Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de LinneD : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Stream Raiders, tome 1 : These Rebel Waves Stream Raiders, tome 1 : These Rebel Waves
Sara Raasch   
J'ai découvert ce livre par le biais de la Fairyloot box et vraiment je l'ai dévoré ! Certes je l'ai lu en vo et parfois ce n'était pas évident, mais j'ai tout de même réussi car l'écriture de l'auteur est très fluide.
L'histoire quant à elle est extra ! De l'aventure, des secrets, de la magie et des pirates : un parfait mélange!
L’ours et le rossignol L’ours et le rossignol
Katherine Arden   
[Lu en VO]
Ce roman a des accents de contes de fées.

Il nous plonge dans la Russie du XIVe siècle, tout au nord, dans un village entouré de glace, de forêt et d'esprits. On est témoin de la vie très dure que mènent les paysans de là-bas, du christianisme qui tente de s'imposer dans ce paysage sauvage, et des vieilles traditions qui demeurent. The Bear and the Nightingale parle de croyances, de démons et de ceux qui peuvent les voir, mais aussi et surtout du sort réservé aux femmes à l'époque, mariage ou couvent, et d'une héroïne qui refuse de s'y conformer. On voit Vasya naître et grandir, devenir aussi sauvage que la forêt qu'elle habite, et on la voit glisser comme une anguille entre les mains de ceux qui pensent pouvoir choisir son futur à sa place.

Entre le froid, la peur, le courage, la mort, un chêne tordu, le roi de l'hiver, l'Ours et la multitude d'esprits qui gardent les choses comme elles doivent l'être, Katherine Arden nous entraîne avec elle au cœur des coutumes et des traditions d'une Russie isolée et bercée de magie, avec une héroïne qui aspire à mille fois plus que ce qu'on lui impose.

PS : et la couverture magnifique, on en parle ?
Winternight Trilogy, tome 2 : The Girl in the Tower Winternight Trilogy, tome 2 : The Girl in the Tower
Katherine Arden   
[Lu en VO]
Le tome 1 était splendide, le tome 2 est mieux. En fait... non, pas mieux. Différent.

Le récit est beaucoup plus centré du point de vue de Vasya, même si d'autres personnages interviennent ponctuellement, et l'héroïne nous entraîne avec elle loin des forêts enneigées de la Russie sauvage pour entrer dans l'arène de politique, de tension et de rivalité qu'est Moscou. Elle y retrouve son frère et sa sœur mais y perd un peu de sa liberté, car elle doit se cacher sous les traits d'un garçon... ou se résigner au sort qui l'attend en tant que femme.

Encore une fois, c'est un récit de magie, de neige et de vieilles légendes (qui reprend, entre autres, les contes de Vassilissa la Belle, de la Princesse Grenouille, de Baba Yaga, de Vassilissa Mikoulichna, de Kochtcheï l'Immortel et de l'Oiseau de feu), mais également l'histoire du combat d'une jeune fille qui refuse de se résigner à son sort. Les pas de Vasya la mènent tour à tour vers des amis, des ennemis, des croyants, des menteurs... mais aussi vers un démon aux yeux bleus, qui ne s'éloigne jamais vraiment.

Un roman à savourer, encore et encore.
Winternight Trilogy, tome 3 : The Winter of the Witch Winternight Trilogy, tome 3 : The Winter of the Witch
Katherine Arden   
[Lu en VO]
“I have plucked snowdrops at Midwinter, died at my own choosing, and wept for a nightingale. Now I am beyond prophecy.”

Je meurs d'amour pour ce roman. Sérieusement, tout va : les personnages, l'époque, le monde, la magie, les conflits, les révélations, la romance, les épreuves, la fin... et l'atmosphère, silencieuse et enneigée, qui domine l'histoire depuis le tome 1.

Dans le premier tome, Vasya était une petite fille, puis une adolescente dans le tome 2, et ici elle mûrit encore, elle s'endurcit à cause de ce qu'elle subit, elle prend enfin conscience de son potentiel et elle assume ses désirs, ses rêves, son ambition. Auparavant, elle agissait sans réfléchir et les conséquences de ses actes retombaient sur les épaules des autres ; ici, c'est elle qui aide, qui protège et qui sauve. Le tome est plus centré sur la paix entre humains et chyerti que sur la soif de liberté de Vasya, mais la fin très ouverte laisse largement la place à tous ses rêves.

Cette trilogie est magnifique, la romance Vasya/Morozko fait rêver malgré ses imperfections et Katherine Arden a ma gratitude éternelle pour m'avoir fait découvrir les immensités glacées de la Russie, ses événements historiques et sa mythologie.
La Lectrice La Lectrice
Traci Chee   
Je termine ce livre avec un avis très mitigé... J'ai beaucoup aimé l'univers que nous propose l'auteure, honnêtement quel lecteur n'aimerait pas un univers ou la chose qui a le plus de valeur est un livre ?

Je ne me suis pas vraiment attaché à Sefia bien qu'elle soit le personnage principal, mais ce n'est pas vraiment dérangeant. Traci Chee parvient à nous faire ressentir de l'empathie pour elle, surtout lorsque l'on sait tout ce par quoi elle est passé..

Par contre, j'ai beaucoup aimé le personnage d'Archer, c'est un garçon [spoiler] que Sefia délivre alors qu'elle est à la recherche ce qui ont enlevé sa tante Nin et je l'ai trouvé [/spoiler] tellement attachant ! Il semble prêt à tout pour Sefia et j'ai trouvé ça attendrissant. En même temps, on voit qu'il "possède ses sombres secrets et j'ai l'impression d'avoir lu ce livre surtout pour en apprendre plus sur lui..

Cependant, et c'est là que le bât blesse, j'ai du vraiment m'accrocher pour lire ce livre, je ne sais pas combien de fois je me suis arrêté dans ma lecture pour me dire que je ne comprenais rien... Et c'est très déstabilisant. Ce livre raconte les histoires (fictives et non fictives) de différents personnages, et elles sont tellement nombreuses qu'elles rendent la lecture difficile.

Mais ce livre est tellement magique, à l'image de l'univers de Traci Chee, qu'il faut vraiment le lire pour se faire son opinion.
L'Oracle L'Oracle
Traci Chee   
J'aime énormément ce livre !! Au début le jaune pétant de la couverture ne m'attirait pas vraiment mais ayant adoré le premier tome je l'ai pris quand même et ouaah ! Toujours autant d'aventures, de suspens, de rebondissements ! Un excellent livre qui regorge de secrets !
Le Conteur Le Conteur
Traci Chee   
Je viens de finir ce livre où j'ai passé ma journée à le lire, il est actuellement 1:05 du matin et je chiale comme jamais..... ToT
Est-ce suffisant pour décrire cette fin de trilogie ?
Redwood, Tome 1 : Jasper Redwood, Tome 1 : Jasper
Carrie Ann Ryan   
Totalement déçue par ce roman. Je pensais que ce serait une bonne saga vu qu’elle va être éditée chez Milady. Beaucoup pensaient que ce serait du même acabit que la Meute du Phénix, mais la Meute du Phénix est clairement au-dessus de ce roman !
Ce tome 1 (qui est en fait le tome 2, vu que le tome 1 est une novella) est sur Jasper, le Beta de la meute Redwood (dirigée par une grande fratrie) ainsi que sur Willow, une jeune femme pâtissière. L’histoire débute pas trop mal, néanmoins, Willow ne tarde pas à se faire kidnapper et quelques pages plus tard, Jasper et Willow file le parfait amour (insta love coucou). Dans cet univers, les femmes ne jouent pas de rôles importants dans la hiérarchie, elles sont reléguées au statut de compagne puis de maman, et c’est tout.
Après les premières pages, le roman devient vite chiant. Les mecs pleurent tout le temps pour aucune raison (sérieux, j’ai pas compris la moitié des scènes où les mecs chialent), Jasper et Willow couchent très vite ensemble et pfiou 1/4 du roman (et il est super court) ce n’est que du cul !

Concernant l’histoire, la meute Redwood est l’ennemie d’une autre meute particulièrement cruelle qui n’hésitent pas à violer et à tuer leur propre femme/fille. Je n’ai pas vraiment été intéressée par l’intrigue (y en a t-il seulement une ?) ni par les personnages d’ailleurs. Rien n’est original mais il y a tout de même des aspects sympas sur les loups notamment la transformation des humains ou les âmes soeurs potentielles. Mais je ne continuerai pas cette saga même pour ces aspects sympas.

Pour ce qui est de l’écriture, c’est ce que j’ai aimé le moins et sûrement à cause du style de l’auteur que je n’ai pas accroché aux personnages et que je me suis vite ennuyée. Il y a également pas mal de faute d’ortho et des fautes de frappe. En tout cas, je suis étonnée de voir une note globale aussi haute.

En conclusion, ce roman fait parti de mon top 10 de mes pires lectures de 2018…

par MissEcho
Next stop : Love Next stop : Love
Leah Konen   
http://www.my-bo0ks.com/2019/03/next-stop-love-leah-konen.html

Après plusieurs jours sans lire, j'avais envie d'une petite lecture mignonne histoire de bien me remettre dans le bain. J'ai donc jeté mon dévolu sur Next stop love de Leah Konen qui s'annonçait idéal au vue de sa couverture assez simple et douce.

Une fois terminée ma lecture, je suis restée quelques secondes à regarder la couverture, dubitative quant à ma lecture. Next stop love s'est avéré être une lecture en demi-teinte pour moi. A vrai dire, dès le début j'ai senti que ça ne serait pas exactement ce à quoi je m'attendais et je vais vous expliquer pourquoi.

Lorsque j'ai commencé Next stop love j'étais vraiment enthousiaste à l'idée de découvrir une histoire comme celle-ci, aux allures de coups de foudre avec un timing serré. A mes débuts de lectrice j'avais déjà eu un coup de coeur pour une histoire de ce genre avec La probabilité statistique de l'amour au premier regard (une lecture que je vous conseille fortement d'ailleurs). Du coup, j'avais vraiment mais vraiment, hâte de me plonger dedans.

Malheureusement, je n'ai pas eu de feeling avec l’héroïne Ammy . Pire que ça même, je n'ai eu aucune empathie pour elle. Pourtant j'aurais vraiment pu m'identifier à elle notamment par son histoire de famille mais j'avoue que son comportement, ses préjugés m'ont plutôt refroidie qu'attendrie. Elle fait ce long voyage pour assister au remariage de son père tout en laissant sa mère dans un sale état. Prise de remords et en même temps certaine d'avoir pris la bonne décision, elle sera d'autant plus perturbée. Pour ce qui est de Noah, j'ai trouvé le personnage intéressant. L'amoureux transi est prêt à tout pour reconquérir son ex et est bien loin du cliché masculin que l'on voit souvent dans les romances contemporaines. Ici, Noah est réservé, assez timide et surtout, n'a aucune confiance en lui pour prendre des décisions.

Leur rencontre va évidemment changer le cours de leur vie. Une multitude de problème durant leur voyage va les pousser l'un vers l'autre et les amener à se confier sur leur propre vie. Mais la deadline approche et qui sait s'ils se reverront après ce bout de chemin ensemble.

Si l'ensemble de Next stop love est plutôt agréable et réside toujours un petit brin de mystère quant à l'issue de l'histoire, j'avoue que j'ai plutôt trouvé le temps long... Pour un roman de tout juste 270 pages c'est assez dérangeant car les pages défilent assez rapidement mais reste cette impression de faire du surplace. Bien sur, ce sentiment vient essentiellement du fait que je n'ai pas accroché à l’héroïne et son tempérament mais aussi sans doute à la plume de l'auteure qui n'a pas réussi à m'embarquer dans son histoire.

Pourtant, l'histoire aux allures de coup de foudre avait tout pour me plaire. Des personnages qui se rencontrent totalement par hasard, une situation incongrue, des histoires personnelles avec beaucoup de potentiel. Malheureusement, je n'arrivais pas à me mettre pleinement dans l'histoire un comme si je ne me sentais pas concernée.

Je ne doute pas que Next stop love séduira d'autres lecteurs, car en soit le roman se lit rapidement et ne comporte pas que des défauts. Il faut simplement accrocher au style et aux personnages dès le début. Les derniers chapitres ont d'ailleurs réussi à me faire sourire, preuve que j'ai eu raison d'aller au bout. J'attendais juste ce "déclic" un peu plus tôt.

par Carole94P
Fairytales, Tome 2 : Crimson Bound Fairytales, Tome 2 : Crimson Bound
Rosamund Hodge   
«She had won them the sun and the moon, but she had become a monster.»

Malgré un concept intéressant et un début de lecture qui semblait bien parti pour que le livre dans son intégralité me plaise, j'ai fini par déchanter et au fil des pages, je me suis rendue compte que je n'étais d'humeur pour une lecture telle que Crimson Bound. Malheureusement.

Déjà, j'adore la couverture. Je dirais même que j'en suis amoureuse. Et au-delà de ça, au début du moins, j'ai été charmée par l'histoire et le riche univers qu'a proposé Rosamund Hodge avec ce roman.

C'est pour ça que je suis déçue. Je ne suis pas déçue par l'histoire, je suis déçue qu'elle ne m'ait pas plu comme je l'espérais.
J'avais vraiment envie que ce livre me plaise, car il avait tout pour!

Alors pourquoi m'a-t-il déplu? J'ai été malade comme un chien. Je sais, jolie expression. Mais en fait, quand j'ai commencé à le lire, le lendemain je suis tombée malade. (Ça m'apprendra à aller chercher mes colis à la poste au milieu du mois de Novembre en t-shirt sous prétexte que c'est pas loin et qu'une fois dans le bâtiment je serais à l’abri du froid.) Enfin bref, je suis donc tombée malade mais j'avais tout-de-même très envie de lire ce livre alors je l'ai fait. Sauf que mon état s'est empiré et qu'est arrivé un moment où mon cerveau a décroché.
Je me suis endormie trois fois dessus et je crois n'avoir compris que la moitié de ce que j'ai lu - malgré le fait que l'auteure ait une plume fort agréable, simple et donc franchement pas compliqué à comprendre.
Le truc c'est que avec un univers riche et avec une touche de complexité plus une atmosphère pas super rose, je dirais même carrément sombre, ça ne collais pas du tout avec mon humeur. Moi, à ce moment-là, je voulais des bisounours et un monde en rose bonbon, donc on peut clairement dire que Crimson Bound n'était pas la lecture idéale. ^^

C'est aussi pour quoi je pense que mon avis sur ce roman n'est pas très objectif, mais bon.

Alors, une histoire intéressante avec un monde bien construit, des personnages qui m'ont plus ou moins plu et un rythme bien soutenu mais une lecture à côté de la plaque.
Voilà le résumé de mon avis sur ce livre.

Mon avis sur ce roman n'est donc pas mauvais. Le problème est simplement que je n'ai pas lu Crimson Bound au bon moment et donc que je n'ai pas su l'apprécier à sa juste valeur, je pense. (Mais je suis le genre de personne qui -en général- quand je commence quelque chose, je termine. Donc j'ai commencé ce bouquin et au lieu de faire une pause pour plus tard pouvoir l'apprécier d'avantage, je ne l'ai pas fait. Tant pis pour moi!)

Peut-être qu'un jour je relirais Crimson Bound. Histoire de renforcer mon avis dessus. Parce que soyons honnêtes, ce n'est pas l'avis le plus objectif du monde.

«Whatever creature you turn into, whatever form you take, I won't let go of you.»

par Sheo