Livres
549 385
Membres
588 962

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de lina60 : Ma PAL(pile à lire)

The Mortal Instruments - Renaissance, Tome 2 : Le Prince des Ténèbres The Mortal Instruments - Renaissance, Tome 2 : Le Prince des Ténèbres
Cassandra Clare   
Comme pour le tome précédent je vais faire les points positifs et négatifs.
Points négatifs:
Beaucoup sont restés les même ce qui est un peu dommage.

1. [spoiler]Le plan toujours aussi débile d'Emma de sortir avec MarK; Vraiment de la mauvaise écriture. Déjà il ne dure pas longtemps et ce finit juste par "Oui mais en fait on c'est rendu compte que ça marchait pas. Voilà." Ça ne sert à rien. En plus quand Julian finit par apprendre la vérité... et bah il apprend la vérité. Aucune conséquence dramatique rien. Du coup, elle aurait pu lui dire depuis le début.

2. On nous répète tout le long du livre, des deux livres, que si des parapatais tombent amoureux c'est terrible, que si l'Enclave apprend ça, la punition sera terrible. etc etc... Et quand l'inquisiteur l'apprend, bah il est plutôt cool avec ça, pas de scandale. Ils peuvent rester ensemble (je veux dire on ne les sépare pas immédiatement), ils négocient tranquils, il y a même une solution pour briser le lien, tranquil quoi. Ça sert à rien de faire monter tout cette tension, de teaser les terribles conséquences pour finir par ....

3. La multiplication des romances. Il n'y a rien de mal à ajouter un peu d'amour dans ses livres. Je suis la première à soupirer comme un vrai cliché de midinette après un joli couple de personnage; mais là c'est juste trop. Je résume: Julian aime Emma qui aime Julian mais qui sort avec Mark qui aime Kieran et Cristina (c'est pas très claire) qui sort avec Diego qui est fiancé avec Zara mais qui aime comme même Cristina qui a des doutes sur ses sentiments pour Mark et Diego (et Kieran c'est dans ma tête ou il y a un truc un peu étrange entre eux ?). De plus Kit a l'air de bien aimer Ty qui a l'air de bien l'aimer, mais il embrasse la soeur jumelle de Ty, Livy. Et puis Diana et Gwynn. A un moment donné du livre je me suis demandé si je n'étais pas tombée dans un épisode des feux de l'amour.

4. Toujours dans la romance: le teasing de la relation Dru-Jaimie, je veux pas jouer ma vieille réac mais elle a quoi ? 12-13 ans ? Début de l'adolescence, premier baiser etc Et lui il a 16-17 ans, fin de l'adolescence début de la vie adulte. Pour moi la différence d'âge il y a pas de problème, les personnages peuvent avoir 20 ans de différences je m'en fout, mais là la différence d'âge compte.
Une relation en deux personnes qui on 20 et 30 ans pour moi c'est pas grave mais une relation entre une personne qui a 20 ans et l'autre 10 ans, là y a un problème (je prends un truc extreme volontairement), ils n'ont pas la même expérience.
Une relation entre: une fille de 9 ans et un mec de 13-14 ans c'est très glauque.
Une relation entre une fille de 12 ans (ou un garçon) et un mec (ou une fille :p) de 16 ans c'est à la frontière de l'abus. Il faut qu'elle/il soit plus mature 15-16 ans déjà c'est moins ... abusif ?
On a beau dire que Dru a le corps d'une fille de 15-16 ans, c'est LE CORPS pas l'esprit ni l'expérience. Et ça me dégoute parce que vraiment ça aurait pu être évité. Et oui je sais il ne s'est rien passé c'est juste de la suggestion. Mais je connais Clare, elle n'a pas ajouté cette histoire pour ne rien en faire.

5. Le personnage de Livy qui est presque exclusivement décrite et construite par rapport à son frère alors que lui il a une personnalité et une histoire en dehors de sa soeur.

