Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de liseur : Liste d'Or

retour à l'index de la bibliothèque
La Peau des Rêves, Tome 1 : Nuit Tatouée La Peau des Rêves, Tome 1 : Nuit Tatouée
Charlotte Bousquet   
Wouha ! L'Histoire m'a complètement retourné ! J'ai adoré rentré dans le personnage de Cléo, elle m'a transporté.
La vie après le Cataclisme est spectaculaire.
La relation et le passé commun de Cléo et Lyn est très bien trouvé !
L'écriture de Charlotte Bousquet me rends totalement dépendante de « La Nuit Tatouée ».
J'attend anxieusement le tome 2 ! :D

par Peerle
La Peau des Rêves, Tome 2 : Nuit Brûlée La Peau des Rêves, Tome 2 : Nuit Brûlée
Charlotte Bousquet   
Un sentiment très mitigé pour ce deuxième tome...
Si j'ai apprécié voir cet univers du côté des chimères, j'ai trouvé que l'intrigue était plate, tournait en rond et était prévisible du début à la fin. De plus, les personnages, Cléo en tête, ont commencé à m'agacer sérieusement. Elle a beau être forte et courageuse, elle devient complètement idiote dès que ses hormones entrent dans la danse. c'est à dire les 3/4 du bouquin, hélas...
Sinon, l'écriture est toujours aussi agréable et on a de plus en plus envie d'en savoir plus sur l'histoire de la conteuse.

par Miney
The Witch Hunter, Tome 2 : L'Assassin du Roi The Witch Hunter, Tome 2 : L'Assassin du Roi
Virginia Boecker   
Je l'avoue au début de ce tome j’étais complètement perdue ! Je ne me souvenais plus de l'histoire, des personnages...
Mais passé les 100 pages j'ai été miraculeusement transporté et puis tout s'est enchaîné rapidement.
Le personnage de Elisabeth est touchant sans l'être complètement et bizarrement je me souvient que j'adorais John dans le tome 1 mais la je l'ai pas trouvé attachant même si il fait des actions trop chou par moment :-)
Enfin bref ce deuxième tome conclut plutôt bien cette suite.

par Marion001
The Witch Hunter, Tome 1 The Witch Hunter, Tome 1
Virginia Boecker   
La première chose que je me suis dite en refermant Witch Hunter est "Aaah c'était vraiment une bonne lecture d'un genre que je n'avais pas lu depuis longtemps!"
Car oui, on peut voir que ce tome nous entraîne dans de la Fantasy mais je n'avais pas l'impression d'être dans ce type de lecture: il n'y avait aucune lourdeur parce qu'un style vraiment simple d'approche et pas à vouloir détailler trop profondément le monde dans lequel l'histoire évolue: il y a des sorciers, des inquisiteurs, des chasseurs, ça se passe dans des temps de la fin du Moyen-âge et puis, c'est tout ce que nous avons comme détails! Et c'est très bien comme cela! Parce qu'on peut vraiment se consacrer sur les personnages et leur histoire sans se soucier d'apprendre à maîtriser un monde inconnu et ardu!
En plus, l'auteure se lance directement dans l'action sans vraiment de préambule - et revient parfois un peu abruptement sur les événements passés en plein présent mais ce n'est pas la mort du petit cheval!- et cela donne un rythme vraiment intéressant à l'histoire puisque jamais on ne s'ennuie.
Pour parler des personnages, je les ai purement adorés en commençant par l'héroïne qui nous narre le tout, qui est une fille forte mais à qui l'on voit les failles et que l'auteure n'a pas préservée comme on le comprend dans le début de l'histoire, mais c'est ce qui l'a rend encore plus attachante! Dans ses nouveaux compagnons dont on voit également qu'ils sont tous des personnages travaillés, j'avoue avoir un petit faible pour John - ça doit être les bouclettes brunes - que j'ai aimé voir évoluer - surtout auprès de Elizabeth.
En bref, j'ai beaucoup aimé ce premier tome d'une histoire de sorcellerie telle que j'en ai peu lue avec un côté réalité historique fictive très bien développé que j'ai vraiment apprécié, autant que ses personnages attachants! Je suis pressée de lire le second tome qui j'espère arrivera bientôt dans nos contrées francophones et je n'hésite pas du tout à conseiller ce premier tome à ceux qui hésitent encore à se lancer.

par Chika
Mercy Thompson, Tome 2 : Les Liens du sang Mercy Thompson, Tome 2 : Les Liens du sang
Patricia Briggs   
Super comme deuxième tome, la suite des aventures de Mercy est vraiment fantastique et les personnages sont tous attachant. J'adore le côté arrogant et provocateur de Mercedes, et j'ai hâte de voir sur quel prétendant celle-ci va jeté sont dévolu. Ce deuxième tome est tout aussi captivant que le premier et le suspens y est du début à la fin, au final cette série est un brai petit bijou je me lance immédiatement au troisième tome pour poursuivre mon aventure.
Mercy Thompson, Tome 1 : L'Appel de la lune Mercy Thompson, Tome 1 : L'Appel de la lune
Patricia Briggs   
un livre qui se dévore du début à la fin, avec de l'action, une femme qui n'as pas froids aux yeux, des vampires, loup-garou et autres créatures surnaturels, de quoi vous satisfaire.

par jess07
Vampire Knight, Tome 8 Vampire Knight, Tome 8
Matsuri Hino   
ah!!!! J'adore se tome la, il est génial!!!!

par neko-san
Les Puissants, Tome 1 : Esclaves Les Puissants, Tome 1 : Esclaves
Vic James   
J'avais lu ce roman en SP quelques semaines avant sa sortie et je l'avais adoré. Le tome 2 paraissant très prochainement, j'ai décidé de le relire afin de me remettre dans le bain et me remémorer quelques détails que j'avais oublié. Et heureusement ! Car je me suis rendue compte que j'avais zappé un paquet de trucs et j'ai pris beaucoup de plaisir à redécouvrir cet univers. Je peux maintenant écrire un vrai commentaire plutôt que ces quelques lignes vagues que j'avais rédigé avec mes souvenirs sur cette page après mon inscription.

L'intrigue est un savant mélange de tous mes films/livres/séries préférés. Il y a un côté "Game of Thrones" dans la manière dont le monde des Égaux est organisé, les intrigues en sous-sol, le sort de Chien...mais j'ai aussi trouvé à ce premier tome un certain aspect "Harry Potter". Je visualisais très bien les Malefoy à la place des Jardine. Parfois je me disais "Voilà à quoi pourrait ressembler l'Angleterre si les Mangemorts prenaient le pouvoir". Et bien entendu, il y a aussi un côté "Hunger Games" avec les révolte du peuple, Milmoor etc. Bref, "Les puissants" c'est donc un patchwork de plein de trucs cools brillamment tissé par la belle plume de Vic James.
L'auteure apporte aussi bien sur sa touche personnelle en abordant des sujets jusque là vaguement exploités dans la littérature YA et en plaçant son intrigue de nos jours ce qui est pour moi la grosse originalité et le vrai point fort de ce roman.

Parlons un peu des personnages maintenant. L'histoire nous est présentée à travers les points de vue de différents protagonistes. Luke est un garçon touchant, sympathique mais un peu trop prévisible à mon goût. C'est le héros classique. Il fait exactement ce que le lecteur attend de lui. Je n'évoquerais que brièvement sa soeur, Abi, qui est clairement là pour apporter une touche de romantisme à l'oeuvre. Je n'ai pas du tout adhéré à ce personnage soit disant intelligente mais beaucoup trop neuneu d'après moi. On aurait presque dit qu'elle venait à Kyneston dans l'idée de tomber amoureuse et qu'elle a jeté son dévolus sur Jenner car c'est celui qui ressemble le plus aux héros des histoires à l'eau de rose qu'elle adore. Aucun intérêt. Heureusement, elle n'a pas un très grand rôle dans ce tome. Mes protagonistes favoris sont sans aucun doute les Égaux, car se sont les plus complexes. Silyen m'a littéralement envoûtée. Il est très difficile à cerner. Chacune de ces apparitions m'ont fait retenir mon souffle tant il est intriguant. Bouda est le genre d'heroine féminine que j'affectionne : une garce manipulatrice prête à tout. On ne va pas se mentir, se sont-elles les plus intéressantes, non ? ^^ Enfin, j'ai aussi beaucoup aimé Gavar car je ne savais jamais à quoi m'attendre venant de lui. Tantôt c'est un monstre capable de tuer de sang froid, tantôt c'est un père aimant, sa position par rapport à l'esclavage n'est pas non plus très claire pour moi. Bref j'ai trouvé les personnages des "Puissants" vraiment bien travaillés ce qui est un exploit étant donné le nombre important de protagonistes principaux et secondaires (ceux que j'ai cité sont les plus récurrents mais bien d'autres héros évoluent dans ce roman).

Quelques mots maintenant sur le style du livre. Comme dit plus haut, j'ai trouvé la plume de Vic James très agréable. L'histoire se déroule sur une longue période et certains éléments sont vite abordés mais pour moi, elle est parvenue à trouver le juste milieu entre trop et pas assez. Pour ma part le principal était dit et suffisamment décrit pour me déclencher tout un tas d'émotions. J'ai bien apprécié que chaque chapitre se focalise sur un personnage. Ça permettait de vraiment connaître chacun.

Voilà. Bien d'autres choses encore pourraient être dites sur "Les puissants" mais ce serait vraiment trop long et je pense avoir évoqué le principal. De plus, le tome 2 m'attend !

par Saturna
Pure Pure
Julianna Baggott   
J'ai adoré. Pure est un livre très prenant. L'histoire se passe sur Terre après des bombardements, et dans le Dôme, le seul endroit sur la planète ayant été protégé.
J'ai beaucoup aimé (et ça m'a assez surpris d'ailleurs) le fait qu'on soit dans la tête de personnages différents, dedans et en dehors du Dôme.
Mais petit problème : le début est trèèès long et les descriptions sont dures dès les premières pages : le malheur, le désespoir, la cendre, les personnes fusionnées avec la terre, avec des animaux, avec des objets, entre eux ...
Mais la suite est juste WAHOU, phénoménale, remplie d'action et toutes les pièces du puzzle s'emboîtent enfin.
Un coup de coeur, malgré le début. Vraiment hâte pour la suite.

par vanil
Kara Gillian, Tome 1 : La Marque du Démon Kara Gillian, Tome 1 : La Marque du Démon
Diana Rowland   
Après Le Sang du rock sorti un peu plus tôt cette année, la série Kara Gillian est la seconde de l'éditeur Milady à me donner l'impression de vouloir un peu bousculer les bases établies de la Bit-Lit. Dixit donc les "Anita Blake bis" et cie et place au renouveau...
On ne peut pas vraiment dire que le roman en lui même est aussi original que Wicked Game mais La Marque du Démon emprunte beaucoup à des récits d'enquêtes policières et saupoudre le tout d'un brun de fantasy. Point de coming out de vampires ou d'univers alternative ici, on se retrouve dans un monde en tout point similaire au notre et ou le bestiaire fantastique est relégué dans le domaine de l'imaginaire par la population. Point non plus de vampires, loup-garous ou autre dans ce premier tome (j'espère que cela ne changera pas par la suite) mais seulement des Démons qui existent dans un autre plan d'existence. Le traitement de ces derniers est assez proche de la vision qui est faite dans la série Morgane Kingsley ou les démons ne sont pas perçus comme des êtres démoniaques mais comme une civilisation aux mœurs bien différents de la nôtres (chez eux, c'est avant tout l'honneur et le pouvoir qui compte).
Kara Gillian est donc une inspectrice qui travaille aux homicides d'une petite ville de Louisiane. Cette dernière n'est guère sociable et si elle habite seule et loin de tout, c'est avant tout à cause de son passe-temps assez singulier: elle est invocatrice de démons. Aussi, quand les meurtres du Tueur au symbole reprennent après 3 ans, Kara est la seule à pouvoir repérer des résidus arcaniques sur les victimes et à comprendre que la reprise des meurtres rituels est dû à une bonne convergence stellaire pour les invocations.

