Livres
464 002
Membres
423 993

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

— Dégagez-moi de là !

Elle réussit à ramper sur cinq centimètres avant que plusieurs paires de mains l'agrippent et la sortent de l'amas de ferraille.

— Vous souffrez beaucoup ?

Elle s'efforça de concentrer son attention sur le visage de l'homme qui s'était adressé à elle, reconnut l'inspecteur Baxter.

— Je vous vois, donc je souffre, répliqua-t-elle ilovethehost.overblog.com

Afficher en entier

— Vous savez, vous pouvez utiliser un raccourci si vous voul...

— Je sais, trancha Eve, agacée. Mais c'est moins net. Du reste, qui mène le jeu ?

— C'est parce qu'on vous a tiré dessus avec un missile que vous êtes aussi nerveuse ?

— Continuez comme ça, et le prochain sera pour vous.

— Dallas, je vous adore.

ilovethehost.overblog.com

Afficher en entier

— Peabody, je vous propose un petit jeu.

— Avec plaisir.

— Vous allez commencer par vous rendre à la cuisine, commander un pot de café et... de quoi manger.

— Vous avez faim ?

— Non, mon estomac est encore sens dessus dessous. C'est pour vous.

— Il me plaît bien, votre petit jeu.

ilovethehost.overblog.com

Afficher en entier

Eve le lui tendit avant d'aller fermer la porte. Cette précaution incita Nadine à hausser ses sourcils impeccablement épilés.

— Est-ce pour pouvoir m'insulter pour être entrée dans votre bureau ? Ou pour qu'on puisse échanger quelques secrets croustillants entre filles ?

— Je n'ai pas de secrets croustillants à partager.

— Vous êtes mariée avec Connors.

Eve s'assit, posa les pieds sur son bureau.

— Vous ai-je jamais parlé des frissons que provoquent ses caresses ?

Nadine se pencha en avant.

— Non.

— Tant mieux. Je voulais simplement m'en assurer.

ilovethehost.overblog.com

Afficher en entier

— Ordinateur, verrouiller cette pièce uniquement.

Verrouillage en cours...

— Qu'est-ce que... ?

Eve pivota sur elle-même, la main sur son arme, tandis que des stores en titane masquaient les fenêtres derrière elle. D'autres se glissèrent devant les portes. La lumière devint rouge, et toutes les machines se mirent à biper et à ronronner.

— C'est jamesbondesque ! murmura Peabody, émerveillée.

ilovethehost.overblog.com

Afficher en entier

Elle se débarrassa de ses bottines, de sa veste et de son arme.

— Tu dormirais mieux sans vêtements.

— Quand je suis nue, il te vient de drôles d'idées.

— Ma chère Eve, j'en ai même quand tu es en tenue antiémeute.

ilovethehost.overblog.com

Afficher en entier

— McNab et Peabody, n'oubliez pas que vous êtes flics avant tout. Mettez de côté vos sentiments personnels. Si vous craignez de flancher, dites-le-moi tout de suite.

Peabody haussa un sourcil.

— Il faut dire qu'avec cette chemise kaki, McNab a l'air de tout sauf d'un flic. À part ça, pas de problème.

— Vous pouvez compter sur nous, renchérit McNab. Et cette chemise est assortie à mon caleçon.

— Un détail que nous rêvions tous de connaître, railla Eve. A présent, si vous êtes d'accord pour penser à autre chose qu'aux sous-vêtements de McNab, allons-y !

ilovethehost.overblog.com

Afficher en entier

— Et alors ?

— Et alors, on en revient à l'amour-propre. Je pense que les hommes et les femmes fonctionnent différemment. Mavis prétend que c'est une affaire de pénis. Elle est experte en la matière.

— Je ne sais pas si cela me plaît de savoir que tu parles de mon pénis avec Mavis.

— Je lui dis toujours que tu es monté comme un étalon.

— Ah, bon ! Alors, ça me va.

ilovethehost.overblog.com

Afficher en entier

— Les ongles de pieds roses, les tatouages sur les seins. Décidément, je ne comprends rien aux hommes, avoua-t-elle.

Il ébaucha un sourire, mais garda les paupières closes.

— Nous sommes si faciles à manipuler. Vraiment, nous sommes à la merci des femmes et de leurs ruses mystérieuses.

— Vous êtes à la merci de vos glandes, oui.

ilovethehost.overblog.com

Afficher en entier

— Dépêchez-vous de finir. Nous allons au Flatiron mettre en pièces les travaux en cours de Bissel.

— Ça vous est venu à l'esprit parce que je vous reprochais d'être trop gâtée ?

— On ne sait jamais ce qui peut provoquer le déclic, n'est-ce pas ?

ilovethehost.overblog.com

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode