Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de livine : Liste d'Or

retour à l'index de la bibliothèque
Intégrale Stage Dive : Rock + Play + Sing + Slow Intégrale Stage Dive : Rock + Play + Sing + Slow
Kylie Scott   
Très belle histoire d'amour divertissante.

par Mine1205
Lux, Tome 4 : Origine Lux, Tome 4 : Origine
Jennifer L. Armentrout   
Bon, il est temps que je donne mes impressions sur cette merveille que j'ai lu, à sa sortie en plus (Pourquoi est-ce que je l'ai pas fait avant ? xD)

En bref, c'est du Jennifer tout craché. Elle nous fournit avec Origin un quatrième tome à la hauteur des précédents, un livre qui m'a fait rêver, m'a fait pleurer, rire et presque crier. Un livre que j'ai longuement attendu, pré commandé et attendu encore et encore. Et qui a remplie toute mes attentes.

Elle nous offre avec ce livre une possibilité d'être à la fois dans la tête de Kat mais aussi de Daemon et ça, c'est une expérience unique.
Le livre reprend où le tome précedent nous avez laissé [spoiler]c'est à dire avec Kat détenue et un Daemon fou de rage et de chagrin[/spoiler] et, dès le début, on est envahit par les émotions.
Leur séparation ne dure, à mon grand soulagement, pas très longtemps non plus car l'auteure les fait se retrouver relativement rapidement. Mais les scènes des deux points de vue permet d'approfondir leurs sentiments, notamment durant celle ci, et c'est un véritable bonus.
Retrouvé ces personnages, ça a été comme avalé une bouffée d'air après avoir passé trop de temps sous l'eau. Ils m'avaient vraiment manqué et on peut dire qu'il n'ont rien perdu de leur charme, au contraire.

L'intrigue suit son cours et on ne s’ennuie pas un seul instant, toujours à fond dans l'histoire, happé par les événements et choqué par toutes les révélations et réponses aux questions que ce tome nous offre.

On retrouve avec joie les autres personnages comme Dee, Dawson, Beth, Ash, Andrew ou encore Luc...et on passe des rires aux larmes dans ce petit bijou qu'Armentrout nous a offert.

Vraiment, cette série est essentielle et absolument à lire. :)

par Pixma33
Insaisissable, Tome 1 : Ne me touche pas Insaisissable, Tome 1 : Ne me touche pas
Tahereh Mafi   
Bon, je me prépare au déluge de votes négatifs qui vont accompagner ma review car beaucoup de personnes n'apprécient pas de voir certains d'entre nous avoir un avis différent (personnellement je crois encore à liberté d'expression, désolée), or ce qui est sur c'est que contrairement à l'ensemble des bloggeurs qui semblent avoir été en admiration à la lecture de ce bouquin ça n'a pas du tout été mon cas. Je ne dis pas que je n'ai pas aimé, cependant il y a beaucoup de choses qui m'ont déplu/interpellée.

Le concept de l'histoire est intéressant. Juliette, 17 ans, possède un don particulier. Lorsqu'elle touche une personne elle se nourrie de son énergie jusqu'à la tuer, et elle ne contrôle pas du tout cette particularité. Enfermée dans une asile depuis plusieurs années, elle est en isolation jusqu'au jour où on lui donne un compagnon de cellule : Adam. Cependant ce que Juliette ignore c'est que ce don, qu'elle considère comme une malédiction, est convoité; principalement par Warner, un chef de ceux qui se nomment The Reestablishment et qui ont peu à peu prit contrôle du monde dans lequel le roman se situe.

Cependant le monde dystopique passe au second plan et elle complètement obscurci par l'enchaînement de métaphores que l'auteur nous balance au fil du récit. Parce que ce qu'il faut comprendre lorsque tous les reviewers disent que Tahereh Mafi a un style d'écriture très différent de ce qu'on a l'habitude de croiser, c'est qu'ils ne mentent pas. Et sincèrement je pense que c'est le genre d'écriture que vous adorez ou détestez, y'a pas vraiment de juste milieu. Pour ma part j'ai trouvé que c'était un gros point faible au bouquin car ce style m'a vraiment tapé sur les nerfs, surtout toute la première partie de ma lecture. La ponctuation est très particulière (voir carrément absente à certains moments), les pensées que Juliette n'ose pas avoir sont balancées au milieu de la narration et raturées, et comme je l'ai dit on va de métaphore en gros imbroglio de mots qui se suivent (avec parfois des suites de cinq ou six fois le même mot ce qui arrange encore moins les choses) et qui finissent par ne plus avoir de sens. En gros, le style d'écriture est très frustrant et j'ai trouvé qu'il gênait énormément le récit à certains moments. Alors oui, je veux bien que ça s'arrange au fil des pages et du rétablissement mental et social de Juliette (faute d'autre terme), mais c'est vraiment dur de passer toute la première moitié du bouquin à cause de ça. Il y a vraiment des moments où ça me démangeait de choper un stylo et de mettre des virgules, des points, et du correcteur sur les répétitions (je vous rassure je ne l'ai pas fait, c'est pas demain que je me mettrais à profaner un de mes livres même si la tentation était grande avec celui-ci).

Toutefois la seconde partie du roman est beaucoup intéressante et beaucoup plus vivante. [spoiler]En fait les choses ont commencés à vraiment capturer mon intérêt lorsque Adam et Juliette s'échappent.[/spoiler] La fin offre de bonnes possibilités pour la suite, maintenant à savoir si l'auteur saura les exploiter. Je réserve mon jugement sur le second tome, je ne sais pas encore si je le lirais. Je crois que j'attendrais d'avoir un résumé et des extraits (histoire de voir si le style se stabilise un peu plus ou si on repart dans un méli-mélo sans sens). C'est vraiment dommage car le thème de l’histoire en lui-même est intéressant et les bases qu'offre cette fin promettent beaucoup.

Pour ceux qui seraient intéressés par la traduction Française, le livre sortira chez Michel Lafon mais il n'y a pas encore de date précise à ce que j'ai pu voir (à l'origine le livre était annoncé pour courant 2012). Sincèrement, sans vouloir être défaitiste, j'ai peur de ce que la traduction va donner... ça risque de rendre la lecture encore plus pénible. J’attendais beaucoup de ce roman, surtout avec l’avalanche de reviews élogieuses, mais je crois pouvoir dire que ça a été finalement une déception pour moi.

par Althea
Ugly Love Ugly Love
Colleen Hoover   
Alors là. .. waw. Chapeau bas Colleen Hoover.
Ce qui m'a le plus bouleversé dans cette histoire c'est ce que j ai ressenti par rapport aux personnages. C'est la premiere fois que je lis une romance ou j ai l impression que les personnages sont vivants. Vraiment vivants. La seul fois ou j ai du faire une pause dans ma lecture c etait pour aller au restaurant et Miles et Tate étaient là avec moi. Encore et toujours.
Ce livre a tout pour plaire. L ecriture, les jolies phrases, les scènes d'amour qui ne sont pas supposées être des scènes d'amour, les mots, les regards,... j en ai eu les larmes aux yeux. Ce livre m'a donné envie de tomber amoureuse, quitte à ressentir la douleur qui accompagne l'amour, parce que c'est inévitable. La perfection n'existe qu'avec l imperfection, dit on. Cette histoire m'a retournée, émue et fait ressentir des choses que je croyais enfouies en moi à jamais.
Un immense coup de coeur.

par Lulla-By
Les Étoiles de Noss Head, Tome 1 : Vertige Les Étoiles de Noss Head, Tome 1 : Vertige
Sophie Jomain   
je viens de le finir et je l'ai trouvé tout bonnement fantastique ! un merveilleux roman qui nous transporte dans une histoire d'amour comme on voudrait en lire plus souvent. je vous le recommande vraiment, il vaut le coup
Les Étoiles de Noss Head, Tome 3 : Accomplissement Les Étoiles de Noss Head, Tome 3 : Accomplissement
Sophie Jomain   
Le tome trois des Étoiles de Noss Head commence exactement après le réveil d'Hannah en ange noir, elle habite désormais avec Darius et ses frères, celui ci prend très au sérieux son rôle de mentor.
Hannah malgré son cœur brisé va peu à peu apprivoiser sa nouvelle nature, parfois dans le rire d'autre fois dans les larmes et la douleur. Malgré le fait de ne plus être une humaine, elle en garde par certains côtés les émotions et les aptitudes ce qui déconcerte beaucoup Darius, d'autre part elle a gardé son odeur humaine ce qui pose quelque problèmes.
La relation entre Hannah et son mentor est très étrange, mélange de tendresse et de culpabilité pour lui, gratitude et besoin d'affection pour elle. Il la maitrise lors de ses accès de colère, il la console quand la soif de sang la prend et qu'elle ne veut pas boire, il la taquine lorsqu'elle découvre de nouvelles facettes de sa condition et à ses réactions étranges, il la soutient lorsqu'elle revoit ses parents pour la première fois depuis sa transformation ; en un mot il est présent pour elle quelque soit les circonstances.

Lors de son retour à l'université elle revoit Leith pour la première fois depuis son changement et c'est une nouvelle épreuve pour elle, quant à Leith, eh bien franchement je lui aurais bien mis des claques moi, pour quelqu'un soit disant amoureux à la folie et alpha d'une meute de loups-garous je l'ai surtout trouvé faible et lâche, il sait qu'Hannah souffre et est en colère par sa trahison et il lui propose de rester amis ? L'auteure à un drôle de sens de l'humour ...
Mais elle se rattrape largement avec un coup de théâtre impromptu qui remet tout en cause et retourne complètement la situation d'une façon remarquable. Cette idée de génie relance le récit sur une toute nouvelle voie qui va vous entraîner dans toute cette seconde partie sur un rythme haletant sans temps mort et vous faire passer par toute une gamme de sentiments diverses pour finir en beauté avec une fin surprenante et pas du tout convenue.

Ce tome malgré quelques coquilles du je pense à l'impression est très abouti, l'évolution d' Hannah est le plus intéressant, pour moi qui est beaucoup plus attiré par les écrits "adultes" de Sophie Jomain je dois dire que je me suis laissé facilement charmée par ce récit plein d'allant, prenant et plein de surprise dans l'histoire. Les rôles secondaires que nous retrouvons avec plaisir : Gwen l'amie indéfectible, la famille et la meute de Leith, ont eux aussi une place importante et prennent part chacun à leur manière de façon prépondérante à cette histoire d'amour.
Au final un superbe tome pour une trilogie peut être Young adulte mais que les adultes peuvent lire avec grand plaisir.


par samba
Les Étoiles de Noss Head, Tome 4 : Origines - Première partie Les Étoiles de Noss Head, Tome 4 : Origines - Première partie
Sophie Jomain   
Magnifique.
Les sentiments d'Hanna ont été magnifiquement écrits.
Sa détresse face à la disparition de Darius et l'Amour fraternel qu'elle lui porte étaient tellement touchant...
De plus, le personnage de Grigore m'a subjugué.
J'ai dévoré ce livre et j'attaque la suite immédiatement.

par Adèle
Les Étoiles de Noss Head, Tome 2 : Rivalités Les Étoiles de Noss Head, Tome 2 : Rivalités
Sophie Jomain   
je viens juste de le terminer est whaouuuuuuuuuu, la fin est juste surprenante, je m'y attendais pas. Ce tome 2 est aussi génial que le premier, on retrouve le couple Hannah et Leith qui se retrouvent à l'université, on y rencontre la meute et leurs ennemis ancestraux qui malgré de nombreux siècles se détestent toujours autant. Au point où ils où ils finiront par s'affronter et causer d'énormes bouleversements. Le récit est bien développé et l'écriture fluide.

par livine
Les Étoiles de Noss Head, Tome 5 : Origines - Deuxième partie Les Étoiles de Noss Head, Tome 5 : Origines - Deuxième partie
Sophie Jomain   
OH MON DIEU !!! Cette explication me fait encore plus aimé ce livre ! Et ne parlons pas du bonus de Noël 2015 !

Voici l'explication de Sophie sur le choix de cette fin ... ( Source : twilight-teamsuisse.blogspot.fr )

[spoiler]"Je refusais que Leith se souvienne d'elle au dernier moment et se dise "purée, on a failli raté des choses". Je voulais qu'il retombe amoureux, vraiment, que le mor-aotrom lui prouve à lui et à elle une nouvelle fois qu'ils étaient faits l'un pour l'autre, je voulais qu'il redécouvre tout de Hannah, qu'il en soit fou au point de se dire que peu importe si sa mémoire lui fait défaut, seul ce qu'il a devant lui, sa certitude compte. L'éternité avec elle. Et elle, l'éternité pour lui rappeler combien ils s'étaient aimés, combien ils s'aimeraient encore.
Je voulais qu'ils aient une vraie nouvelle chance. Celle que le commun des mortels n'auraient jamais, parce qu'ils ne sont pas le commun des mortels.
C'aurait été si facile de lui faire retrouver la mémoire et tomber dans le ressort bateau du "tout est bien qui finit bien". Non. Ils vont devoir reconstruire. Ensemble. Pour de vrai.
Et ainsi, Leith est encore plus sûr de son amour pour elle. Quant à Hannah... après ça, elle se sent sûrement aimée comme nulle autre femme.
Quant à la Meute, ce n'était pas son histoire, ni celle du Cercle. C'était celle de Grigore, Leith, Hannah et celle des Sutherland. C'est d'ailleurs pourquoi l'histoire se termine là où elle a commencé pour les loups."

