Livres
475 907
Membres
454 365

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Shawdix 2018-11-04T21:44:06+01:00

- Parfois, j'ai dû mal à parler de choses importantes. Et puis, dès que je me lance, il faut supporter les jugements, les avis de tout le monde.

- C'est compréhensible. Moi-même, je juge à peu près tout ce que tu dis.

- J'ai cru comprendre.

Je lui donnai un petit coup de coude dans les côtes.

- Tu as pigé que je plaisantais, non ?

- Bien sûr, Kate. Je sais toujours quand tu plaisantes. C'est ton moyen de défense.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Ellea 2019-09-13T04:46:15+02:00

Il se passa une main dans les cheveux.

- Parfois, j’ai du mal à parler de choses importantes. Et puis, dès que je me lance, il faut supporter les jugements, les avis de tout le monde.

- C’est compréhensible. Moi-même, je juge à peu près tout ce que tu dis.

- J’ai cru comprendre.

Je lui donnai un petit coup de coude dans les côtes.

- Tu as pigé que je plaisantais, non ?

- Bien sûr, Kate. Je sais toujours quand tu plaisantes. C’est ton moyen de défense.

J’allais rouspéter mais, finalement, j’acquiesçai de la tête. Comment pouvait-il aussi bien me connaître ? C’était injuste.

- Oui, c’est vrai.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Ellea 2019-09-13T04:33:02+02:00

- Sauf que vous ne l’avez pas encore invitée ? repris-je.

Je lui avais dit de se montrer patient, mais là, ça tournait au ridicule. Il fallait qu’il se bouge.

- En fait si, plus ou moins, répondit-il.

- Ah bon ?

- Comment ça, plus ou moins ? demanda Victoria

- J’ai essayé de me montrer intelligent, de faire une chose qui aurait du sens pour elle, mais je crois qu’elle a refusé, très poliment, d’ailleurs.

- Vous avez fait une demande codée ou quoi ? insistai-je.

Alana n’aurait pas dit non si elle s’était rendu compte qu’il l’invitait.

- Dans un sens, je crois.

- Là, il faut le lui demander sans détour.

- Mais je pense avoir eu ma réponse.

- Si votre amie dit non, susurra encore Victoria de sa voix de flirt, vous avez ici quelqu’un qui serait ravi de la remplacer.

Je toussai.

- Qui ? demanda-t-il.

- Moi, bien sûr, lâcha Victoria.

- Ah… Bon… euh… merci.

- Je croyais que Brian t’avait invitée avec des pétales de rose, lançai-je à Victoria.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Ellea 2019-09-13T04:19:24+02:00

De notre place sur la colline, derrière le lycée, les perches du stade de football étaient à peine visibles dans l’obscurité. Assise à côté de moi, Alana s’accrochait à mon bras comme si elle avait froid. À ma droite, Frank s’était appuyé sur un coude et tenait une lampe flash à la main. Et on regardait Diego, debout devant nous, les jambes écartées, en train de balancer doucement le club de golf de mon père devant une balle sur un tee. Il regarda de nouveau autour de lui, revint vers nous.

Il me tendit le bout de son club avec un clin d’œil :

- Tiens, ça, c’est pour toi.

Mon cœur se serra. Et ce fut là que je compris – ce que ne faisaient que démontrer toutes mes réactions inattendues en sa présence : j’étais en train de craquer pour le futur mec de ma meilleure amie.

Non.

Ce n’était pas vrai. Pas possible. Je m’éclaircis la gorge.

- Je le croirai quand je le verrai, lâchai-je d’une voix qui me parut bizarre.

J’essayai de ne pas regarder Alana à côté de moi.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Ellea 2019-09-13T04:08:56+02:00

Je quittai la salle et sortis pour récupérer ma voiture. À ma grande surprise, Diego m’attendait, adossé à la portière. J’avais envie de lui demander pourquoi il n’avait pas appelé. Pourquoi il m’avait laissée tomber comme ça. Mais je pouvais difficilement lui faire de tels reproches alors qu’il se croyait toujours anonyme. Et, quand bien même, ça ne tenait pas debout de me sentir rejetée s’il n’appelait pas.

Il me regardait venir, l’air d’attendre quelqu’un d’autre. Oui, bien sûr. Il voulait voir Alana.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Ellea 2019-09-13T00:51:20+02:00

- Kat ! lança une voix à l’autre bout de la cantine.

Tous ceux qui m’interpellaient ainsi au lycée ne me connaissaient donc que par le podcast et par ces photos ridicules sur le site web.

Le garçon aux cheveux en bataille me rattrapa.

- Kat ! répéta-t-il.

- Salut, merci de nous écouter.

C’était ma phrase bateau. La plupart du temps, ça suffisait. Seulement, pas cette fois. Il avait envie de parler.

- Salut. J’ai besoin d’un conseil.

- Tu peux appeler mercredi ? On en discutera à l’émission.

- J’ai essayé mercredi dernier, mais c’était toujours occupé.

- Houlà !

Je n’aurais jamais cru ça possible.

- D’accord, dis-je alors. Je vais essayer de t’aider mais, franchement, tu ferais aussi bien de demander à un ami.

- Non, toi tu dis vraiment ce que tu penses, et j’aime ça.

[...]

Je m’éloignais déjà lorsque j’entendis une autre voix :

- Attends !

Je me retournai et découvris une fille de petite taille aux longs cheveux noirs, qui se tenait derrière le gamin du foot, comme s’ils formaient une file d’attente.

- Salut ? lançai-je à la fille.

- Moi aussi, je voudrais un conseil.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Ellea 2019-09-13T00:44:20+02:00

- Il m’a envoyé un autre message.

- Auquel tu n’as toujours pas répondu.

- Euh…

- C’est pas vrai ! Qu’est-ce que tu lui as dit ?

Je lui transmis l’échange et elle demeura de longues minutes silencieuse.

- Ouf ! finit-elle par déclarer. Tu n’as pas tout gâché. Tes réponses semblent plutôt distantes. Finalement, tu n’es plus aussi accrochée que je le croyais.

- J’ai décroché…

C’était peut-être juste ça. Je me rendais compte que, passé mon irritation, je ne ressentais presque plus rien en lui lisant les textos. Elle se mit à rire :

- Il y a peut-être encore de l’espoir pour toi.

On se dit au revoir et je regardai de nouveau les messages de Hunter. Je m’attendais à sentir mon cœur battre, ma gorge se serrer, mais non. Je n’étais plus accro. Je n’eus aucun mal à effacer ses messages ainsi que son contact. Et je me débarrassai de ses réseaux sociaux. Jamais je ne m’étais sentie aussi légère.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Ellea 2019-09-13T00:03:51+02:00

- Alana et Diego, tu as vu ?

- Oui.

- Ils sont chou tous les deux.

- C’est vrai.

Elle glissa son bras sous le mien.

- Merci d’être une si gentille cousine et de m’amener ici, mais je crois que ça ira maintenant.

- Tu arrêtes le soutien scolaire ?

- Non, je crois que je peux rentrer toute seule. Et maman peut m’y déposer.

- Ah ! Elle sourit et fila vers la voiture.

Je ne savais pas trop pourquoi je me sentais soudain vraiment déçue.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Ellea 2019-09-12T23:46:10+02:00

- Qu’est-ce qui se passe ? demanda-t-elle.

Sans attendre ma réponse, elle s’approcha, tendit la main pour que je lui donne mon appareil. Ce que je fis sans me faire prier. J’avais trop besoin de ses conseils.

Elle lut le message, releva sur moi un regard furieux.

- Kathryn Bailey, j’espère que tu ne songes pas à lui répondre !

- Je ne sais pas encore.

- Alors non. Il est temps de le lâcher pour de bon. Tant mieux, comme ça, c’est toi qui décides, pas lui.

Je m’assis au bord du lit, le cœur encore au ralenti.

- Je ne me rappelle même pas sa voix. C’est bizarre, non ?

- À quoi ça te servirait ? dit-elle en venant s’asseoir à côté de moi. Arrête ! Et, non, ce n’est pas bizarre, car tu ne lui as pas parlé depuis des mois. Des mois ! Tout ça parce qu’il ne t’appelle jamais, ne t’envoie pas de textos et ne te répond jamais.

- D’accord, compris.

- Et…

- Et je ne vais pas répondre.

Elle avait raison, bien sûr. Pas question.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Ellea 2019-09-12T23:34:38+02:00

Un coussin passa en trombe devant ma figure à l’instant où mon téléphone vibrait dans ma poche. Je le sortis et vis qu’un nouveau texto m’attendait :

[Qu’est-ce que tu deviens ?]

C’était Hunter.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode