Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de lilipuces : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Hunger Games, Tome 2 : L'Embrasement Hunger Games, Tome 2 : L'Embrasement
Suzanne Collins   
Je n'aurais jamais cru que ce deuxième tome serait tout aussi excellent que le premier... pourtant c'est le cas! Je l'ai littéralement dévoré en quelques heures seulement tellement il est bon! Katniss est toujours fidèle à elle même, les Hungers Games sont toujours aussi excitants et Peeta et Gale sont toujours aussi amoureux et incroyables.. ce qui ne fait que mêler Katniss encore plus! Lisez vraiment cette suite si vous avez aimé le premier roman, car vous ne serez nullement déçus. Vivement la suite! Bonne lecture! ;)

par Pamie
Hunger Games, Tome 3 : La Révolte Hunger Games, Tome 3 : La Révolte
Suzanne Collins   
La saga Hunger Games se termine vraiment en beauté avec ce livre. Suzanne Collins sait une fois de plus nous tenir en haleine jusqu'à la fin du livre si bien que comme pour les deux tomes précédents il est quasiment impossible de reposer le livre jusqu'à la toute fin. Comme les précédents tomes, celui-ci est très sombre et apporte son lot de larmes aux moments parfois extrêmement difficiles. [spoiler]Larmes notamment aux retrouvailles de Katniss et Peeta qui nous font passer de la joie à l'horreur en quelques lignes. Certaines morts sont très difficile à digérer, notamment celle de Finnick qu'on ne comprend pas vraiment (ça m'a un peu fait pensé à la mort de Lupin dans le dernier tome d'Harry Potter). Finnick vient de se marier, même s'il ne le sait pas encore il va être papa, mais il meurt lors de l'assaut mené pour prendre le Capitole. Prim perd également la vie lors de cet assaut, et sa mort est d'autant plus dure puisque Katniss ne s'est retrouvé dans les jeux que dans le but de la protéger. Cela peut paraitre injuste, et ça l'est, mais ils sont en guerre. Dans une guerre ce ne sont pas que les méchants qui meurent et les gentils qui s'en sortent, il y a des pertes tragiques des deux côtés et c'est bien une des choses que Collins essaie de faire comprendre à ces lecteurs. Alors quand je lis que certains sont révoltés que des personnages meurent, je me dis qu'ils n'ont vraiment rien comprit à ce livre et aux précédents. Il y a d'énormes pertes dans chaque livre (24 tributs et 23 qui décèdent à chaque jeux, sauf dans le premier où "que" 22 perdent leur vie) et c'est en ça que réside toute la tragédie et la morale du livre. Quant à toute l'affaire Katniss/Gale/Peeta, je m'attendais à ce qu'elle choisisse Peeta. C'était assez évident et en lisant bien le tome 2 on savait déjà qu'elle finirait par s'en rendre compte elle aussi.[/spoiler]

par Althea
La Maison hantée La Maison hantée
Shirley Jackson   
Le titre Maison Hantée existe bien? Je ne le savais pas.
Sinon, j'ai trouvé l'histoire intéressante au début, mais je n'ai pas vraiment accroché aux personnages.
C'est un livre sympa pour passer le temps, mais sans plus.
Par contre, je n'ai pas vu le film (même si j'ai acheté le livre après avoir vu la bande annonce!).

par Kaël
Le Dernier Festin Le Dernier Festin
Fabio M. Mitchelli   
Ce roman est une ré-édition de la trilogie des verticales.La « table Mitchelli » vous propose son plat du jour. Une découverte gustative inédite. Les 3 étoiles du guide Michelin n’ont qu’à bien se tenir, parce que ça envoie du lourd ! Des produits d’une fraîcheur absolue, la Mecque de la barbaque ! Réservée aux connaisseurs et aux papilles gourmandes.
Laissez vous porter par les saveurs, les odeurs, délectez-vous de ce que le chef vous a concocté, admirez ce que vous avez sous les yeux, le soin visuel des mets étant également soigné à l’extrême.
Une plongée terrifiante à la frontière du mal. Ce que l’homme a de plus noir, de plus vil, vous allez le découvrir à travers ces pages. Librement inspiré de l’ogre de Rostov, l’un des plus grands criminels du XXème siècle. Comme à son habitude, Fabio trouve son inspiration dans les monstres dont regorge notre société.
Un page turner affolant, on flirte avec la mort et Clarisse, on passe de l’autre côté du miroir, avec ces âmes en peine, corps suspendus dans l’espace et le temps, dans une parfaite verticalité, rattachés au monde réel par un filin, fantômes désincarnés, en suspens, en attendant de rejoindre l’au-delà. Nous voilà en présence d’un thriller fantastique de toute beauté !
Nous n’avons pas de chapitres, mais des mouvements, qui, tels une danse macabre, donnent le rythme, bornent notre lecture, découpent le récit (au sens propre comme au figuré). Et la playlist à écouter au moment opportun nous plonge un peu plus profondément dans l’ambiance
L’art trouve également sa place dans cette histoire. Sous forme glauque bien entendu !
Sans oublier le petit clin d’œil cinématographique, qui, quand on connait Fabio, fait sourire.
Les personnages m’ont marquée au fer rouge. Ils sont nombreux, c’est tout un panel aussi divers que varié. Et Fabio nous donne la clé pour entrer dans la tête du monstre.
J’ai adoré Melvin, le médium apportant sa contribution à l’enquête, le récepteur du murmure des morts. Il arrive à franchir la frontière ténue qui sépare le monde des vivants à celui des morts, et aide les enquêteurs avec ses flashes, profiler du futur.
La couverture est magnifique. Elle résume bien le contenu du livre, les nuances de sang, du rouge pourpre au rouge carmin, en passant par le passe velours ou le fraise écrasée. Avec la vitre explosée au centre, comme la fracture mentale.
Et que dire du twist final ? Il m’a retourné la cervelle. Déjà qu’elle avait été cuite au court bouillon durant toute ma lecture, ça l’a achevée !
J’ai surkiffé cette lecture, de l’entrée au dessert, bravo Fabio ! Je pourrais vous en parler des heures durant, vous l’aurez compris, c’est un coup de cœur pour moi, foncez ! Heu, sauf pour les chochottes !!!
« Entouré par le mal, éduqué par le mal, nourri par la main du diable ; tout le tracé de sa vie se résumait au fait qu’il n’avait jamais rien connu d’autre que la violence, le sang, la solitude et la vengeance. »
Les Lieux sombres Les Lieux sombres
Gillian Flynn   
L’histoire est assez intéressante surtout dans sa construction.
Gillian Flynn nous raconte une histoire poignante et en même temps touchante.
J’avais lu le livre il n’y a pas longtemps, mais j’ai eu envie de vous faire découvrir ce livre qui mérite vraiment d’être lu et connu, et d’en faire la chronique.
Le fait que ce soit une femme qui ait écrit l’histoire donne, je trouve, un plus. Il y a, je pense, une sensibilité qui nous fait nous sentir plus proche du personnage principal féminin.

On entre doucement dans l’histoire mais ce qui n’est pas habituel c’est que les meurtres se sont déroulés des années auparavant.
Du coup Gillian Flynn alterne un chapitre dont l’histoire se passe aujourd’hui et un chapitre nous expliquant ce qui s’est passé ce jour dramatique à travers divers points de vue.
J’aime beaucoup le concept, ça change vraiment d’une histoire qui commence par des meurtres.
Tous les personnages sont importants, et ne sont pas là par hasard, ça nous permet de réfléchir aux différents rôles que peuvent avoir les personnages pour la suite de l’histoire.
Les descriptions sont assez bonnes, certaines pourraient être plus approfondies et creusées mais dans l’ensemble on arrive assez facilement à entrer dans l’histoire.
Ce que j’ai trouvé un peu dommage c’est que Gillian Flynn indique précisément, parfois à la minute près ce qui s’est passé dans la journée des meurtres mais quand on revient à l’instant présent il n’y a plus ces informations.

Gillian Flynn nous met parfois dans de fausses pistes, ce qui fait que petit à petit elle va aussi casser ou effriter les solutions qu’on pourrait mettre en place concernant le meurtrier.
Dans les chapitres concernant l’histoire au présent ce qui est intéressant c’est que le personnage principal tâtonne autant que nous, on ne sait rien de plus que les quelques personnages qui l'aident à résoudre l’affaire.
Ce qui est un peu dommage par contre c’est que lorsque l’histoire est au présent Gillian Flynn ne met pas d’autres points de vue, ça aurait pourtant pu être utile de mettre par exemple celui de Lyle Wirth.

On ne connaît vraiment la solution que dans les quarante dernières pages. Et je trouve ça vraiment intéressant.
La fin est bonne, mais ce que j’ai trouvé un peu frustrant c’est que l’histoire s’arrête comme ça, j’aurais aimé en savoir plus sur les personnages.

Attention quand même, je préfère prévenir il y a quelques passages de torture et de morts sur des animaux. Personnellement je suis assez sensible à ce genre de scène (étant végétarienne et pour la protection des animaux…), donc je préfère prévenir. Mais vous pouvez ne pas les lire, ça n’a aucune importance pour l’histoire…

http://fais-moi-peur.blogspot.fr/search/label/affaire%20n%C2%B0005

par manue14
Dôme, Tome 1 Dôme, Tome 1
Stephen King   
voilà enfin depuis longtemps un "très grand" stephen King!
on y retrouve ces sujets préférés,la religion,la politique et l'armée.Il nous sert avec ce roman une histoire terrifiante,il prends plaisir à nous faire peur avec cet isolement que subissent les habitants de cette ville,il nous oblige à jouer les médecins fous et voyeurs qui observeraient ce petit monde,au microscope,en train de se battre contre une dictature abjecte et soudaine,contre l'horreur de se retrouver en cage,prisonniers de ces instincts les plus vils et les plus laids.
je tiens à remercier ce grand auteur qui a su retrouver avec Dôme son talent de compteur de l'horreur.
Dôme, Tome 2 Dôme, Tome 2
Stephen King   
Je n'ai pas voulu faire d'interruption dans ma lecture tellement j'étais à fond dans l'histoire, si bien que j'ai enchaîné avec le Tome 2 de "Dôme" aussitôt après avoir fini la lecture du Tome 1. Au fil des événements liés à l'arrivée du Dôme, les groupes commencent à se former dans la population de Chester Mill. Les bons qui sont avec Barbie d'un côté, et les mauvais qui ne voient que par le pouvoir et l'autorité et dont Jim Rennie est le leader, de l'autre. C'est d'ailleurs à cause de ses agissements sans cesse malhonnêtes et malsains que la petite ville sombre peu à peu. La résistance du clan de Barbie se met en place progressivement et cherche à trouver l'origine de ce "Dôme" qui est survenu du jour au lendemain sur cette petite ville du Maine et a emprisonné ses habitants sans explications. D'où vient ce "Dôme"? Pourquoi est-il là? Et à quoi sert-il? L'explication est assez fidèle à son auteur finalement : un peu irréelle et tirée par les cheveux mais n'enlève rien au talent d'écriture de Stephen King qui nous embarque dans une histoire que lui seul est capable d'inventer. D'ailleurs, je suis contente de n'avoir eu ces révélations qu'à la fin de l'histoire parce que si l'envie de savoir était présente, elle ne prenait pas le dessus sur l'envie de suivre les nombreuses aventures des habitants de Chester Mill. Le nombre important de personnages ne m'a pas gêné outre mesure et je n'ai pratiquement pas regardé le glossaire mis à notre disposition dans le premier Tome. J'aime assez les histoires riches en personnages. Si, de temps en temps, je me perdais dans les noms, Stephen King, spécialiste du détails, savait me guider dans cette petite population, si bien que j'arrivais assez vite à retrouver le fil de l'histoire et à suivre les péripéties de certains habitants. Le côté très pervers de la nouvelle Police locale, qui est en théorie là pour protéger les habitants suite aux événements, m'a beaucoup dérangé mais finalement pas trop surprise. On constate que le pouvoir si il est aux mains de gens malhonnêtes peut engendrer le chaos. La population ne pouvant absolument pas compter sur une aide extérieure doit faire face à une situation de crise qui, peu à peu, va se dégrader. A la fin de l'histoire, on se croirait presque en temps de guerre. Si certaines personnes se sont rapprocher pour s'entre-aider, d'autres, au contraire, se sont déchirés et entre-tués pour survivre. Stephen King ne nous épargne pas les détails. Il a su, à mon avis, recréer une situation catastrophe à l'échelle d'un petit bled de son cher Maine natal assez crédible. Son histoire m'a fasciné par sa réalité malgré les conditions irréelles, si bien j'ai eu un peu de la peine à quitter tous ses habitants qui m'étaient devenus si vite familliers, même si je ne regrette pas Jim Rennie. Ce roman en deux Tomes ou plutôt ce gros "coup de coeur" m'a redonné goût à l'auteur que j'avais délaissé pendant un certains nombres d'années. Désormais, c'est sûr, je ne laisserai pas passer autant de temps avant d'ouvrir un nouveau livre de Stephen King...

par Val88
Pretty Girls Pretty Girls
Karin Slaughter   
Voici un excellent thriller,sans besoin de rebondissements incessants, avec des phrases normales,une ponctuation normale ,de vrais chapitres et pas de fin débile à rebondissement.
Bref plus proche de la littérature que du roman de gare que sont les trois quarts des thrillers.

Tout au long de son roman, l'auteure fait monter l'angoisse de son lecteur sans jamais lui cacher la vérité sur pas mal de points, ainsi, il découvrira en même temps que Claire et Lydia, les protagonistes, toute l'étendue de l'horreur qui leur a été cachée.

C'est à la fois un thriller psychologique mais aussi un thriller violent dans tous les sens du terme. C'est un livre qui malmène son lecteur. L'auteure va aller chercher le pire qui puisse se cacher au tréfonds de l'âme de tous ses personnages jusqu'à en partager la moindre substance avec son lecteur.

La violence psychologique qui émane de ce récit va se muer peu à peu en une violence physique qui ira toujours plus loin avec des passages et des scènes on ne peut plus explicite.
Le lecteur se retrouve donc confronté à une ambiance noire au possible avec un sujet abordé de plus en plus dans les thrillers de ces dernières années. Je vous laisse la surprise.

C'est un livre qui dans les premières pages nous renverse le cœur de tristesse par deux fois pour qu'ensuite l'auteure nous mette brutalement en proie aux doutes.
L'auteur torture autant son lecteur que ses personnages : elle utilise avec aisance ses divers ressentis pour essayer de le noyer dans les méandres de cette histoire improbable. Pourtant, le lecteur à l'instar de la protagoniste, reste toujours à flot, s'accrochant comme il le peut aux diverses bouées que l'auteure lui lance.

L'auteur joue sur les deux tableaux et sur les deux points sensibles de l'être humain : l'amour et la mort. Elle mène sa partie d'une main de maître.
Il est tellement dommage de ne pas avoir eu le petit déclic déclenchant le coup de cœur pour cette lecture car c'est un très bon livre mêlant suspens, noirceur et amour finalement.

En bref, je le recommande absolument aux amateurs de thrillers.

par Henri-1
Pretty Girls (Préquel) : Cheveux Blonds, Yeux Bleus Pretty Girls (Préquel) : Cheveux Blonds, Yeux Bleus
Karin Slaughter   
Après Pretty Girls, le portrait dévoilé de l’héroïne disparue : Julia
Toute tragédie a ses racines
Chaque victime a son histoire

Une jeune fille est portée disparue. Une de plus. Toujours le même signalement: dix-neuf ans, belle, blonde, les yeux bleus. Un portrait dans lequel Julia Carroll se reconnaît.

Progressivement, l’intérêt de Julia pour le cas, et son empathie pour la victime tournent à l’obsession. Elle pressent confusément que le danger s’approche, et qu’il est même plus près d’elle que jamais…

par cm89
Amazonia Amazonia
James Rollins   
Un pur trésor! Un véritable best seller qui passe, pour moi, au même niveau qu'Harry Potter et que les "Cryptides" dans les livres que j'ai préféré. Difficile de passer à autre chose après cette super aventure au coeur de la jungle amazonienne. J'en veux encore et je pense poursuivre avec d'autres livres du même auteur. A lire absolument pour les lecteurs avides de sensations fortes!