Livres
534 289
Membres
559 526

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de Lillyie : Liste d'argent

Colocation détonante Colocation détonante
Fah Nie   
Un avis plus détaillé sur :
http://lestentatrices.net/2015/07/26/colocation-detonante-fah-nie/

En général, on choisit un livre parce que le synopsis parait intéressant ou parce qu’on connaît et apprécie l’auteur… Et puis, il y a des livres, comme « Colocation détonante » qu’on télécharge un peu au hasard, lors d’une crise de fièvre acheteuse sur Amazon…

Et là, on se dit « Boooordel ! J’ai failli passer à côté de ce bouquin ! Vois la découverte géniale ! » et on remercie le hasard d’avoir mis ce livre sous vos yeux au bon moment !

Vous l’avez compris, j’ai été emballé ! J’avais lu moins d’une quinzaine de pages que j’avais éclaté de rire plusieurs fois et que j’en parlais aux copines !

La sensualité, l’humour et la tendresse composent ce livre. Les maladresses et le caractère de merde de Speedy sont drôles et font d’elle une héroïne formidable. Le côté « connard » de Maël me fait craquer… Et même les personnages secondaires sont attachants !

En terminant ce livre, on n’a pas envie de les quitter ! On veut une suite sur les autres membres de cette bande de potes, qui nous donnera des nouvelles de Ivy et Maël !
Passion détonante Passion détonante
Fah Nie   
une suite attendue et vraiment pas déçue !!! des scènes vraiment très drôles en imaginant Ivy et ses maladresses. un excellent moment avec nos pompiers hhuuuummmm ! J'espère lire prochainement l'histoire de Théo et Lydia et par la même occasion reprendre des nouvelles de Maêl et Ivy !!!

par celine015
Bad, Tome 4 : Amour immortel Bad, Tome 4 : Amour immortel
Jay Crownover   
http://www.voluptueusementvotre.fr/2017/09/13/bad-tome-4-amour-immortel-jay-crownover/

Welcome to the Point, petite ville des États-Unis tout droit sortie de l’imaginaire de Jay Crownover où la peur et la pègre règne en maître. À sa tête ? Le plus diabolique de ses habitants : Nassir Gates dont le passé est aussi noir que l’avenir qui lui est réservé. De quoi promettre une lecture intense imprégnée de violence, de douleur, mais plus exceptionnel encore d’amour.

Lorsque j’ai découvert la saga Bad, ce qui m’a tout de suite marquée c’est la personnalité profonde de ses antihéros auxquels il est bien difficile de résister. Ici aucun prince charmant sur son cheval blanc. The point est un vivier de véritable bad boy qui ne s’assagissent pas avec le temps et ne change en rien leur comportement malgré l’arrivée de puissants sentiments. La vie est dure, les rues regorgent de malfaiteurs pour qui l’argent est au centre de tout et c’est quotidiennement qu’il faut sauver sa peau. c’est aussi simple que cela.

Sachez que ce quatrième tome peut être lu indépendamment des précédents, car Jay Crownover prend le temps d’expliquer la situation particulière dans laquelle évoluent ses protagonistes et les liens forts qui les unissent. Keelyn et Nassir ont une histoire peuplée de sombres moments, de combats, mais également d’une attirance foudroyante à laquelle ils ont énormément de mal à ne pas succomber. Pourtant, malgré l’horreur, malgré les doutes, malgré une relation courut d’avance le cœur à ses raisons que la raison ignore.

Ce qui est fascinant avec ce couple c’est la manière dont ils se tournent autour. C’est une réelle bataille sensuelle qui se joue sous nos yeux. Keelyn réveille en lui une partie d’humanité dont il n’a plus conscience depuis longtemps. Elle est son tout, sa raison de vivre et l’air qu’il respire. Nassir quant à lui a beau être un démon aux allures d’ange, il attire la jeune femme autant qu’il la terrifie. Au fil des années, il est devenu sa drogue dure, la seule personne capable de la briser au risque d’y laisser son cœur et son âme. Néanmoins, j’ai vraiment apprécié les voir se confronter, se défier et repousser leur limite avant de céder. Il aurait été bien trop facile de les laisser s’embraser dès les premières minutes, mais cela ne leur aurait pas rendu hommage.

Amour immortel est un livre qui fait écho à la triste réalité de notre monde. Après un prologue dur qui donne le ton de l’histoire, Jay a pris beaucoup de soin à retranscrire les pensées de chacun, à faire monter lentement la pression pour laisser le temps au lecteur de s’attacher à ce couple hors norme. Ce livre est une ode à la force de l’amour et à l’importance de vivre pleinement le moment présent.

Il me tarde, maintenant, de découvrir ce que cache Stark. Le geek tatoué nous réserve, j’en suis sure, quelques surprises de taille et il va être bien difficile d’attendre la sortie Vo et la traduction française. Croisons les doigts, cependant, pour l’avoir aussi rapidement que possible.
Bad, Tome 5 : Amour insaisissable Bad, Tome 5 : Amour insaisissable
Jay Crownover   
ans ce cinquième opus, nous allons faire la connaissance de Noe Lee, une jeune femme qui vit dans la rue pour fuir d’affreux monstres qui sont à sa poursuite.
En effet, le maire de The Point veut retrouver Noe pour cacher son petit secret. Il violait sa belle-fille, l’a mise enceinte, mais Noe a réussi à la sauver et à la cacher quelque part.
Noe sait qu’elle ne peut pas lutter longtemps contre le maire et ses sbires. Elle décide alors d’aller toquer à la porte de la seule personne qui peut la sauver : Snowden Stark.
Ce pirate de l’informatique qui vit dans l’ombre sait qu’il ne peut pas aider cette femme. S’il combat le maire, les démons de son passé vont ressurgir et il ne le souhaite pas. Alors il va faire la seule bonne chose pour lui : lui claquer la porte au nez.
Seulement, Noe Lee a disparu depuis plusieurs jours et Snowden va essayer de la retrouver, pour enlever cette culpabilité qui le pèse.

Un nouveau livre de Jay CROWNOVER ne se rate pas.
J’adore cet auteur qui a un univers bien particulier. Ses histoires sont addictives et intenses.

Ce récit commence en plein coeur du sujet, avec la rencontre entre Snowden et Noe, puis l’enlèvement de cette dernière.
Le décors est planté et il ne va pas être lumineux. Menaces et torture sont au programme, les hommes de l’ombre vont devoir entre en scène pour sauver la jeune femme. Elle est coriace, mais tout le monde a besoin d’aide un jour ou l’autre.
J’ai beaucoup apprécié ce début très explosif qui nous plonge avec force dans The Point. A chaque fois, j’avais oublié combien cette ville est sulfureuse et sombre. Même si elle est un refuge pour certains, elle est nocive pour d’autres. C’est un vrai personnage à part entière et je ne me lasserai jamais d’y retourner.

Le duo que forment Noe et Snowden est vraiment détonnant.
Ils sont physiquement à l’opposé l’un de l’autre, mais partagent beaucoup de choses. Un horrible passé, un engouement prononcé pour l’informatique et l’envie de rester dans l’ombre.
Tous les deux ont été marqués par leur passé, des marques qu’ils pensaient indélébiles, mais au contact de l’autre toutes leurs certitudes vont être bouleversées.
J’ai fondue devant l’évolution de ces deux personnages qui ont leurs doutes et leurs craintes.

L’intrigue concernant le maire et Noe n’est malheureusement pas sur le devant de la scène. J’avoue que parfois, on l’oublie. J’ai trouvé qu’elle n’était pas assez développée et que l’auteur se focalisait un peu trop sur la romance entre Noe et Snowden.

Par contre, j’ai trouvé que dans ce tome il y avait énormément de répétitions.
Tant dans les dialogues, que dans les pensées. Parfois nous avons des morceaux entiers qui sont écrits du point de vue de Snowden puis du point de Noe et vice-versa. Sans compter que j’ai eu l’impression de retrouver des mêmes phrases, des mêmes descriptions et des mêmes expressions déjà présentes dans les précédents tomes. Alors je me trompe peut-être, mais j’ai eu assez souvent cette impression de « déjà vu ».
Je ne me rappelle pas avoir trouvé les autres livres de Jay CROWNOVER autant répétitifs, mais dans celui-ci ça m’a sauté aux yeux. J’ai trouvé que cela alourdissait le récit et au bout d’un moment, j’ai vraiment été ennuyé par cela.

Quant à la fin, elle n’est pas surprenante.
L’histoire se termine un peu facilement à mon goût, sans difficulté ni surprise. J’ai vraiment eu l’impression pendant une grande partie de ma lecture que l’auteur a choisi des chemins plus faciles pour arriver à la conclusion. Il y avait moins de suspens, moins « d’horreurs », même si cette histoire n’est pas tendre non plus.

Par contre, j’ai vraiment hâte d’avoir le prochain opus entre les mains, récit qui se focalisera sur un couple que je suis impatiente de découvrir !


En conclusion, « Bad, tome 5 : Amour insaisissable » ne m’a pas tellement convaincue. Jay CROWNOVER est un auteur que j’adore et cette série est l’une de mes favorites. Cependant, l’intrigue est ici trop simple à résoudre, il manque ce suspens et cette ambiance noire si caractéristiques à cette série. Il y a également beaucoup de répétitions qui m’ont dérangée.
Bref, j’ai été plutôt surprise d’être aussi peu charmée par cette lecture, alors que tous les éléments étaient là pour me faire aimer cette nouvelle histoire.

( https://lectrice-lambda.blogspot.com/2019/03/bad-tome-5-amour-insaisissable-jay.html )
Felicity Atcock, Tome 1 : Les anges mordent aussi Felicity Atcock, Tome 1 : Les anges mordent aussi
Sophie Jomain   
RAFRAICHISSANT & AFFRIOLANT !

Un premier tome réussi sur les Anges et les vampires, livré sur un ton humoristique par l'héroïne.
Féli, la bonne copine sur laquelle on peut toujours compter et qui ne sait pas dire non, est entourée de Daphnée, sa collègue et amie; et c'est ensemble qu'elles se rendent à Londres pour rejoindre le rencard de Daphnée.
Mieux aurait valu que Féli se casse une jambe ce soir là, car c'est au cours de cette soirée que sa petite vie tranquille et monotone va prendre fin.
C'est un livre tout en légèreté qui nous est dévoilé, certains passages sont sexy à souhait, d'autres nous font sourire et d'autres encore piquent notre curiosité quant aux origines et facultés mystérieuses de Féli.
Un livre intéressant et sans prises de tête qui se lit d'une traite et qui me fait m'interroger sur la teneur du second tome.
Une lecture divertissante sans le moindre doute mais toutefois un peu chère.
Cela étant, je SAIS que je lirai la suite ;-).

par ccmars
Felicity Atcock, Tome 2 : Les anges ont la dent dure Felicity Atcock, Tome 2 : Les anges ont la dent dure
Sophie Jomain   
Après un premier tome époustouflant d'originalité et d'humour, voici enfin le second volume des aventures de Felicity Atcock. Notre héroïne toujours aussi végétarienne, loufoque, sujette au mauvais karma et accroc aux ennuis. Incapable de résister au chocolat et à ses amis, et c'est justement en voulant aider Greg qui fait joujou avec une femme plutôt griffue qu'elle se retrouve dans les ennuis jusqu'au bout de ses doigts de pied.

Cette fois ci ce ne sont pas des vampires qui sont pendus à ces basques mais rien de moins qu'une sorcière jalouse qui non seulement pratique la magie noire et les arts sataniques mais recommande notre chère héroïne à Satan. Entre les mauvais sorts, les poulets accrochés à sa porte, les voyages non désirés en enfer au milieu de démons libidineux et d'un prince des enfers sexy en diable mais combien dangereux, notre pauvre Felicity en perd presque sa bonne humeur et son humour dévastateur.
Ces relations tumultueuses avec Terrence l'ange le plus torride qui soit et Stan entre-deux sexy et exaspérant n'arrangeant pas vraiment ses affaires, elle se demande si une mauvaise étoile spéciale n'a pas été créée pour elle. À ceci vous ajoutez l'arrivée de Jeliel un archange amour éternel de Terrence et vous comprenez bien que cette chère mademoiselle Atcock n'est pas sortie de l'auberge pour notre plus grand plaisir à nous lectrices.

Le rythme de l'histoire est toujours aussi soutenu et déjanté, Sophie Jomain pratiquant l'humour d'une main virtuose nous concoctant par la bouche de son héroïne des répliques à mourir de rire. Je ne résiste pas à vous citer celle-ci:
" Il n'y avait pas grand chose à jeter chez Stan. Il m'avait d'ailleurs toujours fait penser à un buffet des meilleures choses à manger. Et ce là, je l'avais à portée de ma main, je n'avais qu'à me servir. Mais dans mon intérêt et quelque soit la force de mon appétit, il était indispensable que je compte les calories avant de passer à table. Stanislas était pire qu'un bloc de foie gras aux truffes noires: c'était beaucoup trop cher et ça restait sur les cuisses".

Mais l'humour caustique et des personnages hauts en couleur plein de surprises ne sont pas la seule force de ce deuxième opus, je dois dire que l'intrigue concoctée par notre auteure est elle aussi à la hauteur de mon souhait. Particulièrement complexe et bien amenée, son point culminant est grandiose et m'a prise au dépourvu, je ne l'avais pas vu venir et Felicity non plus (oui je sais c'est facile).
Ce tome c'est aussi celui des révélations, des réponses sur les questions que l'on se posait sur le passé de certains personnages, les origines de notre héroïne.

Par contre Madame Sophie Jomain j’espère bien que vous allez faire un troisième tome après l’abominable suspense que vous nous laissez sinon croyez moi il n’y a pas que vos anges qui ont la dent dure !!!


par samba
Felicity Atcock, Tome 3 : Les anges sont de mauvais poil Felicity Atcock, Tome 3 : Les anges sont de mauvais poil
Sophie Jomain   
Team Stan !!!! J'espère qu'il sera[spoiler] le papounet [/spoiler]XD J'ai trop envie de voir sa tête ^^

Septembre c'est encore loin...
Felicity Atcock, Tome 4 : Les anges sont sans merci Felicity Atcock, Tome 4 : Les anges sont sans merci
Sophie Jomain   
Une bonne suite.
Pour une fois j'ai aimé le personnage de Terrence, il m'a vraiment touché.
Par contre Felicity et ses faux airs de "sainte nitouche", m'a parfois agacé.
L'histoire est bien menée. J'ai aimé connaitre le père de Felicity.
Et Stan... égale à lui même. On découvre plus son côté sombre et je dois dire qu'il nous réserve encore de grandes surprises.

par Adèle
Felicity Atcock, Tome 5 : Les anges battent la campagne Felicity Atcock, Tome 5 : Les anges battent la campagne
Sophie Jomain   
J’ai tout simplement adoré voir ce tome prendre forme avec ses défauts gommés petit à petit sous la magnifique plume de Sophie. Je n’ai jamais autant ris, pleuré et marronné que dans ce tome-ci. J’ai quand même mis dix bonnes minutes à me remettre de la fin… Fin que je connaissais déjà !
Je vous mets le message que j’ai envoyé à Mme Jomain après avoir lu un passage : « putain de bordel de merde, j'ai besoin de prendre l'air et surtout de refaire mon maquillage, j'ai du mal à m'en remettre :o » Ouais, j’ai souffert moi aussi lol.
Alors oui, j’ai sûrement été chiante et parfois très tatillonne mais qu’est ce que j’ai aimé !

Bon, maintenant, il faudrait peut être que je rentre un peu dans les détails non ? A quoi devez-vous vous attendre dans ce tome ?
Tout d’abord, il faut dire que ce tome renoue avec l’humour, après un tome plutôt sombre, ici place à la légèreté, aux répliques cinglantes et tordantes de mon entre-deux d’amour et de notre Feli chérie. C’est un festival plutôt cocasse et surtout à mourir de rire mais ce n’est pas tout, nous avons aussi le droit à de la tendresse et de la sensualité qui rendra toutes choses les fans de Stan et de Terrence. Phil sera lui aussi de la partie et sa loyauté et son amitié envers Feli ne seront plus mises en doute mais qui a dit que Phil ne désirait que de l’amitié ? Pour le coup, je suis d’accord avec Daphné, je n’aime pas le chien :D. L’élément surprise dans ce cinquième opus est Margaret qui se découvre un peu plus ici et pas forcément comme on s’y attendrait, fidèle à elle-même, elle nous montrera un nouveau visage, de quoi décontenancer Feli et nous lecteur qui avions un avis très arrêté sur la tante un peu cinglée.
La descente aux enfers de Feli sera elle aussi riche en détails et en émotions mais cette fin, putain de bordel de merde, je pense qu’elle en laissera plus d’un sur le cul, et une fois remis du choc, vient les larmes et le « non mais POURQUOIIIIIIIIIIIIIIIIIII » J’ai envie de vous dire « PARCEQUEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE » mais pas sûre que vous apprécierez lol.

Ce tome est pour moi l’un des tomes les plus aboutis de cette saga, on avance (c’est déjà l’avant dernier bouhouhouhou) crescendo dans les émotions et les surprises, nous demandant comment vat-on faire pour attendre le tome 6 ?
Sur ces belles paroles, je vous laisse lire ce tome, en espérant que vous prendrez autant plaisir que moi avec lui !


Felicity Atcock, Tome 3 ½ : Les anges ont la mort aux trousses Felicity Atcock, Tome 3 ½ : Les anges ont la mort aux trousses
Sophie Jomain    Maxime Gillio   
ATTENTION : Les anges ont la mort aux trousses n'est PAS le tome 6 de Felicity Atcock...

C'est un crossover avec "Manhattan Carnage" d'Orcus Morrigan.

L'histoire se situe entre le tome 2 et le tome 3

par DimkaGirl

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode