Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Commentaires de livres faits par lianne80

Extraits de livres par lianne80

Commentaires de livres appréciés par lianne80

Extraits de livres appréciés par lianne80

Les plus récents d'abord | Les mieux notés d'abord
http://delivreenlivres.blogspot.fr/2017/07/avis-en-vrac-47.html

Bienvenue à Moscou pour cette suite de Psy-changeling qui est en fait un nouveau départ.
Ce tome est totalement dans l'esprit des précédents si on ne m'avait pas dit que c'était une nouvelle série je n'aurais surement pas remarqué la différence. C'est toujours aussi bon donc, un plaisir à lire.

Nous suivons donc Silver Mercant, l'héritière de la fameuse dynastie. Malgré le fait que Silence soit tombé elle le respecte toujours, car elle ne peux pas espérer vivre sans. Elle fait le rencontre de Valentin Nikolaev, alpha des ours de StoneWater, qui est bien déterminé à la faire craquer car il la trouve tout simplement fascinante et son ours ne veut pas la laisser partir..
Jusqu'ici leur relation n'avait pas beaucoup évolué mais un jour Valentin s'aperçoit qu'elle a été empoisonnée et lui sauve la vie. Il semblerait que quelqu'un ai réussi à s'infiltrer dans son appartement pourtant sous haute surveillance pour empoisonner ses réserves de nourritures.

Dans l'urgence il est prit comme décision de faire temporairement déménager Silver chez les ours ou ils pourront assurer sa protection le temps que l'enquête avance (car toute le clan Mercant avait accès à son appartement et il n'est pas exclu qu'il y ai une taupe), l'occasion pour Valentin de vraiment tenter de la faire changer d'avis sur Silence ...

Ce que j'ai bien aimé c'est comme toujours l'importance de l'histoire principale. Il y a de nombreux retournements de situation, on n'a pas le temps de s'ennuyer une seule seconde.
Et c'est pareil pour la romance, ce n'est pas une histoire simple et les obstacles sont nombreux entre nos deux personnages avant d'arriver à la paix et la félicité.

Bon, si je devais donner un petit points qui m'a un peu énervé au début, c'est le manque d'explication sur Silver. On sait qu'elle ne veut pas sortir de silence mais pourquoi? Pas de réponse avant de dépasser la moitié du livre. Du coup avant de savoir pourquoi je ne comprenais pas du tout ses motivations et j'avais l'impression que c'était juste un moyen de rajouter du contenu au niveau de la romance de façon artificielle. Si au moins ça avait été présenté comme un mystère qui nous donne envie de savoir ses raisons, j'aurais compris, mais la on ne fait que passer dessus dans y revenir et du coup ça m'a moins plu. Mais j'aurais du savoir depuis le temps que l'auteur n'est pas du genre à faire ce genre d'erreur de débutant, ce n'est pas du tout ce que j'avais imaginé et je suis bien contente d'avoir dépassé ce petit coup de doute du début.

Pour le reste c'était vraiment une super lecture, j'ai adoré Valentin, il est d'une patience phénoménale mine de rien. Il ne baisse jamais les bras c'est vraiment un personnage formidable.
J'ai vraiment bien aimé découvrir les ours aussi, ça change des loups et des félins, une autre organisation avec suffisamment d'originalité pour bien se démarquer de la première série.

Bref ce tome était à la hauteur de tous les autres, j'aime toujours autant cette série et je lirais les suivants avec plaisir !

17/20
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
http://delivreenlivres.blogspot.fr/2017/07/avis-en-vrac-47.html

Et voila enfin la fin de cette série. Décidément je l'ai vraiment lu très rapidement, car chaque tome était un plaisir. Mais j'étais quand même vraiment contente d'arriver enfin à la fin, car si les personnages étaient vraiment très sympathiques à suivre, les péripéties commençaient à devenir un peu répétitives à force.

Je sais que je me répète (mais sur une série aussi longue c'est obligé) mais pour moi la grosse réussite de cette série se sont les personnages. Et ça m'a limite rendu triste de voir toutes ses intrigues et les relations entre eux prendre fin.
Bien sur il y a des évolutions par rapport au tome précédent. Notamment l’interaction entre Jelena et Leonidas, qui doit vraiment se développer depuis zéro, avec en plus le fait qu'elle a été élevée pendant un temps avec des Starseers qui sont les ennemis des cyborg du coup tout ça part très froidement.
D’ailleurs je pense que l'auteur c'est vraiment bien amusé à imaginer la confrontation de cette petite fille avec ce grand bonhomme taciturne et sérieux. Il y a des scènes qui m'ont fait à la fois pleurer de rire et pleurer tout court (bon j’exagère un peu mais vous imaginez la chose). Finalement ils vont très bien ensemble !

Je pense qu'ils vont tous me manquer au moins un peu, même si je sais qu'il y a d'autres livres dans l'univers ou on les retrouve aussi.

Au final ce dernier tome est vraiment à l'image de la série, plein de fun, d'action et finalement il fini de façon très ouverte et positive. On imaginerais bien leurs aventures continuer car en dehors du fait qu'ils ont tous rempli leurs objectifs, la fin n'est pas différente de celles des tomes précédents.
Elle n'est pas particulièrement grandiose mais il se passe quand même vraiment pas mal de choses avant d'en arriver au bout.

Un bon dernier tome d'une série que je ne regrette pas du tout d'avoir commencé.

16.5/20
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
http://delivreenlivres.blogspot.fr/2017/07/avis-en-vrac-47.html

Toujours aussi sympa cette série, j'ai vraiment hâte de lire le suivant (et dernier) maintenant !

L'histoire commence alors que la flotte essaye de libérer des prisonniers de l'alliance sur une base ennemie. Alors qu'ils pensaient avoir plus ou moins fait un gros vide chez les Syndic, du moins le temps pour les autres vaisseaux de se rassembler quelque part et de revenir, ils découvrent à leur plus grand désarroi qu'en fait non, une grosse flotte, plus grosse que la leur est à leur trousse, et les attends un peu plus loin sur leur chemin vers leur camp qui semble pourtant si proche ...

J'ai trouvé que ce qui m'avait énervé dans le tome précédent passait mieux ici. Pour ceux qui auraient loupé ma précédente chronique, je n'aimais pas le fait que Rione réagisse comme une adolescente pour ce qui touche à sa relation avec Geary. Mais ici ouf, on oublie ce coté la, il est vraiment moins marqué, et en plus la situation évolue sur ce point ce qui est aussi un soulagement.
La situation avec Desjani ne change pas non plus, et c'est un bon point, au moins elle ne pollue pas le reste de l'histoire.

C'est toujours aussi sympa de voir toutes les tactiques mises en œuvre dans cette série, la façon de planifier les combats et de réagir à l'engagement, vraiment intéressant à lire et très visuel je trouve. C'est un des gros points forts de cette série, on n'est jamais perdu dans les combats, et pourtant ils mettent en œuvre une grosse flotte avec de nombreux vaisseaux. Toujours aussi maitrisé, et l'auteur arrive à nous apporter une évolution qui fait qu'on n'a vraiment pas l'impression de lire toujours le même livre.

On se rapproche vraiment à très grands pas de la fin et ça se sent. Vous me direz tant mieux vu qu'on est sur l'avant dernier tome, mais du coup j'ai vraiment hâte de voir ou tout ça peut mener !

16.5/20
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
http://delivreenlivres.blogspot.fr/2017/07/avis-en-vrac-47.html

Une fin à la hauteur des autres tomes de la série, vraiment très sympa, bien qu'un cran en dessous du précédent.

L'histoire reprends la ou elle c'était arrêté, Raistlin et Crysania ont toujours pour but de confronter la reine des ténèbres dans le but de prendre sa place. Caramon et Tass de leur coté, après avoir utilisé l'artefact se retrouvent dans le futur. De la ils voient les conséquences directes de cette bataille ... De retours dans le passé Caramon se rend compte il devra aller jusqu'au bout pour empêcher son frère d'arriver à ses fin, quitte à mettre sa vie en jeu ...

C'est vraiment une super fin parce que jusqu'à la dernière page on n'a aucune idée de comment ça peut se terminer. Premièrement parce qu'aucun des deux personnages principaux ne nous dévoile vraiment son plan dans les détails avant qu'on arrive au moment fatidique, mais aussi parce que les retournements de situations sont nombreux et nous prennent de court la plupart du temps.

C'est amplifié ici par le fait que Raistlin est vraiment un personnage complexe et qu'on a toujours autant de mal à le cerner. Tantôt il semble pencher vers le coté raisonnable et bon mais quelques pages après il reprends son masque implacable. D'autant plus qu'on ne sait pas du tout lequel des deux visage est le vrai. Mais je pense qu'il y a un peu des deux en lui et que lui même ne sait pas vraiment ou il doit aller. C'est pour ça qu'il continue son plan fou tout au long de cette trilogie en fait, parce que c'est son seul point de mire, la seule chose qu'il sait qu'il a une chance de réussir. Ces intentions sont bonnes dans le fond, vu son pouvoir il essaye d'aller dans la direction qui lui semble la plus à même de réussir sur le long terme.

J'ai bien aimé aussi l'évolution de Caramon, avant il oscillait entre une totale dépendance vis à vis de son frère et une haine qui le dévorait. Et maintenant il commence vraiment à prendre son propre avis à trouver sa balance.
Par contre je suis un peu déçue de Crysania, elle est un peu trop linaire comme personnage, elle n'offre finalement pas du tout de changement entre le personnage du tout début de la trilogie et maintenant, elle n'évolue pas du tout.

Au final je dirais quand même que j'ai un peu moins aimé ce tome que le précédent, parce que je n'ai pas retrouvé le tendre Raistlin qu'on voyait quand même avant et qui était absent ici. On est du coup bien plus de coté de Caramon.
Je l'ai quand même bien aimé et je trouve qu'il offre un bon final.

16/20
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
http://delivreenlivres.blogspot.fr/2017/07/avis-en-vrac-46-sophie-jomain-roxane.html

Toujours aussi sympa les tomes de cette série, on est sur l'avant dernier tome ici et les choses ne s'arrangent pas pour notre héros !

Remy c'est bien remit des événements des premiers tomes et il est plus proche que jamais du bonheur, et en paix avec son ange.
Mais malheureusement le reste du monde n'est pas prêt à vivre dans le bonheur.Remy est contacté par une ancienne connaissance, il se trouve que le plus grand général angélique vient d'être assassiné dans sa propre maison.
Un fait qui sera surement attribué au camp adverse si jamais ses troupes venaient à l'apprendre, même si ils n'ont rien à voir avec le crime, car le contexte est tellement tendu que la moindre excuse pourrait déclencher la guerre que Remy tente d'arrêter depuis un moment.
Il se retrouve donc à enquêter dans des lieux dont il ne soupçonnait pas l’existence et dont il se serait bien passé mais il doit aller jusqu'au bout, quoi qu'il arrive pour trouver le vrai coupable ...

Un tome avec un sacré final, j'en ai limite pleuré waou.
Le sujet principal en fait de ce livre est la dualité entre apparence et réalité. Comme quoi ceux qui sont les plus mis en avant parce qu'ils sont la pureté même ont des fois de lourds secrets. Ici le général si admiré de ses troupes (qui détestent les humains), est en fait pire que le pire des humains, mimiquant les plus horrible travers humains qui donneraient envie de vomir la grande majorité des gens.

Il y a un impact émotionnel assez important tout du long. Il y a des scènes tragiques, des scènes qui font mal, d'autres qui nous enragent littéralement. Et je trouve ça vraiment très bien fait parce que tout est sous entendu, on a jamais de vrai preuve de ce qu'il se passe mais l'auteur nous laisse à notre imagination. Et du coup je peux dire que ça marque limite plus que si tout avait été décrit de façon graphique. J'ai rarement autant détesté un personnage que dans ce livre.

Remy est toujours fidèle à lui même, même si cette fois ci il est tellement pris par sa tache qu'on ressent peut être moins le coté calme et tranquille du personnage.
Finalement le bien et le mal sont plus que jamais des figures abstraites et je dois dire que l'auteur fait un excellent boulot pour nous faire détester les deux cotés.

16.5/20
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
http://delivreenlivres.blogspot.fr/2017/07/avis-en-vrac-46-sophie-jomain-roxane.html

Un bon avant dernier tome, même si j'avais hâte de le terminer pour pouvoir passer enfin à la fin de cette histoire.

Comme toujours c'était un vrai plaisir de passer du temps avec les personnages. A tel point que finalement l'action en elle même est limite secondaire sur ce tome.
Pourtant il s'en passe des choses. On avance même totalement dans l'intrigue de départ, et ce tome ci pourrait être la fin si Alisa n'était pas si responsable et fondamentalement gentille.

J'adore sa façon de parler, ça me fait toujours rigoler. A un moment du livre je voulais mettre en citation quasiment une phrase sur deux que je lisais mais j'ai finalement abandonné l'idée parce que c'est drôle dans le contexte et les personnages, du coup quelqu'un d’extérieur ne verrait absolument pas ce qu'il y a de drôle la dedans.

Je ne peux pas vraiment vous expliquer ce qu'il se passe dans ce tome vu que c'est l'avant dernier et donc tout ce qui se passe est du spoil pour le reste de la série. Du coup je vais tenter d'être générale et de ne pas rentrer dans les détails.

On est toujours pris dans la quantités d'intrigues et de personnages qui se croisent, chacun a son agenda et essaye soit de faire changer les choses vers ce qu'il souhaite, soit au contraire essaye de faire en sorte de ne pas trop déranger les autres en faisant les choses dans son coin.
C'est un des points que j'adore et qui fait la spécificité de la série, le fait que l'histoire principale au final n'est que le fil conducteur qui nous permet d'expérimenter toutes les autres sous histoires.

Bref, j'ai bien aimé ma lecture, et je lirais la suite avec plaisir !

16/20
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
http://delivreenlivres.blogspot.fr/2017/07/avis-en-vrac-46-sophie-jomain-roxane.html

Un tome agréable à lire mais que j'ai globalement moins aimé que le précédent.

Charlotte aurait du se méfier quand l’ennemi de sa nouvelle famille lui offre un voyage à Venise tout frais payés. En effet, ils ont trouvés des étranges invitations pour un congrès bizarre sur des cadavres de Chasseurs, l'occasion est donc trop bonne pour être loupée et Charlotte se retrouve donc à enquêter toute seule avec une amie ... Ils ne pourront pas compter sur l'aide d'Adam ni du reste de la famille car les dangers sont trop grands pour qu'ils se risquent dans la ville alors que tant de leurs ennemis sont sur place.

En tout cas une chose est sur c'est que ce tome est totalement dans l'esprit des précédents. Je remarque juste qu'il a moins su me faire rigoler, du coup mon niveau d’enthousiasme est moins grand, même si j'ai retrouvé tous les personnages avec plaisir.

Du coup c'était une lecture vraiment sympathique, pleine d'action, et avec pas mal de retournement de situations. C'était fun à lire et vraiment plein d'humour. Je ne regrette pas du tout de l'avoir lu cette trilogie.
J'ai juste moins accroché qu'Animae sur l'ensemble.

Bref si vous recherchez une lecture fun, et légère, et si vous être bon rieur, n'hésitez pas, c'est vraiment sympa ! Et en plus pour les non-amateurs de romance, elle "disparait" après le premier tome du coup vous pourrez quand même avoir deux tomes sympa .

15/20
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
http://delivreenlivres.blogspot.fr/2017/07/avis-en-vrac-46-sophie-jomain-roxane.html

Autant le dire directement : je n'ai pas vraiment aimé ce tome. Si c'était une première lecture j'aurais surement abandonné la série après celui ci, mais heureusement c'est une relecture et je sais que j'avais apprécié la suite, du coup je compte continuer quand même.

Felicity est une jeune femme tout ce qu'il y a de plus normal, si ce n'est qu'elle sait depuis toujours que les être surnaturels existent, car sa tante est une vampire.
Un jour elle accepte de conduire une de ses amies qui a un rancard dans une des boites de Londres, à plusieurs heures de route de chez elle. La soirée se passe à merveille pour son amie mais Felicity elle se retrouve le lendemain dans le lit d'un inconnu qu'elle a tout juste croisé lors de la soirée et qui lui a laissé une morsure très caractéristique des vampires sur la jambe.
Felicity est très fâchée car elle c'était promis quelle ne n’approcherais plus jamais des vampires.

En rentrant elles découvrent le colocataire de son amie mort vidé de son sang ... La situation serait déjà compliquée pour Felicity qui se retrouve devoir héberger cette dernière chez elle, si le colocataire en question ne se retrouvait pas quelque jour après transformé en vampire dans son jardin ... Les deux histoires sont-elles liées?

En fait le gros problème de ce tome c'est la notion de consentement. J'ai l'impression qu'aucun des hommes dans le livre ne savent vraiment ce que veut dire ce mot. Même ceux censés être les "gentil", ils ne prennent jamais un non pour ce qu'il est et insistent jusqu'à parvenir à leur fin sans tenir compte des manœuvres d'évitement de Felicity ou de son amie.
Et je dois dire que ça m'a sacrément énervé. Et le pire c'est que Felicity ne s'en rend même pas compte et qu'elle considère que finalement c'était bien vu qu'elle a apprécié.
En plus c'est assez (trop !) régulier, on a l'impression que l'histoire n'est la que pour combler les blancs entre deux scène de sexe.

Du coup je suis vraiment mitigée. Je n'ai pas non plus détesté, mais c'était vraiment limite. Surtout que Felicity et son amie (surtout l'amie en fait) sont un peu des fille simples, elles manquaient vraiment de profondeur et n'étaient concernées que par leur maquillage et leur copains ...

12/20
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
http://delivreenlivres.blogspot.fr/2017/06/the-indranan-war-book-2-after-crown-de.html

J'ai adoré ce second tome, il reprend tous les éléments que j'aimais du premier et rajoute ce qui m'avait manqué, à savoir un peu plus d'action et de rythme, un vrai bonheur !

Hail Bristol, ancienne trafiquante maintenant devenu impératrice, a été trainé dans son monde natal pour qu'elle prenne enfin la place qui lui revenait après l'assassinat de quasiment toute sa famille.
Mais elle a beau donner de toute sa personne, l'empire est vraiment au bord de la guerre avec son ennemi de toujours, les Saxons. Sans parler bien sur des problèmes internes et de la guerre civile que voudraient déclencher certaines personnes qui trouvent que le matriarcat n'est plus une bonne façon de gouverner.
Lors de pour-parlés dans un lieu neutre elle découvre qu'on l'a trahis. Mais heureusement elle a toujours ses anciens réflexes qui la sauvent et la voila embarqué dans une virée qui va lui rappeler son ancienne vie, et faire appel à de anciens amis, ou pas ...

Pour ceux qui ne le sauraient pas, ou l'auraient oublié, cette série se passe un monde matriarcal ou les genres sont totalement inversés par rapport aux nôtres. Et les personnes sont des descendant d'indiens (d'Inde) pour le coté culturel. Voir ma chronique du premier tome de la série

J'aime beaucoup Hail parce que c'est finalement une personne très équilibrée.Elle n'est pas extrême dans ses choix et penche toujours du coté de la paix, même si ça lui faire faire de nombreux sacrifices.
Les événements de la fin du tome précédent l'ont laissé blessée, surtout mentalement. Et elle en subit encore les effets secondaire. En fait la Hail du début du tome était proche de la rupture, elle ne dors plus, travaille 20h par jour et pourtant a l'impression de toujours s'embourber plus dans la violence et les voies sans issues. Du coup quand elle peut enfin redevenir la femme d'action qu'elle était avant, malgré le grand danger et la situation, c'est limite un soulagement pour elle.


En fait la principale difficulté que j'ai eu au début du tome c'est le nombre très important de personnages impliqués. J'avoue que j'étais souvent totalement perdue. Pourtant ça ne fait pas très longtemps que j'ai lu le tome précédent (8 mois). Mais heureusement au final ce n'est pas tellement important pour l'histoire principale de remettre tout le monde à sa place, du moment qu'on se souvient des principaux. Je n'ai pas eu l'impression de vraiment louper des choses.


Le coté politique est toujours aussi complexe, même si il prend finalement moins de place dans ce tome que dans le précédent. J'aime bien réfléchir à tout ce que le matriarcat mis en place change et nous fait réaliser. C'est fou tous les petits détails qui nous sautent au yeux et nous semble vraiment injuste alors que quand on les subit de façon inversé on ne les remarque même pas. C'est vraiment une réussite sur ce coté la.

Les personnages secondaires aussi sont très intéressant, ils y a de multiples histoires entre eux qui sont un délice à lire. J'adore la relation entre Emmory et Zin, les autres gardes, les familles et les matriarches à leurs tête, et la façon dont Hail se sent responsable de tout ce petit monde ...

Toute la seconde partie, celle avec l'action était vraiment nécessaire je pense, elle a vraiment donné du rythme à l'histoire et on a enfin vu Hail en action ! Du coup j'ai trouvé que le rythme de ce tome était bien meilleurs que dans le tome précédent.
Je n'ai pas grand chose à rajouter, j'avais déjà adoré Behind the Throne et celui ci monte encore d'un cran !

17.5/20
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
http://delivreenlivres.blogspot.fr/2017/06/avis-en-vrac-45.html

Un second tome qu'on a attendu longtemps mais qui se révèle être aussi bon que je l'avais imaginé. Une réussite !

Nevada est cette fois ci à nouveau obligé de prendre une enquête dangereuse. La femme de Cornelius a été assassinée et pourtant le crime reste impuni. Hors sa femme était une avocate respectée travaillant dans une des plus grosses firmes de la ville, tenue par une des familles les plus influentes et fortunées. Pour que même eux n'enquêtent pas c'est soit qu'ils sont impliqués, soit qu'ils savent qui c'est et ne veulent pas intervenir car ils pensent que c'est trop dangereux. Du coup dans les deux cas Nevada risque très gros car elle s'attaque à de très grosses puissances politiques qui ont largement de quoi s'attaquer à elle et à sa famille.
Mais la jeune femme n'a pas l'intention de laisser tomber, Cornelius est un ami et elle sait qu'il n'a personne d'autre vers qui se tourner.

J'ai vraiment bien apprécié cette enquête. On explore cette fois ci le coté plus politique et influence des grandes familles.
Nevada se rend bien compte qu'elle a touché la corde sensible quand sa vie se retrouve quasiment immédiatement après le début mise en danger. Mais heureusement "Mad Rogan" a pris les devants, il a bien l'intention de la protéger, même contre sa volonté. Car lui sait bien dans quel type de guêpier elle se fourre et que malgré toute sa bonne volonté cette fois ci ceux contre lesquels elle joue ne joueront pas franc jeu.

Le rythme ne faiblit pas tout du long. On est emporté par une vague d’éléments qui arrivent au fur et à mesure et qui apportent tous leur pierre à l'édifice.
J'ai vraiment bien aimé la participation de Rogan, même si c'est vrai que sa façon de forcer la main de Nevada pourrait être mal prise. Mais vu qu'il ne le fait jamais que pour lui sauver la vie et que toute ses décisions se sont révélées nécessaire je pense finalement c'est que un peu Nevada qui joue avec le feu ici. Elle est tellement habituée à être seule à gérer la situation et avec juste ses moyens qu'elle voit Rogan un peu comme la grosse artillerie.

J'ai beaucoup aimé aussi le fait qu'on en apprend plus sur par mal de personnages secondaire, comme par exemple Augustine que j'apprends à respecter un peu plus à chaque fois, et la famille de Nevada avec Bern, la grand mère et surtout la sœur Catalina qui a un pouvoir génial mais totalement effrayant !

Bref, un super tome qui ne me donne qu'une envie, celle de lire la suivant !

17/20
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
http://delivreenlivres.blogspot.fr/2017/06/avis-en-vrac-45.html

Je ne m'attendais pas du tout à ce genre de récit en commençant cette romance historique. J'ai été très agréablement surprise par ce que j'ai découvert.
En fait c'est un récit qui se concentre plus sur le coté historique et de nombreux personnages que la romance elle même.
Du coup je comprends aussi ceux qui ont moins aimés parce que c'est différent de toutes les autres romances historiques de la collection.

En fait le titre de la série donne déjà un bon indice parce que le personnage concerné par la romance n'est pas une duchesse, du coup ça ne m'a pas forcement choqué que ça soit effectivement la seule duchesse de l'histoire qui prenne la place.

Lady Roberta a décidément peu de chance. Son père, poète farfelu et amateur de femmes légères, lui met des battons dans les roues quand il s'agit de son mariage. Elle décide donc de prendre les choses en mains et part rejoindre à Londres une lointaine cousine (au 5ième degré quand même) avec qui elle pense qu'elle a plus de chance de se caser : la duchesse de Beaumont.
Celle ci est de retour après des années passées en France suite à une grosse dispute avec son mari. Et du coup elle a du mal à se faire aux mœurs anglaises qui trouvent que les français sont dépravés et n'ont aucune bonne manière.

Un jour une ancienne amie la visite et lui demande de l'aider. Son mari est mort, il c'est suicidé après avoir perdu une parti d'échec (le jeu à la mode) contre celui qu'on appelle le meilleur joueur anglais, le duc de Villier. Elle sait que la duchesse est très douée dans ce jeu, ayant passé des années avec celui qui est le meilleur joueur mondial que même de Villier admire. Elle demande donc à ce que la duchesse humilie publiquement de Villier en le faisant perdre en beauté contre elle.
Les choses se compliquent quand Roberta tombe fille amoureuse de de Villier lors de leur première rencontre et elle décide de l'épouser, envers et contre toutes les recommandations des autres femmes qui la préviennent que c'est un gougeât et qu'il a autant de maitresses que de paire de bottes. Et aussi au grand dam du comte de Gryffyn, le frère de la duchesse qui se verrait bien aussi dans la vie de la jeune fille.
La duchesse défie donc de Villier dans une partie longue, un coup par jour, qui se jouera dans sa chambre. Mais il se trouve que son mari n'a pas l'intention de la laisser faire, car il pense (comme toute la haut société anglais) que l'enjeu de la partie est l’accès au lit de la duchesse et malgré le fait que les amants soient normalement acceptés par tous, il n'a pas l'intention de laisser sa femme avec de Villier. Il la défie donc à son tour pour la même récompense.
Cette double parti d'échec défraie donc la chronique et affole tout le monde à Londres, devenant le centre de toutes les rumeurs les plus folles.

L'originalité vient du fait que nous suivons tour à tour tout les personnages concernés par l'histoire. Et donc au final la romance en elle même prend très peu de place dans cette histoire de mœurs ou chacun ment et tente de séduire les autres.
En fait on a vraiment un air des Liaisons dangereuses au niveau de l'ambiance (sans que ça ai aucune ressemblance autre). Tout le monde essaye de pousser les avantages dans son sens quitte à manipuler ou séduire un/une innocent(e) pour y arriver. Tout n'est que calcul pour déstabiliser l'autre, au fil des jours de cette partie.

J'ai trouvé ça vraiment virevoltant, il se passe toujours quelque chose de nouveau, la situation n'est pas du tout figée et le fait de suivre tout les personnages engagés donne vraiment une multitude de points de vue intéressants. D'autant plus que la situation est assez complexe, chaque personnage ayant ses propres objectifs.

Bien que la grande majorité de ce livre soit plus un livre de mœurs de l'époque plus qu'une romance, j'ai vraiment bien aimé cette lecture. C'est fascinant les manipulations qui s'engagent de tout les cotés.



16.5/20
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 15-09
http://delivreenlivres.blogspot.fr/2017/06/avis-en-vrac-45.html

Surprenant, il n'y a pas d'autres mots plus juste pour désigner ce tome, il m'a vraiment bien eu ! Et j'ai adoré ça.

Dans ce tome on avance dans l'intrigue, les personnages évoluent.
Je dirais qu'au niveau de mon plaisir de lecture celui ci est mieux passé que le premier. Dés le début on était dans l'action, vraiment la suite directe. On n'a pas cette impression de mise en place au début. Et je trouve que c'est vraiment un gros point fort mine de rien. Du coup j'ai totalement été plongé dedans et je n'ai pas du tout trouvé ça long.

Au final il ne se passe pas énormément de chose par rapport à l'histoire principale. Mais ça n’empêche pas nos personnages d'évoluer, de se rapprocher ou de s'éloigner de leur point de chute etc ... C'est bizarre de dire ça mais il se passe aussi plein de choses, chaque personnage est confronté à des difficultés qu'il doit surmonter. Orville s'affirme dans son rôle et sur ce qu'il a vraiment envie de faire. Rose continue son voyage et commence à se poser plein de questions. On découvre qui sont vraiment les rebelles et ce qu'est Orville. Au final on est plus sur une dispersion des différents enjeux généraux. Tout ce beau monde lutte pour le pouvoir de plu belle.

On a toujours aussi une flopée d'autres points de vue temporaires qui nous renseignent sur certains points de la situation ailleurs, histoire de nous donner un point de vue plus général de ce qu'il se passe de partout.
J'ai trouvé qu'en fait la situation s'équilibrait entre les différentes parties en jeu. Tout le monde est en plein dans ses magouilles mais pour l'instant on n'a pas trop d'idées de comment tout ça peut évoluer ni vers quel coté.

D'autant plus qu'il y a une révélation surprise à un moment. Et celle ci je ne l'avais pas du tout vu venir ! J'étais littéralement choquée. Et je dois dire que ça change carrément totalement notre point de vue sur l'histoire. Ce changement à vraiment marché pour moi, vu comme ça, malgré tout, il marche et bien !
Du coup ça me rend vraiment très curieuse de mieux comprendre les tenants et les aboutissants. J'ai encore plus de questions qui se succèdent et dont je veux la réponse.

Du coup je dirais que c'était vraiment un bon tome, il n'a pas eu le début difficile du précédent et il a vraiment su capturer mon attention et la garder jusqu'au bout !

17/20
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 15-09
http://delivreenlivres.blogspot.fr/2017/06/weekend-novella-2.html

Il existe dans le monde un endroit unique, qui permet de recréer un endroit à un moment donné du passé et de lui faire re-vivre les événements qui s'y sont produit. Ce technologie, qui n'est pas expliquée, est utilisée par la justice pour résoudre des crimes.
On envoi sur place des équipes qui doivent se faire discrètes et tenter de suivre un meurtrier par exemple après qu'il ai commis son crime pour trouver ou il c'est débarrassé de son arme.
Mais ce n'est pas une chose facile, parce que l'équipe sur place fait figure de changement par rapport à la vie qui c'est déroulée dans le passé. Et du coup tout ce qu'ils font provoque des déviations, en gros des changements qui font que le monde réagis de façon différente de ce qu'il a fait à l'époque ou se sont vraiment produit les faits. Les déviations sont bien entendu impossible à prévoir, et des fois il suffit de juste marcher devant une personne pour en déclencher une tellement importante que toutes les preuves et témoignages récoltés après ne vaudront plus rien car non conforme à la réalité.

Notre personnage principal Davis, comme son collègue Chaz, sont des anciens flics. Ils ont tout les deux été relégués aux Snapshot suite à des soucis dans leur équipe et dans leur comportement.
Alors qu'ils sont en opération de routine après un crime, ils tombent par hasard sur une autre scène de crime. Crime dont ils n'ont jamais entendu parlé et qui pourtant aurait du faire grand bruit vu qu'il y s'agit d'un Serial Killer.
Ne pouvant pas résister au mystère, ils décident d'enquêter dessus sans en prévenir qui que se soit ...

J'ai vraiment trouvé le concept très intéressant. Les questions soulevées aussi, le fait que dans ce monde tout soit réel sans vraiment l'être. Se demander si la nourriture mangée dedans va réellement les nourrir ou pas par exemple.
On est loin des romans de Sanderson habituels. Surtout parce que pour une fois les personnages principaux ne sont pas vraiment recommandable. Déjà que certains policiers ont naturellement tendance à se croire au dessus de la loi en temps normal, imaginez de tels personnes dans un monde ou ils savent qu'ils peuvent tuer ou torturer quelqu'un en tout impunité? La tentation est forte pour ne rien prendre au sérieux et pouvoir faire tout ce qui leur plait, même le pire.

En fait le principe est tellement sympa que j'aurais vraiment aimé en lire plus, ou suivre d'autres enquêtes soulevant d'autres réflexions.
J'ai vraiment adoré cette lecture, l'auteur a vraiment réussi à me plonger dans son monde, et quelle fin !

17/20
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
http://delivreenlivres.blogspot.fr/2017/06/weekend-novella-2.html

Cette novella fait vraiment figure d'introduction du monde et des personnages et le concept est sympa, on a envie d'en savoir plus.

Mars est une jeune femme en fuite. Elle fait tout pour s’échapper, encore et toujours, depuis qu'elle a été libérée d'un laboratoire prison pour "Voidwitch" ou elle a été élevé. Un jour alors qu'elle est en danger elle est sauvé par un vaisseau voyageant à proximité, et ils vont devenir ses premiers alliés depuis très longtemps ... mais à quel prix?

Mais qu'est-ce qu'une Voidwitch? Et bin, c'est en fait un peu comme des pouvoirs de super héros, qui apparaissent par hasard dans le monde chez les enfants. Le terme est utilisé comme un croque-mitaine, quelque chose destiné à faire peur mais que personne ne crois vraiment qu'il existe du à sa rareté, un peu comme une légende, jusqu'à en être confronté directement.

Mars est dangereuse et elle le sait, c'est pour ça qu'elle évite de s'attacher aux humains normaux. Bien entendu même des années après, le laboratoire veut toujours la récupérer et ils sont prêts à tout pour la pousser à bout, même à sacrifier une bonne partie de leur personnel.

Ce que j'ai bien aimé c'était que l'histoire était vraiment complète. Je n'ai pas eu l'impression de lire une novella, mais plus un roman. L'auteur nous plonge dans l'histoire sans rien nous en expliquer au début. Du coup j'étais un peu perdue mais c'est bien sur fait exprès et les éléments de l'histoire arrivent petit à petit, Mars elle même découvrant des parties de son histoire qu'elle ignorait.

Je n'ai pas trouvé que le rythme était rapide ou qu'il manquait des informations du fait du format, ce qui est à noté comme point positif. L'histoire est certes très classique au final pour de la SF mais l'auteur arrive à éviter de nous donner l'impression qu'on a déjà lu ce genre d'histoire.
Du coup j'ai hâte que la suite sorte pour voir comment une telle histoire peut évoluer !

16.5/20
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 15-09
http://delivreenlivres.blogspot.fr/2017/06/weekend-novella-2.html

Une petite histoire que j'ai trouvé très intéressante.
Dans un futur proche, du jour au lendemain, il est devenu impossible d'assassiner quelqu'un. Dans 99.9% des cas, la personne se réveillait quelques minutes après dans son lit, en pleine forme. Personne n'a encore compris comment ni pourquoi.
Du coup les Dispatcher ont été créés. Ils sont licenciés et formés pour abattre les personnes en danger de mort naturelle, par exemple si il y a danger d'accident ou lors des opérations dangereuses à l’hôpital. Ils peuvent être embauchés de façon légale par n'importe qui qui souhaite s'assurer de pouvoir revenir en vie si jamais il se passait quelque chose.

Lorsqu'un ami Dispatcher disparait, probablement kidnappé, Tony Valdez dois aider une enquêtrice, lui montrer la face sombre de son métier. Il vont vite comprendre qu'il y a des choses bien pire que la mort, et jusqu’où sont prêtes à aller certaines personnes pour se venger ce qu'ils pensent être une injustice. Une course contre la montre en quelque sorte, avant qu'il ne soit même trop tard pour un Dispatcher pour le sauver ...

Le concept est vraiment très intéressant en fait. On voit tout les changements que peut occasionner ce genre de faits. L'évolution des mentalités, des façon de faire, par exemple l'augmentation des sports dangereux et des combats souterrains "à mort". L'évolution aussi du monde des gangster, qui sont bien sur les premiers à trouver une façon de contourner la situation pour pouvoir faire leurs petites affaires.

Bien sur c'est une histoire courte mais elle est bien pensée, et a un bon rythme. Au final c'est vraiment un bon petit thriller fantastique. J'ai vraiment bien apprécié ma lecture.

16.5/20
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
http://delivreenlivres.blogspot.fr/2017/05/lage-des-tenebres-tome-3-mage-du-chaos.html

Une bonne fin à cette trilogie. Encore une fois un roman différent des deux précédents, j'ai beaucoup apprécié.
J'aurais peut être aimé une conclusion un peu plus fournie et plus spectaculaire mais finalement elle allait bien dans l'ambiance de la série du coup elle est bien passé.

Le premier point qu'on remarque c'est à quel point l'ambiance de ce tome est différente des précédent. Le premier tome de la série, Mage de Guerre était un livre de fantasy épique guerrier bien bourrin, un peu à la Gemmell. Le second tome, Mage de Sang était plus un livre d'enquête dans les bas fond d'une ville, avec une ambiance noir policier. Et enfin celui ci est un mélange de Fantasy et d'horreur à la sauce post apocalyptique.
Ce qui marque aussi c'est que dans les deux premiers on se demandait un peu quel était le point commun entre les deux, pourquoi ces deux histoires à la suite, vu qu'elles étaient à propos de personnages différents dans des lieux différents. La réponse à cette question est dans ce tome, nous comprenons enfin de quoi il s'agit vraiment. Ce tome fait en fait le pont entre les deux premiers.

Ce tome ce passe dans une ville mourante, une ville appartenant aux morts. Même les animaux l'ont quitté et il faut sortir de ses murs pour entendre les premiers insectes ou oiseaux.
Les premiers revenus ont commencé à arriver doucement, petit à petit, essayant de convaincre les gens du bien fondé de la transformation, mais maintenant qu'il ne reste que quelques centaines d'habitants réfugiés en camps, ils sont devenus plus agressifs. Ils attaquent la nuit, essayant de contaminer les survivants.

Ce que j'ai bien aimé aussi c'est le fait de retrouver des anciens personnages. Ainsi nous suivons Balfruss un des mages du premier tome. Des années ont passé depuis la grosse bataille et il a entrepris un gros voyage initiatique pour découvrir les différentes formes de magies du monde entier, du coup il a bien plus à son arc que le seul enseignement de la tour. Il a pour binôme Tammy, qui elle est une ancienne gladiatrice, donc assez doué pour le combat, même si ici elle vient en tant qu'enquêtrice pour essayer de découvrir ce qu'il se passe dans la ville.

Le duo arrive dans la ville est on est tout de suite plongé dans une ambiance vraiment très glauque et désespérée. Et c'est pour moi un des point forts du roman, ce coté qu'on retrouve finalement assez peu en fantasy, mais plus en post apocalyptique en général. Ce coté survie au quotidien, combats jusqu'à l'épuisement ou la mort est partout.

En fait le seul problème de ce livre a été le rythme. On est directement plongé dans l'ambiance au tout début et ensuite l'intrigue n'avance quasiment pas, on est plus dans un rythme d'histoire longue qui prend son temps. Et du coup quand au détours d'une rue le final arrive, j'étais un peu abasourdie que ça soit déjà terminé. Surtout que ça n'a rien de spectaculaire, et que les personnages qu'elle implique ne semble pas si en danger que ça. Après la seconde fin, oui parce qu'il y en a deux, une qui clôture la série et l'autre le livre, était un peu inattendue et je l'ai bien aimé.

Bon ça ne m'a pas empêché d'apprécier le tome mais c'était quand même une légère déception.

Donc en résumé un tome qui se démarque par son ambiance glauque et ses personnages et qui est très prenant tout du long mais qui m'a un peu déçu quand à la toute fin.

16/20
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
http://delivreenlivres.blogspot.fr/2017/06/le-batard-de-kosigan-tome-1-lombre-du.html

J'ai vraiment bien apprécié ce livre, il a frôlé le coup de cœur !

On est dans un monde vraiment très médiéval, en fait on est presque dans de la fantasy historique, ou plus justement dans de l'uchronie fantasy.
L'histoire se passe à un tournant de l'histoire française et européenne. Le conté de Champagne est sur le déclin, et il le sait. Il est coincé entre la France et la Bourgogne. Lors d'un grand tournois organisé par sa dirigeante, la compétition elle même n'est qu'une façade car les jeux se font et se défont en coulisse pour gagner ce coin de terre, et le chevalier Bâtard de Kosigan est bien déterminé à en être une pierre centrale.

Le récit que nous suivons est en fait un journal écrit par le fameux Bâtard de Kosigan. Il l'écrit de façon à ce que si quelqu'un découvrait le texte il ne sache rien de son but ultime, de sa mission, mais en donnant quand même suffisamment d'indices pour que quelqu'un puisse prendre le relais si jamais il venait à disparaitre.
Il précise au tout début qu'il n'hésitera pas à mentir dans son compte rendu pour ne pas dévoiler ses plans. Du coup ça donne un air de gros mystère à l'histoire et on se pose de nombreuses questions tout au long du récit.

L'intrigue est relativement complexe et ce dés le début car en plus de suivre le Bâtard, nous suivons aussi son descendant, des centaines d'années après, puisqu'il vit en 1899. Celui ci enquête sur son histoire familiale et notamment sur le Bâtard car c'est le seul dont il soit sur qu'il ai existé.
Ce qui est absolument génial c'est le fait que dans les passages du point de vue du descendant, tout les aspects magiques que nous décrit le Bâtard n'existent pas. Il ne connait pas les elfes, et dans l'histoire qu'on lui a enseigné (qui est la notre j'imagine, bien qu'on n'ai pas vraiment de réponse la dessus) les peuples magiques n'ont pas du tout existé.
Du coup il y a un gros contraste entre les deux, entre la magie et la technologie en quelque sorte et on se demande comment le monde a pu oublier tout ça et ce qu'il a pu se passer entre temps. C'est vraiment prenant !

En plus de ce mystère ci, il y a bien sur toute l'histoire de la Champagne et de la politique autour de sa chute qui est vraiment très intéressante.
Le personnage du Bâtard est vraiment très mystérieux car il ne cesse de changer de camp sans qu'on arrive vraiment à déterminer son but, c'est vraiment un remarquable espion sur ce point. Il est filant et j'ai été totalement fasciné par sa façon d'être partout et l'impression qu'on a qu'il sait tout mieux que tout le monde et qu'il connait tout les secrets.
Du coup j'ai tout de suite accroché sur ce personnage, d'autant plus qu'il est adulte, il sait ce qu'il fait et il n'hésite pas à frapper quand il le faut. En plus il semble quand même juste, ce n'est pas un homme mauvais et il est très attaché à ses hommes (enfin ses femmes aussi, vu que sa troupe est mixte).

Je dois ajouter que j'ai vraiment bien apprécié le rythme. Je n'ai pas trouvé de longueurs et j'ai trouvé le procédé de faire des chapitres de plus en plus courts et rapide à la fin excellent pour nous donner envie de continuer toute la nuit pour le finir.

L'histoire entre le descendant et le Bâtard n'est pas fini à la fin de ce tome et du coup j'ai hâte d'en savoir plus dans le prochain !

17.5/20
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
http://delivreenlivres.blogspot.fr/2017/06/craft-sequence-book-1-three-parts-dead.html

Une très belle découverte !

J'ai trouvé ce livre vraiment super original, que ça soit dans la construction du monde ou dans l'intrigue.
En fait on est vraiment à la limite entre la science fiction et la fantasy, avec un petit coté steampunk (ou l'équivalent fantasy) du fait qu'on est sur un univers de vapeur et donc avec plein de tuyaux et autres machines.

Ce tome se passe principalement dans la ville d'Alt-Coulomb, une des dernières villes encore protégées par un dieux, en l’occurrence le Kos the Everburning, dieu du feu. Dans ce monde les dieux et déesses "vivent" au coté des hommes, non pas en tant qu'êtres de chair mais en tant qu'entités aux multiples pouvoirs. Le nombre des villes appartenant aux dieux à bien diminué depuis une guerre qui a eu lieu il n'y a pas si longtemps entre les dieux et les utilisateur magique (les Craftpeoples). La ville d'Alt Coulonb a survécu à la guerre mais pas sans peine, car à la base elle était gérée par un duo de dieux et leur déesse, Seril est morte pendant la guerre.
Kos fourni à la ville toute son énergie, récupérée par les dévotions de ses fidèles et qui est transformée en électricité pour alimenter toute la ville.

Mais voila, l'impensable se produit, et Kos meurt ... Ne comprenant pas ce qu'il se passe son église fait appel à Elayne et sa toute nouvelle apprenti Tara pour organiser la résurrection du dieu. Non pas en tant qu'entité pensante comme avant, car c'est impossible, mais en tant que machine magique pouvant effectuer les même échanges énergétiques et faire donc en sorte que malgré sa mort la ville entière ne meurt pas.
Avant de procéder à la résurrection les deux femmes vont avoir pas mal de boulot, car il leur faut de tout urgence trouver pourquoi le dieu est mort. Car la machine ne doit pas avoir le même défaut, cela signerait sa mort a elle aussi et ce n'est évidemment pas ce qui est souhaitable. Les voila donc menant l'enquête parmi les fidèles et les moins fidèles, les anciens traités et les charognards ...

Ce qui est vraiment original c'est qu'on a de la magie mais traité de façon limite mathématique, en fait tout n'est qu'échange d'énergie. Tout ce que le dieu effectuait était écrit sous forme de contrat pour réguler son apport et sa consommation. Du coup comme c'est un dieu du feu et que sa chaleur est transformée en vapeur, ses prêtres sont en fait les ouvriers qui entretiennent la machinerie, donnant un coté industriel vraiment frappant à la magie.

Un autre point vraiment original est le fait que du fait de son dieux Alt Coulomb est à la fois totalement magique et avancée technologiquement, on y retrouve l'éclairage public et privé, les trains, etc .. mais aussi totalement archaïque sur certains autres points, car on n'a pas de moteurs à pétrole et donc tout est encore à base de chevaux. Du coup ça créée un vrai contraste vraiment important entre les deux ce qui rend la ville vraiment très visuelle.

En fait plus de la moitié du tome est la pour nous faire découvrir le monde, et du coup je ne peux pas vous en dire beaucoup plus pour ne pas vous en gâcher la découverte mais ça vaut définitivement le coup d’œil !

Au niveau des personnages au moins on ne peux pas dire qu'il n'y a pas de personnages féminin forts, je dirais même qu'il n'y a que ça avec Elayne et Tara. Les deux femmes sont sur deux registres totalement différents et enquêtent chacune de leur coté pour ainsi dire et elles se complètent bien.
Tara est très déterminée à montrer à son mentor qu'elle peut se débrouiller. En effet elle a été exclu de l'école de magie qu'elle fréquentait et du coup elle a beaucoup à prouver a Elayne qui lui a quand même fait confiance malgré tout. Elle suis ses pistes sans jamais laisser tomber. Elayne elle joue plus sur le coté politique et influence, elle est sur le devant de la scène alors que Tara explore le dessous et le derrière.

Le point le plus difficile en fait de ce livre c'est qu'on est directement plongé dans l'histoire au début, sans comprendre le monde, sans comprendre le background, et qu'il faut reconstituer le puzzle au fur et à mesure. Du coup j'avoue que j'étais perdue, totalement perdue et que ça n'a pas été facile.
Mais je ne regrette pas du tout d'avoir persévéré parce qu'une fois qu'on est vraiment dedans c'est un livre que j'ai adoré.

Je ne fais pas souvent des chroniques de livres en VO, mais celui ci le valait vraiment, il n'est pas du tout passé loin du coup de coeur !

18/20
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
http://delivreenlivres.blogspot.fr/2017/06/avis-en-vrac-44.html

Un dernier tome à l'image de la série, très sympathique.

J'ai trouvé l'intrigue un peu plus lent que dans les tomes précédent. Sans doute parce qu'une grosse partie du livre était destiné à la conclusion de l'intrigue amoureuse entre Adrien et Jake.
Ce qui fait l’intérêt de la série, à savoir l'ambiance et les personnages est bien présent.

Cette fois ci c'est un cadavre vieux d'une 50ène d'année qu'on découvre sous un planché de l'immeuble en rénovation qui jouxte la boutique d'Adrien, celui qu'il vient d'acheter pour s'agrandir. Étant donné qu'une personne était arrivé la veille pour justement parler de ce crime ancien, Adrien trouve la coïncidence très étonnante, surtout qu'un voleur amateur essaye depuis plusieurs jours de pénétrer dans le bâtiment en travaux la nuit ...

J'ai préféré l'intrigue policière de ce tome à la précédente qui était un peu le point faible de la série pour moi. Elle met du temps à démarrer certes mais finalement elle m'a plus intéressé.
Je suis un peu triste de terminer cette série, non pas parce que je n'ai pas aimé le final mais parce que j'aurais bien continué plus longtemps avec ces personnages qui étaient très sympa et que j'appréciais énormément.
J'aimais vraiment bien l'ambiance de chacun des livres, cette façon dont ils avaient de me détendre tout en me laissant alerte et avec l'envie d'en savoir plus.

Pour ce qui est de l'histoire d'amour je suis par contre contente qu'elle soit terminée, je n'aimais pas voir Adrien souffrir comme dans le tome précédent, plein de doutes. J'ai bien aimé le fait que Jake n'a pas non plus forcé la chose, ce qu'on aurait pu attendre vu le personnage. Mais non en fait il a compris qu'Adrien avait besoin de temps et lui a donné, une bonne évolution du personnage.

Au final ce tome est une bonne fin, j'aurais aimé en avoir plus mais je comprend parfaitement l'envie d'arrêter la, avant que ça soit trop et que la surdose arrive.

16,5/20
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
http://delivreenlivres.blogspot.fr/2017/06/avis-en-vrac-44.html

Un tome que j'ai moins aimé que le précédent mais que j'ai quand même bien aimé de par son background et sa présentation des autres personnages.

Riker, le dragon de glace a vu Angela la policière se faire enlevé par les Razorbacks, il n'a de cesse que de trouver un moyen de la délivrer, mais ce n'est pas chose facile quand ils ignorent ou se trouve leur repère.
Mais heureusement Angela n'a pas l'intention d'être utilisée comme le souhaitent les Razorbacks, elle prend donc la poudre d'escampette toute seule ...

Je pense que mon avis moins positif vient surtout du au fait qu'on n'a plus l'effet de surprise, du coup ça retire une partie du coté mystérieux pour devenir plus familier.

Et aussi le fait que Riker est un peu trop en mode "je veux protéger ma femme" qui est un défaut un peu récurant de ce genre de livres. Mais heureusement ici il a affaire à une dure à cuire qui ne laissera personne lui dire quoi faire. Sur ce point il a vraiment trouvé chaussure à son pied. Du coup ça réduit mon agacement par rapport à son comportement parce qu'il comprend vite que cette technique ne marchera pas et que donc c'est à lui de changer si il veut vraiment la protéger.
Angela est définitivement un des personnages les plus lucides et "fort" (mentalement) que j'ai lu dans ce genre de livres. Elle sait analyser une situation, ne perd pas la tête même sous la torture, fait des plans pour s'en sortir ... C'est vraiment un personnage qu'on a envie d'avoir dans sa team lors que les choses difficiles arrivent.

Bon après ça reste une romance paranormale, donc ce n'est pas vraiment original mais j'ai trouvé que pour l'instant cette série marchait plutôt pas mal avec moi, du coup je vais la continuer avec plaisir !

16/20
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
http://delivreenlivres.blogspot.fr/2017/06/avis-en-vrac-44.html

J'ai un peu moins aimé ce tome.
En fait on est plus sur un tome qui m'a donné l'impression de meubler l'histoire car finalement contrairement aux précédent ils ne se passe rien de spécial ni de bien défini.
En dehors de cette constatation on est toujours dans une série de SF vraiment ultra fun. Nous suivons la capitaine du transporteur Star Nomad, Alisa, qui essaye de récupérer sa fille qui a été enlevée pendant qu'elle se remettait de ses blessures de guerres sur une autre planète. Sur le chemin elle va devoir faire avec les besoins de ses passagers en plus des siens car elle n'est pas la seule avoir une mission qui met en danger tout l'équipage.

Alisa est toujours aussi sarcastique, pétillante et plein d'humour, même dans les pires moments. Son principal allié, anciennement ennemi le Cyborg Leonidas, l'ancien médecin de l'empereur Alejandro et quelques Starseers, peuple dont certains dissidents ont justement enlevé sa fille.

Oui je sais ça parait un peu compliqué vu comme ça mais après 6 tomes c'est normal que l'histoire soit passé par de nombreuses ramification et elle n'a rien de mystérieux pour les lecteurs.
C'est d'ailleurs un des points que j'aime bien dans cette série, sa fluidité et la facilité avec laquelle tout est compréhensible.
Comme dans tous les tomes précédent ce qui fait l’intérêt se sont vraiment les personnages et leurs interaction, les différents besoins et missions de chacun. Chacun est vraiment unique et du coup il y a plein de clash verbaux délicieux et super marrant.

Bref c'était moins intéressant au niveau de l'intrigue mais comme toujours les personnages sauvent largement le tout.
En plus on arrive vraiment à la fin de la série du coup je n'ai aucun doute sur le fait que ce problème d'intrigue ne risque pas de se reproduire !

16/20
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 12-09
http://delivreenlivres.blogspot.fr/2017/06/avis-en-vrac-44.html

Une petite romance qui c'est révélé être exactement ce que j'en attendais, avec un coté conte de fée bien sympa, du coup ça a bien marché.

Nicholas Arthur Frederick Edward Pembrook est le prince couronné de Wessco. Très professionnel il ne déroge jamais à fonctions, et tout le monde l'adore. Sa grand mère, la reine en fonction, suite a une n-ième provocation de son petit frère dans la presse, veut redorer le blason de la couronne. Ellle décide de donner 3 mois à Nicholas pour se choisir un épouse. Il a aussi la mission d'aller à New York pour retrouver son frère et le ramener chez lui.

Nicholas est totalement ébranlé par cette décision, il ne c'était jamais vraiment vu marié et n'a personne dans le collimateur, il décide donc de profiter du voyage à New York pour faire une grosse pause. Et c'est la qu'il rencontre totalement par hasard Olivia, serveuse dans un salon de thé un jour ou il est un peu bourré. Et celle ci, qui ignore tout de son statu et de son identité lui lance une tarte à la figure à cause de son attitude déplorable ...

Oui vous me direz que ce genre d'histoire ce n'est absolument pas original, et j'en suis tout à consciente. Je sais que ça a été fait et refait, et que celle ci ne restera surement pas très longtemps dans mon esprit.
Mais j'ai tout de même vraiment bien aimé ma lecture. C'était vraiment tout chou, avec une ambiance bien marrante à certains moment et des personnages auquel j'ai tout de suite accroché.

Olivia est une fille très douce et gentille, ça ne l’empêche pas de savoir prendre la parole quand c'est nécessaire ni de se faire respecter. Elle n'est pas naïve et sait bien que sa relation avec Nicholas est temporaire, ils se sont mis d'accord la dessus dés le début. Mais elle a décidé d'en profiter quand même et de passer 3 mois avec quelqu'un qu'elle admire et respecte beaucoup.
Nicholas n'est pas non plus le dominant qu'on pourrait penser, habituer à tout contrôler, non. En fait il a depuis toujours appris à faire des compromis et du coup il est capable de faire des concessions et ne s'attend pas du tout a ce que tout le monde réponde à ses ordre dans la seconde. Il est très digne et assez réservé en fait, du coup pas le genre tape à l’œil ou dirigeant.
Ils connaissent tout le deux les limites de leur relations mais quand l'amour s'en mêle elles deviennent au bout d'un moment plus des contraintes qu'autre chose.

Finalement j'ai trouvé cette romance vraiment très sympa, je cherchais une histoire du genre conte de fée et j'ai été servie. Je suis consciente que ça n'est pas la romance du siècle mais elle a tout à fait fait son office au moment ou je l'ai lu et j'ai passé un excellent moment.

16/20
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
http://delivreenlivres.blogspot.fr/2017/06/avis-en-vrac-43.html

Verity est à New York depuis bientôt un an maintenant, essayant de prouver à sa famille qu'elle peut vivre de la danse de ballet tout en continuant à s'occuper des cryptid en tant que rôle secondaire. Du moins c'était son but initial et elle comment à s'apercevoir qu'elle va surement devoir revoir ses plans car il y a bien trop à faire pour se limiter à "de temps en temps" concernant ceux ci.

Et voila que sans prévenir une équipe complète du Covenant arrive toute arme dehors, pour vérifier les données de Dominic. Et parmi elle une lointaine cousine de Verity mais du coté de la famille qui a beaucoup souffert de leur départ et qui n'a pour but que de se venger. Voila qui va donner du fil à retordre à la jeune femme, qui va devoir trouver un moyen de la gérer un temps pour donner du temps aux cryptid d'évacuer la ville ...

En fait j'ai moins aimé le tout début de ce tome, mais la fin a su rattraper le tout !
J'ai trouvé que Verity était totalement perdue. Au lieu d'être efficace et de directement prévenir tout le monde, quitte à faire des listes, elle attends, passe du temps avec Dominic, continue ces journées normales. En fait j'ai trouvé qu'elle n'avait absolument pas le moindre sens de l'organisation et de la priorisation.
Évacuer prends du temps et donc c'est ce qui soit être fait en tout premier, pas en attendant le dernier moment ou le lendemain. Je sais c'est un petit détail mais mon coté obsessionnel de l'organisation n'a pas pu s’empêcher d'avoir envie de lui crier dessus vu son résultat totalement à coté de la plaque.

Du coup j'ai trouvé toute la première partie brouillon, au final il ne se passe pas autant de choses que j'aurais aimé, Verity ne sait vraiment plus ou donner de la tête, elle ne sait pas utiliser son téléphone et perd du temps à systématiquement se mettre en danger pour aller d'un point à un autre.
Mais heureusement l'action prend finalement le dessus dans la seconde moitié. La résistance se met en place et les voila prêt à contrer toutes les possibilités ... du moins c'est ce qu'ils croient bien sur ...

Par contre un point que j'ai vraiment bien aimé dans ce tome c'est le fait que le Covenant est vraiment dangereux. Dans le premier on commençait à se poser la question vu que Dominic a été relativement facilement convaincu mais la on a vraiment la réponse. Du coup on a vraiment un sentiment de danger plus important ce qui a donné une tension plus importante. Du coup j'ai vraiment été prise dans le livre et je ne l'ai pas lâché avant la fin.

Finalement ce tome est la fin d'un arc, ça se sent vraiment dans la toute fin qui fait plus fin de série.
Un tome qui est moins bien parti que le précédent mais qui a totalement su rattraper ça pour nous donner une seconde moitié pleine de tension et au rythme endiablé !

16.5/20
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
http://delivreenlivres.blogspot.fr/2017/06/avis-en-vrac-43.html

Un tome que j'ai moins aimé que le précédent mais qui m'a quand même fait passé un bon moment.

Notre Amiral prends des vacances bien méritées après l'épisode du premier volume, et décide d'inviter un des membres de l’expédition dans une station de luxe réputée pour ses distractions et casinos et qui a l'avantage de ne pas être dans l'espace d'Evagardian.
Mais malheureusement il se trouve au mauvais endroit au mauvais moment, le couple se fait kidnapper avec 2 autres passagers dans leur navette de transport. Les voila donc séparés et vendus comme esclave chacun de leur coté ...

J'aurais aimé pouvoir dire que ce tome est aussi bon que le précédent mais en fait non. Déjà c'est un tout autre type de livre, et la façon dont l'histoire est faite fait qu'il y a beaucoup moins de suspense et de tension dans celui ci. En fait nos personnages passent quasiment tout leur temps à être baladé d'un point à un autre sans que rien ne change.
Ceci dit ce n'est pas non plus un très gros reproche, il est différent certes mais ça ne l’empêche pas d'être plein d'action et fun et de me faire passer un bon moment. Le rythme est soutenu pendant tout le tome qui fini sur un très gros cliffanger d'ailleurs.

En fait ce qui m'a manqué c'est de retrouver vraiment l'amiral en forme, pendant les trois quart du livre il est diminué (par une drogue qu'on lui a administré au tout début) et en attente de voir ce qui va se passer ou d'une ouverture pour s’échapper et du coup il est très passif. Il n'y a vraiment que dans la toute dernière partie qu'il redevient l'homme que j'avais apprécié avant.

Finalement le personnage qui est le plus important ici c'est Salmagard c'est elle qui prend les choses en mains. D'ailleurs j'ai vraiment bien aimé comprendre comment ça marchait dans les famille d'Evagardian et leur philosophie. Le fait que ça soit les femmes qui soient dirigeantes et sa façon ou pas de s'imposer avec les outils qu'on lui a fourni. Elle prends très à cœur le fait qu'ils aient été kidnappés et pour elle c'est une défaite vraiment personnelle de ne pas avoir su protéger l'amiral. Elle pense d'ailleurs que ça risque fortement de la faire baisser dans les rang et de détruire son aspiration à pouvoir devenir la chef de sa famille.

Au final un tome qui fait très peu avancer l'histoire principale. On en apprends un peu plus sur Evagardian et sa façon de fonctionner c'est ce qui en fait l’intérêt. Le suspense et la tension sont loin d'être aussi bons que dans le tome précédent, malgré l'histoire qui parait prometteuse.L'amiral est bien plus passif et du coup c'est le personnage secondaire Salmagard qui prends ici toutes les décisions et est au cœur de l'action.
Du coup on est dans un tout autre style de livre, le rythme est rapide, on passe un bon moment car on ne s'ennuie pas mais il n'y a pas ce qui rendait le tome précédent unique.

16/20
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
http://delivreenlivres.blogspot.fr/2017/06/avis-en-vrac-43.html

Un tome que j'ai un peu moins apprécié que le précédent mais qui m'a quand même fait passé un excellent moment.

Daisy Bowman est désespérée car sont père vient de lui même un ultimatum : elle a 3 mois pour se trouver un fiancé sinon il décide pour elle et elle finira avec Matthew Swift, son assistant. Bien qu'elle n'ai pas revu ledit assistant depuis 3 ans vu qu'elle vit maintenant à Londres, elle se souvient très bien de l'homme maigre et obséquieux qui était obsédé par les chiffres et le travail.
Elle a bien vu sa vie de famille et trouve qu'en plus de ne pas lui plaire il ressemble bien trop à son père niveau caractère ce qui lui déplait encore plus. Elle décide donc de tout faire pour éviter ce destin.
Mais c'était évidemment sans compter sur l'individu lui même, qui a finalement énormément changé en 3 ans, à tel point que Daisy ne le reconnait pas du tout dans ce grand et beau jeune homme qui débarque tout frai des états unis ...bien décidé à ne pas se marier avec elle non plus, car on ne lui a pas donné son avis ...

Ce qui fait l’intérêt de ce tome c'est le duo Daisy / Matthew. Bien que mois remarquable que le duo du livre précédent, ils ne sont pas non plus trop loin. Pour une fois Daisy n'est pas seule à se battre, car Matthew non plus n'a pas l'intention de se laisser embarquer dans cette aventure. Surtout qu'il a un très lourd secret, et que si la cérémonie se fait il devra révéler sa véritable identité et mettre Daisy en danger ...
C'est vrai que Matthew est moins flamboyant que les hommes qu'on a rencontré précédemment, il n'a ni la fortune, ni l'habileté dans la séduction, ni aucun autre artifice de ce genre. Mais j'ai trouvé que son secret le rendait vraiment mystérieux. De la même façon il est bien plus discret, il n'est pas du genre à se faire remarqué ce qui est pour moi une grande qualité aussi.
Daisy était sympa aussi, bien qu'un peu trop persuadé de sa supériorité, je crois que de toutes les filles qu'on a suivi depuis le début c'est sans doute celle qui m'a le moins marqué. Mais malgré tout j'ai bien aimé sa situation, pas dans le sens ou je l'envie mais j'ai bien aimé la voir se battre pour son avenir, et trouver sa place.

Au final c'était quand même un tome réussi en soi, même si il a du mal à supporter la comparaison avec le précédent. Je conseille de le lire indépendamment et il passera sans souci !

16/20
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
http://delivreenlivres.blogspot.fr/2017/06/avis-en-vrac-43.html

J'ai bien plus apprécié ce tome que le premier, et du coup cette lecture a été vraiment fun et bien rythmée.

Le manoir est en effervescence, un chasseur spécial est arrivé en ville et bien sur c'est Charlotte qui est tombée sur lui la première complétement par hasard et du coup tout le personnel est persuadé que c'est une dure vu qu'elle l'a affronté sans s'effondrer ... Mais le danger est réel quand on fini par découvrir pas loin de la ville une grotte naturelle remplie de cadavres ...

C'était vraiment super sympa. Ce que j'ai bien aimé en fait ça a été d'être débarrassé du coté romance qui prenait vraiment beaucoup de place dans le premier tome. Mais ici c'est à peine si il est présent, en dehors du fait que les personnages sont en couple, rafraichissant.
En fait je n'aurais pas du être étonnée vu que c'était le même principe dans l'autre série de l'auteur (Animae) que j'avais lu avant et adoré.

C'est vraiment très léger, et pourtant je ne qualifierais pas ce livre de jeunesse malgré son coté naïf et bon enfant. Le ton est humoristique et m'a bien fait rire, les personnages sont vraiment excellent et on passe vraiment un bon moment au final.
L'intrigue est bien plus développée que dans le premier tome, avec pas mal de retournements de situations et donc elle ne m'a pas du tout déçue de ce coté la.
En fait on a vraiment un beau mélange d'action, aventure, enquête et humour le tout dans une histoire pleine de mystère.

Les personnages aussi sont très sympathique, d’ailleurs c'est le point fort du livre, c'est eux qui apportent les touches nécessaire à l'intrigue et le ton du livre. Charlotte est toujours aussi peureuse mais elle se trouve des ressources quand vient le danger ce qui fait que tout les habitants du château l'adorent et l'adulent. Le décalage entre les deux est vraiment excellent et nous fait passer un super moment.

Au final un tome que j'ai adoré, c'est léger, marrant, avec une intrigue qui ne ralentit pas et qui est pleine de mystère. J'ai passé un excellent moment dedans !

16.5/20
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0