Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Liliaza : Je n'ai pas apprécié

retour à l'index de la bibliothèque
Satan était un ange Satan était un ange
Karine Giebel   
Un thrilleur vraiment exceptionnel .
Sans temps mort !
La rencontre de deux personnes totalement différentes .
Ils s’uniront pour s'en sortir et la course contre la montre commence !
Un roman qui va à cent à l'heure encore un petit bijou de cette auteure Karine Giebel très talentueuse .
À lire d'urgence.
Moderato Cantabile Moderato Cantabile
Marguerite Duras   
Je devais lire ce livre pour le lycée alors j'avoue qu'au début la volonté me manquait, seulement après avoir commencé les 2 premières pages, j'ai tout de suite accroché. J'ai vraiment adoré le style d'écriture de l'auteur qui donne une impression de secret, de non-dit. Certains disent qu'il y a trop peu d'action mais j'ai vraiment trouvé que l'histoire était bien menée malgré ça. Duras nous emmène où elle veut. De plus, je ne dirais pas que les personnages sont attachants mais ils sont plutôt mystérieux, peu de détails sont donné quant à leur vie ou leur physique, ils sont simplement ensemble, à boire du vin jusqu'à l'étourdissement dans un bar et également une scène de crime.
Honnêtement je pense que c'est un livre riche, à lire évidemment, qui peut perturber par des silences, des vides et un manque d'explications, mais qui peut être aimé pour les mêmes raisons. En plus il m'a appris à ne pas juger sans connaître ;)

par Veronica
Re:Zero - Re:vivre dans un autre monde à partir de zéro, Tome 1 Re:Zero - Re:vivre dans un autre monde à partir de zéro, Tome 1
Nagatsuki Tappei    Otsuka Shinichiro   
Tout d'abord je remercie les éditions Ofelbe et le site Livraddict pour ce partenariat.

Je précise ici que je vais parler de l’adaptation en novel et non du manga. Je ne connaissais pas ce dernier c’est donc avec un regard nouveau que j’ai abordé ce livre.

Un résumé attirant, un héros qui peut revivre et une belle demi-elfe voilà qui devrait en faire rêver plus d’un. Mais voilà il y a un envers du décor. Le personnage de Subaru est un antihéros mais du genre fatiguant. Il se parle tout seul, pense qu’il est un pro du jeu de rôle. Ses blagues tombent à plat et sa façon de parler est éreintante pour le lecteur. Je ne sais pas si c’est du fait de la traduction mais l’écriture était parfois confuse. Pour quelqu’un qui n’a pas vu le manga certains passages étaient trop flous. La résurrection que nous attendons tous est trop longue à venir et une fois qu’elle est là rien ne s’arrange. A partir de là j’ai lu le reste en diagonale jusqu’à la fin. Ce fut une vraie déception car j’attendais beaucoup de ce livre. Le résumé laissait présager une histoire forte avec des rebondissements et un personnage principal assez désappointé au début mais ensuite valeureux. Quelle grande déception. Peut être le manga est-il meilleur que le livre. C’est sans doute le cas. Les adaptations en novel sont extrêmement dur à réussir et malheureusement ici ce ne fut pas le cas.

Un point très positif du roman ce fut ses illustrations. On sent la qualité graphique qu’il y a derrière. Il y a une réelle beauté esthétique derrière.

par Liliaza
La Nature des choses La Nature des choses
Charlotte Wood   
Tout d’abord je remercie les éditions Lattès et NetGalley pour m’avoir fait découvrir ce livre.
Si le résumé annonce l’arrivée de prédatrice il n’en est rien. L’histoire est plate. L’auteure commence son action lorsque les femmes sont déjà capturées. Elles doivent construire une route pour une société qui doit venir (les libérer ou pas). Il n’y a pas vraiment d’histoire. Nous suivons le quotidien de ces femmes qui sont toutes liées par un scandale sexuel. Le roman aurait pu devenir intéressant quand la nourriture vient à manquer mais non. On est toujours dans le même état d’esprit. Les personnages sont ennuyeux. Par certains aspects ce livre est presque dégoutant (la capture des lapins) et bizarre. Je pense que le plus dérangeant est le fait que l’on n’apprenne rien. Si vous cherchez des réponses à leurs captures vous iriez plus vite en envoyant un mail à l’auteure.
Une grosse déception pour un livre qui s’annonçait comme un excellent thriller.

par Liliaza
Le choc des titans Le choc des titans
Alan Dean Foster   
La dernière bataille pour le pouvoir met en scène des hommes contre des rois et des rois contre des dieux. Mais la guerre entre les dieux eux-mêmes peut détruire le monde. Né d'un dieu mais élevé comme un homme, Persée ne peut sauver sa famille des griffes de Hadès, dieu vengeur du monde des Enfers. N'ayant plus rien à perdre, Persée se porte volontaire pour conduire une mission dangereuse et porter un coup fatal à Hadès avant que celui-ci ne s'empare du pouvoir de Zeus et fasse régner l'enfer sur terre.À la tête d'une troupe de guerriers courageux, Persée entreprend un périlleux voyage dans les profondeurs des mondes interdits. Luttant contre des démons impies et des bêtes redoutables, il ne survivra que s'il accepte son pouvoir en tant que dieu, qu'il défie son destin et crée sa propre destinée.

Source : résumé du film
Hemlock Grove Hemlock Grove
Brian McGreevy   
Tout d'abord je remercie NetGalley et les éditions Super8 pour m'avoir fais découvrir ce livre.

N'ayant pas vu la série c'est avec un regard neuf que j'ai abordé ce livre c'est à dire sans rien connaître. Et j'ai eu beaucoup de mal. Le début du livre s'annonce haut en couleur avec un jeune qui affirme être un loup garou en pleine période de meurtre. Mais ma compréhension s'arrête là. L'histoire avait l'air vraiment prenante et intéressante mais l'écriture de l'auteur est un total frein à la lecture. Certains paragraphes sont incompréhensibles. Au bout d'une centaine de page je n'arrivai toujours pas à pouvoir définir l'histoire. Je pense que cela rendra bien en série tv mais en livre, malheureusement, je n'ai pas du tout accroché.


Read more at http://l-entre-deux-mondes.e-monsite.com/pages/fantastique/hemlock-grove.html#Cbour1mzBqq40D5v.99

par Liliaza
Possession Possession
Paul Tremblay   
Bon sang ! Je ne sais pas si j ai adoré ce livre ou si j en suis hyper déçue ! Je ne suis même pas sûre de l avoir compris vraiment !si quelqu un veut échanger dessus histoire de comparer nos compréhension je suis archi preneuse !
Une chose est sûre les 100 premieres pages m ont glacée !

par Lieemie
Plein gaz Plein gaz
Joe Hill    Stephen King   
Alors Plein gaz est un hommage de Stephen King et Joe Hill à la nouvelle « Duel » de Richard Matheson (paru pour la première fois en 1971 dans le magazine Playboy) elle-même adapté au cinéma par monsieur Steven Spielberg. Résumons juste en disant que cette histoire a fait couler beaucoup d’encre. Cette nouvelle marque d’ailleurs la première collaboration entre le père et le fils avec plus ou moins de succès.

L’histoire est assez simple : un groupe de motards, un camion qui les pourchasse pour les tuer un par un. Mais il y a une petite subtilité derrière ça. Le groupe de motards est dirigé par Vince et compte parmi ses bikers son fils Race. Ce dernier est en constant conflit avec son père et surtout vient de tuer quelqu’un à coup de machette. Voilà pour les bases. Il s'agit d'une nouvelle remplie d'une multitude de personnages. À l'échelle d'un roman, c'est très peu, mais pour une nouvelle on peut facilement se perdre dans les noms des motards. J'ai eu d'ailleurs du mal à me souvenir du nom du père et de celui du fils. Ça a un peu contrarié ma lecture. J'ai eu vraiment du mal à me plonger dedans. Certains personnages étaient juste des noms. Pas le temps de s'attacher à eux, de les connaître. Quand on lit "untel est mort" on se dit "ben dommage pour toi, mais je ne sais pas qui tu es". C'est la spécialité de King de créer des personnages pour les tuer trois pages après, mais au moins il leur créer un arrière-plan histoire qu'on s'attache à eux et soit triste de les voir mourir. C'est uniquement quand le camion est arrivé que les choses sont devenues plus intéressantes. L'un des gros points forts de l'histoire c'est sa fin. Elle est bien faite, émouvante dans un sens et bien écrite.

Mais au délà de cette histoire de course poursuite, il y a surtout un rapport de force entre le père et le fils comme on peut le voir dans la citation plus haut. Je ne sais pas si cet aspect était présent dans la nouvelle de Richard Matheson ou dans le film de Steven Spielberg, mais en tout cas c'est assez symbolique ici. Un père et son fils, auteurs de grand talent, écrivent une histoire sur un père qui n'aime pas son fils et un fils qui est constamment dans la haine de son père. C'est cet aspect-là que j'ai aimé. Quand j'ai lu cette nouvelle pour la première fois, c'était la semaine de sa sortie. À ce moment-là, je n'avais lu que Le costume du mort. Je connaissais très mal Joe Hill. Il était difficile d'appréhender cet aspect, ce rapport entre père et fils. Il faut avoir ça en tête en lisant cette nouvelle.

L'écriture par contre n'est pas transcendante. J'ai l'impression que les meilleurs réunis ça donne pas l'excellence. Un peu comme si chacun annulait le talent de l'autre. Écrire à quatre moins doit être très difficile et le résultat est assez confus. C'est vraiment dommage, car c'est vraiment ça qui a gâché ma lecture.

par Liliaza