Livres
464 323
Membres
424 977

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Elle paraissait si solide, pensa Connors en la regardant sortir de l'immeuble. Si maîtresse d'elle-même , tandis qu'elle donnait ses ordres aux policiers.

Pourtant, elle était si frêle dans sa chemise mouillée que le vent glacial collait à sa peau. Elle avait encore du sang sur les mains. Sans doute n'en était-elle même pas consciente.

Une vague d'amour le submergea, lorsqu'il la vit d'avancer d'un pas déterminé vers la voiture. Il lui ouvrit la portière.

Afficher en entier

Les voitures, motos, aéroscooters s’alignaient sur deux niveaux. Il y avait même un petit hélicoptère. Parmi ces superbes engins, le véhicule d’Eve, vert pomme, ressemblait à un malheureux bâtard perdu au milieu d’une bande d’élégants lévriers. N’empêche qu’il était flambant neuf, songea-t-elle en se glissant au volant. Et il fonctionnait à merveille.

De fait, le moteur démarra au quart de tour, dans un ronronnement feutré. Elle n’eut qu’à demander pour que le chauffage se mette en route. Des dizaines de voyants s’allumèrent, puis une voix électronique lui déclara que tout était en ordre.

Afficher en entier

Elle sortit de la demeure à pas de loup, presque comme une voleuse. Il était à peine 5 heures du matin, cependant, elle ne doutait pas que Summerset fût déjà à l’affût quelque part. Chaque fois que c’était possible, elle préférait éviter le majordome de Connors – son âme damnée, son ombre, l’homme qui savait tout et avait, selon Eve, une fâcheuse tendance à fourrer son grand nez dans ce qui ne le regardait pas.

Afficher en entier

Pour Connors, elle était encore plus transparente qu’elle ne l’imaginait. Quand il la regardait, il voyait le courage, la force, et une beauté dont elle n’avait même pas conscience. En cet instant, néanmoins, il lisait aussi dans ses prunelles couleur d’ambre, sur ses traits finement ciselés, une lassitude qui l’incita à modifier ses projets.

Afficher en entier

Eve se campa devant la fenêtre, contemplant l’immense pelouse, le ciel vide. Elle aurait pu se croire seule au cœur de la ville. La quiétude, l’intimité étaient des privilèges que les individus aussi riches que Connors avaient les moyens de s’offrir. Mais au-delà de ce somptueux domaine, au-delà de ses hauts murs de pierre, la vie se déchaînait. Et la mort frappait.

Afficher en entier

La peur l’étreignait, courait en frissons glacés le long de sa colonne vertébrale. Elle se raidit, tenta de se ressaisir. Elle n’était plus une enfant désemparée. Elle avait grandi, elle était désormais une femme adulte, un policier capable de protéger les autres… et elle-même.

Elle ne se trouvait plus seule dans une sinistre chambre d’hôtel. Elle habitait la demeure de Connors. Connors…

Penser à lui, répéter son nom la calmèrent.

Afficher en entier

Il se hissa sur ses genoux. Le sang tombait en grosses gouttes de son visage, de son dos, dégoulinait des plaies qu’il avait aux bras. Quand il fut debout et s’approcha en titubant, elle hurla.

Ce hurlement la réveilla.

Afficher en entier

Gémissant, elle se rencogna dans l’angle où elle s’était traînée pour lui échapper. Il la regardait. Sa bouche morte s’étira dans un affreux rictus.

Afficher en entier

Il était mort. Elle le savait. Elle sentait l’odeur cuivrée de la mort qui empuantissait l’atmosphère. Elle n’était qu’une enfant, mais l’animal en elle reconnaissait cette odeur, la craignait et s’en repaissait.

Afficher en entier

Elle rêvait de mort.

La lumière rouge de l’enseigne au néon palpitait contre les vitres crasseuses tel un cœur furieux. Les flaques de sang qui luisaient sur le sol passaient tour à tour du noir au vermillon. Noir, vermillon. Ombre, lumière.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode