Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de life_is_a_joke : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Les Derniers Jours de nos pères Les Derniers Jours de nos pères
Joël Dicker   
La façon dont Joël Dicker écrit ses personnages est à mon sens époustouflante. Si j'ai été impressionnée par La vérité sur l'affaire Harry Quebert, Les derniers jours de nos pères m'a malmenée tout le long de ma lecture. Malmenée dans le bon sens, j'étais embarquée dans un torrent de larmes et d'espoirs, incapable de penser par moi même, omnibulée par ce qu'il m'arrivait, ou plutôt ce qui arrivait aux personnages, bien qu'il n'y ai pas de réelle différence. Je vivais à travers eux, vivais leurs peurs, leurs détresses, leurs espoirs et leurs joies. J'ignore si c'est le contexte qui m'a plus touchée, et si La vérité sur l'affaire Harry Québert nous délivre de vrais leçons, Les derniers jours de nos pères réussit à nous les communiquer d'une façon merveilleusement implicite.

par Mali26
The Providence Trilogy Tome 1: Providence The Providence Trilogy Tome 1: Providence
Jamie McGuire   
ce livre est actuellement en vente sur ibook mais seulement en anglais. Il est sorti le 31 juillet 2011 en anglais.
Je trouve que c'est vraiment un très bon livre
à lire


par woww
The Providence Trilogy Tome 2: Requiem The Providence Trilogy Tome 2: Requiem
Jamie McGuire   
Un deuxième tome un peu différent.

des personnages secondaires très intéressants (BEX notamment)...

l'intrigue prend un peu plus d'ampleur avant le troisième tome final.

Toujours aussi prenant.



par LJ51
The Providence Trilogy Tome 3: Eden The Providence Trilogy Tome 3: Eden
Jamie McGuire   
le troisième tome est définitivement celui de l'action avec de véritables scènes de guerre.

Nina se révèle, fait des choix et refuse d'être une victime, prête à tout pour sauver son enfant.

j'adore toujours BEX et Claire.

BEX mériterait qu'une histoire lui soit consacrée !

un très bon moment dans ce tome final malgré une fin un peu confuse à mon sens.

Mais un happy end !

par LJ51
Le Mystère Henri Pick Le Mystère Henri Pick
David Foenkinos   
J'ai été agréablement surprise par ce livre.
Je ne suis pas une fan inconditionnelle du style Foenkinos. Ma mère, si . Et quand j'ai vu le résumé, je me suis dit, pourquoi pas.
Excellente décision. Nous sommes très rapidement pris dans l'histoire, et l'écriture est plutôt agréable. Ce n'est pas un roman bas de gamme, et on est très loin de la littérature facile. Et ça fait du bien, de lire de belles choses.
L'histoire est surprenante, la fin l'est tout autant. A lire!

par Amelie116
Condor Condor
Caryl Férey   
Je remercie Babelio et sa masse critique spéciale, ainsi que la maison d'édition Gallimard pour m'avoir permis de lire ce roman. Je suis juste très déçue de ne pas avoir pu venir rencontrer l'auteur dans leur locaux, un problème de voiture...

Mais au moins j'ai beaucoup apprécié ma lecture.

Condor...

Rien que le titre apporte déjà des frissons. Ce simple mot est à l'origine un nom commun masculin qui désigne deux espèces d'oiseaux de proie de type charognard. Et c'est tout à fait ce qui se passe dans l'histoire. La Charogne dans toute sa splendeur qui vit au coeur du Chili. Trafic de drogue, pauvreté extrême, assassinats purs et simples, politiciens véreux... C'est dans cette ville, ce contexte qu'évolue Gabriela, une jeune étudiante en cinéma, adorant faire des vidéos, mais également Stefano, un vieil homme dont la vie ne l'a pas épargné : un ancien militant de la garde révolutionnaire au début des années 70. Exploiter l'humain dans toute sa splendeur, le rabaisser plus bas que terre, l'obliger à payer des dettes encore et encore jusqu'à n'être plus rien qu'un cadavre qui ne rapportera plus jamais rien. Esteban est avocat pour les causes perdues et uniquement celles-là. Lui aussi à un pied dans ce monde, tout comme son associé Edward. Les étudiants se révoltent comme ils peuvent, obligés de fuir lorsque la "milice'" qui n'hésite pas à mettre à terre le premier qui ose l'ouvrir.

Le décor est planté. Les rats courent les rues et les bâtiments. De pauvres gens tentent de s'en sortir sans avoir la tête hors de l'eau. Père Patricio est un homme bon, généreux et de valeur. Il apporte une aide spirituelle et matérielle – autant qu'il le peut – aux habitants. Il agit tel un pilier entouré comme il se doit. C'est un homme qui a de l'humour, est à l'écoute des autres et sait combattre avec les mots.

3 parties distinctes composent le récit. Trois parties qui nous dévoilent les espoirs de chaque personnages, les combats perpétuels pour une liberté qui n'a que le nom. La dictature bat son plein et deux mondes s'affrontent : les plus riches qui, à coup de billets, vivent comme des rois, sans avoir peur de la moindre ombre derrière eux. Ces hommes et femmes qui en veulent toujours plus et qui ont les moyens. Et les autres, ceux à qui ont leur fait des promesses qui les enfoncent un peu plus, les aidant à mettre un pied dans la tombe encore plus vite.

Cette histoire est très complète dans le sens où nous ne nous ennuyons pas : thriller, policier, romance, politique, suspense, frissons, histoire du pays... L'amour est au rendez-vous dans un tel chaos mais à quel prix? Est-ce que tout n'est pas qu'une simple illusion pour ne pas voir la misère ? Non, parce qu'il ne s'agit pas d'une simple passade. Les événements s'enchaînent à un rythme effréné. La mort de jeunes va tenir à coeur quelques personnes. Mais que fait la police ? Très bonne question, qui graisse la patte de qui ? Qui est vraiment intègre ? Plusieurs histoires débutent et se retrouvent au même endroit. Le début est chaotique, le rythme plutôt lent. Et puis tout s’accélère. Les meurtres arrivent, le trafic de drogue est déjà installé, les monstres sortent des sous-bois pour montrer qui est le maître. Rien ne les arrêtent. Rien ne leur fait peur. Le danger? C'est eux qui l'ont crée.

Et puis il y a aussi l'histoire des mapuches, Gabriela en fait partie. Son passé est dévoilé, tout comme celui de sa famille. La magie qui les entoure, le fait d'être capable de parler avec la terre est un don, mais aussi une malédiction. Un brin de surnaturel avec les visions et les esprits. J'ai adoré Gabriela avec sa fameuse caméra dont elle ne se sépare jamais. Je me dis que j'aimerai découvrir ce qui se passe une fois le livre terminé pour elle.

J'ai aimé l'histoire dans l'histoire, celle écrite pas Esteban. Un peu de poésie, un peu de chant, beaucoup de noirceur dans cet écrit mais il parle avec son coeur, son esprit et sa déraison.

Je pourrai continuer encore de parler de ce livre jusqu'à demain. J'ai suivi les aventures de Gabriela, de Stefano, d'Esteban, d'Edward, du Père Patricio, de Daddy, d'El Chuque et de bien d'autres personnages avec "plaisir". Plaisir parce que l'auteur nous emmène de gré ou de force dans des lieux insoupçonnés.Mais "plaisir" parce que des pertes sont inévitables. La lecture est riche en rebondissements et en situations. Au final, le passé n'est pas si lointain que cela. L'espoir est la pièce maîtresse de cet échiquier, mais qui saura s'en approcher sans se brûler les ailes ? Pour le savoir, il suffit de le lire.

http://chroniqueslivresques.eklablog.com/condor-caryl-ferey-a125841598