Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Lizlide : Liste d'Or

retour à l'index de la bibliothèque
Keleana, Tome 1 : L'Assassineuse Keleana, Tome 1 : L'Assassineuse
Sarah J. Maas   
Bon allez, je me lance.

Que dire? Commençons par ce qui est simple: j'ai lu ce livre en anglais, pas parce que j'en avais forcément envie mais surtout parce qu'on avait pas encore de renseignements sur une éventuelle date française. Pas de grosses difficultés malgré mon petit niveau dans la langue de Shakespeare. On fait plutôt vite le tour du vocabulaire spécifique à l'auteur et à l'histoire et finalement, on comprend très bien sans avoir besoin de passer son temps dans le dico. Bref, je ferme cette petite parenthèse quant à la VO et je m'intéresse un peu à l'histoire.

L'action commence dès le premier chapitre, ce qui est très appréciable, on entre directement dans le vif du sujet avec l'arrivée de Dorian à Endovier. Malheureusement, on ne garde pas longtemps ce rythme. Ce que je reproche le plus c'est sans doute le côté "évident" du déroulement. Aucune vraie surprise, le méchant est ciblé dès le départ, aucun gros retournement de situation. J'aurais sans doute aimé une histoire plus axée heroic-fantasy, sans histoire de magie au milieu, je trouve que ça enlève son charme à cette histoire d'assassin rondement bien menée au début. Mais c'est un avis partial, j'ai fait une overdose de magie depuis quelques années et je suis cruellement en manque de fantasy médiévale donc ne vous arrêtez pas à ça.

En revanche, l'évolution des personnages est très réussie je trouve, elle est plutôt lente et même si elle n'est pas forcément surprenante, on prend beaucoup de plaisir à suivre les changements de Celeana et de tous les autres.

Au niveau des personnages:
Mention spéciale pour Chaol qui est, de loin, mon personnage préféré. J'aime bien Dorian et son père aussi. Celeana est assez réaliste ce qui la rend assez attachante mais les autres m'ont paru très fade et sans intérêt. J'aurais aimé en savoir un peu plus sur le duc et Kaltain. Nehemia, quant à elle, me tape prodigieusement sur les nerfs mais on sent qu'elle a son rôle à jouer.
Voila, j'ai dit le principal de ce que m'avez laissé la lecture.

Maintenant, je pense que ce premier tome était plus une longue introduction pour la suite, on sent que Sarah Mass prépare le terrain pour Crown of Midnight et c'est tout à son honneur de ne pas se précipiter mais du coup, ce tome-ci, on s'ennuie un peu au bout d'un moment.


J'achèterai sans doute le deuxième en anglais aussi mais quand même, il faut que je m'indigne: pourquoi changer Celeana en Keleana et honnêtement "l'assassineuse" ça ressemble à rien comme mot (et ça n'est pas dans le dictionnaire), pourquoi ne pas garder le titre ou alors faire comme les italiens qui ont traduit 'Throne of Glass' par Le Trône de Cristal, ça sonne quand même mieux, non?
Bref je pense que "Throne of glass" est bien plus accrocheur que "L'assassineuse", il manquerait plus qu'ils changent la couverture et pour moi, ils auraient perdu tout ce qui fait que j'ai voulu lire ce livre.

Encore une fois, ce n'est que MON avis.


En conclusion, je dirais que c'est une lecture agréable qui demande à être approfondie dans le prochain tome mais qui peut faire passer un agréable moment à tous les amateurs de fantasy.

par Eleann
Keleana, Tome 3 : L'Héritière du feu Keleana, Tome 3 : L'Héritière du feu
Sarah J. Maas   
Lu enfin !

Bon maintenant par où commencer car je crois être passée par toutes les émotions possibles !

Je le classe en Argent car comparé à ses 2 petits frères qui comme le bon vin se sont bonifiés avec le temps, celui ci me laisse comme un arrière goût de bouchon.
La fin du tome 2 m'avait laissé sans voix et très impatiente de la suite, qui il faut bien le dire s'est fait attendre, prolongeant ainsi la torture. Malheureusement, je suis de ces personnes dont le désir s'effrite rapidement au fils des mois qui passent, alors peut être n'étais-je pas dans le meilleur état d'esprit pour attaquer ce tome-ci. Bref...

Celeana (Keleana) qui a fuit Terrasen et son ignoble Roi, se retrouve donc sur les terres de sa tante, la fae Maëve, qu'elle cherche à rencontrer à tout prix, jusqu'au jour où c'est la fae, ou plutôt l'un de ses guerriers fae qui la retrouve, Rowan. Ce dernier, après avoir amenée Celeana à Maeve, se voit donné pour tâche d'entrainer la jeune fille à développer et contrôler ses pouvoirs, sans ça, Celeana ne pourra prétendre à la couronne qui lui est destinée depuis sa naissance. Mais comme de bien entendu, la magie à toujours un prix, et la jeune femme ne semble pas prête à le payer. Et on la comprend !

De l'autre côté, Chaol, horrifié et meurtri par ce qu'il a découvert après le départ de Celeana, tente de remettre de l'ordre dans sa vie, mais aussi et surtout dans son coeur. Contraint par la promesse qu'il a fait à son père, prix de son aide pour la fuite de la demoiselle, il entend bien l'honorer. Mais cependant, son amitié et sa loyauté envers Dorian -héritier de la couronne et porteur d'une magie dont l'instabilité grandissante menace tant son peuple que lui-même - sont autant de paramètres qui vont court-circuiter ses projets. Chaol va devoir faire des choix, opérer des alliances qui vont ébranler ses convictions. Il va devoir mener des combats pour sauver ceux qu'il a juré de protéger, au risque de se perdre lui-même.

Dorian, quant à lui, terrifié par sa magie qu'il ne parvient pas à contrôler, va trouver une aide et peut être l'amour auprès d'une jeune roturière, de la caste des guérisseurs, Sorsha !

Bref, beaucoup de chamboulements, de nouveaux persos dans ce nouveau tome et pourtant un sentiment désagréable qui a perduré jusqu'à la fin du roman, la lenteur ! Alors s'agit-il d'un tome de transition, peut être ! Si le semblant d'action se trouvait du côté de Terrasen avec Chaol et Dorian, il n'en était rien du côté de Celeana, qui n'a fait que s'entrainer à ses nouveaux pouvoirs, douter d'elle même et commencer quelque chose qui m'a horrifiée, et je pense ne pas être la seule sur ce coup là.

Honnêtement, je ne sais pas/plus où l'auteur veut nous amener et me console/rassure en repensant à certains mots, certaines phrases prononcés à la fin du tome 2, mais j'en viens quand même à douter... De plus attendre encore certainement une année pour connaître la suite, ne va pas arranger les choses.

En conclusion des sentiments très partagés sur ce tome-ci.

Keleana, Tome 2 : La Reine sans couronne Keleana, Tome 2 : La Reine sans couronne
Sarah J. Maas   
Ce tome est selon moi magistrale! Je l'ai adorer autant que le premier sinon plus! L'intrigue est complexe et entouré de mystères. J'ai vraiment aimé voir Keleana plus sur son coté sombre d'assassin. Mais je suis un peu déçe que Keleana soit plus avec Chaol, car moi, personnellement, j'aime mieux Dorian.

J'ai tellement hâte que le tome 3 sorte, mais il me faut encore attendre un an!

par Ainako
L'Autre, Tome 2 : Le Maître des Tempêtes L'Autre, Tome 2 : Le Maître des Tempêtes
Pierre Bottero   
Encore une merveille de Bottero :) Une belle suite !
Je me demande pourquoi je suis encore étonnée de découvrir de tels livres de cet écrivain...
Je ne sais pas, je ne m'y ferais jamais !
J'ai beau relire ses livres, c'est à chaque fois une découverte et de nouveaux sentiments :)

par Fred_93
L'Autre, Tome 3 : La Huitième porte L'Autre, Tome 3 : La Huitième porte
Pierre Bottero   
Ce livre est super même si j'ai été un peu déçu de ne pas retrouver Nathan et Shaé... mais je dois avoué que Elio est un personnage au quel on s'attache vite aussi
L'Autre, Tome 1 : Le Souffle de la Hyène L'Autre, Tome 1 : Le Souffle de la Hyène
Pierre Bottero   
J'adore comment Pierre Bottero est arrive a reunir toutes ces histoires en un seul univers, Quand les personnages des differentes histoires se croisent, cela cree un choc de tonnerre!!!

par Roxye
Le Livre perdu des sortilèges Le Livre perdu des sortilèges
Deborah Harkness   
CONQUISE !!!
Ce livre est PASSIONNANT et INTELLIGENT.
J'ai été littéralement séduite par ce premier ouvrage qui a fait l'unanimité de la critique à travers le monde. Voici une histoire riche et aboutie, avec des personnages étoffés et accomplis.
Le récit se déroule dans le monde universitaire, mélangeant les sujets comme l'histoire, la génétique, l'Alchimie ainsi que les différentes créatures surnaturelles. L'écriture est raffinée et on sent une maturité certaine dans l'approche et le développement de l'intrigue.
Ce livre est réellement plus consistant que la plupart du même acabit. Les personnages paraissent également plus crédibles et concrets que les protagonistes masculins fantasmagoriques d'autres auteures.
Une histoire envoutante, en un mot : SUBLIME !
A DECOUVRIR SANS DELAI

par ccmars
Saga, tome 7 Saga, tome 7
Fiona Staples    Brian K. Vaughan   
«You know that old cliché about millions of deaths being a statistic while the loss of just one life is a tragedy? If that's true, what is it when you lose something that never even had the chance to be born? I've had lots of relationships in my time, platonic and otherwise, but the ines I think about most are those that never quite made it to term. The dashing first date who didn't call you back. The lady on the train you had that amazing conversation but never saw again. The cool neighbor kid you met the first time a week before he moved away. I guess I'm just haunted by all that potential energy. One moment, the universe presents you with this amazing opportunity for new possibilities... and then...»

J'ai bien cru que je ne lirais jamais ce septième opus de Saga. Bien heureusement, je l'ai lu. (Si jamais vous ne l'aviez pas deviner...) Autant que je vous annonce la couleur sans tarder : Saga est dévastatrice.

Et maintenant, je n'ai plus qu'à survivre en attendant la suite. Aïe.

Au passage, je ne suis toujours pas morte. Bien que pour le coup, c'était un peu un close call... mais on ne va pas chipoter. Je suis toujours en vie, et je suis toujours capable de lire. Mais je suis débordée. Sérieusement, quand est-ce que nos jours dureront plus longtemps que 24 heures?

BREF.

Saga, septième volume. Et au bout de sept foutus volumes, l'histoire est toujours aussi géniale, originale, drôle, décalée, et bien-sûr addictive. Je prends toujours autant de plaisir à découvrir chaque page et les aventures du groupe qui s'est formé depuis le premier volume.

*Attention, spoilers des premiers tomes*

Donc, l'aventure reprend plus ou moins là où le sixième tome nous a laissé. Et les choses vont plutôt bien... Enfin aussi bien qu'elles peuvent aller quand la majorité de l'univers veut votre peau, quoi. Mais Marko et Alana ne peuvent pas s'en foutre plus maintenant qu'ils ont retrouvés leur fille Hazel. Bref, le petit groupe fait gentiment chemin pour aller récupérer le fils de Prince Robot jusqu'au moment où leur... vaisseau? décide que c'est le moment parfait pour tomber en rade. Du coup pause pipi carburant sur Phang... et je vous laisse découvrir la suite par vous-même.

Un septième opus à la hauteur des précédents, quoi. Des imprévus, et une aventure mélangeant humour, esprit de famille, un peu d'action, et beaucoup d'espèces encore inconnues des scientifiques. Du pur Saga.

Oh, et sans oublier une fin qui vous donne envie de débarquer chez Brian K. Vaughan pour le secouer comme un prunier en le menaçant pour qu'il vous donne la suite immédiatement. Quelqu'un connaît son adresse?

Concernant les dessins, ai-je besoin de vous dire à quel point ils sont géniaux et que je les adore? Ils sont clairement dignes de l'histoire et je ne pourrais jamais me lasser de les regarder. Je les aime à ce point.

De plus, les palettes de couleurs sont parfaites. Elles collent vraiment à l'atmosphère de l'histoire et au vaste univers de Saga. Un délice pour les yeux, sérieux. Fiona Staples déchire.

Les dernières pages ont eu le mérite de m'avoir donné envie de les gribouiller (ouais, j'ai toujours cinq ans dans ma tête) parce que c'est pas juste un truc pareil.

Les personnages sont toujours aussi géniaux. Clairement. Et chacun est attachant à sa manière, ce qui est vraiment sympa à découvrir. Sans oublier que leur diversité et leur personnalité sont deux aspects de lecture vraiment rafraichissants. Rien que pour ça, si vous ne vous êtes toujours pas lancé, vous devez lire Saga.

Cela dit, je dois bien admettre que j'ai un coup de cœur pour les personnages de Prince Robot et Izabel. [spoiler] IZABEL!!!!! Elle est vraiment morte... genre morte morte... je vais faire une poupée vaudou de Brian K. Vaughan et lui faire subir les pires tortures du monde! On ne touche pas à Izabel! [/spoiler]

En conclusion, ce volume sept est clairement le plus triste de Saga. Une vraie torture. Mais il est tout aussi génial que les tomes précédents. Maintenant si vous voulez bien m'excuser, je vais aller pleurer toutes les larmes de mon corps. Seule.

«In the beginning, love is mostly about lying to each other. It's like that in the end, too.»

https://theblacksunshineblog.wordpress.com/2017/08/17/saga-7-brian-k-vaughan-fiona-staples/

par Sheo
Saga, tome 1 Saga, tome 1
Fiona Staples    Brian K. Vaughan   
C'est curieux, lorsque je l'ai feuilleté, j'ai vu quantité de dessins assez approximatifs voir bâclés qui ne me plaisaient pas trop, puis je l'ai lu, et une fois arrivée à la fin, je me suis rendu compte que je n'en avais pas revu un seul, à se demander si c'était la même BD...

J'ai vraiment adoré cette histoire. Juste ce qu'il faut de politiquement incorrecte sans en étaler partout à la truelle, les dessins sont finalement grandioses et permettent une lecture on ne peut plus fluide, l'histoire est folle et envoutante, les personnages complexes et attachants, l'univers est exceptionnellement riche...

C'est du tout bon, vivement la suite !

par Djulaie
Saga, tome 8 Saga, tome 8
Brian K. Vaughan    Fiona Staples   
J'ai vraiment trouvé ce tome touchant. Certes l'action est mise en second plan. Mais c'est avant tout une saga familiale et la vie de famille, même en fuite, ce n'est pas toujours de l'action. On sent ici que les personnages ont besoin de temps pour souffler et faire le deuil de ce qui leur arrive à la fin du tome précédent. J'ai vraiment aimé voir que la série était capable de s'arrêter un moment pour se poser sur les sentiments de ses personnages, les faire évoluer puis repartir de plus bel.