Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de ligeia : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Silences Silences
Mathias Haddad    Anthony Combrexelle   
Devenu muet suite à cet événement mais déterminé à la retrouver, il a enquêté. En vain. Et ce jusqu’à ce matin. Une peluche de lapin est déposée devant chez lui et l’émetteur qu’elle contient parle. Le lapin sait tout. Le lapin peut lui donner toutes les réponses dont il a besoin mais le lapin veut une contrepartie : pour chaque service que Norman acceptera de lui rendre, le lapin répondra à une de ses questions...
Happiness, tome 5 Happiness, tome 5
Shūzō Ōshimi   
Encerclés par un mystérieux groupe armé, Nora et Makoto essuient une véritable pluie de balles ! Y survivront-ils ?!
Yukiko, quant à elle, se rend chez Nao accompagnée de son nouvel allié, M. Sakurane, en espérant y trouver Yûki, mais elle y fait une découverte bien macabre… Une fois encore, le quotidien de ces adolescents va connaître de grands bouleversements !

par Hillja
Happiness, tome 4 Happiness, tome 4
Shūzō Ōshimi   
Yûki a sauvagement attaqué sa mère à l'hôpital et s'est enfui.
Dans le même temps, Makoto est enlevé par un groupe d'hommes qui connaissent son secret, mais il parvient à s'échapper grâce à l'intervention de Yûki.
Les deux garçons se rendent alors auprès de Nora pour lui demander de l'aide...

par Hillja
Happiness, tome 3 Happiness, tome 3
Shūzō Ōshimi   
« J'ai bu son sang, et c'était meilleur que tout ce que j'avais connu jusqu'à présent. » Makoto n'a pas pu résister... Il s'est abreuvé du sang de Yûki et, peu après, ce dernier et ses anciens compagnons de jeu ont tous mystérieusement disparu. Guidé par l'odeur du sang, Makoto parvient à retrouver Yûki mais n'est-il pas déjà trop tard pour lui ?

par Bloop
Happiness, tome 2 Happiness, tome 2
Shūzō Ōshimi   
J'étais perplexe à la fin du premier tome, le deuxième tome a réussi me convaincre. Je lirais la suite ça s'est sur.
L'histoire est intéressante surtout que pour une fois, le personnage principale subit bien les choses dans le sens ou il souffre, angoisse etc. sur à sa transformation. Et ca me plait car j'en avais marre du héros qui vit bien sa transformation et qui devient l'élu presque juste après sans qu'il ne subit les conséquences !

par RedSugar
Happiness, Tome 1 Happiness, Tome 1
Shūzō Ōshimi   
Une lecture très bizarre mais qui donne envie de savoir la suite, de comprendre certaine chose même si j'avoue que le côté souffre douleur n'est pas assez développé pour qu'on comprenne vraiment l'état psychologique du personnage, a part qu'il subit sans rien dire ... Mais j'ai quand même envie de savoir la suite

par RedSugar
Vampire State Building, Tome 1 Vampire State Building, Tome 1
Patrick Renault    Ange    Charlie Adlard   
Ce sont des auteurs que j'aime bien mais cette m'a un peu déçue, tout s'est enchaîné très rapidement, c'était peut-être voulu...
Voir avec le tome 2.
L'idée est sympa, un "Piège de Cristal" version vampire.
Bluebells Wood Bluebells Wood
Guillaume Sorel   
Roman graphique ou bd, la différence devient de plus en plus complexe. Peut-on parler d’un roman graphique du fait que certaines planches ne contiennent qu’une unique case ? Pour moi, il sera question de roman graphique, d’autres classeront Bluebells Wood dans le registre des bd’s. A chacun son commentaire sur le sujet. 

De roman, il n’en a que le côté graphique lors des premières pages. Aucun texte. C’est une déambulation dans un rêve, ou peut-être cauchemar. Un champ, un homme, et une femme, créature sublime qu’il ne peut atteindre. William, c’est cet homme que l’on observe, cet artiste cloitré à sa baraque égarée entre forêt enchantée et côte escarpée. William, c’est l’artiste désenchanté suite au décès de sa femme - silhouette fantomatique qu’il croise à travers quelques rêveries. 

Une bd sur le deuil. 
Pas seulement.

Le surnaturel s'immisce à travers les fantasmagories de William. Si on croit à un rêve aux premières pages, on accepte bien rapidement la présence de ces créatures de l’écume ; sirènes. Leur beauté égale à leur monstruosité. De sublimes, elles passent à laiderons bardés de crocs, griffes et barbouillées de sang. Une belle représentation du mythe, sans fioriture Disney. Commence alors une histoire entre William et une sirène, amour à sens probablement unique, amour qu’on imagine orchestrée par le monstre. S’en suivent quelques péripéties, des planches offrant le spectacle d’un onirisme noir, où les filles de l’eau tentent de venir sur terre, d’envahir la demeure de l’artiste pour y retrouver leur camarade amourachée d’un humain.  

Le dialogue se fait rare, on pourrait dire qu’il est précieux. Un dialecte maigre entre les différents personnages, ce qui permet de se focaliser sur les dessins. Et des dessins, parlons de leur superbe. Que ce soient les paysages, les corps, ou les expressions, Guillaume Saurel parvient à créer le réel tout en l’aspergeant d’irréel. Corps de femme, ou corps de monstre libidineux ? La réalité se joint à la fantaisie, aux fantasmes du personnage, offrant ainsi une palette sublime de représentations corporelles. 

Vérité des créatures marines ou fabulations ? 
La réponse ne se trouve pas à la fin du récit.
C’est à l’imagination du lecteur, à ce qu’il souhaite croire.
J’y choisis l’écho à Edgar Allan Poe. 
Porcelaine, tome 3 : Mère Porcelaine, tome 3 : Mère
Benjamin Read   
Une fin douce amer pour une saga qui était déjà bien sombre. Les personnages toujours aussi attachant on grandit pour le meilleur et pour le pire, et l'intrigue politique qui les entoure risque de se muer en nœud coulant…
Je n'en dis pas plus et bon chance au prochain lecteur dont j'espère que le cœur est aussi bien accroché que celui de "Mère".

par Achlyss
Porcelaine, Tome 2 : Femme Porcelaine, Tome 2 : Femme
Benjamin Read    Chris Wildgoose   
Notre chère Gamine a bien grandi.Elle sait maintenant s'occuper de son patrimoine telle une grande Dame.Mais cela ne l' empêche pas de garder la langue bien pendue.Ce qui commence sur un simple histoire de vente finit sur la découverte de l' amour pour la jeune femme.On quitte un peu le côté conte étrange pour un monde plus stempuck .Toujours aussi bien,à lire

par ladylivre