Livres
458 821
Membres
412 631

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

-Tu es magnifique, a-t-il murmuré.

La douceur dans sa voix m'a émoustillée.

-J'aime ton entêtement, a-t-il ajouté.

Il a embrassé le lobe de mon oreille.

Mes lèvres tremblaient.

-J'aime ce petit tic que tu as lorsque tu es nerveuse.

Il a embrassé le coin de la bouche.

-Tu me plais beaucoup, Gianna.

Je me suis assise sur mes genoux pour le regarder droit dans les yeux.

-O.K., on rembobine. Tu as dit quoi?

-Tu m'as entendu. Je ne rembobinerai pas.

Il m'a lancé son petit sourir en coin avant de sauter du lit.

Afficher en entier

-Écoute, je ne vais pas te mentir... J'avais... Un petit faible pour toi, a-t-il murmuré. Ton sang-froid à Paris. Ton courage, même désarmée. La détermination avec laquelle tu nous as transportés seule loin du Vatican. Mais tu es une Sentinelle, et nos lois...

-Un petit faible pour moi? ai-je balbutié, stupéfaite.

-Gia... Ce n'est pas ca qui compte. Toute relation entre deux Sentinelles est interdite, et sévèrement punie.

Gia & Arik

Afficher en entier

-ce n'est qu'une jeune fille, elle n'est fiancée a personne, est intervenu Pop.

- qui êtes-vous ?

-je suis le père de Gia.

-eh bien, votre fille est ma promise, a répondu Bastien, carrant les épaules

Afficher en entier

-J'ai peur.

-Il ne faut jamais penser au combat qui vient.

-Je n'ai pas peur de combattre... J'ai peur de me perdre, moi.

-On ne perd que ce que l'on décide de perdre.

Gia & Kale

Afficher en entier

-Je suis désolé d'avoir été aussi distante. (J'ai ravalé mes larmes.) C'est juste que... j'ai l'impression de trahir Pop.

-Oh, Gia, tu as le droit d'aimer bien des personnes. L'amour n'a pas de limite.

Afficher en entier

Le visage sombre, il s'est mis à faire les cents pas en me jetant des regards en coin. Il a fini par me saisir la main et souffler:

-Gia, je te jure... que je ne permettrai pas qu'il t'arrive quoi que ce soit !

Afficher en entier

" D’un geste délicat, Arik a pris mon visage entre ses mains. Ses yeux brillaient de cette intensité qui m’avait toujours attirée vers lui.

J’ai retenu mon souffle. Tous les bruits autour de nous se sont évanouis.

Il s’est penché et a déposé un léger baiser sur ma bouche. Ses lèvres étaient douces, et tendres, oh, tellement tendres… J’ai senti le sol se dérober sous mes pieds. Il s’est écarté pour me dire :

— Tu as beau être une enquiquineuse de première, je tiens à toi. Écoute ce que te dit Ricardo et ne fais rien d’irréfléchi.

Il m’a volé un second baiser avant de s’élancer dans le couloir. Mon cœur s’est serré de le voir partir. J’ai passé les doigts sur mes lèvres. Il m’aimait bien… Nous n’aurions peut-être pas d’avenir, mais nous avions au moins un présent.

— Quelle scène touchante, a ironisé Ricardo pour me tirer de ma rêverie. Je ne suis pas du genre à suivre les règles, mais tu devrais faire attention : la punition serait plus sévère pour lui que pour toi.

— Pourquoi ? ai-je demandé, le regard rivé sur le seuil de la porte, comme si Arik s’y tenait encore.

— C’est un chef. Il doit montrer l’exemple. "

Afficher en entier

- Tu passes ta vie dans les bibliothèques. Tu n'en as jamais marre ?

- A ta place, la plupart des parents seraient ravis.

Afficher en entier

Incroyable ! Cette garce avait donc un coeur... sans doute de la taille d'un noyau de cerise.

Afficher en entier

Devant ce spectacle, un souvenir m’est revenu. J’avais environ huit ans et ma mère me manquait terriblement. Afin de me consoler, ma grand-mère – enfin la mère de Pop, Katy, que je considérais comme ma grand-mère et surnommais Nana – m’avait emmenée à la bibliothèque. Ce jour-là, elle m’avait dit : « Tu ne te sentiras jamais seule en compagnie des livres, ma chérie. » À vrai dire, j’aurais adoré découvrir l’Athenæum en compagnie de Nana.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode