Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de LilicatAll : Liste de diamant

retour à l'index de la bibliothèque
Le Rouge et le Noir Le Rouge et le Noir
Stendhal   
Cet ouvrage de Stendhal a fait peur à bien des lycéens.
Pour ma part, ce livre fut comme un défi.
L'histoire est riche en rebondissements et en intrigues, mais il faut le lire rapidement pour ne pas se lasser.
Ce livre reste une de mes plus belles expériences de lecture et certainement un des ouvrages qui m'a poussé à ne pas négliger la littérature classique .


par Gambit
Kuroneko - Le doute, Tome 1 Kuroneko - Le doute, Tome 1
Aya Sakyo   
Tout d’abord un grand merci à Taifu Comics pour cette nouvelle découverte coup de cœur. Ces deux félins sensuels et attachants ont su me transporter tout à fait dans leur univers.

Pour tout dire, je n’avais pas lu les précédents Kuroneko. Je n’en avais pas eu l’occasion, et j’avais envie de voir si l’on pouvait bel et bien découvrir ces mangas par le biais de ce nouvel opus. En fait, tout est fait pour qu’on puisse en effet commencer directement par « Le Doute ». C’est très lisible, et on tombe immédiatement en amour avec Shingo et Keiichi, et leur relation plus qu’acidulée. Mais lire « Le Doute » ne peut que donner envie de lire tous les tomes précédents, c’est donc ce que j’ai fait avant de relire « Le Doute » pour percevoir différemment l’histoire et pouvoir la chronique bien sûr. ^^ Ça a donc été tout une aventure, et une superbe découverte, pour moi, que ces deux chats amoureux et chahuteurs.

La couverture est splendide, n’est-ce pas ? Elle m’a donné immédiatement envie de lire ce manga. Les dessins en sont magnifiques, et le contenu n’est pas décevant, chaque illustration est un petit bijou. Les dessins sont très travaillés, les corps sont juste incroyables de réalisme et de beauté… La couverture pose une ambiance hyper sensuelle qui est une des caractéristiques de Kuroneko : c’est très érotique. Mais il y a des mangas érotiques pour être érotiques, où les scènes de sexe prennent le pas sur l’histoire, là elles sont juste un vrai régal qui donne un gros plus à ce manga. Sensuelles à souhait, détaillées, plutôt longues, elles nous permettent de rentrer plus en profondeur dans l’univers de Keiichi et Shingo, dans leur relation si particulière et si intense, leur amour qui pourrait parfois ressembler à un rapport de dominance, mais n’en est pas vraiment un.

En effet, Keiichi semble maître de la relation. Il fait ce qu’il veut à Shingo, ou du moins, c’est ce qu’on pourrait penser. Shingo dit souvent « non », « pas ça », « arrête », mais c’est son mauvais caractère qui le pousse à protester, parce qu’en vrai, il est plus que consentant, et ça se voit. Keiichi ne cesse de l’embêter avec ça, de se moquer gentiment en lui disant qu’il dit une chose, et son corps une autre… cela fait partie de leur relation. Ils ont des caractères très « chats », absolument adorables, joueurs, sensuels et embêtants. J’adore leurs personnalités.

Shingo est très râleur. Il ne sait pas vraiment comment exprimer son amour pour Keiichi alors il lui râle dessus, il le dispute, le frappe, même, ou le griffe come un petit chat sauvage. Il fait comme s’il n’était pas content, alors qu’en fait, il est très proche de lui. En même temps, il a cette volupté à fleur de peau, qui fait qu’il proteste contre le désir perpétuel de Keiichi alors qu’en fait, il adore faire l’amour avec lui. Il a un côté très indépendant, et un autre très accro. Il est pétri de contradictions attachantes, personnellement j’ai vraiment flashé sur lui. En plus il est splendidement représenté, il est magnifique.

Keiichi, lui, est très sûr de lui, il aime diriger, mais il n’est pas aussi assuré qu’il s’en donne l’air. En fait, il est toujours inquiet dans sa relation avec Shingo, il a peur de le perdre. Il veut le conserver, conserver son amour, et ne sait pas toujours comment s’y prendre quand Shingo se ferme. Il a parfois des côtés très macho, il se la joue beaucoup, mais en fait, il est adorable, super attentionné, prêt à tout pour son amoureux. Il est très protecteur, parfois à l’extrême. Son métier d’acteur (numéro 1 du Japon) lui laisse peu de temps, mais il est tellement accro à Shingo que dès qu’il le peut, il va le retrouve pour le serrer contre lui !

« Le Doute » repose sur l’idée que Shingo, qui adore sentir l’odeur de Keiichi (les félins-garous ayant un odorat très développé ressentent ces odeurs et peuvent aussi les imprimer sur la personne aimée), se met à ne plus la sentir. Cela coïncide avec le moment où un producteur étranger vient proposer à Keiichi un contrat qui le mènera à partir plusieurs mois aux États-Unis. L’américain est séduisant, il a un comportement que Shingo trouve inapproprié, et notre petit chat noir préféré se pose énormément de questions. Est-ce ça, la jalousie ? Et pourquoi ne sent-il plus l’odeur de Keiichi ? Est-ce parce que, finalement, Keiichi commence à se désintéresser de lui ?

Il faut savoir que c’est la peur principale de Shingo, qui a autrefois vécu l’abandon, et a donc passé déjà beaucoup de temps dans les mangas précédents à jouer au chat et à la souris avec Keiichi, lui refusant son amour pourtant flagrant, par angoisse de se faire, un jour, rejeter… La tension, alors que Shingo se demande si son amant l’aime encore, est donc à son comble, pour lui… Pourtant, à nos yeux, Keiichi semble toujours autant rempli de désir et d’amour pour son petit chat noir.

Pas de transformation en chat ou jaguar dans ce tome, mais la relation de nos deux amoureux a parfois une saveur très féline. Comme quand Shingo lèche les lèvres de Keiichi. Ce n’est pas vulgaire, vraiment pas… c’est félin. On pourrait presque le percevoir sous son apparence de chat !! De même que parfois, on lui voit des canines un peu pointues qui lui donne un aspect également très félin, et très séduisant… D’ailleurs, on retrouve avec plaisir Leo, le neveu de Keiichi, un petit ange de six ans qui n’a pas encore appris à maîtriser sa transformation totalement, et se promène donc avec deux oreilles et une queue de jaguar. Qu’il est mignon !! Et drôle, avec sa façon de coller Shingo ! Une vraie bouffée d’air frais et d’humour que ce petit bonhomme adorable…

Ce premier tome nous laisse évidemment un goût d’inachevé, un suspens monstre. C’est très frustrant ! Je proteste, et je n’ai qu’une hâte, découvrir la suite, voir comment Shingo et Keiichi vont se sortir de leur impasse… Keiichi est à la veille de partir, et connaissant le caractère de Shingo, ça risque de ne pas bien se passer… mais on ne peut s’empêcher d’espérer qu’ils se prennent en main, discutent, s’ouvrent l’un à l’autre !

Pour moi, Kuroneko est un nouveau coup de cœur. Toute la série est dans la veine de cet opus riche et magique, et je vous les conseille amplement. Elle fait désormais partie de mon top 10, sans aucune hésitation !

Aurélie, pour le blog d'Amabooksaddict
http://amabooksaddict.blogspot.fr/2017/09/chronique-kuroneko-le-doute-1-ukyo-ayane.html

par lilylelfe
Kuroneko - Le doute, Tome 2 Kuroneko - Le doute, Tome 2
Aya Sakyo   
Je trouve ce tome à la fois triste, mais aussi très frustrant. Keiichi est clairement présenter comme le dominant de la relation et à ce titre, on sait qu'il connait très bien Shingo et si son comportement dans le tome 1 était déjà limite, le fait que dans celui-ci il ne se batte pas plus pour Shingo est très frustrant.

par Lily67
Kuroneko - La tourmente Kuroneko - La tourmente
Aya Sakyo    Ukyo Ayane   
et bien, on retrouve de nouveaux personnages tout en gardant le même univers. J'adore les histoires de majordome alors j'ai aimé même si ce n'est pas tout à fait ce que j'avais pensé. Les personnages sont très attachants mais il n'y a que l'intrigue amoureuse de développé et ça manque du coup un peu de profondeur. on nous parle de beaucoup d'obstacle mais on en dévoile que trop peu. c'est un peu frustrant. mais à part ça, l'intrigue fonctionne et elle est bien dosée entre les passages émouvants et érotiques. Les dessins sont bien réalisés, surtout anatomiquement parlant. Je crois que c'est une des auteurs qui fait les plus beaux dessins des corps masculins. Les planches manquent donc un peu de décor parfois mais les personnages sont très très bien réussis.
Kuroneko - Le doute, Tome 3 Kuroneko - Le doute, Tome 3
Aya Sakyo   
Tout d’abord un grand merci à Taifu Comics pour ce nouveau coup de cœur. Ces deux félins sensuels et attachants ont encore une fois su me transporter tout à fait dans leur univers et me faire savourer ma lecture.

Ce dernier opus est tout autant un régal que les deux précédents (et même que ceux d’avant, c’est la magie de Kuroneko, ces mangas se délectent sans faim ni sans fin !).

Une nouvelle réussite pour cette couverture beaucoup plus douce que les précédentes. Moins sensuelle, mais plus complice, elle est comme une promesse pour ce dernier volet du Doute. On a laissé Shingo et Keiichi séparés et malheureux, se fuyant et se faisant du mal sans oser se dire les choses en face. Cette illustration magnifique nous laisse présager que les choses vont s’arranger…

Les dessins sont toujours de vrais petits bijoux. Des traits doux et séduisants pour nos deux héros si sexy, et les scènes érotiques sont comme d’habitude à tomber par terre. J’ai trouvé un peu moins d’érotisme dans ce tome, mais les scènes en sont longues (mais sans longueurs, on aime le sexe entre Shingo et Keiichi !) et savoureuses. J’aime tellement les illustrations d’Aya Sakyo que je viens de commander son artbook de Kuroneko, et c’est un vrai plaisir pour les yeux, bien évidemment (elle en parle d’ailleurs à la fin de ce tome, sur la couverture (enfin, sous la couverture) et je confirme qu’il est magnifique. Au passage nous apprenons aussi dans ces mots de l’auteure qu’il y aura une suite ! Ô joie !)

Ce troisième tome est à la hauteur de ce que nous avait offert la mangaka jusqu’à présent. Avec, même, un axe très surprenant de douceur et de complicité qu’on n’avait pas encore exploré avec nos deux têtes de mules préférées. C’est l’heure d’ouvrir enfin le dialogue, de se dire les choses. Shingo n’est pas très doué pour ce faire, mais il va s’y essayer, pour notre plus grand plaisir.

L’amour que Shingo et Keiichi se portent est tout bonnement exceptionnel et émouvant. Au-delà de l’érotisme immense des séries de Kuroneko, ce qui marque dans cette histoire, c’est bel et bien cette romance unique, embrouillée, mais avec un haut niveau de sentiments, qui ne peut laisser indifférent. Ces deux-là sont faits l’un pour l’autre, c’est tellement flagrant qu’on a souvent envie de les secouer pour qu’ils ouvrent les yeux. Mais chacun a besoin d’avancer à son rythme, et le passé de Shingo l’oblige à bien des détours pour avoir le courage de s’ouvrir, et d’avouer ses véritables sentiments. Que ce soit son amour immense pour Keiichi, ou simplement ses doutes, ses peurs, sa jalousie, ses tristesses et ses joies. Au final, Shingo est incroyablement pudique, même si sa lascivité naturelle et sa grande gueule de râleur pourraient laisser penser l’inverse.

Keiichi, lui, est enfin prêt à dévoiler sa relation au grand jour. Certes, avec Shingo, il a toujours été plutôt libéré, mais d’une certaine manière, il a gardé une grande retenue en public, protégeant sa carrière en ne laissant pas apercevoir sa liaison avec son petit chat noir préféré. Mais les épreuves le font grandir et évoluer, et lui font réaliser à quel point Shingo compte à ses yeux. À quel point Shingo a besoin de son amour, et à quel point lui-même a besoin du sien. Alors oui, il y aura encore des hauts et des bas, des disputes et des accrochages, mais enfin leur relation semble assez mûre pour qu’ils puissent aplanir les choses et découvrir la joie d’une réelle complicité. D’une douceur qu’ils n’avaient sans doute pas encore vraiment explorée (même si la douceur de Keiichi est vraiment très relative, mais bon ;-) ).

On n’oublie pas bien sûr dans ce tome Léo, Yûjin et Ei (d’ailleurs un tome parlant d’eux se prépare ! Youpiii !). Léo qui m’a énormément touchée à la fin. Ce petit d’homme unique en son genre est fou de Shingo, on le sait, et ce n’est pas simplement un amour affectueux, c’est un vrai coup de cœur que notre petit léopard a eu pour l’amant de son oncle. Il finit pourtant par réaliser que Shingo « appartient » à Keiichi, et c’est un Léo au cœur brisé qu’on découvre alors… Qu’il est touchant, émouvant, il m’a presque fait verser une larme ! J’espère que nous aurons le droit de suivre de futures aventures avec lui, une fois qu’il aura grandi !

Ce troisième et dernier opus du Doute est encore une fois un véritable coup de cœur. Je ne me lasserai pas de le dire, Shingo et Keiichi m’ont conquise et m’ont volé le cœur ! J’espère vraiment que 2018 verra émerger un nouveau volume pour la saga des Kuroneko, qu’on rechigne réellement à quitter…

Aurélie, pour le blog d'Amabooksaddict

http://amabooksaddict.blogspot.fr/2018/01/chronique-kuroneko-le-doute-3-aya-sakyo.html

par lilylelfe
Kuroneko - La passion, Tome 2 Kuroneko - La passion, Tome 2
Ukyo Ayane    Aya Sakyo   
Pour un premier commentaire, j'espère pouvoir apporter un avis pertinent.

Cette suite et dernier opus? C'est à voir... On retrouve Kagami et Shingo confrontés au mépris du frère de Keigi ( le surnom de Kagami) et à l'enthousiasme du petit neveux Léo. Très vite, les problèmes font surface. Kagami est jaloux de la relation entre Shingo et Léo. De plus, la rivalité entre les frères est violente. Cela empêche notre couple préféré de vivre heureux.

Mon avis sur ce dernier opus reste mitigé. J'ai passé une agréable lecture et l'addictivité ne perd pas sa valeur de départ. Je l'ai lu d'une traite, encore plus vite que les autres. En effet, j'ai trouvé l'histoire mieux construite, un peu plus travaillée. On observe une véritable évolution chez les personnages et pas que les plus importants. Pour cet aspect là, c'est une vraie surprise.

En revanche, je reste sceptique sur le choix du chat et du léopard que je trouve spéciale pour une histoire d'amour ancrée dans le réel. J'ai toujours un peu de mal avec les dessins mais après un quatrième/cinquième manga je commence à m'y habituer et reconnaitre le talent de la dessinatrice. En effet, certains dessins sont trop mimi. Je trouve nos héros tellement mignon quand ils rougissent ou se taquinent!

Ainsi, je resors avec un avis plutôt favorable sans que ce soit mirobolant. Mais je peux dire que j'ai bien aimé pour quelqu'un qui n'est pas fan de yaoi, ni de manga.
Kuroneko - Le jeu Kuroneko - Le jeu
Aya Sakyo   
Mon deuxième yaoi que je lis après In these Words et celui-là ne va pas non plus par quatre chemins.

Nous faisons la rencontre de Shingo, mi-homme ; mi-chat , un jeune solitaire qui travaille dans le cinéma. Sa vie se résume à baiser les gens qu'il croise, dormir et bosser. Mais tout bascule le jour où Kagami, le célèbre acteur, rencontre son chemin. Cela commence par... Un conflit de sexe va se jouer. Qui arrivera à dominer qui?

Ce que j'en ai pensé? Je l'ai lu dans l'optique de voir uniquement des scênes de cul et bien, pour ça, j'ai été servie. Il y en avait de toutes les sauces, toutes les couleurs... A chaque page, la tension sexuelle est papable et on la ressent à travers les dessins qui sont très explicites, bien représentés pour se faire une bonne idée des scênes. J'ai été donc satisfaite pour ça mais l'histoire ne m'a pas plu.

Il est claire que c'est pas le genre de mangas ( déjà que je ne suis pas une fan de manga) que je m'amuserais à lire tout le temps. Disons qu'il faut aimer les yaoi autrement ça ne marche pas et faut savoir apprécier l'originalité de l'oeuvre. Un homme mais qui est aussi un chat? Okay... Relou! En plus d'être gay, Shingo est zoophile. Mais il n'y a pas que lui... car l'homme reste un animal en soi. De quoi faire cogiter les neurones!

En conclusion, j'ai apprécié le moment de lecture mais j'en fais pas l'éloge, ni plus intéressée que ça. J'ai passé tout de même un bon moment de détente.

A lire pour les fans! A déconseiller pour ceux qui ne s'y prennent pas! Et à bannir pour ceux qui n'aiment pas les mangas xD sauf si vous êtes curieux comme moi.


Kuroneko - La passion, Tome 1 Kuroneko - La passion, Tome 1
Aya Sakyo   
Ce troisième opus m'a moins emballée que les précédents d'une part car nous connaissons bien nos personnages et d'une autre je commence à me lasser des scênes érotiques. Je m'explique.

Nous retrouvons Kagami et Shingo, nos deux tourteraux. Après quelques complications, ils décident de vivre ensemble.

Voilà tout ce qu'on peut résumer de ce tome. Hormi les scênes de cul, l'histoire n'avance pas des masses. Elle tourne un peu en boucle. Shingo peut se montrer tête à claque à vouloir sans arrêt le dernier mot. Je l'ai trouvé immature mais Kagami est un bon personnage. Il compense la donne.
Ce que je reproche à ce yaoi, c'est qu'il se passe peu de choses et le sexe pour lire du sexe devient vite lassant et sans intérêt à force. Du moins, c'est mon opinon et désolée si je vexe plus d'un(e)s.

Conclusion, un manga qui se lit activement mais qui manque de structure comparé aux tomes précédents. En revanche, la dernière partie me donne envie de savoir la suite car un personnage va s'introduire dans la vie de nos amoureux.
A lire pour les fans, à déconseiller pour ceux qui ne le sont pas.
Orgueil et préjugés Orgueil et préjugés
Jane Austen   
Depuis plusieurs mois je me suis découvert une adoration pour la lecture fantastique, mais je me suis promit de lire d’autre style pour ne pas passer a côté d’un bon roman, car mes goûts son assez variés dans presque tout.
Orgueil et préjugés, un livre de 622 pages, si je n’aime pas ça va être long… Mais non je me suis fais avoir ! Malgré d’être loin de mon style de lecture j’ai craqué. (Mais je dois avouer que j’ai du parcourir la moitié du livre pour me sentir aisé, me laisser bercer et enivré par l’histoire).
Le personnage d’Élisabeth m’a charmé. Ici loin d’être une histoire de coup de foudre, mais bien une évolution de sentiments renversés.
Je sais que ce livre est un coup de cœur de beaucoup de personne et qu’il a reçu beaucoup d’éloge, c’est pourquoi je voulais le lire, le mettre au défit de voir si il pouvait me séduire. Il a réussit avec un franc succès.


par vallery73
Hana Wa Saku Ka, Tome 1 Hana Wa Saku Ka, Tome 1
Shoko Hidaka   
Un manga plus que coup de cœur, une révélation. Les personnages sont fantastiques et je n'ai jamais vu une histoire aussi complète, tant par la complexité des personnages que par la qualité du récit. A lire absolument !

par Spritesse
  • aller en page :
  • 1
  • 2
  • 3