Comme je l'ai fait comprendre un peu plus haut, ce premier tome emprunte beaucoup aux romans policiers avec une héroïne qui n'est ni super forte et n'a ni de super pouvoir hormis d'invoquer des démons via un rituel exigeant. Il s'agit d'ailleurs d'une jeune inspectrice dont il s'agit de sa première enquête puisqu'elle vient d'être muter aux homicides depuis seulement 3 semaines. Cet aspect débutant est plutôt sympa et fait gagner pas mal de sympathie à l'héroïne même si cet aspect est un peu trop vite relégué au second plan à mon gout. J'apprécie aussi beaucoup l'aspect assez humain avec lequel elle est décrit avec des défaut tout ce qui a de plus ordinaires : peu sociable, le néant niveau sentimental et possède même quelques bourrelets. Il s'agit clairement d'une personne qui ne vit que pour son travail et son passe-temps.
Pour les autres personnages, on retiendra seulement le Démon supérieur Rhyzkahl et l'agent du FBI Ryan. Pour le premier, j'ai eu un peu de crainte de par son traitement au début du bouquin (beau comme un Apollon, gentil...) mais au final, l'auteure lui donnera bien plus de dimension par la suite en le faisant bien moins serviable qu'on aurait pu le croire (on évite donc le gentil "Lugh bis" de Morgane Kingsley).
Quand à Ryan, je suis un peu déçu, notamment par l'évolution de leurs relations ou ce dernier passe bien trop vite de austère à amicale à mon gout et ou ce dernier semble finir en simple "faire valoir" de l'héroïne en étant guère utile dans l'enquête (même si son comportement est assez sympathique).
Niveau histoire, le tout s'enchaine sans temps mort et demeure plutôt bien structuré. Je n'ai pas deviné l'identité du coupable avant le climax final ce qui est plutôt un soulagement d'autant qu'on ce cesse de se demander si il s'agit de quelqu'un que l'on a rencontré ou non. Diana Rowland a aussi très bien décrit le coté invocatrice de l'héroïne en détaillant admirablement bien les conditions et exigences d'une telle entreprise. On n'est vraiment pas dans le flou avec des codes pré établies pour la suite des aventure de Kara.
Niveau romance, ce n'est pas aussi décevant que j'aurais pu le croire en commençant le roman. La relation de Rhyzkahl est bien plus ambigu qu'il n'y parait en premier lieu et celle de Ryan ce fait sans brûler les étapes. D'ailleurs, les rares scènes de "jambes en l'air" aux nombres de 2 (ou plutôt 2,5) sont très succincts et ne souffrent pas d'une description trop détaillé (en faite, c'est tout juste survolé) et ne sont donc pas trop dérangeante pour qui (comme moi) cherche autre chose dans ce genre de bouquin.

Au final, ce premier tome n'est pas dénoué de qualité, bien au contraire. Se déroulant dans une Louisiane après-Katrina, Diana Rowland créée un univers des plus crédibles avec une intrigue menée tambours battants. Le coté roman policier peut toutefois rebuté une partie du lectorat d'autant que cela prend facilement les deux tiers de l'ouvrage. Pour ma part, cela m'a permis de changer un peu de style même si cela n'atteint pas à mes yeux l'excellence d'un Kate Daniels ou MacKayla Lane. Cela n'en reste pas moins un bon bouquin que je recommande pour peu que vous cherchiez un peu de renouveau.

par Caly