Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de LibreM : Liste de diamant

retour à l'index de la bibliothèque
Pari risqué Pari risqué
Belinda Bornsmith   
J'ai adoré ! Je ne connaissais pas cet auteur avant ce livre mais j'aime son style :-)
A quand un tome sur Bethany et Cruz :-)
Hell's Horsemen, Tome 1 : Indéniable Hell's Horsemen, Tome 1 : Indéniable
Madeline Sheehan   
Pitié, flinguez moi.

En finissant ce livre, j’ai juste eu l’impression de sortir tout droit des enfers. Ce livre est un cauchemar. Une horreur. J’ai très rarement lu un truc aussi écoeurant et infâme. Ce livre est une insulte à toutes les femmes de la terre. C’est vulgaire, c’est cru, c’est écoeurant. Ce roman commence super bien, avec un début génial, et puis ça vire à l’enfer, ça part complètement en cacahuète et ça devient juste un grand n’importe quoi.

Eva est la fille d’un gangster, chef de son clan. Elle vit au milieu des assassinats de rues, des contrats de morts et de trafiques de drogues. A l’âge de 5 ans, alors qu’elle rend visite à son père en prison, elle rencontre Deuce, 23 ans. Un lien se crée, un lien que Deuce ne peut expliquer. Ils se retrouvent bien des années plus tard, alors qu’Eva est une jeune femme et alors leurs chemins se croiseront, se sépareront mais envers et contre tout, ils s’aiment, à la folie…

Ces dernières années, on a eu une hausse immense de romans qui porte sur le BDSM et le fantasme de soumission. Ce livre n’a rien d’une lecture BDSM mais elle parle du thème de la soumission. Etant moi-même frivole des romans BDSM/Soumission, j’ai lu Fifty Shades, Crossfire, Beautiful Bastard, etc et ce sont des romans que j’ai adorée, je suis donc fane et très ouverte d’esprit à ce sujet. Mais dans ce roman, ce n’est plus de la soumission. C’est de l’esclavagisme, c’est de l’asservissement totale, mental et physique. Cela m’écoeure que ce soit une femme qui ait écrit un roman comme celui là, car dans ce livre, la femme n’est rien qu’un objet entre les mains des hommes, elle est trompée, rabaissée, humiliée, et c’est normal, y’a rien à redire là-dessus, elle doit penser comme son homme lui dit de penser et surtout ne jamais l’ouvrir. Bordel, mais c’est quoi ça ? Ce roman humilie les femmes, les rabaisse au rang d’animal, il n’y à rien d’excitant là dedans, c’est pervers, malsain, écoeurant et monstrueux.

Eva, l’héroïne, est la femme la plus stupide que j’ai jamais vue de ma vie. Elle se fait violer, battre, humiliée, asservie… et elle en redemande. Elle aide l’homme qui lui fait, elle ne le lâche pas, mais bordel faut être cinglée pour se faire maltraiter des manières les plus abominables qui soient et revenir constamment vers cet homme, se battre pour cet homme ! Cet homme en question, c’est Frankie, troisième personnage principal de l’histoire et juste un véritable psychopathe, un malade mental terrifiant. Quand a Deuce, le héros… Il m’a écoeurée. Il dit aimer Eva, mais ça ne l’empêche pas d’aller coucher avec des tas d’autres femmes, [spoiler]alors même que sa précieuse Eva est enceinte.[/spoiler] Et il considère cela comme normal, y’a rien de mal là dedans. C’est à vomir. Et tout les hommes pensent ainsi dans ce roman, tout les hommes du gang, y en à pas un qui trompe pas sa femme, qui la rabaisse pas, non ils sont tous comme ça ! Mais bordel, c’est abominable ! Il y a plusieurs couples secondaires dans le roman, qui marche au même pas que Deuce et Eva : se croise et s’éloigne, ils couchent, l’homme trompe la femme, l’humilie, elle part, elle revient et ça recommence. En dehors de cela, le livre est tout aussi horrible de par le trop plein de sexe, il n’y à que du sexe dans ce livre, du sexe même pas sensuel où érotique, juste du sexe cru et dégoûtant, des viols, etc. L’auteur a complètement oublié son thème de gangster, le délaissant pour ne parler que de coucheries, de manipulations et de tromperies. Il y a aussi quelque chose qui ne va pas dans l’écriture. A chaque chapitre, elle fait sauter plusieurs années. Au final donc, tout va bien trop vite, et ça enlève le peu de profondeur qu’aurait pu avoir le roman. En bref, vous l’aurez compris, ce roman est pire qu’une déception, c’est une abomination, car c’est un rabaissement totale de la femme, en lisant ce livre on n’apprend qu’une chose que les femmes sont des objets dont les hommes peuvent faire ce qu’ils veut. Et l’auteur a choisi de montrer tout ce qui peut arriver de pire alors. L’histoire en devient écoeurante et inintéressante, la romance ne se fait presque plus ressentir, je ne mets pas la pire note à ce roman uniquement à cause des 100 premières pages qui était très bonne et laissait prévoir à un bon départ. Dommage qu’ensuite tout s’écroule. J’ai juste envie de rencontrer Madeline Sheehan pour lui demander « Mais bordel, qu’est-ce qui t’est passé par la tête d’écrire un truc comme ça ? ».

Vous l’aurez compris, pour moi ce livre est abominable et traumatisant, et je ne vous le conseille pour rien au monde.

Hell's Horsemen, Tome 2 : Imparfait Hell's Horsemen, Tome 2 : Imparfait
Madeline Sheehan   
http://lestentatrices.net/2015/06/10/hells-horsemen-2-imparfait-madeline-sheehan/

« Indéniable », le premier tome de la série Hell’s Horsemen, m’avait laissée un sentiment mitigé… J’avais autant aimé que détesté tellement l’histoire était dure. Ce deuxième tome a son lot de noirceur, mais je n’ai pas ressenti le « malaise » qui m’avait parfois gênée dans le précédent.

Même après sa mort, Frankie continue à détruire le club de motard… Deuce et Eva n’arrive pas à dépasser leur traumatisme… Ripper est défiguré, et il essaie d’oublier les tortures qu’il a subi dans l’alcool et la drogue… Danny, la fille de Deuce, se retrouve seule, au milieu d’une belle-mère dépressive et un père absent… Plus rien ne va au sein des Horsemen… Ne se sentant pas à sa place au bal de promo, Danny téléphone au club pour qu’on vienne la chercher. Deuce envoie Ripper faire le chauffeur… Il trouve la jeune fille déprimée et quand elle lui dit ne pas vouloir rentrer directement, ils s’arrêtent près d’un lac pour boire et fumer… L’ébriété aidant, Danny se laisse tenter par un bain de minuit…et par le corps de Ripper. Celui qui est couvert de cicatrice, doté d’un œil en verre, devenu « Imparfait » à cause de Frankie est parfait pour elle. Et, elle, elle est tout ce qu’il a toujours eu besoin sans le savoir. En une nuit, ils vont s’appartenir l’un à l’autre… Mais les règles du club leur interdit cette relation, et les conséquences de leur passion vont être lourdes !

Ripper a énormément souffert, il est amer et en colère. Mais il suffit qu’il se regarde à travers les yeux de Danny pour que tout change. Danny est déprimée mais il a suffit d’une nuit avec lui pour se sentir à nouveau vivante...

Ils m’ont, tous les deux, souvent énervée ! Lui, à cause de son manque de courage à assumer ses sentiments face à Deuce et parce qu’il préfère fuir. Elle, parce qu’elle choisit la facilité de se laisser porter par les événements plutôt que d’aller le chercher par la peau du cul… Mais, tous les deux ensemble, c’est wahoooo… Leurs échanges silencieux, leur connexion…

C’est superbe !

L’auteur arrive l’exploit de rendre irrésistible un mec complètement défiguré… A faire ressortir la beauté d’une personne, la beauté des sentiments, dans un univers noir et laid.
Une nuit, Tome 2 : Le Refus Une nuit, Tome 2 : Le Refus
Jodi Ellen Malpas   
Comme pour le premier tome, cette suite est complètement addictive… Et comme pour le premier tome, cette suite se termine en nous donnant envie de tuer pour quelques lignes de plus !

Franchement ! Il y a une grande part de sadisme chez les auteurs pour nous embarquer comme ça dans une histoire sans nous en donner l’issue !

Le héros est INTENSE… Je ne crois pas qu’il existe un autre adjectif qui le décrive mieux. Un écorché vif, qui se livre peu et pourtant d’une manière bouleversante. Je dois avoir un faible pour les psychopathes, parce que cet homme qui semble complètement irrécupérable, me fait complément fondre… Même sa violence, ses fêlures et ses manies sont émouvantes… Sa manière de lui parler, de la toucher, de lui faire « son truc »… Arffff… C’est trooop !

