Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Lisou04 : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Les Frères Malory, Tome 1 : Le séducteur impénitent Les Frères Malory, Tome 1 : Le séducteur impénitent
Johanna Lindsey   
Je n'avais lu qu'un seul roman de cette auteure et hésitais depuis un moment à commencer cette série... c'est fait et je ne le regrette pas.
La famille Malory est absolument craquante. Chacun des frères a une personnalité haute en couleur, ma préférence allant dans ce tome, à Tony.
Parlons à présent des personnages principaux :
Reggie est succulente. Par certains côtés, elle me rappelle Lilian dans La ronde des saisons avec son caractère bien arrêté et son humour au quart de tour. Elle est aussi bien plus maline qu'il n'y paraît et moins "fillette" que ce qu'on peu croire dans les premières lignes.
Nicholas est lui aussi, un personnage très agréable. J'ai aimé le mal qu'il s'est donné pour que le mariage n'ait pas lieu, se souciant de l'avenir de Regina quand elle découvrirait qu'il n'était pas celui qu'elle croyait.
Il y a beaucoup de tendresse aussi dans les relations nièce-oncles, une dimension non négligeable.
Vraiment très sympa ce premier tome, je lirai les autres avec plaisir.

par Christy
Noirs démons, Tome 1 : Tout ce qui brûle Noirs démons, Tome 1 : Tout ce qui brûle
Suzanne Wright   
Alors. D'après les quelques indices que j'ai pu glaner ici et là à travers l'histoire, il semblerait que Knox soit relativement possessif. No shit, me direz-vous, et c'est vrai que c'est un trait de caractère qui est assez discret chez ce personnage... Bon allez, trêve de plaisanterie, ce mec doit dire au moins 300 fois "tu es mienne" (ou toute autre phrase ayant la même signification) dans tout le tome, sans oublier toutes les autres formes de... euh, masculinité j'imagine, que l'auteure a égrenées durant son récit (comme des ordres à tout bout de champ, une arrogance incroyable, un besoin de contrôle vraiment pathologique et une certitude absolue que les femmes sont des poupées gonflables). Ah, mais parlons-en, de la poupée gonflable en chef, d'ailleurs ! Harper, si prometteuse, si sarcastique, si indépendante, si pleine de doutes... qu'est-ce qu'il t'est arrivé, chérie ? Pourquoi cette perte totale d'indépendance, pourquoi cette obéissance totale aux ordres de Knox, pourquoi ce semblant de personnalité qui, au final, ne ressort jamais aux bons moments ? Ceux qui liront ce commentaire me trouveront certainement méchante, mais sachez que ce roman m'a vraiment agacée. Agacée étant ici un euphémisme. Je n'imaginais évidemment pas une histoire bien originale ou pleine de suspense, heureusement pour moi, mais quand même, tomber sur ça ? C'est douloureux pour les yeux, des romans comme ça ! C'est ce genre de mecs qui est censé faire fantasmer ? Un milliardaire surpuissant maniaque du contrôle donneur d'ordres et de leçons habitué à obtenir tout ce qu'il veut et obsédé par le cul ? Je sais bien que Fifty Shades a initié un genre de culte mais quand même, faut se faire soigner.

Sincèrement, l'idée de base avec les démons, les alter ego etc. est vraiment sympa ! C'est différent des loups-garous et de leurs âmes sœurs tout en restant sensiblement sur la même branche, et on découvre des tas de nouveaux croisements, une société secrète et tout un tas d'espèces trop cools venues de la mythologie chrétienne. Mais voilà, tout tourne évidemment autour du lien entre Harper et Knox, et voir cette pauvre fille être contrôlée par ses hormones dès le chapitre 2, se targuer d'être quelqu'un d'insupportable et rebelle pour ensuite s'agenouiller quand il le faut et trouver ça totalement normal, ça fait juste mal au cœur. C'est peut-être un jugement très dur mais la première scène érotique (au chapitre 6, hein, alors qu'Harper avait juré ses grands dieux qu'elle ne coucherait jamais avec Knox) m'a limite paru être un viol tellement elle se fait manipuler dans tous les sens (oui, tu as bien lu) par ce... type. Et je pèse mes mots.

L'idée principale est passée donc je vais arrêter les frais. Si tu cherches l'histoire d'une relation malsaine, un mec ultra-possessif (genre vraiment), une explosion d'hormones tous les 3 lignes et des scènes très clichées agrémentées de "Harper est à moi, tu la blesses je te bute", bravo ! Ce roman est fait pour toi ! Sinon vraiment, passe ton chemin.
Trouvez-moi Trouvez-moi
J.S. Monroe   
J'ai bien aimé la première partie du livre, qui accroche le lecteur par son suspens grandissant, on veut savoir si Rosa est toujours en vie et ce qui lui est arrivé, et l'amour de Jar pour Rosa est très pur et beau, il tente tout pour la retrouver. Ensuite, à partir de la deuxième partie, ça se complique, tout devient fouillis et j'ai sauté des passages pour passer directement à la fin, qui ne m'a pas vraiment convaincue... Dommage car ce livre commence bien, mais part ensuite dans tous les sens, trop compliqué...
Le Loup et la Colombe Le Loup et la Colombe
Kathleen E. Woodiwiss   
A l'époque où Guillaume le Conquérant accède au trône d'Angleterre, ses troupes sèment le chaos sur la campagne Anglaise en assassinant, pillant et violant.
C'est ainsi que Aislinn après le meurtre de son père -le seigneur du domaine-, devient l'esclave d'un Normand une brute épaisse qui n'hésitera pas à abuser d'elle.
Mais un seigneur de guerre arrive le lendemain - Wulfar -, récupérant le château qui lui est dû et propose à Aislinn de choisir entre son tortionnaire et lui-même.
Un roman historique sympathique où les bassesses humaines et la perfidie des femmes (Gwendolynn) sont mises au premier plan.
Wulfar quant à lui, bien que bien arrêté sur son opinion des femmes, verra son verni craqueler pour petit à petit éprouver plus que du désir pour Aislinn.

par ccmars
Le destin d'une déesse, Tome 1 : Le Manoir des Immortels Le destin d'une déesse, Tome 1 : Le Manoir des Immortels
Aimée Carter   
http://wandering-world.skyrock.com/3091115787-The-Goddess-Test-Tome-1-The-Goddess-Test.html

Une lecture rafraîchissante. Une petite bulle d'oxygène. Un roman vraiment divertissant et prenant. Voilà ce que je retiendrai de The Goddess Test ! J'ai beaucoup aimé cet ouvrage ! Et pour une fois qu'un livre qui traite de la mythologie grecque me plaît ( en dehors de Starcrossed ), je dois bien avouer que je suis enchanté ! Surtout qu'après ma déception avec Abandon de Meg Cabot, j'avais très peur d'aborder le mythe de Perséphone ! Mais mes craintes ont vite été oubliées grâce à Aimée Carter et sa plume véritablement légère et passionnante.
Nous rencontrons ici Katherine Winters, surnommée Kate, personnage déchiré et mature, auquel on s'attache et s'identifie sans aucun mal. La mère de Kate est mourante, et sa maladie étant sur le point de l'emporter, elle va demander à sa fille de la conduire dans la ville d'Eden, lieu où elle pourra se reposer jusqu'à ce que vienne son dernier jour. Débute alors pour Kate une vie difficile et angoissante : elle ne possède ni ami ni connaissance à laquelle se raccrocher. C'est une toute nouvelle existence qui s'ouvre à elle, et elle promet d'être triste à souhait. Sauf que rien ne va se passer comme prévu.
Kate va très rapidement faire la rencontre de protagonistes tout aussi étranges que vifs et pétillants. Ava, James, Dylan et... Henry. Ce qui est bien avec ce livre, c'est que les rebondissements débutent à la première page et continuent jusqu'à la fin de l'intrigue, sans jamais connaître de baisse de régime. Le récit est réellement haletant et saisissant grâce à cet atout. Mais, ce qui va rendre l'histoire vraiment fascinante, c'est justement la façon dont Kate va rencontrer Henry.
En effet, la première fois qu'elle va lui parler aura lieu... Après l'atroce suicide d'Ava. Étrange, n'est-ce pas ? Mais le pire est à venir ! Henry serait en fait Hadès, le dieu des Enfers. Et il serait capable de sauver l'amie de Kate, ensanglantée et morte sous ses yeux. Il va lui redonner la vie, et, en échange, Kate va devoir vivre avec lui dans le Manoir des Immortels durant l'automne. Sauf qu'elle va également demander à Henry de lui accorder plus de temps pour profiter de sa mère. Ainsi, ce n'est pas une saison que Kate va devoir passer avec Henry, mais deux. Six mois coupée du monde. De la vie réelle. Des vivants.
Car le Manoir va se révéler un lieu à mi-chemin entre le monde des personnes en vie et celles décédées. Un lieu que Kate va devoir apprendre à connaître et auquel s'adapter. Et où elle va être confrontée à sept tests durant son séjour. C'est ce qu'elle doit faire en échange de quelques mois de plus avec sa mère. Ça... Et croire au fait qu'elle vit au Manoir entourée de Dieux grecs. Et là, ouaw ! J'ai littéralement été aspiré par l'histoire qu'Aimée Carter nous offre. Elle reprend et réinvente les mythes et légendes avec brio ! Comme vous le savez, j'étais un peu réticent... Hé bien l'auteure est parvenue à énormément me séduire de part sa plume et la manière dont elle a réécrit la mythologie ! C'était fabuleux de découvrir, en même temps que Kate, les secrets des Dieux et leurs histoires. A contrario, même si je ne suis pas un professionnel des récits ayant lieu pendant cette période, je suis sûr que madame Carter n'a pas utilisé les vraies bases des mythes pour son histoire. Ainsi, ne vous attendez pas à découvrir les faits véridiques de chaque légende. On plonge vraiment dans un univers purement inventé, qui m'a complètement subjugué.
Niveau romance, Kate et Henry ont le don pour nous toucher et nous émouvoir. La naissance de leur histoire est maîtrisée à la perfection. Leurs sentiments ne sont ni précipités ni brusqués. Le fait qu'ils soit tous deux des personnages humains au possible et profonds, qu'ils possèdent leurs propres failles et leurs défauts, rend la création de leur amour vraiment indescriptible. Tout est délicat, doux, et, étonnement, inattendu. Car leur relation ne va pas facilement voir le jour. C'est d'ailleurs une chose que j'ai beaucoup aimé dans The Goddess Test. Cette fois, les héros ne succombent pas l'un à l'autre en un claquement de doigt. Aimée Carter a su nous servir une belle romance possédant une intense impression de réalité.
Bizarrement, malgré les excellents points du livre ( la relation entre Kate et sa mère, celle avec Henry, la superbe mise en place des tests et la description de la vie de notre héroïne au Manoir ), il m'a manqué ce petit quelque chose qui fait qu'on adore un ouvrage. Voilà pourquoi je l'ai trouvé plaisant mais pas extraordinaire. Un poil trop prévisible ? Car même si les rebondissements se succèdent, j'en avais flairé certains de loin. Puis il y a tout de même quelques longueurs. Mais, attention, rien qui ne nous donne pas envie de continuer à lire ce beau petit livre.
En résumé, The Goddess se révèle entre un roman agréable et fluide qui, malgré quelques petits bémols de-ci de-là, se lit rapidement et nous permet de faire la connaissance de protagonistes attrayants et attachants. On voit à quel point Kate est dévouée à sa famille, ses décisions et ses choix à chaque étape du livre, ce qui m'a énormément plu. C'est un personnage réellement passionnant, qui ne peut que nous prendre aux tripes. L'histoire mise en place, saupoudrée d'une intéressante mythologie et d'une atmosphère ensorcelante, est véritablement excitante ! Une fois ancrés dans ce récit, difficile pour nous d'en sortir ! La fin du livre m'a beaucoup plu, et j'ai hâte de connaître la suite des aventures de Kate ! Au final, The Goddess Test est une lecture bien sympathique que je vous conseille de découvrir.

par Jordan
La Danse des ombres, Tome 1 La Danse des ombres, Tome 1
Yelena Black   
C'est d'abord la magnifique couverture qui m'a intriguée. Puis le résumé mystérieux. Et j'ai fini par me demander: qu'est-ce qui se trame derrière cette ballerine dont le justaucorps se décompose en pétales de roses?
La Danse des Ombres est presque un coup de coeur. Presque. Même s'il n'en est pas totalement un, il m'a néanmoins passionné, tant qu'en une après-midi, je l'avais déjà dévoré.
Nous faisons la connaissance de Vanessa, une adolescente qui vient tout juste d'intégrer la très prestigieuse Académie du New York Ballet. Néanmoins, on sent dès le départ que la danse n'est pas la passion de la jeune fille. Même si elle est terriblement douée, le seul but de sa présence dans cette école est simple: retrouver sa soeur Margaret, disparue au New York Ballet, trois ans auparavant.
Avec un début un peu lent (l'installation, les rencontres et la mise en place du quotidien de Vanessa), et une intrigue que je ne trouvais pas particulièrement développée, ce livre m'a tenue en haleine à partir d'une centaine de pages. Dans la nouvelle école de Vanessa est répété " L'Oiseau de Feu " de Stravinsky, et l'adolescente compte bien y décrocher un rôle, [spoiler]bien qu'il soit assez évident qu'elle interprète le rôle principal, à savoir celui de l'Oiseau de Feu.[/spoiler]
A partir de ce moment là, les répétitions sont très éprouvantes pour elle, les ordres et commandement de son chorégraphe Josef (personnage qui m'a glacé le sang) commencent peu à peu à lui faire perdre la raison, si bien qu'elle ne sait plus qui croire. Surtout qu'elle commence à être victime d'hallucinations, notamment lors de ses entraînements qu'elle effectue seule dans le studio.... et qu'une danseuse déchue qui la met en garde sur la dangerosité du ballet, et qu'elle pourrait très bien finir comme sa soeur... ainsi que les nombreuses ballerines disparues, sachant que toutes devaient interpréter le rôle principal du ballet...
J'ai bien cru que Vanessa devenait folle au fur et à mesure que je tournais les pages. Comme elle, je soupçonnais chacune des personnes, bien que celui qui ne tournait pas rond pour moi depuis le début était bien Zep. C'est sûrement le personnage le plus travaillé de ce livre, chose qui m'a un peu déçue, dans la mesure où très peu des protagonistes ont une véritable personnalité...
La dénouement et la conclusion du livre m'ont coupé le souffle... [spoiler]savoir que ladite Danse du Feu était en fait une danse occulte pour invoquer un démon m'a glacé le sang. Mais j'aurai préféré que cette terrible information nous vienne peu à peu dans le récit, et non d'un seul coup.[/spoiler]
Sinon, la romance est présente dans ce livre, bien qu'un peu mièvre à mon goût, [spoiler]il était évident que Vanessa et Zep soit en couple et qu'il se fissure peu à peu. Je m'attends d'ailleurs à ce que celle-ci finisse avec Justin, même si cette évidence briserait un peu l'aspect sombre et ténébreux du bouquin.[/spoiler]
L'épilogue nous laisse présager une suite, en tout cas je l'espère...
En bref, une très très bonne lecture, très proche du coup de coeur. Moi qui partait à l'aveuglette, La Danse des Ombres ne m'a pas du tout déçue! Entre la danse et les démons... le fossé n'est pas si large. J'ai vraiment passé un excellent moment à lire ce livre.

par Pompon
Provoque-moi, Tome 1 : Hors de combat Provoque-moi, Tome 1 : Hors de combat
Christine Bell   
J'étais partie pour lire les trois tomes mais je vais m'arrêter à celui-ci.

Même si j'ai passé un moment sympa, je n'ai pas vraiment adhéré au style de l'autrice et la traduction assez catastrophique n'a pas aidé. S'en était même difficile à lire par moments (est-ce du québécois ?).

J'ai de plus trouvé l'histoire peu approfondie et recherchée, de même que les personnages (avec bien sûr le mec qui sait tout du sexe et va initier la femme ignorante, y compris à la fessée, tout en l'appelant continuellement "bébé". Pfffffff...). Dommage, car il y avait matière à écrire quelque chose de beaucoup mieux.

Ça reste une lecture divertissante et légère, pour la plage.


PS : je cherche encore le combat mentionné dans le résumé...

par Vitany
La Trilogie de braises et de ronces, Tome 1 : La Fille de braises et de ronces La Trilogie de braises et de ronces, Tome 1 : La Fille de braises et de ronces
Rae Carson   
http://wandering-world.skyrock.com/3083743535-La-Fille-De-Braises-Et-De-Ronces-Tome-1-La-Fille-De-Braises-Et-De.html

Ouaw ! Quel merveilleux voyage j'ai fait grâce à ce roman ! La Fille De Braises Et De Ronces est le premier livre du genre "heroic fantasy" que je lis, et je dois bien avouer que cette découverte se révèle être excellente ! Rae Carson parvient vraiment à nous ancrer dans son récit, et à nous faire voyager avec elle dans les contrées lointaines de Joya d'Arena, d'Orovalle, du désert, et j'en passe. On s'évade complètement pendant notre lecture, un merveilleux atout pour cette histoire qui l'est tout autant.
Nous rencontrons véritablement une myriade de personnages, tous plus différents les uns que les autres, mais apportant tous un élément important à l'histoire. Entre le roi de Joya d'Arena, Cosmé, Rosalio, Humberto et Elisa, la fabuleuse héroïne du roman, nous faisons la connaissance de héros émouvants et déterminés. Au départ, Elisa est promise à Alejandro, premier personnage cité précédemment. D'ailleurs, son "envie" de l'épouser nous est exposée avec beaucoup d'humour dès les premières phrases. Exactement comme la palette de sentiments qu'elle ressent.
C'est d'ailleurs là l'un des atouts majeurs de la plume de l'auteure : elle arrive à complètement nous transmettre chaque émotion. On éprouve exactement ce qu'Elisa ressent. On rit grâce à son ironie et ses réflexions décapantes, on s'inquiète avec elle, on s'interroge, on est émus aux larmes... Bref, on réagit comme un miroir aux réactions, toutes parfaitement bien décrites, de la protagoniste principale du roman.
De plus, on s'attache sans aucune peine à elle. Je crois que sa transformation ( aussi bien au niveau physique que mental ) est l'une des plus belles et des plus époustouflantes que j'ai jamais vu. Elisa se métamorphose sous nos yeux, à chaque page. Les aventures qu'elle vit la touchent au plus profond d'elle-même. Elle apprend à s'en servir pour devenir plus forte, meilleure. La façon dont elle change m'a énormément plu. On découvre Elisa sous de nouvelles facettes à chaque chapitre. Elle devient de plus en plus adorable et fascinante. C'est vraiment très agréable de la voir se battre devant chaque épreuve, et faire preuve d'autant de détermination, de sagesse et de courage. Merci Rae Carson pour avoir fabriqué un personnage aussi exceptionnel !
En parlant de ce qu'elle traverse, je peux affirmer qu'Elisa en voit réellement de toutes les couleurs ! Les rebondissements et les surprises se succèdent sans cesse, et ils nous coupent le souffle de la même manière. Secrets, mensonges et trahisons sont ici des phénomènes récurrents et poignants. Mon coeur a loupé des battements, j'en suis sûr ! Je suis resté ébahi de maintes fois, et j'ai ressenti ce petit "choc intérieur" lorsqu'on apprend une nouvelle dévastatrice pendant une lecture. Un vrai bonheur !
Concernant l'écriture de Madame Carson, il n'y a qu'un mot qui peut la détruire : passionnante. Grâce à elle, on s'évade littéralement. Chaque mot est divinement bien choisi, et colle parfaitement à l'ambiance dans lequel il se trouve. On s'imagine sans mal les déserts, les montagnes, et les différents lieux du livre. J'ai vu de mes propres yeux les tempêtes de sables se déchaîner et la neige être teintée par le soleil couchant. Les paysages nous parlent vraiment. C'était magnifique !
L'action qui prend lieu dans ces captivantes contrées est haletante. Moi qui ne connaissais pas l'heroic fantasy, La Fille De Braises Et De Ronces m'a pleinement fait adhérer au genre. Ces histoires de Pierres Sacrées, de royaumes, de sorcelleries et de guerres sont tout bonnement exaltantes ! J'ai vraiment hâte de découvrir ce qui nous attend à travers ces différents aspects de l'intrigue dans les prochains tomes !
Le seul bémol que je pourrais trouver au livre n'en ai pas vraiment un, mais il m'empêche de donner un 5/5 au roman. Même si l'histoire est vraiment géniale, il m'a manqué le petit truc qui fait qu'on l'adore à cent pour cent. Alors oui, je l'ai énormément aimée, mais... Je ne sais pas... Il m'a manqué le "déclic" pour tomber amoureux. Après, cela ne m'a pas empêché d'être fan d'Elisa, de ses amis, et des expériences extraordinaires qui vont la forger et la doter d'un charisme et d'une force formidable. Mais, après tout, je me demande si ce petit moins ne vient pas de la romance. Moi qui suis un adepte des histoires d'amour, j'ai été un tout petit déçu par celle que possède cet opus. Elle est belle, oui, mais pas assez à mes yeux. J'ai eu du mal à y croire, je le reconnais. Alors qu'Elisa ressent complètement des sentiments comme la peur, la souffrance et l'angoisse, j'ai eu l'impression qu'elle survolait seulement ceux basés sur l'affection, la tendresse et la passion. C'est dommage, car, avec un idylle un peu plus développé, j'aurais totalement craqué pour ce livre !
La Fille De Braises Et De Ronces se révèle donc être un premier tome très prenant et vraiment fantastique. Notre chemin croise ceux de nombreux personnages profonds et incroyables, ainsi que celui d'une héroïne sensationnelle et incroyable : Elisa. Elle murit à vue d'œil et c'est un véritable bonheur d'assister à ce spectacle. Malgré une romance quelque peu mise de côté, l'action et l'aspect heroic fantasy sont très bien développés, tout comme le fil conducteur du roman qui est maîtrisé à la perfection. C'est donc un très bel opus que Rae Carson nous offre, et, en lisant la dernière ligne, on réalise que l'on a passé un très, très, agréable moment et qu'on en veut encore !

par Jordan
Je te veux, Tome 1 : L'Intégrale (Volumes 1 à 5) Je te veux, Tome 1 : L'Intégrale (Volumes 1 à 5)
Heather L. Powell   
J'ai bien aimer cette série ...
Un décor de rêve...
Des scène hot comme je les aimer...
De l'action ... un soupçon de supspence
Même si certain secret je m'en doutais un peu mais sa n'a rien gâcher à mon envi de continuer le livre...
Lui seulement lui, tome 1 : Lui, seulement lui Lui seulement lui, tome 1 : Lui, seulement lui
Aurélie Coleen   
Cette histoire est lourde ! Des adultes de 20 ans qui se conduisent comme des ado prépubér décevant .