Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de LiliEhlm : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Signes Signes
Anna Martin   
Cette histoire toute douce ravira les cœurs tendres. Elle s’apparente davantage à un Young-Adult puisque Luc et Caleb, les deux héros et narrateurs, viennent tout juste de fêter leur dix-huitième anniversaire. Ils vont ensemble découvrir leur première expérience sexuelle et l’amour avec un grand A.

Luc est quelque peu traumatisé par l’éducation d’un père homophobe à la logorrhée particulièrement assassine, décédé depuis un an, et d’une mère alcoolique qui n’a jamais eu d’élan affectif. Il vit chez sa grande sœur et passe son temps à alimenter son blog ou il trouve un certain réconfort auprès de ses nombreux suiveurs. Il n’aspire qu’à rencontrer quelqu’un qui le comprenne et l’aime pour ce qu’il est avec son look goth et ses attentes romantiques. C’est par hasard qu’il découvre avec admiration un cliché et qu’il prend contact avec son auteur.

Caleb est un jeune homme courageux qui combat sa surdité en refusant d’exprimer une quelconque émotion faciale nécessaire pour maîtriser le Langage des Signes. C’est en utilisant un propre langage qu’il communique avec ses parents et avec les autres personnes en lisant sur les lèvres et écrivant. Dans son isolement forcé, Caleb a une passion : la photo. Et il semblerait que son professeur de photographie ait remarqué son œil averti et son talent.

Dès les premiers échanges, c’est une évidence. Luc et Caleb sont faits pour se rencontrer et vivre une grande histoire. Au cours de leurs nombreuses rencontres virtuelles et réelles, ils créent une bulle, une entité propre qui les poussent respectivement à se surpasser. Au contact de Caleb, Luc se détend, prend confiance en lui, respire enfin. Quant à Caleb, grâce à la bienveillance de Luc et son soutien, il repousse ses limites et s’affirme auprès de ses parents. En toile de fond, nous déambulons dans les rues de New York, dans son métro bondé aux sonorités musicales ou encore ses bars branchés où chacun peut être ce qu’ils souhaitent.

Les deux jeunes hommes sont vraiment touchants, ils se dégagent d’eux une douceur qui vous inonde durant toute la lecture. Le handicap de Caleb est traité avec pudeur et n’est pas au centre de cette histoire. Les deux hommes créent leur propre langage. Dire que j’aurais aimé un peu plus de drame serait vrai, retrouver Luc et Caleb quelques années plus tard aussi. Qui sait avec de la chance, Anna Martin nous le proposera un jour ? Avec ce récit simple, bien écrit, elle expérimente les premiers émois, le passage à l’âge adulte, la réalisation de ses rêves les plus fous et le dépassement de soi. En ça, cette romance est très réussie !

Ce n’est pas le coup de cœur auquel je m’attendais. Cette couverture magnifique me racontait une histoire plus sombre, compliquée, je ne m’attendais pas du tout à ces très jolies prémices.
 Le Gardien de Mon Frère, Tome 3 : Dernière Règle Le Gardien de Mon Frère, Tome 3 : Dernière Règle
Adrienne Wilder   
Mes émotions ont subi les montagnes russes à la lecture de cette trilogie ! J’ai souri, tremblé, ri, frissonné – parfois de peur ou de plaisir –, j’ai pleuré (beaucoup), mon cœur s’est serré un nombre incalculable de fois… Les moments plus légers ont été rares mais salvateurs pour mon petit cœur fragile.

Que dire des personnages touchants au possible ? Les deux principaux comme les secondaires ont été travaillés avec justesses. Mention spéciale à Rudy qui m’a fait beaucoup rire et surtout touché par sa spontanéité bien à lui et une certaine forme de pureté dans sa vision de la vie. Un personnage très (trop ?) attachant.

Autant prévenir que cette trilogie ne se lit pas en période de déprime car les paquets de mouchoirs se vident à vitesse grand V ! Ni même à la faveur d’une pleine lune pour les plus trouillards… parce que ce qu’il y a « là-dessous », est quand même bien flippant.

Mais cette lecture est aussi une belle leçon de vie qui questionne sur le bien et le mal sous couvert de surnaturel.

Malgré un ressenti très positif à la fin de ma lecture, il y a toutefois des petits points qui m’ont dérangés. D’abord, trop de scènes de sexe dans certains passages qui gâchent un peu l’intensité du moment, notamment dans le tome 2. Le 2e point est l’utilisation un peu trop systématique des prénoms Jon et Ellis qui rendent confus certains passages du récit.
 Le Gardien de mon Frère, Tome 2 : Règles quatre et cinq Le Gardien de mon Frère, Tome 2 : Règles quatre et cinq
Adrienne Wilder   
Ce deuxième tome commence 6 mois après les événements du premier. Lenny est en prison. Jon, rétabli, a accepté d’aménager chez Ellis et Rudy et leur relation est sur les rails. J’ai apprécié de voir qu’Ellis prenait de plus en plus confiance en lui et les scènes partagées avec Jon en début de roman sont belles.
Mais à Gilford, le bonheur ne dure jamais longtemps. L’emprise maléfique de Lenny sur la ville s’étend et il est libéré. Pour protéger sa famille, Jon prendra une décision qu’Ellis désapprouvera ce qui les conduira à la rupture avant que le drame n’arrive. Ils commencent alors à prendre conscience que ce n’est que le début. On rentre dans l’intrigue et on commence à comprendre comment sont liées les choses. Chacun de leur côté, Jon et Ellis arrivent à admettre que certaines choses inexplicables sont réelles.
Ce roman est encore plus agréable à lire que le premier tome, avec plusieurs montagnes russes émotionnelles. J’ai partagé la douleur de Jon lors de la rupture (alors que ce n’était pas sa faute au final) mais aussi celle d’Ellis qui ne sait pas s’il a pris la bonne décision et de Rudy qui se sent coupable. Ce ne sera que la première des tragédies qu’ils devront affronter mais comme le disent les règles 4 et 5, c’était inévitable et tout arrive pour une bonne raison.


par Oxanes
Le Gardien de Mon Frère, Tome 1 : Les Trois Premières Règles Le Gardien de Mon Frère, Tome 1 : Les Trois Premières Règles
Adrienne Wilder   
Voilà une incroyable trilogie mêlant à la perfection romance MM et thriller surnaturel. C'est fort, intense, sombre et violent, et pourtant lumineux, éclairé par l'amour passionnel que se porte les protagonistes. Jon est un ancien flic, réfugié dans une petite ville banale de province. Hanté par les morts qu'il a laissé derrière lui dans l'exercice de sa profession, mais surtout par ce frère tendrement aimé qui a mis fin à ses jours il y a bien longtemps, il est aujourd'hui brisé, au bout du rouleau. Alors que commence ce qui devait être le dernier jour de sa vie, le hasard (ou le Destin ?) met sur sa route Rudy, un déficient mental, l'esprit d'un jeune enfant dans le corps d'un quadragénaire. Et Ellis, son jeune frère. Dont l'enfance a pris fin à 12 ans quand ses parents sont morts, et qui s'est débrouillé seul pour s'occuper de Rudy et éviter qu'il ne soit placé dans une institution. Ellis n'a pas de vie, plus de rêves, pas d'avenir, il vit quasiment cloîtré dans sa maison avec une seule obsession, prendre soin de son frère, le protéger de ceux qui le maltraitent. Pourtant, entre Jon et Ellis, l'attirance est immédiate, et bien plus que cela. Ellis découvre le sexe et l'amour, Jon apprend la tendresse et ce qu'est un foyer, et le sourire de Rudy illumine le tout, même s'il casse tout ce qu'il touche. Ces trois êtres si différents vont former une famille, dysfonctionnelle, traversée de secousses, mais o combien aimante. Dans les bras d'Ellis, Jon oublie parfois la voix qui chuchote dans sa tête que mourir mettrait fin à ses horribles cauchemars. Et prendre soin de son amant et de Rudy soigne peu à peu ses blessures intimes plus qu'aucune thérapie n'a jamais pu le faire. Ellis pour sa part apprend à vivre un peu pour lui, à lâcher prise. Et espérer parfois un peu mieux que simplement survivre. Quand à Rudy, il est heureux, car outre les règles qui régissent sa vie, il a les trois meilleures choses au monde, les glaces, les cartes de base ball,et le sourire d'Ellis, ce sourire qu'il doit à la présence de Jon. Cette histoire magnifique se suffirait presque à elle-même, mais il n'y a pas que ça. Comme dans un Stephen King de la grande époque, on bascule presque insensiblement de la banale réalité d'une petite ville tranquille à quelque chose de plus. De plus angoissant. Comme une tension qui monte peu à peu, et nous hérisse le poil, sans que l'on sache à quoi s'attendre. La voix dans la tête de Jon. Le fantôme de son frère aux carrefours. Les dessins de Rudy, et le caractère obsessionnel de ses foutues règles. La méchanceté de Lenny, un sale type qui a fait du pauvre homme son souffre douleur. On s'enfonce graduellement au fil des trois tomes, dans le fantastique, et dans l'horreur. De la malfaisance au Mal. On finit par avoir peur de tout, le ventre noué, et effectivement, toutes sortes de choses arrivent, mais pas quand on les attend, pas comme on les attend. C'est sombre, fort et intense, tragique et dur, cette lutte entre le bien et le mal, entre l'ombre et la lumière. La scène finale est dantesque (un seul bémol, elle est un peu brouillonne, j'ai du la relire pour mieux « visualiser »). Heureusement, pour éclairer cette noirceur, il y a l'amour fou que se portent Ellis et Jon, il y a l'innocence de l'âme de Rudy, il y a l'amitié fidèle de l'ancien shérif. Il y a l'espoir que le bien triomphe du mal, même si des Justes y laissent la vie.
J'ai adoré cette trilogie ! Pourtant, je n'aime pas les thrillers (je suis une chochote, je n'aime pas avoir peur !). Mais c'est original, bien écrit, addictif, passionnel, et je suis restée scotchée à ma liseuse de la première à la dernière ligne. J'aime que le MM nous offre une si large gamme d'émotions. Vraiment, n'hésitez pas, découvrez Le Gardien de mon frère, vous ne le regretterez pas.
4,8/5.

par Lena06
En mâle d'amour, Tome 1 : Gay pour un salaire En mâle d'amour, Tome 1 : Gay pour un salaire
T. M. Smith   
En ouvrant ce livre, je ne m’attendais pas à ce genre d’histoire, et j’avoue que c’est une agréable surprise et une très belle découverte. Avec ce bouquin, j’ai carrément fait ma curieuse, ma voyeuse (ben oui, l’auteure se réfère au Cockyboys – Univers que j’ai récemment découvert grâce à deux copinettes que je ne nommerai point :p ), je voulais savoir où l’auteure allait m’embarquer, comment elle allait traiter un sujet tel que le « Porno Gay » …

Quand on dit « Porno », de suite une ambiance spéciale s’installe (bon enfin pas toujours non plus … mais heuuuu !) on s’attend à quelque chose d’extrêmement érotique, avec pleins de scènes « HOT », cochonnes, où ça colle, ça glisse, ça transpire, où ça se tripote, où ça couine et ça grogne , quelque chose de pas très propres, de coquins à souhait …

Avec ce bouquin que nenni ! L’auteure traite le sujet avec délicatesse, elle nous ouvre les portes de cette industrie avec prudence, douceur. Elle nous offre pleins de romantismes. Et je le dis, j’ai carrément adoré cela. J’avais tellement peur que ce livre ne déborde que de scène de sexe, que ce fut une grande surprise qu’elle nous livre une telle approche de ce milieu.

Ce premier opus, nous raconte l’histoire de Chris, un jeune homme paumé, qui ère sur sa vie, qui survit tant bien que mal. Suite à un accident tragique, qui brisera ses rêves de gloire, son avenir tout tracé, qui lui arrachera l’amour de sa vie, Chris se perd, se noie…

Soutenu par un ami et son conjoint, Chris essai sans grand succès de reprendre pied, de remettre sa vie en équilibre, mais ce n’est pas si facile, quand le passé laisse autant de traces, et que ce dernier enchaîne encore votre cœur avec tant de force et de douleur.

Il suffira d’une annonce un peu spéciale et d’une rencontre, pour que la vie de Chris prenne un autre tournant, un nouvel essor. Le monde du porno, et plus précisément la petite entreprise « En Mâle d’Amour », va le prendre sous son aile, et lui offrir trois choses, auxquelles Chris ne croyaient plus : Un emploi, une famille et l’amour.

J’ai de suite été happée, touchée, émue par ce jeune homme qui ne faisait que survivre, par ce jeune homme qui va doucement panser ces blessures ; ce jeune homme qui va de nouveau ouvrir son cœur, qui va s’autoriser à ressentir des sentiments puissants pour un autre homme, qui va tout simplement redécouvrir l’amour…

L’auteure nous délivre une belle romance, qui déborde de sensualité, de douceur, de pudeur, de découverte, de passion …

Voici une lecture que je vous recommande chaudement, et pour ma part, j’attends impatiemment le tome deux, qui j’espère nous en dévoilera beaucoup plus sur ce charmant trouple, dont l’histoire et la rencontre m’ont intriguée.

Duo Duo
Eden Winters   
Une superbe histoire d'amour qui résiste aux siècles.
En commençant ma lecture je me suis demandé comment l'auteur allait s'y prendre pour ramener tout ça au présent... Et j'avoue qu'il s'est débrouillé comme un chef.
Parcontre je vous déconseille de lire ce livre sans maquillage waterproof et stock de mouchoirs!!!! ;-) Je ne me souvient pas avoir autant pleuré pendant une lecture. Ouais je suis sensible et je l'assume surtout quand l'histoire me transporte. Je vous rassure ça ne dure pas, seulement quelques chapitres...
J'ai passé un excellent moment et j'étais impatiente de tourner chaque page pour avancer plus dans l'histoire.
Bonne lecture à vous

par ElsReader
Fish & Chips, Tome 1 : Totally Nuts Fish & Chips, Tome 1 : Totally Nuts
Cha Raev   
Je remercie chaleureusement les éditions « MIX EDITIONS » pour l’envoi de ce service presse.

Vous vous souvenez tous de la barre chocolatée « Nuts » ?

Alors ce livre, c’est exactement la même recette. C’est une petite gourmandise fondante, croquante, enrobée d’un succulent aphrodisiaque. Et je dois dire que j’ai succombé avec délice et je n’en ai laissé aucune miette.

Cha Raev, avec une écriture charismatique, nous offre une romance bourrée de testostérones, avec deux mecs bien virils, aux caractères bien trempés, mais malgré tout une romance très tendre, très romantique.

D’un côté, nous avons Nuts, un géant blond, à la carrure qui en impose, un rugbyman tout en muscle et en poil.

De l’autre, nous avons Buster, un ours mal léché avec un caractère à la con.

Leur rencontre va faire des étincelles. Comme à son habitude, Buster va avec son mauvais caractère, sa mauvaise fois et ses paroles bien cinglantes, essayer de repousser un maximum Nuts, mais ce dernier ne va pas se laisser faire ou avoir, et va petit à petit fissurer les murs de protections que Buster a érigé tout autour de lui pour se protéger.

Ce livre nous raconte leur rencontre, la naissance de leurs sentiments, comment Nuts va devenir indispensable à Buster, comment ce dernier va enfin baisser sa garde et s’avouer que lui aussi à droit à l’amour.

J’ai totalement craqué pour ces deux gaillards et pour Nuts en particulier. Tout au long du livre, il est pleins de petites attentions pour Buster, il est tendre, prévenant, attendrissant (la scène du métro, et celle du bain après la pluie ont carrément fait chavirer mon petit cœur).

Ces deux là, m’ont émue, m’ont fait sourire, même rire à quelques reprises et m’ont beaucoup touché.

Je suis carrément « Totally LOVE » de Nuts & Buster.

J’ai beaucoup aimé la petite nouvelle en bonus « Celui qui compte », qui nous permet d’en savoir plus sur la rencontre de Nick et Nate (deux personnages secondaire du roman)
Parce que tu es toi Parce que tu es toi
Lee Brazil   
La recette est simple (mélangez un "mauvais" garçon, un bébé, un "gentil" très sexy, ajoutez-y une méchante et vous obtenez parce que tu es toi). Simple mais diablement efficace!
Une romance toute douce et complète malgré sa taille mais qui se termine tout de même bien trop vite.

Les Ignobles Les Ignobles
Huguette Conilh   
Ce livre est juste superbe, touchant, poignant. Il nous délivre avec pudeur et subtilité, un beau message sur la tolérance, sur l’acceptation de soi…
L’auteure, avec une plume fluide, addictive, sans chichi, nous dépeint de manière extraordinaire, la vie d’hommes ordinaires. Ordinaire ? Oui, comme vous et moi. Les personnages sont d’un tel réalisme, criant de vérité dans leurs actions ou leurs émotions, que cela pourrait être des membres de notre famille, des amis, des connaissances … Ce qui vient intensifier avec force, les émotions ressenties au fil des pages.
L’auteure nous conte la vie de quatre êtres qui ont un passif leur ayant laissé des meurtrissures profondes, meurtrissures qui ont façonnées tant bien que mal, les hommes qu’ils sont aujourd’hui. Avec une plume incisive, intrusive, elle nous fait pénétrer dans un monde qui va nous retourner le ventre, chambouler nos sens, nous serrer le cœur, nous faire passer par tout un tas d’émotions plus fortes les unes que les autres. J’ai ressenti de la haine, de l’angoisse, du mépris, de la compassion, de la compréhension, de la tendresse et de l’amour …
Camille et Aaron, colocataires, louent un appartement au dessus du lieu de vie de Norbert, leur propriétaire. Tous trois mènent une vie « paisible », derrière des murs épais, qu’ils ont érigés, afin de se protéger. Leurs vies parfaites en apparences, sont faites en réalité de faux semblants, de non-dits, de secrets …
Tout vol en éclat, quand le malheur vient frapper Camille et son frère Mathis, les menant à une vie au sein du même foyer. Mathis est un ado, en rébellion constante, qui cache un lourd secret, et vient fragiliser la base de l’univers bien carré des deux colocs et de leur propriétaire. En confrontation quasi permanente, il va faire voler un à un tout leurs secrets …
A coup de flashback, l’auteure nous délivre leurs vies, leur secrets, leurs blessures intimes, leurs préjugés et toutes les répercutions que cela apporte sur leur présent.
Chacun, à sa manière, devra faire preuve de tolérance, d’acceptation… Ils devront passer au dessus de leurs préjugés, ils devront ouvrir leur cœur, se dévoiler. Ils devront surmonter leurs angoisses, leurs peurs afin d’évoluer. Ils devront faire fi de leurs idées reçues et préconçues pour s’accepter les uns, les autres.
Ces quatre hommes totalement différents ont su me toucher au plus profond de mon cœur, et je me suis attachée avec force à leur destinée. Si j’avoue avoir détesté même haïs à certains moments leurs visions des choses, leurs intolérances vis-à-vis des autres ; en même temps, ils ont su par amour ou amitié passer outre et apporter le soutien nécessaire aux autres. Ils nous montrent que malgré les différences, les préjugés, les croyances, avec beaucoup d’intelligence et de tolérance, nous pouvons arriver à vivre ensemble.
Qui sont « Les Ignobles » ? Peut-être pas ceux auxquels nous pensons !
Si vous voulez la réponse a cette simple question, je vous conseille de prendre le temps de lire ce roman. Il serait dommage de passer à côté de ce petit bijou. Un grand merci aux éditions « Mix Editions », qui m’ont permis de le découvrir !

Vasquez & James, Tome 1 : Pour l'amour de Luki Vasquez Vasquez & James, Tome 1 : Pour l'amour de Luki Vasquez
Lou Sylvre   
http://wp.me/p5AuT9-1lC

Un premier opus fort plaisant de la série Vasquez & James. Et pourtant je n’ai pas totalement accroché à « Pour l’amour de Luki Vasquez » de Lou Sylvre. Il m’a manqué ce petit quelque chose pour vraiment l’apprécier à sa juste valeur.

Un début qui avait tout pour plaire. Un alpha arrogant ex-agent de l’ATF au lourd passé, Luki Vasquez qui croise le chemin d’un jeune tisseur qui n’a pas sa langue dans sa poche, Sonny Bly James. Deux personnalités totalement opposées. Un dialogue haut en couleur. Une mystérieuse enquête. Une indéniable attirance. Une alchimie explosive.

Et là vous vous dites mais où est l’erreur ? Alors commençons avec Luki. C’est un homme hanté par son passé. Du coup, il ne laisse personne s’approcher de lui. Et moi qui adore ce genre de personnage et bien c’est la première fois que je n’arrive pas à le percer à jour. Ensuite vient Sonny. Un grand mystère avec un M. On ne sait pas grand-chose de lui. Et j’ai trouvé cela très frustrant car on ne comprend pas certaines de ses décisions. Peut être est-ce un choix volontaire de l’auteur pour la suite à venir.

Mais le plus dure pour moi cela était le style de l’auteur. Une narration très complexe et un sens de la formule particulier. Soit on aime soit on n’aime pas. Pour ma part, j’ai eu beaucoup de difficulté à y adhérer. Une intrigue pas très claire avec quelques longueurs. Trop souvent j’ai eu l’impression de passer à côté de quelque chose ou d’avoir mal compris. Certaines informations n’étaient pas assez développées à mon sens. Du coup, il m’a fallu revenir sur ma lecture à un certain moment.

Mis à part cela, il y a quand même des côtés positifs. Et heureusement, sinon cela aurait un total abandon pour moi. Ce que j'ai le plus apprécié dans l’histoire c’est cette enquête finement menée qui a attisé ma curiosité. Mais quand lorsque l’on découvre le côté stéréotypé du méchant, on en ressort un peu déçu.

Bref, un avis très mitigé pour ce roman « Pour l’amour de Luki Vasquez » de Lou Sylvre. Une histoire qui a beaucoup de potentiel mais il n’est pas assez exploité.