Livres
421 170
Membres
337 374

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Commentaire ajouté par LilyMoon 2018-05-15T15:45:15+02:00
Or

Fausse suite de L'espace d'un an, un de mes coups de coeur de 2017, on suit ici deux personnages principaux, l'intriguante Poivre aperçue dans le premier livre, et Lovelace, une intelligence artificielle incarnée. Là encore, sous couvert de légèreté de ton, les sujets abordés sont plus profonds qu'il n'y paraît : identité (notamment sexuelle), définition ce qui rend humain, racines et famille de cœur (aucun personnage n'a de famille de sang). Les personnages sont vraiment intéressants, on suit à la fois le passé de Poivre (et comment elle est devenue Poivre) et la "création" de l'identité de Lovelace, ses premiers pas et ses difficultés à rentrer dans le moule. Les personnages sont écorchés, assez seuls, mais parviennent à se construire un modèle familial alambiqué. C'est peut-être moins un coup de cœur que L'espace d'un an, dont j'aimais la nouveauté, la découverte, et le côté "Firefly" (des personnages très différents dans un vaisseau spatial), mais c'est vraiment une réussite. Vivement le suivant !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Do 2018-02-27T14:42:04+01:00
Argent

J’avais beaucoup apprécié le premier tome de « Wayfarers » (« L’espace d’un an ») : la découverte d’un nouveau univers à bord d’un vaisseau spatial, des espèces biologiques très diverses (extraterrestres et humaines) qui m’étaient devenus sympathiques (sauf un !), un tourist-trip intersidéral sans (trop) gros problèmes... bref, une SF « feel-good » dans laquelle je m’étais sentie à l’aise.

Il n’en va pas tout à fait de même pour ce deuxième volume... trop (!) « feel-good », trop gentillet.

On suit, par chapitres alternatifs, deux personnages féminins déjà présents dans le tome précédent.

Une IA dont « l’âme » logicielle a été transférée dans un corps humain et qui sera adoptée par une humaine qui, elle, dans sa jeunesse a été élevée et éduquée par une IA, après avoir échappée à une enfance de servage.

Ainsi ce sont deux récits de futures adaptations et d’intégration dans une société interplanétaire d’inter-espèces et forcément multiculturaliste. Des sujets d’autant plus intéressants que l’auteure introduit également le questionnement sur soi-même, ce fameux « qui-suis-je ? »

Oui, mais ! et c’est là où ça coince pour moi, cette acculturation et ces parts introspectifs de chacune des protagonistes se passent (presque !) sans encombres, ni extrême difficulté (elles ont toujours des solutions pour tout sous la main). J’ai eu l’impression de lire une histoire charmante dont l’aspect SF ne sert que de simple cadre.

Un joli conte de fées science-fictif donc, dont les deux branches narratives s’entrelacent pour aboutir à une finale que j’avais pressenti.

L’écriture reste, tout comme dans « L’espace d’un an », très naturelle avec un juste équilibre entre dialogues et descriptions. Ces dernières ne versent jamais dans le parfois insurmontable babélisme de la hard-science et le livre reste ainsi également accessible aux néophytes de la SF.

—> La 4ème de couverture suggère que ce tome peut être lu indépendamment du précédent. C’est vrai, mais on manque alors le fondement de ce monde spatial, comme bon nombre de références aux extraterrestres « colorés » décrits par B. Chambers dans le premier volume.

—> Prix Julia Verlanger 2017 pour ce diptyque.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par mayartemis 2018-01-03T12:54:06+01:00
Or

Après avoir enfin pu jouer (et terminer) le dernier jeu vidéo Mass Effect, le moment me semblait parfait pour me lancer dans la suite de L'espace d'un an, le magnifique Space Opera de Becky Chambers que j'avais adoré. Libration a beau être très différent de ce dernier, j'ai tout de même retrouvé beaucoup de choses qui avaient fait battre mon cœur..

Ce deuxième livre s'intéresse aux mecanos Poivre et Bleu ainsi qu'à Lovelace, l'intelligence artificielle du Voyageur qui a malheureusement été reprogrammée à la fin du premier tome, effaçant complètement la personnalité que l'on connaissait. Poivre et Bleu, après la mésaventure à bord du Voyageur, et pour le bien de la nouvelle Lovelace, l'ont transféré dans un kit corporel et ont rejoint Port Koriol pour mener une vie plus tranquille.

Cette suite nous permet vraiment d'en apprendre plus sur Poivre. Dans L'espace d'un an, ce n'était pas mon personnage préféré, mais ce deuxième tome nous révèle des vérités insoupçonnées qui m'ont fait redécouvrir le personnage. Le livre alterne les chapitres du point de vue de Lovelace, dans le présent, et les chapitres sur l'enfance de Poivre. De ce fait, on ne s'ennuie vraiment jamais, d'autant plus que les parties sont vraiment très différentes.

Et le livre est vraiment très bien fait, l'auteure adaptant son écriture à chaque personnage pour vraiment les différencier. Lovelace ne dit jamais "mon corps" mais parle de "kit". La petite Poivre qui a toujours vécue recluse et ne connais pas grand chose au monde a du mal à trouver ses mots et le narrateur s'exprime très simplement lors des chapitres qui lui sont dédiés.

C'est un livre tout aussi fort que le premier que l'on découvre, un livre qui pose des questions, qui nous fait grandir, un livre humain et beau. Les relations sont une nouvelle fois très importantes et l'auteure creuse vraiment au plus profond de ce qui fait l'humain avec le personnage de Lovelace. Comme dans L'espace d'un an, il y a des passages très forts qui resteront longtemps dans ma mémoire. Becky Chambers m'a une nouvelle fois transportée et j'espère pouvoir très vite lire un nouveau livre d'elle.

https://bookshowl.blogspot.fr/2018/01/libration-becky-chambers.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par obelix 2017-10-05T23:22:10+02:00
Or

Une excellente suite à "l'espace d'un an" même si dans ce tome, on ne suit que Poivre et la nouvelle Lovelace. De la même veine, un e histoire finalement avec peu d'aventures, qui oscille entre le passé de Poivre et le présent de Lovelace (qui change vite de nom), mais tout est très bien écrit et les pages se tournent toutes seules pour suivre l'adaptation de l'IA à sa nouvelle vie. J'espère qu'un autre tome donnera la suite des autres personnages du 1° tome. Un vrai plaisir!

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode