Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Liloounette : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
La grammaire est une chanson douce La grammaire est une chanson douce
Erik Orsenna   
Un merveilleux conte sur un sujet qui pourrait au premier abord en rebuter plus un : la grammaire. Et pourtant, Erik Orsenna arrive à nous écrire une histoire pleine d'humour, de poésie et surtout de pédagogie car c'est d'une très belle façon qu'il parvient à expliquer les règles et la joliesse des mots, la façon dont ils s'assemblent, dont ils se combinent pour créer des phrases et des mondes.
Une jolie découverte, et surtout très accessible à tous, pour tout âge.

par x-Key
Le Symbole perdu Le Symbole perdu
Dan Brown   
// Après lecture des commentaires du dessous //

C'est vrai qu'il ne faut pas lire les livres de Dan Brown pour changer de scénario.
Il faut le savoir c'est tout. C'est toujours le même schémas : un ami l'appelle, c'est urgent, lui seul peut résoudre le mystère. Ensuite il y va, découvre une fille, à eux deux ils vont suivre le chemin. Enfin, le mystère se résout, accessoirement il couche avec la fille.

C'est vrai que c'est la même chose, ce qui change, c'est le contexte. L'histoire sur les francs maçon m'a plut parce que je l'ai lu dans l'optique d'apprendre des choses sur les francs maçons sans ouvrir une encyclopédie longue et ennuyeuse !

Dans cette optique là, j'ai donc bien aimé ce livre =].


par Gomette
La Révolte des accents La Révolte des accents
Erik Orsenna   
J'ai trouvé que le tmoe trois était un peu bien, on a du mal à accrocher au début mais ensuite ça va mieux et l'histoire redevient comme les livres précédents : géniale !

par lovebook
Les Chevaliers du Subjonctif Les Chevaliers du Subjonctif
Erik Orsenna   
Une nouvelle plongée dans cette île incroyable où règne la grammaire. Un joli petit livre, bien écrit.

par peatchy
L'écriture journalistique L'écriture journalistique
Jacques Mouriquand   
Alors que le public dispose de moins en
moins de temps pour assimiler une information
et que le journalisme s'exerce
sur des supports sans cesse plus variés,
quelles sont les règles de base pour se
faire comprendre ? L'écriture journalistique,
bien qu'elle soit souvent l'objet
de critiques, est une grammaire très exigeante.
Elle est la charpente des échanges
entre professionnels.

Cet ouvrage donne l'ensemble des repères
qui permettent d'écrire correctement
pour la presse, la télévision, la radio ou
encore les nouveaux médias. Il analyse
aussi les courants qui traversent l'expression
journalistique.

Sommaire:

Chapitre premier. - L'efficacité en écriture.
Une clientèle à satisfaire.
Une notion de rentabilité.
Le mélange des écritures.
Ce que gratuité implique.

Chapitre II. - L'écriture dans un cadre.
Le temps du ciblage.
La photographie maîtresse du jeu.
Une pratique journalistique de plus en plus collective.
Le poids de la communication.

Chapitre III. - La construction.
La détermination de l'information.
L'éclairage.
Un seul éclairage.
Le plan.

Chapitre IV. - La gamme des genres journalistiques.
Le journalisme assis.
Le journalisme de terrain.
Le bon usage des genres journalistiques.

Chapitre V. - Dire avec des mots Les langues françaises Les éléments permanents Les outils de l'écriture journalistique Chapitre VI. - L'habillage des articles Le premier niveau de lecture Le deuxième temps de la lecture La couleur La lecture de fond Chapitre VII. - Les grandes règles de l'écriture audiovisuelle Des moyens plus limités Le rôle des témoins Le découpage Bibliographie

par Mono9000
Stupeur et tremblements Stupeur et tremblements
Amélie Nothomb   
difficile de juger. Avec Nothomb on ne sait jamais sur quel pied danser parfois c'est génial d'autre fois sans intérêt et en ce qui concerne ce livre je trouve que ce n'est pas le meilleur malgré une certaine popularité

par Alienor
La Fille du train La Fille du train
Paula Hawkins   
Dès que j'ai vu ce livre, j'ai fait une fixette dessus. Après deux mois d'attente, j'ai enfin pu le récupérer à la bibliothèque et le lire. Au final, mon impatience m'aura vaincue, je pense que j'attendais beaucoup trop de ce roman. J'ai été très déçue.

Les chapitres sont découpés en journées et concernent principalement soit Rachel, soit Megan mais, pas à la même époque. Du coup, je m'y suis parfois perdue. J'ai trouvé l'écriture de Paula Hawkins assez pauvre et le livre plutôt lent. J'ai eu beaucoup de mal à entrer dans l'histoire et, si je n'avais pas eu 10h de train en deux jours, je l'aurais probablement laissé tomber.

J'ai trouvé la psychologie des personnages plutôt bâclée et le personnage de Rachel n'est qu'un cliché pur et dur autour de l'alcoolisme. Pour moi, il y avait beaucoup plus à faire, là cela perd réellement de son intérêt.

Pour ce qui est du suspense... pour moi, il ne fut pas au rendez-vous du tout. L'intérêt de l'intrigue met trop de temps à se mettre en place et la résolution de l'histoire est plus qu'attendue. Le retournement de situation ne fut donc pas une surprise mais en plus, je l'ai trouvé très mal mené et beaucoup trop rapide. À la fin, au moment qui est probablement le plus important à ce niveau là, la psychologie des personnages n'est même plus abordée.

En conclusion, vous l'aurez compris, pour moi, ce thriller est une énorme déception. Je cherche encore des points positifs sans les trouver. Il n'est pas foncièrement mauvais non plus mais, simplement, il ne présente aucun intérêt.

par dadotiste
Au bonheur des fautes (confessions d'une dompteuse de mots) Au bonheur des fautes (confessions d'une dompteuse de mots)
Muriel Gilbert   
Son père est ingénieur, sa mère institutrice et elle, Muriel Gilbert, exerce le beau métier de correctrice pour la presse et l’édition. Si vous lui demandez quelle est sa propre définition du correcteur, elle vous dira : « Dans les pages qui suivent, vous découvrirez un être attachant et pénible, maniaque et fantaisiste, érudit et roublard, chien truffier en quête de fautes, femme de ménage astiqueuse de vocabulaire et médecin spécialiste des accords désaccordés : le correcteur – et surtout sa version féminine, devenue largement majoritaire, la correctrice. »
Ces quelques lignes auront suffi pour me mettre en appétit et poursuivre ma lecture jusqu’à la dernière page.

Il ne s’agit pas d’un livre uniquement centré sur les fautes d’orthographe bien qu’il en soit question évidemment, mais d’un livre sur le métier de correcteur. L’auteur s’attache à présenter un métier qui est peut-être un voie de disparition et dresse, avec humour et lucidité, le portrait de celui qui l’exerce. Tout en nous racontant des anecdotes personnelles, elle nous présente son métier, ses difficultés, les responsabilités du correcteur, chaque anecdote étant prétexte à une définition, un éclaircissement, l’explication d’un mot, son orthographe, son origine, les règles de grammaire, les signes de ponctuation, etc.
Rien ne doit échapper au correcteur, ni les fautes d’orthographe ni les concordances de temps, les expressions à ne pas confondre, les erreurs glissées dans des textes publiés dans la presse, les inexactitudes (pas seulement orthographiques), l’origine de certaines expressions... Il s’agit de traquer la moindre faute, la moindre erreur.
Il arrive à tout le monde de commettre des erreurs, de faire des fautes, même à Pivot, même aux journalistes et aux auteurs et même aux correcteurs, et à toutes celles et tous ceux qui pensent maîtriser le français, je vous dis non et moi non plus. On apprend chaque jour, on oublie pour réapprendre, on ne maîtrise pas tout, encore moins l’orthographe, la conjugaison, la syntaxe, la typographie…

J’ai trouvé le livre très intéressant. L’auteur nous promène dans les coulisses de la correction et de l’édition. J’ai souri en lisant l’analyse pertinente de l’attitude du correcteur qui, avide, se réjouit et se félicite chaque fois qu’il met le doigt sur une faute d’orthographe et qui trop content de lui, prend le risque de se déconcentrer et laisser filer les suivantes.
J’ai apprécié l’humour dont l’auteur a parfumé ses pages. C’est un livre anecdotique et disons-le biographique, un livre qui, et pourquoi pas, est aussi un petit hommage à tous ceux qui font des fautes, parce que sans eux, sans nous, le métier de correcteur se porterait bien mal…

par SuperNova
La musique de A à Z : Chanson française, pop, rock, classique, jazz La musique de A à Z : Chanson française, pop, rock, classique, jazz
Françoise Kinot   
Pour la première fois réunis en un seul volume, les grands noms de la musique classique, les compositeurs et interprètes connus et moins connus de la chanson francophone, les chanteurs et groupes majeurs du rock et du jazz. Ce petit guide vous invite à découvrir des musiques que vous ne connaissiez peut-être pas, définit aussi, en termes simples, des genres, des tendances, des mots nouveaux qui vous intriguent. Curieux de tout, amateurs de musique tout simplement, qu'elle soit classique ou moderne, cet ouvrage vous est destiné.

Propagandes silencieuses : masses, télévision, cinéma Propagandes silencieuses : masses, télévision, cinéma
Ignacio Ramonet   
J'ai aimé ce livre, il m'a été très important pour ma thèse sur le rôle de la société sur notre comportement. Ce livre explique très bien le pouvoir des médias sur l'homme afin de mieux servir la consommation de masse et une manipulation dissimulée.Vraiment très bien écrit qui nous plonge desuite dans la lecture grâce les faits historiques, et les exemples de sur-consommations (cinéma, coca, pub...) Ignacio Ramonet nous fait prendre conscience du rôle de mouton que l'on a malgrè tout.
Dans le même genre je conseille le film des Hommes d'influence...

par Lilinie