Livres
461 224
Membres
417 335

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Lithium



Description ajoutée par x-Key 2016-06-28T16:47:30+02:00

Résumé

Elle, vingt-trois ans, enfant de la consommation et des réseaux sociaux, noie ses craintes dans l'alcool, le sexe et la fête, sans se préoccuper du lendemain, un principe de vie. Il vient de terminer ses études et travaille sans passion dans une société où l'argent est roi. Pour eux, ni passé ni avenir. Perdus et désenchantés, deux jeunes d'aujourd'hui qui cherchent à se réinventer.

Dans un texte crépusculaire, Aurélien Gougaud entremêle leurs voix, leurs errances, leur soif de vivre, touchant au plus près la vérité d'une génération en quête de repères. Un premier roman d'une surprenante maturité, qui révèle le talent d'un jeune auteur de vingt-cinq ans.

(Source : Albin Michel)

Afficher en entier

Classement en biblio - 17 lecteurs


Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par marg33 2018-08-08T18:35:49+02:00
Argent

J'ai apprécié ce roman, son écriture et ses personnages

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Alice0508 2017-05-06T10:05:51+02:00
Lu aussi

J'ai eu beaucoup de peine à le lire. C'est un bon sujet, mais il n'est pas forcément aisé de s'habituer à l'écriture employée.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Titiedu16 2017-04-25T16:11:20+02:00
Lu aussi

Il ne resterait pas dans mon best-seller...

Faut deja s'habituer aux il/elle au lieu des prènoms. Alternance de points de vue mais comme souvent.L'histoire se déroule sur 1 semaine que l'on vit du point de vue de chacun des personnages.

J'avoue ne pas avoir accroché, la fin est des plus floue...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par DameShadow 2017-04-14T10:42:03+02:00
Argent

Un très bon livre emprunt de vérité sur les univers professionnels dont il parle qui peuvent parfois être choquante. On n'est pas transporté par l'histoire mais elle reste néanmoins intéressante et dans certains passages bouleversante.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Melou23 2016-11-12T17:11:01+01:00
Lu aussi

Lecture agréable. C'est vrai que c'est inhabituel de ne pas avoir les prénoms de personnages principaux mais ce n'est pas déplaisant de changer. Livre sympa...sans plus

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lili1989 2016-09-27T12:30:50+02:00
Bronze

http://liliandtheworldofbooks.blogspot.com/2016/09/lithium.html

Malheureusement, j'ai eu du mal avec ce livre. Il n'est en aucun cas mal écrit ni inintéressant, c'est juste que je n'ai pas su être transporté par son histoire.

L'auteur nous présente ses personnages par, il et par elle et j'avoue que c'est assez déroutant, mais au si fait. Le plus dans cette histoire, ce sont les différents points de vue à chaque chapitre. Cela nous donne plus d'informations sur nos deux personnages principaux.

Je n'ai pas réussi à cerner nos deux personnages et j'avoue qu'ils ont une personnalité un peu complexe. Elle, elle vit le jour au jour et ne se tracasse pas du lendemain. Elle noie ses peurs dans l'alcool, le sexe... Lui, il travaille comme agent commercial pour seul objectif, soutirer de l'argent.

D'après ce que j'ai lu, c'est son premier livre et malgré tout, il peut en être fier. Ce n'est pas donné à tout le monde d'écrire un livre.

Pour conclure, comme d'habitude il ne faut pas s'arrêter à un avis négatif parce que cette histoire peut vous plaire. Je conseille quand même, cette histoire au plus de 16 ans/18 ans.

La plume de l'auteur est fluide et légère. Je vous laisse juger par vous-même.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par NathalieCez 2016-09-26T14:54:06+02:00
Bronze

HTTP://Lechatquilit.e-monsite.com

Lithium de Aurélien GOUGAUD

Ils ont un peu un peu plus qu’une vingtaine d’années, ils vivent à Paris une vie palpitante remplie de week end où tout est permis, l’alcool, la drogue, le sexe et les nuits sans fin.

Il ont un boulot qui leur plaît plus ou moins, pratiquent les réseaux sociaux à profusion. Ils ne se connaissent pas, amis ils se ressemblent.

Bref c’est une histoire contemporaine, presque banale, que nous livre l’auteur, où nous suivons simultanément le quotidien de chacun de nos jeunes gens (homme et femme).

Aurélien Gougaud, l’auteur, est arrivé à m’emporter, de par son écriture rapide et passionnée, à me faire aimer ces deux jeunes et les sentiments qui les animent.

J’ai apprécié ce livre, que j’ai lu pratiquement d’une traite, j’ai souri, mais aussi, parfois râler devant leur insouciance (défaut de mère surement…). Ce roman est le reflet de la vie actuelle, avec les joies, les rêves et les désespoirs d’une génération.

Un bon premier roman !

Extraits :

Mais … C’est moi qui rentre avec toi, pas lui. Il n’y a pas de raison que je sois jaloux de quelqu’un qui ne t’aura jamais. Quand on aime, on ne doute pas !

