Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de lilywor : Je suis en train de lire

retour à l'index de la bibliothèque
Le deuxième sexe, tome 1 Le deuxième sexe, tome 1
Simone De Beauvoir   
C'était une lecture que je tenais à faire depuis que je me suis familiarisé (et convaincu) à la pensée féministe durant la fin de mon lycée. Les propos éloquents d'un de mes profs de fac auront suffit à me faire franchir le pas et je me suis attaqué à la lecture il y a un mois de ça.
Et bien, pour tout dire, je regrette de ne pas avoir lu ce livre avant d'être intéressée par la pensée féministe. Œuvre très importante, certes, mais rédigée en 1949, si bien que tout au long de ma lecture je pestait "oui, ça je connais, c'est la base, pas la peine de passer 20 pages à l'expliquer, tout le monde le sait". Pour un esprit qui ne connaitrait pas un minimum ce genre de pensé ce livre peut être intéressant, mais pour les autres ce sera surtout... très lent, long, et un peu chiant.
Pas que le propos soit inintéressant, au contraire, mais bien que je trouve décidément que ce livre s'étale trop en longueur et que la plume de Simone De Beauvoir a quelque chose d’assommant.
Ajoutez à ça une troisième partie sur les mythes qui m'a profondément ennuyé (même s'il m'a aidé à poser des mots sur pourquoi je n'aimais pas le recueil Les Mains Libres qu'on a du traité pour le bac ; je l'ai lu en une journée en me faisant violence pour en avoir finit, mais ça doit être parce que j'ai des cours de mythologie à la fac depuis le début de l'année) et franchement je n'aurais pas le courage de lire le second tome de cet essai.
Intéressant, oui, mais à une époque où la pensée féministe est représenté à d'autres endroit de manière plus concise et efficace, lire cet essais était plus un acquis de conscience qu'autre chose, donc un peu hypocrite dans le sens où ce sont ceux qui en ont le moins besoin qui lisent ce genre de bouquins ^^’
Bref, il n'empêche qu'il y a des sujets qui m'ont vraiment vraiment intéressée, notamment les chapitres traitants de la production et de la place de la femme dans le travail (et que pour le coup j'avais trop rarement lu ailleurs sur le net ou dans des cours) et que cet essais est tout de même un sacré pavé dans la mare des débuts du féminisme :)
Une bonne lecture, un peu inutile pour moi, mais bonne.
J’ai par contre été jeté un coup d’œil à la page Wikipédia du Deuxième Sexe et, la trouvant de très bonne qualité (résumant très bien le premier tome sans perdre la construction solide des arguments) je pense que je vais lire la page du second tome afin de m’économiser trois journées de lecture peu utiles…
Les Travaux d'Apollon, Tome 2 : La Prophétie des ténèbres Les Travaux d'Apollon, Tome 2 : La Prophétie des ténèbres
Rick Riordan   
Étant donnée ma totale admiration et dévotion pour Rick Riordan, mon avis ne pourra PAS être objectif! Mais je l'aime tellement cet auteur, il pourrait faire un livre constitué entièrement de pages blanches que je me débrouillerai quand même pour le mettre dans ma liste de diamant.
Pour en revenir au deuxième tome de cette saga, il est comme le premier, tout ce que j'aime: tragédie, humour, rebondissement, LEO VALDEZ... Apollo lui aussi est juste parfait. Le point de vue d'un dieu piégé dans un corps de mortel est vraiment intéressant: Tout en gardant son côté un peu arrogant de dieu du soleil à mourir de rire, il apprend également à connaître les différentes émotions et les sentiments que ressentent les mortels. [spoiler]Comme le sens du sacrifice ou l'inquiétude de perdre ceux qu'il aime. [/spoiler]
Au-delà de la relation «demi-god master» qui unissent Meg et Apollo, on découvre au fil du livre un fort lien d'amitié qui leur permettent à tous les deux de survivre.
On fait également la rencontre de pleins d'autres personnages, des nouveaux méchants et des nouveaux gentils comme à chaque livre et qui ont tous leur propre personnalité.
Et bien sur le clou du spectacle, [spoiler]LE RETOUR DE GROVER QUOI!
JE POUVAIS PAS ATTENDRE MIEUX COMME FINALE! Ça me donne encore plus envie de lire la suite. [/spoiler]
Tous les fans de Percy Jackson, n'hésitez plus à dévorer ce bouquin, vous y retrouverez tout ce que vous aimez!

par fanny97
Mémoires d'une jeune fille rangée Mémoires d'une jeune fille rangée
Simone De Beauvoir   
C'est un livre qui m'a accompagné toute mon adolescence. C'est la première fois que j'ai eu l'impression qu'on me parlait à moi et rien qu'à moi. J'ai lu quasiment par la suite tous les livres de Simone de Beauvoir. Quand je les relis parfois, je retrouve des façons de penser que je croyais uniquement miennes mais en fait, c'est ELLE qui m'a inspirée et façonnée mon esprit. La liberté, l'indépendance des femmes, les doutes, les erreurs, l'amour, être soi aussi et s'accepter.

par chantwal
H2G2, tome 1 : Le Guide du voyageur galactique H2G2, tome 1 : Le Guide du voyageur galactique
Douglas Adams   
Il est inutile de rechercher un quelconque double sens à ce roman, son objet étant uniquement le délire, l’humour décalé et le surréalisme façon Monty Python. On y apprend par exemple que l’objet essentiel pour le routard galactique est la serviette de bain, que la Terre était dirigée par les souris, et que la réponse à la question fondamentale de la Vie, de l’Univers et du Reste est quarante-deux, mais qu’il reste à déterminer la question elle-même…
Dès lors il y a deux possibilités pour tout lecteur de ce roman. Soit il est totalement hermétique à ce type d’humour et il s’ennuiera profondément, soit il y adhère complètement et passera un excellent moment.
La Porte des enfers La Porte des enfers
Laurent Gaudé   
Sous ce titre évocateur, j'ai découvert un récit fantastique, étrange, tragique, qui me rappelle l'ouvrage "Dans le Soleil des Scorta" et qu'il dédie à ses morts dont la fréquentation a fait de lui ce qu'il est. Chose dont j'ai tout à fait conscience depuis quelques temps. Car dans notre société rationaliste, on oublie que tout se superpose, se chevauche entre le monde des morts et le monde des vivants. Les anciens le savaient. Il n'y a peut être pas de frontières. Comme à mon habitude, je ne divulguerais rien de l'histoire. C'est un superbe roman, original et trés cultivé, un refus de la mort trés symbolique, une ode à l'amour, une méditation sur la vie, une expression des angoisses, des interrogations au mystère.
Oui, j'adore l'écriture sensible de Laurent Gaudé.
Gargantua Gargantua
François Rabelais   
Un livre assez spécial, pas du tout ce à quoi je m'attendais. Heureusement par contre que j'ai lu la version traduite en "français moderne" parce qu'en voyant celle d'époque, je n'y comprends pas grand-chose. Toujours est-il que si certaines scènes sont drôles, je me demande vraiment comment un livre du même genre serait accueilli de nos jours... Ça n'est pas vraiment ce que j'appelle un roman, même si l'époque où il a été écrit est bien différente de la nôtre, ça n'est pas mon livre préféré. Pourtant, ça n'était pas non plus désagréable à lire. Je le qualifierais juste de surprenant.
Minority Monsters! Minority Monsters!
Tab Kimpton   
C'était un comic chouette et mignon qui explique plutôt bien et de manière fun la communauté LGBT+ et ses différents labels, mais qui s'adresse clairement à des néophytes.

Les dessins sont chouettes, les créatures très cools, et ça dégage une ambiance positive, drôle et légère que j'ai beaucoup aimé. En revanche, sur plusieurs sujets, ça reste très vague et pas assez approfondis, des trucs qui, je trouve, auraient pu facilement être plus clairs ou plus inclusifs encore.

Et puis, il y a une définition ou deux avec lesquelles je ne suis pas d'accord (la bisexualité, tu peux être bi et ne pas être attiré par ton propre genre, et c'est pas dit dans le bouquin mais bref) et quelques formulations maladroites (insinuant que l'amour romantique est plus important que le platonique, ce qui est pas cool pour les personnes aromantiques).

Ça reste cool et franchement, c'est à faire lire aux gens qui s'y connaissent pas ou peu pour découvrir les choses sous un jour simple et assez ludique, avec le côté fantasy en plus, mais c'est pas forcément complet sur certains points et c'est dommage (tellement plus à dire sur les pronoms !)

Bref, c'est beaucoup en demander à un simple comic d'être parfait, mais je pense que ça a une bonne valeur éducative, et puis ça se lit vite et c'est plutôt mignon quand même !

par Rid-kaat
The Sun and Her Flowers The Sun and Her Flowers
Rupi Kaur   
Un très bon recueil de poésie! Le style de Kaur est très intime et permet de nous identifier à ses poèmes. Les thèmes abordés sont très intéressant et profond. The sun and her flowers est un livre à déguster lentement pour mieux l'apprécier.

par Jenifael_
Children of Blood and Bone Children of Blood and Bone
Tomi Adeyemi   
3/5

Lire ma review : https://www.wilkymay.com/article/livres/494/chronique/children-of-blood-and-bone-legacy-of-orisha-1-de-tomi-adeyemi

"We are all children of blood and bone"

Je suis superficielle au point d’être attirée par les livres qui sont au sommet de la hype. Et Children of Blood and Bone est définitivement la sortie la plus populaire du moment. Il fallait donc que je le lise. Obviously.

Mais j’avoue que ce n’est pas la seule raison. La couverture et le résumé m’ont également donné très très envie.

• La couverture est juste SUBLIME. Les cheveux et les yeux clairs combinés avec une peau foncée, c’est vraiment ce que je trouve de plus beau.

• Le résumé est alléchant : dans un univers inspiré de l’Afrique de l’Ouest, Zélie est chargée de faire revenir la magie qui a complètement disparu il y a plus de dix ans. Depuis ce jour, le peuple des maji est persécuté par le roi qui ne cesse d’exprimer sa haine envers eux. C’est avec l’aide de son frère et d’une princesse en fuite que Zélie va se mettre en route pour accomplir sa destinée. Mais à ses trousses, nous avons la garde royale menée par l’impitoyable Prince Inan qui va tout faire pour empêcher le retour de la magie…

L’univers est ce qui m’a le plus plu. C’est la première fois que je lis un livre de fantasy inspiré de l’Afrique et honnêtement, j’ai très envie d’en lire davantage. DONNEZ-MOI DES LIVRES INSPIRÉS DE CETTE MAGNIFIQUE CULTURE ET DE CES PAYSAGES INCROYABLES.

La plume de l’auteure est magnifique et addictive, pas de regret de ce côté-là. J’ai été happée dès les premiers pages du livre. D’ailleurs, en lisant les premiers chapitres, j’étais convaincue que ce livre allait être un véritable coup de cœur. Imaginez ma déception quand je me suis rendue compte que ce livre tombait en réalité dans la catégorie “comme-tous-les-autres-YA-que-j’ai-déjà-lus”.

Oui, parce qu’au final, Children of Blood and Bone ne m’a pas complètement renversée. Je suis restée sur ma faim. Beaucoup de potentiel qui n’a pas été exploité comme je l’aurais aimé. Quel dommage.

"If they burn our homes— I burn theirs, too. "

C’est au niveau des personnages que ça coince. Ils manquaient de complexité, de profondeur. J’ai bien aimé l’idée de leur personnage, du rôle qu’ils avaient à tenir, de leur personnalité (Zélie, une fille forte qui a vu sa mère mourir sous ses yeux, Amari, une princesse en fuite qui se rebelle contre son père, Inan, un prince rongé par ses propres démons….) mais pas l’exécution. Au final, je ne me suis pas assez attachée aux personnages.

• Zélie. Ma préférée. Badass, forte, déterminée… mais noyée par les autres points de vue (ce livre alterne trois points de vue différents). Elle reste au final assez banale par rapport à toutes les héroïnes fortes que l’on retrouve dans les livres de YA alors qu’elle aurait pu être tellement, tellement plus que ça. Sans parler du fait qu’à un certain point dans l’histoire, elle est carrément devenue The Chosen One™ et ça m’a vraiment agacée.

• Amari. Je ne sais pas pourquoi mais c’est celle que j’ai le moins aimée. Elle avait tellement de potentiel trop peu exploité que ça m’a tout de suite refroidie. Une princesse qui rejette ses privilèges et qui se bat pour un peuple opprimé ? YASS. Mais elle aussi manquait de profondeur. J’ai juste aimé sa forte connexion avec son amie qui a été tuée au début (ce n’est pas un spoiler, ça arrive très vite dans le livre). Malheureusement, même cet aspect n’a pas été exploité comme je l’aurais voulu. Ça ne m’aurait pas dérangée qu’il y ait plus que de l’amitié entre elles par exemple. Ça aurait été vraiment plus tragique. Mais non, Amari va se rapprocher du frère de Zélie et c’est là que tous mes rêves sont tombés à l’eau car JE NE SHIP PAS. Et du coup, il n’y a vraiment eu aucune allusion sur le fait qu’elle puisse être gay ce qui aurait carrément pu sauver une bonne partie de ce bouquin. Il y aurait au moins eu un personnage acceptable dans cette affaire.

• Inan, le frère de Amari. Le beau prince ténébreux. *tousse* *tousse* C’est le personnage qui m’a le PLUS déçue et qui a limite fait foirer toute mon appréciation de ce livre. Encore un potentiel gâché. Il devait représenter le Vilain complexe et torturé à la poursuite de nos héros. Mais non, il est plus gentil que méchant et quand il essaye d’être menaçant, ça ne fonctionnait tout simplement pas. La tension autour de son personnage était mal gérée du coup ce n’était pas crédible. Je suis triste. C’était ce personnage qui m’avait le plus intriguée en lisant le résumé du livre...

Le dernier point qui m’a fait lever les yeux au ciel : la romance. Ce livre n’avait tout simplement PAS besoin de romance. Et puis comme j’ai été déçue par Inan, je l’ai encore plus été quand Zélie et Inan se sont rapprochés. C’était censé être une relation love/hate excitante mais comme je le disais plus haut, Inan n’est pas un antagoniste assez fort pour jouer ce rôle. Déception intense. Encore et encore.

Je voulais mettre deux étoiles à ce livre, mais quand j’ai repensé au début du livre que j’ai beaucoup aimé, à la plume de l’auteure et à l’univers riche et unique, j’ai finalement décidé de récompenser Children of Blood and Bone d’une étoile supplémentaire. J’ai besoin de plus de livres de fantasy inspirés de cultures aussi diverses que celles-ci dans ma vie.

par wilkymay