Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de LitteralementAmoureuse25 : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Blonde à forte poitrine Blonde à forte poitrine
Camille De Peretti   
J'avais lu pas mal de bonnes choses sur Camille Perreti, c'était donc confiante que j'ai entamé ma lecture.

Moi qui n'aime pas donner un avis mitigé ou négatif, je vous avoue que j'ai eu du mal à trouver les mots pour ma chronique. Mon but n'est, et ne sera jamais, de descendre un livre ou un auteur, bien au contraire, je tente toujours de trouver le positif dans le négatif.

Je commence par ce qui pour moi est un point positif. Ce livre va peut-être en dissuader plus d'une de se faire charcuter juste pour passer d'un 80A à un 100C et parader sur la plage seins nus. Quand on sait ce que la chirurgie estéthique peut avoir de négatif, eh bien moi je dis : lisez ce livre avant de vous lancer les filles !

Passons au négatif. L'auteure écrit d'une manière qu'il nous est impossible de nous attacher à cette jeune fille de 17 ans pour qui nous devrions ressentir de l'affection tellement son parcours est chaotique et désastreux. Nous devrions avoir envie de la soutenir, mais je n'ai rien ressenti de tel malheureusement.

J'aime ressentir des émotions lorsque je lis, et ici, rien, si ce n'est une envie de terminer le livre au plus vite. Je ne vous cacherai pas que j'ai failli abandonner (chose qui ne m'arrive que très rarement), mais comme il s'agit d'un service presse, j'ai malgré tout fais l'effort de le terminer.

Chaque personne a sa propre manière de ressentir un livre, mon avis ne sera pas le vôtre, et heureusement d'ailleurs. Je suis néanmoins persuadée qu'il trouvera son public, c'est tout ce que je peux souhaiter à son auteur, ainsi qu'à l'éditeur qui a prit des risques en le publiant.
Caraval, Tome 1 : Caraval Caraval, Tome 1 : Caraval
Stephanie Garber   
Caraval est un livre qui a beaucoup circulé sur les réseaux sociaux et son résumé très mystérieux m'a tout de suite attiré, j'ai donc été vraiment heureuse de pouvoir le recevoir grâce à Booknode que je remercie. La magie n'a pourtant pas opéré sur moi et je trouve que le bruit qu'on a fait pour ce roman n'est pas vraiment justifié.

Scarlett espère assister au spectacle de Caraval avec sa soeur depuis des années. Mais alors qu'elle perdait espoir et qu'un avenir plus radieux s'offrait à elle grâce à un mariage arrangé qui pourrait les mettre à l'abri de leur père violent, Scarlett reçoit enfin une réponse du maître du jeu de Caraval. Ils sont invités, sa soeur, son fiancé et elle, à assister au prochain spectacle. Alors que Scarlett se décide à refuser l'invitation -son mariage étant devenu plus important pour elle-, la jeune femme se retrouve malgré elle sur l'île des Songes où va se dérouler le prochain Caraval. Sa sœur a disparu et elle est obligée de jouer au jeu pour la retrouver. Car Caraval n'est pas vraiment un spectacle : complots, doutes, appât du gain, Scarlett va vivre une aventure loin d'être magique.

J'ai eu beaucoup de mal avec le début du livre. Entre Scarlett qui est un peu niaise et plutôt peureuse, sa soeur qui elle est dévergondée et égoïste, et Julian, un jeune marin qui n'y est pas pour rien à leur arrivée sur l'île, qui est un vrai pervers, je sentais que ma lecture allait être éprouvante. Et même si les personnages finissent par évoluer et devenir moins agaçants (quoi que, Julian m'a vraiment exaspéré jusqu'au bout à tout le temps se tromper sur le nom de l'héroïne), c'est ensuite l'histoire et l'univers qui m'ont posé problème.

J'ai vraiment été déçue par le spectacle. La magie n'est pas beaucoup présente, d'autant plus que, comme Scarlett, on se met beaucoup à douter de l'authenticité de ce qui nous est présenté. J'ai bien aimé l'inspiration vénitienne de son univers, mais j'aurais aimé que l'auteure s'attache plus à nous décrire Caraval et s'attarde moins sur les pensées et les questions de Scarlett. Je n'ai pas été immergée.

Le style de l'auteure, en général, m'a lui aussi posé problème. Je l'ai trouvé froid et il n'a pas réussi à m'émouvoir. Des personnages importants meurent et je n'ai absolument rien ressenti. J'ai pourtant beaucoup aimé les nombreuses comparaisons, l'auteure associe très souvent les émotions à une couleur, un aspect vraiment original et unique de son style.

L'histoire va elle aussi un peu dans tous les sens et j'ai trouvé que certaines scènes manquaient de cohérence. [spoiler]La potion qui a l'odeur de son père par exemple, son effet est complètement ridicule, surtout qu'elle la lance sur son fiancé...[/spoiler] L'histoire d'amour m'a fait ni chaud ni froid car tout est beaucoup trop confus. L'auteure essaye aussi de jouer sur l'aspect psychologique et angoissant du jeu, mais j'ai trouvé qu'elle n'allait pas jusqu'au bout. La fin lève le voile sur beaucoup de mystères, mais je l'ai trouvée un peu facile avec tous ces personnages qui ressuscitent...

Ainsi, j'ai malheureusement trouvé que Caraval était un livre vraiment trop brouillon. Son histoire est floue, ses personnages agaçants et son univers empreint de magie n'est pas assez bien décrit pour vraiment transporter le lecteur. Je ne pense pas lire la suite.
http://bookshowl.blogspot.fr/2017/02/caraval-tome-1-stephanie-garber.html
Carnet de routes Carnet de routes
Marie Lopez   
N'ayant pas apprécié le premier livre de Marie Lopez alias EnjoyPhoenix, je n'ai pas voulu rester sur une impression négative, j'ai donc réitéré l'expérience en lui donnant une seconde chance. Je suis assez bon public en général, pourtant son premier roman m'a énormément déçu, le récit m'a paru très superficiel, niais, mal écrit pour une personne ayant suivit un cursus littéraire. Si on m'aurait offert #EnjoyMarie, même à treize ans, je ne l'aurais pas aimé. Mais bon, là n'est pas le sujet, je vais donc vous parler de son second livre : Carnet de routes.
J’ai mis la barre de mes attentes moins haute que pour son premier bouquin, parallèlement, je m'attendais tout de même à en sortir un peu changée, légèrement bouleversée, avec ce qu'elle nous confiait dans ses vidéos et les larmes qu'elle versait, très émue d'avoir écrit ce second livre... En réalité, pas du tout.
Néanmoins, j'ai été un peu surprise, c'est un livre qui se laisse lire, un livre un cran au dessus du premier. On sent que ce roman a subit de nombreuses relectures contrairement à #EnjoyMarie. L’écriture est plus mature, on observe qu'elle a eu la volonté de faire mieux que le précédent, malgré tout, elle n'exploite pas assez cette sensibilité qu'elle dégage par son écriture.
Le style d'écriture est plus agréable à lire, plus recherché. On y trouve des réflexions et des phases assez intéressantes, mais parfois on y trouve également un mot de trop, qui casse toute la beauté de sa phrase, notamment des mots en anglais, qui ont beaucoup gênés ma lecture; des répétitions qui m'ont agacés, (par exemple : lancinant, septuagénaire, la miss...). Parfois son écriture est très hésitante, elle précise des choses, rajoute des mots, des virgules, des phases à rallonge qui n'en finissent plus. C'est un livre qui fait très scolaire, rendre cet écrit comme rédaction pourrait lui rapporter une très bonne note au lycée, mais le publier en tant que roman, c'est une autre histoire.
Le manque d'intrigue ne m'a pas dérangé plus que ça, mais je n'ai pas vraiment apprécié le coté fantastique, qui n'est, pour moi, pas assez subtil.
Elle met l'accent sur des choses qui n'ont pas tellement d'importance comme des lieux, l'étape du permis de conduire, on voit qu'elle connaît son environnement, ses expériences, au détriment de choses sur lesquelles elle aurait du s'attarder plus minutieusement, comme les personnages et leurs relations. Qui n'ont, pour ma part, pas été assez approfondis, demeurant au stade d'une simple esquisse. On est resté en surface et c'est bien dommage.
Carnet de route est candide, naïf, cliché... il s'en dégage tout de même quelque chose de plus aboutit, un message doux...
Encouragement.
Caroline & West, Tome 1 : Plus loin Caroline & West, Tome 1 : Plus loin
Robin York   
Depuis le temps que j'attends cette sortie, je ne pouvais pas ne pas le lire dès qu'il est arrivé dans ma BAL.

Caroline & West m'a beaucoup étonné. Je m'attendais à quelque chose de plus léger, moins sombre, mais au final, j'en ressors avec tout un tas de choses en tête.

De quoi ça parle, me direz-vous. Et bien nous suivons Caroline, qui après avoir quitté son copain de longue date voit sa vie partir totalement en miette après que des photos d'elle et de son ex se soient retrouvés sur internet. Son avenir tout tracé en droit se voit clairement remis en question. Pire, elle est harcelée, jugée et réduite à subir tout ça. C'est auprès de West qu'elle va tenter de surmonter tout ça.

Robin York a su parfaitement trouver les mots pour présenter cette histoire, montrer jusqu'où ces fameuses photos peuvent aller, en détruisant une vie. En lisant, je me mettais facilement à la place de Caroline, à ressentir toute cette peine, cette honte et même cette culpabilité qu'elle ressentait vis-à-vis de ce qu'il s'était passé. Quelque part, j'étais tellement plongée dans l'histoire que j'en arrivais à ressentir son mal être... Du coup, je me suis attachée à elle. Je me demandais comment les choses allaient évoluer.

De son côté West est très réservé. Sous ses airs de durs et son côté bad boy qui pour le coup n'est pas qu'une image puisqu'il vend de la drogue et se bat souvent, j'ai de suite apprécié son personnage. Dès la première rencontre que l'on fait avec lui. Ce côté très protecteur envers Caroline, tout en restant distant. C'est vraiment quelque chose qui m'a plu. Et puis il y a toute la partie sur sa famille, notamment sa sœur pour qui il est prêt à tout. Ses traits de caractère m'ont vraiment plu et je crois même que c'est son personnage qui m'a le plus plu dans ma lecture.

Leur relation est faite de haut et de bas. C'est vrai que certains passages ne m'ont pas vraiment emballés. Je pense qu'ils auraient pu ne pas être présents et n'auraient pas manqués. Et d'autres, plus approfondies pour m'émouvoir encore plus. Quand je vous dis qu'on devient de plus en plus exigeants. J'ai malgré tout fait qu'une bouchée de cette lecture, sans m'arrêter pour savoir le fin mot de l'histoire... et qu'elle n'a pas été ma surprise avec cette fin... cette fin... non ce n'est juste pas possible... comment est-ce que je vais faire... le second tome correspond donc à la suite, mais quand est-ce qu'on va l'avoir ?

Vous l'aurez compris, c'était une très bonne lecture. J'ai beaucoup aimé le couple Caroline & West, et j'attends vraiment la suite avec grande impatience.



par Carole94P
Ce n'est pas toi que j'attendais Ce n'est pas toi que j'attendais
Fabien Toulmé   
C'est une très bonne BD, je la conseille vraiment !

Un beau témoignage, d'un père, qui parle de sa seconde fille qui est atteinte de trisomie 21.

Assez désemparé face à la situation, il rejette dans un premier temps sa fille, mais fini par l'accepter telle qu'elle est, petit à petit.

Une très belle BD, nous concernant tous, car personne ne peut être sûr de ne pas rencontrer, un jour ou l'autre, cet handicap.

Les personnages sont vraiment attachants, notamment Julia et Louise.
Je n'ai pas eu le temps de voir la BD se terminer, tellement j'étais absorbée dans ma lecture : A peine j'ai commencé ma lecture, que j'étais déjà aux dernières pages.

A lire !!! =)

par bichou274
Ce petit quelque chose en plus Ce petit quelque chose en plus
Alessia D'alba   
Mon avis ici ⇢ https://wp.me/p5AuT9-3mz

Un bien curieux résumé ainsi qu'une couverture so cute qui ont su piquer ma curiosité à vif... Et je peux  d'ores et déjà vous dire que ce petit roman haut en couleurs est agréablement détonnant...

Un univers que je découvre et pour une première rencontre je suis littéralement sous le charme. Avec une plume fluide et pétillante, Alessia d'Alba nous offre une petite comédie unique dans son genre. Une intrigue bien singulière et rafraîchissante où humour, situations cocasses et délirantes, passion et émotions sont bien au rendez-vous... Un ton familier et rafraîchissant et un rythme soutenu où les pages se tournent très vite... Mais la particularité de ce livre c'est cette palette de personnages des plus loufoques...

Entre un héros extravagant et légèrement paumé dans la vie qui a tendance à trop se livrer des monologues exorbitants mais qui en réalité a un bon fond, une soeur excentrique mais aimante, un meilleur ami qui ne sait plus quoi faire pour que sa belle dit oui, une grand-mère fantasque et nympho et un ami des plus séduisants (croyez-moi, pour moi c'est le seul à être normal) on n'a pas le temps de s'ennuyer un seul instant...

En bref... Certes j'aurai voulu quelques pages supplémentaires... certes il y a de nombreux clichés homos ... Cependant, je pense que c'est un choix volontaire de la part de l'auteur... Et plus important cela reste pour ma part une délicieuse et flamboyante petite comédie où l'on passe un très bon moment de détente... Une lecture qui vous remonte le moral, qui vous redonne le peps et qui est bien évidemment à découvrir...
Ce qu'ils n'ont pas pu nous prendre Ce qu'ils n'ont pas pu nous prendre
Ruta Sepetys   
Ce livre est tout simplement indescriptible. Dans les musées, les cours d'histoires et dans la vie, on oublie souvant à quel point la vie dans les futures pays de l'Est lors de la seconde guerre mondiale était tout aussi difficile que la vie pour les juifs dans les pays d'Europe de l'Ouest face au Allemands! Déporté comme Lina et sa famille, maltraité, souvent bléssé aussi bien physiquement que moralement... Les goulags sont tout aussi atroce que les camps de concentrations, et le fait que dans cette histoire, l'une des partie se passe en hiver, avec le froid, la faim, la mort, la peur ... donne une dimension horrifique à l'histoire

Pourtant, le personnage principale, lina, grâce à son courage, à sa force, grâce à la manière dont l'auteure nous décrit ses joies, ses peines, ses doutes, son histoire d'amour et ses espoirs, n'est que plus attachante, et arrive à donner une certaines douceur à l'histoire qui fait que ce livre n'est pas "trop" brutal.

Ce livre est un hymne à la vie et rend hommage à toutes les personnes décédées lors de leurs déportations, ou qui en s'en étant sortie, sont resté marquée à vie!

J'ai juste trouvé dommage que le livre ne soit pas plus long, Qu'on ne découvre pas le jour où Lina et son frère peuvent rentrer chez eux, où Lina retrouve Andrius, où il arrive pour la première fois depuis des années en Lituanie... Bref Qu'on ne découvre pas dans ce livre, tous les instant heureux qui lui aurait donné un charme plus doyux encore et un espoir plus poignant!

par Mariioon
Ce que nous sommes Ce que nous sommes
F. V. Estyer   
Je ressors bouleversée de cette lecture. La plume de l'auteure nous emmène dans sur un grand huit émotionnel. Magnifique et troublant.

par MAMIKAT31
Ce soir je vais tuer l'assassin de mon fils Ce soir je vais tuer l'assassin de mon fils
Jacques Expert   
Présenté comme un policier, ce livre me semble plus être un suspens puisque l'on connaît le coupable dès le début. Mais ne regrettez rien: cela permet de savourer encore plus le portrait qui nous en est fait...
Voilà ce qui m'a plu dans ce roman qui se lit d'un trait: la description de la psychologie des protagonistes, si bien menée qu'on a l'impression de connaître les personnages depuis bien longtemps...
Ces petites choses Ces petites choses
Jay Northcote   
Une bon moment de lecture.

Jay Northocote nous offre une histoire très sensible et touchante, d’un homme qui voit sa vie bouleversée un soir pluvieux et va devoir apprendre à poursuivre sa vie. Sa plume est émouvante sans être mélodramatique et larmoyante.
Pas d’énormes péripéties donc, simplement l’histoire de deux hommes qui ne se rencontrent pas au meilleur moment, mais pour l’amour va être le plus fort.
J’ai adoré nos deux personnages principaux, Joel le père sensible et aimant, Liam l’infirmier compatissant et encourageant. Mais les personnages secondaires sont également sympathiques, on ne peut même pas en vouloir au pauvre Dan qui se comporte en fait plutôt bien et honnêtement.
Très réaliste.

par Oxanes