Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de LiviaB : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Prophets tome 1: Les enfants de la cité maudite Prophets tome 1: Les enfants de la cité maudite
SoFee L. Grey   
"Les Six, étrange « fratrie » d'adolescents, survivent en aiguisant leur cynisme dans les ruines de Berccia, ancienne Cité Reine d'un monde en perdition. D'une humanité un peu tordue, mais d'un mordant à toute épreuve, ces jeunes gens représentent - sans en avoir la moindre idée -, l'oil du cyclone qui va s'abattre sur les communautés de l'Ile des Vents. Les Six ne vivent que parce qu'ils sont ensemble, envers et contre tout, et surtout contre tous. Les Six sont prédateurs, carnassiers impatients, une pulsion effrénée de vie et de mort, une violence à fleur de peau et un amour à bout de souffle. Messagers d'une Légende de Mort, les Six voudraient seulement. vivre. Shoei va infléchir leur destin, homme entraîné dans la tourmente à venir par amour pour la dernière descendante directe de la lignée des Deux Sours - celles-là mêmes qui ont déclenché, des millénaires auparavant, la malédiction de cet âge d'Ombre, âge né de la Mort des Dieux, que d'aucuns veulent voir perdurer, d'autres disparaître. Âge chaotique en équilibre sur le bord des probabilités. et de l'avenir de ces adolescents."

par Endymyon
La 25ᵉ Heure La 25ᵉ Heure
Feldrik Rivat   
Ce nouveau roman de Feldrik Rivat nous conduit dans le Paris du 19e siecle où de mystérieux vole de cadavre on lieu. Nous allons suivre deux enquêteur chargé élucider ce mystère, en plongeant petit à petit dans un monde fantastique.

Ce nouveau roman de Feldrik change beaucoup de sa précédente série. Ici la lecture est somme toute moins élitiste est sera aimé d'un public encore plus large. L'histoire est extrêmement fluide et ne s’embarrasse pas de temps morts, sans toutes fois négliger les détails ayant de l'importance.

De nombreux non-dit nous force à réfléchir un temps soit peu à l'histoire et l'auteur ne nous donne pas tout en vrac ce qui est très agréable.
Le final fut pour moins vraiment étonnant et non prévisible.

Un bon roman policier, il me tarde d'avoir la suite de cette nouvelle saga qu'est la 25e Heure

Une réussite de plus pour cette auteur au multiple facettes.

par Gyna
Deorum Interfectores, tome 1 : Alter Ego Deorum Interfectores, tome 1 : Alter Ego
Astrid Méan   
C'est long...
C'est très très long...
Mais bon j'ai quand même bien aimé plusieurs passages donc je ne vais pas m'acharner comme certains.
J'ai pas adhéré au personnage que se donne l'auteur mais je trouve ça nul de la lapider de la sorte. Son travail reste de qualité. Il en faut pour tous les goûts.
Meursault, contre-enquête Meursault, contre-enquête
Kamel Daoud   
Ce livre, qui est passé à deux doigts du Goncourt, repose sur de fausses prémisses : une assimilation du narrateur, Camus, à son personnage, Meursault. S'indigner du meurtre d'un arabe anonyme tiré comme un lapin par un abruti écrasé de chaleur ne peut être un acte original. Ce meurtre n'est pas une image de la colonisation, c'est la démonstration par l'absurde de l'autisme du personnage, de sa déconnection du monde auquel il est étranger. Le choix de l'arabe allongé sur la plage n'a pour but que de rendre plus odieux le meurtre et ce, même si on n'est pas Algérien.
Et donc, comme dénonciation du colonialisme, c'est raté, surtout lorsqu'on connait les ides généreuses d'Albert Camus. En dehors de cette imposture, le livre est remarquablement écrit et fort intéressant sur les dérives de l'Algérie religieuse, entre autre. Les pages sur l'athéisme sont remarquables. A lire, mais en gardant la tête froide

par Octavio
La ruche La ruche
Arthur Loustalot   
Je ne sais pas quoi penser de ce livre. Tout d'abord j'ai eu du mal avec l'écriture, mais on se laisse prendre dans l'histoire et on veux savoir ou ça nous mène, mais finalement pas vraiment ou je l'aurai voulue.

par paultuc
Dernière Semaine d'un Reptile Dernière Semaine d'un Reptile
Franck Ferric   
"Julius est un type plutôt placide. On le dit froid comme un reptile. Aussi apathique qu'un orvet."...et aux yeux des autres il passe pour un looser. En réalité, Julius est un jeune homme au regard déjà vieux qui, occupant un petit boulot pour "avoir de quoi remplir son ventre, payer son loyer, ses livres et son whisky"... refuse le schéma et la mode de vie communément admis (par ces autres, justement !) de l'épouse-père de famille-prêts bancaires-consommation galopante. Julius trouve le monde sociétal bien morne, gris et désespérant. Dès lors, le soir venu, après l'éclusion de quelques bières, il s'évade dans l'écriture de nouvelles...

...qui se trouvent entrelacées avec l'histoire de Julius dans ce petit recueil a résonance mélancolique. Un spleen faisant écho aux références musicales "rock-bluesy" dont l'auteur a parsemé ses récits, comme autant de petits îlots d'escapade.

Sur les huit nouvelles, sept sont déjà parues dans d'autres recueils et/ou différents magazines de l'Imaginaire, entre 2007 et 2011. Elles appartiennent au genre dite de "littérature générale" ou encore au fantastique, western, Fantasy, horreur... C'est l'histoire SF et aussi la plus longue : "Révolutions" que j'ai le plus goûté. Dans ce récit, F. Ferric mêle avec brio des éléments mythologiques à un voyage interstellaire. On retrouve ces ingrédients de la mythologie grecque dans la dernière nouvelle qui résume également la vie et le devenir de Julius... la boucle étant ainsi bouclé.

L'auteur se dit influencé (e.a.) par Lovecraft (attesté par la nouvelle "Le Pas du Golem" où l'horreur nait des immondices laissés derrière lui par l'homme) et Bukowski... c'est d'ailleurs à cause d'un livre de ce dernier que la vision du monde de Julius se voit confirmé.

Mais ce que j'apprécie surtout chez Ferric est son langage très imagé, son style bien particulier (déjà remarqué dans son roman SF "La loi du Désert") et ses propos acides quand il critique notre société sans vergogne.

par Do
Le Chemin des âmes Le Chemin des âmes
Joseph Boyden   
Un livre à lire pour qui est intéressé aux guerres, aux coutumes indo canadiennes ou bien la folie humaine. Il traite le sujet sans merci. Sans en rajouter non plus. Juste ce qu’il faut d’horreur pour que cela reste gravé en nous. Pour faire comprendre que l’on ne revient jamais de la guerre comme on y est allé.
Pour ma part, j’ai une pensée pour toutes les âmes qui ont disparues dans les tranchées. Tous ces enfants qui auraient pu vivre une vie normale. Se marier. Avoir à leur tour des enfants. Pour ces pères qui ont tout perdus.
On oublie trop souvent leurs sacrifices qui font que notre monde est plus ou moins en paix aujourd’hui. Et ce livre, me rappelle leurs mémoires.
Pour lire la chronique complète c'est ici => http://fancy-world.over-blog.com/article-le-chemin-des-ames-de-joseph-boyden-106375652.html

par Hanaelle
Les Chroniques des Fleurs d'Opale, Tome 1 : La Candeur de la Rose - Partie 1 Les Chroniques des Fleurs d'Opale, Tome 1 : La Candeur de la Rose - Partie 1
Ielenna   
Je suis mitigée.
S'il ne fallait retenir qu'une chose de ma lecture, ça serait que ce livre témoigne de l'évolution de la plume de l'auteur au cours des dernières années et laisse présager de belles choses pour la suite.

Certains points m'ont gênée. Entre autres, des personnages que j'ai trouvés stéréotypés, des longueurs s'opposant paradoxalement à des scènes trop rapidement expédiées, et une syntaxe bancale qui m'a éjectée de ma lecture à de nombreuses reprise et qui mériterait, à l'avenir, l'intervention d'un correcteur professionnel.

Mais il y a également du bon dans ce livre, notamment un univers riche et travaillé qui porte l'histoire et la rend crédible. C'est, pour moi, LA grande force de cette première partie de tome 1 : bien que le monde soit étranger, on y prend facilement ses marques et on y évolue de manière agréable au fil des légendes qui le parcourent.
Également, j'ai trouvé intéressant cette thématique du rapport à la religion.
Et, malgré leur côté prévisible et leurs répliques trop guindées, les personnages sont attachants. Ils ont ce truc qui les rend tangible.

En bref, cette première partie est pleine de maladresses mais porte les germes d'une saga fascinante. L'évolution entre le début et la fin de ce livre est déjà visible, aussi je ne doute pas que l'auteur saura nous surprendre et nous impressionner pour la suite.
Il ne faut pas oublier qu'il s'agit d'un premier roman, qui plus-est écrit il y a de nombreuses années.

par Tiphs
Des larmes sous la pluie Des larmes sous la pluie
Rosa Montero   
C'est un livre complet. Un environnement futuriste décrit de manière originale à travers des documents d'archive qui savent trouver leur place dans l'intrigue constituée d'une enquête faite par une androïde en pleine crise existentialiste autour d'un complot qui exacerbe la discrimination envers cette espèce (ce qui n'aide pas sa quête individuelle) avec des touches d'humour et des références culturelles bien placées - à commencer par le titre inspiré de "Blade Runner", fait que le livre explicite à un moment (en plus d'en permanence).

Ce n'est que trop dommage que si peu de personnes aient lu cette merveille de la littérature mondiale - venue d'espagne, mais malgré que le monde qu'elle propose soit dystopique, il a déjà atteint un stade d'unité planétaire, et la fin semble suggérer que va a ser mejorando.
Iokanaan Iokanaan
Mélissa Restous   
Paris, fin du XIXème siècle.
De jeunes et beaux garçons sont assassinés en toute impunité. Esaias Fersen, journaliste pour La Presse, et amateur d’histoires sordides, se lance dans une enquête qui ne semble intéresser personne.
En rentrant chez lui, Théophile Auvay, artiste-peintre, découvre sur le pas de sa porte un homme blessé : il se fait appeler Iokanaan, possède la beauté du Diable et serait un meurtrier. Théophile devrait le laisser mourir, il fera pourtant tout pour le sauver, quitte à mettre sa propre vie en danger.

par Sorcier