallèle plusieurs points de vue, d'un coté celui de l'enquêteur, de l'autre celui du fils du la personne assassinée, maintenant à la tête d'une énorme entreprise, et finalement d'autres personnes qui paraissent au début n'avoir aucun lien avec ni l'un ni l'autre mais qui donnent vraiment une atmosphère de la ville et de ces habitants, de la façon dont ils vivent, utilisent les drones dans leur vie de tout les jours. J'ai bien aimé les personnages que l'on suis, bien qu'ils ne soient pas tous "honorable". Qu'on soit d'accord avec leurs agissements ou pas, ils nous entrainent bien dans la ville et nous en font découvrir plein de points intéressants.

J'ai beaucoup apprécié le mystère qui s'installe petit à petit au cours de l'intrigue, on se pose plein de questions et c'est vraiment un point que j'adore car j'ai pu utiliser ma tête pour imaginer plein de théories personnelles sur la fin, ce qui est sans doute mon activité favorite quand je lis un policier.

Au niveau des thèmes on retrouve des thèmes que les amateurs des grands classiques de la SF, Asimov ou Philip K Dick retrouverons avec plaisir.
Le tout avec un bon rythme car le format par épisode oblige à un avancement régulier de l'histoire et du coup on ne s'ennuie pas. Du coup on est vraiment pris dedans et on a envie de se lancer dans le suivant à la fin de chaque épisode.

J'avais parlé de petits points que j'ai moins aimé au début de ma chronique, et il est temps d'en parler. Ce ne sont pas de gros défauts mais ils méritent d'être signalé.
Le premier c'est que j'avais l'impression, au début du livre, on avait une surdose d'explications techniques. L'apparition d'un type de drone donnait tout de suite lieu à gros paragraphe expliquant son système, sa fonction et toutes sortes de détails qui n'était pas très utile à l'intrigue au final. J'avais l'impression de lire la description du produit dans le catalogue du constructeur. C'était un peu trop précis en fait, et je dois dire qu'à la fin j'avais tendance à les zapper, ce qui est dommage.
Le second point qui m'a un peu chagriné c'est que de temps en temps, pour certains personnages, les dialogues ne me paraissaient pas vraiment naturels. J'ai du mal à vous expliquer plus précisément car ce n'est pas quelque chose de vraiment caractérisable, c'est plus une impression générale. J'avais l'impression que ça tapait un peu à coté certaines fois (sans que ça soit vraiment généralisable à l'ensemble du roman).
Mais malgré ces deux points la ça ne m'a pas empêcher de passer un bon moment dans cette lecture.

Au final un livre très sympa, si vous cherchez un petit policier/thriller de science fiction n'hésitez pas à lui donner sa chance !

16/20
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
http://delivreenlivres.blogspot.fr/2017/05/avis-en-vrac-37.html

Une bonne relecture, j'ai retrouvé ce que j'aimais bien dans cette série.

Katy vient d'aménager dans une petite ville perdue dans la campagne américaine (étasunienne). Elle ne connait personne et ce n'est pas vraiment la joie, surtout venant de Floride, avec du soleil et la mer. Ses seuls voisins sont des jumeaux et autant la fille devient tout de suite la meilleur amie de Katy, autant le garçon garde ses distances et n'hésite pas à lui chercher des noises.
La rentrée passe et en dehors d'être la "nouvelle tête" que tout le monde regarde et l'hostilité dudit voisin, tout vas bien. Jusqu'au jour ou Katy apprends que des jeunes filles ont été portée disparues dans la ville, et que quelques jours après c'est a son tours d'être violemment agressée ..

Cette série pourrait passer pour une n-ième série du genre avec des adolescents au lycée confrontés a des dangers de type surnaturel.
Et dans un sens c'est exactement ce qu'elle est. Mais elle est parmi les bonnes séries du genre. Celles ou la mythologie est différente déjà de ceux qu'on a l'habitude de lire. Et ensuite celles ou, malgré un personnage principal un peu tête à claque au niveau de la romance, on arrive malgré tout à vraiment accrocher aux personnage principaux.

Après c'est vrai que c'est extrêmement typé Young Adulte. Et je ne sais pas si sans la nostalgie de ma première lecture qui date d'il y a des années je l'aurais apprécié. Mais finalement oui, j'avoue, j'ai aimé. Il n'y a pas eu de moment plat, de moment ou je me suis ennuyée. L'auteur a bien géré son rythme tout du long. Il y a toujours plein de mystère et on se pose une multitude de questions tout au long du tome.
En fait on est vraiment dans un tome d'introduction, de découvertes. Et c'est tout a fait excitant cette découverte, quand les faits bizarres s'accumulent et qu'on se pose milles questions.

Au final c'était donc une lecture à la fois classique et pas du tout classique, que j'ai bien aimé !

16/20
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
http://delivreenlivres.blogspot.fr/2017/05/avis-en-vrac-37.html

Je dois dire que je n'attendais pas grand chose de ce livre au départ. Je me suis un peu lassée de l'autre série de l'auteur et je ne voulais pas trop en rajouter.

Et finalement c'est un pari réussi car même si on retrouve l'humour et les personnages caractéristiques de l'auteur, au final cette série arrive vraiment à se démarquer niveau ambiance et elle s'annonce vraiment sympa avec son principe assez original et le fait qu'il y avait quand même une intrigue principale bien menée.

Nous suivons ici Harper qui fait parti d'un clan mineur de démons. Elle possède un salon de tatouage et remplace occasionnellement une amie dans des combats en arène. Rien que de très normal pour son peuple, féroces guerriers jusqu'aux ongles. Jusqu'au jour ou par hasard elle rencontre Knox, un mystérieux maitre démon, et qu'ils se rendent compte qu'ils sont liés. Il est son ancre.
Très différent du lien d'ame-soeur des garous de la Meute ce lien la n’inclus normalement rien d'ordre affectif ou sexuel, c'est juste une façon pour leur démons de se stabiliser mutuellement en empêchant la lente descente vers la folie de certains démons solitaire.
D'ailleurs dans la très grande majorité des cas les ancres ne sont pas amants, et encore moins compagnons qui est l'équivalent d'un mariage. Ils sont partenaire, amis, un peu comme un frère mais pas de sang.
Mais Knox a décidé qu'il en serait autrement, Harper le charme énormément et il ne pourra pas se contenter d'une simple relation amicale. Il va donc essayer d'en convaincre Harper.
Mais pas facile quand la menace est de partout et qu'un grand changement politique se dessine parmi les démons ...

Je m'arrête la pour les explications parce que si j'en dit trop ça risque de gâcher un peu la lecture de ceux qui ne connaissent pas encore. On pourrait croire vu mon résumé que la romance est vraiment très prédominante, mais en fait non. L'histoire principale, qui se dévoile petit à petit prend aussi une place importance et elle est aussi intéressante que le reste.

Comme je l'ai dit juste avant on retrouve vraiment les personnages haut en couleur et ultra dominants caractéristique de l'auteur. Sauf pour Harper justement qui se démarque totalement. Personnage assez simple et très calme elle n'est pas du genre à crier de partout qu'elle est la plus forte ou à vuloir imposer son avis. Au contraire elle est très indépendante et va la ou elle veut sans rien demander à personne. Et c'est ce coté qui attire vraiment Knox, qui n'a pas l'habitude qu'on lui refuse grande chose vu sa puissance. Se retrouver en face d'une personne qui sans vraiment lui tenir tête, parce qu'elle ne cherche pas la bagarre, ne l'écoute pas et fait juste ce qu'elle veut, est une chose inconnue pour lui. Et il apprécie énormément ça.
Du coup il va tout faire pour la séduire.

C'est vrai que le personnage de Knox est un peu caricatural sur ce point, il est totalement dans la lignée des alphas de la meute, et que certaines personnes n'aiment pas son coté ultra dominant qui tente par tous les moyens (sauf la force) de faire imposer son avis. En effet, même si il a souvent raison (et Harper est d'accord même si elle ne veut pas le reconnaitre assez souvent), il est un peu lourd a insister en permanence et a utiliser la ruse des fois pour y arriver.
Mais bon, tous les amateurs des autres livres de l'auteur sont habitués à ce genre de personnages et ça ne choquera personne je pense.

Au final une bonne lecture qui a du suffisamment se démarquer des autres livres de l'auteur. je n'en attendait pas grand chose mais j'ai su changer d'avis.

16.5/20
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
http://delivreenlivres.blogspot.fr/2017/05/avis-en-vrac-37.html

Un dernier tome vraiment très sympa, sans doute celui que j'ai préféré de la trilogie.

Le personnage que nous suivons dans ce tome n'était pas tellement bien décrit dans les précédents. Ce ci n'est pas tellement étonnant vu que les membres du club ne s'aiment pas particulièrement, étant particulièrement différents en tout point, n'ayant comme seul point commun l'affreux crime qui a lieu au tout début du premier tome.

Julian s'en veut de la mort de Léo, il était son meilleur ami et il compte bien le venger, coute que coute. Il veut protéger la sœur de Léo, Lily, devenue sourde suite à une maladie. Il pense qu'elle devrait épouser quelqu'un de son rang et vivre une vie protégée. Mais Lily elle sait qu'il en est autrement. En dépit de sa fortune elle est déjà bien trop âgée pour avoir une chance au mariage - sans parler de son handicap - , et de toute façon une seul homme l’intéresse : Julian.
Elle se rend compte que Julian s'éloigne d'elle depuis que Léo est mort, il consacre tout son temps à la recherche des assassins, et elle a peur qu'il finisse comme son frère à force de fréquenter les bas fond.
Du coup elle lui propose un marché : qu'il l'accompagne à 3 soirées mondaines, dans le but de lui faire entendre raison ...

J'ai adoré le personnage de Julian. Il a tellement de secrets cachés couche après couche. Personne ne le connait vraiment. Le seul point "un peu gros" comme coïncidence que je reproche a été le fait que la mère de Julian était bien entendu sourde elle aussi, par hasard. Bon le point était important dans son histoire personnelle même si c'était un peu grossier. Du coup j'ai pensé ça quelques minutes et ensuite j'ai oublié mon argument.
D'un autre coté Lily est une fille assez normale en fait. Elle a les pieds sur terre, elle n'est pas nunuche. Elle vit sa vie du mieux qu'elle peut avec ses moyens et elle a bien l'intention de réussir à convaincre Julian qu'ils peuvent être ensemble malgré tout ce qui les sépare.

Ce tome ci a été mon préféré de la série, je ne me suis pas ennuyée une seule seconde comparé au précédent qui avait été plus difficile à lire.
J'ai trouvé que le mystère autours de la vie de Julian ajouté aux divers autres, notamment celui de la mort de Lèo donnaient vraiment de la consistance à ce tome. On ne peux pas dire qu'il ne s'y passe rien, ça c'est certain.

Au final un très bon tome, qui clôture d'une belle façon cette petite trilogie que je suis bien contente d'avoir lue.

17/20
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
http://delivreenlivres.blogspot.fr/2017/05/avis-en-vrac-37.html
Il m'a fallu un peu de temps pour vraiment arriver à me rentrer dans l'histoire de ce tome, comme dans le premier de la série en fait. Mais finalement, une fois que c'était fait j'ai trouvé ma lecture tout à fait agréable.

Scarlett Bernard est une Null, c'est à dire qu'elle permet, rien que par sa présence d'annuler tous les effets magiques, que ça soit lié à une créature, un objet ou un sors. Depuis la fin du tome précédent Scarlett connait son ennemi. Alors lorsqu'une voiture est retrouvée avec un couple portant les même prénoms que ceux de ces parents mort aussi en voiture, elle la soupçonne tout de suite. Mais difficile de rechercher quelqu'un qui semble vraiment réussir à effacer toutes ses pistes, surtout quand on a toujours l'impression d'avoir un train de retard.
Et ce malgré son association avec Jesse, l'agent de police qu'elle a rencontré dans le tome précédent, ainsi que de l'air de Dashiel le si inhabituel maitre vampire de la ville ...

Encore une fois Scarlett se retrouve à devoir enquêter contre son gré, et on ne peux pas dire qu'elle soit enthousiaste. Je pense que c'est ce point qui a fait que j'ai eu du mal à vraiment entrer dans l'histoire. J'avais autant enfin de continuer que l'héroïne.
Heureusement on suis aussi Jesse et j'ai beaucoup aimé son point de vue. Par contre c'est bizarre qu'on le voyait lui à la troisième personne alors que Scarlett avait droit à la première personne. Du coup ça n'a pas non plus trop aidé pour rentrer dedans.

Mais l'enquête est quand même intéressante et malgré la mauvais humeur de Scarlett j'ai fini par vraiment être prise dedans. Le personnage de Scarlett elle même est intéressant en contraste avec Jesse. Ils sont la plupart du temps en total désaccord sur la manière de faire.
Scarlett de son coté est du genre survivante, elle ferait n'importe quoi du moment que ça ne la met pas en danger, quitte à être en dehors de la loi. Et Jesse ne supporte pas cette attitude, pour lui faire les choses bien est la seule possibilité. Il comprends le besoin de cacher certains détails mais il ne comprends pas que les surnaturels ont leur propre façon d'enquêter qui passe par d'autres chemins que ceux des humains. Du coup il est constamment à tout remettre en cause ces méthodes et c'est pourquoi ils n'arrivent pas à s'entendre en général.
Mais malgré ça ils sont quand même assez soudés quand le danger se rapproche de Scarlett, et j'ai aimé que Jesse sorte de ce personnage limite trop "parfait" du premier tome pour se remettre en cause et finalement évoluer.
Scarlett aussi évolue au cours du tome, elle commence à s'affirmer et ça m'a bien plu.

Du coup malgré un début difficile du à une ambiance morose et un personnage un peu apathique dans son rôle, j'ai bien aimé ma lecture. Il perd des points pour le début mais le fin me fait par contre me questionner sur ce dont on va pouvoir parler dans le troisième tome de cette trilogie, vu qu'une grosse partie de l'histoire principale est maintenant terminée.

16/20
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
http://delivreenlivres.blogspot.fr/2017/05/illuminae-tome-1-dossier-alexander-de.html

Un petit bijoux, un bel objet livre, même si je déplore l'absence de la version hardcover comme en VO qui était encore plus belle.
En dehors de ces considérations purement esthétiques, c'est un livre qui m'aura fait passer des haut et des bas.

Haut et bas dans mon intérêt aussi bien que haut et bas du style yoyo émotionnel.

Au niveau de l’intérêt les bas étaient surtout au début, je n'en ai beaucoup moins eu dans la seconde moitié . Ils ont surtout été occasionnés par ce que j'ai trouvé comme étant un peu de l'abus d'humour.

Non seulement le personnage principal est hyper sarcastique et s'en sert pour remballer tout le monde ou presque, mais même dans les rapports de surveillances ou autre on en rajoute.
En fait je n'ai surtout pas trop apprécié cet humour dans les passages qui sont des explications papier de vidéos de surveillances. Ils ont été fait après coup, par un opérateur qu'on désigne sous une suite de numéros et il en rajoute des tonnes. Il passe son temps à imaginer l'état d'esprit des personnes qu'il observe et à se moquer d'elles. C'est censé être un rapport officiel dans un dossier militaire et du coup pour moi c'était pas l'endroit pour faire de l'humour. Ce n'était pas du tout crédible et en total décalage avec le support. Donc à coté de tout le reste ça me faisait plus grincer les dents qu'autre chose.
Bon je dois quand même nuancer cela en disant qu'il y a quand même eu quelques passages dedans qui ont réussi à me faire exploser de rire, je dois l'avouer, tout n'est pas perdu.

Pour le reste de l'humour (l'humour des personnages eux même) c'est vraiment de l'humour d'ado, le genre qui appelle son meilleur ami "connard" et qui s'insultent mutuellement en permanence gentiment, ou de l'humour de vestiaire qui ne vole pas haut, c'est un humour très familier mais qui m'a fait lever les yeux au ciel assez souvent par sa lourdeur.
Mais cet humour reste naturel je dirais, il est en adéquation avec les personnages, et du coup il passe beaucoup mieux que le précédent.

Au niveau de l'histoire je dois dire que c'est plutôt bon. Les effets graphiques marchent vraiment bien a des moments clés de l'aventure et j'ai trouvé que ça rajoutait énormément de tension, plus même que si il avait été composé uniquement de texte. Le livre a réussi à me faire à la fois rire et pleurer, sans parler du quelques coups de flippe magistral à certains moments (j'ai même fermé à plusieurs reprises le livre pour faire autre chose, surcharge émotionnelle). Du coup sur ce point c'est vraiment réussi, c'est rare les livres qui arrivent à me faire ressentir tout ce panel d'émotions à la fois.
Et c'est pour ça que mes moments "bas" se sont raréfiés au fur et à mesure parce que finalement, même si il est lourd, cet humour qui arrive juste après un gros passage triste ça aide à faire passer la chose, et ils étaient finalement bienvenue. J'étais la avec le petit sourire "mais qu'est ce qu'ils sont cons ceux la lol" haha. C'est un bon mélange en fait.

Du coup je dirais que mon avis est bien positif au final. J'étais bien dedans et ça fait longtemps qu'un livre YA ne m'avait pas touché à ce point.
Je dirais même qu'a tête reposée les cotés négatifs ont tendance à s’effacer bien plus rapidement que les bons cotés. Et même si j'ai vraiment grincé des dent et été un peu excédée à certains moment, je l'ai vite oublié face à la seconde moitié du livre qui était bien meilleur.

C'est pour cela que j'ai vraiment du mal à noter ce livre, du coup je ne lui donnerais pas de note, mon avis suffira.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 08-06
http://delivreenlivres.blogspot.fr/2017/04/le-sang-des-7-rois-livre-premier-de.html

Un tome que j'ai finalement bien aimé malgré un début un peu difficile.

Les points forts de ce roman sont l'histoire (le mystère) et le style qui est assez cru mais toujours fluide.
Pour l'histoire je l'ai vraiment bien apprécié. J'avoue qu'il y avait quelques passages ou j'ai été perdue dans les différents camps vu qu'on ne nous explique pas vraiment les motivations de chacun mais on nous fait "deviner" en suivant les actions de certains, mais ça fait partie du jeu. Ces mystères sont peu à peu résolus et je pense qu'a la fin on a une assez bonne image des différentes factions d'un des cotés de l'histoire. Du coup il nous reste tout de même pas mal à découvrir dans les suivants.

Au début il y a un sceau de mystère qui plane partout. Et cette atmosphère m'a fortement rappelée celle de Druide que j'ai lu juste avant. Surtout qu'on y retrouvait vraiment une bonne partie des éléments.
Et je pense que c'est le fait d'avoir deux livres assez ressemblant à la suite couplé avec le fait qu'au début on n'a pas vraiment de personnage principal, on se contente de suivre une flopée de personnages énigmatique en ne comprenant pas grand chose qui a fait que j'ai vraiment eu du mal à me rentrer dedans. C'est vrai que c'est difficile de garder l'attention du lecteur le long terme alors qu'on suis une traque sans en comprendre ni les tenants ni les aboutissants.

Mais heureusement le déclic a fini par se faire et finalement l'histoire c'est éloignée totalement des thèmes de Druide, ce qui est une bonne chose, tout en nous offrant enfin un vrai personnage principal que j'ai apprécié suivre.
Il y a un sacré suspense en fait qui se met en place petit à petit. Le tout dans une atmosphère assez sombre et cruelle.

On est ici dans un univers de type médiéval, ce qui est très classique en fantasy mais l'auteur n'a pas inclut d'elfes ou autres peuples de ce genre, on est dans une mythologie très originale. Je ne vous en dévoile pas plus parce que découvrir ce qu'il en est vraiment fait justement parti du mystère.
Ce qu'il faut savoir c'est que les batailles se font entre humains, ils ont juste une opinion différente sur la façon de traiter les choses et tout le monde essaye de tirer la couverture à lui au maximum, il en résulte bien entendu des affrontements.

Spoiler(cliquez pour révéler)
Dans la seconde partie du livre, le seul point qui m'a un peu fait tilté c'est le fait que les gardiens soient quasiment tous (en dehors d'un seul) représentés comme étant des monstres. C'était un peu trop exagéré pour moi, je veux bien que certains apprécient (il y a des hommes mauvais de partout) mais j'aurais aimé voir un peu plus de nuance sur ce coté la. La ça faisait juste "gros méchant" stéréotypés qu'on imagine bien avec le rire des méchants de comics.


Mais sinon je dois dire que j'ai vraiment bien apprécié ma lecture finalement, et je pense que la série a vraiment du potentiel, à voir donc dans les tomes suivants !

16/20
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
http://delivreenlivres.blogspot.fr/2017/04/lazare-en-guerre-livre-1-lartefact-de.html

Un livre qui m'aura fait frissonner, une bonne lecture bien prenante dans son genre.

On pourrait argumenter le fait que tous les éléments pris individuellement ne sont guère originaux, et que si on a regardé par mal de films ou lu pas mal de livres de ce genre on y retrouvera pas mal de points déjà vu. Mais l'originalité c'est de les avoir combiné ensemble, ainsi que la personnalité du héros.
En fait si vous prenez, Aliens, Starship Troopers et Avatar et que vous faites un mashup des 3, parmi toutes les possibilités il a des chances que vous tombiez un jour sur un qui ressemblera pas mal au fond de ce livre.

Mais je vous rassure pour ceux qui auraient peur de voir une pâle copie de ce qui se fait ça n'est pas le cas. Déjà la situation est suffisamment unique pour se distinguer et le scénario est aussi original qu'il peut l'être avec ces éléments la.
La seconde originalité pour moi est le personnage principal, Harris, le capitaine de cette petite unité de soldats d'élite. Loin d'être un mec/capitaine parfait il a plein de défauts, dont celui d'être totalement accro à son boulot, au point qu'il n'arrive plus a avoir une vie normale, et qu'il ne vit que pour l’adrénaline et la puissance des SimOps. Son temps libre entre deux mission n'existe que pour faire monter l'impatience de la prochaine.

J'ai beaucoup aimé la tension qui se dégage de ce livre. et pourtant si on m'avait prévenu à l'avance ce point m'aurait surement fait réfléchir à deux fois avant de le commencer, étant assez réfractaire aux romans d'horreur et aux thrillers.
En fait ce qui marche c'est que cette tension est bien dosée. L'auteur ne cherche pas à nous faire vraiment peur, il met juste ses héros dans une situation qui devient de plus en plus difficile jusqu'au grand final. Nous faisant sursauter et suer avec eux.

On pourrait croire en lisant le résumé que tout se résumé à l'humanité contre les Krell, sorte d'aliens insectes capable de tout fabriquer biologiquement même leurs vaisseaux. Mais en fait non pas vraiment. Les hommes continuent à se battre aussi entre eux, et le pays de nos héros n'en est qu'un parmi d'autres. Du coup il y a aussi l'autre bloc, un peu comme lors de la guerre froide et cette confrontation entre les deux prend aussi une part importante de l'histoire. La lâcheté et la cupidité humaine sont toujours la, on ne parle pas que de super soldats héroïques.

Au final j'ai vraiment bien aimé cette lecture même si j'ai passé un moment ou j'étais vraiment sur les nerfs au milieu. Après ce n'était pas non plus au point de me faire arrêter ma lecture donc pari gagné ^^

16.5/20
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
http://delivreenlivres.blogspot.fr/2017/04/avis-en-vrac-36.html

Un super dernier tome, aussi prenant que les précédents même si il est sur un ton un peu plus sombre. Je trouve qu'il clôture vraiment bien la série.

Plusieurs événements se déroulent en succession rapide et troublent la vie de nos héros. Un elfe noir inconnu est retrouvé mort avec un curieux tatouage sur le bras juste à coté de chez Isabel, un des amis de Griffon est soupçonné d'avoir assassiné un mage d'un clan rival, Une séries d'attentats secoue Paris ... le tout en pleine élection des représentants du conseil magique qui règne sur la ville ...

On reprend le schéma des tomes précédents, une séries d’événements et d'enquêtes différentes occupent Griffon et Isabel et tout devient compliqué pour eux.
Comme avant j'ai bien aimé les différentes trames narratives (non, elles ne sont pas toutes liées, ça serait trop facile), j'aime bien le fait que nos deux héros ne savent plus ou donner de la tête car tout semble arriver en même temps.
Ce que j'ai bien aimé ici c'est que les découvertes se font vraiment petit à petit, on n'est pas totalement dans le flou tout du long avec une grosse révélation à la fin. On en apprends un peu plus à chaque fois, reliant les points entre eux et donnant une enquête un peu plus structurée.
Au final ça n'est pas vraiment un gros changement, on a juste un rythme un peu plus lisse et qui fait monter la tension au fur et à mesure.

J'ai bien aimé aussi le fait qu'on finisse par en apprendre plus sur Isabel et la façon dont elle a fini par faire sa vie sur terre, ses secrets bien gardés et qui seront remis en question ici.

C'est le premier tome de cette série ou je peux dire ça mais j'avais deviné une grosse partie de la fin bien avant nos héros. Bon pas tout bien sur, parce que je m'étais imaginé une histoire bien plus complexe que celle qui est arrivé et du coup j'avais faux sur certains points. Après ça ne m'a pas tout gâché la lecture parce qu'il n'y a pas que les faits qui sont importants mais la façon dont ils sont résolus et du coup j'ai quand même eu ma part de découvertes.

Je suis quand même triste d'avoir terminé cette série, chaque tome était très divertissant, une lecture que j'ai énormément apprécié au final.

16.5/20
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
http://delivreenlivres.blogspot.fr/2017/04/avis-en-vrac-36.html

Encore un tome super fun, on continue la suite des aventures de nos personnages dans leurs quêtes respectives.

Alisa arrive enfin sur sa planète natale, dernier bastion de l'empire mourant. Planète ou elle espère retrouver sa fille, réunion qu'elle attends depuis un an, lorsqu'elle a appris la mort de son mari.
Mais une série de mauvaises nouvelles arrive, premièrement elle n'est pas la bienvenue et on lui refuse l’accès au sol, et en plus à la fois l'empire et l'alliance (qui surveille la planète le plus proche possible) lui collent au derrière, les uns pour récupérer l'artefact d'un de ses passagers et les second pour capturer le cyborg à bord qui est sur la liste des most wanted avec une énorme prime sur sa tête...
La pauvre Alisa se retrouve donc totalement coincé entre les deux.

Encore une tome plein d'aventures et d'action, le tout sur un rythme rapide du début à la fin. Nos personnages passent tous par de nombreuses fusillades et courses poursuites avant d'arriver à leurs fins.
J'apprécie de plus en plus les personnages. Même les moins sympathiques d'entre eux commencent vraiment à se dévoiler et nous font découvrir ce qu'ils ont dans le ventre. J'aime bien aussi le fait que chacun a ses allégeances qui sont différentes mais que malgré tout ils arrivent à vivre cote à coté pendant assez longtemps sans que ça parte dans de gros débats politiques ou autres (ce qui aurait tout à fait été possible). C'est vrai que dans ce tome les chemins divergent beaucoup plus que dans le premier, mais c'est normal que que les personnages apprennent à se connaitre.
Tout n'est pas au beau fixe mais ils font contre mauvaise fortune bon coeur et arrivent à se supporter.

Pour l'instant on nage encore bien dans le mystère, on a bien plus de questions qui arrivent que de réponses. On voit bien qu'on est encore dans la phase ou l'auteur monte son intrigue et pas encore dans celle ou on aura nos réponses.
Mais du coup ça reste bien mystérieux et j'aime beaucoup.

Bref un très bon tome, comme le précédent. Toujours trop court, bien sur. J'en veux plus !

17/20
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
http://delivreenlivres.blogspot.fr/2017/04/avis-en-vrac-36.html

Ce livre est vraiment ce qui se fait de plus classique et de plus sympa en romance historique. Et si le thème a déjà été vu et revu j'apprécie toujours autant les personnages et l'humour !

Suite aux événements du tome précédent débauché Lord St Vincent n'est plus en odeur de sainteté auprès de ses anciens amis, et il est toujours au bord de la faillite.
Donc lorsque Evangeline Jenner arrive en lui proposant le mariage, un mariage de raison mais qui pourrait arranger tout ses problèmes, il saute sur l'occasion. Mais la timide et bégayante jeune femme va vite s'imposer comme un élément qu'il ne pourra pas mettre de coté ...

Comme je le disais on est dans le thème sans doute le plus vu dans ce genre de roman : le débauché repenti. Mais cela donne mon tome préféré de la série, à croire que je ne me lasse pas de ce genre d'histoire.

Je dois dire que je n'attendais pas grand chose Evangeline, on ne l'entend pratiquement pas dans les tomes précédents, et je n'avais pas du tout idée de quel personnage elle était avant. Et j'ai été agréablement surprise. Son enfance a été relativement horrible et elle en est ressorti à la fois blessée mais plus forte. Maintenant qu'elle a droit à sa liberté elle n'a pas l'intention de se laisser reprendre une seconde fois. Du coup elle sait exactement ce qu'elle veut et ne se considère pas comme une victime ou une femme à protéger.

C'est cet étonnant cocktail dans une jeune fille d’apparence frêle et effacée qui va finir par capturer Lord St Vincent. Libertin sans scrupule, il ne comprends pas du tout pourquoi il réagit de façon si forte en sa présence. Il a l'habitude du désir, il joue avec celui des autres depuis toujours donc quand il s'aperçoit qu'il est de l'autre coté maintenant il ne sait plus du tout ou il en est. Il se rend compte ensuite qu'en plus d'être indépendante elle n'est pas une plante verte et qu'elle a de l'esprit, c'est le second point qui finira par avoir raison de lui.

Au final c'est vraiment la combinaison des personnages intéressants et surprenants et de l'humour de leurs dialogues qui donne les gros points fort de ce tome qui est mon préféré dans la série.

17/20
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
http://delivreenlivres.blogspot.fr/2017/04/avis-en-vrac-36.html

Encore un tome très sympa dans cette série.

Ashley, qui est depuis toujours la dogsitter de Marlowe (le chien de Remy) et fait quasiment parti de sa famille étendue a disparu mystérieusement.
Remy part donc à sa recherche. Il ne s'attendait pas du tout à se retrouver au beau milieu de deux sorciers fou de puissance et de revanche ...

Je n'en dit pas plus parce que l'histoire se développe petit à petit dans ce tome et que ça gâcherais pas mal du suspense.

Dans les premiers tomes ce qui était le plus évident c'était que la série reposait énormément sur le personnage principal. Mais au fur et à mesure on a en plus une très bonne intrigue et un univers qui c'est vraiment créé autours de nous et qui donne un bonne profondeur au tout. J'ai du mal à comprendre pourquoi cette série n'est pas plus connue.
Le personnage de Remy est toujours aussi sympathique. Après son passage à vide des tomes 2 et 3 du à sa dépression, il est enfin revenu à un stade même meilleur que celui qu'il était avant, étant plus en paix et uni avec son séraphin. Mais il garde sa personnalité paisible dés que le danger est parti, et même en plein dans la bataille il cherche toujours à résoudre les choses de façon pacifique quand il le peux.

Le thème de ce tome tourne autours du mythe des Golems que des anges ont enseigné aux Juifs pour se défendre, connaissance qui a perduré par delà les siècles. On suis aussi d'un autre coté les même anges qui avaient enseigné cette magie aux humains et qui ont été sévèrement punis pour ça. Cela donne en plus de la partie de Remy un puzzle avec pas mal de camps différents (car tous ne sont pas unis) autours de l'intrigue principale.

Au final j'ai mieux aimé ce tome que les trois précédents, je ne sais pas si je l'ai mieux aimé que le premier mais c'est quasiment pareil je pense. Il me reste deux tomes pour la terminer que j'ai hâte de lire maintenant.

16.5/20
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 21-04
http://delivreenlivres.blogspot.fr/2017/04/dark-matter-de-blake-crouch.html


Un bon thriller. Bon il ne rentrera pas dans mes coups de cœur mais il a été un bon page turner et j'ai vraiment apprécié ma lecture.

Ce livre m'a un peu fait penser à la série Fringe, en plus dynamique. D'ailleurs, plus que le coté "autre vie" c'est surtout ce coté double-soi qui fait l’intérêt du livre. Se poser la question à quel point les autres soi des autres mondes, qui ont pris d'autres décisions (ou autre) sont différents de nous même.

J'ai bien aimé le coté scientifique. Non pas parce que l'idée soit nouvelle ou que l'auteur ai fait un super travail de recherche pour rendre ça "probable", mais parce qu'il arrive à nous expliquer tout de façon suffisamment simple et claire pour qu'un novice en science ne s'y perde pas, tout en rentrant suffisamment dans les détails pour ne pas avoir l'impression qu'on survole la chose.
Pour résumé ma lecture je dirais qu'en gros ce livre est passé comme une fusée entre mes mains : à peine commencé qu'il était terminé. Je l'ai commencé en début d'après-midi un jour de congé et je l'ai terminé dans la soirée. Il m'a vraiment entrainé dans son histoire, avec son rythme rapide et haletant. Je n'ai pas du tout vu le temps passer.

Si je devais quand même trouver des défauts je dirais que premièrement ce n'est pas un sujet très original, il a déjà été abordé a de nombreuses reprises et souvent avec succès. Ce qui fait qu'il a de sérieux concurrents et qu'a coté des autres ce n'est pas forcement le meilleurs.
Le second point est la dernière partie du livre, que j'ai trouvé un peu "too much". du coup elle était un peu brouillon, vraiment TROP. C'est sans doute la partie que j'ai le moins aimé et c'est dommage qu'elle arrive à la toute fin (même si j'ai aimé le final quand même, je vous rassure). C'est la raison pour laquelle ce livre ne rentrera pas parmi mes favoris du genre.

16.5/20
(critique complète sur mon blog)
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
http://delivreenlivres.blogspot.fr/2017/04/soulwood-book-2-curse-on-land-de-faith.html

J'ai mi un certain temps avant de commencer ce tome, il était dans ma PAL depuis quasiment 6 mois. En fait j'avais un peu peur, parce que le tome précédent m'avait bien touché avec un thème très fort et que je n'aime pas être autant bouleversée.
Mais en fait finalement il est vraiment super bien passé.

Cette histoire commence quelques mois après le tome précédent. Grâce à sa formation Nell est maintenant vraiment dans le FBI, bien qu'ayant encore le status de Trainee.
Elle intègre donc l'équipe de PsyLED de Rick.
Sa première enquête commence de façon très bizarre, à propos d'animaux ayant des comportements anormaux. On a trouvé des cerfs sur une route se laissant renverser par des voitures sans même bouger ou des canards dans une marre qui tournent en rond inlassablement jusqu’à en mourir de fatigue.
Bien que le psy-mettre (l'appareil leur permettant de savoir si il y a de la magie sur place) leur indique clairement que le lieu en est plein, personne n'a jamais vu ce type de magie en action. Mais Nell quand elle commence à enquêter s'aperçoit qu'il y a une présence endormie au plus profond sous terre, une présence énorme mais endormie à l'heure actuelle ... et le sors qui affecte les animaux est en train d'essayer de la réveiller. Il faut donc agir au plus vite pour en trouver les causes sous peine d'une catastrophe !
On est vraiment dans une enquête ici, officielle, avec ses règles à respecter, ses codes, ces preuves et ses méthodes scientifiques en plus de magique.
Nell a un peu changé depuis le tome précédent, elle c'est un peu ouverte au changement. Mais pas entièrement non plus, elle reste une fille de la terre avant tout. Et je dois dire que je l'aime bien comme ça, elle se fait bien a sa nouvelle vie. Elle arrive bien à intégrer une machines à café à coté de son poêle à bois sans que ça paraisse forcé ou qu'elle renie son passé en bloc.

L'intrigue reprend vraiment les codes dont l'auteur nous avait habituée avec Jane Yellowrock en changeant juste la figure d'autorité. On est passé des vampires au gouvernement ce qui donne quand même un autre ton à l'histoire.
Néanmoins l'intrigue avec ses multiples facette qui n'avancent pas du tout de façon linéaire rappelle en effet la série principale. Par trop de changement donc même si cette ci a définitivement ses particularités qui la distingue.

Au final j'ai vraiment aimé, et je sens que je ne vais pas attendre trop longtemps lorsque le prochaine sortira parce que je n'ai plus peur de ce que cette série peut donner !

17/20
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
http://delivreenlivres.blogspot.fr/2017/04/adrien-english-tome-4-la-mort-du-roi.html

Encore une enquête d'Adrien English, mais j'ai un peu moins aimé ce tome que les précédents.
C'est surtout du au fait que j'avais deviné le coupable bien avant et qu'au final l'intrigue ressemblait plus à celle d'un policier bateau que dans les tomes précédents.

Adrien est a une fête, invité car un producteur a acheté les droits sur son livre. Mais lors du repas ledit producteur meurt brutalement empoisonné alors qu'Adrien est la personne la plus proche de lui.
Du coup on retrouve un des points réguliers de tous les livres dans lesquels on fini toujours pas soupçonner Adrien d'avoir commit le crime même si il n'avait aucune raison de le faire.

Un des autres points qui m'a paru un peu plus léger c'est la raison pour laquelle Adrien se met a enquêter, c'était un peu gros et pas très crédible. Pareil pour sa relation avec le professeur, je n'ai pas du tout accroché à cette partie qui ne m'a jamais vraiment semblé crédible au niveaux des personnages.
Du coup d'un autre coté je suis bien contente que cet épisode soit fini !

Bon j'en ai fini avec les points négatifs.
Pour le reste je dirais que ce tome est du niveau du précédent, l'enquête est sympa bien qu'elle soit plus sur la personnalité des personnages que sur les preuves.

Au final une lecture assez moyenne, je ne dis pas que je n'ai pas passé un bon moment mais c'est sans doute le tome qui m'a le moins plu depuis le début.

15/20
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
http://delivreenlivres.blogspot.fr/2017/04/londres-la-tenebreuse-tome-2-la-bete-de.html

Un tome un peu mitigé mais qui reste sympa à lire .

Lena, la sœur de Honoria fait parti d'un groupe de résistance aux sangs bleus, elle prend des risques en cherchant des informations pour eux.
De son coté Will de son coté s'éloigne un peu de Blade et est chargé d'une mission importante pour le gouvernement : accueillir et faciliter le traité entre les vampires d'Angleterre et les garous nordiques. Si il réussi sa mission la peine de mort pour sa race sera levée et il sera à nouveau libre de circuler de partout et plus uniquement sur le territoire de Blade.
De son coté Lena est chargée d'une mission par ses supérieurs : empêcher à tout pris l'alliance prévu lors du traité ...

J'ai bien aimé l'histoire principale et ou elle nous mène, avec plusieurs camps qui luttent pour la même chose mais de façon différente et qui finissent par se faire du mal entre eux. Mais je reproche le fait que la romance ne décolle pas du tout durant la première moitié.

Le coté romance est on ne peut plus plat dans cette partie, dans le sens ou rien n'évolue du tout. On a eu droit à la phrase "Will à le pantalon qui gonfle" au moins 15 fois dans 15 situations depuis le début, 15 fois ou Will à vu Lena et ... c'est tout, au mieux ils se sont disputés mais rien n'a évolué entre eux au niveau romantique. Et ça me fatigue ... Je comprends bien que c'est pour faire évoluer l'histoire principale, mais du coup j'ai quand même l'impression que ça stagne mortellement.

Du coup je l'avoue je me suis ennuyée.
D'autant plus que l'intrigue principale elle aussi prend du temps, il ne se passe rien en dehors de poser la situation pour la suite, en fait, ça manquait cruellement d'action.

Mais heureusement l’intérêt du livre reprend le dessus ensuite. Et cette partie la m'a bien plu. Ouf.
C'est a se moment la que j'ai commencé a vraiment apprécier les personnages et la situation dans laquelle ils étaient.
Et finalement j'ai trouvé ça très bien, j'ai retrouvé la fascination que j'avais eu dans le premier tome pour ces races surnaturelles. D'autant plus qu'on découvre ici les loups-garous et qu'on en apprend bien plus à leur sujet.

Donc tout ça fini sur une note très positive malgré un mauvais début. Finalement je ne regrette pas de l'avoir lu et je suis contente d'avoir persévéré.

16/20
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
http://delivreenlivres.blogspot.fr/2017/04/off-campus-tome-1-deal-de-elle-kennedy.html

Hannah est une étudiante comme les autres, mais elle a eu la chance de réussir a un examen que tous les autres ont loupé.

Garrett est la star de l'équipe de hockey, et il va se faire exclure de l'équipe si il ne réussi pas à remonter ses notes, car il a échoué à l'examen en question. Donc quand il s'aperçoit par hasard que Hannah a réussi, il ne la lâche plus jusqu'à ce qu'ils passent un accord : elle l'aide pour comprendre pourquoi il a échoué, et l'aider à réviser, et de son coté il l'aide à séduire le joueur de foot qu'elle convoite.
Mais bien sur cet arrangement ne va pas du tout les mener la ou ils le souhaitaient chacun...

Franchement j'ai vraiment bien aimé cette histoire. Après oui certes on est dans un classique vu n fois en romance mais ça n'en reste pas moins une des bonnes, et c'est tout ce que je lui demandais. C'était une bonne surprise en fait, vu que de base le thème et le résumé ne me disait pas grand chose.

Hannah est la bonne élève par excellence, en apparence, et Garret est le sportif séducteur, aussi en apparence. Ils vont finalement apprendre à voir plus loin que ces apparences et s'apercevoir de ce que l'autre vaut vraiment.

Ce que j'aime particulièrement c'est que malgré leur coté fêtards et tête creuse qu'on imagine, on est vraiment loin de ça en réalité. J'aime aussi le fait qu'ils prennent leur temps pour s’apercevoir de leurs sentiments, ils deviennent d'abord amis. Des amis qui aiment se chamailler tout le temps et j'ai adoré leurs échanges, c'était savoureux.
J'ai apprécié aussi que les personnages soient réalistes. On est pas dans des personnalités excessive, ils ont tous des nuances et des petits points qui le rend unique. En gros j'ai bien aimé le développement des personnages, ils ne sont pas parfait, ils ont tous les deux des cotés sombres dans leur vie mais qu'ils ont réussi à surmonter plus ou moins.
En fait ils sont bien plus semblable que leur façade ne le laissait imaginer, et ça les rapproche énormément au final. Ils sont vraiment parfait ensemble.

J'ai adoré le rythme, malgré le fait que ça soit une romance ce livre a réussi à me tenir en halène jusqu'au bout, je ne l'ai pas lu de façon légère comme ça m'arrive souvent avec le genre ou une fois un livre lu j'ai tendance à l'oublier assez rapidement.

Bref, c'est une romance, c'est exactement ce qu'on en attends. Bien sur les thèmes sont vu et revus, mais ça marche, c'est bien fait, les personnages sont intelligents et bien fait.
bref, une réussite !

17/20
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0