Et Olivia est une super héroïne… ou une folle ! N’importe qui a sa place aurait jeté l’éponge avec un « Bon, t’es bien gentil mon gars, mais t’es un chouya un peu trop compliqué pour moi, on va en rester là »…. Mais, elle, elle reste et se bat.

J’adore ce couple et cette histoire. J’adore le fait que cette fascination soit de l’amour et de l’attirance… Un amour fou et une attirance obsessionnelle…
Le seul bémol est que la répétition d’événements rend l’aventure autant passionnante que fatigante. La succession de moments de « grâce » douchée systématiquement par des emmerdes donnent l’impression que c’est sans issue… que ça traine en longueur uniquement pour les torturer. Ah, et puis non, y a un second bémol… C’est quoi cette fin ? Je veux la suite, et vite !!!!

Un avis plus détaillé sur :
http://lestentatrices.net/2015/06/20/une-nuit-le-refus-tome-2-jodie-ellen-malpas/
Les Chevaliers des Highlands, Tome 8 : Le Brigand Les Chevaliers des Highlands, Tome 8 : Le Brigand
Monica McCarty   
J'ai tout simplement adoré ! Cette série est vraiment sensasionnelle et ce même après 8 tomes ! J'adore l'écriture de Monica MCCarthy.

J'ai beaucoup aimé le personnage de Robbie que nous connaissions finalement assez mal dans la garde des highlanders sauf pour sa haine envers les anglais.
Rosalin est quand à elle une femme exceptionnelle tant par sa personnalité que son engagement.
Son seul tord d'apprès Robbie est d'être anglaise. Mais c'est ce qui fait le charme de cette histoire.
L'auteur nous transmet à sa façon que dans une guerre rien n'est tout blanc ou tout noir.

Au fil de ma lecture, je dois avouer que le couple Rosalin/Robbie a fait chavirer mon coeur plus d'une fois pour mon plus grand plaisir car du coup je pouvais plus lâcher ce livre.

Mon seul bémol est la fin concernant Seton/Dragon (mais je n'en dis pas plus !) car du coup j'aimerais bien savoir son devenir...La fin de l'histoire m'a un peu laissée sur ma faim à son sujet.

Pour conclure, j'attends avec beaucoup d'impatience le prochain tome consacré à la flêche tellement j'adore cette série.

Vivement la suite !!!

par eola
Les Chevaliers des Highlands, Tome 7 : Le Chasseur Les Chevaliers des Highlands, Tome 7 : Le Chasseur
Monica McCarty   
J'aime vraiment beaucoup cette saga de romance historique, ce qui fait que, toutes les autres que je tente, me paraissent bien fades à côté… donc si vous avez des titres avec le même poids, je suis preneuse. Pour chaque tome, j'ai été conquise et pourtant, je suis une lectrice difficile en romance, je roule beaucoup des yeux, je n'aime pas les cruches, je n'aime pas les dialogues hyper niais. Il me faut absolument de l'authenticité !

Monica McCarty soigne son background, elle nous donne beaucoup d'informations sur les lieux, les familles, les clans son univers est très crédible. Elle ne fait jamais dans le superficiel, on se rend bien compte que le monde qu'elle a créé est solide, qu'il est possible grâce à des connaissances et des recherches poussées. C'est l'un de ses plus gros atouts, c'est dépaysant, alors comment ne pas être, immédiatement, embarqué dans cette aventure.

Là où d'autres RH se contenteront de balancer des dialogues fleure bleue, voir totalement romanesques et beaucoup de frotti-fotta, elle fait autant la part belle à l'action qu'à la séduction. Alors certes, les personnages sont stéréotypés (oui il sont tous grands et forts, que de belles armoires à glace xD on nous vend du rêve, rêvons ! ) mais chaque tome à sa propre histoire, ses propres caractères.

J'ai préféré celui-ci, je crois que le tome 6 m'avait un peu gavé avec trop de scènes de cul, ici il y'en a moins au profit des phases de séductions, d'échanges entre deux caractères bien têtus. J'ai aimé voir leur évolution, 'Gena et Ewen offrent de bons moments avec des joutes verbales piquantes et puis, 'Gena' est une femme en avance sur son temps. C'est un personnage, entier qu'il est vraiment difficile ne pas apprécier. Quant à Ewen, le voir se prendre la tête nous fera plus d'une fois sourire. Le pauvre =D

Encore un tome qui m'a beaucoup plu grâce à une plume que j'aime lire, une histoire rythmée et riche en rebondissements. Si l'issue n'est jamais difficile à deviner, on est pourtant, à chaque instant, attentives aux moindres événements. On ne le lâche plus, tant qu'on ne l'a pas terminé. Un must-have en RH.

par LLyza
Les Highlanders du Nouveau Monde, Tome 2 : Fidèle à son clan Les Highlanders du Nouveau Monde, Tome 2 : Fidèle à son clan
Pamela Clare   
Adepte de livres bit lit, je me suis lancée dans les oeuvres sentimentales dans un but de détente
Et voilà que ce livre remet en question tous mes apriori, j'ai adoré ce dernier
Pas un moment je ne me suis ennuyée, pas un moment je ne l'ai trouvé niais et incipide, en faite, c'est tout le contraire.
Je l'ai lu d'une traite ,me suis totalement laissée absorbée par l'histoire et me suis mise à regretter de n'avoir lu le premier tome (que je ne manquerai pas de lire si d'aventure je le trouve)
Dire que c'est un chef d'oeuvre serait excessif, mais laissez vous entrainer dans leurs tribulations et leur relation amoureuse de ce magnifique guerrier écossais (aperçu sur la couverture originale ) mobilisé de force à l'armée anglaise qu'il exécre et de cette jeune métisse (francaise/ indienne) innocente de par son éducation et pleine de compassion
JE CONSEIL VRAIMENT DE LE LIRE


Les Highlanders du Nouveau Monde, Tome 1 : Sur le fil de l'épée Les Highlanders du Nouveau Monde, Tome 1 : Sur le fil de l'épée
Pamela Clare   
Malgré une Ecosse qui nous manque, on s'immerge dans ce nouveau monde auprès de ces Highlanders exilés, le côté historique est plaisant.


par ccmars
Les Highlanders du Nouveau Monde, Tome 3 : Plus fort que le destin Les Highlanders du Nouveau Monde, Tome 3 : Plus fort que le destin
Pamela Clare   
Mon dieu je suis amoureuse !!!!
Comme Connor va me manquée !!! Enfin bref un dernier tome super on y retrouve tous ce qui m'a manqué dans le tome 2, les campements, le côté sauvage , le côté rebelle, le coté je me retiens dans mes pulsions.
Autant je m'étais attaché rapidement à Annie et Amalie, mais je dois dire que Sarah à été encore plus attachante et comme j'aurais aimé être à sa place, enfin juste pour le coté intimité avec Connor. Un truc que j'ai beaucoup apprécié aussi dans ce tome c'est toutes les chamailleries entre Connor & Joseph, cela avait manqué dans les tomes précédents et qui fait de ce tome mon préféré, même s'il est que de très peu.

par marick76
Les Chevaliers des Highlands, Tome 9 : La Flèche Les Chevaliers des Highlands, Tome 9 : La Flèche
Monica McCarty   
Génial : Gregor MacGregor, devenu la Flèche en intégrant la garde secrète de Bruce, est un archer hors pair mais aussi le plus bel homme des Highlands avec une réputation de bourreau des coeurs. Alors qu’il se rend avec ses frères d’armes dans un village qui les a aidés, il trouve un véritable chaos et une seule survivante, Cate, 15 ans au fond d’un puits. Par son apparence, il la pense bien plus jeune et elle ne le détrompe pas. Orpheline, Gregor décide donc de la ramener auprès de sa mère et devient son tuteur. Cinq ans ont passé et lors d’une mission, la Flèche hésite ce qui fait échouer la mission et met en danger ses compagnons. Bruce décide de le renvoyer chez lui pour qu’il se repose d’autant plus que son identité a été découverte. Gregor rentre chez lui et retrouve Cate plus déterminée que jamais à le séduire, l’aimant depuis qu’il l’a sauvée mais Gregor lutte malgré son attirance et est décidé à lui trouve un mari... Un 9ème tome captivant difficile à lâcher. Même si l’action est moins présente, nous sommes fascinés par des personnages hauts en couleur avec des caractères bien trempés qui donnent des scènes cocasses et pleines d’humour. Un délice !

par Folize