Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Littlesakura : Je suis en train de lire

retour à l'index de la bibliothèque
Harley Quinn, Tome 1 : Complètement marteau Harley Quinn, Tome 1 : Complètement marteau
Amanda Conner    Jimmy Palmiotti    Chad Hardin   
Au cas où vous le ne sauriez pas, au niveau des comics je suis plutôt « pro-Marvel » et puis mon Amour à acheter ce premier tome d’Harley Quinn. Je me suis finalement laissé convaincre de découvrir le personnage et franchement je ne suis pas déçu !

Pour ceux qui ne connaissent pas du tout, Harley Quinn fait partie des méchants qui veulent du mal à Batman (mais ici on ne verra absolument pas le héros).

Tout d’abord, commençons par le début. Il y a un prologue où Harley « choisit » son dessinateur pour le reste du comic. C’est assez sympa de voir le style de chacun (parmi une quinzaine de dessinateurs).
Je suis contente de celui qui a été retenu parce que son coup de crayon est juste sublime ! C’est quand même hyper important le visuel dans un comic (BD/manga) !

Comme je le disais au-dessus, Harley Quinn c’est une méchante, mais dans ce tome on se rend compte qu’elle peut aussi être quelqu’un d’adorable avec les gens qui l’entourent.

Dans ce livre, elle va entreprendre une nouvelle vie pour essayer d’oublier le Joker, dont elle est folle amoureuse. On va la voir s’installer dans un grand appartement, devoir cherche un boulot pour payer ses charges ect.
Il y aura bien également des missions, avec pas mal d’action, de têtes qui sautent et du sang… Harley a beau être adorable par moments elle n’en reste pas moins une vilaine !
Ce qui caractérise ce personnage c’est aussi son humour décapant et son côté complètement dingue.

Pour un bon moment de détente c’est exactement le livre qu’il faut !

par 327e
Persuasion (Illustré) Persuasion (Illustré)
Jane Austen    Margaux Motin   
Une fois de plus J. Austen nous livre un récit des relations humaines riche et dense. Elle retrace avec justesse les relations inter-sexes de son époque tout en révélant des personnages féminins et masculins profonds et progressistes ce qui ne cesse de surprendre le lecteur. Une fois de plus celui-ci se retrouve transporté dans une belle histoire d'amour où nombre de sentiments s'ente-mêle, la jalousie, le pardon, la colère, la tendresse. J'ai particulièrement aimé le rapport au temps, comment l'amour peut-il durer ? Les sentiments sont-ils plus constants chez une femme ou chez un homme ? Les dessins de M. Motin apportent également ce rapport au temps, dans un langage plus moderne, on se rend compte que les problèmes humains demeurent bien souvent les mêmes au fil des époques.

par FIFI33
Harry Potter and the chamber of secrets Harry Potter and the chamber of secrets
Joanne Kathleen Rowling   
Harry Potter's summer has included the worst birthday ever, doomy warnings from a house-elf called Dobby, and rescue from the Dursleys by his friend Ron Weasley in a magical flying car! Back at Hogwarts School of Witchcraft and Wizardry for his second year, Harry heard strange whispers echo through empty corridors - and then the attacks start. Students are found as though turned to stone... Dobby's sinister predictions seem to be coming true.

par Miss-Coco
Les Liaisons dangereuses Les Liaisons dangereuses
Pierre Choderlos de Laclos   
"Un livre qui brule à la manière de la glace" comme le disait Baudelaire. J'ai adoré ce livre, on est tout simplement subjugué par une telle cruauté... C'est tellement prenant... J'aime les romans épistolaires !

par MFHPT
The Kingdom The Kingdom
Jess Rothenberg   
Dès l’instant où j’ai vu admiré la première de couverture et lu dévoré le résumé de ce bel ouvrage, j’ai su qu’il finirait dans ma pile à lire. Grâce aux réseaux sociaux, ma wishlist s’est une nouvelle fois agrandie et, après avoir résisté quelques jours en me disant que non, ce bouquin n’était pas indispensable à ma vie, j’ai fini par craquer.. pour finalement le terminer en une unique journée. Vous vous en doutez, si j’ai achevé ma lecture aussi rapidement, c’est parce que le contenu était à la hauteur de mes espérances. Je m’attendais à tomber sur un univers dystopique incroyable, mais croyez-moi, je ne pensais pas être autant charmée.

Cette histoire se déroule dans un parc d’attractions unique et futuriste qui mêle émerveillement, magie, fantasmagorie, divertissement et nouvelles technologies de pointe avec brio : The Kingdom. Tout comme ses six « sœurs » — respectivement dénommées Kaia, Yumi, Ève, Zara, Pania et Zel —, Ana est une Fantasiste qui a été créée afin de divertir et rendre heureux les visiteurs. Elle est une princesse androïde qui ressemble trait pour trait à une fille et dont la beauté, terriblement réaliste, n’a d’égale que la bonté puisqu’elle est programmée pour être douce, gentille, attentionnée, serviable, aimable envers les enfants et adultes qui viendraient la voir et surtout, obéissante. Seulement, les jours passent et se ressemblent tous.. jusqu’à ce que l’intelligence artificielle fasse la rencontre de Owen Chen, un mystérieux agent d’entretien âgé de dix-neuf ans. Dès lors, elle va commencer à penser par elle-même, à s’interroger sur ce qui l’entoure, à réfléchir, à ressentir différentes émotions et à remettre en question la vie qu’elle a toujours connue. Mais, sans trop que l’on ne sache pourquoi, Ana va subitement être accusée d’avoir assassiné le jeune homme.

Ana est un personnage qui m’a profondément touchée. Je me suis rapidement liée et attachée à elle et j’ai réussi à ressentir ses joies, ses peines, ses inquiétudes, ses incertitudes, sa souffrance. Malgré sa naïveté sans limites et ses pensées quelque peu répétitives — après tout, elle a été programmée pour ça —, elle analyse ce qui l’entoure et réfléchit vite. Mine de rien, elle est très intelligente. D’un autre côté, elle ne remet jamais rien en question, elle fait ce qu’on lui dit de faire et elle accorde aveuglément sa confiance à tout le monde ; bref, les Superviseurs ont de quoi être satisfaits de son comportement. Néanmoins, suite à un évènement bien particulier, la « jeune fille » candide et pure va changer de stratégie. Sa curiosité pourra-t-elle l’amener à comprendre ce qu’il se passe réellement au sein de son parc à thème ? Est-il possible qu’on ne lui ait raconté que des mensonges ? Owen, en ce qui le concerne, m’a beaucoup (..) beaucoup plu. Il cache quelque chose, c’est une certitude, et même avec ce détail plutôt louche je l’ai trouvé mignon. Énigmatique, certes, difficile à cerner, d’accord je le concède, mais mignon. Chacune de ses apparitions m’a fait sauter au plafond (je ne sais pas pourquoi je dis ça) et je regrette juste qu’il n’apparaisse pas plus souvent. Quant aux autres protagonistes, il y a bien Pania — autrement appelée « Nia » — et Ève qui sortent du lot, mais les autres auraient quand même pu avoir plus d’importance.

Je le dis, je le redis, je le répète : j’ai adoré ce livre. L’intrigue était originale, dépaysante, et la construction du récit m’a semblé juste géniale. Le procès se déroule parallèlement à l’histoire de base et les chapitres alternent entre le moment où Owen était encore en vie et celui où il est mort. Il y a eu un avant, il y a eu un après, et à mon sens, l’autrice a merveilleusement bien amené tout ça. La chronologie, les entretiens post-procès et les témoignages font planer un suspense insoutenable (je n’avais qu’une envie : arriver à la fin) et donnent une ambiance toute particulière à l’ouvrage. On nous lance des miettes par-ci par-là, on nous appâte, et ça marche. The Kingdom serait parfait si la fin n’était pas précipitée et si j’avais eu toutes les réponses à mes questions. Pourtant, ce n’est pas si grave que ça et j’ai frôlé le coup de cœur.

Parc d’attractions, contes de fées, hybrides, découverte de soi, hypocrisie, meurtre. Si vous souhaitez découvrir une œuvre dont les décors pourraient aisément faire penser à une sorte de Disneyland sombre, sachez qu’il est inutile d’hésiter un instant de plus. Il vous faut ce livre.