***

BONUS : suite des "Étoiles de Noss Head" offerte par Sophie Jomain pour le 25 Décembre 2015.
© Sophie Jomain / Pygmalion
Source : facebook.com/ed.Pygmalion

— Et voilà ! s’exclama M. Broadman en déposant deux mugs fumants devant nous. Chocolat, cannelle et sucre d’orge ! Joyeux Noël, les enfants !
Je le remerciai d’un sourire qui voulait tout dire et, impatiente d’y goûter, je me saisis de ma tasse avant de la porter à mes lèvres.
— Prenez garde à ne pas vous brûler, ajouta-t-il avant de s’éclipser.
J’avalai une gorgée, deux puis trois, et fermai les yeux de délectation. Il n’y avait que chez Broadman qu’on trouvait des boissons de Noël aussi délicieuses.
— Ah ! J’adore Noël !
Leith s’empara de son mug et pinça les lèvres.
— Fête commerciale…
Oh, je savais bien ce qu’il en pensait. Mais je m’en moquais. Moi, j’adorais ça !
— Tu n’es qu’un grognon ! D’ailleurs, tu ne m’as toujours pas dit ce qui te ferait plaisir.
Il s’en amusa.
— Et toi ?
Excitée comme je l’étais à l’idée de fêter Noël, j’embrayai sur la longue liste de cadeaux auxquels j’avais pensé. Il siffla.
— Rien que ça ! s’esclaffa-t-il.
J’éclatai de rire, puis redevins sérieuse.
— Mais toi, Leith, qu’aimerais-tu ? Dis-moi…, insistai-je en terminant mon chocolat chaud.
Son petit sourire en coin faillit me faire fondre.
— La réponse est sous ton nez.
Décontenancée, je fronçai les sourcils. Alors, mon attention fut attirée par l’inscription au fond de ma tasse.
« All I want for Christmas is you
Will you marry me? »
J’en perdis tous mes moyens.
— Par l’Esprit…
Le cœur battant, je levai la tête vers Leith. Il me mangeait des yeux. Puis, sans cesser de me regarder, il plongea la main dans sa poche et en sortit un anneau argenté serti d’un diamant.
— Veux-tu être ma femme, Hannah ?
En cinq ans, notre relation avait atteint des sommets, tout ce par quoi nous étions passés nous avait davantage renforcés, rapprochés, nous nous aimions plus que jamais, alors les larmes affleurèrent.
— Par l’Esprit ! Oui ! Oui !
La bague qu'il glissa le long de mon doigt fit de moi la femme la plus heureuse du monde.
Leith était l'homme que j'aimais.
Ma moitié. Mon double. Mon âme.
Mon éternité.[/spoiler]

par MissNaais
After, Saison 3 : After We Fell After, Saison 3 : After We Fell
Anna Todd   
Alors, alors.

J'aime beaucoup Tessa mais je pense que deux ou trois claques dans la figure ne lui ferait pas de mal. Je n'aurais jamais accepté le quart de ce que fait Hardin, sérieusement.
Hardin est souvent ignoble même si à la fin il s'arrange.
J'ai un problème avec After : ça tourne en rond. Dans ce tome, tous ce passe autour du futur déménagement de Tessa à Seattle et d'Hardin qui fait tout pour l'en empêcher. 520 pages pour quelques jours, c'est très long. Les disputes deviennent lassantes, les réconciliations trop courtes même si Tessa ne se laisse plus faire aussi facilement.
Niveau des nouveaux personnages...je sais pas...le père de Tessa, il tombe du ciel. Lillian, pareil, Riley pareil. Même si ces deux dernières ont leur utilité dans la remise en question de Hardin, je sais pas comment expliquer mais ça tombe comme un cheveu sur la soupe. On ne sait pas comment ni pourquoi.
Dans le livre, ça fait ça : je marche dans la rue, je rencontre quelqu'un et je lui déballe ma vie parce que c'est plus facile de se confier à un inconnu.
Bref, les éditeurs auraient dû raccourcir l'histoire, c'est souvent trop long, je me suis même surprise à m'ennuyer dans ma lecture.
Même si j'ai globalement aimé, j'attendais moins de temps mort et une amélioration plus rapide dans le caractère d'Hardin.