Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de lisa0814 : Liste d'Or

retour à l'index de la bibliothèque
Dark and Dangerous Love, Tome 3 Dark and Dangerous Love, Tome 3
Molly Night   
Comment dire.... ce dernier tome est littéralement nul, affreux et catastrophique!! J'étais déjà pas très emballée par le deuxième mais le troisième est encore pire!! L'auteure introduit une nouvelle idée pour chaque tome mais il n'y a aucune explication ou conclusion... Je ne vous parle même pas des nouveaux personnages qui n'apportent rien à l'histoire... La fin est bâclée, sans morale et complètement inutile : on dirait presque que l'auteure en a eu marre d'écrire et qu'elle s'est arrêté d'un coup...comme ça!
Bref vraiment très déçue et frustrée par ce dernier tome que je ne recommande vraiment pas...
Dark and Dangerous Love, Tome 2 Dark and Dangerous Love, Tome 2
Molly Night   
Un deuxième tome très mauvais pour ma part. Si le premier n'avait pas été une franche réussite, il y avait tout de même un semblant de scénario. Ici, que nenni ! La seule histoire qui nous est contée pendant plus de 300 pages se concentre sur les déboires amoureux entre Atticus et Evelyne. Autant dire que c'est creux et inintéressant au possible.
Je comprends que depuis quelques années, la romance aime exploité le ressort scénaristique du "je t'aime, moi non plus", mais dans ce livre, il est usé jusqu'à plus soif. Je n'en pouvais plus des pensées d'Atticus : "je suis méchant mais pas méchant. J'aime Evelyne mais je veux lui faire du mal". Pitiéééééééé !
Et que dire du personnage principal féminin qui s'amourache de tous les hommes qu'elle rencontre sauf d'Atticus bien évidemment. Et qui est d'une bêtise sans nom et pleurnicharde au possible. Oui, on a compris qu'elle était sans défense, innocente et totalement pur. Mais, au bout d'un moment, il faut tout de même faire preuve d'un peu plus d'inventivité. Que dire de la fin ??? Evelyne prend une décision dont on comprend mal les motivations.
Bref, aucune histoire, aucun intérêt, aucune évolution dans les personnages ni dans leur relation. Interactions basées seulement sur une relation perverse et totalement ridicule.
Et un Atticus tellement incohérent qu'on a beaucoup de mal à s'y retrouver. Si j'avais de l'espoir dans ce personnage dans le tome 1, on peut dire que le tome 2 a détruit mon maigre petit intérêt pour ce personnage. Sa folie ne peut pas justifier un manque évident de caractère. Il est mauvais, point. Malgré tout, cela reste pour moi le personnage le plus intéressant de cette série.
Je vais finir la saga car je suis curieuse de connaitre la fin et de voir comment l'auteur va nous dépatouiller de ce grand bazar. Trois prétendants, un monde de dystopie peu développé, une romance sans intérêt. J'attends de voir !

par Pulusuk
Dark and Dangerous Love, Tome 1 Dark and Dangerous Love, Tome 1
Molly Night   
http://www.my-bo0ks.com/2018/03/dark-and-dangerous-love-tome-1-molly-night.html

A la base, je n’étais pas spécialement tentée par Dark and Dangerous love. J’ai tendance à me méfier de ce qui vient de Wattpad ayant eu quelques déceptions dernièrement. Finalement, on me l’a proposé et je me suis dit qu’il faut parfois prendre des risques et sortir de nos genres de prédilections d’autant qu’avec le salon ce week-end, c’était l’occasion de rencontrer l’auteure. Je me suis donc lancée dans Dark and Dangerous love sans spécialement d’attentes mais curieuse de voir ce que ça allait donner.

Evelyn et sa famille ont toujours tout fait pour rester discret. Pourtant, lors de la fête d’anniversaire du Roi Atticus, vampire réputé sans cœur, Evelyn va se faire remarquer. Les choses vont se gâter puisque peu de temps après, Evelyn sera « invitée » au Palais pour tenir compagnie au Roi le jour de ses 18 ans. La jeune fille voudrait bien refuser cette demande (amoureuse et heureuse) mais elle n’a pas le choix et va devoir composer avec les règles et demandes du Roi Atticus….

Avant d’entrer dans le vif du sujet, je tiens à donner mon avis global sur ce roman en une ligne ou deux pour, après, développer ce qui m’a déplu et plu (même si les points positifs sont faibles). Dark and Dangerous love mérite à mon sens un avertissement. Jeunes lecteurs, attention, ce roman n’est pas à mettre entre les mains de tout le monde. Pour faire court, ce roman m’a énormément faite grincer des dents. Plus d’une fois j’ai cru qu’il allait se retrouver à plusieurs mètres de moi. Je ne savais plus où me mettre, ou bien si je devais rire ou pleurer. En clair, je n’ai pas apprécié ma lecture.

Cette chronique n’engage que moi et je respecte les avis contraires au mien, il en faut pour tous les goûts. Je vais donc commencer par les points positifs et finir par les choses qui fâchent.

Lorsque j’ai commencé ma lecture de Dark and Dangerous love, j’étais plutôt contente car le style de l’auteure, Molly Night est fluide et plutôt addictif, les pages se tournent vraiment toutes seules. Clairement, on ne voit pas trop le temps passer avec ce premier tome de Dark and Dangerous love.

Le côté fanfiction qui effrayait tout le monde ne se fait clairement pas ressentir. Personnellement je n’ai pas vu les liens avec les deux chanteurs. L’histoire s’inspire des autres romans du genre, avec notamment des petits liens avec Twilight (très peu, si ce n’est les vampires), Cinquante nuances de Grey et autres sans pour autant faire du copier-coller. L’auteure prend une direction bien à elle et développe son histoire comme elle le souhaite.

La fin. C’est bête à dire, mais vers la fin, le côté fantastique est un peu plus exploité que la « romance ». On en apprend plus sur les origines des vampires et sur la petite révolte humaine qui tente de faire face à la domination du Roi. Je pense d’ailleurs que le roman aurait gagné à être moins centré sur le côté sexuel que sur cette origine des vampires et leur signification.

Hansel ? Je suis assez partagée sur ce personnage. Bien qu’au final il soit le seul à trouver grâce à mes yeux. Quoique, je n’ai rien contre l’héroïne, Evelyn, en particulier. Hansel, est le meilleur ami du Roi Atticus (son créateur). Il lui voue une adoration sans limite. Il est à l’opposé de ce dernier. C’est un vampire, mais sympathique, gentil et vraiment pas dégeu. Il avait un fort potentiel et je croyais en lui – par moment – malheureusement, il est le premier à justifier les actes de son Roi et c’est vraiment usant.

Dark Romance oui, mais pas que. Ce roman entre dans la catégorie de la Dark Romance. On ne le niera pas, l’héroïne subit énormément au cours de ce premier tome. Attouchements, viols, harcèlement, tout y passe. Le côté dure et sombre du roman est parfaitement retranscrit et quelque part, suffisamment bien pour que j’en ai eu la boule au ventre. Donc, de ce côté-là, chapeau à l’auteure.

En revanche, là où ça coince vraiment c’est la réaction des personnages. En gros, chaque fois que notre héroïne subissait une agression sexuelle (appelons un chat, un chat), les autres personnages du roman (clairement très peu nombreux) n’avaient de cesse que de justifier ses actes.

Un exemple concret du début ? Notre très cher Roi, l’oblige à le masturber, se frotte à elle, bref, nous ne sommes pas loin du viol dès le début. Eh bien, les autres personnages vont justifier son acte en lui disant qu’il l’aime vraiment et que sa jalousie le pousse à parfois déraper. Le comble dans tout ça ? Elle en vient à lui trouver elle aussi des excuses lorsqu’il fait quelques efforts de comportement au fil des chapitres.

Qu’on se le dise, la violence et le langage cru dans de la « Dark Romance », pourquoi pas. C’est horrible, peut choquer, mais prévisible étant donné le genre. Mais justifier ses actes par des pseudos déclarations d’amour plus farfelues les unes que les autres, NON ! Le premier exemple annonce la couleur du roman, car cet événement se reproduira au cours de ce premier tome, allant jusqu’au bout du viol.

Les émotions ne sont suffisamment exploitées. Le choix de la troisième personne n’aide pas à ressentir la souffrance (car oui elle souffre beaucoup) au fil des pages. J’ai eu beaucoup de peine pour elle, mais cette partie là aurait pu être d’autant plus développée étant donné les circonstances. Je pense que d’ailleurs, le mal-être d’Evelyn aurait pu être plus « intéressant » et des : « il t’aime » à tout bout de champ…

Le personnage principal masculin. Atticus, le Roi. Il remporte aisément le trophée du pire méchant de tout l’univers. Dit comme ça c’est un peu bidon mais sérieusement ? Il lui manque une case ? Bon certes, ça fait partit du personnage, un vampire violent, sanguinaire, dictateur, violeur (oui, oui !) et qui aime dominer quoi qu’il arrive. Mais bon sang, avoir son point de vue (même extérieur) lorsqu’il est satisfait d’avoir agressé Evelyn… j’ai cru vomir. Il y prend vraiment du plaisir et se persuade de ne pas lui faire du mal, parce que voyez-vous, il l’aime. Évident non ?

Alors voilà. J’arrive au bout de ma chronique.

A mon sens, Dark and Dangerous love ne devrait pas être comparé à Twilight. Les deux ne s’adressent clairement pas au même public. Rappelons quand même que Twilight est du Young Adult et prône certaines valeurs traditionnelles, et qu’ici on est carrément dans une autre catégorie. Il est destiné – à mon humble avis – à un public averti ou habitué à la Dark Romance.

Une héroïne pas au bout de ses peines. C’est vraiment ce qu’on peut retenir de Dark and Dangerous love. Elle ne sera pas épargnée. J’avais vraiment beaucoup de peine pour elle et j’étais à deux doigts d’arrêter ma lecture en cours de route. Je dois dire que j’ai voulu aller au bout pour pouvoir en parler entièrement et voir si la fin relevait un peu le niveau.

Est-ce que je regrette cette lecture ? Non, je n’irai pas jusque-là. Je ne l’ai pas apprécié, c’est certain, mais je lui ai donné sa chance. Je pense que Dark and Dangerous love aurait sans doute été meilleur si les points négatifs n’étaient pas si omniprésents mais il est difficile pour moi d’y faire abstraction.

Est-ce que je le recommande ? J’ai envie de dire, non, mais ça ne regarde que le lecteur. Vouloir se faire son propre avis – ou non – c’est chacun son point de vue. En tout cas il est clair qu’il n’est pas à mettre entre les mains de tout le monde.

J’ai longuement hésité si je devais ou non mettre des extraits dans ma chronique. Finalement, je pense qu’il vaut mieux éviter, en revanche, si vous êtes curieuse, je suis disponible en privé pour en parler.

par Carole94P
Addicted to sin, Tome 2 Addicted to sin, Tome 2
Monica James   
On peut dire que la fin du tome précédent avait réussi à mettre nos nerfs à rude épreuve, j’ai eu la joie de découvrir cette petite merveille en avance dans ma boîte aux lettres, alors il était pour moi inconcevable de le mettre de côté. Je dois dire que la découverte du premier tome avait une très belle surprise et je suis ravie d’avoir mis mes a priori de côté pour plonger dans cette histoire déconcertante.

Les personnages de Madison et Dixon sont fascinants et la notion de bien et de mal revient souvent. Pour le psychiatre, Maddy est sa rédemption, il le dit lui-même il a rarement pris les bonnes décisions, alors rencontrer cet ange remet pas mal de chose en perspective. Au début du roman, on ne peut pas dire que Dixon est renvoyé l’image d’un homme bien et certains de ses choix dans ce tome, ne sont pas nécessairement les bons. On a juste envie de le voir assumer ses erreurs et d’arrêter de s’enfoncer, car il faut dire ce qui est, il s’est creusé sa propre tombe et Juliet le pousse un peu plus dans ce trou.

Madison va s’avérer être beaucoup plus forte qu’on ne l’aurait imaginé et bien qu’il ne pense pas mérité une femme comme Maddy, Dixon est la raison pour laquelle la jeune femme s’épanouit de jour en jour et il lui réapprend à vivre sans crainte. On pourrait la croire naïve, mais c’est surtout un personnage avec un cœur magnifique et la voir s’ouvrir comme elle le fait est tellement touchant. Protéger la jeune femme va s’avérer une décision facile à prendre et même si cela veut dire risquer de tout perdre. Juliet va dévoiler une autre facette de sa personnalité et montrer son vrai visage.

En bref, qu’est-ce que le bien et le mal ? Monica James nous a mise face à un ange et un démon, toutes les deux attirés par un simple mortel. Il est difficile de cataloguer Dixon, car tout simplement il n’est qu’un homme. Face à la tentation, il a prit de mauvaises décisions et lorsqu’il a été confronté à ses erreurs, il a prit la décision de s’en sortir pour pouvoir être digne de la femme de sa vie, mais au final ses choix discutables, ne font pas de lui un homme mauvais. Ce qui compte c’est d’en être arrivé là aujourd’hui et rien que pour les possibilités qu’il a offerts à Madison, il mérite d’être apprécié.

Un second opus qui n’est pas de tout repos pour nos deux héros, j’ai été complètement conquise par les rebondissements et je n’ai pas eu le temps de m’ennuyer, difficile de le lâcher avant d’avoir eu le dernier mot. J’imaginais la fin un peu différente, au cours de ce mois d’attente de nombreuses hypothèses me sont venus et même si je suis totalement en amour devant ce récit, j’aurais aimé une confrontation plus violente, car j’ai trouvé la fin pas assez cruelle, même si elle est assez satisfaisante. Je ne peux que recommander cette suite qui saura contenter les fans du premier opus et faire monter la tension.

http://wp.me/p4u7Dl-2Pv

par Luxnbooks
Addicted to sin, Tome 1 Addicted to sin, Tome 1
Monica James   
>> http://meliegrey.blogspot.fr/2016/11/addicted-to-sin-saison-1-dirty-dix-de.html

Encore un roman qui n'aurait jamais du rentrer dans ma PAL mais pour lequel j'ai craqué, pour mon plus grand plaisir. Parce que j'ai adoré chaque ligne.

L'histoire est celle de Dixon, un jeune psy qui tente de se remettre de la rupture de ses fiançailles qui ont eu lieu l'année précédente. Il lui est impossible de s'attacher à une femme donc il les veut toutes. Jusqu'à ce qu'il rencontre deux personnes : Juliet et Madison, qui vont remettre en cause, chacune à leur manière, sa façon de voir les choses. Il va alors essayer de se comporter correctement mais cela ne va pas être simple en étant attiré par deux femmes très différentes.

Dixon est un jeune homme brisé, il avait l'amour de sa vie mais cette dernière est partie avec un autre homme et cela lui a fait beaucoup de mal. Depuis il cumule les coups d'un soir et également avec ses patientes... C'est le salaud par excellence et pourtant, je dois bien avoué que je l'ai adoré. Parce qu'il est brisé donc je comprends pourquoi il se comporte comme il le fait et puis, je sais pas, mais je l'ai trouvé vraiment adorable. Un nouveau BookBoyFriend pour moi.

Juliet est une manipulatrice de première. On m'avait dit qu'elle était vraiment horrible et là, pas de doute. Dès qu'elle entre dans le roman, je me suis dis : mais c'est quoi cette fille ? Elle vient voir Dixon en tant que patiente pour une addiction au sexe et elle n'arrête pas de le manipuler pour qu'il tombe dans ses filets, même quand il lui fait comprendre qu'elle ne doit pas le faire. Et je l'ai détestée pour ça.

Madison est un "chou à la crème" comme ils le disent si bien dans le roman. Elle est jeune, étudiante, elle a un lourd passé qu'elle tente de laisser derrière elle. Mais c'est une battante, on le sent en la voyant. Et pourtant, elle est aussi tellement fragile. Je l'ai adoré et cela m'a brisé le coeur à chaque fois qu'elle se sentait mal. C'est un personnage en or, je pense sincèrement.

Que dire de l'intrigue ? Elle est très intense, il devient très difficile de lâcher le roman, j'avais sans cesse envie d'en savoir plus, de voir comment Dixon allait s'en sortir parce qu'il est attiré par deux femmes totalement différentes en même temps. Cela me paraissait compliqué pour lui. D'ailleurs, il a été crétin à certains moments, mais je l'apprécie beaucoup donc plutôt que de le détester, je m'inquiétais pour les conséquences qui risquaient de lui tomber dessus.
Quant à la fin : à partir du moment où j'ai compris ce qu'il allait se passer, c'était comme de regarder un accident : on sait qu'il va arriver, on sait que cela va être horrible, mais on ne peut pas l'empêcher. D'ailleurs j'ai encore le coeur qui bat très fort parce que cette fin est juste... Enfin je veux la suite quoi !!

L'écriture de l'autre est juste géniale. Je me suis plongée tout de suite dans le roman, j'ai adoré avoir les pensées de Dixon en permanence, cela m'a permis de l'apprécier autant. Et je me suis beaucoup attaché à lui. Franchement, j'étais tellement dans le roman que je n'ai pas vu les pages défiler, je ne pensais pas le lire aussi vite.

En bref, un coup de coeur ♥ tant pour les personnages (Madison et Dixon hein ? Faut pas pousser non plus, je pourrais jamais apprécier Juliet...), pour l'intrigue, pour l'univers et surtout pour la fin (qui me rend trèèèès impatiente de me procurer le tome 2) ♥

par MelieGrey
Je veux vivre Je veux vivre
Jenny Downham   
C'est un beau livre. Mais j'ai eu quelques difficultés à rentrer dans l'histoire. Certains personnages sont assez énervants et le langage est un peu trop "cru". C'est une fois que Tessa rencontre Adam que j'ai commencé à vraiment apprécié l'histoire.
La fin vient beaucoup trop vite à mon goût... J'ai vraiment été triste, émue et bouleversée pour Tessa. Je ne sais même pas comment j'ai fait pour lire la fin, tellement je pleurais sur les cinquante dernières pages! Je n'ai jamais autant pleuré en lisant! Je suis restée immobile pendant une demi-heure en me disant que c'est vraiment horrible, que ça ne peut pas finir ainsi... Et bien si!
C'est un très beau livre sur la leucémie : on ressent tout ce que ressent Tessa à travers les pages.
Ce livre donne vraiment à réfléchir.

par lisa0814
Icônes, Tome 1 : Icônes Icônes, Tome 1 : Icônes
Margaret Stohl   
J'ai bien aimé Icônes. C'est un très bon livre dans le genre dystopique. Néanmoins, quelques informations manquent...
On se trouve après la collision d'"astéroïdes" avec la Terre. Ce sont en fait ce qu'on appelle des Icônes, mais qu'est-ce exactement? La réponse ne vient pas clairement, on reste dans le flou pendant toute l'histoire.
En parlant d'histoire, elle est assez addictive, le style d'écriture est vraiment bien et il est quand même assez différent de la série des Lunes. Les personnages sont donc en quête pour découvrir ce qu'ils sont réellement, suite à leur enlèvement par le gouvernement. Ils vont s'associer à d'autres personnes pour s'affranchir de l'autorité à laquelle le peuple est soumis.
Les personnages sont très hétéroclites. Tout d'abord, les quatre principaux sont les enfants-Icônes, ceux qui sont contrôlés par une émotion en particulier. Ce concept est très intéressant, mais peut-être pas assez approfondi... A voir dans la suite... Parmi ces quatre, certains sont attachants, d'autres énervants... Dol, le personnage principal, la Pleureuse, est tantôt l'un, tantôt l'autre. Elle dit quelque chose et un peu plus loin dans le roman, elle fait quelque chose qui est en totale opposition.
Ro, le Furieux, son ami d'enfance est intéressant. J'ai bien aimé son personnage, et j'aurais aimé en apprendre plus sur lui.
Tima, la Terreur, est attachante, quoique distante au début.
Et Lucas, l'Aimant, est comme Dol : attachant mais énervant. Il fait des choses, je l'aurais frappé s'il avait été en face de moi!
Les autres personnages, pour le peu qu'on en a vu, sont aussi intéressants, et également très hétérogènes. On a des personnages froids, qui ne ressentent rien, d'autres avec un certain humour, je pense notamment à Fortis et Toubib.
La dystopie est très bien exploitée. Mais, il m'a manqué de la romance... Une fois qu'elle arrive enfin, j'ai été totalement déçue par la réaction de Dol : une de ses paroles en inadéquation avec ses actions... Pour finir, je suis juste dégoûtée du couple final... J'aurais espéré autre chose. Mais bon, comme on dit : qui se ressemble s'assemble!
J'ai trouvé la fin étrange... Surtout ce qui s'est passé... [spoiler]Comment Lucas et Tima peuvent-ils encore être en vie, alors qu'ils étaient juste à côté de je ne sais trop combien d'explosif?? Une des fantaisies de Margaret Stohl, ou alors encore une chose non expliquée...[/spoiler]
La fin promet néanmoins d'autres aventures aussi passionnantes que dans ce tome, et un petit quatuor amoureux.
Enfin, je tiens à souligner que j'ai trouvé très original les pages à chaque fin de chapitre qui concerne des rapports divers sur diverses choses en rapport avec le chapitre qui s'achève. Cela permet d'en apprendre davantage sur les personnages et les événements.

par lisa0814
Icônes, Tome 2 : Idoles Icônes, Tome 2 : Idoles
Margaret Stohl   
Franchement je suis déçu ... Déjà que le premier tome avais des lacunes celui là n'arrange vraiment rien !

par louve34
Une femme Une femme
Annie Ernaux   
J'ai eu ce livre à lire pour le lycée, et c'est un très bon livre! Magnifique témoignage sur la maladie d'Alzheimer qui a emporté sa mère... Histoire très émouvante qui laisse un très beau souvenir et qui fait réfléchir quelques fois.

par lisa0814
La Nuit de Valognes La Nuit de Valognes
Éric-Emmanuel Schmitt   
J'ai lu ce livre pour le lycée, et j'ai bien aimé! Alors que d'habitude, je n'aime pas trop les pièces de théatre! Il a été facile à lire, je l'ai lu en une semaine mais rien qu'une demi-heure tous les soirs! Il n'y a que 120 pages environ. Je le recommande à tous!! ;)

par lisa0814
  • aller en page :
  • 1
  • 2