Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de lilimay : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Chasseuse de la nuit, Tome 7 : Hors de la Tombe Chasseuse de la nuit, Tome 7 : Hors de la Tombe
Jeaniene Frost   
Je suis détruite.

Brisée, anéantie. J’ai déjà dit adieu à de nombreuses séries qui comptaient beaucoup pour moi. Les Vampires de Manhattan, Gone, Harry Potter, et des tas d’autres. Pour chacune d’entre elle, j’ai été au trente sixième dessous. Mais dire adieu à Chasseuse de la Nuit…Je ne le pensais pas possible, mais c’est encore pire. Cette saga, ce n’est pas seulement qu’elle est merveilleuse. C’est aussi LA saga qui m’a ouvert presque toutes les portes. Sans Chasseuse de la Nuit, jamais je n’aurais lu de Bit-Lit, d’érotisme, voir peut-être même pas de New Adult. Chasseuse de la Nuit, c’était le début des romans adultes, c’était le début de tout. A mes yeux, Cat et Bones sera toujours l’un des couples, voir le couple, le plus incroyable que je n’ai jamais lu dans mes livres. Quand j’ai commencée la série en janvier 2012 – ce n’était il y’a que deux ans et demi… J’ai l’impression que cela fait dix ans – je n’étais pas très emballée, c’était pour un défi. Je n’aurais jamais cru que cela changerait ma vie à ce point. Cette chronique est vraiment galère à écrire, parce que j’ai les émotions en pelote, je suis à vif. Mais c’est là qu’on écrit les meilleures chroniques, parait-il. Alors c’est parti !

Cat et Bones ont pu goûter à la tranquillité ces derniers temps. Mais le bonheur a été de courte durée, et les ennuis reprennent. De très gros ennuis… Cat découvre des étranges expériences faites par le gouvernement auquel elle est liée intimement. Mais il ignore de quoi il en retourne exactement, et Bones et elle doivent faire vite, car les tensions n’ont jamais été aussi fortes….

Cat et Bones… Ce couple. Ce couple mythique. Dans les quatre premiers tomes, leur relation est un CHEF D’ŒUVRE. Passionnée, puissante, remplie de tension et d’amour, explosif, c’est une romance qui nous a fait souffrir. Dans le tome 5, il y’a commencé à avoir une faiblesse. Dans le tome 6, c’est encore pire. Et dans le 7… Eh bien il n’y à plus rien. Attention, ne vous méprenez pas, ce tome n’est pas une déception, loin de là, c’est même un gros coup de cœur ! Mais ce n’est pas pour la romance, qui s’est vraiment détériorée. L’auteur a mis beaucoup de son énergie dans d’autres points, notamment l’histoire, ce qui fait que l’histoire n’a jamais été aussi excellente et addictive, mais à cause de cela, la relation de Bones et Cat en pâtit et a perdu quasi toute sa magie. On à vraiment l’impression qu’ils s’aiment seulement quand l’un où l’autre frôle la mort… Sinon, c’est quasi le calme plat. Sauf pour une scène, dans un certain silo, où on les retrouve comme on les à connus et comme on les aime, où on sent leur amour si fort et si intense, seigneur j’attendais tellement cette passion entre eux que je me suis effondrée en larmes dans cette scène ! Mais vous l’aurez compris, la relation de Cat et Bones est l’un des défauts de ce tome. Passons aux personnages secondaires. Jeaniene Frost, tu sais que j’adore ce que tu fais, mais bordel JE TE DETESTE POUR TATE ! Toute la Team Bones qui aura lu le tome 7 comprendra de quoi je parle, surtout pour la fin où pour certaines scènes dans le canapé au début du tome ! Il n’y à rien à faire, je déteste Tate, je le hais et je hais la place qu’il à dans ce tome, cela me donne envie de vomir, c’est vraiment sadique d’avoir fait ça. Mais on peut pardonner un peu – juste un peu… - à Jeaniene pour la merveilleuse place qu’à Ian dans ce tome ! Oh Ian ! C’est vraiment le rayon de soleil du tome 7 ! Il nous fait rire et délirée, et il nous fait fantasmer à mort, sincèrement on découvre des tas de petits trucs sur lui dans ce tome, il est très mis en avant, il est complètement dévoilée, au point où on se demande si l’auteur n’essaie de pas nous faire passer un message, de nous donner des indices qui indiquerait que le prochain spin-off qu’elle à prévu d’écrire pourrait être sur Ian… Cela semble tellement évident et inévitable ! Sinon, on retrouve tous les anciens personnages dans ce tome et franchement, c’est un régal, un bonheur pur ! Denise, Spade, Mencheres, Kira, Vlad, Leila, Annette, Timmie, Tyler, Marie Lavaux, Don, Juan, Cooper, Dave, Tate (c’est pas un plaisir lui), bref tout le monde est de retour et qu’est-ce que c’est bon, c’est là qu’on se rend compte qu’en fait on les aime tous, sans exception (à part Tate pour moi bien sur). Parmi les nouveaux, on a deux des pires psychopathes qu’on à jamais eu dans la saga, les deux méchants, Madigan et Trove, seigneur ils font vraiment froid dans le dos, c’est flippant. Et bien sur, on à Katie… Y’en à qui ne se sont peut-être pas spoiliers alors je ne dirais pas d’où elle vient ni qui elle est mais je l’adore. Elle est merveilleuse, complexe et si intéressante ! Et grâce (où à cause) à ma meilleure Aleksa, je vois trop cette Katie avec Ian ! Merci, Vasila ! :D Ou pas, car si on n’a pas de tome sur Ian et Katie… Bonjour la souffrance et la dépression youhou ! Enfin, pour moi et pour ma meilleure amie, le Katie/Ian est juste inévitable et évident. Ils sont faits pour être ensemble !

Comme je l’ai dit plus haut, l’histoire de ce tome est vraiment à coupée le souffle, peut-être même la meilleure de toute la série et rien que pour cela, et pour le fait que retrouver mes persos chéris me rend folle, je mets un 6/5. Mais il est vrai que la romance laisse un peu à désirer et que la fin n’est VRAIMENT PAS satisfaisante. Ce n’est pas une fin, ça ! L’auteur laisse trop de choses en suspend, surtout vis-à-vis de Tate, Bones et Katie ! On se pose tellement de questions qu’on ne peut que se dire : ce n’est pas fini ! Donc je pense que le spin-off dont à parlée Jeaniene Frost portera vraiment sur Katie (et sur Ian si le seigneur et Jeaniene le veulent bien !) pour répondre à nos questions, car c’est juste impossible. Mais sinon, ce dernier tome m’a achevée. Cette série m’a achevée et m’a rendu accro à vie. J’ai pleurée, j’ai rie comme jamais, j’ai ressenti tellement d’émotions que maintenant, je ne suis qu’une loque. Donc, malgré tout, ce tome est excellent et c’est un énorme coup de cœur pour ce final malgré ses défauts (qui sont vraiment emmerdants…). Mais j’avais oubliée à quel point c’était dur de adieu à une saga qui a changée notre vie. Chasseuse de la Nuit restera toujours le must du must, la crème de la crème de la Bit-Lit, complètement imbattable. C’est une saga à lire ABSOLUMENT, c’est juste une question de vie où de mort ! Ne pas connaître Cat et Bones… c’est ne pas connaître la romance en Bit-Lit. Donc voilà, une saga merveilleuse de plus finie. Et c’est atroce. Mais cette saga m’a fait rêvée. Je me console en me disant que tout n’est pas tout à fait finie car nous avons encore le dernier tome du spin-off sur le personnage de Vlad, Le Prince des Ténèbres, qui doit sortir plus ce mystérieux spin-off dont à parlé l’auteure. Mais c’est la fin de Cat et Bones et qu’est-ce que c’est déchirant. Un septième tome déchirant, une série à coupée le souffle…

A lire. Juste à lire coûte que coûte.

Chroniques de MacKayla Lane, Tome 2 : Fièvre rouge Chroniques de MacKayla Lane, Tome 2 : Fièvre rouge
Karen Marie Moning   
Mais qui est Barrons ???? De quel côté est il ??? Le suspense est limite insoutenable et l'additivité est énorme...
Vivement la suite !

par Lilwen
The Book of Ivy, Tome 1 : The Book of Ivy The Book of Ivy, Tome 1 : The Book of Ivy
Amy Engel   
Mon avis sur…
L’histoire
Autant vous prévenir, cette chronique risque de partir dans toutes les sens, un peu comme mon cœur qui s’est fait bourlinguer à gauche et à droite pendant ma lecture. Ce que je peux vous assurer, c’est que c’est un livre aussi génial que frustrant (et comme là je suis, vraiment, très frustrée, c’est vous dire à quel point il est magique !).
On s’immerge dès les toutes premières pages dans le monde post-apocalyptique créé par Amy Engel. Après une guerre nucléaire. On en apprend plus sur les nouvelles règles mises en place : le conflit entre les deux familles, les mariages forcés… Et qu’est-ce qu’on peut détester, tout comme Ivy, les Latimer, familles ennemies depuis des générations ! Puis, on découvre que tout n’est pas noir ou blanc, mais que cet univers est teinté de nuances, tout comme Ivy va finalement le réaliser.
Ivy est une jeune femme qui, au départ, souhaiterait être aussi forte que sa grande sœur Callie, celle qui, initialement, devait s’occuper des Latimer et en particulier du fils, Bishop. Puis, au fil du roman, elle va ouvrir les yeux, non seulement sur lui et son père, mais également sur sa propre famille. Je l’ai trouvée courageuse, sensible, timide et prête à tous les sacrifices pour ceux qu’elle aime. C’était une déchirure que de l’abandonner à la fin de ce livre.
Bon… sinon y a Bishop. Non. Sinon y a BISHOP ! Le Bishop charmant ! Le meilleur Book Boyfriend au monde ! Non, je n’exagère pas ! Damn, il est tellement parfait : beau, sexy, téméraire, humain, honnête, droit… Le genre qui ferait fondre même un bloc de glace en plein pôle Sud (contrairement à ce qu’on croit, c’est là qu’il fait le plus froid). Bref… Vous avez compris : je l’ai adoré. Et pour le coup, l’abandonner fut une réelle torture. Surtout de la sorte ! Amy Engel est une sadique… une vraie, une pure, une dure !
Dans les personnages secondaires, nous avons le père d’Ivy, un homme froid, distant, prêt à tout pour accéder au pouvoir et même à sacrifier sa propre fille. Plus on avance dans le livre et plus on le déteste, à mesure qu’on découvre qui il est réellement.
Puis, il y a Callie. Alors là, je n’aurais qu’une phrase pour elle : Callie, JE TE HAIS !!!
Voilà, c’est dit. Y a pas à dire : on se sent mieux après.
Parlons un peu histoire et action : autant vous le dire tout de suite, on ne s’ennuie pas une seconde dans ce roman. Et on est tellement pris que la fin arrive bien trop vite ! On suit Ivy dans la découverte de sa nouvelle vie de femme mariée, où elle doit mettre en place le plan établi depuis longtemps par son père. La tension augmente à chaque page du livre, pour finir en apothéose à sa toute fin… et QUELLE FIN ! Le genre qui vous donne envie de traverser les océans pour aller trouver l’auteur et mettre tout en œuvre pour lui soutirer les informations sur le tome 2 ! Sérieusement, c’est presque de la torture ! Surtout quand on apprend que cette suite sort en VO en novembre 2015 ! *PAN ! *
Bref, vous l’aurez compris : « The Book of Ivy » est une lecture totalement addictive, palpitante et haletante. Je l’ai refermé à la limite de pleurer toutes les larmes de mon corps, mais surtout avec la furieuse envie de tout casser chez moi.
C’est un roman que vous ne pourrez tout simplement pas lâcher dès l’instant où vous l’aurez ouvert. Un gros coup de cœur chez Lumen qui réussit là l’exploit que, sur quatre livres lus chez eux en ce début d’année, c’est le troisième Coup de cœur/Coup-de-poing/Coup de foudre !

L’écriture :
La plume d’Amy Engel est fluide tout en étant délicate. Elle parvient à nous toucher en plein cœur et on s’attache si facilement à ses héros au fil du livre, qu’on ne veut plus les abandonner. Elle décrit parfaitement les sentiments qui évoluent au fil des pages, en même temps que la réalité de la société se dévoile. Et des personnages qu’on adore au début, on en vient à la haïr à la fin, et inversement. Sa plume est tout simplement parfaite… et elle vous chamboulera à coup sûr !

Et si vous doutez encore de l’acheter, voici 15 raisons qui vous feront courir jusqu’à vote libraire :
Pourquoi faut-il avoir Ivy dans sa bibliothèque ?
1. Bishop.
2. Il y a un max d’action.
3. Bishop.
4. L’héroïne est vraiment touchante.
5. Bishop.
6. La société créée par Amy Engel est particulièrement saisissante de réalisme.
7. Bishop.
8. Les pages se tournent toutes seules tant on est happé par l’histoire.
9. Bishop.
10. On en ressort totalement chamboulé.
11. Bishop.
12. La couverture est juste sublime.
13. Bishop.

Delirium, Tome 1 : Delirium Delirium, Tome 1 : Delirium
Lauren Oliver   
Wahou, Wahou et re-Wahou!
Que dire? Un livre magique? Magnifique?
Au début il faut s'accrocher car il y a plein de choses à comprendre: la Procédure, leur mode de vie (au moindre écart de conduite: coups de matraque), la famille de Lena...
Les personnages sont attachants mais je regrette un peu que Grace ne soit pas plus présente... Alex est encore un de ces garcon trop beau et trop parfait =)
Pendant qu'on lis le livre on ne se rends pas compte à quel point on aime et quand on le pose on se dit "Mince, je l'ai déjà fini !!"
Vivement le tome 2 car cette fin nous laisse un peu sur notre faim =)

par Rachel
Les soeurs Charbrey, tome 2 : Un mari récalcitrant Les soeurs Charbrey, tome 2 : Un mari récalcitrant
Cassandra O'Donnell   
e fut pour moi un véritable plaisir de retrouver une nouvelle fois le clan Charbrey au grand complet.

Souvenez-vous dans le tome 1, Morgana l'ainée avait décidé de marier sa sœur Rosalie. Elle l'avait donc accompagnée à Londres afin qu'elle fasse sa première saison en tant que débutante. Au final, c'est Morgana qui s'est retrouvée mariée avec Malcolm Greenwald.

Dans ce nouveau tome, nous sommes deux ans après ces évènements: Morgana et Malcolm sont désormais parents, Rosalie est fiancée et doit se marier prochainement avec William le vicomte d'Edgfield.. On apprend très vite que ce sera pour elle un mariage de raison car son cœur a été brisé il y deux ans par John, duc de Langford et meilleur ami de Malcolm. Ce dernier avait séjourné plusieurs mois au château de Charbrey et s'est enfuit après avoir été intime avec Rosalie.

Mais voilà John, revient soudainement de voyage et il n'est pas décidé à laisser cette chère Rosalie se marier.

Certes, dans ce roman nous avons une belle romance, mais ce que j'apprécie le plus c'est de suivre les péripéties de toute cette famille un peu loufoque. Morgana ne change pas, elle est toujours dans ses expériences et reste une vrai mère poule envers ses sœurs; Rosalie est plongée dans ses livres, Daphné la troisième est très maligne et voit tout; et Mary la petite dernière est une passionnée des animaux. Mais je n'oublie pas Madame Wilks la gouvernante et le duo qu'elle forme avec la cuisinière Madame Delomme.

J'ai eu un véritable coup de cœur pour tante Agatha que j'avais déjà beaucoup appréciée dans le tome 1 mais qui là se surpasse: les dialogues avec Rosalie et Malcolm sont très drôles tout comme son comportement avec les autres commères.

Lorsque l'on voit toute cette petite tribu, on ne peut que plaindre ce cher Malcolm qui se retrouve propulsé chef de famille et tuteur: le pauvre, il doit faire face à des situations qui le dépassent totalement.

Nous découvrons un peu plus Rosalie et on se rend compte que son côté trop lisse n'est qu'une façade et qu'en réalité elle a la fougue et le besoin d'indépendance des Charbrey. Son histoire avec John de Langford est sympathique surtout au moment de leurs retrouvailles.

John quant à lui est jaloux et prêt à tout pour reconquérir sa belle.

J'avoue avoir eu un peu de peine pour ce pauvre William qui s'avère être un homme bon et très fair play.

Cette lecture, dévorée en une soirée fut pour moi un vrai régal. Je suis toujours autant fan de la plume et de l'imagination de Cassandra O'Donnell. Je vais attendre avec impatience la suite des aventures de cette famille peu conventionnelle.

par silbert
La Dernière Chanson La Dernière Chanson
Nicholas Sparks   
La Dernière Chanson est un livre, qui, après l'avoir finit, vous marque à jamais.

Cette histoire fait réfléchir qu'en fin de compte, on ne s'interesse qu'au choses futiles alors qu'on laisser passer le temps sans vraiment profiter de ceux que l'on aime, et des choses plus importantes, essentielles pour nous.

L'auteur nous fais vivre toutes sortes d'émotion à travers les yeux de Ronnie, qui découvre peu à peu que la vie n'est pas parfaite, faite d'obstacles et d'épreuves difficiles à surmonter pour arriver au bonheur.

L'héroïne prend alors concience de la fragilité du monde et de l'instant présent, qu'il faut profiter au maximun de ce qu'on a, car le bonheur peut nous échapper si facilement...

L'émotion est tellement intense, l'histoire si réaliste et sublime... J'ai adoré ce livre.

J'ai versé quelques larmes, comme pour le film, lors de la révélation. C'est comme si un monde s'écroulait et qu'on tente tout pour le retenir.


Bref, une superbe découverte, à lire! :)

par Marie.
Nos faces cachées Nos faces cachées
Amy Harmon   
Ce livre est terminé.
Une larme au coin de l'oeil.
Un coeur remplit de chaleur.
Et l'impression que ce livre m'a changé.

C'est l'histoire de la vie, des souffrances, de la mort, de nos âmes belles ou laides, de la vraie beauté, de l'amour et de tous ses sentiments qui nous dépassent.

On trouve dans ce livre, des personnages aux grands coeurs, qui nous font rire, et pleurer.
Des personnages honnêtes, et qui voient la vie comme elle est.
Des personnages qu'on aiment parfois un peu trop...

Fern, la jeune fille qui a peur de son visage, qui a peur de son corps, qui croit être laide. Un personnage grâce à cela au grand coeur, qui aide toutes les personnes qui l'entoure. Une jeune fille qui aime lire et écrire comme nous. Comme c'est dit dans le livre, elle est un Miracle.
Ambrose, le beau garçon...
Non, pour sa beauté mais pour ce qu'il est à l'intérieur, c'est ce qui le rend beau. Il est intelligent, et cite Shakespeare. Au fur à mesure du livre, il apprend des choses qui le rend meilleurs.
Bailey, le plus amusant, intelligent.
Celui qui restera sûrement le plus dans ma mémoire.
Rita, la jeune fille magnifique. Qui a croisé des personnes sur sa route qu'elle n'aurait pas dû croiser, et l'a rendue forte et indépendante.

Souvent, on peut lire des souvenirs, ce qui est vraiment important car ça nous fait aimer encore plus les personnages. Ces souvenirs deviennent mes souvenirs et restent à tout jamais graver dans ma mémoire.

Dans le livre, on cite beaucoup de chansons, je vous conseille de les écouter en les lisant. On a presque l'impression d'être dans la pièce avec eux et d'être un nouveau personnage; c'est très amusant.

Conclusion, on nous apprend qu'il faut regarder par dessus l'apparence pour voir ce qu'il y a dans le coeur des gens. Pour voir enfin la lumière des âmes qui nous entourent et qui nous éblouissent parfois.
Car souvent les personnes qu'on croient les meilleurs sont souvent les pires.

par Ayat
Lueur de feu, Tome 1 : Lueur de feu Lueur de feu, Tome 1 : Lueur de feu
Sophie Jordan   
En voyant cette couverture, le livre ma toute suite attiré et le résumé ma charmer.
Je ne regrette mais alors pas du tout de l'avoir acheter sur un coup de tête.
On toute suite dans l'histoire, l'histoire et captivante, émouvante on ne peu que suivre et encourager Jacinda et Will, qui son des personnage attachent.

par oyumi
Young Elites, Tome 1 : Young Elites Young Elites, Tome 1 : Young Elites
Marie Lu   
Que dire ? Déjà, ce premier tome de la nouvelle saga de Marie Lu est un coup de cœur pur et dur. Je n'aurais même pas les mots pour dire à quel j'aime énormément les romans de cette auteure. Dès que je me plonge dans ses écrits j'ai l'impression d'être dans un univers de jeu vidéo ou je ne sais trop quoi. Je trouve qu'elle réussit parfaitement bien à nous faire imaginer l'endroit où se déroule l'histoire, les décors et tout ce qui s'y touche. Et puis j'ai trouvé THE YOUNG ELITES fascinant, captivant et vraiment passionnant. Je n'ai pas été capable de le lâcher avant de l'avoir terminé.
THE YOUNG ELITES est un livre plutôt sombre avec des personnages que j'ai trouvé géniaux et qui vont parfaitement avec l'ambiance du bouquin. Il est plein de rebondissement, d'action et l'idée de départ est très originale je trouve.
En ce qui concerne le personnage principal, Adelina, je l'ai tout simplement adoré. C'est intéressant de se retrouver avec un personnage principal qui ne fait pas Que le bien. Adelina est un peu la "méchante" de l'histoire et j'ai trouvé que ça changeait. Et c'est une excellente chose ! Ensuite, j'ai beaucoup aimé le personnage d'Enzo. Pas au départ mais à la fin je l'appréciais vraiment. [spoiler]Dommage qu'il soit mort. J'avoue que ça m'a un peu brisé le cœur. Surtout en sachant qu'il meurt par pur accident suite à une erreur fatale d'Adelina. Mais c'est probablement ce qui fait que l'histoire me plaît d'avantage. Rares sont les romans où un personnage dont le personnage principal est plus ou moins amoureux meurt dans un tel retournement de situation [/spoiler] J'ai aussi énormément aimé les personnages de Teren et Raffaele. Violetta aussi.
Il me tarde de pouvoir découvrir la suite de cette histoire. Vivement le mois d'Octobre pour la sortie VO !
En conclusion, THE YOUNG ELITES est un coup de cœur et je trouve que Marie Lu a fait un travail de génie, une fois encore ! :)

par Sheo
Psi-Changeling, Tome 1.5 : The Cannibal Princess Psi-Changeling, Tome 1.5 : The Cannibal Princess
Nalini Singh   
Nouvelle qui regroupe quelques scènes sur différents couples et qui interviennent lors de différents tomes.
Elles ne constituent pas d'éléments majeurs à l'histoire mais plutôt, des apartés "doux".
Je suggère la lecture apres le Tome 12
Car même s'il n'y a pas de spoilers, on peut en deviner ou etre aiguillé....

Bonne lecture