Avec Agathe, ils se questionnent souvent sur la relation que pouvaient avoir leurs parents à l’époque où ils s’aimaient encore? S’aimaient - ils d'ailleurs ? C’est presque inconcevable aujourd'hui. Seul le regard de sa mère traduit parfois la réminiscence d’une souffrance passée, d’un traumatisme enfoui au fond d’une boîte de Prozac.

D’implants mammaires en taxes fiscales, la discussion dérive jusqu’à ce que l’écran plasma ait raison de la conversation. La télévision a toujours la dernier mot. On ferme sa gueule, on écoute, on regarde pour ne pas voir. Aspirés par ce néant pixélisé, ils végètent quelques heures, le temps qu’Edouard rassemble le force nécessaire pour parcourir le mètre et demi le séparant de son oreiller.

Mais qui troquerait sa vie pour un air plus pur ou une planète plus propre, pour laisser un monde meilleur à ses hypothèses arrière - petits - enfants ? Pas moi, pas lui. Préserve ta santé et celle de ton poisson rouge, ce sera déjà pas mal. Vincent est écologiste. Le sort d’un sans - abri l’indiffère plus que celui d’un koala.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par hcdahlem 2016-09-05T19:56:07+02:00
Or

Pour son premier roman, Aurélien Gougaud n’est pas aller trop loin pour trouver l’inspiration, puisqu’il nous raconte la vie de parisiens de son âge, c’est-à-dire autour de 25 ans. L’un des personnages travaille également comme lui, au sein d’une chaîne de radio.

Portrait d’une génération, son livre ausculte cette période un peu étrange où l’on commence à gagner sa vie, ou il faudrait se construire un avenir, alors même que l’on doute en permanence de ses choix. Peut-on s’imaginer continuer toute sa vie comme agent commercial dans une entreprise qui n’a pour objectif que de soutirer de l’argent à des personnes un peu fragiles ? Faut-il tous les jours subir les railleries d’un supérieur qui se prend pour une vedette, alors qu’il ne serait rien sans son équipe ? Ou encore cette question cruciale : Ne serait-il pas temps de s’engager dans une relation plus stable que ces coucheries d’un soir ?

Car au traditionnel métro-boulot, il n’y a guère pour l’instant qu’un complément apéro-bistro-disco, notamment en fin de semaine. Il s’agit alors de remplir l’agenda pour ne pas sombrer dans la dépression. Pour Elle comme pour Lui qui nous suivront durant une semaine, un jour et un chapitre pour lui, un jour et un chapitre pour elle. S’ils ont des rêves, ce sont sans doute les dures réalités de leurs vies professionnelles respectives qui les découragent le plus. Les réseaux sociaux ne les distraient plus, l’alcool n’est plus un compagnon de fête, mais plutôt l’étape obligée avant de vomir leur mal-être, la drogue n’est plus un excitant hors-la-loi, mais une sorte de médication pour tenir le coup dans cette misère ambiante.

O rage, o désespoir ! N’y aurait-il pas d’échappatoire possible ?

Après une nouvelle journée d’humiliations, Elle croit avoir trouvé la solution. Plutôt que de subir une nouvelle séance débriefing durant laquelle «les gros salaires profitent de leur statut pour discréditer les autres, tandis que les petits n’aspirent qu’à prendre la place de leurs aînés.» il suffit de démissionner et de partir, de préférence loin. En Australie par exemple.

L’ironie du sort veut que c’est à ce moment que nos deux jeunes désabusés se rencontrent. Qu’elle est prête à changer de vie, qu’il est prêt à réviser sa théorie de l’amour : «Un type a dit qu’aimer, c’est la préférence de l’autre à soi-même. Pour lui, c’est juste la prise de risque à plein temps. L’Amour. Naïveté contraignante à laquelle il ne voit que deux explications plausibles : la solitude et l’ennui. Aimer, c’est pour ceux qui n’ont que ça à faire. C’est la solution le plus populaire pour donner du sens aux vies qui en sont dénuées.»

Je vous laisse découvrir l’épilogue de ce premier roman qui place le cynisme sur un piédestal, pour le plaisir du lecteur. Ce cynisme que mon dictionnaire définit comme un «mépris effronté des convenances et de l'opinion qui pousse à exprimer sans ménagements des principes contraires à la morale, à la norme sociale.» Les exemples fourmillent dans le livre. En voici un : «La radio, au fond, c’est un peu comme le communisme : dans l’idée c’est formidable, mais la nature humaine rend l’idéal inapplicable et l’applicable forcément nauséabond.»

Au fait, ayant le dictionnaire à portée de main, j’en ai profité pour consulter la définition du mot lithium (symbole chimique Li). J’y ai appris que ce métal est «le plus léger de l'ensemble des métaux connus sur terre, il est aussi le premier alcalin» et qu’il «est utilisé en psychiatrie pour soigner les psychoses maniaco-dépressives». Voilà qui peut expliquer le titre énigmatique de cette intéressante étude de mœurs !

http://urlz.fr/42ue

Afficher en entier

Date de sortie

Lithium

  • France : 2016-08-17 (Français)

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 17
Commentaires 8
Extraits 0
Evaluations 8
Note globale 6.25 / 10

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode