Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de lilicecilie : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Demain j'arrête ! Demain j'arrête !
Gilles Legardinier   
Oh bon sang !!!!!!!!! Ce livre est tout simplement merveilleux !!! Sublime ! Tout les mots que vous voulez pour parler d'un chef d'oeuvre peuvent être employer pour cette petite merveille !! Je n'ai pas pu décroché !! J'avais beau avoir la rentrée le lendemain, il a fallut attendre 2h30 du matin pour que je sois raisonnable et que je m'arrête. Vous voulez passer un bon moment, prenez un livre au hasard dans votre librairie, ça marchera peut être. Vous voulez passé un moment formidable, vous dérider, rire à en perdre la tête ? Lisez ce livre ! Une fois les premières pages commencées, vous ne pouvez pas vous arrêter. On suit les aventures de Julie, qui est tout simplement déjantée. Elle est complètement folle. Folle à lier, et folle de Ric. Avant même de l'avoir vu, il la faisait rêver. Mais que dire de quand elle l'a rencontré. Julie et ses tentatives pour séduire le beau Ric, Julie et son imagination débordante, Ric, Xavier, Sophie, tous, on ne peut que les aimer. Parce qu'ils sont humains, ils sont français (pour la plupart), ils sont parfait ! Un roman magnifique et FRANCAIS !! Si c'est pas une raison de plus pour l'acheter !!!!! Lisez le ! Ce n'est pas une proposition, c'est un ordre, parce que quand vous aurez commencé, vous ne le regretterez pas !!!

par lalisa78
Quelqu'un pour qui trembler Quelqu'un pour qui trembler
Gilles Legardinier   
Comme chaque année, je me suis procuré mon remède contre la déprime automnale, non pas chez mon médecin mais chez mon libraire.
Avec ce nouvel roman, Gilles Legardinier nous fait passer du rire aux larmes et inversement en quelques minutes. Comme pour son précédent livre, je tiens à rassurer les passagers de la ligne 27, je ne suis pas encore folle. Mes larmes étaient dues à la blessure d’Atila et mes éclats de rire à un scène mémorable avec une lépreuse poursuivant Céline, le tout ponctué d’injures proférées par un résident atteint du syndrome de Gilles de la Tourette.

Il n’y a que Gilles Legardinier pour faire passer les émotions de telle manière dans un roman. Certes l’histoire est simple, elle pourrait concerner n’importe lequel d’entre nous mais l’auteur nous la décrit avec tellement d’émotion, de douceur, … Tout au long du roman, on se sent dans un cocon doux, rassurant, à l’image de cette superbe couverture.

Comme toujours l’écriture de l’auteur est fluide, les chapitres s’enchainent sans peine et on regrette d’avoir terminé le livre. On voudrait continuer à vivre avec Thomas et ses « petits vieux », savoir comment vont Pauline, son fils, que va faire Emma dans la vie, … A ce sujet, merci monsieur Legardinier d’avoir rajouté ces quelques phrases pour nous donner des nouvelles de Chantal. Vos personnages ont fait partie de notre vie, sont devenus notre famille pour quelques heures, on s’y est attaché, vous l’avez compris. Cces quelques mots nous aident à les quitter en sachant qu’ils vont bien et sont heureux.

Et ,cette fois ci j’en suis convaincue, Gilles Legardinier est le seul homme qui a tout compris aux femmes (heureuse soit son épouse), il devrait d’ailleurs écrire un manuel à ce sujet.
Je ne vous dirai pas pourquoi, ça serait dévoiler une partie de ce superbe roman et je m’y refuse. Mais sachez que j’aime beaucoup Bruno Mars.

Si vous cherchez un roman à lire en cette période morose, n’hésitez pas, foncez chez votre libraire et « plongez dans quelqu’un pour qui trembler »


La Cité ravagée La Cité ravagée
Scott Kaelen   
je pense que c'est ne bonne ouvrage à la porté de tous
Love Letters to the Dead Love Letters to the Dead
Ava Dellaira   
LOVE LETTERS TO THE DEAD est un récit magnifique et époustouflant. Je ressors de ma lecture conquis et bouleversé comme rarement j’ai pu l’être en terminant un roman. Avant d’entamer cette histoire, j’avais un peu peur d’être déçu et perturbé par le fait qu’elle soit exclusivement composée de lettres. Sauf que, à ma (très) grande surprise, ce système de narration m’a envoûté au plus haut point. Je me suis attaché aux personnages d’une manière indescriptible. J’ai été renversé, pulvérisé et déchiré par chaque mot et chaque message de l’auteure et j’ai été happé par l’ambiance enivrante et hyper hypnotique du roman. J’ai d’ailleurs eu beaucoup de mal à attribuer un note au livre. Habituellement, les critères sont pratiquement les mêmes. Mais, là, tout est différent. Il n’y a pas vraiment d’action, pas vraiment de rebondissements, pas vraiment d’énormes surprises qui nous coupent le souffle. Pourtant, ça ne m’a empêché d’adorer cette histoire. Et vous savez pourquoi ? Tout simplement parce que la plume d’Ava Dellaira m’a profondément, profondément touché. Genre, vraiment. L’auteure possède ce genre d’écritures, vous savez, celui qui vous donne envie d’écrire un livre et de laisser s’échapper les mots qui implosent en vous. Grâce à LOVE LETTERS TO THE DEAD, je me suis souvenu qu’un livre, ce n’était pas seulement un concentré d’action ou de retournements de situation. J'avais oublié à quel point les mots pouvaient être coupants, profonds ou libérateurs. LOVE LETTERS TO THE DEAD m’a permis de m’en rappeler. Et, rien que pour ça, ce roman mérite toute mon admiration.

SUITE : http://wandering-world.skyrock.com/3219030027-LOVE-LETTERS-TO-THE-DEAD.html

par Jordan
Will et Will Will et Will
John Green    David Levithan   
ça se dévore et ça se savoure ! Ce livre est un chef-d'œuvre de l'année 2011. Déjà, c'est du John Green, donc forcément, ça présageait de la qualité. Mais lààààààhhhh... Wahou !!! Une petite merveille très dynamique, drôle, émouvante, dansant sur le fil de l'Amour, avec un grand "A", celui entre les potes, celui entre un garçon et une fille ou entre deux garçons.
Les deux Will sont diamétralement opposés (chacun incarné par un auteur), mais pourtant ils se comprennent, ils gravitent tous les deux autour de la même planète. Il y a le Will qui essaie douloureusement de se faire oublier, et le Will qui essaie simplement de s'oublier lui-même. Il y a le Will "normal" et le Will dépressif, le Will discret et le Will cynique, provocant, qui utilise son mal-être comme une arme.
Le style de David Levithan est assez unique, particulier, dérangeant au début, et avec l'habitude, c'est juste... parfait. Juste comme il faut, parce que ça reflète complètement Will Grayson n°2 (n°1 ?).
J'étais avec 2 copines quand on a découvert cette sortie. Et on a toutes les trois acheté, dévoré et adoré le bouquin. C'est une histoire de mec. Alors certaines filles pourraient peut-être se poser la question de l'identification. Vous posez pas la question. C'est complètement universel, que ce soient des garçons est une excuse. Je crois que je me suis jamais autant identifiée à chacun des personnages principaux (qui sont pourtant 3 mecs). J'ai compris des trucs sur moi que je comprenais pas forcément.
Vraiment.
Sincèrement.
Je vous le conseille.

par flo0wer
Carry On Carry On
Rainbow Rowell   
Sans voix. Je suis sans voix. Rainbow m'a anéanti. Elle a pris mon petit cœur et l'a ruinée. Quelle expérience!
Ce livre! Ce livre ,mais mon dieu ! Quelle voyage ,je n'arrive pas a m'en remettre. Je veux plus de Simon ,plus de Baz et de Penny dans ma vie !
J'avais certaines attentes pour ce livre et je peux vous dire qu'elles ont toutes étaient dépassées! Ce bouquin si on le commence on ne pas s'arrêtais de lire avant de l'avoir fini ,et, pourtant je devais parfois m'arrêtais de lire parce que je ne voulais le finir trop vite et je que je devais remettre de l'ordre dans mes émotions .
C'est vrai qu'au début j'ai trouvée le livre très similaire à Harry Potter mais Rainbow nous apporte une histoire tout a fait différente et cependant tout autant magnifique !
Simon est juste adorable ,tout maladroit et mignon !
Penelope est le genre de fille que j'aime dans un bouquin :sur d'elle ,badass, courageuse, drôle ,bref géniale! J'ai adorée l'amitié entre Penny et Simon.
Baz est bgefbkjhg ! La dynamique entre lui est Simon était parfaite, et leur histoire d'amour est celle que je recherche dans une bonne LGBT.
Ce livre est aussi très touchant sur le point de vue maternel et m'a donner les larmes aux yeux.
On finit par un twist très surprenant que j'ai n'ai pas vu venir.
Le monde est magnifique, la fin est merveilleuse ,bref ces personnages vont me manquer...Dans le top 5 des mes favoris de 2015 !

par Forbidden
Need Need
Joelle Charbonneau   
Ok, ce livre est une TUERIE ! Je l'ai dévoré en quelques heures, sans pauses. Et le moins qu'on puisse dire, c'est que ça m'arrive très rarement. Mais là, je n'ai tout simplement pas pu décrocher avant de connaître le fin mot de cette histoire.
A aucun moment je n'avais imaginé ce qu'allait être ma lecture en achetant ce livre, puis en le débutant plusieurs mois après. Je n'imaginais pas grand chose en vérité, à part une simple histoire de réseaux sociaux qui tourne mal, comme souvent. Et en fait c'est tellement plus. C'est un véritable thriller, mené parfaitement de A à Z. C'est imprévisible, chaque personnage a sa propre personnalité bien distincte. Chacun réagit différemment, et le moins qu'on puisse dire c'est que chaque situation parvient à nous faire réagir, nous lecteurs. J'ai à un moment donné failli balancer mon livre dans la pièce tant la situation était injuste pour notre personnage principal, Kaylee. J'ai eu les larmes aux yeux quand sa situation ne faisait qu'empirer, alors que dans le fond, c'est un des personnages les plus gentils qu'il m'ait été permis de "rencontrer" grâce à la littérature. Elle veut profondément faire le bien. Elle pense aux autres avant de penser à elle. Et ce qui est atroce, c'est que ses actions, toutes dictées par l'amour et le désir de bien faire, lui retombent systématiquement dessus. Et de façon pour le moins violente. J'étais horrifiée et très très très énervée face à ça (que voulez-vous, je voue une haine profonde envers l'injustice).
Mais quoi qu'il en soit, toute l'histoire est ficelée à merveille. La fin est une fin ouverte, ce que je déteste du plus profond de mon âme (oui, c'est pour dire à quel point je hais ça). Et pourtant... aussi étrange que celui puisse paraître, j'espère vraiment qu'il n'y aura pas de suite. Parce que cette fin me suffit. Nous en savons assez selon moi.
Et je peux assurément affirmer que, après la saga "l'élite", et maintenant avec Need, Joëlle Charbonneau se place parmi mes auteurs favoris!
Comment ? Vous n'avez pas encore lu cette merveille ? Mais pauvres fous, filez donc de suite dans la librairie la plus proche pour l'acheter et le dévorer sans plus tarder ! Vous ne serez pas déçus =D
Ne m'appelez pas Blanche-Neige ! Ne m'appelez pas Blanche-Neige !
Gally Lauteur   
Merci aux éditions Hachette et à Myriam pour ce roman ainsi que pour tous les petits goodies qui l’accompagnaient. J’ai craqué pour la couverture, j’ai craqué quand j’ai compris qu’il s’agissait d’un conte revisité… Bref, j’ai craqué ! Révélé par la plateforme Wattpad, Ne m’appelez pas Blanche-Neige a connu son petit succès sur la toile avant d’être édité.

C’est l’histoire de Blanche. Sa vie est tout ce qu’il y a de plus normal puisqu’elle vit en coloc avec sa meilleure amie et va en cours, comme tous les jeunes adultes de son âge. Bon, il est vrai que son père crèche chez elle, et ça, c’est assez incongru. Le jour où elle découvre que ce dernier entretient une liaison avec sa meilleure amie, ce sont toutes ses certitudes qui vacillent. Sur un coup de tête, Blanche décide de prendre ses cliques et ses claques, le temps de reprendre ses esprits. C’est en plein cœur de Paris qu’elle va faire la connaissance d’un groupe d’amis, qui risquent bien de changer sa vie pour toujours.

Un soupçon de Blanche-Neige, une pincée de nouvelles technologies et un zeste de romance… voilà, vous avez une idée du roman de Gally Lauteur. Je suis rentrée assez facilement dans l’histoire que j’ai surtout vue comme un jeu entre l’auteur et le lecteur. L’intrigue est saupoudrée de références au célèbre conte des Frères Grimm, et c’était très amusant d’essayer de les trouver et de faire les rapprochements soi-même.

