Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Lixial : J'ai lu aussi

retour à l'index de la bibliothèque
Short Distance Love Short Distance Love
Natsuo Ito   
un petit tome empli de finesse et d'émotions ! J'ai adoré les histoires même si elles s'arrêtent quand tout commence finalement et ça nous laisse un gout d'inachevé. pourtant, les personnages sont très attachants, les émotions sont bien exprimés, les intrigues sont bien ficelées. L'auteur prend son temps de développer les sentiments et c'est tellement agréable !
Les dessins également sont très bien faits, bien détaillés, les traits sont fins et reconnaissables, les planches sont riches et bien travaillées, bref ce recueil est un petit bijou !
Nennen Saisai Nennen Saisai
Hideyoshico   
Je suis restée bête.... parce que je ne m'attendais pas du tout à ça. J'ai adoré le synopsis qui promettait beaucoup et je n'ai pas été déçue. Les personnages sont très attachants même si la première histoire est hyper émouvante (j'ai eu du mal à ne pas pleurer). L'auteur nous plonge vraiment dans un univers japonais, de conte et de tradition, avec du mystère aussi et c'était vraiment agréable. ça change tellement des yaoi conventionnel... ça fait du bien ! j'ai eu davantage l'impression de lire de la Fantasy avec une relation homosexuelle qu'un livre traitant de romance homosexuelle... j'adhère donc parfaitement avec l'auteur sur sa manière de traiter ces histoires.
Les dessins sont un peu brouillons par contre mais curieusement ça colle plutôt bien avec 'univers des contes japonais, tout en fantasmagorie. le brouillon des dessins, leurs imperfections renvoient au mystère et à l'ombre, ce que l'on ne voit pas toujours... j'ai accroché.
Are you Alice ? Tome 1 Are you Alice ? Tome 1
Ai Ninomiya    Ikumi Katagiri   
Une reprise assez intéressante d'Alice au pays des Merveilles, sans que ce ne soit génial. Prendre un garçon pour faire Alice, c'était une idée originale. Mais le principe change l'ambiance énigmatique qu'a normalement le Pays des Merveilles : [spoiler]Tuer le lapin Blanc, les Regrets, et bien d'autres choses innovent, certes, l'histoire mais créent une ambiance décalée qui n'a rien à voir avec la version originale. [/spoiler] Forcément, c'est facile d'aimer, comme c'est facile de ne pas aimer, ce point est assez variable en fonction des goûts. J'aurais pu me laisser emporter par cette version si les personnages avaient eu plus de charme. Je n'ai pas lu la version de Lewis Carol mais j'ai lu et vu des adaptations et le Chapelier Fou est censé être fou, ce qui ne s'est pas fait ressentir. Le chat de Cheschire énigmatique et intéressant, là non plus, on a un personnage bizarre que j'ai d'abord pris pour une fille. Et la reine de coeur? Ben elle a rien de la dictatrice tyrannique qu'on connaît tous. Et puis même Alice est assez énervant à tirer sur tout le monde. En plus, j'ai trouvé que l'histoire traînait un peu en longueur.

par Jenna95
Cendrillon Cendrillon
Joël Pommerat   
Je pense qu'il faut vraiment étudier la pièce pour saisir toute sa beauté. Beaucoup de gens font la comparaison avec le Disney et pensent que cette pièce doit être comique et romantique. Vraiment ? Parce que perdre sa mère à un jeune âge, devoir accepter que son père se marie avec une mégère nombriliste, et se faire haïr de deux potentiels sœurs, voilà le décor parfait d'une comédie !
En réalité, cette pièce parle de réalisme dur. Franchement, nous sommes noyé dans du language vulgaire et grossier. La pièce en est le parfait miroir. Ensuite il faut repenser à l'avertissement au début au sujet des mots. "C'est pas si simple de parler..." La mort omniprésente, oppressante comme les murs de la maison où toute l'action se joue. Pourquoi une maison en verre ? Pourquoi un corset ? Pourquoi une fée comme celle-là ? Un pitoyable prince charmant ? Il faut beaucoup de réflexion pour comprendre l'intérêt de lire du Joël Pommerat. Je pense qu'on devrait même en faire une animation un peu façon Tim Burton. Même si le théâtre à son univers sacré. Vous voilà prévenu quant à l'atmosphère de cette pépite. Si pour vous Cendrillon est un conte de fées, passez votre chemin. Cendrillon c'est d'abord la tragédie de la mort sous forme de pièce philosophique.
Ruy Blas Ruy Blas
Victor Hugo   
Livre étudié en cours, qui m'a bien plu. C'est un peu lourd au niveau des rimes, mais sinon, l'histoire a beau finir de façon un peu tragique elle est très belle. Je conseille cette lecture rien que pour la culture littéraire.
Les Antiquités de Rome Les Antiquités de Rome
Joachim du Bellay   
Je n'ai pas apprécié du tout ce livre, ce n'est pas mon style de lecture.
Lorenzaccio Lorenzaccio
Alfred De Musset   
Lorenzo est l'un des personnages de théâtre que j'ai trouvé le plus passionnant. Complexe, il est la contradiction incarné.
Il a des goût à la fois pour la justice et pour le Mal.
Il combat la perversion des apparences mais y participe ...
Au fil de la pièce, il devient un masque de lui-même avant de disparaître pour de bon.

par dadotiste
Parle-leur de batailles, de rois et d'éléphants Parle-leur de batailles, de rois et d'éléphants
Mathias Enard   
Ni documentaire, ni roman d'aventure, je range ce récit dans mon tiroir des belles lectures : les mots sont choisis avec soin, les phrases tournées à la lettre près, et sans aucun doute, en lisant à voix haute, on finirait par chanter.

Je ne l'ai pas lu d'affilée, comme ces récits modernes au rythme trépidant et aux fins de chapitres si intenses qu'on ne peut que tourner la page au lieu de sagement poser le livre sur la table de chevet. Comme une boîte de friandises, je l'ai dégusté petit à petit, autant pour en savourer la douceur que pour ne pas risquer l'indigestion. L'expression est riche et parfois un peu alambiquée. Il semblerait que ce soit pire dans son nouveau récit, Boussoles, qui vient de recevoir le Prix Goncourt - alors que celui-ci a été récompensé de son petit frère, le Goncourt des lycéens. Pire, donc mieux?

A lire sur les rives de l'estuaire.

par SoPh1e
Assassination Classroom, Tome 21 Assassination Classroom, Tome 21
Yusei Matsui   
Voilà, c'était le dernier tome.

J'ai beaucoup aimé lire Assassination Classroom, c'est un manga rafraichissant et très intéressant.

Les personnages sont très attachants, et au fur et à mesure du manga, on apprend à les connaître et à les distinguer par leurs hobbys, leurs facultés etc... Ils ont tous une personnalité propre. Certains ont été mis en avant comme Nagisa et Karma, mais c'est surtout la classe entière qui donne cette atmosphère agréable de solidarité.

On a vu l'évolution physique des élèves, de leur relation et de leurs capacités mentales. Leur cours sur l'assassinat étaient très captivants et je ne pense pas avoir été une seule fois ennuyée. Il y avait toujours des rebondissements et des nouveaux challenges. J'ai aussi adoré ces moments décalés de détente lorsqu'ils partaient en vacances ou même l'histoire romantique autour de Irina et Karasuma.

Assassination Classroom est un manga vraiment super, facile à lire, un peu enfantin et plutôt addictif.
La fin est très plaisante, j'aime beaucoup les fins en mode dix ans plus tard. C'est vrai que la mort de Koro était triste mais les élèves ont facilement pu avancer. Les leçons de Koro ont vraiment marqué leurs vies.

Assassination Classroom est un manga que je recommande vivement !
Assassination Classroom, Tome 11 Assassination Classroom, Tome 11
Yusei Matsui   
Cette série continue de me plaire ! J'adore les personnages, le concept, l'humour... bref, un bon petit manga qui fait plaisir !