Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de LilyRause : Liste de bronze

retour à l'index de la bibliothèque
L'Étrange Histoire de Benjamin Button L'Étrange Histoire de Benjamin Button
Francis Scott Fitzgerald   
En voyant l'épaisseur du livre, je me suis dis que le film n'était surement pas fidèle à la nouvelle. Cependant, je ne m'attendais pas à ce qu'autant de détails aient été rajoutés dans le film. La nouvelle m'a plutôt déçue je dois dire. J'aime beaucoup l'idée de départ, mais je trouve que sur une cinquantaine de pages, elle ne fait qu'être travaillée en surface.

Dans l'édition que j'ai lu, il y avait aussi la nouvelle " Un diamant gros comme le Ritz". Par contre, celle-ci est une nouvelle plutôt sympa. Les descriptions sont très riches en détails et l'histoire en elle même est joliment écrite.


par x-Key
N'oublier jamais N'oublier jamais
Michel Bussi   
Vous cherchez un thriller plein de rebondissements et bien écrit ?
Vous venez de le trouver. Ce livre est vraiment déroutant et addictif. On suit ce récit et on est pris dans une intrigue magnifique. Je recommande.

par LilyRause
La Faute de l'abbé Mouret La Faute de l'abbé Mouret
Émile Zola   
Sublime.
J'ai lu quelques Zola à ce jour, et je classe celui ci parmi les meilleurs. Je l'ai trouvé très immersif, avec une naïveté profonde qui m'a personnellement touché.
Son écriture est toujours soigné, parfaite, imagé et quelque fois même poétique.
Comme à chaque roman, des passages sont certes trop longs, mais cela permet de mieux rentrer dans le personnage. J'ai apprécié le changement de comportement, de lieu, il nous fait bien transparaitre la nature fraiche et chaleureuse, face à la froideur de l'architecture, ce qui est donc en parallèle avec la nature humaine dans ce roman.

Je le conseille vraiment.

par FlW-Lucas
La Poursuite du bonheur La Poursuite du bonheur
Michel Houellebecq   
Une pensée agitée comme un billard électronique. C'est très fatiguant à lire.
La trame entrecroisée des deux demi-frères...pourquoi pas. Mais...trop de pessimisme, d'outrance. Cependant c'est un petit fascicule essentiel pour apprécier l'auteur. Le poète est un suicidé vivant. Il n'a pas vraiment le choix puisque mort il ne pourrai plus écrire. Donc il souffre et il nous communique ses émotions. Houellebecq a un langage simple et efficace. Avec lui on comprend tout.

par Duvallier
Femmes de dictateur, Tome 1 Femmes de dictateur, Tome 1
Diane Ducret   
Je n'ai pas acheté ce livre, c'est ma mère qui l'a fait. Le titre m'a intrigué et je me suis lancée.
J'ai trouvé ça interessant de connaître l'histoire de ses femmes (femmes officielles et maitresses) qui aimaient des monstres, ces "hommes" qui dans la plupart des cas se fichaient d'elles, les laissant mourir, les renvoyant, les enfermant, etc... De plus avant de lire ce livre, je ne me doutais pas que ces hommes violents et cruels (et plutôt moches à voir mes manuels d'histoire) avaient pu suciter de telles passions chez des femmes du peuple (qui auraient pu offrir leur âme pour apercevoir ces "hommes"). Certains recevaient des milliers ou millions de déclarations enflammées !
C'était assez dérangeant de découvrir ça (car comment peut on aimer de tels "hommes" ? et beaucoup d'entre elles savaient ce qu'ils faisaient!) mais également intéressant.
La Fortune des Rougon La Fortune des Rougon
Émile Zola   
Je dois avouer que je ne comprends pas du tout pourquoi la quasi-totalité des profs de français font lire à leurs élèves "Germinal" ou "L'Assommoir" plutôt que "La Fortune des Rougon". Je trouve ça complètement idiot, car, à mon sens, il est extrêmement dur de comprendre certains leitmotivs de la saga si on ne commence pas par le début. Je pense tout particulièrement au concept d'hérédité. Quand on est balancé sans explication dans le 10ième tome de la saga, et qu'on nous explique que le personnage X est alcoolique parce que le frère du cousin par alliance de son oncle l'était, ça n'a strictement aucun sens. Et je caricature à peine...
Alors qu'il suffirait de lire "La Fortune des Rougon" pour que les choses soient claires comme de l'eau de roche. Ce livre pose magnifiquement les bases de cette immense saga. Il prend vraiment le temps de nous présenter toutes les branches de cette famille, tous les vices qu'on y trouve et qui se répéterons inlassablement générations après générations. Je pense vraiment que c'est LE roman incontournable pour comprendre et apprécier cette œuvre.

Au niveau de l'intrigue en elle-même, on s'accordera surement tous pour dire que ce n'est pas l'aventure la plus mémorable que nous ait proposé Zola. Mais je l'aime beaucoup tout de même, principalement pour son très bon encrage historique et politique. Légitimistes, orléanistes, bonapartistes ou républicains, on fait bien ressentir les mentalités et problématiques de cette époque si particulière qu'est le tout début du Second Empire. Tantôt tourné vers les manipulations politiques, tantôt proposant une ambiance plus guerrière, on comprend déjà en filigrane les opinions politiques de Zola. Malgré des personnages principaux plutôt bonapartistes, on ressent sans mal son amour de la République, notamment grâce au personnage de Silvère.
En parlant de Silvère, il forme avec Miette un duo vraiment très attendrissant. On les voit peu, mais ils sont un peu la lumière au bout du tunnel dans ce livre, la petite pause douceur dans un univers très dur, et je trouve ça très agréable. Et c'est d'autant plus appréciable que ce n'est pas forcément le genre de personnage le plus courant chez Zola, donc quand il y en a un, on s'y attache beaucoup. [spoiler]Et c'est aussi ça qui rend leurs morts si touchantes, je pense.[/spoiler]

Pour finir, le style d'écriture. Alors bon, je sais que beaucoup de gens détestent le style de Zola, mais moi je m'éclate vraiment avec ses romans. C'est sûr qu'il a des descriptions à rallonge qui peuvent au premier coup d'œil sembler complètement indigestes. Mais si on prend vraiment le temps de les lires avec attention, d'en apprécier chaque mot, on se rend compte du travail d'orfèvre de l'auteur. C'est des descriptions longues mais pas lourdes. Ce n'est pas du tout du blabla pour remplir des pages, chaque chose à son importance, et l'ensemble est capable de provoquer de nombreuses émotions et images, au moins tout autant que les phases d'action. Bref, c'est le genre d'auteur qui arrive à me captiver alors qu'il passe 20 pages à me décrire l'ancien cimetière d'une ville imaginaire. Autant dire que l'ennuie et les longueurs que certains regrettent, je ne les ressens mais alors absolument pas.
Mon Bataclan - Vivre encore Mon Bataclan - Vivre encore
Fred Dewilde   
Mon Bataclan n'est ni un roman ni une bd. Il s'agit plutôt d'un album.
Un album qui en seulement 15 planches et quelques illustrations vous bouleversent et vous touchent .

Ce livre se compose de deux parties.
La première est graphique, 15 planches racontant une soirée qui commence de façon plutôt banale pour un amateur de rock.
Une petite bière au bar en attendant le début du concert d'un groupe qui nous électrise.
Puis le concert commence, la foule s'amuse, chante et danse et là un bruit retentit.
Ça ressemble aux bruits de pétards mais en fait de pétards ce sont des balles qui fusent.
L'horreur commence.

L'auteur ,Fred Dewilde, nous raconte ce qu'il a vécu dans la fosse ce soir du 13 novembre 2015.
La peur , le choc des événements, l'indicible et surtout l'envie féroce de survivre quitte à faire le mort,allongé dans le sang d'un autre.

Les dessins de Fred Dewilde sont forts, puissants tout en ne montrant pas la violence de manière directe.
Ici, point de sang, de déluge de macabre.
L'auteur se focalise sur lui et Élisa, une jeune femme blessée, qui s'est retrouvée allongée près de lui.
Ensemble, ils se donnent l an force et le courage de tenir.

J'ai beaucoup aimé la pudeur dont a fait preuve Fred Dewilde. Ses dessins ne sont ni voyeurs ni impudiques, ils témoignent juste des faits et de son ressenti.

La deuxième partie nommée Vivre encore, raconte l'après Bataclan.
Fred Dewilde nous raconte sa difficile reconstruction.
Bien qu'il n'est pas été blessé physiquement, il est traumatisé par ce qu'il s'est passé.
Une partie de ses souvenirs de la soirée ont disparus, son cerveau a occulté certains événements macabres. Mais malgré cela il a des réminiscences qui surviennent parfois à l'écoute d'un bruit.

Malgré ce qu'il a vécu, à aucun moment l'auteur ne s'apitoie sur lui même.
Il a envie d'aller de l'avant et petit à petit il retrouve ses repères même si certains événements dramatiques (comme l'attentat de Bruxelles) viennent raviver ses plaies.

Ce livre fait partie de ceux qui ne laissent pas indifférent.
C'est une décharge émotionnelle. On a tous été marqués par ce qu'il s'est passé le 13 novembre 2015 et ce livre a une répercussion particulière à l'approche de l'anniversaire de cette soirée tragique.

Je suis particulièrement émue quand je lis ce genre de livre car étant une fan de musique, j'aurai très bien pu me trouver dans cette salle. Certains de mes groupes fétiches se sont produits dans cette salle , le destin a fait que ce soir là aucun de mes amis ne s'y trouvait heureusement. Mais des amis ont eux perdus des personnes chères à leur coeur dans cette salle de concert.

Presque un an après, l'incompréhension est toujours là. Pourquoi s'attaquer à des gens innocents qui s'amusent.
On ne peut pas comprendre ce qu'il se passe dans la tête de ces hommes ,ces barbares qui ont brisés de nombreuses vies. Ils n'ont aucune pitié, ils sont déjà morts à l'intérieur. L'auteur à d'ailleurs choisi de les représenter sous
la forme de squelettes.
Ils n'ont pas de visages car ils n'ont plus d'humanité.

Derrière le côté dramatique de ce livre, on ressent surtout l'envie de vivre de Fred Dewilde.
Son retour à une vie normale est long mais l'on sent en lui la force de continuer.
Un mariage d'amour Un mariage d'amour
Françoise Bourdin   
Première lecture de Françoise BOURDIN, un pur plaisir à lire... très addictif, je me suis attachée aux différents personnages... je le conseille vivement!!!

par ticcam
1902 1902
Fabienne Lejambe   
Une très bonne lecture. L' auteur nous livre dès le début la playlist avec laquelle elle a écrit ce livre. Les histoires ont chacune un lien. Le style de l'auteur est vraiment bien. J'ai aimé et été surprise par chaque fin. J'ai beaucoup aimé les deux premières histoires. La troisième est moins dans mon style parce qu'il y a plus de surnaturel. J'aurais aimé que les histoires soient plus développées mais j'étais tenue en haleine. Si vous aimez les films d'horreurs ou les thrillers, je vous le conseille vivement.

par LilyRause
De la constance du sage De la constance du sage
Sénèque   
Dans les quatre traités ici rassemblés, Sénèque prêche la recherche de la sagesse contre les plaisirs de l'épicurisme. Sous la forme de dialogues, l'auteur guide ainsi son interlocuteur sur le chemin de la vertu.

par Bbey
  • aller en page :
  • 1
  • 2