Gally Lauteur mélange habilement le conte populaire à notre vie moderne. Elle créer un réseau social – semblable à Facebook en plus… intuitif, je dirais – et fait tourner toute l’intrigue autour de ça. C’est original, c’est frais et c’est amusant.

Il y a eu des moments où je ne savais pas trop sur quel ton prendre l’histoire. Certaines scènes sont un peu surréalistes, un peu trop belles pour être vrai, mais la vérité, c’est que Ne m’appelez pas Blanche-Neige est avant tout un roman à prendre au second degré. Il n’est pas là pour pousser à la réflexion, mais pour divertir. Ça se croque à pleines dents, et pas besoin de se poser trente-six mille questions. Personnellement, j’ai un faible pour les intrigues beaucoup plus poussées sur le plan émotionnel. Et même si j’ai trouvé le tout un peu superficiel, j’ai passé un moment agréable.

Durant toute la lecture, on est en équilibre entre une histoire d’amour un peu chaste (digne des contes de fées, me direz-vous) et une forme de magie inexplicable. Un peu comme les prestidigitateurs qui refusent de dévoiler leurs tours de passe-passe. Finalement, on n’a pas besoin de savoir comment certaines choses sont possibles, on a juste envie d’y croire et de se laisser porter jusqu’à la dernière page.

Les personnages sont sympathiques à suivre et deviennent vite comme une petite famille. Tous ceux qui gravitent autour de Blanche ont leurs petits secrets qu’on va se faire un plaisir de découvrir chapitre après chapitre. Ils ont tous un petit charme, mais j’avoue avoir eu un gros faible pour Jay qui met un point d’honneur à toujours aller à contre-courant. Une chose est certaine, c’est que chacun à sa place dans l’histoire de Blanche-Neige, et que découvrir leur rôle a été un de mes passe-temps favoris.

En résumé, Ne m’appelez pas Blanche-Neige, c’est le genre d’histoire d’amour qui fait sourire et met de bonne humeur. C’est léger, mignon et agrémenté d’une petite touche de magie pas désagréable du tout. Même si l’intrigue est prévisible et que l’on reste sur quelque chose de superficiel, je n’ai pas pu m’empêcher de prendre plaisir à chercher les similitudes avec le conte des Frères Grimm, sans parler du fait que j’ai beaucoup accroché avec les personnages.

Ma chronique : http://april-the-seven.weebly.com/romance/ne-mappelez-pas-blanche-neige-gally-lauteur
J'ai encore menti ! J'ai encore menti !
Gilles Legardinier   
Pourtant fan inconditionnelle de l'auteur, je dois avouer que je me suis vraiment ennuyée. Un peu mièvre à mon goût.
Le Dernier Brûleur d'étoiles Le Dernier Brûleur d'étoiles
Sophie Val-Piguel   
Vous avez envie de changer de style de lecture ? Vous voulez rêver ? Vous voulez voyager ? Vous voulez être émus ? Vous voulez vivre une nouvelle aventure ? Et bien ce livre est pour vous !
Alors oui c'est un pavé, et je ne vous cache pas que j'ai eu un peu peur quand je l'ai reçu car même si j'avais envie de changement, lire 856 pages d'héroïc fantasy quand vous n'êtes pas une adepte ça peut calmer direct. Mais au final, il se lit tout seul car on est emporté par la plume de Sophie Val-Piguel qui est fluide, addictive et entraînante.
Elle a réussi à m'emporter dans son univers riche de créatures, de magie, de mystère et de prophétie. Tout comme elle a réussi à me faire voyager à Loargann pays des Brûleurs d'Etoiles, à Riñvier ou encore à Jawahar pour ne m'en faire ressortir qu'une fois la dernière page tournée ... et encore !
Je me suis attachée à chaque personnage qui sont ni tout à fait bons, ni tout à fait mauvais. J'ai douté avec eux, j'ai eu peur en même temps qu'eux, j'ai souffert avec et pour eux et j'étais heureuse quand ils l'étaient.
Dans ce roman, nous avons le point de vu de Gwenvael et le récit est à la première personne.
En résumé, une lecture et une aventure dépaysante et captivante avec des personnages bien travaillés qui ne laissent rien transparaître. Si le final est explosif il n'en est pas moins douloureux et bouleversant, mais il nous offre aussi les réponses à nos questions, de belles surprises, et un épilogue comme je les aime.

Un livre à lire et une auteure à découvrir.

par coco69