6. Alors celle la je l'attendais. La raison pour laquelle Clary ne veut pas se marier à Jace. J'espérais une raison un peu originale et je me doutais que ça allait être une raison débile et c'est une raison débile.
Résumons un peu les différents obstacles qu'a traversé notre couple:
-tome 1, le mauvais caractère de Jace du à son enfance traumatisante (sa jalousie envers Simon, sa peur d'aimer etc..) = OK c'est normal pas de problème, chacun son caractère
-tome 1, en fait Clary et Jace sont frère et soeur = Ok, c'est inattendu (j'y ai jamais cru 2 secondes mais bon passons)
-tome 2, ils hésitent à se mettre ensemble = OK on peut comprendre que ça les dégoutte inceste tout ça..
-tome 2, au moment ou Clary se décide, Jace a lu aussi fait son choix et c'est celui du frère = Ok c'est logique, jusque la tout va bien
-tome 3, ils sont toujours dans l'hésitation, Jace a du sang de démon malédiction, traumatisme, Valentin etc = OK c'est logique et c'est dans la continuité des autres tomes
-tome 3 Jace meurt. Et oui difficile d'avoir une relation avec un mort sauf si on est ...
-tome 3, en fait ils ne sont pas frère et soeur, il n'y a pas de sang de démon, Jace est vivant tout est bien qui finit bien. Mais bon il y encore un petit malaise au début = OK c'est le dénoumment et après ce qu'ils ont traversé ça se comprend et puis il faut se réhabituer au fait qu'ils ne soient pas frère et soeur.
-tome 4, Jace fait des rêves bizarres, il veut tuer Clary, il n'en parle ÉVIDEMMENT à personne parce que fuck you, les médecins (frères silencieux), sa copine, ses amis, un sorcier, c'est pour ceux qui ont un putain de cerveau pas pour ceux qui veulent se la jouer je suis tellement seul et solitaire dans ma forteresse de solitude
-tome 4 Jace est possédé
-tome 4 Jace est dépossédé, mais à la fin Jace a disparu
-tome 5, Jace est possédé, il n'est plus lui même etc
-tome 5, Jace a du feu sacré en lui du coup on peut pas le toucher!
-tome 6, Jace a toujours du feu sacré en lui, mais ça finit par s'arranger.
-tome 1 des TDA: et bah Clary fait des rêves où elle meurt et ÉVIDEMMENT elle n'en parle à personne parce que la non communication c'est LE SECRET d'une vie de couple réussie.
Rien que le temps qui vous a fallu pour lire cette liste montre le problème. Il y a a trop d'obstacles, trop de péripéties et toujours pour rien. C'est quasiment toujours des faux obstacles (le coup du frère), ou des problèmes causés par leur stupidité et non par leur défaut (la possession, le rêve de sa mort) et qui se finissent par un Deus ex machina (la résurrection, l'épée pour sauver Jace, le feu sacré qui s'en va).
Au final ce n'est pas ''oh lala leur amour a traversé tellement d'épreuves" qu'on ressent mais "encore ? mais j'en ai marre!" (le tout agrémenté de quelques mots colorés de votre choix. Moi j'aime P.t..n) Quand j'ai lu ça j'ai juste levé les yeux au ciel tellement ça me blasait.
Je ne veux pas être méchante mais j'espère qu'un des deux va mourir dans le tome suivant parce que si Clare a ajouté ça pour rien, juste pour faire du drama, ça sera la preuve qu'elle est plus une mauvaise auteur qu'une bonne. Et ça me fait mal de le dire parce que l'univers qu'elle a créé est assez incroyable.

7. Zara: quand ce personnage est arrivé, j'ai tout de suite pensé aux inconnus et à leur sketch Biouman. Quand elle parlait j'entendais "je suis le méchant et je vais tuer la gentille" "pourquoi s'en prend t'il à moi ?" Parce que t'es une gentille et que c'est un méchant" "Oh pour pourvu que les gentils gagnent" J'invite ceux qui ne connaissent pas à taper "Biouman les inconnus" sur youtube.
Elle est caricaturale. Le cliché de la pom pom girl pétasse dans le couloir du lycée américain. Et en plus elle est un conflit "amoureux" avec une des gentilles.
Valentin était un méchant assez subtil, il était charmant, Sébastien avait du sang de démon (logique qu'il soit méchant) mais était aussi charismatique, même Imogène qui était déjà très caricatural avait des motivations (son fils, son mari...)
Le seul moment où elle sort du cliché c'est quand elle parle avec Alec, là elle parait un peu plus crédible et met le doigt sur des points sensibles et pas si faux.

8. L'épée mortelle donnée aux chasseurs d'ombre par un ange, capable d'invoquer des anges et des démons, capable de forcer les gens à dire la vérité, une épée de mille ans capable avec les autres instruments mortels de commander Raziel, se brise comme un vulgaire mikado contre une vielle épée de famille ? (oui je sais c'est une épée légendaire etc.. mais comme même!) Il l'a trouvé où son épée Raziel dans un "Jouet Club", dans un paquet de miel pops ?
-Tiens Jonathan Shadowhunter, voilà Maellartach, l'épée mortelle!
-Merci oh Ange Raziel! Y a marqué Made in China dessus. Qu'est ce que ça veut dire ?
-Euhhhhh.... Je me casse. (Ange s'enfuit en courant)

9. L'enclave: Tiens 2 personnes prétendent avoir tué Malcom Fade et si on interrogeait la fille qui vient de ressusciter et qui a été torturée par l'épée Mortelle il y a de ça des siècles ?
On pourrait pas interroger l'autre fille, vous savez le centurion, la chasseuse d'ombre saine d'esprit et qui fait parti de l'élite des chasseurs d'ombre qui bien sure aura à coeur d'obéir à l'Enclave ? D'autant que si elle refuse ça serait louche non ?
Ah chut avec tes remarques raisonnables moi je veux du drame et faire le truc le plus dangereux possible.
Mais on pourrait pas l'interroger plus tard pour savoir où est le livre Noir et s'assurer qu'elle est digne de confiance? Tu pourrais avoir ton drame à ce moment là et ..
Ah tais toi file lui l'épée. Je veux du saaaaaaaang.
Bon pose lui vite fait ta question.
Mais arrête tu me saoules! Je prends mon temps si je veux. Tout le monde sent que ça pue mais je veux comme même faire trainer l'interrogatoire...
Bon la on devrait lui retirer l'épée elle a l'air au bord du pétage de plomb.
Ah mais ta gueule! Tu fais chier avec tes arguments qui montre que cette histoire est débile et n'a lieu d'être que parce qu'on est dans une scène à l'écriture assez mauvaise.

(je suis désolée (vulgarités, humour pas subtil..) mais la scène est débile de A à Z )

Relax voilà les points positifs, on n'affute pas son pieu en cachette pour me tuer la nuit dans une petite ruelle sombre et on essaye pas de cramer mon kot.

1. La mort d'Arthur: je n'ai rien ressenti à par de la pitié quand ce personnage est mort. C'est exprès cela dit: il n'aimait pas nos héros, nos héros ne l'aimaient pas. Sa mort comme sa vie a été pathétique (au sens premier du mot). Et c'est bien parce qu'on a pas de grande scène où les héros disent à quel point ils l'aimaient etc.. Pas d'hypocrisie ou de pathos forcés. C'est Kit qui en fait la remarque: leur oncle est mort ils s'en foutent point.

2. La mort de Livy et de Robert: brusque sans prévenir même si la façon dont ça arrive et complètement CON.

3. La mort de Malcolm là aussi c'est surprenant, au début j'étais un peu déçue, je veux dire après tous ces morts, ce plan, complexe, toutes ces souffrances, elle est l'intrigue du tome 1 : pas même l'occasion d'échanger deux mots. Mais en fait c'est assez surprenant, bien vu et innovant.

4. Moins de "Oh lala Jace et Clary sont tellement géniaux" Il y en a un peu au début et un peu à la fin mais ça se calme. Nos héros ont autre chose à faire que de penser à eux. Surtout et je le répète mais le côté héros de Jace et Cary est très bizarre quand on y réfléchit (voir mon commentaire Lady Midnight).

5. Les enquêtes des héros. Chacun a son histoire, sa mission mais ça se rattache bien à la grande.

6. La relation Julian-Emma, Pas 700 pages x 2 tomes de "oh je l'aime, oh il m'aime" Ici on angoisse mais ça n'empêche pas de bosser, il y a un monde à sauver et puis on s'aime alors on arrête de blablater et rejeter l'autre pour ensuite revenir. On met les choses à plat quand on en peut plus et on s'embrasse (même si on angoisse à mort un peu longtemps).

7. Diana: au début je trouvais ça très bizarre qu'elle se mette à raconter tout à un "ennemi" mais après réflexion c'est vraiment la réaction de la personne qui n'en peut plus de cacher son secret qui finit par exploser et à tout raconter à un "inconnu" (même si leur relation sort un peu de nulle part).

8. Alec et Magnus au début ça me saoulait de les voir même si je les adore, c'était vraiment du fan service, mais ils arrivent assez bien à s'intégrer à l'histoire sans bouffer toute la place.
Leur couple est assez bien traité pas de "quand on les voit ensemble on sait que c'est pour la vie" "leur couple était tellement beau que son coeur serrait, elle./il espérait tellement avoir ça un jour" "Ils sont tellement lumineux ensemble que je pense à acheter de l'écran total"
Non. Par des gestes tendres discrets, des échanges de regards, on a l'image d'un couple solide, unis et amoureux.

9. Le roi de la cour des ténèbres et l'intrigue rattachée à Kieran (même si la perte de mémoire qui COMME par hasard couvre toute la scène de fouet et la dispute avec Kieran.)

10. Le baiser Kit/Livy: il ne sert pas à grand chose mais dans ce contexte ou Livy et Ty sont si proche il y a une certaine logique à ce que Livy veuille embrasser KIt. Logique perverse parce qu'il faut reconnaître c'est un peu glauque (j'en appelle aux filles qui lisent ce livre vous embrasserez le mec de votre frère/soeur ? Ou la copine de votre frère/soeur ? Et même question pour les mecs: y a des mecs ici ? (vraie question, je connais qu'un seul mec qui ai lu ce livre)) mais cette raison est compréhensible et ne sort pas de nul part.
Anecdote amusante tous ceux qui meurt dans ce livre: Arthur, Malcolm, Robert, Livy et bah ils sont célibataires. Ce qui sont en couple ou ont une relation amoureuse vivent.
Pareil pour les autres livres: Sébastien, Jordan (allait se faire larguer), Raphaël, Camille, Max, l'inquisitrice, Hodge, Valentin, le père de Julian: tous célibataires!

11. Le côté sombre de Julian. Angoissant et bien géré. Par petite touche on a un vrai héros sombre pas un mec qui croit que insulter les gens et tuer des gens sous contrôle mental c'est être mauvais et avoir une part de ténèbres en lui. Encore plus angoissant est sa relative tranquillité vis à vis de ça. Il sait que c'est mal mais c'est comme ça il ne va pas se torturer des jours avec ses choix. Il les assume. [/spoiler]

Un résultat encore en demi tente donc mais avec beaucoup de points positifs. C'est ça qui est le plus rageant. Comme la dernière fois si quelqu'un veut en discuter pas de problème (surtout si j'ai dis un truc faux) et puis ça change de ceux qui mettent un pouce rouge juste parce qu'on critique leur livre préféré!
Tiens c'est bizarre ça sent le brulé chez moi. Pas grave je pars me balader dans une petit ruelle sombre.

par ilovelire
Minuit, Tome 1 : Le Baiser de minuit Minuit, Tome 1 : Le Baiser de minuit
Lara Adrian   
Effectivement, cette série n'est pas sans rappeler la Confrérie de la dague noire, je trouve pour ma part qu'il s'agit d'un entre deux entre cette série et la confrérie des Ombres mais en beaucoup moins addictif.
L'histoire possède tout de même quelques particularités qui lui sont propres, mais peut-être pas suffisamment pour qu'elles suscitent mon engouement.
Ce livre est toutefois agréable et se lit facilement. Lucan est de plus en plus attachant au fil des pages, quant à Gabrielle, disons qu'elle garde la tête froide et montre un courage certain, étant donné l'ampleur des révélations qui lui sont faites. Pas vraiment de surprises dans ce scénario mais encore une fois, ce fût une lecture plaisante.
J'espère que le tome 2 sera davantage novateur!

par ccmars
Minuit, Tome 2 : Minuit écarlate Minuit, Tome 2 : Minuit écarlate
Lara Adrian   
Une bien agréable surprise pour ce deuxième volet ! Autant le premier m'avait laissé une impression de "déjà vu", autant celui-ci a été à la hauteur de mes attentes.
Nous avons ici Dante, un guerrier charismatique au charme Latin, frappé par une malédiction qui lui fait entrevoir sa propre mort à travers des visions récurrentes. Et Tess, une vétérinaire humaine, fuyant un passé en s'abrutissant dans le travail.
Au cours d'une soirée où Dante traquait d'éventuels "Renégats", il découvre que la drogue actuellement sur le marché sous le nom "d'Ecarlate", annihile les vampires de la "Lignée" en "Renégats", en accroissant leur "Soif de Sanguinaire". Cette première constatation suivie d'une rencontre musclée, amènera Dante sur le seuil de la clinique vétérinaire de Tess, plus mort que vif...
Aux inconditionnels de "La Confrérie de la Dague Noire": ne soyez pas frileux et ne boudez pas cette série (à cause de similitudes), qui après tout nous est recommandée par J.R. Ward en personne, nous encourageant à découvrir le monde de Lara Adrian.
Ce n'est bien entendu que mon opinion ;-).

par ccmars
Minuit, Tome 3 : L'Alliance de minuit Minuit, Tome 3 : L'Alliance de minuit
Lara Adrian   
ATTRACTIF ET SENSUEL !

L'auteure nous surprend à nouveau avec ce troisième opus, meilleur que les précédents.
Au fil des tomes, les histoires sont plus abouties et les intrigues plus intéressantes.
Tegan, guerrier Gen-1 aux appétits insatiables, solitaire et létal; mais aussi fougueux, passionné et protecteur.
Elise, fragile veuve du Havrobscur, pleine de vengeance et liée par une promesse faite à son fils qui l'amène irrémédiablement à sa perte.
Quand ces deux être vont se revoir, passé l'instant de surprise voir de choc, ils se rendront à l'évidence qu'aucun d'eux n'avait oublié l'autre. Ils n'auront de cesse de lutter contre cet intérêt et attirance réciproque, mais rien n'y fera.
Les Renégats et Laquets sont plus actifs que jamais et le passé de Tegan nous sera révélé, justifiant sa froideur et sa distance.
L'intrigue de ce livre amène à une découverte fondamentale et terrible pour l'Ordre, promettant des tomes exaltants pour la suite.

par ccmars
Minuit, Tome 4 : Le Tombeau de minuit Minuit, Tome 4 : Le Tombeau de minuit
Lara Adrian   
Ma déception dû au manque d'épaisseur du livre fût vite compensé par la teneur de ce récit.
Rio, guerrier de la Lignée récemment sacrifié par son ex compagne de sang, erre depuis plusieurs mois dans la grotte abritant la tombe d'un ancien.
Sa mission consistait à sceller la grotte de C4 afin de protéger ce qu'elle enferme des regards indiscrets, mais tout ne se passât pas comme prévu...

C'est dans cet antre du mal absolu qu'il va rencontrer Dylan, une journaliste New-Yorkaise qui va briser sa solitude et sans le savoir le sauver de la fin inéluctable qu'il s'était lui-même choisie.
Persuadé que tous sentiments et envies charnelles étaient désormais derrière lui, quelle ne fût pas sa stupeur lorsqu'il constatât qu'il n'en était rien et que Dylan éveillait en lui ses instincts de mâle les plus primaires.
Ce tome est à la fois touchant et poignant, Rio est un être blessé et torturé depuis sa plus tendre enfance et la trahison d'Eva n'a fait qu'affirmer à ses yeux le monstre qu'il est.
Toutefois dans les bras de Dylan, notre guerrier est submergé par des émotions multiples et exacerbées jamais ressenties, et cette compagne indépendante et fière, lui ouvrira un monde empreint de désirs, passion et volupté jusqu'alors inégalée.
La splendeur du plus grand l'abandon dans une totale confiance.
UN PUR PLAISIR !

par ccmars
Minuit, Tome 5 : Le Voile de minuit Minuit, Tome 5 : Le Voile de minuit
Lara Adrian   
CHARMANT !

