Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Lindorie : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Plus encore que la vie Plus encore que la vie
Amy Plum   
MON AVIS :

Quelle belle découverte ! Quel beau petit chef-d'œuvre ! Die For Me est un très bon roman, contenant une histoire d'amour magnifique et une intrigue très bien menée. Avis à vous, lecteurs/lectrices français(es), dès que ce roman sera publié chez nous, n'hésitez pas à l'acheter !
_____Tout commence avec l'histoire de Kate et de sa sœur, Georgia, qui ont perdu leurs parents. Au départ, on suit une Kate pleine de tristesse et de chagrin, qui tente de se reconstruire suite au tragique décès des êtres qui comptaient le plus pour elle. C'est une adolescente de seize ans très cultivée. Elle se passionne pour la littérature et l'art. Contrairement à sa grande sœur, elle aime être seule pour prendre du recul, lire ou penser.
_____Nos deux jeunes femmes viennent juste d'emménager à Paris chez leurs grands-parents. D'ailleurs, quitter New-York pour la capitale française a quelque peu bouleversé leurs habitudes... J'ai beaucoup souri en lisant ce que pensait Kate sur notre coutume de faire la bise aux personnes que l'on salue. Le roman est plein de petites allusions à ce que font les français, ce qui renforce la facilité à imaginer les lieux dans lesquels nous sommes.
_____Par contre, il n'y a pas beaucoup de mots dans notre langue, juste les plus connus. Mais ceci n'est pas grave, je n'ai pas lu en anglais pour retrouver ma langue native dans le roman ! L'auteure, Amy Plum, vit en France ( à Tours ) et bien qu'elle soit originaire d'Amérique, on ne peine pas une seconde à visualiser Paris. Ses descriptions de la ville sont très belles, très vraies et surtout très romantiques. J'ai adoré me perdre dans son monde et dans les lieux à la fois surprenants et sublimes qu'elle m'offrait.
_____Pour en revenir à l'histoire en elle-même, elle est fabuleuse. Un beau jour, la grand-mère de Kate va proposer à celle-ci de prendre l'air, de vivre à nouveau et de visiter la ville. C'est ainsi qu'elle va se retrouver dans un café. Jusque là, tout va bien. Sauf que c'est ici qu'elle va croiser le regard de Vincent. Vincent, beau et mystérieux, drôle et intelligent, va étrangement se mettre à croiser Kate partout où elle ira. Qui est-il ? Que cache-t-il ? Pourquoi semble-t-il constamment sur ses gardes ? Pour les réponses, il va falloir lire le roman !
_____Afin d'éviter les spoilers, je vais vous parler de mes sentiments face à ce livre. J'ai été très touché par l'écriture de l'auteure. Son style est à la fois poétique et passionnant. Comme le roman, d'ailleurs ! A la fois attachant et saisissant, je suis sûr qu'il va séduire beaucoup de gens. Une fois qu'on le démarre, on ne peut plus lâcher. L'idée d'écrire sur ce genre de créatures ( j'évite de vous dire de quel genre de "monstres" je parle mais le titre de la trilogie en dit déjà beaucoup ), est très intéressante.
_____Sincèrement, je conseille Die For Me à tous les fans de romances émouvantes et d'histoires surnaturelles captivantes. Ce livre contient un univers exaltant, qui nous tient sans cesse en haleine ! Les personnages sont attendrissants et ont tous leur propre personnalité. Ils sont profonds et on ne peine pas à s'identifier à ces derniers. Que dire d'autre, si ce n'est que dès que vous le pouvez, il faut que vous vous offriez ce roman ?

par Jordan
Le royaume de Tobin, tome 1 : Les Jumeaux Le royaume de Tobin, tome 1 : Les Jumeaux
Lynn Flewelling   
une saga fascinante!

je ne connaissais absolument pas cet auteur, et je n'enchaînais que des sagas d'un niveau d'écriture extrêmement moyen (twilight, les chevaliers d'émeraude ...)
quelle ne fut pas ma surprise lorsque j'ai commencé cet ouvrage. Un véritable bonheur à lire, des tournures de phrases élaborées, un vocabulaire extrêmement riche!!!
concernant la scénario, génial, très bien trouvé, très innovant, un suspense toujours présent ... bref une perle rare!

par Gayana
Sun-Ken Rock, Tome 1 Sun-Ken Rock, Tome 1
Boichi   
Je profite d'une relecture complète de la série pour y mettre enfin mon avis (il était temps)

Kitano Ken, jeune japonais bagarreur avec un sens assez développé du devoir envers les autres quitte son pays natal, le Japon, pour celui de la fille qu'il aime , Yumin malgré s'être pris un énorme râteau après lui avoir déclaré ses sentiments.

Tout de suite, on voit le côté comique de ce manga, et on entre assez vite dans la phase sérieuse où on a droit à des combats à mains nues, dans des costumes coûteux et classes.

Ken qui voulait être policier se retrouve à la tête d'un gang, bien malgré lui mais parvient à en tirer sa chance puisqu'il vivait reclus depuis environ un ans. On voit petit à petit qu'il s'installe et s'organise à la tête de la Ken Rock Team mais aussi qu'il aide ce qui ont en besoin autour de lui.

Ici, l'auteur n'hésite pas à introduire des scènes osées de diverses façons mais réalistes.

Sous un trait que je trouve allant parfaitement avec le manga, je puis dire que cette lecture a été riche en sourires, rires et intérêt.
L'Enfant et le Maudit, Tome 1 L'Enfant et le Maudit, Tome 1
Nagabe   
J'ai complètement adhéré à ce manga ! Je trouve les graphismes magnifiques, à la fois doux et écorchés, très sombres et pourtant lumineux ! C'est paradoxal, mais c'est mon impression et j'aime énormément.

L'histoire est originale, le personnage du Professeur est intriguant et chou, tout comme la petite Sheeva ! Leur relation est tellement mignonne en plus, même si derrière tout ça, il y a quelque chose de bien plus sombre : l'abandon, la malédiction, la peur de l'autre...

Le final nous laisse comme deux rond de frites en plus, si bien qu'il me tarde de lire la suite !

par Nelouchou
Wariwulfs, Tome 1 : Sang à crocs Wariwulfs, Tome 1 : Sang à crocs
Kalypso Caldin   
Un premier tome que j'ai lu en quelques heures seulement, l'histoire est passionnante et fluide! j'attends le tome 2 avec impatience
Wonder Wonder
R.J. Palacio   
http://wandering-world.skyrock.com/3127404127-Wonder.html

Ouaw. Ouaw. Ouaw ouaw ouaw. On a tous déjà lu un roman qui nous a bouleversé et ému au possible. Qui nous a renversé et nous a coupé le souffle. Qui a changé notre perception du monde. Et qui nous a ouvert les yeux. Wonder fait partie de ces ouvrages. Je ressors de ma lecture totalement déboussolé et plein d'étoiles dans les yeux. Ce livre, c'est une pépite. Un cocktail d'émotions intenses et puissantes, qui restera certainement longuement gravé dans ma mémoire. Ouaw. J'en arrive même au point où je regrette réellement d'avoir déjà refermer le livre, parce que je prends peu à peu conscience que j'ai quitté August et sa famille. Wonder est une vraie baffe. Et, étrangement, c'est une baffe qui fait du bien.
En fait, plus j'avance dans mon avis, et plus je réalise à quel point je me suis attaché à Auggie. Purée, ça faisait vraiment très longtemps que je n'avais pas noué un lien aussi fort avec un personnage fait d'encre et de papier. Et, je dois bien le reconnaître, ça m'avait manqué. August est... indescriptible. Né avec plusieurs malformations faciales et ayant subi vingt-sept opérations, c'est un jeune garçon très différent des enfants "normaux". Dès le départ, j'ai su que l'histoire allait me plaire. Rares sont les romans qui abordent des thèmes aussi sensibles que les handicapes et le regard des autres. Et, avec August, nous en voyons vraiment de toutes les couleurs. J'ai ri. Beaucoup, d'ailleurs. Il y a de nombreuses blagues qui vous attendent dans ce récit, ainsi qu'une pointe d'auto-dérision et d'ironie qui m'a beaucoup plu. Les échanges entre August et son père sont à pleurer de rire, et ils m'ont procuré énormément de plaisir. J'ai eu les larmes aux yeux. Souvent. Très souvent, même. Voyez-vous, Wonder nous fait vivre l'ascenseur émotionnel. On passe du rire aux larmes en quelques chapitres. On s'attache tellement à tous les protagonistes qu'il est juste impossible de ne pas vibrer, pleurer, rire, détester telle ou telle personne, être heureux ou totalement démunis avec eux. L'auteure a su offrir une telle humanité à tous les personnages que j'en suis encore scotché. Mais August est définitivement le protagoniste le plus touchant et le plus passionnant du roman. Haaaa, qu'est-ce que je l'aime ce "Auggie Doggie".
Le truc, voyez-vous, c'est que l'on comprend véritablement toutes ( mais vraiment TOUTES ) les personnes qui peuplent le récit. La famille d'August, leurs réactions, celles de ses amis et celles de ses ennemis. R.J. Palacio a réussi à tenir ce pari complètement dingue de décrire toute une palette d'émotions ultra sensibles à faire partager. En effet, le handicape bouleversant d'August ne laisse personne insensible. Dégoût, peur, pitié, amitié, nous voyageons au cœur de sentiments profonds et authentiques. Pendant toute ma lecture, je n'ai pas cessé de me demander comment je réagirais si je rencontrais August. Du coup, j'ai bien compris que toutes les émotions se valaient, et qu'on ne pouvait que comprendre les ressentis de tous les héros. L'auteure a su retranscrire à merveille l'horreur que vivent les personnes comme Auggie jour après jour, et je dois bien avouer que ma perception à ce sujet a énormément été modifiée. Surtout que nous ne découvrons réellement August qu'à la 120ème page, au moment où sa sœur, Via, nous le décrit. Avant, on s'imagine un peu comment il pourrait être, mais rien ne nous prépare à ce que l'on découvre. Sincèrement, je ressens encore un énorme pincement au cœur pour ce garçon tellement attendrissant et si adorable.
En parlant de sa sœur, d'ailleurs, je l'ai également adoré. Olivia est aussi extraordinaire que son petit-frère. Vivre avec une personne handicapée n'est pas facile, et on le comprend encore mieux grâce à ce merveilleux récit. Via éprouve de nombreuses choses, et, même si on sait pertinemment qu'elle aime August par-dessus tout, on la comprend sans aucune peine lorsqu'elle veut cacher son identité et sa maladie à son lycée, ou qu'elle déteste ses parents pour ne pas lui prêter assez d'attention. On comprend. On comprend, vraiment. Il y a une telle empathie qui se met en place avec tous les personnages que je suis certain qu'ils vont mettre énormément de temps à quitter mon esprit. On comprend également les parents d'August, leurs peines, leurs peurs, leurs envies. C'est renversant. Ouaw. Ouaw, ouaw, ouaw.
Wonder nous livre également de belles leçons de vie, et est une véritable ode à l'amour et à l'espoir. Même si Auggie va devoir faire face à de nombreux détracteurs et à des critiques acérées, sa famille et ses amis sont toujours là. L'amour est un thème récurrent dans ce livre. L'amour le plus pur du monde. L'amour le plus brillant et lumineux qui puisse exister. J'ai été époustouflé par les relations qu'entretiennent tous les membres de la famille de Auggie, ainsi que les liens qu'a tissé celui-ci avec ses camarades de classe. Il n'y a rien de plus fort que l'amour. Nous le comprenons grâce à August. On saisit également qu'il faut profiter de chaque instant, et que la vie vaut réellement la peine d'être vécue. Et qu'il faut, bien sûr, changer son point de vue et ses convictions sur les personnages malades ou handicapées. Sincèrement, Wonder m'a transformé. M'a changé. A modifier mes préjugés et mes idées pré-conçues. Et si, habituellement, je déteste le changement, il est, cette fois-ci, extrêmement bienvenu. Merci madame Palacio pour ce tremblement de terre sentimental.
Concernant l'écriture de l'auteure, elle colle merveilleusement bien au récit. A la fois enfantine mais pas trop, complètement maîtrisée et ultra poignante, aucun mot ne vous laissera indifférent(e). Chaque phrase est choisie à la perfection et colle magnifiquement bien aux thèmes abordés dans le roman. Il y a de nombreuses expressions "coup de poing" parsemées dans l'intrigue qui nous poussent à avancer encore et encore dans celle-ci, parce qu'on devient littéralement accros à toutes les palpitations que nous fait ressentir Wonder. De plus, les chapitres sont très très courts, et nous avons le droit à de nombreux points de vue qui rythment l'histoire avec brio. On ne s'ennuie jamais, et on ne veut absolument pas quitter August avant d'avoir lu le dernier mot de son aventure. La preuve, j'ai achevé Wonder en une journée.
En résumé, Wonder est une lecture indispensable, puissante et intense, à ne louper sous aucun prétexte. Nous rencontrons un héros terriblement attachant, qui me manque déjà atrocement. Son histoire est frappante et déchirante, et elle s'abat sur nous tel un tsunami gorgé d'espoir, de lumière et de douceur. Nos perspectives sont brisées et démolies, et on referme Wonder avec le sentiment d'avoir été dévasté. Et c'est magnifique. August est véritablement un être humain en or, qui nous permet de revoir nos positions sur les handicapés et les malades, ainsi que sur ce que NOUS leur faisons en les jugeant, en les critiquant ou en les évitant. Une déclaration d'amour dévastatrice à l'espoir et à l'amitié, aux luttes que certains et certaines mènent tous les jours pour survivre et exister, et un roman saisissant et brillant, qui devraient se retrouver entres les mains d'absolument tout le monde.

par Jordan
Sally Lockhart, Tome 1 : La Malédiction du rubis Sally Lockhart, Tome 1 : La Malédiction du rubis
Philip Pullman   
Un livre que j'ai vraiment apprécier.
Tome 2: Le mystère de l'étoile polaire
Tome 3: La vengeance du tigre
Selon moi le meilleur livre est le premier tome mais on peut aussi trouver satisfaction dans les autres.

par Louce_y
Les Lames du Cardinal, L'Intégrale Les Lames du Cardinal, L'Intégrale
Pierre Pevel   
“Tu vas rire, mais je me vois bien écrire une histoire de cape et d’épée avec des dragons et la cardinal de Richelieu”. Pierre Pevel à Stéphane Marsan, son éditeur.

J'avoue que la cohabitation entre l'univers d'Alexandre Dumas et des Dragons, m'avait initialement dérangé. Pourtant, une fois le livre terminé je ne peux que tirer mon chapeau à Pierre Pevel.

Sa trilogie est merveilleusement agencée. En effet,d'un premier tome se rapprochant d'un roman de cape et d'épée très légèrement saupoudré de fantastique, on bascule avec le second dans un roman d'héroic fantasy. Pour, au final, conclure avec un troisième tome flirtant avec la dark fantasy.

Mais, au delà du mélange des genres, la grande force de cet ouvrage est d'avoir su conserver l'héritage de Dumas. A titre d’exemple, le rôle de Richelieu est beaucoup plus ambigu que dans l'oeuvre de Dumas ; les mousquetaires de Dumas, quant à eux, ont un rôle très secondaire voir inexistant.

De plus, l'auteur prend un malin plaisir à nous faire traverser un Paris tel qu'il existait à l'époque de Richelieu, avec un soucis du détail et une écriture visuelle au point qu'on imagine sans mal ce à quoi devait ressembler la capitale à l'époque.

Quant aux héros, les Lames, d'un point de vue totalement subjectif, je trouve le groupe très disparate. Si Saint Lucq, Marciac et, dans une moindre mesure Laincourt, sont des personnages haut en couleur qui s'attirent très rapidement notre sympathie, il n'en va pas de même pour le reste de la troupe, le capitaine La Fargue en tête!

Pour autant, "Les lames du cardinal" font parties de ces livres rares, où une fois le livre terminé, vous avez la désagréable impression d'avoir perdu des amis.
En un mot, une trilogie tout simplement magnifique !

Un conseil pour les amoureux du merveilleux ou pour les néophytes de la fantaisie, lisez le !

https://voyagecodex.wordpress.com/

par ilks
Winner, tome 1 : The Curse Winner, tome 1 : The Curse
Marie Rutkoski   
Ce livre est sublime! On y trouve des sujets forts comme l'esclavage, la guerre entre deux peuples, et bien sûr un amour impossible au milieu de tout cela. Des personnages très complexes, avec des personnalités bien recherchées, un scénario haletant, The Curse est un roman très complet qui m'a énormément plu.

par LucyYy
Dynasties, Tome 1 : Entre les flammes Dynasties, Tome 1 : Entre les flammes
Ilona Andrews   
Ce livre est un bijou !!!
Je suis une fan inconditionnelle de la série Kate Daniels, cela fait donc un moment que je connais l'existence de Burn for me.
Etant donné la couverture, je me suis dit : "Bon, les Andrews s'essayent à la romance", et il ne me tentait finalement pas trop. Oh, femme de peu de foi !! Comme s'ils pouvaient écrire quoi que ce soit de simple et d'insipide.
Ne vous attardez pas sur la couverture, et découvrez cette petite merveille !

Dans un monde dominé par la magie, les grandes dynasties font la loi. Nevada se retrouve obligée de ramener un suspect Prime pyrokinésiste à sa famille. Elle est alors kidnappée par Connor "Mad" Rogan, un Prime surpuissant qui cherche lui-aussi à attraper le fugitif. Ils vont se retrouver alliés dans cette mission dangereuse et captivante, et partager une attraction tout aussi dangereuse.

Les personnages sont excellents, Nevada est courageuse, loyale et dévouée à sa famille, avec un caractère qui n'est pas sans rappeler Kate Daniels. Sa famille est complètement frappadingue et atypique.
Mad Rogan est un vrai sociopathe, capable avec sa magie de détruire des villes...on aurait plutôt envie de s'enfuir en courant, mais son arrogance, sa puissance, et son mauvais caractère le rendent paradoxalement très intrigant et charismatique.
On est happé dans cet univers si bien construit, complexe et original, et l'écriture est absolument merveilleuse. L'humour est dévastateur. Parfois, juste au milieu d'une conversation sérieuse ou d'une action prenante, pfiou, une bonne remarque bien placée, et on éclate de rire. C'est le charme de ces auteurs..
Ce livre est brillant et captivant. Un régal !!!

par Migabo