Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de llicornepasteque : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
The Conquerors Saga, tome 1 : And I Darken The Conquerors Saga, tome 1 : And I Darken
Kiersten White   
«Souls and thrones are irreconcilable.»

Je me sentais d'humeur sanglante. Dans le genre à lancer des menaces de mort à tous ceux qui viendraient interrompre ma lecture. Je me sentais d'humeur à partir à la rencontre de Ladislav Dragwlya et à la défier dans un combat singulier.

Vlad l'Empaleur, notre très cher Dracula, est à présent une fille. Et, oh mon dieu, elle ne rigole pas. du. tout. Chers lecteurs, faites place à la légende!

Je l'admets, je suis le genre de personne qui s'y croit trop. Le genre de lectrice qui vous rejouerait limite les scènes qu'elle lit. Heureusement, je n'ai coupé la tête de personne. Mais entre nous, ce n'est pas comme si j'avais besoin de Lada pour en avoir envie.

Sérieusement. Le prochain qui me dit que je n'ai pas d'humour, je l'envoie direct chez Lada. Après ça, on verra où en est mon humour. ;) Dans mon cercle familial, je suis connue pour être une vraie reine diabolique. Mais à côté de Lada l'Empaleuse, je suis aussi dangereuse qu'un bébé hamster.

• And I Darken débute avec la naissance de Ladislav suivie par celle de Radu, son petit frère, un an plus tard. Alors que Radu est calme et bienveillant, et en soit une déception pour son père, étant une fille Lada est considérée comme faible et sans intérêt. Et pourtant, très jeune elle va dévoiler une personnalité douteuse, agressive, cruelle, et bien d'autres choses. Une véritable terreur.

No one expects a princess to be brutal.

Lada et Radu passent leur enfance à Wallachia (en Valachie, quoi) avec un père cruel et une mère brisée et soumise. Jusqu'au jour où leur papa chéri les vends comme otages à l'Empire Ottoman pour garder son trône. (Papa est super sympa, putain.) Là-bas, ils rencontrent Mehmed avec lequel ils forment un lien très fort.

Bon. Manifestez-vous ceux qui n'ont jamais entendu parler de Vlad l'Empaleur qui a inspiré le célèbre personnage de Dracula. Et qui n'a jamais entendu parler de Mehmed le Conquérant qui régna sur l'Empire Ottoman à deux reprises?

Eh bien que vous les connaissiez ou non, Kiersten White reprend les bases de l'histoire et avec elles, elle fait de son roman un récit young adult à couper le souffle! Et malgré un début que j'ai trouvé un peu long, l'histoire est passionnante. À tous les niveaux.

• Si l'univers du roman à tout ce dont on peut rêver d'un récit de High Fantasy, ce qui m'a le plus plu est la diversité qui s'y trouve. Féminisme, communauté LGBT+, religion... Kiersten White a réuni des thèmes importants et parfois délicats et les a placés dans l'histoire de façon intelligente.

Rien que dans le fait que le célèbre Vlad Dracul soit dans le récit une fille (Lada au cas où vous ne l'auriez toujours pas compris) est geste plutôt féministe (et carrément génial), je trouve. Effectivement, à l'époque les femmes ne sont absolument pas égales aux hommes. Et pourtant via le personnage de Lada, ils vont bien vite se rendre compte qu'être une femme ne signifie pas qu'on ne peut pas t'arracher la tête. Avec nos dents.

• Kiersten White a une plume qui m'a, je l'admets, surprise. Parce que je ne m'attendais pas à autant l'apprécier. En plus d'avoir fait un très bon travail avec de vieux faits historiques et de les avoir remodelés pour servir son récit, sa plume est fluide et ne manque pas de détails pour qu'on puisse bien visualiser les scènes. Honnêtement, je ne sais pas quoi dire de plus dessus...

• Les personnages sont excellents. Ils sont uniques, complexes et complets, et en même temps alors qu'ils grandissent ensemble, ils prennent quelques petits traits de personnalité de chacun. Kiersten White leur a offert un développement et une dynamique que j'ai adoré! Ils sont terriblement bons.

•lada• (Sauf si l'auteure décide de changer ce fait historique, je peux déjà vous dire comment Lada va mourir: décapitée. Une mort qui lui ira bien.) J'ai adoré ce personnage. Elle est sombre, brutale, impitoyable, sadique, avec une volonté de fer. Sans oublier qu'elle machiavéliquement intelligente. L'anti-héroïne parfaite(ment inquiétante). Une anti-princesse dont les mots parfaits pour la décrire n'ont pas encore été inventés.

•radu• OMG. Ce mec est dément, l'incarnation idéale de la gentillesse. Mais il n'est pas parfait. C'est un Dragwlya. Il y a un tas de petites choses dans son développement qui nous rappellent d'où il vient. Lui aussi peut se montrer impitoyable et il est très intelligent. Il sait comment user de ses charmes pour obtenir ce qu'il veut. De quoi être un excellent politicien.

"There are other ways to beat someone than with fists."

•mehmed• Hormis un prénom gravement pourri, le fils du sultan est aussi un personnage que j'ai aimé. Si je me souviens bien, il pleure comme un bébé la première fois qu'il apparaît dans le roman. Donc, sérieusement, je ne donnais pas cher de sa peau. (Je n'ai jamais dit que j'étais sympa comme fille.) Et pourtant, je pense que Mehmed est beaucoup plus fort que ce qu'il laisse croire à première vue. Et je suis sûre à un bon 90% qu'il me le prouvera dans le second tome.

Les personnages secondaires ne m'ont pas tant marquée que ça. Sauf Nicolae pour qui je voue une adoration sans faille.

•lada & radu• (meilleure scène entre une soeur et un frère jamais écrite)

"If anyone is going to kill you, it will be me. Understand?"
Radu nodded, snuggling into her shoulder. "Will you protect me?"
"Until the day I kill you." She jabbed a finger into his side, where he was most ticklish, and he squealed with pained laughter."

•lada & nicolae• (bromance goal ^^)

"I think of you like a sister," he said. "Like a brilliant, violent, occasionally terrifying sister that I would follow to the ends of earth, in part because I respected her so much and in part because I feared what she would do to me of I refused."
She nodded. "I would do awful things."

Je suppose que ça parle de soi-même. Je suppose que ça parle de soi-même. Non? Lada n'est clairement pas douée avec les relations humaines, platoniques ou pas, mais ça j'adore.

•lada & mehmed• Très honnêtement, je ne m'attendais pas à trouver de la romance dans cette histoire. Ça m'aurait sembler carrément normal que Lada n'en ait rien à battre de qui que ce soit sur le plan amoureux. Mais visiblement, l'auteure a décidé de mettre une touche de romance dans son récit et même si j'aurais largement préférée qu'elle s'abstienne, je dois bien admettre que ça ne m'a pas tant dérangée que ça. Pour la simple raison que la romance n'écarte pas l'intrigue. Cela dit, je persiste à dire que Lada ne me semble pas être le genre de personne qui a envie de partir à la conquête du cœur de quelqu'un. En fait, avant même qu'il y ait de la romance dans cette histoire, je m'imaginais que si jamais quelqu'un venait à ressentir ses sentiments amoureux à son égard, elle l'empalerait...

Et puis, à part quelqu'un de franchement dérangé, je ne suis pas sûre qu'il soit en vérité possible pour quelqu'un de tomber amoureux de Lada. Alors sérieusement Mehmed, je ne sais pas du tout ce que tu fous.

•radu & mehmed• On sait rapidement que Radu est gay. C'est donc sans réelle surprise qu'on découvre son amour bien plus que platonique et à sens unique pour Mehmed. Et sincèrement, tout ce que je peux dire c'est que ça me fait de la peine pour lui.

Alors honnêtement, je ne définirai pas cela de triangle amoureux à proprement parler. Mais en même temps, le terme 'triangle amoureux' est ce qui s'en rapproche le plus. #frustration

"You have no love to give him, and I have no love he will accept. What are we supposed to do?"

• En conclusion, And I Darken fut une agréable surprise. Malgré l'action qui m'a parfois manquée, je recommande cette lecture qui a une liste de points forts et des personnages à rencontrer d'urgence!

«Fire burned in her heart, and her wounded soul spread out, casting a shadow like wings across her country.»

https://theblacksunshineblog.wordpress.com/category/mes-articles/mes-reviews/

par Sheo
Princesse Sara, Tome 12 : Coupable! Princesse Sara, Tome 12 : Coupable!
Nora Moretti    Audrey Alwett    Marina Duclos   
Encore un tome très addictif ! Plus sombre et plus complexe que les autres mais il reste génial malgré tout ! je n'arrive toute fois pas à accepter ce qui ai arrivé a James ...
La Marque des anges, Tome 1 : Fille des chimères La Marque des anges, Tome 1 : Fille des chimères
Laini Taylor   
Voila le premier tome d'une nouvelle trilogie cette fois il est question d'Amour d'une Chimère et d'un Ange......
Un univers originale ....
J'ai passé un excellent moment avec se livre ...
PS: un point négatif vraiment la couverture Française laisse à désiré....
Marquise66
Le Dernier Royaume, Acte I : Les cendres d'Auranos Le Dernier Royaume, Acte I : Les cendres d'Auranos
Morgan Rhodes   
Juste : waouh.

J'ai tellement hésité avant de me plonger dans ce roman. Et maintenant, je ne comprends pas pourquoi. C'était une si bonne lecture ! Du genre qui vous donne l'impression d'être fort et faible à travers les personnages et leur histoire.

C'était magique, tout simplement.

L'histoire ne perd pas un instant pour commencer. Dès les premières pages tout démarre et rien ne s'arrête avant la dernière. Lorsqu'on arrive à la dernière page, on ne peut que vouloir connaître la suite.

J'ai beaucoup de choses à dire sur ce premier tome mais je ne sais pas par quoi commencer. Peut-être par dire que ce premier tome promet une histoire tout bonnement épique et que la fin promet une suite à sa hauteur.

J'ai beaucoup aimé l'histoire. Elle est bien construire et l'intrigue est très bien menée. C'est captivant, passionnant et sérieusement addictif. Ce premier opus fut entraînant. Chaque fois que j'arrivais au bout d'une page, je me devais de passer à la suivante. M'arrêter pour travailler ou autre n'était pas facile. Loin de là même !

De plus, l'univers est complet et très intéressant à découvrir. J'aime beaucoup.

Avec ça, la plume de l'auteure est agréable à découvrir : fluide, légère et suffisamment descriptive pour que les mots forment des images lorsqu'on les lit.

Suite à cela, j'ai adoré les dialogues entre les personnages. Ils font passer de véritables émotions et j'avais l'impression que l'auteure les avait écrit tout naturellement, sans jamais se forcer. Ce qui est peut-être le cas après tout. ^^ Ces dialogues ont rendu les personnages plus vrais et c'est un très bon point pour moi.

Les personnages sont attachants. Mais plus que tout, ils sont crédibles.

Cléo a tout de la princesse parfaite : belle et gâtée, qui obtient toujours ce qu'elle désire. Mais dès le départ l'auteure nous montre ce qu'il y a sous les apparences et alors nous découvrons une jeune femme avec un cœur pur, qui ferait tout pour les personnes qu'elle aime. Elle est courageuse et intelligente. Je l'ai beaucoup aimé.

J'ai beaucoup aimé Théon aussi (qui est un personnage secondaire). Dès le départ, j'ai su qu'il ne serait pas qu'un simple garde, qu'il avait quelque chose qui le rendait plus que ça. [spoiler]Sa mort m'a surprise autant qu'elle m'a attristé. Je voulais qu'il se passe un truc entre lui et Cléo depuis le début. Ils s'aimaient et au moment où quelque chose commence vraiment à se passer entre eux, il meurt. C'est triste.

Le fait que Magnus soit celui qui ferme les yeux de Théon alors que c'est lui qui l'a tué avait quelque de déplacé mais aussi d'étrangement respectueux.[/spoiler]

[spoiler]Je pense que la mort de Théon, celle de Emilia et du roi Corvin étaient vraiment nécessaires à l'histoire aussi triste que ça soit. Elles rendront Cléo plus forte, c'est certain.[/spoiler]

Ensuite, il y a Jonas. Honnêtement, au début je ne l'aimais pas du tout. Il s’insupportait; j'avais l'impression qu'il ne prenait sérieusement pas le temps de réfléchir et que son comportement le rendait presque détestable. Mais d'un autre côté, je comprenais parfaitement qu'il soit aveuglé par l'envie urgente de vengeance. Aucun doute, si on assassinait l'un de mes frères (sous mes yeux), j'entrerais dans une rage dont seule la vengeance pourrait me sortir.
Au fil de ma lecture, je me suis finalement aperçue qu'il n'a sérieusement pas un mauvais fond. De plus, il a une âme de leader. Et au final, je me suis vraiment attachée à son personnage. Eh ouais, à présent je l'aime beaucoup. ^^
[spoiler]Son obsession pour Cléo même si tout repose sur la haine m'a beaucoup plu. Quelque chose me pousse à croire que la haine pourrait bien se transformer en autre chose entre eux. J'espère ne pas me tromper car j'ai très envie qu'il se passe quelque chose entre Cléo et Jonas malgré la tristesse de la mort de Théon.[/spoiler]

Même s'il n'est qu'un personnage secondaire, je voudrais parler de Aron. Ce mec est si détestable que j'ai eu envie d'entrer dans l'histoire pour le tuer de mes propres mains. Il est pathétique, égoïste et un tas d'autres adjectifs peu glorieux. [spoiler]J'ai attendu qu'il meurt tout au long du roman mais ce moment n'est pas encore venu. Mais je ne doute pas un seul instant du fait que ça finira par arriver. Et même si c'est très cruel et inhumain, j'espère qu'il mourra dans d'atroces souffrances. ^^ Je me demande ce qui lui arrive à la fin du roman... lorsque Cléo le laisse il est prêt à se rendre aux Limériens donc il doit sûrement être toujours vivant à leur lécher les bottes pour ne pas être impolie.[/spoiler]

Lucia est un personnage que j'ai beaucoup aimé, qui se découvre à peine dans ce premier tome mais qui promet de faire des étincelles dans le prochain. Elle paraît douce et fragile. On aurait presque peur qu'elle se brise au prochain coup de vent. Mais rapidement elle montre qu'elle est beaucoup plus solide qu'elle n'y paraît.
Je voudrais découvrir un peu plus de ce personnage dans le prochain opus. Elle m’intrigue et même si pour l'instant elle semble assez facilement manipulable, je suis sûre qu'elle se défera de cela à l'avenir. [spoiler]J'espère seulement que ses pouvoirs ne la détruiront pas; ne la rendront pas mauvaise car elle est si puissante et son père adoptif est tellement sournois et mauvais que cette éventualité n'est pas impossible. Nous verrons bien ! [/spoiler]

Bien-sûr, je ne vais pas rater une occasion de parler de Magnus. Je m'attendais à ce qu'il soit mauvais et qu'il soit aussi froid et manipulateur que son père le roi Gaius ou le roi du sang. Mais en vérité, je trouve qu'il ne s'en sort pas trop mal pour quelqu'un qui a été élevé sous le toit d'un si mauvais personnage. Et je l'ai beaucoup aimé.
J'aime savoir qu'au delà de son air de dur il y a un cœur qui n'est pas aussi glacial que le royaume dans lequel il demeure. [spoiler]Son amour pour Lucia est touchant. Et en même temps je me sens triste pour lui car elle ne l'aime pas comme lui l'aime. Pour Lucia Magnus est son frère. Même si en réalité ça n'est pas le cas, elle l'a cru toute sa vie. Et lui il l'aime d'un amour loin d'être fraternel. Même quand il ne savait pas encore qu'elle n'était pas réellement sa sœur ! Ça m’attriste pour lui de le voir interdit de l'amour de sa vie. J'espère pour lui qu'elle finira par l'aimer comme il l'aime. Ou qu'il trouvera quelqu'un d'autre qu'il saura aimer. Même si je préfère de loin la première solution.
Amia n'aurait pas été trop mal pour le rôle.^^ Quand Magnus l'aide à s'enfuir et lui dit d'être heureuse pour eux deux c'est tellement mignon ! Et ça prouve qu'il n'est pas aussi mauvais qu'il le prétend. [/spoiler]
Je ne sais pas ce qu'il adviendra de ce personnage dans le prochain tome. Je veux dire, je ne sais pas quel côté de son être il choisira. Sera-t-il mauvais, l'héritier parfait du roi du sang ? Ou trouvera-t-il la force et le courage de se battre pour être lui-même soit un personnage loin d'être détestable. Je l'ai adoré. Mais un Magnus brisé peut faire des ravages, je n'en doute pas un seul instant.

Le roi du sang (Gaius) est littéralement ce que mon père appellerait une tête de mort. ^^ Il est encore plus détestable que Aron. Mais sous tout le pouvoir qu'il détient et sous la peur qui est la base de son emprise sur les autres, je le trouve faible. Et ça le perdra, sans aucun doute.

Les sentinelles sont des personnages qui m'intriguent énormément. Ils sont mystérieux et je ne sais pas trop quoi penser d'eux. Je ne sais pas si on peut leur faire confiance mais en tout cas, j'ai hâte d'en découvrir un peu plus sur leur compte dans le prochain tome. J'espère.

Morgan Rhodes n'a pas peur de faire souffrir ses personnages, de leur salir les mains et de briser leur cœur. Elle ne craint pas ce qui peut leur arriver comme s'ils pouvaient affronter le monde entier qu'ils s'en sortiraient quand même aux prix de nombreux sacrifices. J'ai aimé le fait qu'elle n'hésite pas et qu'elle rende ses personnages aussi faibles que forts.

Les trois royaumes sont aussi très intéressants à découvrir. Limeros, Auranos et Paelsia sont très différents. L'un vit un hiver éternel, l'autre est riche de tout et le dernier se décompose à petit feu. J'ai beaucoup aimé ma découverte des royaumes de Mytica.

Malgré le fait qu'il y ait beaucoup de choses qu'on découvre dans ce roman, on n'est pas embrouillés par toutes les informations qui semblent nous venir de tous les côtés. Et même si les personnages sont nombreux, on réussit à ne pas les mélanger. Merci au lexique des personnages qui se trouve au début du roman. Il m'a servi à quelques reprises pour savoir à qui j'avais affaire.

Aussi j'ai bien aimé l'histoire des Quatre sœurs. J'espère qu'on en saura plus là-dessus aussi dans le prochain tome. J'en suis certaine même.

La fin de ce roman est tout simplement explosive et nous donne le besoin urgent de connaître la suite. [spoiler]Auranos et Paelsia ont été conquis par Limeros et le roi du sang. Et nos personnages principaux sont confrontés à différents problèmes. Et autant le dire, ils ne s'aiment pas tous. ^^

Et la pensée d'une probable alliance entre Jonas et Cléo ne me déplait pas. Quelle ironie ! Tous les deux ont fait souffrir l'autre d'une manière ou d'une autre et ils vont finalement devoir se supporter encore un peu. Probablement, en tout cas.[/spoiler]

Dans ce premier tome du Dernier Royaume, les apparences sont sérieusement trompeuses et voir au-delà n'est pas chose facile.

Et quand je pense au fait qu'ils cherchent tous la même chose [spoiler]les Quatre sœurs[/spoiler] et qu'ils vont probablement tous se mettre en quête de cela dans le prochain tome, je me dis que ça va exploser. Et seuls survivront les plus forts dans tous les sens du terme.

En tout cas, j'ai adoré et ça a été un véritable coup de cœur.

par Sheo
Witch Song, Tome 3: Witch Fall Witch Song, Tome 3: Witch Fall
Amber Argyle   
Ce préquelle est encore meilleur que les 2 livres précédents. J'ai adoré ce personnage, Lilette ; elle est tellement différente de Senna par certains points, mais tellement semblable dans le fond.
Lilette est héroïne avec une force de caractère incroyable. Elle permet de nous inculquer une certaine morale.
C'est un tome qui nous permet nous apprendre comment fonctionne le monde auquel appartiennent Lilette et Senna malgré les époques différentes.

Un bonus pour les couvertures, elles sont superbes ! Ce sont elles qui m'ont convaincue d'acheter cette série !

par Lily-Ann
Caraval, Tome 3 : Finale Caraval, Tome 3 : Finale
Stephanie Garber   
Hello, les éditions Bayard Jeunesse viennent de me confirmer dans un message que ce ne sera bel et bien pas traduit.
Je cite "Bonjour, suite aux différentes remarques reçues en décembre, notre équipe éditoriale a échangé avec Stéphanie Garber et son éditeur. Il a été décidé que le tome 3 ne sera pas traduit en France. L'économie du livre est un équilibre délicat et à ce jour, les ventes des tomes 1 et 2 ne nous permettent malheureusement pas de publier le troisième tome. Il nous a semblé plus respectueux d'en parler avec l'autrice en premier lieu. Elle a choisi d'annoncer cette décision. Nous sommes conscients que celle-ci attriste les lecteurs de la saga. Vous avez et aurez toujours le droit de vous exprimer sur nos réseaux. Nous continuerons de soutenir autant que nous pouvons nos auteurs et de vous proposer des séries originales et passionnantes."
Bien triste nouvelle... :(

par Louloural
Girls of paper and fire Girls of paper and fire
Natasha Ngan   
Girls Of Paper And Fire est le tout premier livre en papier que j'ai lu en Anglais de ma vie, et c'est une petite fierté personnelle car il est magnifique. Il a coûté un peu cher, et j'ai mis BEAUCOUP de temps à le lire, mais est-ce que ça en valait le coup ?

Un milliard de fois oui. AGOPAF est un livre absolument magnifique, poignant, prenant, et merveilleusement bien écrit. Il y a sans doute des défauts, par-ci, par-là, mais tout ce que j'y vois, c'est une oeuvre magnifique dans laquelle l'auteur a mis toute son âme. Et je n'ai jamais ressenti une telle chose qu'en lisant AGOPAF.

Toutefois, avant de continuer, je dois vous avertir d'une chose. C'est un livre dur, extrèmement dur, de par les sujets qui y sont abordés. Ce livre n'est pas à mettre entre toutes les mains, et je ne plaisante vraiment pas là dessus. Plusieurs fois, il m'est arrivée d'avoir envie de le poser dans un coin, et de ne plus le revoir. Je ne l'ai pas fait, bien évidemment, mais il traite de sujets grave, de sujets rude, et d'une manière aussi sérieuse que crue. Tout est réaliste dans ce livre, cruel, et rien ne cherche à adoucir la teneur de ses propos. Ayez l'âme et le coeur bien accroché, et croyez moi, ce livre est la raison pour laquelle je ne supporte pas les Dark Romance.

Tout d'abord, un grand bravo à l'auteur. Le travail fourni est magnifique, et immensément riche. L'univers dans lequel l'histoire évolue est fourni, décrit et détaillé, vivant, pleinement. Et réaliste, en un sens. Bien que les ficelles du scénario puissent paraître vues et revues, comme la jeune fille arrachée à sa famille et jeter dans un milieu qu'elle ne connaît pas et dans lequel elle est en danger à chaque instant [spoiler]plus un roi ignoble et une révolution sous le chapeau dans laquelle elle se retrouve immanquablement mêlée[/spoiler] , ce livre le gère magnifiquement bien. A mon sens, il n'y a ni longueur, ni rapidité ou raccourcis de scénario. Tout prends son temps, et tout est nécessaire à la compréhension de certaines choses.

Les personnages, quant à eux, je me dois de m'incliner. Ils sont merveilleusement bien écrits. Tous, même les antagonistes, et surtout les antagonistes. Bonus à l'auteur pour avoir intégré des personnages secondaires qui semblent vivants, et qui ne sont pas là pour servir de décor ou de faire valoir à l'héroïne.

[spoiler]Leï, l'héroïne par ailleurs, est superbement bien écrite. Elle est brute, réaliste, et surtout, humaine, à tous les points de vues. Elle fait des bêtises, elle est en colère, elle est courageuse, brave, stupide, mais aussi intelligente et raisonnée. Je crois que je n'ai que rarement vue une évolution de personnage aussi bien écrite, même si l'on sent à la toute fin du roman qui lui reste du chemin à parcourir. Wren, le second personnage principal et la ''love interest'' du roman, est aussi superbement bien faite. Elle ne tombe pas dans le cliché de la froide et distante et mystérieuse fille, AKA le bad boy version nana, ou bad girl. Elle a un masque, et est très forte, mais a aussi des faiblesses, des sentiments qu'elle n'hésite pas à montrer, des doutes, mais également, des peurs et des souhaits. Elle est réaliste. Tout comme sa romance avec Leï. Leur romance est douce, mais aussi forte et magnifique, seule lueur et seule chaleur dans l'enfer qu'elles vivent au quotidien. Elles sont les lueurs de ce roman, celles qui ont juré de ne pas se plier face à l'enfer. En un sens, elles me font penser à la légende des Fenghuang, le phénix chinois, si je me souviens bien. Deux âmes soeurs, censées constituer un oiseau légendaire, une âme de flamme, et une âme d'oiseau. Là, où Wren est l'oiseau, et Leï le feu.[/spoiler]

C'est un livre passionnant, réaliste, et très bien travaillé, mais aussi dur, et tragique. Mesdames et messieurs, si vous avez une bonne patte en anglais, je vous invite à le lire ! Toutefois, je conseille un bon petit - 16 voire -18 ans ...
Ravenspire, tome 1 : The Shadow Queen Ravenspire, tome 1 : The Shadow Queen
C.J. Redwine   
Vas t-il être traduit en français ?
Three Dark Crowns, Tome 1 Three Dark Crowns, Tome 1
Kendare Blake   
Bonjour, quand est ce que sort le tome en france ?


par TheoNott
Empirium, Tome 1 : Furyborn Empirium, Tome 1 : Furyborn
Claire Legrand   
Honnêtement, je suis déçue.
Avec tout le temps que cela m'a pris pour obtenir ce livre, je n'ai pas adoré ce livre.
Alors bien sûr, c'est un livre au monde très bien construit, et très intéressant.
Mais on sait tout de suite quelle Reine est Rielle, et je trouve que ça enlève tout un aspect "suspens" important pour le livre. Ce qui fait que, pour ma part, comme je connaissais le destin de Rielle, je n'avais pas forcément envie de lire son point de vue, vu qu'on sait comment ça va finir.
De plus, j'ai été énormément déçue par tous les retournements de situation, que j'avais prédits.
Enfin, les personnages n'étaient pas aussi attachants que ça, j'ai même beaucoup de mal avec Rielle et Eliana. [spoiler]On voit le "mal" chez Rielle, et Eliana, je n'aime pas la façon dont elle parle à Simon après avoir accepté son identité, comme si elle lui était supérieure, et j'ai honnêtement la sensation qu'elle l'utilise.[/spoiler] Le seul personnage auquel je tiens serait Simon, que j'adore totalement, et j'aime assez Audric et Remy, même s'ils sont tous deux très naïfs.
Néanmoins, c'était un livre que j'ai apprécié, sans plus ni moins, et je lirai la suite.