Il est toujours agréable de lire cette série, même si celui-ci n'égale pas le 3 ( mon préféré ), il n'en reste pas moins intéressant et plaisant.
Dans ce nouvel opus, Nicolaï part pour le Canada afin de rallier aux côtés de l'Ordre un guerrier Gen-1 menacé d'assassinat.
Ce qu'il découvre à son arrivée fait plus que le perturber, dire que le Gen-1 fait preuve de mauvaise volonté est un doux euphémisme ! Ce dernier est bien décidé à n'en faire qu'à sa tête et à ne suivre que ses propres lois, défiant ainsi tout ce qui fait l'honneur d'un guerrier en commettant des actes atroces pis que les Renegats.

C'est dans cette atmosphère que Nicolaï rencontre Renata, une fière guerrière dotée d'un don psychique imparable. Lui qui d'habitude aime les conquêtes faciles et sans attachements, se prend à nourrir de nombreuses pensées envers cette Compagne de Sang vindicative et létale, mais il ignore tout de ce qu'a été sa survie...
Les Gen-1 de tous horizons sont mis à l'honneur dans ce tome, la révolution continue à faire rage, touchant et corrompant jusqu'aux plus hautes sphères de la Lignée.
Nicolaï se laisse submerger par un désir et une passion dévorante, on lui découvre un côté tendre en plus de sa fougue et une empathie extrêmement touchante.

Bémol : un tome un peu léger et prévisible malgré tout, il m'a manqué quelques sensations fortes, j'attendais beaucoup plus de cet opus je l'avoue.


par ccmars
Minuit, Tome 6 : Les Cendres de minuit Minuit, Tome 6 : Les Cendres de minuit
Lara Adrian   
Dans ce tome, Andréas est un personnage vraiment intéressant et on prend plaisir à découvrir son histoire.
Même si la compagne de sang de ce tome est à mon goût moins intéressante que les autres, on prend plaisir à lire cette histoire de deux être "torturés".
Bonne lecture!

par tes57
La Chronique des Bridgerton, Tome 8 : Gregory La Chronique des Bridgerton, Tome 8 : Gregory
Julia Quinn   
L'épilogue de ce dernier tome de la série de Brigerton est tellement amusant et plein de tendresse qu'il m'a presque empêchée de m'appesantir sur le fait que... c'était notre dernier rendez-vous avec cette famille absolument incomparable. Mais revenons au début du roman.

Comme entrée en matière, nous sommes témoins de la course effrénée de Grégory vers l'église où il doit, coûte que coûte, empêcher un mariage. Celui de celle qu'il aime à la folie, assez pour créer un scandale, assez pour arriver sur les lieux en apnée, assez pour pour faire une déclaration haute et ferme devant la société, mais...
Dès cette déclaration d'amour enfiévrée et désespérée, nous revenons en arrière, au moment où le plus jeune des enfants Bridgerton subit un coup de foudre. Littéralement.
Il passe par tous les symptômes : respiration difficile, coup au cœur, palpitations, peau qui démange, bourdonnement d'oreilles, bouche sèche...
En romantique averti, Grégory savait qu'il "reconnaîtrait" au premier regard celle qui lui était destinée. C'est elle, il en est certain. Mais la demoiselle en question n'est semble-t-il pas encore au courant !
Arrivé en retard à une soirée organisée par Kate, l'épouse d'Anthony, Grégory pensait s'en tirer à bon compte en s'éclipsant discrètement, piochant au passage quelques victuailles parmi les mets disposés sur le buffet, hélas, sa belle-sœur le croise, l'enjoint de faire danser Lady Hermione, une jeune débutante, laquelle décline subtilement en offrant sa place à... Lucy.
Lucy, la meilleure amie d'Hermione, sa confidente, sa conscience, pratiquement... accède donc de bon cœur. Elle adore danser, mais surtout, elle ne vit que dans l'ombre d'Hermione. Cette dernière est belle, belle et... belle. Et tous les hommes papillonnent autour d'elle comme les planètes gravitent autour du soleil !
Grégory et Lucy vont certes sympathiser, mais le jeune homme est comme les autres : il n'a d'yeux que pour Hermione, d'autant plus qu'il est, c'est évident, amoureux fou de la belle.
Habituée à ce genre d'égards envers son amie, Lucy va aider Grégory a gagner l'attention d'Hermione qui, personne ne le sait encore, en aime un autre !
Mais alors que tout semblait prendre joliment forme, une scandale se profile. En effet, Lucy est destinée à un mariage arrangé et c'est son frère, Richard, qui, un matin, vient la chercher pour la ramener au domaine de leur oncle afin d'officialiser la chose. Tout aurait pu s'arrêter là, sauf que... Richard et Hermione vont se retrouver dans une situation déplaisante, Grégory, voir ses rêves de mariage romantique anéantis et Lucy, contrainte de se marier sans amour.

La première partie du roman met les événements en place. Quelques longueurs dans la présentation, une pointe d'irritation devant le caractère frivole d'Hermione et une nette envie de secouer Grégory pour lui ouvrir les yeux.
Cependant, les échanges entre Grégory et Lucy sont plaisants et ponctués d'humour subtil. Nous retrouvons plusieurs des membres de la famille Bridgerton pour notre plus grand plaisir. Nous vivons l'avancée de l'histoire entre sourire et questionnement. Puis vient de coup d'éclat en plein milieu de l'église...

Ce dernier tome est donc très riche, vif, tendre, envolé et émouvant. Si la première partie du roman, alors que Grégory pense avoir découvert l'amour est un peu "longuette", l'autre partie du roman, elle, se lit non stop dans un état fébrile et impatient.
Comme toujours, Julia Quinn a su nous faire plonger dans un récit captivant, autant par son contenu que par la fluidité de sa plume.
Nous suivons les péripéties de nos héros en tournant les pages convulsivement. Et nous arrivons au prologue, drôle, rapide (trop), mais tellement touchant...
La fin d'une série. La fin des aventures d'une famille vraiment à part. Madame Quinn est une grande romancière qui a su allier humour et passion avec un brin de suspense et d'action. Mélange explosif et gagnant. Cette saga est à découvrir absolument !

par Christy
La Chronique des Bridgerton, Tome 9 : Des années plus tard La Chronique des Bridgerton, Tome 9 : Des années plus tard
Julia Quinn   
J'ai beaucoup aimé retrouver chacun de nos couples, surtout avec la nouvelle partie de Pall Mall. Chaque second épilogue était émouvant, et en parfaite continuité avec son histoire respective (sauf celui de Benedict et Sophie, car il ne parle vraiment pas d'eux, et il plus heureux qu'autre chose). Je pensais avoir des couples favoris, mais après ces petites suites, je peux dire que tous les couples sont amusant et parfaitement assortis, même si j'ai quand même une petite préférence pour Anthony et Kate, et Pénélope et Colin. Avec un épilogue surprise à la fin, le plus émouvant de tous.
Les Frères Ténébreux, Tome 2 : Le Courage de l'Héritière Les Frères Ténébreux, Tome 2 : Le Courage de l'Héritière
Courtney Milan   
C’est avec plaisir que je me suis replongée dans la série des frères ténébreux, j’adore son originalité, cette fois ci nous suivons le parcours d’Oliver Marshall demi frère du comte de Clermont qui milite pour le « reform act » et souhaite avoir une place importante à la chambre des communes.
Je me suis demandée, si le sujet abordé allait me captiver, mais c’était sans compter le personnage féminin, Jane, une jeune femme complètement décalée.
Elle donne une légèreté au récit, qui fait du bien.
Ces répliques sont justes excellentes, elle arrive à se faire passer pour une jeune femme inculte, qui manque d’éducation, afin de préserver son indépendance.
Pour ma part c’est Jane qui m’a séduite tout du long, elle est attachante, pétillante et déterminer.
Oliver m’est apparu plusieurs fois distant, froid, je n’ai pas spécialement retrouvé le personnage qu’on avait pu croiser dans le premier tome.
Si je devais lui attribuer un bémol il se situerait dans les autres sujets abordés, ils sont bien trop nombreux, la condition de la femme, le racisme sous-jacent, les charlatans.
Mais ça reste un bon moment de lecture.

par tyka

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode